Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Real Madrid

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Real Madrid

    Voila j'ai envis de creé ce topic car a ma connaisance je n'ai point vu de topic real madrid



    Histoire

    Le club a été fondé le 6 mars 1902 sous le nom de Madrid Football Club. C'était une émanation d'un club d'étudiants (parmi eux des étudiants de Oxford et de Cambridge) appelé Football Sky et créé en 1895 à l' Institución Libre de Ensenanza. Ce club s'était scindé en 1900 en deux clubs appelés New Foot-Ball de Madrid et Español de Madrid. En 1902, Español de Madrid s'était lui-même scindé en deux, donnant naissance au Madrid FC. Son premier président fut Juan Padrós Rubio, d'origine catalane. Son frère Carlos Padrós fut aussi ultérieurement président du club.
    Le Madrid Foot-Ball Club a adopté la tenue d'un des plus fameux clubs amateurs anglais, Corinthians de Londres, maillot et pantalon blancs. Le club dispute son premier match dès le 9 mars 1902 ; c'est un match d'entraînement entre des joueurs du club. Le 22 mars 1902, le club madrilène reçoit l'un de ses plus précieux renforts : Arthur Johnson, un authentique entraîneur anglais.
    La première confrontation face au FC Barcelone remonte au 13 mai 1902 ; c'est un revers pour les Madrilènes (3-1) mais dans la même compétition, ils battent un autre club barcelonais, l'Espanyol Barcelone (3-2), et remportent ainsi le premier trophée du club (Copa de la Gran Peña).
    En 1902, le Madrid FC a proposé de créer une compétition pour célébrer le couronnement du roi Alphonse XIII d'Espagne. Cette compétition est devenue la Coupe d'Espagne. Le Madrid FC a remporté pour la première fois cette coupe en 1905.
    En janvier 1904, le club absorbe trois clubs madrilènes (Moderno, Amicale et Moncloa). À noter que l'Amicale était le club des Français de Madrid.
    Madrid FC de 1902 à 1920, le club reçoit l'onction royale (décret d'Alphonse XIII du 29 juin 1920) et est rebaptisé Real Madrid Club de Fútbol.
    Le club fut à l'origine de la création du premier championnat d'Espagne de football en 1928. Il remporte son premier championnat en 1932.
    Retour à la dénomination Madrid C.F., à l'arrivée du régime républicain en 1931 jusqu'en 1941, la guerre civile de 1936-1939 va interrompre violemment toute activité sportive. Le stade du Madrid C.F. est utilisé comme camp de prisonniers.



    Le 15 septembre 1943, Santiago Bernabéu est nommé à l'unanimité président du club. Peu avant, le Real Madrid C.F. bat le FC Barcelone 11-1 en match de coupe (0-3 à l'aller) qui reste comme une victoire unique dans la mémoire collective du madridisme.
    Pendant la présidence de Santiago Bernabéu, le Real Madrid C.F. construit son stade (inauguré le 14 décembre 1947 par une victoire du Real sur Belenenses, 3-1) et gagne 16 titres de champion d'Espagne et 6 coupes d'Europe dont 5 consécutives : un record inégalé depuis plus de cinquante ans.
    Mais cette période faste du Real Madrid est entâchée par le soutien de Franco, le dictateur espagnol. En effet, l'idéologie franquiste considérant la Castille (région à laquelle appartient Madrid) comme le modèle culturel pour l'Espagne, il se devait que le Real Madrid soit la meilleure équipe d'Espagne. Selon certaines sources, il était prévu qu'Alfredo Di Stefano signe au Barça, mais Franco serait intervenu pour que ce transfert n'ait pas lieu, et favoriser la venue de Di Stefano au Real Madrid. Un grand nombre de chroniqueurs sportifs estime au contraire que cette histoire tient de la rumeur sans fondement.



