Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ligue Europa 2013/2014

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par J_69 Voir le message
    Et Pirlo qui avait de la peine pour nous lors du tirage au sort!:lov:
    DTC le bouffeur de pennes.:diable:
    Incroyable le scénario de votre saison.Je me souviens d'un article sur l'équipe le jour du match PSG-Benfica au parc.Si je ne dis pas de bêtises,il y avait un problème etre le coach la direction et les joueurs à l'époque.N'oublions pas que Benfica avait tout perdu (de façon relative) en fin de saison la saison passée
    Chaque année,Benfica est présent.Je suis bluffé :shock:


    En danger, déjà...
    mercredi 2 octobre 2013 LISBONNE

    Des débuts difficiles en Championnat, un président qui met la pression : Jorge Jesus, qui a prolongé cet été, n'est pas sûr d'être encore entraîneur de Benfica lorsque le stade de la Luz accueillera la finale de la C 1, le 24 mai.

    À BENFICA, il y aura eu un avant et un après Jorge Jesus (voir chiffres), mais l'après pourrait commencer plus tôt que prévu. La faute à un début de saison très moyen selon les canons locaux. Après six journées, Benfica a déjà concédé deux nuls et une défaite en Championnat, soit sept points égarés (contre treize sur l'ensemble de la saison passée). Si on y ajoute la dernière fin de saison, dramatique, des Aigles avec trois « finales » perdues (voir interview), cela commence à ternir fortement le bilan de Jorge Jesus. En juin dernier, l'entraîneur lisboète, en fin de contrat, avait signé un nouveau bail de deux ans qui en fait le technicien le mieux payé du pays (4 M€ brut par saison). Un joli cadeau du président, Luis Filipe Vieira, qui, depuis, ne manque pas une occasion d'y agréger une pression à l'avenant : « Benfica possède le meilleur effectif des trente dernières années, je ne suis pas le seul à le dire », a-t-il répété la semaine passée, affirmant qu'il a préféré renforcer son effectif (avec Fejsa, Djuricic, Markovic, Sulejmani, Bruno Cortez et Siqueira) sans vendre, alors qu'il aurait pu céder « pour 120 M€ » ses trois éléments les plus convoités (Matic, Garay, Gaitan). Pour l'instant, ce sont surtout les déséquilibres d'un groupe bondé d'éléments offensifs et de joueurs de couloir qui sautent aux yeux. D'autant qu'avec la blessure de Salvio (rupture du ligament croisé antérieur du genou droit), Jesus a sans doute perdu son meilleur élément dans ce secteur. Une défaite à Paris ne condamnerait pas l'entraîneur lisboète (59 ans). Mais, fragilisé par son esclandre avec Oscar Cardozo après la finale de la dernière Coupe du Portugal (1-2 contre Guimaraes, le 26 mai) et par son intervention musclée sur la pelouse de Guimaraes pour repousser un policier sur le point d'arrêter un supporter de Benfica (1-0, le 22 septembre), il sait sa marge infime. Et dépendant du réveil de recrues qui, pour le moment, n'apportent pas la plus-value espérée.
    Dernière modification par benoitpaire69, 02/05/2014, 02h55.

    Commentaire


    • Envoyé par J_69 Voir le message
      Et Pirlo qui avait de la peine pour nous lors du tirage au sort!:lov:
      DTC le bouffeur de pennes.:diable:
      :oui::diable:

      Chelsea, le Bayern et la Juve dehors, que du bonheur :lov:
      :lov:

      Commentaire


      • Séville, qui a commencé sa saison européenne le 1er août, arrive en finale de Ligue Europa tout en finissant vraisemblablement à un meilleur classement que la saison dernière. 90% des clubs de L1 sont choqués :dt:

        Commentaire


        • Envoyé par Milo Voir le message
          Séville, qui a commencé sa saison européenne le 1er août, arrive en finale de Ligue Europa tout en finissant vraisemblablement à un meilleur classement que la saison dernière. 90% des clubs de L1 sont choqués :dt:
          Va dire ça aux caniches.....

