Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Juninho

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Aphex Voir le message
    Un joueur qui va partir car il doit bcp de fric au fisc français ( 1000 000€).Précontrat signé pour le Quatar, car il veut une grosse prime a la signature. l'OL ?Il n'est pas prêt d'y remettre les pieds tant que ces affaires la ne seront pas reglées.
    Si c'est le cas, partir ne va rien changer. Il le devra toujours son million...

    Commentaire


    • http://www.youtube.com/watch?v=Hq2-7...eature=related

      quelle ambiance sur le but...
      :shock:

      Commentaire


      • Après le week end passé et toute mes emotions bien gravées dans ma memoire, je crois que je me suis enfin fait à l'idée qu'il parte...
        Avoir été au stade samedi, vivre toutes les vibrations, l'emotion palpable de tous les sup present m'a vraiment fait prendre conscience qu'on allait le perdre...et je crois que le peuple lyonnais lui a bien rendu samedi tout ce qu'il nous a apporté!!

        Merci beaucoup Juni et à très bientôt !!
        Des emotions comme jamais en 20 ans de match à Gerland !!!:shock:
        Ils ne savaient pas que c'etait impossible alors ils l'ont fait

        Commentaire


        • j'ai été tellement touché pendant 8 ans, ainsi que samedi soir par cet homme que j'en perd la tete.

          Je prefererais perdre avec cet homme que gagner sans lui.

          Merci à vous MR Juninho
          Ishkar:"Tu as tout à fait raison, comme Blond auparavant d'ailleurs."

          Commentaire


          • Envoyé par titounes38 Voir le message
            Après le week end passé et toute mes emotions bien gravées dans ma memoire, je crois que je me suis enfin fait à l'idée qu'il parte...
            Avoir été au stade samedi, vivre toutes les vibrations, l'emotion palpable de tous les sup present m'a vraiment fait prendre conscience qu'on allait le perdre...et je crois que le peuple lyonnais lui a bien rendu samedi tout ce qu'il nous a apporté!!

            Merci beaucoup Juni et à très bientôt !!
            Des emotions comme jamais en 20 ans de match à Gerland !!!:shock:
            Je t'approuve complètement, exactement le même sentiment, j'ai pourtant senti Gerland vibré plusieurs fois, mais samedi soir c'était LE soir... où il fallait être au stade.
            C'était exceptionnel, et peu importe que cela ne soit pas retranscrit dans les médias à sa juste valeur, le plus savoureux reste ce partage, cette union et ces émotions partagés avec lui...
            Dès son entrée sur le terrain pour l'entrainement, c'était difficile à supporter comme émotion tellement c'était intense, enfin j'oublie avant ça Rémy Vercoutre avec le maillot floqué Juni, tt un symbole, déjà...
            Puis, vint sa dernière entrée sur la pelouse de Gerland, les yeux larmoyants et le coeur remplit d'émotions.
            Durant le match, ses ballons touchés étaient acclamés, ses foulées étaient regardées avec beaucoup d'attention, ses derniers gestes en somme...
            Vint ensuite le pénalty, où ce fut un moment d'adoration suprême, j'avoue j'ai eu peur qu'il le rate, je sais bien ce n'est pas arrivé souvent mais avec tout ce contexte et ces émotions... mais au fond comme tt le monde on a confiance on sait qu'avec lui on n'est jamais déçu... alors le 100ème arriva, et ce moment fut intense, les larmes glissaient le long de mon visage, je n'arrivais pas à contenir mon émotion, tp dur, tp douloureux...
            Je m'arrête là car mes larmes montent encore, je suis sans doute trop émotive mais je ne le regrette pas, c'est une belle façon de traduire tout le bonheur qu'il nous a apporté.


            P.S C'est un message très personnel, je peux comprendre que certains trouvent cela excessif mais c'est mon ressenti et ce match ainsi que cet homme sont à jamais graV dans ma mémoire.

            Commentaire


            • C'est vrai que c'était formidable : une communion entre Juni et le public à en donner des frissons même devant la télé!!!!
              C'est dans un moment comme celui là en particulier où on regrette de ne pas être au stade!

