Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La société de paris en ligne Bwin attaquée par les Etats et les clubs

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La société de paris en ligne Bwin attaquée par les Etats et les clubs

    La société de paris en ligne Bwin attaquée par les Etats et les clubs
    dim 17 sep, 00h32


    AFP
    PARIS (AFP) - La société de paris en ligne Bwin, interdite de licence en Allemagne et dont deux dirigeants ont été interpellés vendredi en France, est également dans le collimateur de plusieurs grands clubs ou joueurs européens de football, dont Zinédine Zidane et Ronaldo.

    Cette société austro-allemande, cotée à la bourse de Vienne, qui recueille les paris grâce à l'internet, entre en concurrence directe avec les monopoles d'Etat, en vigueur en France et en Allemagne, sur les jeux d'argent et sur les paris sportifs.

    Vendredi, deux dirigeants de Bwin - Manfred Bodner et Norbert Teufelberger - ont été interpellés par la police au centre d'entraînement de l'AS Monaco, alors qu'ils venaient présenter à la presse leur nouveau contrat de parrainage de l'ASM.

    Les deux hommes ont été placés samedi sous mandat d'amener afin d'être présentés prochainement au juge de Nanterre (Hauts-de-Seine).

    Samedi, Bwin a fait savoir depuis son siège autrichien qu'elle allait poursuivre la France "pour atteinte aux droits de l'Homme" et non-respect des traités européens.

    "Quand il s'agit de l'Etat, les jeux de hasard sont autorisés, quand il s'agit d'un opérateur privé dans des conditions de concurrence, ils sont interdits", s'est emporté le président du conseil de surveillance de Bwin, Hannes Androsch. "C'est absurde, c'est en contradiction avec le marché unique, la directive sur les services et les décisions de la justice européenne", a-t-il estimé.

    Côté clubs et joueurs, on reproche aux sociétés privées de paris en ligne - Bwin n'est pas la seule visée - d'utiliser le nom et l'image des acteurs du football à des fins commerciales, sans payer aucun droit.

    Le PSV Eindhoven (Pays-Bas), le FC Porto (Portugal), le Real Madrid (Espagne), ainsi que les joueurs Zidane (aujourd'hui retraité), Ronaldo, Raul et Beckham ont annoncé samedi avoir introduit une action en justice devant le tribunal de Liège, en Belgique, contre Bwin, mais également contre six autres sociétés de paris en ligne.

    Cette situation risque d'être préjudiciable aux clubs européens, nombreux, qui profitent d'accords de parrainage ou simplement publicitaires avec Bwin. Début août, Bwin s'était vu retirer sa licence d'exploitation en Allemagne, également au nom du respect du monopole d'Etat sur les jeux d'argent. Le club du Werder Brême, qui portait le nom de Bwin sur ses maillots, a été contraint de le retirer pour le début du Championnat en Allemagne.

    En France, seul Monaco a commencé la saison avec Bwin comme sponsor maillot principal. "Les accords commerciaux passés entre l’AS Monaco FC et la société Bwin continuent à produire leurs effets", après l'intervention policière de la veille, précisait d'ailleurs samedi soir l'AS Monaco dans un communiqué.

    D'autres, Troyes et Bordeaux notamment, ont été plus prudents et ont refusé les offres venant de sociétés de paris en ligne, en attendant une clarification de la situation juridique.

    Par ailleurs, l'attitude de la Française des Jeux (FdJ), à l'origine de la plainte contre Bwin, fait également grincer quelques dents parmi les clubs de L1.

    La FdJ, tout comme les sociétés privées, utilise la notoriété des clubs pour assurer ses propres recettes: "L'ensemble des clubs français s'interroge sur la possibilité d'une plainte contre la Française des jeux, qui utilisent les noms des clubs sans contrepartie", n'a pas hésité à dire samedi Laurent Nicollin, président délégué de Montpellier (L2).