          Commentaire


          • Envoyé par emiky Voir le message
            Le but de TEVEZ, permettra a la JUVE d'aller en finale!
            Allez la Juve :grn:
            Envoyé par Euggy 69
            A GG y'a pas de toilettes les gens se chient dessus, surtout quand l'OL vient

            Commentaire


            • Demi-finales


              Valence CF 3 - 1 Séville FC [0-2]

              Juventus Turin 0 - 0 Benfica Lisbonne [1-2]



              *Score du match aller

              Commentaire


              • Classement des buteurs après les demi-finales :

                1. Jonatan Soriano - Red Bull Salzbourg - 11 buts(2 sp) en 9 matchs - 1,22 but/match
                2. Paulo Henrique - Trabzonspor Külübu - 8 buts en 13 matchs - 0,62 but/match
                3. Jermain Defoe - Tottenham Hotspur - 7 buts(1 sp) en 5 matchs - 1,40 but/match
                4. Alexander Meier - Eintracht Francfort - 7 buts(1 sp) en 6 matchs - 1,17 but/match
                5. Paco Alcácer - Valence CF - 7 buts en 11 matchs - 0,64 but/match
                6. Carlos Bacca - Séville FC - 7 buts en 15 matchs - 0,47 but/match
                7. Gheorghe Grozav - Petrolul Ploiești - 6 buts en 5 matchs - 1,20 but/match
                8. Omar Er Rafik - FC Differdange - 6 buts en 6 matchs - 1,00 but/match
                9. José Rondón - Roubine Kazan - 6 buts en 8 matchs - 0,75 but/match
                10. Roman Bezjak - Ludogorets Razgrad - 6 buts en 9 matchs - 0,67 but/match

                Commentaire


                • Si l'En Avant Guingamp nous fait rêver en Ligue Europa ,ça nous changera .
                  7titres de champions de France pour l'OL .A jamais les Premiers

                  Commentaire


                  • Envoyé par Stella69 Voir le message
                    Si l'En Avant Guingamp nous fait rêver en Ligue Europa ,ça nous changera .
                    C'est clair !
                    Envoyé par zakouni
                    A mon avis, il a l'hat trick.

                    Commentaire


                    • Envoyé par demonbak Voir le message
                      C'est clair !
                      avec Rennes ,ça aurait été guère mieux voire pareil
                      7titres de champions de France pour l'OL .A jamais les Premiers

                      Commentaire


                      • Envoyé par Stella69 Voir le message
                        avec Rennes ,ça aurait été guère mieux voire pareil
                        Sait-on jamais, on peut se dire qu'ils auront envie de faire bonne figure ! :o
                        Envoyé par zakouni
                        A mon avis, il a l'hat trick.

                        Commentaire


                        • Benfica, enfin le bon soir ?

                          Contre d'étonnants Sévillans, Benfica va tenter de fermer une longue parenthèse de cinquante-deux ans sans titre européen.

                          PUISQU'IL EST toujours préférable de voir le verre à moitié plein, les supporters de Benfica peuvent se dire qu'ils ont fait le plus dur. Voilà cinquante-deux ans, déjà, que le club lisboète traîne sa peine en Europe, battu à chaque finale où il a pointé le bout de son nez (voir page 7), et la parenthèse malheureuse s'est étirée trop longtemps pour ne pas avoir éveillé les fantasmes. Hier, à Turin, il fut donc souvent question de la « malédiction de Bela Guttmann », de cette phrase pleine d'aigreur prétendument lâchée par l'entraîneur hongrois d'alors, vexé de ne pas avoir eu son augmentation malgré deux victoires en Ligue des champions (1961, 1962) : « Benfica ne gagnera plus de Coupe d'Europe pendant cent ans. » Plus que quarante-huit ans, donc, et Benfica pourra festoyer.

                          Deux finales de C 3, deux succès pour Séville

                          Ça fait long, dit comme ça, mais les sortilèges sont aussi là pour être rompus et, ce soir, les Portugais s'avanceront pleins de confiance sur la pelouse du Juventus Stadium, d'où ils ont déjà évincé la maîtresse de maison, promise à la victoire, en demi-finales (0-0, aller : 2-1). « De toute façon, cette histoire, la majorité des joueurs ne la connaît même pas, balayait hier Jorge Jesus. Ce n'est pas un poids, plutôt une force supplémentaire pour chasser les fantômes. » Benfica a fait du chemin, en tout cas, depuis la terrible fin de saison dernière, où il a tout perdu en deux semaines, du titre de champion à la finale de cette C 3 contre Chelsea, en passant par la Coupe nationale. Cette fois, le vent semble souffler dans le dos des Lisboètes, gonflés à bloc par les deux trophées déjà gagnés (Championnat et Coupe de la Ligue). Privé de Markovic, Salvio et Enzo Perez, tous suspendus, Benfica comptera, encore, sur la solidité de sa défense et la rapidité de ses joueurs offensifs, comme l'Argentin Gaitan et le Brésilien Rodrigo. Sauront-ils perturber de surprenants Sévillans qui, en Europe, ont fait tellement de chemin qu'ils n'ont plus peur de grand-chose ? Là où Benfica, reversé d'une Ligue des champions où il a échoué derrière Olympiakos dans le groupe du PSG, ce qui pose certaines limites, n'a disputé que huit matches dans la compétition, les Espagnols transpirent depuis le 1er août et le troisième tour préliminaire aller.

