Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La future Coupe du Monde : Qatar 2022

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par lochiba84 Voir le message

    Oui mais le Qatar sera certainement l'équipe la plus faible des 48 qualifiés et peut-être la plus faible de tous les temps participant à un mondial.
    Pas sur. Ils feront peut être le même coup que pour le hand. Naturaliser contre des millions des second couteaux européens jamais sélectionnés en match officiel pour pas être complètement ridicules. C'est la seule chance pour Ferri d'être international ça.
    Andrea Pirlo : "Malbranque a Lione era seduto accanto a noi anche sul pullman"

    Commentaire


    • Envoyé par MrMonplaisir Voir le message

      Pas sur. Ils feront peut être le même coup que pour le hand. Naturaliser contre des millions des second couteaux européens jamais sélectionnés en match officiel pour pas être complètement ridicules. C'est la seule chance pour Ferri d'être international ça.
      En parlant de ça, je me rappelle il y a 15 ans à peu près que le Qatar a approché des joueurs comme Yann Lachuer, Stéphane Ziani, Piquionne ou Darcheville pour qu'ils jouent avec leur sélection.

      http://www.leparisien.fr/sports/le-q...2004779503.php

      Un autre article de l'époque sur les fameuses naturalisations pour jouer en équipe nationale :

      https://www.lemonde.fr/sport/article...9323_3242.html
      Dernière modification par oninaku, 29/07/2018, 21h40.

      Commentaire


      • Envoyé par oninaku Voir le message

        En parlant de ça, je me rappelle il y a 15 ans à peu près que le Qatar a approché des joueurs comme Yann Lachuer, Stéphane Ziani, Piquionne ou Darcheville pour qu'ils jouent avec leur sélection.

        http://www.leparisien.fr/sports/le-q...2004779503.php

        Un autre article de l'époque sur les fameuses naturalisations pour jouer en équipe nationale :

        https://www.lemonde.fr/sport/article...9323_3242.html
        Punaise, une attaque Piquionne- Darcheville, ca fait rêver quand même.
        Avec Ferri comme relayeur.
        Pilier du Café du Commerce de l'OL depuis 1997.

        Commentaire


        • Oui donc faut quand même vivre deux ans la bas. Enfin au moins six mois de l'année pour que l'on considère que sa résidence est la bas. Mais après tout pourquoi pas je suis sur que plein de second couteaux de grande nations du foot seront intéressé, surtout si y'a le salaire qui va avec.
          Andrea Pirlo : "Malbranque a Lione era seduto accanto a noi anche sul pullman"

          Commentaire


          • Au qatar, tout ce passe bien......


            https://www.20minutes.fr/sport/23431...es-depuis-mois

            Commentaire


            • Depuis quand les esclaves devraient être payés ? Qu'ils s'estiment déjà heureux qu'ils ne recoivent pas des coups de fouet.


              Humour, pas taper

              Commentaire


              • Gianni Infantino souhaite une Coupe du monde à 48 en 2022

                Alors que la possibilité de voir une Coupe du monde à 48 équipes semblait totalement abandonnée, le président de la FIFA, Gianni Infantino a totalement relancé les débats. Présent au congrès annuel de la Confédération asiatique à Kuala Lampur, le Suisse est revenu sur l’élargissement du tournoi mondial : « nous avons décidé [...] d’augmenter le nombre le nombre d’équipes participant à la Coupe du monde de 32 à 48 .Cela prendra effet en 2026. Cela arrivera-t-il en 2022 ? Vous me connaissez. C’est possible. Pourquoi pas ? » Il a ensuite fait part de la possibilité que le Qatar puisse répondre aux travaux supplémentaires que nécessiterait un tel ouvrage : « c’est faisable. Nous discutons avec nos amis Qataris. Nous discutons avec beaucoup d’autres amis dans la région. Nous espérons que nous pourrons rendre cela possible. » À la tête de l’organisation de la Coupe du monde 2022, Hassan al-Thawadi a révélé l’avancée des discussions à l’AFP : « (le Qatar ndlr.) regarde toujours les études de faisabilité, mais cela sera décidé avant les qualifications. Quelque part pendant le premier trimestre de l’année prochaine. »


                Génial, la combo qui tue : Coupe du monde au Qatar avec 48 équipes.
                Alors que la possibilité de voir une Coupe du monde à 48 équipes semblait totalement abandonnée, le président de la FIFA, Gianni Infantino a totalement relancé les débats. Présent au congrès annuel de la Confédération asiatique à Kuala Lampur, le Suisse (...)