              Commentaire


              • Envoyé par Noursette Voir le message
                C'est vrai que c'était formidable : une communion entre Juni et le public à en donner des frissons même devant la télé!!!!
                C'est dans un moment comme celui là en particulier où on regrette de ne pas être au stade!
                C'est certain, ce qui est regrettable c'est que le stade n'était pas à guichets fermés, incroyable quand on sait tous les évènements qui allaient se dérouler....
                J'espère que la télé a tout de même retranscrit un minimum d'ambiance...

                Commentaire


                • 39312 spectateurs.. donc pas tres loin du guichet fermé

                  Commentaire


                  • Envoyé par nanette33 Voir le message
                    C'est certain, ce qui est regrettable c'est que le stade n'était pas à guichets fermés, incroyable quand on sait tous les évènements qui allaient se dérouler....
                    J'espère que la télé a tout de même retranscrit un minimum d'ambiance...
                    On ne pouvait plus jouer le titre, donc rien d'étonnant que le stade n'était pas à guichet fermé.
                    Certains ne voient pas le reste des émotions, comme un départ de Juni qui a tant apporté ou eventuellement celui de Govou.
                    A la télé, oui c'était bien perceptible, la réaction du Kop quand il a marqué son 100ème but et quand il est sorti. Puel a été très chouette de le faire sortir avant la fin du match, il a eu droit à une réelle ovation qui aurait été peut être moins "forte" à la fin du match. D'ailleurs difficile pour le reste de l'équipe de continuer à jouer...

                    Commentaire


                    • Extrait du blog de Pierre Menes, alors oui je sais, il est critiquable et apparemment il a taillé l'OL et Juni sur 100% foot samedi, alors histoire de rétablir la vérité et de ne pas retenir que le négatif, place à la déclaration...

                      Merci, Juni...

                      lun 25 mai 08:29


                      Salut à tous.

                      La 37e journée n'ayant pas livré ses différents verdicts samedi soir, finalement le véritable événement résidait bel et bien dans les très probables adieux à Lyon et à la Ligue 1 d'Antonio Augusto Ribeiro Reis, plus connu sous le nom de Juninho Pernambucano. Le Brésilien restera indéniablement comme le plus grand joueur de l'histoire de l'OL et comme l'un des tout meilleurs dans celle de notre championnat. Ca méritait bien un hommage appuyé et un post dédié même si, vous allez le voir, le personnage est plus complexe que l'image de gendre idéal parfois servie par la presse.

                      A l'heure d'évoquer le bilan de "Juni" après huit saisons sous le maillot rhodanien, le mieux c'est encore de laisser parler les chiffres : 344 matchs de Ligue 1, 100 buts inscrits, 7 titres de champion, 1 Coupe de France. Evidemment, la première chose qui vient à l'esprit, ce sont les coups-francs assez invraisemblables inscrits au cours de ces huit saisons. Est-il le meilleur tireur de coups-francs de l'histoire du jeu ? Je ne suis pas loin de le penser, même s'il faut pondérer ça par le fait que les ballons actuels permettent d'envoyer des caramels de 35 mètres, ce que les "cailloux" de l'époque Platoche ne toléraient pas. Mais il n'en reste pas moins que ses trajectoires de balle façon "boule de pétanque" étaient parfois hallucinantes.

                      J'ai d'ailleurs deux anecdotes personnelles à ce sujet. La première remonte à la saison 2004-2005. Je devais remettre le trophée L'Equipe du joueur du mois à Juni avant le match Lyon-Istres. J'étais arrivé grave à la bourre à Gerland à cause d'une rupture de caténaire sur le TGV, et là je croise Jean-Louis Gasset, l'actuel adjoint de Laurent Blanc à Bordeaux et coach d'Istres à l'époque. Je tenais le trophée - qui pesait une tonne - à la main, et Gasset me dit avec un sourire en coin : "Dis donc Pierrot, si tu pouvais lui laisser tomber ton machin sur le pied droit, ça m'arrangerait !" Le Brésilien avait marqué un coup-franc splendide lors de ce match...