                          Ce soir, ils joueront leur dix-neuvième match de la saison en C 3, et ils sont passés par tous les états, entre un derby brûlant décidé aux tirs au but contre le Betis, en huitièmes de finale, et un but miraculeux au bout du temps additionnel de Stéphane Mbia, en demi-finales retour, contre le Valence CF. « Le chemin a été très long mais aussi très beau, appréciait l'entraîneur, Unai Emery. Il reste un dernier effort à faire. »

                          L'histoire serait belle, pour les Andalous, pas franchement attendus à ce niveau mais de plus en plus séduisants, au fil de la saison. Chamboulée lors du dernier mercato estival, l'équipe a mis du temps à trouver ses repères mais elle tourne bien, aujourd'hui, autour des pieds délicieux d'Ivan Rakitic, son meneur croate. Kevin Gameiro, meilleur buteur du club dans la compétition (5), devrait observer cela depuis le banc de touche, à cause d'une entorse du genou droit. Il pourra toujours se rassurer devant le bilan de son club en finale de C 3 : deux participations, deux victoires (2006, 2007). Pour Benfica, ce n'est décidément pas le moment d'être superstitieux.

                          Tableau final


                          Les équipes probables




                          La marche de Jesus

                          En cinq saisons, l'entraîneur lisboète a profondément transformé son club.

                          ET SI c'était Jesus le plus grand ? Au Portugal, où la dévotion à José Mourinho ne se dément pas, la question ne choque plus et personne ne s'étonne de l'intérêt que peuvent lui porter l'AS Monaco ou d'autres grands clubs européens. La cote de l'exubérant entraîneur de Benfica atteint même des sommets depuis qu'il a transformé en marche triomphale une saison démarrée à l'envers. Battu dès la 1re journée de Championnat au Maritimo Funchal (1-2), étrillé par le PSG lors de son premier gros test européen de la saison (0-3, le 2 octobre), seulement 3e d'un groupe de Ligue des champions où figuraient, outre Paris, Olympiakos et Anderlecht, Benfica aurait pu sombrer dans la crise au début de l'hiver. Et se séparer de Jesus, étiqueté loser depuis son tragique mois de mai 2013 : perte, en deux semaines, du titre national, de la finale de la Ligue Europa (1-2 contre Chelsea) et de la Coupe du Portugal (1-2 contre Guimaraes). Mais Luis Filipe Vieira n'a pas varié. Comme l'été dernier, quand le président de Benfica avait prolongé de deux saisons et réévalué (4 M€ brut annuels) le contrat de Jesus (59 ans), alors que tout le monde ou presque lui conseillait de s'en séparer.

                          100 buts par saison, un minimum

                          Aujourd'hui, les supporters peuvent bénir leur dirigeant : Benfica, déjà champion national et vainqueur de la Coupe de la Ligue, peut réaliser le quadruplé via la C 3 et la Coupe du Portugal (dimanche contre Rio Ave). Le club lisboète a atteint, le week-end dernier, la barre des 100 buts marqués, déjà franchie au cours de quatre exercices précédents. C'est la caractéristique principale de la révolution impulsée par *Jesus : avec lui, les Aigles forment une équipe tournée vers l'offensive, dont le jeu technique et en mouvement constitue parfois un régal pour les yeux. La version actuelle s'avère moins spectaculaire que celle sacrée championne nationale en 2010, qui inscrivait 2,4 buts par match. Mais si elle penche un peu moins vers l'avant, l'esprit demeure : la paire de défenseurs centraux Luisao-Garay est par exemple la plus prolifique des grands Championnats européens, avec 14 buts.

