Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La future Coupe du Monde : Qatar 2022

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sebastien Bazin dans tous les bons coups .
    Envoyé par zakouni
    J'aime pas les chauves


    :mdr::mdr:

    Commentaire


    • Envoyé par aQre06 Voir le message
      Sebastien Bazin dans tous les bons coups .
      Quand y'a sarko y'a bazin pas loin.
      Envoyé par imago01
      toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
      Envoyé par imago01
      allez l'OM

      Commentaire



      • Commentaire


        • Envoyé par -Msila28 Voir le message
          Mdr, grandiose!



          Envoyé par -Msila28 Voir le message
          Mondial de football 2022 au Qatar : Michel Platini placé en garde à vue

          Le Parquet national financier enquête sur « des faits présumés de corruption active et passive » dans le cadre de l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.



          L’enquête ordonnée par le Parquet national financier (PNF) sur les conditions de l’attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar a conduit, mardi 18 juin, à la garde à vue de Michel Platini, l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), ont indiqué au Monde des sources judiciaires, confirmant une information de Mediapart.


          Une ancienne conseillère de Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci était à l’Elysée, Sophie Dion, a également été placée en garde à vue dans le cadre de cette enquête « visant des faits présumés de corruption active et passive de personne n’exerçant pas de fonction publique ». Claude Guéant, ex-secrétaire général de l’Elysée, a également été auditionné, mardi, sous le statut de « suspect libre ».


          M. Platini, Mme Dion et M. Guéant avaient été convoqués par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). M. Platini, dont la sspension par la Fédération internationale de football (FIFA) de « toute activité liée au football » pour « violation du code d’éthique » prendra fin en octobre, devait initialement être entendu comme témoin, selon les informations du Monde.


          En 2016, le PNF a ouvert une enquête préliminaire pour « corruption privée », « association de malfaiteurs », « trafic d’influence et recel de trafic d’influence » autour de l’obtention du tournoi par l’émirat. M. Platini, qui a reconnu avoir voté pour le Qatar lors du scrutin d’attribution du 2 décembre 2010, avait déjà été auditionné comme témoin en décembre 2017. Lire aussi Football : la justice française enquête sur l’attribution des Mondiaux en Russie et au Qatar

          Le PNF s’intéresse, notamment, au déjeuner organisé le 23 novembre 2010 à l’Elysée, en présence de Nicolas Sarkozy, de Michel Platini, de l’émir actuel du Qatar, Tamim Ben Hamad Al Thani, du cheikh Hamad Ben Jassem, alors premier ministre et ministre des affaires étrangères de l’émirat.


          Selon les archives de l’Elysée, auxquelles Le Monde a eu accès, Claude Guéant et Sophie Dion, à l’époque conseillère technique chargée des sports de M. Sarkozy, ont également participé à ce déjeuner. Les liens entre M. Sarkozy et M. Bazin

          « Je savais que j’allais voter pour le Qatar avant le déjeuner et je suis allé voir Nicolas Sarkozy pour lui dire. Je ne savais pas que les Qataris y seraient, a toujours dit au Monde M. Platini qui a d’abord voulu donner son suffrage aux Etats-Unis avant de se prononcer en faveur de l’émirat. En allant au déjeuner, j’ai supputé que le président Sarkozy aurait souhaité que je vote pour le Qatar. Mais il ne me l’a jamais demandé. J’ai ensuite appelé Sepp Blatter (l’ex-président de la Fédération internationale) pour lui faire part de cette rencontre. »
          https://www.lemonde.fr/sport/article...7811_3242.html
          Elle a donné son cul à pas mal de monde à Paris en politique et dans les hautes sphères du Sport, mais visiblement à l'Emir et ses chameaux aussi...

          Sachant qu'elle est responsable de master à Paris et donne notamment des cours sur "l'éthique dans le sport"... :D
          Envoyé par stadier
          - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

          Commentaire


          • Seul l'argent a'permis que ce soit le Qatar .
            Allez l'OL , aller chercher le 8ème Titre :lov:

            Commentaire


            • FIFA : selon Mediapart, Gianni Infantino était informé du contrat secret sur les droits télé du Mondial 2022






              Le média en ligne avance que le président de la fédération internationale a eu connaissance dès janvier 2018 du contrat suspect signé en 2010 avec Al-Jazeera, avant l'attribution du Mondial 2022 au Qatar.