    Le club gagne des titres de champion (10 en 22 ans), et des coupe d'Espagne de football (4). Mais la grande époque du Real n'est plus là. Le club gagnera tout de même 2 coupes UEFA (en 1985 et en 1986) et sera finaliste de la Ligue des champions en 1981. Il la remporte en 1998.
    Les entraîneurs se succèderont à un rythme effréné: Luis Molowny (1977-1979), Boskov (1979-1982), Luis Molowny (1982), Alfredo Di Stéfano (1982-1984), Amancio Amaro (1984-1985), Luis Molowny (1985-1986), Leo Beenhakker (1986-1989), John Toshack(1989-1990), Alfredo Di Stéfano (1990-1991), Radomir Antic (1991-1992), Leo Beenhakker (1992), Benito Floro (1992-1994), Vicente del Bosque (1994), Jorge Valdano (1994-1995), Arsenio Iglesias (1995-1996), Fabio Capello (1996-1997), Jupp Heynckes (1997-1998), Guus Hiddink (1998-1999), John Toshack (1999).
    Cette instabilité demeure toujours au sein du club qui a du mal à conserver plus de 2 saisons ces entraîneurs.



    Lors des élections (pour lesquelles tous les socios n'ont pas le droit de vote) du 16 juillet 2000, Florentino Pérez est élu président du club.
    Le Real Madrid C.F. entreprend sous sa direction le développement de ses activités commerciales. Pour certains détracteurs, cette stratégie consiste à employer les footballeurs les plus médiatiques et les plus talentueux, en rentabilisant l'argent investi par la vente d'objets dérivés ou par de lucratives tournées internationales aux quatre coins du globe.


    Stade de Santiago Bernabéu
    Le Real évolue au Stade Santiago Bernabeu (ex-Chamartín). Après de nombreux travaux d'agrandissements, le stade pouvait accueillir plus de 110 000 spectateurs dans les années 50. Places assises obliges, la capacité de l'enceinte est désormais de 80 000.
    Son effectif toujours constellé de stars depuis les années 1950 est particulièrement riche ces dernières saisons après les transferts de Luis Figo (arrivé en 2000 du FC Barcelone - parti en août 2005 à l'Inter Milan), Zinedine Zidane (arrivé en 2001 de la Juventus), Ronaldo (arrivé en 2002 de l'Inter Milan), David Beckham (arrivé en 2003 de Manchester United), Michael Owen (arrivé en 2004 de Liverpool FC - parti en août 2005 à Newcastle United), Robinho (arrivé en 2005 de Santos FC) et tout récemment Antonio Cassano (arrivé en 2006 de l'AS Rome). Raúl fait lui figure d'enfant du cru et incarne le madridisme au plus haut point.
    Parmi les anciennes gloires du Real, il convient de citer, parmi bien d'autres, tout d'abord la plus brillante étoile du club : l'Argentin naturalisé Espagnol Alfredo Di Stefano, les Espagnols Francisco Gento recordman des victoires en C1 (6) et Emilio Butragueño, le Français Raymond Kopa, le Hongrois Ferenc Puskás et le Mexicain Hugo Sánchez.
    Néanmoins ces dernières années la politique de recrutement de superstars du football (Luis Figo, Zinedine Zidane, Ronaldo, David Beckham) et de départs de joueurs essentiels de Florentino Pérez semble fortement remise en cause du fait des mauvais résultats du club. L'ex-président a semblé en effet plutôt privilégier le côté marketing (derniers achats en date ceux de Robinho, perle brésilienne et Antonio Cassano, star montante italienne pour encore et toujours renforcer le secteur offensif) que le côté sportif et le public exprime régulièrement son mécontentement lors des prestations du club au Stade Santiago Bernabeu en sortant les mouchoirs blancs.
    Le changement régulier d'entraîneurs (5 depuis le limogeage de Vicente del Bosque en 2003) affecte d'autant plus un club qui a besoin d'une stabilité pour se reconstruire. Un nouveau plan sportif a récemment été lancé. Finie aussi, semble-t-il, la politique du recrutement de perles sud-américaines (7 joueurs de l'effectif 2005-2006 étant de cette origine dont 5 brésiliens), les dirigeants voulant se tourner vers un effectif plus européen et encore plus ibérique. L'équipe cherche donc une nouvelle recette magique dans une Espagne où elle est derrière le FC Barcelone de Ronaldinho et dans une Europe où elle est en perte de vitesse, les stars d'il y a quelques années ne suffisant plus au bonheur.