                      La deuxième est beaucoup plus récente puisqu'elle date de mars dernier, quelques jours après le match aller de Ligue des Champions Lyon-Barcelone. J'ai eu Titi au téléphone et je lui disais que pour moi, Valdes était responsable sur le coup-franc victorieux de Juni à Gerland. Il m'avait alors surpris en me répondant ça : "Je crois que tu ne te rends pas compte de la vitesse de retombée du ballon. La trajectoire était vraiment impressionnante, il [Valdes] ne pouvait rien faire."

                      Mais Juni, c'était beaucoup plus que des coups de pieds arrêtés décisifs. Au fil des ans et des titres, l'ancien joueur de Vasco de Gama a étendu son influence sur le vestiaire et toujours joui d'un statut particulier du fait de son positionnement hybride sur le terrain. Ni milieu défensif, ni véritable meneur de jeu, le natif de Recife n'était jamais aussi bon que lorsqu'il jouait en position de meneur reculé, un peu à la façon d'un Xavi au Barça.

                      Une spécificité qui a fait sa force mais qui a aussi constitué un handicap certain. Car Juni fait partie de ces joueurs autour desquels il faut bâtir l'équipe. D'où le désormais fameux "4-3-3 à la lyonnaise", mis en place pour lui. C'est également l'une des raisons pour lesquelles Juninho n'a jamais été contacté par un gros club étranger. Parce qu'il est impossible de l'insérer dans un 4-4-2 et qu'à part peut-être à Chelsea dans le rôle d'un Ballack, je ne vois pas bien où ce joueur atypique aurait pu s'épanouir ailleurs qu'à l'OL.

                      Et puis il y a le coté sombre du personnage. Une certaine promptitude à se laisser tomber, et en certaines occasions un comportement très limite. Juni était un artiste, mais la frustration pouvait parfois le faire sortir de ses gonds et le pousser à mettre quelques taquets bien sentis. Quant à ses rapports avec la presse, ils étaient plutôt bons. Il prenait ses responsabilités et exprimait souvent ses états d'âme. Un bon client, quoi.

                      A 34 ans, et après une saison pendant laquelle il a été, avec Lloris et Toulalan, le plus régulier de l'équipe, il se dit que le Brésilien pourrait aller honorer un dernier (juteux) contrat dans un championnat exotique. Quoi qu'il en soit, j'espère que les dirigeants lyonnais auront la bonne idée de lui confier un rôle au sein de l'encadrement du club dans un avenir proche. Comme ils l'ont fait avec Sonny Anderson. Désormais, l'OL va devoir vivre sans Juninho. Et avec lui, c'est la plus belle page de l'histoire du club qui se tourne...
                      Pierrot

                      Commentaire


                      • Envoyé par Noursette Voir le message
                        On ne pouvait plus jouer le titre, donc rien d'étonnant que le stade n'était pas à guichet fermé.
                        Certains ne voient pas le reste des émotions, comme un départ de Juni qui a tant apporté ou eventuellement celui de Govou.
                        A la télé, oui c'était bien perceptible, la réaction du Kop quand il a marqué son 100ème but et quand il est sorti. Puel a été très chouette de le faire sortir avant la fin du match, il a eu droit à une réelle ovation qui aurait été peut être moins "forte" à la fin du match. D'ailleurs difficile pour le reste de l'équipe de continuer à jouer...

                        C'était énorme, tt le monde se "foutait" du match, on en avait que pour lui, d'ailleurs dès le but il s'est assis d'un seul trait... Le pauvre, il n'avait pas assez d'émotions comme ça à gérer, il fallait en + qu'on le fasse culpabiliser quelques minutes...lol
                        Aucun regret, il la méritait toute cette attention.

                        Commentaire


                        • Il fallait être là....

                          Depuis 4 ans je me dis ça, "le jour ou il annonce qu'il part tu doit être dans les tribunes".

                          Ca n'a pas était simple, il a fallu descendre depuis Paris, récupérer des places, une voiture...
                          "Des places" oui car ce momment se doit d'être partagé et transmis. Deux gone de 9 et 12 ans (mes neuveux) ont vecu eux aussi ce formidable 100ème but.

