Annonce

Réduire
Aucune annonce.

FC Girondins de Bordeaux

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • FC Girondins de Bordeaux

    FC GIRONDINS DE BORDEAUX



    L'Histoire


    La Genèse

    C’est le 1er octobre 1881 qu’est créée la Société de Gymnastique et de tir des Girondins, club omnisports à l’origine de l’existence de FCGB. Il faudra néanmoins attendre 39 ans (1920) avant qu’une section football n’apparaisse au sein de la Société, sous le nom de Girondins Guyenne Sports.

    La date de naissance « officielle » du club est le 2 juillet 1936, date de la fusion entre le Girondins Guyenne Sports et le Bordeaux FC. Le 17 octobre 1936, les statuts du nouveau club de football de la ville sont déposés en préfecture, et l’histoire des Girondins de Bordeaux peut commencer.


    Les débuts professionnels



    Le premier titre de Bordeaux est le championnat de France Amateurs en 1937, finale gagnée au Stade de Colombes face au Football Club de Scionzier 2 à 1. Les Girondins accèdent alors au statut professionnel.

    A l’occasion de la Coupe du Monde de football 1938 disputée en France, Bordeaux s’offre un nouveau stade : le Parc Lescure. C’est également cette année-là que les Girondins arborent pour la première fois le scapulaire sur leur maillot.

    En 1941, les Girondins A.S.P (nouvelle dénomination suite à une nouvelle fusion) remportent leur première Coupe de France au terme d’une finale pour le moins compliquée : il aura en effet fallu aux Girondins battre trois clubs (Red Star : zone occupée ; Toulouse : zone libre ; SC Fives : zone interdite) pour remporter leur premier titre professionnel !

    A la Libération, les Girondins repartent en Division 2, et ne retrouvent l’élite qu’en 1949. Un retour avec succès puisque le 7 mai 1950, ils sont sacrés champions de France avec 6 points d’avance sur Lille. L’entraineur André Gérard est alors en charge de cette équipe que l’on a surnommé « L’imprenable forteresse ». A la suite de leur titre, les Bordelais disputent la Coupe Latine qui les oppose aux champions d’Espagne (Real Madrid), d’Italie (Lazio Rome) et du Portugal (Benfica Lisbonne). Bordeaux y dispute sa première finale européenne. Celle-ci sera rejouée après un 2-2 initial, et le Benfica s’imposera finalement 3 à 2 lors d’un second match pour le moins épique, puisqu’il a duré 2 heures et 25 minutes…

    La suite est moins glorieuse. Malgré quelques coups d’éclat (deuxième en 1952), Bordeaux ne parvient pas à décrocher de nouveau titre. L’arrivée de Salvador Artigas au poste d’entraineur n’y change rien : Bordeaux est souvent placé, jamais gagnant. Les années 50 et 60 tiendront même de la malédiction : 4 places de second en championnat, 5 finales de Coupe de France et pas le moindre titre ! C’est l’époque des Montes, Chorda, De Bourgoing, Couécou ou Simon, où les Girondins brillent dans un style défensif et physique, largement inspiré du catenaccio, et qui collera longtemps à la peau du club.

    Les années 70 sont sans éclat : Bordeaux végète en milieu de classement, lutte parfois pour son maintien et ne révèle que peu de joueurs (Bergeroo, Gallice et Giresse quand même). L’année 1979 signe la fin de ce déclin avec l’arrivée d’un président dont le nom, aujourd’hui encore, est à lui tout seul un programme : Claude Bez.


    L’ère Claude Bez



    Doté d’une fortune immobilière, résolu à remettre les Girondins au sommet, Bez dépense sans compter. Il recrute pléthore d’internationaux : Sahnoun, Lacombe… et fait de l’équipe, sur le papier, un outsider sérieux au triumvirat Marseille – Nantes – Saint-Etienne. Malgré un début de saison catastrophique, l’arrivée aux commandes de Raymond Goethals permet aux Girondins de finir sixièmes. Cette saison sera avant tout marquée par le décès tragique d’Omar Sahnoun, âgé de 25 ans et victime d’une crise cardiaque à l’entrainement.

    Goethals part en fin de saison. Pour le remplacer, Bez sonde ses joueurs. Bernard Lacombe, ancien Lyonnais, lui conseille alors de recruter un jeune entraineur ; Aimé Jacquet. Claude Bez s’est probablement félicité chaque jour d’avoir écouté son attaquant.

