Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Papa... C'est quoi "français" ?...

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Papa... C'est quoi "français" ?...

    Papa c’est quoi « français ? »

    La question qui tue en ce 11 juillet est venue de ma fille… 5 ans aujourd’hui. PAPA c’est quoi français ?... Longue profonde et épineuse question à laquelle je n’ai jamais vraiment répondu dans ma vie. Vous me direz « 5 ans qu’est c’que ça peut bien faire qu’elle ai une définition ou non de ça ? ». Pas faux… Mais est c’que c’est vraiment juste qu’elle n’ai pas droit à sa réponse ?
    Bon an mal an je m’y essai, m’y hasarde et puis je m’arrête pour l’instant à « ben ma doudou être français c’est vivre en France… » ET je trouve juste ça nul et d’une limitation simplement affreuse de vide. Mais au fond est c’que j’ai vraiment la réponse de ce que c’est d’être français ?

    Alors je vais aller chercher dans tout un tas d’évènements passés et je n’ai dans mon escarcelle que des faits tragiques et le devoir de mémoire auquel doit se rattacher cette « posture » d’être sous ce flambeau tricolore. Certains extrêmes vous diront « être français c’est chanter la marseillaise » … d’autres vous diront « être français c’est payer ses impôts et travailler… », les plus caricaturaux vous diront » c’est être fonctionnaire et faire la grève et tout le temps se plaindre… »

    On vous citera de tout : pédant, arrogant, fainéant, jaloux, voyou…

    Et puis ça nous va bien. Partout où on va on est envahissant, volubile, sans gêne.

    Etre français c’est être raciste, sortir un drapeau c’est être nationaliste ou extrémiste.

    Depuis 20 ans ici honnêtement je vois ce pays s’enliser continuellement dans le vier. La merdasse ambiante. Le français est-il heureux d’être ce qu’il est ? le sait-il vraiment ?
    Depuis 1 mois et cette coupe du monde, on revoit on ressasse, on palpe le divin évènement survenu en 1998.

    J’avais 19 ans. Je suis fils d’immigré Italien, j’ai été élevé dans l’amour de la squadra azura. J’ai pleuré les larmes de mon père en 1994. Celle de joie de 2006 mon identité nationale en football ? Elle est ancrée dans la culture club et coupe des villes de foire. Supporter de football en France c’est avant tout être supporter du club de sa ville et quand on est dans l’une des 5 grande ville de France, l’équipe de France n’existe qu’au travers de joueurs venant de nos clubs. C’est comme ça… l’aigreur avant la passion, le chauvinisme à la française comme moteur.

    Mais 98 est passé par là. Le même schéma. Les mêmes critiques acerbes du sélectionneur, la même aversion généralisée, les même sempiternels débats nationaux sur la marseillaise et cette France Beurre…

    C’était quoi être français ?
    je n’ai jamais supporté la France. Je ne supporte pas la France footballistiquement. Mais je mesure tout ce que représente ce sport, sa portée et son message au travers d’une telle compétition.
    J’aime profondément le ballon, je l’aime autant qu’on le dénigre pour sa « simplicité et ces millions qu’il draine »

    Jusqu’à y’a pas si longtemps encore je ne savais pas ce que c’était d’être français. Je l’ai oublié de nouveau. Je l’oublie sans cesse au rythme des débats sans fond, du message creux et alarmiste que nous déversent sans cesse les politiciens français, animés par un simple « sens de la formule » et des mots qui n’ont de valeurs qu’une fois vraiment mis en exergues…

    Rien ne me passionne dans leur faits… rien de me transporte dans leur gestes… Je les trouve tous plus aseptisés les uns que les autres et profondément lâches de ne pas essayer de dire les choses différemment. Alors c’est QUOI être français c’est QUOI la France ?
    Je vais me hasarder à une définition qui pour moi ne sera portée que par un seul constat. Un constat positif, optimiste qui se passe entièrement de politique et marche sur les principes de base du devoir.
    J’ai parlé des extrêmes nationalistes je vais aussi parler des extrêmes de Monsieur Mélenchon qui a défini le football comme l’opium du peuple.
    NON Mr Mélenchon le football n’est pas l’opium du peuple, il n’est pas une drogue hallucinogène de plus, ou l’enfumage calculé et creux d’un discours politique quel qu’il soit.