                          En virage Nord pour la première fois, (je fréquente le sud d'habitude), j'ai vibré extraodinairement pour au rythme des chants d'un Virage surchauffé. Le peuple Lyonnais est froid? Le journaliste parisein qui a dit ça n'était pas là Samedi sentir le soufle chaud de notre peuple sur la nuque du Pauvre Planté. Que pouvez faire ce brave gardien face à des Lyonnais retrouvant enfin leur soufle et un peu de leur jeu.
                          Des premiers instant au dernier bang des feu d'artifice le stade a vibré a l'unisson.
                          Que l'on me parle de Chaudron, de Velodrome, de n'importe quel stade du monde. Samedi, le plus beau public c'était Gerland. C'était ces 39 402 Lyonnais présent de tout ages, de toutes origines, de toute horizon (et on venait de loin pour voir ce match là).

                          Ce qui restera de ce match? Un 100ème but tout simple, un péno tiré simplement un peu en force un peu en finesse. Le reste n'est que du folklore, le reste n'est que des écriture comptable.On notera simplement que Lyon retrouve du soufle avec le retour de Sydney. Lyon redevient Lyon quand il retrouve ce joueur atypique capable d'alimenter le couloir, créer des décallage et bloquer toutes offensives sur un flanc. Mais ça restera anecdotique.

                          Juni c'est le Lyon des Année 2000. Simple, franc, courgageux qui ne lache jamais rien. Juni c'est un statistique simplement allucianante de nos jours pour un Millieu Offensif, 100 but en 8 ans toute compétition confondu. Zidane en a mis moins de 60 pendant le même temps en jouant avec les meilleur équipes du monde.
                          Juni c'est une attitude unique sur le terrain et hors du terrain.
                          Juni c'est l'anti footbuisness. Pas qu'il ai renoncé au produit de son art, mais car il a su garder le compromis entre argent et respect de soit.
                          Juni c'est le respect du maillot. Ce fameux respect que chaque supporter demande a tous joueur portant nos couleurs. Ce famuex respect qui fait la différence entre une étoile filante et le héros de tout un peuple.

                          Dans 20 ans on en parlera encore, comme d'autre parle encore de Dinalo, Combin , Chiesa et Lacombe. Avec le plus grand respect, la larme à l'oeil et l'espoire hélas toujours déçu de revoir pareil maestro. L'espoire mais aussi la crainte de voir un jour ceux qu'on aime détroné par plus fort, plus rapide ou meilleur.

                          Samedi j'ai vécu quelque chose d'unique dans la vie d'un supporter. L'occasion de dire merci à un joueur qui a partagé ma vie jour aprés jour depuis 8 ans sans pourtant savoir qui je suis. L'occasion de rendre une parcelle de la joie et du bonheur que j'ai reçu au fils des match, au fils des ses 100 réalisations. L'occasion de simplement exprimer mon respect.

                          Je rêve maintenant que cette histoire ne s'arrète pas là. Je rêve de revoir Juni sur le Banc de Lyon comme entraineur, je rêve de voir juin prendre la casquette d'un Guardiola, ou devenir le conseillé spécial d'un future président. Juni est notre histoire mais aussi je l'espère notre future.
                          Il y a 20 001 Divinités, 20 000 divinités grecques classiques et Juninho

                          Commentaire


                          • [QUOTE=nanette33;4536680]Extrait du blog de Pierre Menes, alors oui je sais, il est critiquable et apparemment il a taillé l'OL et Juni sur 100% foot samedi, alors histoire de rétablir la vérité et de ne pas retenir que le négatif, place à la déclaration...

                            Merci, Juni...