    Les années 80 sont les années-phares du club : trois titres de champion, deux Coupes de France, et des participations régulières aux Coupes d’Europe. De nombreux internationaux portent les couleurs du club : Dropsy, Bracci, Domenech, Specht, Trésor, Battiston, Tigana, Dieter Muller, Touré, les jumeaux Vujovic. A l’époque, l’ossature de l’Equipe de France est alors largement bordelaise.

    Par deux fois, les Bordelais manquent de peu une finale européenne : en 1985, ils affrontent la Juve de Michel Platini en demi-finales de la Coupe des Champions. Etrillés 3 à 0 au Stadio Comunale, éreintés par L’Equipe le lendemain, les Girondins disputent un match retour exceptionnel mais ne battront leurs adversaires que par 2-0. En 1987, c’est le Lokomotiv Leipzig qui les élimine aux tirs au but en demi-finales de la Coupe des Coupes.
    Le 30 avril 1986, les Girondins brisent la malédiction et remportent la Coupe de France face à l’OM du jeune Bernard Tapie. Suite à cette victoire, Giresse et Lacombe vont parcourir le trajet Bordeaux-Lourdes à vélo pour tenir la promesse qu’ils avaient faites (et qui sera reprise de nombreuses fois). L’année suivante est celle du premier doublé girondin : le club devançant Marseille aussi bien en championnat qu’en coupe (2-0).
    Mais en raison d’un déficit trop net, la DNCG met justement fin à cette belle histoire et Bordeaux est rétrogradé en Division 2 au terme de la saison 1990-1991.

    Le renouveau



    La remontée au plus haut niveau est immédiate. Entouré par un partenaire solide (Alain Afflelou), les Girondins réalisent en 1995-1996 le saison la plus paradoxale de l’histoire du club. A la peine en championnat, où ils ne se sauveront que de justesse, les Girondins réalisent une épopée fabuleuse en Coupe de l’UEFA. Le point d’orgue de cette saison est bien sur le match retour face au Milan AC de Weah, Baresi, Baggio, Costacurta, Maldini... Battus 2 à 0 à l’aller par les Rossoneri, les Girondins s’imposent au retour 3 buts à zéro au terme d’un match dantesque. Votre serviteur, 8 ans à l’époque, était présent ce soir-là et peut vous garantir qu’il n’est pas près d’oublier la nuit qu’il a vécu. La finale face au Bayern de Munich sera à sens unique en faveur des Bavarois (2-0, puis 3-1).

    Confrontés à des départs en masse (Zidane, Dugarry, Lizarazu, Witschge, Friis Hansen, Bancarel, Dutuel et Lucas quittent le club, ainsi que l’entraineur Gernot Rorh), Bordeaux ne met pourtant pas longtemps avant de reconquérir un titre. La saison 1998-1999 est le théâtre d’un formidable duel avec l’OM de Laurent Blanc et Ravanelli. Bordeaux gagne le titre à la dernière seconde de la dernière journée grâce au jeune Pascal Feindouno qui permet aux Girondins de s’imposer à Paris 3 buts à 2.


    L'ère M6




    L’été 1999, M6 devient actionnaire largement majoritaire du club. Pourtant, Bordeaux a bien du mal à confirmer son statut de nouveau grand club français. Les Girondins manquent par trois fois en quatre ans la Ligue des Champions, échouant à chaque fois à la quatrième place. Ces insuccès répétés vont conduire le club à lutter pour le maintien lors de la saison 2004-2005.

    L’arrivée de Ricardo permet à Bordeaux de revenir en haut du tableau. L’entraineur Brésilien emmène Bordeaux en Ligue des Champions et lui permet de conquérir sa deuxième Coupe de la Ligue (après celle de 2002) en 2007. Laurent Blanc fait son arrivée en 2007. Sur les bases de son prédécesseur, il construit une équipe qui, en 2009, sera la première équipe à réaliser le doublé Championnat de France – Coupe de la Ligue (à jamais les premiers:grn::p).