    En fait ma fille, un français aujourd’hui c’est « un orphelin ». Il est orphelin de son pays. Orphelin de bon, de sourire, il est Orphelin de la France…

    On l’a privé de liberté, d’égalité et on lui a tué sa fraternité.

    Le français il est triste, il a une boule dans le bide toute l’année, on lui sert de la soupe à la grimace chaque jour, on lui dépeint les couleurs merdiques et ternes de son drapeau, on lui montre du doigt les mauvais élèves, le coin ou on lui ordonne de tendre son carnet de liaison pour copier bêtement le règlement intérieur.

    En fait le français sa mère Patrie ne l’aime pas, ne lui montre pas qu’elle l’aime. Un français c’est un sdf, devant qui on passe indifféremment, c’est quelqu’un qui fait la gueule, souffle au travail, il a mal au dos, il a mal au cœur, il ne sait pas ce qu’il veut faire de sa vie parce que personne ne lui tient la main, sa « mère » ne lui montre pas…

    Je vous voit déjà me dire « puttain gone si tu dois raconter ça à ta fille de 5 ans elle va juste te demander pourquoi il pleure pas alors toute la journée ? »

    Le français il chiale… le banlieusard français chiale, le bobo français chiale, le paysan, le chômeur, le cadre supérieur chiale… Tout le monde pleure ici DEDANS… Dans ses tripes le Français il a MAL PROFONDÉMENT MAL…

    Alors que vient faire le foot dans tout ça ? Ton débat il est politique finalement… NON avoir mal ce n’est pas de la politique… être triste ce n’est pas de la politique… En fait le français depuis hier soir, une nouvelle fois, une génération complète plus tard, il a vu, grâce, ne vous en déplaise messieurs les détracteurs… AU FOOTBALL, voir ce qu’il a dedans…

    Et il a quoi dedans le français ? En fait le français c’est un mec bien, bon vivant, travailleur, mais un français, il ne faut juste pas le prendre pour un gland, juste pas lui appuyer sur le citron, parce qu’arrive toujours un moment ou il se rend compte qu’il n’est pas seul. HIER tous ces gamins, cette génération et l’ancienne et celle encore d’avant se sont de nouveau REGARDÉES.

    En fait un banlieusard, un mec de zup, un bobo, un paysan peut importe qui; un black, un blanc, un beurre, un jaune (j’utilise volontairement des COULEURS) de quoi a-t-il besoin ?

    DE FRATERNITÉ. La France a terriblement besoin de s’aimer, les français ont terriblement besoin de se regarder et de s’aimer… Parce qu’un français « ma fille » c’est capable de TOUT. C’est capable d’inventer, c’est capable d’avancer, c’est capable d’aider, construire, innover. C’est capable de fédérer, c’est capable de toutes les plus belles choses de ce monde. Et pourtant un français ça vit dans un pays ridiculement petit… Un français c’est fin, c’est plein d’humour, un français c’est une langue absolument merveilleuse, qui te donnera des armes d’une finesse qu’aucune autre langue ne saura te donner. Un français ça rime, un français c’est VIVANT, un français ça ne se laisse pas faire…

    Ce mondial-là, moi la France ne me fait ni chaud ni froid… j’ai attendu hier et ces quelques mots d’un gamin pour y voir une lueur, un « truc » qu’il manquait à ce paysage fait d’enfant gâté, bien après cet épisode DEVASTATEUR de Knysna…
    Ces quelques mots d’Mbappe... oui moi le SUPPORTER LYONNAIS je vais sortir da ma bannière moyenâgeuse de club pour parler d’un parisien…. Ces quelques mots d’une simplicité et d’une fraîcheur de GAMIN qui m’enchante. Oui le ballon d’or Gamin t’en a rien à branler, OUI TU JOUE ‘UNE COUPE DU MONDE » OUI TU PEUX GAGNER LE PLUS BEAU TROPHEE DU SYSTEM SOLAIRE. Oui 4 milliards de personnes vont te regarder. Et oui au moins 40 millions de français vont attendre de pouvoir dormir avec aussi…