                Commentaire


                • Envoyé par oninaku Voir le message

                  Génial, la combo qui tue : Coupe du monde au Qatar avec 48 équipes.
                  T'as oublié le dernier coup du combo, au mois de decembre ! histoire de bien ******r les championnats et les coupes europennes.
                  "Hmmm oui mère..."

                  Commentaire


                  • En même temps les terrains européens en décembre

                    Commentaire


                    • Envoyé par imago01 Voir le message
                      En même temps les terrains européens en décembre
                      Sauf qu'on va avoir donc des joueurs qui reviendront d'une CDM en plein milieu de saison, sans avoir 4 semaines de repos pour ceux qui iront plus loin que les tours de poules.

                      Quand on voit la grosse baisse de forme des joueurs qui reviennent de la CAN, j'imagine meme pas celles des joueurs qui vont revenir d'un mois de compet au Qatar
                      "Hmmm oui mère..."

                      Commentaire


                      • Envoyé par Pr.Skinner Voir le message

                        Sauf qu'on va avoir donc des joueurs qui reviendront d'une CDM en plein milieu de saison, sans avoir 4 semaines de repos pour ceux qui iront plus loin que les tours de poules.

                        Quand on voit la grosse baisse de forme des joueurs qui reviennent de la CAN, j'imagine meme pas celles des joueurs qui vont revenir d'un mois de compet au Qatar
                        Ben ils ne sont déja pas en forme en début de saison , donc franchement ou est le problème ! Et des lyonnais au quatar ben je sais pas si y en aura beaucoup !

                        Commentaire


                        • Qatar: le spleen des travailleurs migrants à quatre ans du Mondial Alors que la Coupe du monde 2022 démarrera dans quatre ans, les milliers d'immigrés employés sur les grand chantiers qataris ont parfois perdu bien plus que l'argent amassé pour cette mission depuis près d'une décennie. Reportage.


                          Ojor et Raju, deux tailleurs de pierre, sont en pause déjeuner. Ils sont assis sur un trottoir près d’un beau bâtiment de Doha qu’ils ont aidé à construire, et ressassent leur expérience au Qatar à quatre ans du Mondial de 2022.
                          «J’ai fait une erreur en venant ici», dit Ojor, 22 ans, originaire du Népal. «J’ai tellement emprunté à la banque (pour les frais de recrutement) que je n’ai plus rien».

                          Raju, un Bangladais de 39 ans, vêtu d’une ******tte bleue, est d’accord. Tous deux gagnent le salaire minimum mensuel de 750 riyals qataris (180 euros). «Je ne reviendrai plus jamais», dit-il doucement en évoquant, sourire aux lèvres, la fin de son contrat dans quelques mois.
                          Depuis que Sepp Blatter, ancien patron de la Fifa, a annoncé que le Qatar accueillerait la Coupe du Monde de football 2022, le pays a été placé sous la loupe. Le sort du grand nombre de travailleurs migrants, dont beaucoup viennent d’Asie, retient particulièrement l’attention.
                          1200 morts sur tous les chantiers?

                          Ces travailleurs sont venus gonfler la population du Qatar qui est passée de 1,63 million d’âmes, lorsque M. Blatter avait fait son annonce le 2 décembre 2010, à 2,74 millions actuellement.
                          Les syndicats, les défenseurs des droits de l’Homme et, plus récemment, l’Organisation internationale du travail (OIT) de l’ONU se sont associés pour mettre le Qatar sur la sellette à propos de son système de «Kafala», ou parrainage, qui met les travailleurs étrangers à la merci de leurs employeurs.