    La saison suivante ne fut hélas pas aussi rose. Malgré un début en fanfare, malgré une superbe campagne en Ligue des Champions (meilleure équipe des phases de poules ; record établi de sept victoires d’affilée dans la compétition), Bordeaux connaît une année 2010 épouvantable qui les voit finir tristes sixièmes du championnat. Laurent Blanc rejoint alors l’Equipe de France, Marouane Chamakh, joueur emblématique de la décennie quitte le club… C’est un Bordeaux nouveau qui devrait voir le jour cet été…

    Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il fût nettement plus râpeux que le Bordeaux ancien. L'arrivée de l'un des plus grands joueurs de l'histoire du club, Jean Tigana, aura été un échec sur toute la ligne. Seul la vente de Gourcuff pour 22M ressemble à un point positif. Pour le reste, la saison 2010-2011 est un cauchemar de supporter : recrues décevantes, fond de jeu inexistant, ambiance délétère dans les vestiaires... Seuls les chants fatalistes des Ultras nous auront donné le sourire. Le point d'orgue, the cherry on the cake de la saison : l'interview de Moussa Maazou. Admirez.

    Et Gillot fût...



    Le moral dans les chaussettes, les Girondins de Bordeaux accueillent, à l'été 2011, un nouvel entraineur : Francis Gillot. Un an plus tard, difficile de ne pas être élogieux sur son premier bilan : une cinquième place inespérée après un début de saison cataclysmique, des joueurs relancés (Gouffran en tête, mais aussi Henrique, Ciani, Sané...), quatre recrues à moins de 5M€, chacune ayant mis environ 20 minutes pour se faire adopter du public bordelais et toutes devenues titulaires indiscutables : NGuémo, Maurice-Belay, Obraniak et Mariano. L'espoir revenu, il ne reste plus au Bordeaux de Gillot qu'à transformer l'essai.

    Article de So Foot sur le miracle Gillot : http://www.sofoot.com/bordeaux-gillo...ne-157193.html

    Ce qu'il ne fera que partiellement, à la grâce de la première victoire en Coupe de France des Girondins depuis 26 ans. Le 31 mai 2013, Bordeaux dispose d'Evian-Thonon-Gaillard par 3 buts à 2 en finale de la Vieille Dame et ramène le 4ème trophée du club. Ce succès constitue le rayon de soleil des deux dernières saisons de Francis Gillot à la tête de l'équipe. Incapable de redonner un second souffle, faisant face à un effectif peu concerné et gangrené par une armée de boulets mangeant la masse salariale, le technicien nordiste ne fera pas de miracle et Bordeaux se contentera de deux septièmes places et de fortunes diverses en Ligue Europa.

    En mai 2014, Willy Sagnol prend les rênes de l'effectif girondin. Après une saignée de l'effectif et quelques recrues, l'ancien latéral droit du Bayern de Munich aura pour objectif de mettre en place une nouvelle ère, s'appuyant entre autres sur les jeunes girondins, vainqueurs notamment de la coupe Gambardella en 2013.

    A suivre…

    Le palmarès

    Championnat de France D1 :

    6 fois champions : 1950, 1984, 1985, 1987, 1999, 2009
    9 fois vice-champion

    Championnat de France D2 :

    1 fois champion : 1992

    1 fois vice-champion

    Coupe de France :

    4 fois vainqueur : 1941, 1986, 1987, 2013

    6 fois finaliste

    Coupe de la Ligue :

    3 fois vainqueur : 2002, 2007, 2009
    3 fois finaliste

    Plus : 2 Trophées des Champions (2008, 2009), 1 Challenge des Champions (1986), 1 Coupe Gambardella (1976), 2 titres de Champions de France Amateurs (1937, 1944).


    Demi-finaliste de la Coupe des Champions en 1985
    Demi-finaliste de la Coupe des Coupes en 1987
    Finaliste de la Coupe de l'UEFA en 1996
    Vainqueur de la Coupe des Alpes en 1980
    Finaliste de la Coupe Latine en 1950

    Le FC Girondins de Bordeaux reste l'équipe française qui dénombre le plus de matchs disputés en Coupe d'Europe.


    Le Stade

    Stade Jacques Chaban-Delmas (ancien Parc Lescure)
    34 694 places



    Le 18 juillet 2011, Alain Juppé a dévoilé les maquettes du futur Grand Stade de Bordeaux. Réalisé par deux pointures, Herzog et de Meuron, responsables notamment du Nid d'Oiseau de Pékin et de l'Allianz Arena de Munich, il pourra accueillir près de 45 000 spectateurs. Situé dans le quartier du Lac, au nord de Bordeaux, son ouverture est prévue pour 2015. Les travaux commencent tout doucement, l'opposition au projet fait raisonnablement chier, mais pour l'instant, aucun gros retard n'est à déplorer.