                          Et cela n'empêche pas Benfica d'obtenir des résultats européens à faire pâlir les clubs français. Avec Jesus, l'équipe a toujours atteint, au moins, les quarts de finale continentaux (1). Cela en dépit de saignées récurrentes. Nemanja Matic, parti en janvier à Chelsea pour 25 M€, est le dernier d'une liste impressionnante d'éléments qui ont brillé à Lisbonne avant de gonfler les caisses du club (2). Et Jesus, dans tout ça ? Avec six titres (2 Championnats, 4 Coupes de la Ligue), il présente le deuxième palmarès le plus fourni chez les Aigles depuis le mythique Otto Gloria (1954-1959 et 1968-1970, 9 trophées en tout). Avec lui, Benfica joue très bien et gagne beaucoup. Comme au temps d'Eusebio. Alors, en cas de victoire ce soir, le culte de Jesus devrait prendre une nouvelle dimension autour du stade de la Luz.

                          (1) Quarts de finale de la C 3 en 2010, demi-finales de la C 3 en 2011, quarts de finale de la C 1 en 2012, finale de la C 3 en 2013.

                          (2) Notamment Di Maria, David Luiz, Ramires (2010-2011), Coentrao (2011-2012), Javi Garcia et Witsel (2012-2013).



                          Mbia, un lion andalou

                          Grâce à son but à Valence à la dernière minute de la demi-finale retour, le milieu camerounais est devenu l'idole des supporters du Séville FC.

                          IL AVAIT VITE été adopté, mais Stéphane Mbia est vraiment entré dans l'histoire du Séville FC et dans le coeur de ses supporters, grâce à un coup de tête déjà légendaire. Buteur décisif à la dernière minute du temps additionnel, lors de la demi-finale retour contre le Valence CF (1-3 ; 2-0 à l'aller), le 1ER mai, alors que son équipe était virtuellement éliminée depuis vingt minutes, l'ancien Rennais (2004-2009) et Marseillais (2009-2012), qui aura vingt-huit ans mardi, est devenu un héros.

                          Pour la rencontre suivante de Championnat, contre Villarreal (0-0, le 4 mai), le speaker a prononcé son nom en dernier, afin de le faire acclamer par le stade Sanchez-Pizjuan, qui s'est aussi levé pour l'ovationner, à cinq minutes de la fin, alors qu'il quittait le terrain. « Je sais qu'il y a un ancien gardien qui a marqué le même style de but à la dernière seconde d'un match (*) et ils m'ont placé dans sa lignée, *apprécie le milieu camerounais. Apparemment, je suis entré dans l'histoire… » Sur le moment, Mbia a vécu l'une de ses plus grandes émotions et on l'a même vu, sur la pelouse de Mestalla, esquisser un geste de torero, une veste dans les mains en guise de cape. « J'avais déjà connu ça avec Marseille contre Rennes, mon ancienne équipe, pour le titre de champion (le 5 mai 2010), rappelle-t-il. Là, c'est une autre dimension, une autre compétition, et ça fait vraiment plaisir d'avoir été l'homme de cet instant. » Mais il n'aura pas été que l'homme de cet instant, après une saison qui l'a vu s'installer sans difficulté dans l'entrejeu sévillan, malgré deux blessures, un oedème sur le pied gauche (un mois d'absence en septembre), puis une entorse du genou gauche (deux mois, de janvier à mars).

                          SON AVENIR ? « IL FAUT VOIR CE QUI VA SE PASSER APRÈS LE MONDIAL »

                          Prêté par Queens Park Rangers (D 2 anglaise) l'été dernier, il s'est révélé comme l'un des piliers de l'équipe entraînée par Unai Emery, disputant vingt-sept de ses vingt-neuf matches, toutes compétitions confondues, comme titulaire. Tout cela grâce à l'un de ses anciens coéquipiers de l'OM. « (César) Azpilicueta connaît très bien Monchi (le directeur sportif de Séville) et Monchi l'a *interrogé sur moi, raconte-t-il. “Azpi” lui a dit qu'il pouvait y aller et il lui a donné mon numéro… »

                          Aujourd'hui, les dirigeants sévillans voudraient le conserver, mais lui se laisse encore du temps. « Séville a une option pour que je reste et ils ont voulu la lever plusieurs fois dans la *saison, explique-t-il. J'ai beaucoup de respect pour cette équipe qui m'a amené sur le devant de la scène, mais il faut voir ce qui va se passer après le Mondial (12 juin-13juillet). » Il pourrait aussi revenir à QPR, mais il n'a pas l'air de considérer cette possibilité au sérieux. « En fait, je suis libre depuis le mois de janvier, détaille-t-il. QPR avait une option de deux ans supplémentaires mais, là aussi, il fallait que je sois d'accord et vu qu'on s'est mal séparés… »

                          Avec Séville, l'histoire est de plus en plus belle, au contraire, du moins jusqu'au matin de cette finale contre Benfica. Depuis deux semaines, Mbia et ses coéquipiers, déjà qualifiés pour la prochaine édition de la Ligue Europa, ne pensent qu'à ça. Pour éviter les tentations pendant la feria de Séville (6-11 mai), leur entraîneur les a emmenés au vert à Marbella, à 200 km, la semaine dernière. « Je crois qu'il a eu un peu peur et il voulait absolument bien travailler », sourit Mbia. Ils reviennent de si loin.