    Le 27 février 2006 à l'occasion d'un conseil extraordinaire des dirigeants du club, le président Florentino Pérez remet sa démission. Son principal homme de confiance Fernando Martín lui succède. Fernando Martín démissionne à son tour le 26 avril 2006 pour préparer les élections où il envisage de se présenter. Luís Gómez-Montejano devient président du Real Madrid jusqu'à la tenue des prochaines élections, le 2 juillet 2006.




    Les socios se sont donc réunis au début du mois de juillet afin de choisir le nouveau président de "la Maison Blanche". Le 3 juillet dans l'après midi, c'est finalement Ramón Calderón qui est officiellement intronisé président du Real Madrid, Predrag Mijatovi? devenant du même coup, le directeur sportif.

    Le désir du président est de refaire du Real Madrid un grand club capable de gagner des titres rapidement. C'est dans cette optique qu'il concrétise sa première promesse électorale, le 5 juillet, en faisant venir l'ancien entraineur de la Juventus Turin, Fabio Capello, qui de son côté souhaitait quitter son club relégué en Série B (deuxième divison du championnat italien).

    Le technicien italien se met tout de suite à la tache en faisant venir des joueurs permettant de renforcer l'entrejeu madrilène qui faisait défaut ces dernières saisons. Ainsi les joueurs suivants arrivent au club la même semaine :
    Le 25 juillet 2006, Fabio Cannavaro, récent champion du monde avec l'Italie, considéré comme l'un des meilleurs défenseurs centraux au monde et provenant du même club que le nouvel entraîneur (Juventus Turin) - Il sera élu ballon d'or france football 2006 le 28 novembre 2006.
    Le 26 juillet 2006, Emerson, milieu défensif brésilien arrive à son tour toujours de la Juventus Turin.
    Le 28 juillet 2006, Fabio Capello fait venir l'un de ses attaquants préférés, Ruud van Nistelrooy qui quitte les Red Devils après y être tombé en disgrâce.
    Enfin, le Real Madrid ajoute deux recrues de choix dans les dernières semaines de la période des tranferts:
    Le 20 août 2006, le club, après une rude bataille avec ses homologues de l'Olympique Lyonnais, parvient à faire signer le milieu défensif malien, Mahamadou Diarra, considéré comme la recrue «numéro 1» du Real Madrid par son nouvel entraîneur.
    Enfin, le 31 août 2006, les merengues concluent un dernier transfert en parvenant à échanger pour une durée d'un an avec option d'échange définitif, leur milieu offensif Julio Baptista (arrivé du FC Séville la saison passée) contre l'espagnol, José Antonio Reyes qui souhaitait rentrer au pays.
    La saison semble bien commencer pour le club puisque le 23 août 2006, il remporte son premier trophée, le trophée amical Santiago Bernabéu, au dépends du club belge d'Anderlecht grâce notamment à deux buts de Ruud van Nistelrooy. Néanmoins, même si le club débute plutôt bien le championnat en figurant parmi le trio de tête après les 5 premières journées, il montre toujours des carences sur la scène européenne avec une nouvelle défaite contre l'Olympique Lyonnais (2-0) sur un score qui aurait pu se montrer bien plus large.
    Au premier mercato d'hiver sous la présidence Calderón, le recrutement se veut rajeuni et audacieux. Ainsi ont signé :
    le 16 novembre 2006 : Marcelo, défenseur latéral gauche brésilien qui tentera de faire oublier son idole Roberto Carlos, une fois que ce dernier sera parti à la retraite,
    le 20 décembre 2006 : Gonzalo Higuaín, jeune attaquant franco-argentin de 18 ans en provenance de River Plate. Ce joueur prometteur a été pré-sélectionné en équipes nationales par la France et l'Argentine mais n'a toujours pas fait son choix,
    le 22 décembre 2006 : Fernando Gago, milieu défensif italo-argentin (international argentin) de Boca Juniors de 20 ans. On dit de lui qu'il est le nouveau Fernando Redondo, que les sócios n'ont jamais oublié.
    L'arrivée de Fabio Capello ne suffit néanmoins pas à améliorer de façon conséquente les résultats du club. Fin 2006 et début 2007, il n'hésite plus à écarter des cadres de l'équipe dont ceux qui sont arrivés au club à l'été 2006 :
    Le 11 janvier 2007, la superstar anglaise David Beckham annonce son départ du club à l'été 2007 à la fin de son contrat pour le club du Los Angeles Galaxy moyennant un salaire annuel estimé à 38 millions d'euros. Capello annonce même le jour suivant qu'il a décidé de ne plus avoir recours à Beckham jusqu'à la fin de son contrat.
    D'autres joueurs sont considérés comme indésirables par le technicien italien : Ronaldo, le brésilien, meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du Monde depuis 2006 ainsi qu'Antonio Cassano, l'italien, arrivé seulement l'année passée, sont priés d'aller voir ailleurs car ils n'entrent pas dans le schéma tactique de l'équipe (on peut supposer que le comportement jugé irrespectueux de Cassano envers Capello y est aussi pour quelque chose).
    Enfin, des membres de l'équipe sont fortement critiqués et notamment les nouvelles recrues de l'été qui sont jugées inefficaces par Capello : le club envisage le recrutement d'un défenseur central supplémentaire pour pallier le manque d'efficacé du défenseur central italien Fabio Cannavaro, Ballon d'or 2006 et élu meilleur joueur FIFA de l'année 2006 ("Il joue mal et ne gagne plus aucun ballon" dit de lui son entraîneur). La paire de milieux de terrain recrutée à l'été, à savoir le brésilien Emerson et le malien Mahamadou Diarra, sont eux aussi critiqués. Seul Ruud van Nistelrooy semble donner satisfaction à l'entraîneur.
    Certes les recrues n'ont pas donné l'efficacité attendue et le club est en pleine reconstruction, néanmoins Fabio Capello apparaît dépassé et il se murmure déja de nombreuses rumeurs sur son éventuel remplacement à l'été (le nom de José Mourinho, entraineur de Chelsea, est lancé comme rumeur).