    Histoire de baver :











    Le centre d'entrainement et de formation du Haillan





    En chiffres :
    • Surface : 850 m2 de surface utile.
    • Terrains dédiés : 1 terrain synthétique et 1 terrain naturel en accès direct.
    • Secteur Vestiaires : 1 vestiaire / 30 casiers.
    • Secteur balnéo : douches, douches à affusion, 1 piscine à jets immergés, 1 piscine eau glacée, 1 sauna,
    • 1 hammam.
    • Secteur soin et musculation : 1 salle d’étirements, 1 salle de kinésithérapie équipée de 5 tables et d’un biodex,
    • 1 salle de musculation.
    • Secteur vidéo : 1 salle équipée de 30 places, 1 régie intégrée avec banc digital.



    Le staff et l'effectif


    Le staff


    L'effectif


    Equipe-type possible en 2012 (sur la base d'un 4-3-3) :

    Carasso

    Mariano - Sané - Orban - Poundjé

    Plasil

    Sertic - Khazri

    Rolan - Touré

    Sala / Diabaté




    Bonne lecture, et que la paix et la victoire règnent sur ce topic !!!
    Dernière modification par SixFeet, 31/07/2014, 16h43.

  • #2
    on aurait du attendre le retour des bons résultats dans ce club avant de réouvrir un topic :grn:

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par Zlatan le Magnifique Voir le message
      on aurait du attendre le retour des bons résultats dans ce club avant de réouvrir un topic :grn:

      T'inquiètes, ça arrive.

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par SixFeet Voir le message
        T'inquiètes, ça arrive.
        T'as pas trop "peur" de la tronche que pourrait avoir l'équipe type de Bordeaux l'année prochaine?
        Risque et Passion :lov:

        Commentaire


        • #5
          Six feet,je veux pas dire mais t'as écrit FG Girondins de Bordeaux....oui je suis intraitable:proud:

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par ayme30 Voir le message
            T'as pas trop "peur" de la tronche que pourrait avoir l'équipe type de Bordeaux l'année prochaine?

            Tant que l'entraineur n'est pas nommé, on ne peut pas se prononcer. Et puis faut pas exagérer, la LDC n'est pas vitale pour nous. Ca fait bien ch... de pas l'avoir, mais on peut largement survivre. Ce que je vois, c'est qu'on disputera au max 50 matchs l'an prochain, donc que l'on n'a pas forcément besoin d'acheter mille joueurs.

            Pour l'instant, on est dans le flou complet, j'espère que ça ne va pas durer. Toutes les pistes évoquées jusque là (Mandzukic, Badelj, Romaric, Gameiro, Bougherra, Rémy...) ne riment à rien, donc difficile d'avoir un avis sur la tronche de notre équipe l'an prochain.

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Cactus_ Voir le message
              Six feet,je veux pas dire mais t'as écrit FG Girondins de Bordeaux....oui je suis intraitable:proud:

              Je vois pas de quoi tu parles. :proud::grn:

              Commentaire


              • #8
                Et avec Mircea Lucescu, s'en est où ?

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par SixFeet Voir le message
                  Je vois pas de quoi tu parles. :proud::grn:
                  Dernière modification par SixFeet Aujourd'hui à 16h41.
                  :grn: :grn:

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par SixFeet Voir le message
                    Je vois pas de quoi tu parles. :proud::grn:

                    La méthode "fonkkyesque" n'a plus de secret pour toi même si tu aurais du employer ce smiley là(:()...:grn:

                    Il nous manque le fonkky n'empêche.


                    Sinon oui tant que le nouvel entraîneur n'est pas nommé toutes les rumeurs (départs/arrivées) n'ont que très peu de consistance.

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Boutchoum Voir le message
                      :grn: :grn:
                      C'te balance ! :(( :grn:

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Boutchoum Voir le message
                        :grn: :grn:

                        J'ai corrigé une petite faute de frappe dans l'historique, c'est tout. :(

                        Cette atmosphère de suspicion ne ma plaît pas. Qui ici peut douter de ma bonne foi ? :shock:

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Minettos69 Voir le message
                          Et avec Mircea Lucescu, s'en est où ?