                          (*) En huitièmes de finale retour de la Coupe de l'UEFA 2006-2007, la seconde remportée par le Séville FC, le gardien espagnol Andrés Palop avait égalisé dans le temps additionnel (90E+ 4), sur la pelouse du Chakhtior Donetsk, et l'équipe espagnole s'était ensuite imposée en prolongation (3-2 a.p., 2-2 à l'aller).

                          Commentaire


                          • Beto
                            Coke - Fazio - Pareja - Moreno
                            Mbia - Daniel Carriço
                            Reyes - Rakitic - Vitolo
                            Bacca


                            Lima
                            Rodrigo
                            Gaitán - André Gomes - Rúben Amorim - Sulejmani
                            Siqueira - Garay - Luisão - Maxi Pereira
                            Oblak

                            Commentaire


                            • On m'a dit que si Benfica gagne l'EL la France perdrait une place au classement UEFA quelqu'un confirme ?
                              Claudio reviens !!!!

                              Commentaire


                              • Envoyé par Edmond_Wells Voir le message
                                On m'a dit que si Benfica gagne l'EL la France perdrait une place au classement UEFA quelqu'un confirme ?
                                :D

                                Le Portugal n'est plus à porté de la France, ça changerait rien
                                A propos de Pjanic

                                Envoyé par Lloris.1
                                Dire que certains voyaient Pastore plus fort.

                                Commentaire


                                • Envoyé par Edmond_Wells Voir le message
                                  On m'a dit que si Benfica gagne l'EL la France perdrait une place au classement UEFA quelqu'un confirme ?
                                  Une place par rapport à qui ? Au Portugal ? :confus:

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par pauletapsg Voir le message
                                    :D

                                    Le Portugal n'est plus à porté de la France, ça changerait rien

                                    En plus, le Portugal est déjà devant nous.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par Ryuji Voir le message
                                      Une place par rapport à qui ? Au Portugal ? :confus:
                                      En gros les russes nous passeraient devant j'avoue ne pas comprendre pourquoi mais bon ca doit pas être vrai :dt:
                                      Claudio reviens !!!!

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Ryuji Voir le message
                                        En plus, le Portugal est déjà devant nous.
                                        Oui et assez nettement maintenant
                                        A propos de Pjanic

                                        Envoyé par Lloris.1
                                        Dire que certains voyaient Pastore plus fort.

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Edmond_Wells Voir le message
                                          En gros les russes nous passeraient devant j'avoue ne pas comprendre pourquoi mais bon ca doit pas être vrai :dt:
                                          Les russes ne jouent pas ce soir donc je vois ce qu'ils viennent foutre la :D
                                          A propos de Pjanic

                                          Envoyé par Lloris.1
                                          Dire que certains voyaient Pastore plus fort.

                                          Commentaire


                                          • Vu la rudesse des contacts imposés par les Sévillans, je comprends mieux que M'Bia se soit imposé là bas.
                                            L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux !

                                            Commentaire


                                            • Le stade n'est pas plein ou bien il y a plein de mecs venus en blanc ?

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par pauletapsg Voir le message
                                                Les russes ne jouent pas ce soir donc je vois ce qu'ils viennent foutre la :D
                                                J'avoue avoir été autant étonné que toi quand j'ai appris ça c'est pour ça que j'ai posé la question :grn:
                                                Claudio reviens !!!!

                                                Commentaire


                                                • Deux ans plus tard, Jean-Marc Ferreri continue de prononcer "Lorienté".

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par Edmond_Wells Voir le message
                                                    J'avoue avoir été autant étonné que toi quand j'ai appris ça c'est pour ça que j'ai posé la question :grn:
                                                    Moi j'ai entendu quelque part que si Benfica gagnait l'EL ce soir, le Portugal dépasserait l'Italie au classement UEFA. :dt:

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X