              Selon une enquête de Mediapart, du réseau d'investigation EIC et du quotidien anglais Sunday Times, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a eu confirmation dès janvier 2018 que la chaîne qatarienne Al-Jazeera avait proposé, juste avant le vote d'attribution du Mondial 2022 en 2010, un contrat de 300 millions de dollars plus un bonus de 100 millions si le Qatar obtenait la compétition.





              Il n'aurait pas informé la commission d'éthique de cette dernière clause qui semble en contradiction avec les règles anti-corruption de la FIFA. Le contrat de diffusion de la compétition a été signé au nom d'Al-Jazeera par Nasser al-Khelaïfi (par ailleurs président du PSG), puis après l'attribution du Mondial au Qatar, par le président de la FIFA, Sepp Blatter, et par son secrétaire général, Jérôme Valcke.



              https://www.lequipe.fr/Football/Actu...d14d356bf5eae9





              Commentaire


              • Envoyé par chris64 Voir le message
                Seul l'argent a'permis que ce soit le Qatar .
                C'est une evidence, mais comme le Qatar arrose tout le monde, tout le monde va fermer les yeux
                "Hmmm oui mère..."

                Commentaire


                • Michel Platini et le Mondial 2022 au Qatar: le parquet ouvre une information judiciaire

                  9 décembre 2019 Par Yann Philippin et Antton Rouget
                  Après trois ans d’enquête préliminaire, le Parquet national financier vient d’ouvrir une information judiciaire pour « corruption » sur l’attribution au Qatar du Mondial 2022 de football, selon des informations de Mediapart. Michel Platini et deux anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy à l’Élysée avaient été interrogés en juin par les policiers.



                  C’est un tournant majeur dans le volet français de l’affaire du Mondial 2022 de football. Selon des informations de Mediapart, le Parquet national financier (PNF) a ouvert une information judiciaire pour « corruption active et passive », ainsi que pour recel et blanchiment de ces délits, sur l’attribution litigieuse par la Fifa de la compétition au Qatar le 2 décembre 2010. Contacté par Mediapart, le PNF nous a confirmé l'ouverture de l'information judiciaire et s’est refusé à tout autre commentaire.



                  https://www.mediapart.fr/journal/fra...ng&xtor=CS3-67

                  Commentaire













                  • Oh surprise, on découvre qu'il y a eu une perquisition dans les locaux du groupe hôtelier Accor, surtout dans le bureau de son PDG Sébastien Bazin ( proche de Sarko,ancien Prez du PSG et donc proche du Qatar ) Vous savez bien, Accor, ce groupe hôtelier qui a signé un contrat record de sponsoring maillot avec le PSG ( 50M par an durant 3ans ) pour qu'on accuse plus le PSG de détourner le FPF avec l'aide des contrats du Qatar ( C'est magique non )
                    Dernière modification par -Msila28, 28/01/2020, 06h08.

                    Commentaire





                    • Ps: la petite histoire à la fin de l'article sur Jean-Charles Brisard, n'est pas mal non plus .. ( la fameuse justice à la française )

                      Commentaire


                      • Nasser Al-Khelaïfi inculpé pour corruption par la justice suisse






                        Le président du PSG et l'ancien numéro 2 de la FIFA Jérôme Valcke sont dans le viseur de la justice helvétique.



                        C'est la suite logique de l'affaire de la villa en Sardaigne qui colle aux guêtres de Nasser Al-Khelaïfi depuis quelques mois. Ce jeudi matin, la justice suisse a indiqué avoir inculpé le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi et l'ancien numéro deux de la Fifa, Jérôme Valcke. Une information qui arrive un an après sa mise en examen pour corruption active en France.



                        Dans un communiqué, le bureau du procureur général suisse a indiqué avoir inculpé les deux hommes "dans le contexte de l'attribution de droits médiatiques de différentes Coupes du monde de football et Coupes des Confédérations de la Fifa".