    WIkipedia
    Dernière modification par Olimas, 14/02/2007, 10h05.
    Tenetevi il milliardo

  • #2
    Palmares du grand Real Madrid


    Compétitions Nationales et Internationales [modifier]
    Coupe d'Europe des clubs champions (9)
    Vainqueur : 1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1966, 1998, 2000, 2002
    Finaliste : 1962, 1964, 1981
    (283 matches, 164 victoires, 49 nuls et 70 défaites. 610 buts marqués, 321 encaissés)
    Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe
    Finaliste : 1971, 1983
    Coupe de l'UEFA (2)
    Vainqueur : 1985, 1986
    Supercoupe d'Europe (1)
    Vainqueur : 2002
    Coupe Intercontinentale (3)
    Vainqueur : 1960, 1998, 2002
    Championnat (29)
    Champion : 1932, 1933, 1954, 1955, 1957, 1958, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1967, 1968, 1969, 1972, 1975, 1976, 1978, 1979, 1980, 1986, 1987, 1988, 1989, 1990, 1995, 1997, 2001, 2003
    Vice-Champion : 1929, 1934, 1935, 1936, 1942, 1945, 1959, 1960, 1966, 1981, 1983, 1984, 1992, 1993, 1999, 2005, 2006
    Coupe (17)
    Vainqueur : 1905, 1906, 1907, 1908, 1917, 1934, 1936, 1946, 1947, 1962, 1970, 1974, 1975, 1980, 1982, 1989, 1993
    Finaliste : 1903, 1916, 1918, 1924, 1929, 1930, 1933, 1940, 1943, 1958, 1960, 1961, 1968, 1979, 1983, 1990, 1992, 2002, 2004
    Supercoupe d'Espagne (7)
    Vainqueur : 1988, 1989, 1990, 1993, 1997, 2001, 2003
    Coupe de la ligue d'Espagne (1)
    Vainqueur : 1985
    Finaliste : 1983
    Coupe Eva Duarte (1)
    Vainqueur : 1947
    Coupe Latine (2)
    Vainqueur : 1955, 1957
    Coupe Mohamed V (1)
    Vainqueur : 1966
    Finaliste : 1963
    Coupe Iberoamericana (organisé une seule fois)
    Vainqueur : 1994
    Tenetevi il milliardo

    Commentaire


    • #3
      bonne idée ce topic et très bien résumé
      très bon match de higuain contre saragosse diarra et cargo également,mais décu de les voir toujours aussi
      faible sur les corner et plus encore sur les coup francs alors que beckam regarde le match des tribunes.je craint que le real cette saison fasse les frais d'une politique interne trop exagérée,et j'espère me tromper
      car le baça parait moins fort cette année

