Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Arbitrage : les nouvelles règles à connaître pour la saison à venir

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Arbitrage : les nouvelles règles à connaître pour la saison à venir



    Les arbitres de Ligue 1 sont passés dans les clubs pour détailler les nouvelles règles du jeu et directives. Le changement principal concerne les mains.

    Désormais, un joueur ne pourra plus marquer directement de la main dans le but adverse. Ici, l’arbitre Ruddy Buquet lors de la 35e journée de Ligue 1. (Illustration) LP/Frédéric Dugit




    « Homogénéité des décisions. » Voilà le mot d'ordre donné aux arbitres de l'élite française, actuellement en stage d'avant-saison à Clairefontaine. Les hommes - et la femme (Stéphanie Frappart) - en noir travaillent sur l'harmonisation de leurs pratiques, notamment dans l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage.

    Les arbitres sont récemment passés dans les clubs pour leur présenter les nouveautés de la saison à venir. Celles-ci découlent des règles modifiées par l'International Board (Ifab), responsable des lois du jeu, et entrées en vigueur le 1er juin.

    Les mains involontaires des attaquants sanctionnées

    « L'Ifab a travaillé sur le thème des mains, qui est celui qui amène le plus de polémiques et de controverses, explique Laurent Duhamel, ancien arbitre de Ligue 1 et membre de la Direction technique de l'arbitrage (DTA). La main effectuée par un joueur offensif sera sanctionnée directement. »

    « Un joueur ne pourra plus marquer directement de la main dans le but adverse [ NDLR : jusqu'ici, le but était valable si la main était jugée involontaire ]. De même, un joueur ne pourra plus se créer une occasion de but manifeste s'il y a eu un contact main/bras – ballon. C'est très clair pour la partie offensive. Ça va régler pas mal de nos soucis », ajoute l'ancien arbitre. La VAR pourra être utilisée pour revenir sur une main involontaire au début d'une action conclue par un but.

    Dans les autres situations, la règle de la main « volontaire » continue d'être appliquée, avec des critères mieux définis par l'Ifab. Concrètement, les « indices » sont les suivants. Les mains, même « accidentelles », seront sanctionnées en cas d'agrandissement non naturel de la surface du corps ou lorsque la main ou le bras est situé au-dessus des épaules.

    En revanche, aucun coup franc ne sera sifflé lorsque le joueur commet une main après avoir détourné lui-même le ballon (dans le cadre d'un dégagement raté ou d'un mauvais contrôle par exemple) ; lorsque la main est proche du corps et dans une position naturelle ; ou lorsque le ballon touche la main ou le bras entre le corps et le sol dans le cas d'une chute (sauf si le joueur agrandi volontairement sa surface corporelle).

    Vers une pluie de penalties à retirer ?

    D'autres règles entrent en vigueur, notamment sur les penalties. Les mouvements des gardiens seront particulièrement épiés, comme au cours de la dernière Coupe du monde féminine.

    « Lorsqu'un gardien de but n'avait plus au moins un pied sur la ligne de but ou à sa hauteur, le pénalty devait être retiré s'il était manqué, rappelle Laurent Duhamel. La même disposition va être prise en France. On estime que ça reste un point de règlement où on doit être binaire pour éviter que les 15 ou 20 cm deviennent 40 cm et que le contexte entre en ligne de compte. On va partir sur quelque chose de très rigoureux. »


    Un gardien trop avancé au moment du tir recevra un carton jaune, sauf pendant les séances de tirs au but dans les Coupes nationales. La VAR restera plus souple concernant joueurs de champ : « En ce qui concerne des joueurs entrés dans la surface de réparation, ça reste du ressort de l'arbitre central. L'assistant vidéo devra intervenir si le joueur dans une position non légitime venait à intervenir dans le jeu ».De manière plus anecdotique, le Board précise désormais que les poteaux et la barre transversale ne doivent pas bouger. Pour Alphonse Areola , par exemple, qui aime sauter et faire trembler violemment la barre transversale, l'arbitre devra attendre que la cage soit redevenue immobile.


    Des cartons rouges pour les remplaçants et le staff

    Comme à chaque début de saison, les arbitres ont rappelé aux joueurs leur fermeté face aux contestations. Ils menacent de donner des cartons jaunes en cas de demande trop insistante d'utilisation de l'assistance vidéo. Ce qui a rarement été mis en application jusqu'ici.Le règlement prévoit une autre nouveauté : n'importe quelle personne sur le banc de touche (remplaçant, entraîneur, membre du staff) pourra recevoir un carton jaune ou un carton rouge, au lieu des simples décisions verbales précédentes.


    Et aussi…

    Les joueurs peuvent désormais entrer dans la surface de réparation dès qu'un coup franc ou un « six mètres » est joué. Ils n'ont plus l'obligation d'attendre que le ballon sorte de la surface. Cette situation avait créé une controverse lors d'un but concédé par le PSG à Montpellier (défaite 3-2).Un attaquant doit désormais se placer au minimum à 1 m du mur adverse sur un coup franc. L'objectif est d'empêcher que les joueurs ne viennent perturber le mur des défenseurs, ce qui créait souvent de la tension.Le capitaine qui remporte le tirage au sort peut désormais choisir l'engagement où le côté du terrain (comme dans la cour de récré). Jusqu'ici, il pouvait seulement choisir son côté et l'engagement revenait à l'équipe adverse.


    http://www.leparisien.fr/sports/foot...=AD-1481423553

  • #2
    Ça peut être bien notamment la règle des mains et des penaltys
    Claudio reviens !!!!

    Commentaire

    Chargement...
    X