                        La justice suisse détaille ce qu'elle reproche aux deux hommes (ainsi qu'un troisième homme dont le nom n'est pas précisé dans le communiqué: "L’enquête a révélé que Valcke a obtenu des avantages indus des deux co-accusés. Valcke a ainsi obtenu le remboursement d’un acompte d’environ 500.000 euros qu’il avait versé à des tiers pour une villa en Sardaigne, ce après l’achat de la villa par Al-Khelaïfi, via une société, à la place de Valcke. Valcke a ensuite obtenu d’Al-Khelaïfi le droit de jouissance exclusif de la villa pour une période de 18 mois au total – jusqu’à sa suspension de la FIFA – sans s’être acquitté pour cela d’un loyer d’une valeur estimée entre environ 900.000 et 1.8 million d'euros. Valcke a reçu du troisième prévenu trois paiements d’une valeur totale d’1.25 million d'euros à sa société Sportunited."


                        Le communiqué précise tout de même d'une partie de la procédure (concernant l'attribution des droits médiatiques des Coupes du monde 2026 et 2030) est abandonné car la FIFA a retiré sa plainte après un "accord amiable" non précisé entre l'institution et Nasser Al-Khelaïfi.

                        https://rmcsport.bfmtv.com/football/...e-1861397.html

                        Commentaire



                        • Commentaire


                          • On apprend que Nasser a lâché 1M à la FIFA pour son fameux accord amiable

                            https://www.thetimes.co.uk/article/p...case-pp6jgt6ht




                            Son avocat est extraordinaire !!! (tellement pas solide que Nasser a lâché 1M pour que la FIFA retire sa plainte )

                            « Le plus important, c’est que toutes les accusations de corruption privée relatives à l’octroi des droits médias ont été abandonnées, confie au Monde Me Grégoire Mangeat, l’avocat suisse qui défend M. Al-Khelaïfi avec Me Fanny Margairaz. Ces accusations, contestées depuis le premier jour, n’étaient pas solides. »

                            https://www.lemonde.fr/football/arti...5_1616938.html

                            Commentaire


                            • PSG : en Suisse, l’avenir judiciaire d’Al-Khelaïfi s’éclaircit

                              Les charges retenues par la justice suisse contre le président du PSG pourraient bientôt être levées. Le dirigeant qatari a reçu mardi le soutien du président de l’UEFA.

                              Nasser Al-Khelaïfi peut retrouver le sourire. L’enquête de la justice suisse sur des malversations financières à la Fifa pourrait bientôt être abandonnée. LP/Olivier Arandel



                              Le 20 février dernier, la justice suisse inculpait Nasser Al-Khelaïfi pour « instigation à la gestion déloyale », délaissant les accusations de corruption dans le cadre d'une enquête dans laquelle il était impliqué aux côtés de l'ancien n°2 de la Fifa, Jérôme Valcke. C'était une première bonne nouvelle pour le président du PSG, longtemps soupçonné d'avoir accordé à Valcke des « avantages indus » dans le but d'influer sur l'attribution de droits sportifs.


                              Al-Khelaïfi pourrait bientôt être totalement mis hors de cause. Les charges encore retenues contre lui devraient en effet être abandonnées à la suite des sanctions décidées à l'encontre de Michael Lauber, procureur général de la Confédération.




                              Le patron de la justice suisse a été sanctionné ce mercredi pour avoir entravé l'enquête disciplinaire qui le visait en affirmant ne pas se souvenir d'une rencontre non déclarée avec Gianni Infantino. Pris en flagrant délit de mensonge, c'est l'ensemble de son action dans le cadre de l'enquête de la Fifa qui est remis en cause.


                              Le soutien de Ceferin

                              Résultat : toutes les charges contre Valcke et Al-Khelaïfi pourraient rapidement être abandonnées.


                              Lauber avait été dessaisi du dossier Al-Khelaïfi en juin dernier pour des questions d'impartialité. Sa mise à l'écart officielle devrait permettre aux avocats du président du PSG de déposer de nouveaux recours afin que l'affaire soit définitivement classée.


                              Signe que le ciel judiciaire s'éclaircit pour Al-Khelaïfi, il a reçu un soutien appuyé d'Aleksander Ceferin. Mardi, à Amsterdam, en marge du congrès de l'UEFA, le président de l'instance européenne a expliqué que le fauteuil du Qatari au comité exécutif de l'UEFA n'était absolument pas remis en cause malgré les actions de la justice suisse. « Les accusations de corruption ont été levées, et pour les autres charges, la présomption d'innocence est très importante », a rappelé Ceferin.