                          Accusations de travail forcé : nouvelle plainte contre Vinci
                          L’ONG Sherpa, le Comité contre l’esclavage moderne (CCEM) et six ex-employés indiens et népalais de Vinci au Qatar portent plainte à Paris contre le groupe français de BTP et sa filiale qatari, notamment pour «travail forcé».
                          Cette plainte contre Vinci, Vinci Construction Grands Projets (VCGP), sa filiale qatari Qatari Diar Vinci Construction (QDVC) et leurs représentants vise aussi les chefs de «réduction en servitude, traite des êtres humains, travail incompatible avec la dignité humaine, mise en danger délibérée, blessures involontaires et recel», indiquent Sherpa et CCEM dans un communiqué.
                          Les employés migrants de Vinci qui travaillent sur les chantiers de la Coupe du monde de football de 2022 «travailleraient, passeport confisqué, entre 66 et 77 heures par semaine, entassés dans des chambres exigües aux sanitaires insuffisants, percevant des rémunérations sans rapport avec le travail fourni, menacés de licenciement ou de renvoi dans leur pays en cas de revendications». Par ailleurs, leur salaire minimum «correspond à moins de 2% du salaire moyen qatari», ajoute l’ONG.
                          «Vinci réfute, hier comme aujourd’hui, toutes les allégations de Sherpa», a réagi le groupe de BTP dans un message écrit, affirmant que tous les salariés avaient «accès à un coffret sécurisé dans lequel ils peuvent stocker leur passeport et en disposer quand ils le désirent». Dans le cadre de sa riposte judiciaire après la plainte de Sherpa mars 2015, la firme a porté plainte contre l’association pour diffamation.

                          Une querelle internationale a éclaté au sujet du nombre de personnes tuées sur les chantiers du Mondial, plus de 1.200 selon une estimation. Un chiffre vigoureusement rejeté par le Comité d’organisation.
                          Doha a été contrainte à des réformes telles que le salaire minimum, la protection salariale et l’abolition partielle du visa de sortie qui obligeait les travailleurs migrants à obtenir l’autorisation de leurs patrons pour pouvoir quitter le pays.
                          Le pays se transforme et grandit...
                          Plus de 12.000 travailleurs employés sur des chantiers du Mondial devraient bénéficier du remboursement de 52 millions de riyals pour avoir été contraints de payer des frais de recrutement illégaux pour venir au Qatar, a déclaré le Comité d’organisation.




                          Cette semaine, l’OIT a salué les réformes introduites au Qatar. Les preuves de l’incroyable transformation du Qatar, alimentée par les énormes revenus gaziers, sont partout: stades, routes, chemins de fer, hôtels, centres commerciaux, ponts et le complexe résidentiel et de bureaux où Ojor et Raju travaillent.
                          Cependant, la Coupe du Monde, qui commence dans exactement quatre ans, le 21 novembre 2022, apparait comme un mirage pour les tailleurs de pierre et leurs camarades, dont certains portent des maillots d’équipe comme Chelsea sous leur bleu de travail.
                          «Nous n’avons pas le droit de faire quoi que ce soit ici»

                          «Je m’attendais à ce que la Coupe du Monde m’assure une bonne sécurité de l’emploi», explique Mukesh, un Népalais de 23 ans. «Mais on nous a dit que d’ici 2021, personne ne restera ici».
                          Il travaille 10 heures par jour, gagne trois riyals l’heure pour les heures supplémentaires et ne regrette pas d’être dans le Golfe : «Nous ne faisions rien chez nous, ici nous gagnons de l’argent.»
                          Peu de travailleurs avouent ne pas être au courant des campagnes internationales qui ont été menées en leur nom. Et ceux qui sont au Qatar depuis un certain temps affirment que ces campagnes n’ont guère changé leurs conditions de vie au quotidien.
                          L’un de ceux qui étaient au courant des campagnes syndicales est Prince, un agent de sécurité nigérian. «Je veux épargner pour aller aux États-Unis, dit le jeune homme de 31 ans. Je n’aime pas la vie que je mène ici, je fais la même chose tous les jours, c’est dur et il n’y a pas de fêtes ou quoi que ce soit. Nous n’avons pas le droit de faire quoi que ce soit ici.»

                          Envoyé par fanfanserrano;n11625895
                          Ewa a raison

                          Commentaire


                          • Ils n'ont quà sortir leurs gilets jaunes!