                            je suis content que menez reconnaisse la valeur de juni, d habitude a pars detruire les joueurs il ne sais rien faire d autre
                            juni est un maitre du foot est meme ce tailleurs fou est obligé de le reconnaitre
                            merci juniho et bon vent a toi

                            Commentaire


                            • Envoyé par nanette33 Voir le message
                              C'était énorme, tt le monde se "foutait" du match, on en avait que pour lui, d'ailleurs dès le but il s'est assis d'un seul trait... Le pauvre, il n'avait pas assez d'émotions comme ça à gérer, il fallait en + qu'on le fasse culpabiliser quelques minutes...lol
                              Aucun regret, il la méritait toute cette attention.
                              Exact comme tout le monde, j'en ai rien eu à faire du but qu'on a encaissé. On s'est tous remis à chanter plus fort !!!
                              J'ai l'impression d'avoir vecu un truc irreel. Ce qui s'est passé entre lui et nous samedi restera un moment privilegié pour les 40 000 spectateurs presents sur place....J'ai revu le match après et ca ne traduit pas le millieme de ce qu'on a vecu sur place. Mes deux gamines pleuraient, j'avais la gorge tellement nouée:shock:
                              Les sup present samedi font partis d'une confrerie de privilegiés....
                              Ils ne savaient pas que c'etait impossible alors ils l'ont fait

                              Commentaire


                              • [Merci Juni <3
                                magnifique ambiance a Gerland
                                Certainement unmatch que tout les lyonnais ne pourront jms oublier...
                                juninho pra sempre <3

                                Commentaire


                                • Envoyé par Earls court Voir le message
                                  Ce soir, à la 55e minute, j'ai vécu, comme ce fut certainement le cas pour ceux présents au stade un moment particulièrement touchant. Dom, le speaker annonce un changement lyonnais.
                                  Notre capitaine emblématique se préparait à sortir, pour des problèmes physiques malheureusement.

                                  Standing Ovation. Le stade éxulte et fait presque plus de bruit que sur les buts. Même Jean Jaurès la timide et discrète se lève, et les gens se lâchent. Virage Nord et Virage sud déjà debouts se sont mis à scander son nom puis à chanter son hymne.

                                  Un hymne au nom d'un joueur. Combien sont ils à avoir eu droit a un tel hommage à l'OL ?
                                  Cavégoal, 'Ohlala Sonny Anderson , Ouh Ah Olmeta... Les plus grands seulement.
                                  Et lui, dans cette Hall of Fame, il tient une place de privilégié.

                                  Première année difficile, mais premier titre. Puis il ne lâchera plus jamais ce trophée de champion qui lui revient et qui nous revient chaque année de droit. Il a offert à l'OL une nouvelle dimension sur la scène européenne. Capitaine courage, qui ne baisse pas les bras, qui a terassé l'Europe par ces coups francs dans les lucarnes de Kahn, Wiese, Valdes, qui a horrifié Casillas et la constellation du Real Madrid.
                                  Celui à qui Revault a dédié un mini film.
                                  Celui qui a été considéré par les plus grands de ce sport un temps comme le meilleur tireur de coups francs de la planète.
                                  Celui qui marquait du milieu de terrain comme à Ajaccio.
                                  Celui qui faisait taire Gilardi et confirmait l'inoubliable phrase de Larqué un soir à Brême: "Demandez à Revault s'il est trop loin !"
                                  Celui qui a marqué au moins un but à tous les gardiens de ligue 1.
                                  Celui qui marque dans les grands matchs. Plus de 300 matchs sous nos couleurs, 98 buts.
                                  Mais au delà de ça, il y'a aussi et surtout l'homme. Celui qui dit bonjour en souriant. Celui qui s'arrête pour signer des autographes et qui répond "de rien" quand on le remercie. Celui qui n'aime pas perdre. Celui pour qui Lyon veut dire quelque chose, pour qui le rouge et le bleu ne sont pas des couleurs anodines, pour qui un derby se gagne.

                                  Donc ce soir, j'ai eu la chair de poule, un grand vide, un sentiment de nostalgie profonde et presque les larmes aux yeux à l'idée de me dire qu'il ne serait plus chez nous l'an prochain. Une offre du Qatar qui ne se refuse pas nous l'enlèvera dans les prochains mois, ça ne fait plus vraiment de doutes.
                                  Mais tu reviendras Juni. Tu imiteras ton illustre ami Sonny et tu reviendras à Lyon. Car Lyon, c'est pas tout à fait le Brésil, mais c'est aussi chez toi. Nous sommes nombreux à avoir vécu et grandi avec toi.