    Même reproche dans la bouche du président des Girondins de Bordeaux (L1), Jean-Louis Triaud: "La Française des Jeux encaisse beaucoup d'argent sur le foot mais le foot ne trouve pas son compte en retour."

  • #2
    Ca f'sait longtemps que l'on avait plus entendu de fraudes et mafia à l'ASM...:confus:

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par Tsubigol
      Ca f'sait longtemps que l'on avait plus entendu de fraudes et mafia à l'ASM...:confus:
      Arretes tu vas les lancer sur le sujet...:grn:
      En attendant on est vraiment pas les seuls a avoir un partenariat avec eux, et puis ca n'a pas l'air trop grave... Par contre ils ont trouves moyens de les arreter chez nous (comme par hazard), si c'est pas de la manipulation mediatique... "Dirigeants fraduleux arretes au centre d'entrainement de l'AS Monaco"..:confus:

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par Tsubigol
        Ca f'sait longtemps que l'on avait plus entendu de fraudes et mafia à l'ASM...:confus:
        "mafia" ...:(( ce n'est pas ça et

        la partie incriminée ici est surtout Bwin et son sponsoring par rapport aux clubs, le monopole par rapport à la FDJ et l'utilisation du droit à l'image des joueurs.
        Par contre ce qui est étonnant est cette interpellation à Monaco lors de la présentation du partenariat alors qu'avant il n'y avait rien eu avec les autres clubs (Nantes, Toulouse)...

        Voici l'article de l'Equipe pour être complet







        Commentaire


        • #5
          oula, pour une fois que marseille n'est pas increminé dans les clubs qui ont signé des partenariats :proud:

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par ajfoyt
            oula, pour une fois que marseille n'est pas increminé dans les clubs qui ont signé des partenariats :proud:
            gfaim est de retour:rolleye:
            Qui s'en souviendra...

            Commentaire


            • #7
              Si ces services sont illégaux en France ils n'ont qu'à obtenir un filtrage au niveau FAI des DNS et ip conduisant à ces sites et plus aucun français ne pourra y accèder...

              Commentaire


              • #8
                et après on dit que le fric ne pourri pas le sport...:crazy: :crazy: :crazy: :crazy:
                http://www.dailymotion.com/swf/1JwtmHDE933261Tnb

                Je suis une magicienne...

                Commentaire


                • #9
                  Les dirigeants prennent un sponsor qui est illégal en france :rolleye: Bref, du moment que ça rapporte du pognon, peu importe d'où ça vient :rolleye: Et Zidane qui se réveille car il n'a pas été rémunéré par eux :mdr:
                  Les 3 Mousquetaires : Bastos Portos et Bafetimbi Gomis :grn:

                  Commentaire


                  • #10
                    Le française des jeux est un repere de mafieux et d'escroc.
                    Il truque leurs pochettes de noel, manipule les resultats du loto, etc.....


                    Les jeux d'argent sont une plaie.
                    Alors, pourquoi le wok ?

                    Commentaire


                    • #11
                      Y a un truc que je ne trouvais pas normal c'est comment une équipe pouvait accpter le sponsor d'une société privé de paris en ligne, alors que dans des championnats il y a eu des affaires de paris truqués. C'était franchement tendre le baton pour se faire battre. De plus sachant que l'éat à le monopole sur les jeux d'argants, c'était courru d'avance. Encore, une grosse erreur de gestion de la part des présidents de clubs. :((

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par sin23
                        gfaim est de retour:rolleye:
                        t'es con ou tu le fais expres :dt:

                        Commentaire


                        • #13
                          ce qui est marrant, c'est que sur RMC il y a eu un sujet dessus "monopole de la fdj" "sponsoring illégal" etc et juste après pendant la pub "bewin le site des paris sportifs" :rolleye:

                          mais évidemment le monopole de la fdj est scandaleux

                          Commentaire

                          Chargement...
                          X