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par m@dridlyon38
        bonne idée ce topic et très bien résumé
        très bon match de higuain contre saragosse diarra et cargo également,mais décu de les voir toujours aussi
        faible sur les corner et plus encore sur les coup francs alors que beckam regarde le match des tribunes.je craint que le real cette saison fasse les frais d'une politique interne trop exagérée,et j'espère me tromper
        car le baça parait moins fort cette année


        C'est sur que un barca sans eto 'o n'es pas le meme barca :-)
        Tenetevi il milliardo

        Commentaire


        • #5
          Présent ! :fier:

          Perso je suis content de voir la nouvelle politique sportive. Du jeune qui à tout à prouver et de l'hispanique, tout va bien :)

          Même si Xabi n'aurait pas du nous échapper il y a 2 ans... Tout comme Jesus Navas, qui doit devenir Madrilène :proud:

          Commentaire


          • #6
            Ruuuuuuud:proud:



            Petit pincement au coeur de plus le voir à MU quand même :-(


            Et puis... Gloire à :




            Espérons que Gago fasse aussi bien que celui à qui on le compare.:fier:
            Plus les pandas sucent vite, plus les lamas crachent loin.

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par V@nn2004
              Ruuuuuuud:proud:



              Petit pincement au coeur de plus le voir à MU quand même :-(


              Et puis... Gloire à :




              Espérons que Gago fasse aussi bien que celui à qui on le compare.:fier:
              J'ai hésité à en parler ;) Ceui ui m'a fait découvir le foot'. Qelle connerie de s'être blessé si tôt au Milan... :-(

              Pour Ruud, je garde une préférence pour Ronaldo... :o

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par bow.
                J'ai hésité à en parler ;) Ceui ui m'a fait découvir le foot'. Qelle connerie de s'être blessé si tôt au Milan... :-(

                Pour Ruud, je garde une préférence pour Ronaldo... :o
                Un peu pareil:-)

                J'ai découvert le Madrid de 1998 avec 2 chouchous : Seedorf et Mr Redondo. Et à coté est né mon amour pour MU:o

                Allez, puisqu'on parle de ça :

                http://youtube.com/watch?v=CG7ml7U0QVc




                J'adore aussi Ronaldo, mais lui aussi a fait du mal à MU:grn:

                http://youtube.com/watch?v=uPOzKhShjps
                Dernière modification par Vann, 16/01/2007, 17h10.
                Plus les pandas sucent vite, plus les lamas crachent loin.

                Commentaire


                • #9
                  Foot- ESP - Real : Calderon critique les joueurs

                  De passage dans une université, le président du Real Madrid, Ramon Calderon, a commenté l'actualité de son club sans savoir que ses propos étaient enregistrés. Ils ont ensuite été diffusés sur les radios nationales. Il a tout d'abord critiqué David Beckham, coupable à son goût de vouloir devenir «une demi-star de cinéma» à Hollywood. «Notre staff technique a eu raison de ne pas le prolonger. Les faits ont prouvé qu'aucun staff au monde ne le voulait, à part celui de Los Angeles».


                  Il s'en est ensuite pris aux autres joueurs. «Il y a une sorte de vanité, d'égoïsme, ils se prennent tous pour des superstars» a-t-il déclaré aux étudiants. «Les joueurs du Real Madrid ne paient jamais rien. Vous, étudiants, avez une éducation, une culture. C'est quelque chose qu'ils n'ont pas souvent».

                  Même son prédécesseur à la tête du club, Florentino Perez, a eu droit à quelques commentaires, coupable selon lui de lui avoir mis des bâtons dans les roues pour le transfert du Milanais Kaka. «Si je suis toujours président en juin, Kaka nous rejoindra très probablement». Calderon s'en est ensuite pris au public de Bernabeu, trop difficile à ses yeux. «C'est un stade où les gens vont comme s'ils allaient au théâtre. Les gens n'encouragent pas l'équipe comme en Italie ou en Angleterre».