                              Si ses ennuis avec la justice suisse devaient se terminer bientôt, Nasser Al-Khelaïfi reste toujours mis en examen en France pour corruption. Il est soupçonné par le pôle financier du tribunal de Paris d'avoir tenté d'acheter les Mondiaux d'athlétisme 2017.


                              http://www.leparisien.fr/amp/sports/...mpression=true

                              Commentaire


                              • "Il me vient à l'esprit une phrase du Pape qui dit qu' "Il est parfois bon d'être libre et riche... surtout quand on est coupable"". Dupontel
                                "Hmmm oui mère..."

                                Commentaire


                                • Stanislas Touchot






                                  Droits TV: Nasser Al-Khelaïfi, patron de beIN Media et du PSG jugé en septembre en Suisse (officiel)

                                  Commentaire


                                  • Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure et fortuite coïncidence

                                    Mafia Connection















                                    Commentaire


                                    • Hahaha le gars qui est un jour "chef de l'office central contre le crime organisé" et le lendemain "directeur de l'association des banques du Liechtenstein" :)
                                      Halalalalalala .... mais plus c'est gros, plus ca passe...
                                      "Hmmm oui mère..."

                                      Commentaire


                                      • Platini l'ouvre, son fils a du etre viré de QSI

                                        Corruption : Platini demande le retrait du Mondial 2022 au Qatar !




                                        Dans un entretien accordé à un média suisse, Michel Platini estime que l'organisation du Mondial 2022 ne doit plus être confiée au Qatar compte tenu de différentes preuves de corruption.

                                        Favorable à la candidature du Qatar pour l’organisation du Mondial 2022, Michel Platini avait apporté son vote à ce pays, un choix ensuite entériné ensuite par la FIFA après un vote. Cela lui vaut d’ailleurs des soucis avec la justice française, laquelle veut connaître les conditions d’une rencontre organisée par Nicolas Sarkozy avec l'ancienne star du foot français et un dirigeant qatari en France avant le vote. L’ancien président de l’UEFA s’est toujours défendu d’avoir été mis sous pression, et Michel Platini a régulièrement justifié son choix du Qatar en expliquant que cette région du monde ne pouvait pas être oubliée. Mais ce mercredi, se confiant dans le média suisse L’Illustré, Michel Platini estime que face aux éléments de la justice américaine, il semble désormais évident que le pays hôte du Mondial 2022 de football a utilisé des moyens illégaux pour être désigné. Et même si c’est hélas devenu une triste habitude depuis des décennies dans le football, il faut cette fois sévir.

                                        En bataille contre l’actuel patron de la FIFA, Michel Platini estime que le Qatar ne doit plus accueillir ce Mondial prévu dans moins de deux ans, mais il pense que Gianni Infantino n'aura pas le courage de revenir sur ce choix. « C’est légitime de considérer que si le vote a été truqué, que s’il y a eu corruption par le versement de pots-de-vin, la FIFA ne peut pas fermer les yeux. C’est évidemment très dur pour le Qatar qui a tant investi dans les stades et les infrastructures, et je vous rappelle que j’avais moi-même porté mon choix sur ce pays. Mais dans la mesure où la justice américaine semble avoir des preuves irréfutables, on ne doit pas jouer une Coupe du monde entachée d’illégalité. Il faut avoir une certaine autorité morale pour remettre en cause un vote truqué: Infantino n’a ni l’envergure ni l’éthique qu’un président de la FIFA doit avoir pour prendre de telles décisions », balance l’ancien président de l’UEFA, qui demande également à Gianni Infantino de démissionner de la présidence de la FIFA.
                                        Dernière modification par Ewanoahlucasino, 13/05/2020, 18h51.
                                        Envoyé par imago01
                                        toi c"est umtiti qui est dans le tien connard
                                        Envoyé par imago01
                                        allez l'OM

                                        Commentaire



                                        • Platini: «Lauber et Infantino se croient intouchables»






                                          Convaincu d’avoir été victime d’un complot, Michel Platini répond sans détour et réclame que la justice identifie les conspirateurs. Interview exclusive d’un homme meurtri, impatient qu’on siffle enfin la fin d’un match qu’il prétend truqué et entaché de scandales.