                            Commentaire


                            • Ça n'a rien à voir avec le Qatar, ni la prochaine coupe du Monde, mais ça part d'une idée farfelue du président de la COMNEBOL :

                              Et si le Mondial se jouait tous les deux ans ?

                              La Confédération d'Amérique du Sud (CONMEBOL) a proposé à la Fédération internationale (FIFA) d'organiser une Coupe du monde tous les deux ans.



                              Alejandro Dominguez a soumis une idée à la FIFA. ( PRESSE SPORTS)


                              Face au succès de la Ligue des nations lancée cette année par l'UEFA, la Confédération d'Amérique du Sud (CONMEBOL) n'est pas restée sans réaction. Son président Alejandro Dominguez a fait part d'une idée, soumise à la Fédération internationale (FIFA), qui pourrait révolutionner le calendrier. « La proposition que nous avons faite à la FIFA est de jouer une Coupe du monde tous les deux ans, a affirmé le dirigeant paraguayen, ce samedi dans le Guardian. Au lieu d'avoir une Ligue des nations au milieu, nous devrions faire une Coupe du monde qui sera pour toute la planète. Les joueurs pourront ainsi jouer quatre Mondiaux. Avec le format actuel, ils ne peuvent pas en jouer plus de deux. »






                              « Il y a beaucoup de solutions. Nous pourrions organiser le tournoi en Europe, en Amérique du Sud, en Amérique du Nord, en Afrique et en Asie sans une si longue attente, a-t-il ajouté. Nous voyons donc une opportunité et une proposition a été présentée à la FIFA. » Va-t-elle pour autant retenir l'attention de l'instance suprême ? Ultime argument avancé par Dominguez : « Sur le plan économique, la FIFA gagne de l'argent et donne plus d'argent. » Depuis toujours, la phase finale du Mondial se déroule tous les quatre ans, en alternance avec celles de l'Euro et de la Copa America.


                              La Confédération d'Amérique du Sud (CONMEBOL) a proposé à la Fédération internationale (FIFA) d'organiser une Coupe du monde tous les deux ans..

                              Commentaire


                              • Coupe du monde : le patron de la FIFA évoque à nouveau la possibilité d'un passage de 32 à 48 sélections dès 2022

                                Publié le mercredi 2 janvier 2019 à 12:29

                                Gianni Infantino estime qu'organiser la Coupe du monde à 48 sélections dès 2022 serait «une bonne chose».

                                Football - Jean Le Bail - Gianni Infantino mercredi Ã* la conférence sur le sport de Dubaï. () Reuters

                                Gianni Infantino mercredi à la conférence sur le sport de Dubaï. () Reuters


                                Le président de la FIFA, Gianni Infantino, n'abandonne pas l'idée de porter le nombre de sélections participant à la Coupe du monde de 32 à 48 dès le Mondial qatari en 2022, alors que le changement n'était censé intervenir qu'à partir du rendez-vous de 2026. «Si vous pensez que c'est une bonne chose d'avoir 48 équipes au Mondial, pourquoi ne pas essayer quatre ans plus tôt, c'est la raison pour laquelle nous analysons la possibilité d'avoir 48 équipes dès 2022», a expliqué le dirigeant du foot mondial lors d'une conférence sur le sport à Dubaï, mercredi. Le mois dernier, Infantino avait assuré qu'une majorité de fédérations étaient favorables à cette anticipation.


                                Des matches hors du Qatar ?

                                Si une décision devait être prise dans ce sens, elle devrait intervenir avant le mois de mars, date prévue du tirage des groupes de qualification. Reste à savoir si une partie des matches pourrait se disputer hors du Qatar, alors que les relations sont très tendues actuellement entre le petit état gazier et son puissant voisin l'Arabie saoudite et ses alliés. Infantino a indiqué que la FIFA étudiait cette possibilité : «Si nous pouvons rassembler quelques uns des pays voisins du Golfe pour accueillir quelques rencontres du Mondial, cela pourrait être très bénéfique pour la région et le monde entier».


                                https://www.lequipe.fr/Football/Actu...es-2022/973379

                                Commentaire


                                • HS : Le Qatar en finale de la coupe d'Asie des Nations !