    Parce que c’est ça la vérité, les français ont besoin de rêver… Le français « ma doudou » il adore rêver mais on lui a fait oublier, on lui a enlevé au fil des années…

    On n’a pas envie d’être SUPPORTER FRANÇAIS… on a envie d’ÊTRE FRANÇAIS. Je suis fier de mes origines, la passion des racines que mon père ma donné en héritage j’aimerais la passer à ma fille… ET malgré mon amour sportif pour l’Italie et ce bonheur de garder une connexion avec ce pays… JE SUIS FRANÇAIS… Mais aujourd’hui encore à 39 ans je ne sais pas si je suis capable de passer cette fibre… à 19 ans j’ai vécu un moment d’une force sans précédent, j’ai tellement profondément AIMÉ être au milieu des gens heureux….

    J’ai aimé prendre dans mes bras mes amis… j’ai aimé voir cette CULTURE se prendre dans les bras… j’ai aimé prendre conscience qu’on avait tous, ça en nous… On n’a pas besoin de partis politique, on a besoin de NOUS…
    Hier j’ai vu poindre dans ma ville et grâce aux réseau sociaux cette stupeur générationnelle devant la PUISSANCE DU FOOTBALL. Oui LA TOUTE PUISSANCE DU FOOT et du sport collectif le plus extraordinaire dans sa capacité à déployer une CATHARSIS COLLECTIVE SANS ÉQUIVALENCE SUR TERRE….

    Les gones les fenottes, Je vous souhaite de VIVRE ce que j’ai vécu en 1998… Je souhaite de tout mon cœur que la France gagne la coupe du monde… Parce que la France en a terriblement besoin pour ressortir de nouveau ce qu’elle a de si beau en elle…. La France n’en a pas besoin pour faire « la fête », la France en a besoin pour se réveiller, pour subir un électrochoc qui accompagnera une génération pendant des décennies…

    DIMANCHE, REGARDEZ VOUS COMME VOUS ÊTES BEAUX, SOURIEZ VOUS, PRENEZ VOUS DANS LES BRAS, CHANTEZ CE QUE VOUS AVEZ DEDANS.

    Quand à vous les joueurs ? Marseillais, Parisiens, lyonnais, bretons, ch’ti et j’en passe…. ALLEZ AU CARTON… BATTEZ-VOUS, PRENEZ CONSCIENCE QUE CE QUE VOUS AVEZ DANS LES PIEDS n’est pas qu' «une victoire sportive… ce n’est pas qu'un palmarès ou une étoile… »

    En fait j’aimerais tout simplement que vous me permettiez de répondre à ma fille

    De ce que c’est VRAIMENT d’être Français…
    J'aimerais le faire avec tous ces français qui se prennent dans les bras... Et Fraternisent, libres et égaux dans la RUE...

    Et pour la première fois de ma vie

    ALLER LES BLEUS….
    Dernière modification par Euggy 69, 13/07/2018, 11h59.

  • #2
    Envoyé par Euggy 69 Voir le message
    Papa c’est quoi « français ? »

    ….
    Savoir bien boire et manger !? :mask:
    En fait j'suis un ancien de Mars 2006

    Commentaire


    • #3
      Une belle France est un pays riche de décors, de ressources, d'accès et de liaisons qui lui permettent de profiter plus que d'autres du merveilleux cadeau qu'est la vie. Cette belle France n'est pas uniforme mais universelle, puisqu'elle sait conjuguer des couleurs différentes, des pensées différentes, des parcours différents, pour que la somme de ces différences multiplie les possibilités communes. Il est beau mon papier peint, dommage qu'il cache des murs lézardés par le sectarisme tous azimuts des uns comme des autres, qui s'embrassent l'espace d'un match de football pour mieux oublier un instant leurs petites lois trophiques.