                                          - Nous parlons en visioconférence, en raison du coronavirus. Comment vivez-vous cette crise inédite à Cassis, où vous êtes en ce moment reclus avec votre famille?



                                          - Michel Platini: Je vais bien, ma famille aussi, merci. J’ai de la chance de bénéficier de bonnes conditions de vie et je pense d’abord avec compassion à tous ceux pour lesquels cette situation est une épreuve dramatique. Je voudrais aussi rendre un hommage appuyé aux médecins et à tous les aides-soignants pour leur extraordinaire dévouement.



                                          - Le football mondial va-t-il se remettre du coronavirus?



                                          - Je ne prétends pas détenir la vérité, je n’ai pas de boule de cristal non plus. Mais, à mon sens, il va être difficile pour le football mondial de tourner rapidement la page du coronavirus. Le monde a besoin du football, cela fait partie de l’art et de la joie de vivre de la population. Je pense néanmoins que de nouvelles habitudes vont faire leur apparition dans les stades, pour améliorer les conditions d’hygiène et éviter la transmission possible de maladies. C’est ce que je préconiserais de faire, en tout cas. Ma conviction est que la seule règle qui prévaut est de placer la santé de la population, des joueurs et des supporters avant toute logique économique.



                                          - Selon vous, va-t-on voir la reprise ou plutôt la fin des championnats de football dans tous les pays touchés par le Covid-19? La Ligue 1 française, par exemple, c’est déjà fini…



                                          - En amoureux du football, j’aurais évidemment souhaité que tous les championnats européens puissent reprendre, y compris la Ligue 1. Mais tout n’est pas si simple, hélas. C’est aux gouvernements, aux fédérations et aux ligues respectives de décider, puis aux principaux acteurs de valider. Prenez l’exemple de la Liga: les joueurs espagnols, poussés à reprendre, exigent des garanties, que la pandémie soit mieux ou définitivement maîtrisée… Les joueurs et entraîneurs, à juste titre, doivent avoir leur mot à dire. Il faut aussi que les pouvoirs publics trouvent le juste milieu dans la nécessité des mesures de confinement et d’éloignement social, à l’heure de décider de la reprise des compétitions. Une reprise hâtive pourrait s’avérer catastrophique. Je pense que c’est cette considération qui a guidé le gouvernement français à prendre une mesure aussi radicale.



                                          - La justice suisse vous a blanchi de toute accusation de malversations en mai 2018. Mais la FIFA vous réclame aujourd’hui le remboursement de ces fameux 2 millions que vous avez perçus à l’époque…




                                          - Expliquez-moi: pourquoi la FIFA a-t-elle attendu si longtemps pour me demander la restitution de cette somme? Tout d’abord parce qu’elle sait que ce paiement était parfaitement légitime, validé par son président, son comité exécutif, la Commission financière, le congrès annuel et les auditeurs… Donc, pour répondre à votre question, cette demande de remboursement est une manière pour Infantino de masquer la vérité. C’est un grand manipulateur. Il a parfaitement conscience que c’est la seule manière pour lui d’entretenir dans l’opinion publique un doute me concernant. La justice civile tranchera cette question et cela mettra ainsi un terme définitif à ce débat.




                                          - Avec le recul, êtes-vous désormais certain aujourd’hui d’avoir été victime d’un complot?



                                          - Le fait que j’aie été victime d’un complot est pour moi une évidence. En 2016, la présidence de la FIFA aurait dû me revenir à une très large majorité, tout le monde le sait. Infantino, qui était mon secrétaire général à l’UEFA, le savait mieux que personne. Or, comme l’ont révélé de nombreux articles de presse, il semble que Gianni Infantino ait habilement combiné, au début de l’été 2015, pour faire en sorte que je sois écarté de la course à la présidence de la FIFA, par des accords de circonstance passés en coulisses entre le procureur général de la Confédération Michael Lauber, son porte-parole Marty, le procureur en chef Olivier Thormann, le responsable du service juridique de la FIFA Marco Villiger, l’ami d’enfance d’Infantino, le procureur valaisan Rinaldo Arnold, et le tout avec l’aide de l’avocat zurichois Michele Bernasconi, du cabinet Bär & Karrer…