                          Trop cher apparemment, et m'étonnerait qu'il aille dans un club qui ne dispute pas ma LDC.

                          Courbis ne devrait pas signer : même s'il fait l'unanimité dans le club, ses obligations radiophoniques sont un obstacle trop grand.

                          Les deux pistes qui se dégagent pour le moment : Tigana et surtout Gerets, dont le salaire semble être un obstacle de moins en moins handicapant.

                          Commentaire


                          • #14
                            Ca me ferait bien ch*er de voir Gerets chez vous. :-(

                            Et Denoueix n'a pas été approché ? Il est pas mauvais lui aussi je trouve.
                            Risque et Passion :lov:

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par SixFeet Voir le message
                              Courbis ne devrait pas signer : même s'il fait l'unanimité dans le club, ses obligations radiophoniques sont un obstacle trop grand.
                              Comment ce type peut faire l'unanimité, surtout pour Triaud..
                              "Le football est absolument propre" Del Bosque.

                              Commentaire


                              • #16
                                Envoyé par ayme30 Voir le message
                                Ca me ferait bien ch*er de voir Gerets chez vous. :-(

                                Et Denoueix n'a pas été approché ? Il est pas mauvais lui aussi je trouve.
                                Il semblerait qu'il n'ait plus envie d'entrainer d'après son interview dans le dernier So Foot.

                                Commentaire


                                • #17
                                  Comment ce type peut faire l'unanimité, surtout pour Triaud..
                                  Ca m'échappe aussi... Mais c'est un ancien de la maison, même s'il n'a pas l'air, il reste très très attaché à ce club.

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Beau travail SixFeet ;)

                                    Meme si la photo de ce mafieux de Bez gache tout :grn:
                                    Jacques-Henri Eyraud "J'ai compris"... T'as mis le temps dit donc

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Envoyé par mogue Voir le message
                                      Beau travail SixFeet ;)

                                      Meme si la photo de ce mafieux de Bez gache tout :grn:

                                      Merci. :)

                                      Un Marseillais qui crache sur Bez, par contre, je m'y ferais jamais. :p

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Envoyé par romainp Voir le message
                                        Il semblerait qu'il n'ait plus envie d'entrainer d'après son interview dans le dernier So Foot.
                                        Les motivations qu'il avance, pour justifier son choix de ne plus entraîner, sont ridicules quand même. Bon, il a le mérite de l'avouer.

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Nouveau topic,nouvelle ambiance:proud: .
                                          En esperant que certains reviendront , ça s'est assaini ici depuis , bonne chance aux girondins pour l'annee prochaine :)

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            Envoyé par Rad-One Voir le message
                                            Les motivations qu'il avance, pour justifier son choix de ne plus entraîner, sont ridicules quand même. Bon, il a le mérite de l'avouer.
                                            salut rad..tu peux nous en dire un peu plus ?
                                            jamais grossier,jamais vulgaire,rien que de la mauvaise foi.palidonien.

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Envoyé par Nej Voir le message
                                              Nouveau topic,nouvelle ambiance:proud: .
                                              En esperant que certains reviendront , ça s'est assaini ici depuis , bonne chance aux girondins pour l'annee prochaine :)
                                              T'as remarqué que les marseillais font moins les fanfarons qu'un certains bordelais la saison dernière après leur titre ? :grn:

                                              morale : l'om devrait être champion tous les ans pour le bien de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                Envoyé par Rad-One Voir le message
                                                T'as remarqué que les marseillais font moins les fanfarons qu'un certains bordelais la saison dernière après leur titre ? :grn:

                                                morale : l'om devrait être champion tous les ans pour le bien de ce forum.
                                                pas vraiment,vous etiez pas mal aussi pendant les sept années précédent le titre de bordeaux.
                                                jamais grossier,jamais vulgaire,rien que de la mauvaise foi.palidonien.

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Envoyé par Twisty Voir le message
                                                  salut rad..tu peux nous en dire un peu plus ?
                                                  75% du travail de coach maintenant, ça n'a rien à voir avec le jeu propemment parlé..éducation mental etc..
                                                  En résumé.
                                                  "Le football est absolument propre" Del Bosque.

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X