                  Le Real Madrid a réagi sur son site internet en se disant surpris que ces propos aient été diffusés à la radio, et en expliquant que Calderon avait juste essayé de montrer aux étudiants l'importance du management dans une entreprise aussi importante que le Real Madrid.
                  Tenetevi il milliardo

                  Commentaire


                  • #10
                    Foot - ESP - Real : Fabio Capello sanctionné

                    Fabio Capello, le coach du Real Madrid, a été sanctionné mardi par son club pour un doigt d'honneur adressé à des supporters lors du match contre Saragosse, dimanche (1-0). «La direction du Real Madrid, sur proposition de la direction sportive, a décidé lors d'une réunion organisée hier (lundi) de sanctionner l'entraîneur Fabio Capello pour son attitude irrespectueuse envers deux spectateurs lors du match Real Madrid-Saragosse», indique un communiqué du club.


                    Capello s'était ensuite excusé lors de la conférence d'après-match : «Ce geste était destiné à deux supporters qui ne cessent de m'injurier, mais en tant qu'entraîneur du Real Madrid, je présente mes excuses». Le club madrilène précise dans son communiqué avoir pris en compte ces excuses pour déterminer l'ampleur de la sanction, qu'il n'a pas souhaité dévoiler.
                    Tenetevi il milliardo

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Olimas
                      C'est sur que un barca sans eto 'o n'es pas le meme barca :-)
                      Bande de rigolos ! :proud:
                      Samuel Eto'o a repris l'entraînement. Tremblez Madrilène.
                      Encore une année blanche en prévision pour la maison blanche. :-)
                      In Juninho we trust

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Roger Hanin
                        Bande de rigolos ! :proud:
                        Samuel Eto'o a repris l'entraînement. Tremblez Madrilène.
                        Encore une année blanche en prévision pour la maison blanche. :-)
                        On verra ca ;) La Ligua est plus exitante que jamais cette annee!:oui:
                        Higuain.Marcelo.Gago
                        **Madridista IV ever**

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par KidKaneda
                          On verra ca ;) La Ligua est plus exitante que jamais cette annee!:oui:
                          et ben voilà un topic ou tu pourras t' éclater

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par bow.
                            Présent ! :fier:

                            Perso je suis content de voir la nouvelle politique sportive. Du jeune qui à tout à prouver et de l'hispanique, tout va bien :)

                            Même si Xabi n'aurait pas du nous échapper il y a 2 ans... Tout comme Jesus Navas, qui doit devenir Madrilène :proud:
                            Argentin ne veut pas forcément dire hispanique, beaucoup de supporter madrilennes en ont marre de voir débarquer des étrangers.

                            Commentaire


                            • #15
                              Real Madrid: ambiance malsaine

                              Mercredi 17 janvier 2007 - MADRID (AFP)

                              - Attaques au vitriol du président et du directeur sportif contre des joueurs, geste obscène de l'entraîneur à deux supporteurs: la nouvelle équipe dirigeante du Real Madrid, soumise à une pression énorme, gère bien mal sa première situation de crise sportive.

                              Dernier épisode en date: une conférence du président Ramon Calderon, avocat de formation, devant des étudiants en droit, mardi à Madrid.

                              Ne se doutant pas que ses propos allaient être enregistrés par un journaliste d'une radio espagnole, le président du Real s'est littéralement lâché, expliquant que David Beckham allait "faire l'acteur de seconde zone à Hollywood", que "Guti, à 31 ans, (était) toujours un espoir" et que l'ancien président Florentino Perez avait saboté le transfert du Brésilien de l'AC Milan, Kaka.

                              Et M. Calderon ne s'est pas arrêté là: il a dévoilé le salaire d'Iker Casillas (9 millions d'euros par an) et celui de son remplaçant, Diego Lopez (300.000 euros), a critiqué le manque de culture des footballeurs et le peu de soutien des spectateurs, expliquant qu'ils allaient à Santiago-Bernabeu comme ils iraient au théâtre.

                              Mépris

                              Même s'il s'est fait piégé, ces propos témoignent d'un mépris indéniable pour les joueurs, les supporteurs, dont beaucoup s'identifient à leur équipe, et surprennent de la part du président d'un des clubs les plus populaires du monde.

                              Dans la soirée de mardi, le club madrilène a réagi dans un communiqué sur son site internet, expliquant qu'il s'agissait d'un "exposé à caractère privé (...) visant à démontrer à des étudiants les difficultés de la gestion d'une entreprise comme le Real Madrid".