      Toute critique de fond est nécessaire, parce que la remise en question est permanente si elle veut être efficace. Quand cette critique se transforme en justification d'une guerre des boutons, ou plus simplement d'une critique de forme continue, le fond reste dans l'ombre et la lumière illumine ceux qui justifient le mécontentement permanent par leurs attentes justifiées... parce que le but de tout ceci serait la raison. Je prends pour exemple un animateur radio connu, qui justifie son lynchage d'un coach en stipulant que c'est ce lynchage qui amène la victoire: "L'EdF et Aimé Jacquet se sont fait poudrer avant et pendant toute la CdM 98, regardez bien le résultat !" . Pathétique !

      J'ai bien aimé la réaction d'après-match de Mbappé auprès d'un animateur TV. Ce n'était pas du tout un traité de philosophie, juste la réaction d'un mec qui ne met pas la charrue avant les bœufs quand il a un objectif précis à atteindre. Bien sûr qu'il voudrait être ballon d'or; oui mais là ce n'est pas du tout le moment de penser à sa petite gueule, alors le ballon d'or il s'en tape. Je comprends dans sa remarque une recherche d'efficacité pour atteindre son but, le ballon d'or n'étant que la conséquence logique de nombreux buts marqués en un labs de temps donné.

      On peut se foutre de la gueule du "Panem et Circenses" quand des gens savourent ensemble des victoires, ou quand ils bordent les routes françaises pour regarder passer des vélos pendant 10 secondes. Ca leur permet d'oublier cinq minutes le "diviser pour mieux régner" qu'ils se tapent à longueurs d'années, quand on les conditionne pour s'opposer, soit disant par souci de diversité. La diversité fonctionne aussi dans la bonne humeur, un canasson n'a pas besoin que de barbelé dans l'arrière-train pour faire ce que tu lui demandes.

      Un français n'existe pas tout seul, puisque sa photographie ne représentera jamais les autres. Un français est donc une notion très relative, fonction des valeurs acquises par son conditionnement et surtout son expérience, sans même parler de la qualité du prisme de celui qui le focus au moment du shooting.

      C'est plus tribune libre que monde du football ton truc, le monde du football n'étant qu'une conséquence de bases qui visent plus large. Là ça déborde complètement.
      Dernière modification par François-17, 11/07/2018, 16h22.

      Commentaire


      • #4
        "C’est quelque chose d’esseptionnel d’être français."

        https://youtu.be/m_A9VHOk5jY
        sigpic

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Oliv... Voir le message
          "C’est quelque chose d’esseptionnel d’être français."

          https://youtu.be/m_A9VHOk5jY
          Il a bien dit exceptionnel :-o

          Commentaire


          • #6
            "Papa... C'est quoi "français" ?"

            Edit : Allez les bleus ...
            Dernière modification par el giovane, 13/07/2018, 00h29.
            JMA TOTAL SOUTIEN

            Commentaire


            • #7
              P.tain, Euggy, t'as mille fois raison et tu as cerné le fond du problème. Le français n'attend que de l'amour, de la fraternité, et il a plein de qualité, et son pays aussi, mais effectivement, là-haut, ils font tout pour nous la changer, notre France, pour nous la faire détester, pour nous mettre les uns contre les autres, pour nous faire nous sentir mal. Ils nous la gâchent notre France, avec leur discours inhumain, où seul la finance et l'économie semble avoir de la valeur à leurs yeux. Et ça a commencé avec "les forces vives" de Chirac, la mainmise de la vision commerciale du monde, l'éducation tournée vers ces "valeurs" qu'on ne voit que par le prisme de la "création de valeur/richesse", la destruction des services publics qui étaient le tissu commun qui tenait tout. Euggy, président! Tu as tout compris.

              Commentaire

              Chargement...
              X