                                          - A vous entendre, la Suisse a totalement trahi sa démocratie et son Etat de droit…



                                          - J’aime profondément votre pays, j’y suis bien et j’y ai des amis chers. Je continue de vivre avec bonheur sur les hauteurs de Nyon (VD). Je ne perds pas espoir de voir la justice faire finalement son travail. Le problème est de savoir quand et quel magistrat va être chargé de la dénonciation adressée par la France à la Suisse, pour des faits liés à ce complot que je dénonce. Le système est ainsi fait que l’enquête, qui doit également viser le Ministère public de la Confédération (MPC), le procureur Lauber, son porte-parole Marty et certains dirigeants de la FIFA, va être déléguée à un procureur spécial désigné par ce même MPC… J’avoue que cette situation est surprenante, même si je veux garder la foi dans le bon fonctionnement de vos institutions.



                                          - Il ressort du rapport de l’autorité de surveillance du parquet fédéral qu’Infantino et Lauber se sont, après votre éviction, réunis au Schweizerhof à Berne, propriété du Qatar, le 16 juin 2017. Aucun des participants ne se souvient de ce qui s’est discuté lors de cette réunion secrète. En novembre 2017, le MPC clôture la procédure pénale contre X qui visait Infantino. Pensez-vous que l’on peut encore parler ici de coïncidence?




                                          - Ecoutez, ne me faites pas aller sur ce terrain-là. C’est certain qu’il y a des choses difficiles à avaler, mais je pense qu’il faut toujours respecter le principe de présomption d’innocence. La seule chose nécessaire, selon moi, c’est qu’une vraie enquête ait lieu pour que la vérité puisse apparaître au grand jour!




                                          - Ce mélange des rôles, ces réunions secrètes, ces personnes qui n’ont pas peur de porter plusieurs casquettes, tout cela paraît complètement irréel, et pourtant on sait maintenant que ça a bien eu lieu…




                                          - Oui. Et la Suisse ne peut pas se satisfaire de cette situation. Le conflit d’intérêts est omniprésent. Comment le monde des avocats et de la justice ne s’indigne-t-il pas de voir, par exemple, que Sepp Blatter et Michael Lauber ont le même avocat, en la personne de Lorenz Erni, à Zurich? Michele Bernasconi, qui a été mon avocat au début de la procédure pénale, est aujourd’hui chargé des intérêts de la FIFA… Il faut que l’on m’explique comment tout cela est admissible. Et par quel passe-droit Gianni Infantino, patron de la FIFA, peut-il faire des réunions de travail secrètes, non protocolées, avec Michael Lauber, sans que finalement personne soit réellement inquiété?








                                          Michel Platini, footballeur de légende puis dirigeant déchu, réclame aujourd'hui justice.- Que demandez-vous aujourd’hui?



                                          - Que justice soit faite! Je n’y croyais pas, au début, mais c’est pour moi aujourd’hui une évidence: j’ai bien été victime d’un complot. Il est important, non seulement pour moi mais aussi pour l’histoire de la FIFA, que la justice l’établisse. Ce n’est pas très compliqué, il faut juste commencer par interroger toutes les personnes concernées. Et que le magistrat en charge soit à la fois indépendant, objectif et compétent. Je pense que le mieux, même si la loi ne le prévoit pas, serait par exemple que les personnes qui ont fait partie de l’autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération supervisent cette enquête.



                                          - Selon le rapport de cette même autorité de surveillance, Lauber «a contrevenu à plusieurs devoirs de fonction, n’a pas dit la vérité, a entravé lui-même l’enquête [de cette autorité] et fait preuve d’une mauvaise compréhension de sa profession». Qu’en dites-vous?



                                          - (Soupir.) Ecoutez, le principal problème est que Lauber et Infantino se croient intouchables et au-dessus des lois. C’est pour cela qu’ils se sont permis ce type de réunions, impensables dans un Etat de droit qui se respecte. Je pense que Lauber a conscience qu’il a franchi la ligne rouge. Infantino, lui, devrait à mon sens remettre son mandat. Mais le problème, c’est qu’il est devenu président de la FIFA par un habile concours de circonstances, en opportuniste, sans avoir de légitimité particulière. Il va donc tout faire pour s’accrocher à son poste.