                              Jugeant sans doute le communiqué un peu léger par rapport à la violence des propos, M. Calderon a décidé de réagir en personne sur Real Madrid TV, en demandant "mille fois pardon" à tout le monde.

                              Mais le mal été fait. La majorité des joueurs du Real ont déjeuné ensemble mardi pour faire le point sur la situation de l'équipe. Les sujets abordés: la mise à l'écart de David Beckham dans l'attente de la fin de son contrat et les propos du président, qui ont filtré pendant le repas.

                              Dérapages

                              Les joueurs ont demandé des explications à M. Calderon et, selon la radio Cadena Ser, il devait les rencontrer mercredi matin pour s'excuser.

                              L'équipe, qui a quelque peu relevé la tête dimanche en Liga (1-0 contre Saragosse) après deux défaites affligeantes (0-3 devant Huelva et 0-2 à La Corogne), doit se sentir lâchée par ses dirigeants.

                              Car cette sortie de M. Calderon fait suite à des propos peu amènes du directeur sportif Pedja Mijatovic, laissant entendre que des joueurs s'étaient présentés avec une haleine alcoolisée à l'entraînement.

                              Ce qui a été démenti par le gardien Iker Casillas, joueur madrilène le plus apprécié des supporteurs.

                              Sans oublier le coup de sang de Fabio Capello à la fin du match victorieux contre Saragosse, qui a montré son majeur, le visage rageur, à deux supporteurs qui l'ont sans doute copieusement insulté pendant toute la rencontre.

                              Ces dérapages en série témoignent d'un manque évident de sérénité de la part de la nouvelle équipe dirigeante, dont la légitimité est toujours remise en cause par d'anciens candidats en raison de la suspension des votes par courrier et qui affronte une situation sportive compliquée.

                              Le Santiago-Bernabeu aura l'occasion jeudi soir, lors du 8e de finale retour de la Coupe d'Espagne (Coupe du roi) contre le Betis Séville (0-0 à l'aller), de se prononcer sur les événements récents entourant le club. Inutile de préciser qu'une élimination ne serait pas du goût de tous.
                              Tenetevi il milliardo

                              Commentaire


                              • #16
                                Foot - ESP - Real : Beckham rejouera peut-être

                                L'entraîneur du Real Madrid Fabio Capello a laissé entendre mercredi lors d'une conférence de presse qu'il pourrait changer d'avis au sujet de David Beckham. L'Italien avait annoncé samedi dernier son désir de ne plus faire jouer la vedette anglaise, celle-ci ayant signé cinq ans avec les Los Angeles Galaxy, un contrat très juteux prenant effet l'été prochain.


                                «Vous ne pouvez rien prévoir», a déclaré Capello, qui a même lancé quelques louanges à son joueur. «En ce moment, c'est la ligne que nous avons décidé de suivre mais vous vous devez d'être flexible. C'est un grand professionnel et il montre toujours l'enthousiasme à l'entraînement. Certaines idées peuvent changer, mais cela dépendra du joueur et de l'entraîneur. » L'histoire entre Beckham et le Real n'est peut-être donc pas finie.


                                Pour moi il ne devraient plus jouer :-)
                                Tenetevi il milliardo

                                Commentaire


                                • #17
                                  Foot - ESP - Real : Les joueurs très remontés

                                  Le président du Real Madrid Ramon Calderon et ses joueurs ont eu une très vive discussion jeudi au lendemain des propos houleux tenus par Calderon devant un parterre d'étudiants. Selon les médias espagnols, les joueurs étaient pour le moins remontés lors de cette entrevue d'une heure et demie auquelle a assisté le directeur sportif Predrag Mijatovic. «Etes-vous avec nous ou contre nous ?», «Ce que vous avez à dire, il vaut mieux nous le dire en face» ou encore «Il y en a marre d'entendre des conneries sortir de sa bouche» ont-ils lancé sèchement à leur patron.


                                  Selon "Sport", quotidien proche du FC Barcelone, les joueurs ont passé «un savon historique» à leur président, qui a tenté de se défendre de ses propos tenus devant des étudiants en droit deux jours plus tôt. «Il a justifié ses attaques contre Beckham, Guti, Casillas et les supporters d'une manière lâche : c'est la faute de la presse», indique "Sport". «Il a accusé la presse d'avoir modifié ses propos, de les avoir sortis de leur contexte et a demandé de faire front devant les ennemis extérieurs», ajoute le quotidien catalan.