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par oninaku Voir le message
                                    HS : Le Qatar en finale de la coupe d'Asie des Nations !
                                    Le Qatar Champion d'Asie !!!!!!!!!!!

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par oninaku Voir le message

                                      Le Qatar Champion d'Asie !!!!!!!!!!!
                                      1 peno, 2 but HJ, il parait que l'arbitre s'appelait clemento turpino


                                      non rien vu et rien a foutre, connais pas le niveau de cette competition
                                      Envoyé par fanfanserrano;n11625895
                                      Ewa a raison

                                      Commentaire


                                      • Gianni Infantino se dit « optimiste » pour un Mondial à 48 dès 2022

                                        Gianni Infantino, le président de la FIFA, s'est dit optimiste au sujet de l'organisation de la Coupe du Monde 2022 à 48 équipes, alors que le Qatar s'est préparé à accueillir 32 équipes.

                                        Ce vendredi le président de la FIFA, Gianni Infantino, s'est dit optimiste concernant l'organisation de la Coupe du Monde 2022 à 48 équipes au lieu de 32, tout en soulignant que ce ne serait pas facile. « Je suis optimiste, mais est-ce que ce sera facile ? Non, cela ne sera pas facile, je dois être honnête », a déclaré le patron de la FIFA lors d'une conférence de presse à Istanbul, à l'issue d'un sommet exécutif de trois jours dans la capitale économique de la Turquie.


                                        En 2017, la FIFA avait voté une expansion à 48 équipes à partir de 2026, organisée par le trio Mexique - États-Unis - Canada. Mais depuis, le président italo-suisse de l'instance dirigeante du football mondial milite pour une application de cette réforme dès 2022. La FIFA mène actuellement une étude de faisabilité et doit annoncer sa décision mi-mars lors de son conseil à Miami.


                                        Gianni Infantino a notamment soumis l'hypothèse de jouer des matches dans les pays voisins, si la compétition passait à 48 équipes. Mais une crise diplomatique touche cette partie du Moyen-Orient qui impose depuis 2017 un blocus économique au troisième pays producteur de gaz. « Je ne suis pas naïf au point d'ignorer la situation politique dans la région », a souligné Gianni Infantino, tout en indiquant que le football pouvait, selon lui, « accomplir des miracles ». Il a ainsi pris l'exemple du Mondial 2026, qui sera organisé par le Canada, le Mexique et les États-Unis, qu'alors même « qu'il y a des débats sur la construction d'un mur » entre États-Unis et Mexique, « ces deux pays vont travailler ensemble ».


                                        Le Qatar, qui dit se préparer pour une compétition à 32 équipes, a indiqué qu'il aurait son mot à dire avant de décider de passer à un tournoi élargi qui entraînerait des complications logistiques et politiques.

                                        Gianni Infantino, le président de la FIFA, s'est dit optimiste au sujet de l'organisation de la Coupe du Monde 2022 à 48 équipes, alors que le Qatar s'est préparé à accueillir 32 équipes..

                                        Commentaire


                                        • Le Qatar aurait versé 400 M€ à la FIFA trois semaines avant l'attribution de la Coupe du monde 2022 (en 2010), avant d'effectuer un nouveau versement de 480 M€ trois ans plus tard, juste avant que l'instance stoppe son enquête sur des soupçons de corruption. (TimesSport)

                                          Commentaire


                                          • Coupe du monde 2022 : décision de la FIFA en juin pour un Mondial à 48


                                            Publié le jeudi 14 mars 2019 à 17:40

                                            La FIFA doit acter, le 6 juin à Paris, la décision de passer à 48 pays pour la Coupe du monde 2022 organisée au Qatar.



                                            Gianni Infantino, le président de la FIFA, est favorable à un Mondial à 48 dès 2022. () P. Lahalle/ L'Équipe


                                            Le Conseil de la FIFA devra se prononcer vendredi à Miami sur le principe d'un Mondial à 48 équipes dès 2022 au Qatar, mais la décision finale ne sera entérinée qu'en juin à Paris.