                                  Car ce soir, étions nous tous vraiment conscients que nous avons peut être assisté à son dernier match à Gerland ?
                                  En espérant te voir contre Caen, ou tu joueras ton dernier match chez toi, ou l'on rêve de te voir franchir la barre des cent buts, Gerland te remerciera à la hauteur de ton talent.

                                  Alors pour tous ces moments, pour ces buts, pour ces derbys gagnés, pour ces matchs contre le Real, le Barça, Manchester, le Bayern, ce but "playstation" à Marseille, ces titres, cette coupe de France,

                                  tu occuperas à jamais une place d'honneur dans nos coeurs.
                                  Merci. Mille fois merci.

                                  Ses plus beaux buts
                                  Très beau :oui:
                                  Pour moi juni c'est vraiment quelqu'un à part, à l'heure où certains joueurs peuvent connaitre 16 clubs en 8 ans lui à choisit de fouler notre pelouse pendant toutes ces années.
                                  Juni est l'image même de ce que devrait être tout joueur de foot.
                                  Alors oui il t'est arrivé de péter des cables, mais personnellement je ne t'en ai jamais voulu. Car finalement que c'était bon de te voir refuser la défaite et faire comprendre à tes adversaires du soir que non, on ne marchait sur l'olympique lyonnais.

                                  Samedi nous sommes venus pour toi, ce match n'avait pour ma part aucun intérêt si ce n'est te voir accéder aux livres d'histoires pour ton 100ème but. Comme dans un rêve un défenseur normand à voulu te voir partir en beauté et t'as offert ce cadeau.

                                  Si ce ****** de grand stade doit se faire j'espère que les dirigeants auront au moins la bonne idée de mettre une tribune à ton nom.

                                  Bref, JUNI, RESPECT

                                  PS: ca existe encore les entraineurs joueurs ?? on vire puel on mets Juni à la place et dans les matchs tendus il se fait rentrer lui-même pour les fins de matchs et nous envoient au 7ème ciel avec ces CF magiques !! .. bon c'est beau de rêver :-)
                                  J'aurais vu évoluer le plus grand joueur de l'OL : Juni, lyonnais à jamais

                                  Commentaire


                                  • http://www.wikio.fr/video/1173125

                                    Comment le but de Sochaux est oublié. :grn:

                                    Quel moment, putaiin, c'était énorme. -ding-

                                    Commentaire


                                    • Lacombe a fait venir Juni à l'OL alors qu'il n'était pas connu, j'ai de + en + de mal a croire qu'on puisse dénicher un brésilien comme on l'a fait avec lui.

                                      Et de + en + de mal a croire qu'on puisse trouver un joueur si exemplaire, si professionnel, si impliqué, si charismatique, si fidèle a un club....

                                      Les mentalités on bien changé aujourd'hui....j'ai l'impression de parler comme un p'tit vieux sans dec' :mdr:

                                      Commentaire


                                      • A quand la video des 100buts?
                                        "Les verts je les sens dès que le vent souffle un peu fort depuis Feyzin." R.D.

                                        Commentaire


                                        • Pour ceux qui regarde téléfoot régulièrement, y a pas eu un beau reportage sur Juni ces dernières semaines ??

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par Bakircioglu Voir le message
                                            A quand la video des 100buts?
                                            ooooh le dvd ne devrait pas tarder :crazy:

                                            Commentaire


                                            • Je suis rentré tard hier soir de Lyon donc j'ai pris le temps de lire tous les post avant de laisser ma trace...

                                              Quel moment d'émotion... Déjà c'était surment la meilleure ambiance de la saison à domicile en championnat. Il le méritait tellement. Et puis les chants, l'ovation c'était magique.
                                              Franchement en y repensant on a l'impression que c'était écrit. Son 99ème but à Marseille puis faire taire le Vélodrome sur coup franc et son 100ème lors de son ultime match sous le maillot Lyonnais, à Gerland son jardin et devant le Virage Nord... On pouvait pas rêver mieux je crois!

                                              Je suis tellement mélancolique quand je me dis que je reverrais plus ce numéro 8 sur la pelouse, organiser le jeu de l'OL, faire ses transversales magnifiques, controler le ballon avec la semelle, embrasser l'écusson de notre club...