                                  Les joueurs ne sont semble-t-il pas tombés dans le panneau. «Ca n'a pas pris, pour "Sport", les joueurs l'ont écouté avec indifférence, en réprimant leurs envies de massacre. Personne n'a cru à son repentir». Plusieurs d'entre eux, dont les trois capitaines Raul, Guti et Roberto Carlos, ainsi que les joueurs visés par Calderon, ont tenu des propos sévères. «L'image de Calderon est touchée et pour l'équipe, il est coulé», conclut le journal. Les joueurs rendront publique leur opinion sur cette réunion en conférence de presse, vendredi.
                                  Tenetevi il milliardo

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Pipita va planter ce soir ! :oui:

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Real Madrid: Emerson de retour à la Juve ?

                                      En disgrâce vis à vis de son entraîneur Fabio Capello, le milieu de terrain brésilien du Real Madrid, Emerson, pourrait retourner à la Juventus de Turin, qu'il a quitté cet été, selon le quotidien espagnol As. Le joueur, âgé de 30 ans, pourrait donc découvrir la Serie B dans un transfert qui s'élèverait à 5 millions d'euros... alors que le Real Madrid en avait payé 23 millions cet été pour s'attacher ses services.

                                      Ronaldo pourrait payer son transfert !

                                      Ronaldo a vraiment envie de partir. Le Brésilien serait prêt, selon la presse italienne, à sortir 5 millions d'euros de sa propre poche pour satisfaire les exigences du Real Madrid en vue de son transfert au Milan AC. Cette somme viendrait s'ajouter aux 8 millions que les Rossoneri sont disposés à débourser pour Il Fenomeno.

                                      :shock: :shock:

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Milan disposé à payer pour Ronaldo

                                        Le transfert de Ronaldo pourrait s'accélérer. Le Milan AC serait effectivement diposé à payer une indemnité au Real mais pas les 20 millions d'euros réclamés par les Merengues. Selon la Gazetta dello Sport, le club lombard aurait déjà proposé 4 millions et serait prêt à doubler cette somme. Les Madrilènes, eux, pourraient accepter une offre de 10 millions pour le Brésilien.

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Sinon Cassano pourrait rejoindre la Fiorentina!

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            ça m'emmerderais que Ronaldo parte, je l'aimais bien, et quoi qu'on puisse dire sur ces performances, ça reste un joueur mythique

                                            ces dernières saisons en boitant avec son genou bionique et ses kilos en trop il arrivait quand même à planter 10-15 buts par an

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              C'est quand même pas la joie au real, Ronaldo qui est prêt à payer pour se barrer, Calderon qui critique ses joueurs et perd ainsi presque toute légitimité aurpès d'eux, Capello qui fait des doigt aux supporteurs, un recrutement étrangement bizarre vu leur déficit defensif qui a conduit à leur chute...enfin bref vivement qu'il retrouve leur prestige peut etre en coupe d'europe cette année
                                              BAD BOY

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                Envoyé par Jaymz
                                                C'est quand même pas la joie au real, Ronaldo qui est prêt à payer pour se barrer, Calderon qui critique ses joueurs et perd ainsi presque toute légitimité aurpès d'eux, Capello qui fait des doigt aux supporteurs, un recrutement étrangement bizarre vu leur déficit defensif qui a conduit à leur chute...enfin bref vivement qu'il retrouve leur prestige peut etre en coupe d'europe cette année
                                                Nan justement le prestige ils l'ont...
                                                A part ça et le fric, ils ont que ça...
                                                Demande toi pourquoi Diarra s'est barré...

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Envoyé par lyonestmagique
                                                  Nan justement le prestige ils l'ont...
                                                  A part ça et le fric, ils ont que ça...
                                                  Demande toi pourquoi Diarra s'est barré...

                                                  Bah pour le prestige du nom , pour la thunes, pour joueur en Liga aussi

                                                  Moi je parlais du prestige au niveau du "jeu" et des réultats aussi
                                                  BAD BOY

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X