                                            La trentaine de membres du Conseil se prononceront sur « les conclusions de l'étude de faisabilité selon lesquelles un Mondial à 48 au Qatar en 2022 est possible si un ou des pays voisins accueillent des matches. »




                                            Puis ils doivent accepter de confier conjointement à la FIFA et au Qatar le soin de « soumettre au Conseil et au Congrès de la FIFA une proposition d'expansion à 48 équipes avec une ou plusieurs nations co-hôtes. »




                                            La décision finale, qui devrait à coup sûr entériner la décision de principe, reviendra donc au Congrès de la FIFA qui doit se réunir le 6 juin à Paris.

                                            La FIFA doit acter, le 6 juin à Paris, la décision de passer à 48 pays pour la Coupe du monde 2022 organisée au Qatar..

                                            Commentaire


                                            • Mondial de football 2022 au Qatar : Michel Platini placé en garde à vue

                                              Le Parquet national financier enquête sur « des faits présumés de corruption active et passive » dans le cadre de l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.



                                              L’enquête ordonnée par le Parquet national financier (PNF) sur les conditions de l’attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar a conduit, mardi 18 juin, à la garde à vue de Michel Platini, l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), ont indiqué au Monde des sources judiciaires, confirmant une information de Mediapart.


                                              Une ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci était à l’Elysée, Sophie Dion, a également été placée en garde à vue dans le cadre de cette enquête « visant des faits présumés de corruption active et passive de personne n’exerçant pas de fonction publique ». Claude Guéant, ex-secrétaire général de l’Elysée, a également été auditionné, mardi, sous le statut de « suspect libre ».


                                              M. Platini, Mme Dion et M. Guéant avaient été convoqués par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). M. Platini, dont la sspension par la Fédération internationale de football (FIFA) de « toute activité liée au football » pour « violation du code d’éthique » prendra fin en octobre, devait initialement être entendu comme témoin, selon les informations du Monde.


                                              En 2016, le PNF a ouvert une enquête préliminaire pour « corruption privée », « association de malfaiteurs », « trafic d’influence et recel de trafic d’influence » autour de l’obtention du tournoi par l’émirat. M. Platini, qui a reconnu avoir voté pour le Qatar lors du scrutin d’attribution du 2 décembre 2010, avait déjà été auditionné comme témoin en décembre 2017. Lire aussi Football : la justice française enquête sur l’attribution des Mondiaux en Russie et au Qatar

                                              Le PNF s’intéresse, notamment, au déjeuner organisé le 23 novembre 2010 à l’Elysée, en présence de Nicolas Sarkozy, de Michel Platini, de l’émir actuel du Qatar, Tamim Ben Hamad Al Thani, du cheikh Hamad Ben Jassem, alors premier ministre et ministre des affaires étrangères de l’émirat.


                                              Selon les archives de l’Elysée, auxquelles Le Monde a eu accès, Claude Guéant et Sophie Dion, à l’époque conseillère technique chargée des sports de M. Sarkozy, ont également participé à ce déjeuner. Les liens entre M. Sarkozy et M. Bazin

                                              « Je savais que j’allais voter pour le Qatar avant le déjeuner et je suis allé voir Nicolas Sarkozy pour lui dire. Je ne savais pas que les Qataris y seraient, a toujours dit au Monde M. Platini qui a d’abord voulu donner son suffrage aux Etats-Unis avant de se prononcer en faveur de l’émirat. En allant au déjeuner, j’ai supputé que le président Sarkozy aurait souhaité que je vote pour le Qatar. Mais il ne me l’a jamais demandé. J’ai ensuite appelé Sepp Blatter (l’ex-président de la Fédération internationale) pour lui faire part de cette rencontre. »
                                              https://www.lemonde.fr/sport/article...7811_3242.html

                                              Commentaire


                                              • Y a l'entraineur d'une équipe espagnole qui à touché aussi !

                                                Commentaire


                                                • Ben mince alors, encore une histoire de corruption avec le qatar. Decidement, on va finir pa croire que c'est vrai.
                                                  Envoyé par fanfanserrano;n11625895
                                                  Ewa a raison

                                                  Commentaire


                                                  • Mais non c'est que du matraquage médiatique voyons.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X