                                              Je sais pas ce qu'en ont pensé ceux qui étaient au stade et plus particulièrement au VN mais je reste impressionné par le bruit qu'il y a eu lorsque le kapo des BG a lancé le probablement dernier Juninho là là là là là... Ce chant a raisonné comme j'en ai rarement entendu raisonner à Gerland. J'en ai des frissons en y repensant...

                                              Et puis à la fin du match je suis allé attendre côté Virage Sud la sortie des joueurs, histoire d'approcher une dernière fois mon idole... Ce fut le dernier à sortir, celui que tout le monde attendait. Et bien sur il s'est arreté, signant des dizaines d'autographes, serrant des mains, faisant la bise... Magique, fidèle à lui même... Quand on lui disait merci Juni, t'es un Dieu, il nous répondait merci à vous...
                                              Nous on a fait que rêver devant tes exploits...

                                              Commentaire


                                              • merci juni pour tout le bonheur que tu as apporté!!

                                                Commentaire


                                                • merde je dois encore être le seul a croire que quelqu'un arrivera a le convaincre de jouer encore pour nous 1 saison... partir sur un titre ... mais vu le superbe "au revoir " que lui a fait gerland j'en doute de plus en plus :-(

                                                  ... faut qu'il devienne notre Alex Fergusson le Juni, a jamais au club :oui:
                                                  sigpic
                                                  BZH - Celtic Gones

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par DirtyShady Voir le message
                                                    Lacombe a fait venir Juni à l'OL alors qu'il n'était pas connu, j'ai de + en + de mal a croire qu'on puisse dénicher un brésilien comme on l'a fait avec lui.

                                                    Et de + en + de mal a croire qu'on puisse trouver un joueur si exemplaire, si professionnel, si impliqué, si charismatique, si fidèle a un club....

                                                    Les mentalités on bien changé aujourd'hui....j'ai l'impression de parler comme un p'tit vieux sans dec' :mdr:
                                                    Entièrement d'accord!!

                                                    c'est mission impossible de toute façon. On ne remplacera jamais Juni tant il est grand et fort. Une nature humaine sensationnelle avec ce respect d'autrui, du club, des supporters... une humilité digne des grands hommes qui ne se la pètent pas comme certains jeunes qi ont déjà le melon avant d'avoir réellement marqué l'histoire du foot ou de leur club... sur la durée.

                                                    Non, j'ai vraiment trop de mal à me dire que je ne reverrai plus Juni à Gerland... J'ai conscience qu'on a assisté avec ma copine à un moment unique samedi... en plus on était pour une fois à Jean Jaures juste au niveau de la sortie des vestiaires... et alors que d'habitude on est dans les virages, j'ai pu avec cette place voir l'expression des visages de chacun... On a vécu une soirée magique mais en même temps avec quelque chose de tragique... au fil des minutes on comprenait tout en s'y refusant...

                                                    Juninho pour l'éternité... si cela pouvait seulement être vrai... Oui c'est certain que dans mon coeur, jusqu'à mon dernier souffle j'aurai une belle place pour lui qui m'a fait vibrer et passer des moment d'exaltation à le regarder hisser l'OL aux sommets tout en distillant des passes, organisant le jeu, tirant des coups francs, marquant des buts formidables, mobilisant son equipe comme un vrai capitaine... Cet homme est tout simpleent fabuleux... et ceux qui ont la chance de le cotoyer dans la vie sont les plus chanceux de la terre..

                                                    J'en ai les larmes qui montent moi aussi... c'est vraiment comme une rupture sentimentale...ca fait vraiment mal... On sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on gagne... sans rabaisser ceux qui suivront dans l'histoire du club, personne ne pourra lui arriver à la cheville... en tout cas pour moi, mais ça c'est surement une histoire de génération... en trentenaire avancé que je suis, c'est mon époque, ma génération de joueur...

                                                    Et quand on voit la mentalité des nouvelles générations, cet amour du maillot, cet amour et cette honneteté vis à vis des anonymes que nous sommes va aussi certainement disparaître avec NOTRE DIEU JUNI !

                                                    Merci et je sais pas si on a le moyen de lui faire passer directement le message : Reste avec nous encore!!!

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X