                                          - A Berne, les principaux procureurs ont tous été visés par des procédures. Lauber a vu sa récusation confirmée par le Tribunal fédéral, il en est de même pour l’ancien procureur fédéral en chef Olivier Thormann, qui a même dû quitter son poste en novembre 2018. Maintenant, on lit qu’un autre procureur qui a été chargé du dossier FIFA, Cédric Remund, aurait lui aussi participé à au moins une réunion secrète avec Infantino et Lauber. Que vous inspire cette situation digne de Kafka?




                                          - (Rires.) Votre question contient la réponse… C’est ubuesque! Il est tout simplement invraisemblable que, dans une enquête aussi sérieuse que celle conduite contre la FIFA, tous les principaux procureurs soient mis hors jeu! D’ailleurs, l’autorité de surveillance a elle-même constaté des suspicions de violation de secret de fonction. Mon avocat à Berne, Dominic Nellen, me dit que, dans un tel cas, il y a obligation d’agir en dénonçant les faits à un procureur extraordinaire, ainsi que la loi le prévoit. Mais là encore, rien ne semble avoir été fait. On marche sur la tête! Quel triste spectacle. Je comprends que le Département de justice américain et le FBI ne soient pas contents et réclament plus de coopération de la part de la Suisse.




                                          - Précisément, les Etats-Unis semblent militer aujourd’hui pour l’annulation de la Coupe du monde au Qatar, en raison de l’achat des votes, de la corruption. Qu’en pensez-vous?




                                          - C’est légitime de considérer que si le vote a été truqué, que s’il y a eu corruption par le versement de pots-de-vin, la FIFA ne peut pas fermer les yeux. C’est évidemment très dur pour le Qatar qui a tant investi dans les stades et les infrastructures, et je vous rappelle que j’avais moi-même porté mon choix sur ce pays. Mais dans la mesure où la justice américaine semble avoir des preuves irréfutables, on ne doit pas jouer une Coupe du monde entachée d’illégalité. Il faut avoir une certaine autorité morale pour remettre en cause un vote truqué: Infantino n’a ni l’envergure ni l’éthique qu’un président de la FIFA doit avoir pour prendre de telles décisions.




                                          - Et si Infantino, miné par les affaires, devait finalement démissionner de la FIFA, seriez-vous candidat à sa succession? Ce serait une belle revanche, non?




                                          - Ma démarche ne s’inscrit ni dans la revanche ni dans la vengeance. Mon seul et unique moteur, c’est mon désir de justice. Que la suite de ma vie soit liée au football ou non n’est finalement pas si important face à la nécessité d’établir une fois pour toutes la vérité. Et pour cela, il faut du courage, de la persévérance et de la clairvoyance. J’espère de tout cœur que les magistrats suisses qui seront chargés de traiter ce dossier auront toutes ces qualités pour que l’on puisse enfin siffler la fin du match l’esprit tranquille.



                                          https://www.illustre.ch/magazine/pla...t-intouchables


                                          C'est un monde de requins, Platini, c'est le fils spirituel de Blatter, faut pas l'oublier ! ( niveau magouille, ce n'est pas un nouveau-né ) sauf qu'à force de jouer avec le feu on finit dans les cendres.. Son attirance pour le pouvoir et surtout sa proximité avec les politiques ont eu raison de lui ! ça plus grosse erreur, c'est d'avoir voulu faire plaisir à Sarko : «Dis-moi, mon ami. As-tu déjà dansé avec le diable au clair de lune ?»

                                          Commentaire


                                          • Tous des escrocs qui se tiennent par les couilles. Tout est vérolé.

                                            La cerise sur le gâteau, demander au Qatar de rendre la CDM, maintenant que tout est construit, et alors qu'il a magouillé comme pas possible pour qu'ils l'aient. Mon rêve, qu'ils finissent tous en taule, et que ça boycotte cette mascarade.
                                            Envoyé par stadier
                                            - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                                            Commentaire



                                            • Commentaire


                                              • Envoyé par -Msila28 Voir le message

                                                Lauber le Fourreur, à ne pas confondre avec l'Oberfuhrer..

                                                Quand on songe au pactole gerbique touché par ZZ pour soutenir le Qatar dans son plan c.. (com)

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par -Msila28 Voir le message
                                                  ahah énorme

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X