Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Notre langue... l'arpitan !

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #26
    Envoyé par keitaro15 Voir le message
    A Lyon il y a aucun souci de ce côté là mais c'est pas le cas partout en France.
    Exactement. La différence entre préservation de culture, comme les bouchons lyonnais par exemple, et régionalisme à haute dose est très importante.

    Pour pélo et wago, c'est sûr que nous ne sommes pas les seuls à le dire, ce qui n'empêche pas que ça puisse venir de chez nous.

    La seule chose dont on est sûr, c'est la provenance du "y" puisque toutes les régions de France peuvent se foutre de notre gueule. "Coupes-y donc".
    sigpic

    Commentaire


    • #27
      Il y'a beaucoup de mots ou d'expression que seuls les lyonnais comprennent.

      Demande a quelqu'un du ord si il veut t'accopagner à la vogue pour manger des bugnes. A cause de mon bulot je suis souvent du côté de Niort je vus dit pas la tronche qu'ils font parfois quand je dis certaine chose:shock::shock:..mais je suis fière d'être lyonnaise
      :lov:Lisandroooooooooo:youpi:

      Commentaire


      • #28
        "Artoupan" et "artignol" veulent dire "vaurien". "Le mien" et "le tien" donne, en lyonnais "ça mien" et "ça tien."

        Je ne dis pas qu'il ne faut pas apprendre le français mais c'est bien de connaitre son patois. Car si le futur est un palais, le passé est son socle.

        P.S. : CelticGone, ton avatar est resplendissant.

        Commentaire


        • #29
          Envoyé par katoune38 Voir le message
          Il y'a beaucoup de mots ou d'expression que seuls les lyonnais comprennent.

          Demande a quelqu'un du ord si il veut t'accopagner à la vogue pour manger des bugnes. A cause de mon bulot je suis souvent du côté de Niort je vus dit pas la tronche qu'ils font parfois quand je dis certaine chose:shock::shock:..mais je suis fière d'être lyonnaise
          tu peut rajouter " j ai trouvé une gache devant le cani avant daller jouer au glinches"
          ALOHA ,le 17mars 2011,mon mariage a HAWAII mon" lei" etait ROUGE et BLEUsigpic

          Commentaire


          • #30
            Envoyé par ALEXOLMAPAS Voir le message
            tu peut rajouter " j ai trouvé une gache devant le cani avant daller jouer au glinches"
            J'ai tout compris , sauf "glinches".

            Commentaire


            • #31
              Notre langue, jusqu'à preuve du contraire, c'est le Français.
              On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

              Commentaire


              • #32
                Envoyé par Earls court Voir le message
                Notre langue, jusqu'à preuve du contraire, c'est le Français.
                Sans majuscule. :p

                Commentaire


                • #33
                  Envoyé par alain_suit_cris Voir le message
                  Sans majuscule. :p
                  Pas grave.
                  C'est toujours mieux que le relent identitaire qui ressort de ce topic.
                  Réapprendre l'arpitan... quelle idée ! :dt:

                  D'ailleurs il me semblait que cette partie était réservée à l'histoire de l'OL, à pas l'histoire de Lyon.
                  On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

                  Commentaire


                  • #34
                    Envoyé par Earls court Voir le message
                    Pas grave.
                    C'est toujours mieux que le relent identitaire qui ressort de ce topic.
                    Il y en a qui s'identifient à un stade vieillissant, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas s'identifier à une langue ou un patois (à la force identitaire historiquement bien plus grande qu'un stade, soit dit en passant)
                    Du reste, ils ont sûrement un patois en Bavière. Je dis ça comme ça ^^
                    – Le monde est petit. – Oui. Il est également mauvais...

                    Commentaire


                    • #35
                      Envoyé par Cadole Voir le message
                      Il y en a qui s'identifient à un stade vieillissant, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas s'identifier à une langue ou un patois (à la force identitaire historiquement bien plus grande qu'un stade, soit dit en passant)
                      Du reste, ils ont sûrement un patois en Bavière. Je dis ça comme ça ^^
                      Peut-être parce que, ce stade vieilissant, comme tu dis, fait partie intégrale de la jeunesse de ces personnes, ce qui n'est pas le cas de l'Arpitan, qui, pour les trois quarts des Lyonnais, doit être un fromage ou un poisson.

                      D'autre part, comparer la France à l'Allemagne sur la question des langues et du régionalisme, c'est faire preuve d'une méconnaissance totale de la vie et de l'histoire de nos voisins d'outre-Rhin. Pour l'info, le bavarois est une langue et non un patois. Tout comme le catalan en Espagne.

                      Pour finir, le côté identitaire, on ne parle pas tout à fait de la même chose. Je parle du côté "Identitaire". ;) Jette un coup d'oeil sur google en y ajoutant Lyon, et tu verras ce que je veux dire. Et le créateur de ce topic n'en est pas à son coup d'essai. Cf. les topics "Les hommes qui ont marqué Lyon", "la culture lyonnaise" supprimé il y a quelques temps, etc.
                      On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

                      Commentaire


                      • #36
                        Envoyé par Earls court Voir le message
                        Peut-être parce que, ce stade vieilissant, comme tu dis, fait partie intégrale de la jeunesse de ces personnes, ce qui n'est pas le cas de l'Arpitan, qui, pour les trois quarts des Lyonnais, doit être un fromage ou un poisson.
                        :dt: Le mot "arpitan", ils l'gnorent peut-être. Ce qu'il recouvre, j'en doute (un peu comme M. Jourdain et la prose ^^). Le patois lyonnais fait partie de ma jeunesse, autant, et même plus que le foot, tout simplement parce qu'avant l'âge de 11-12 ans, le foot, j'en avais rien à secouer, alors que le patois local était déjà entré dans ma petite tête. Et pourtant je suis loin de venir d'une famille d'indépendantistes ou d'ayatollas pro-identitaires :grn: Simplement, moult expressions étaient dans le langage de tous les jours, dans des familles "simples" de toute la région lyonnaise, et c'est encore le cas aujourd'hui, même si la mort de quelques anciens coïncide parfois avec la "raréfaction" de certaines expressions :-( Mais je ne doute pas que ces expressions sont encore utilisées ailleurs. Je précise que j'ai la trentaine, donc pas encore trop vieux, enfin j'espère ^^

                        D'autre part, comparer la France à l'Allemagne sur la question des langues et du régionalisme, c'est faire preuve d'une méconnaissance totale de la vie et de l'histoire de nos voisins d'outre-Rhin. Pour l'info, le bavarois est une langue et non un patois. Tout comme le catalan en Espagne.
                        Je ne compare pas, c'était plus ou moins une boutade. Cela dit, le catalan n'est jamais qu'un patois (= langue régionale) institutionnalisé à mon sens. Espagne et Allemagne sont deux fédérations nullement comparables à l'hypercentralisme français ou anglais, je te rejoins là-dessus. (Même si ça peut changer pour la France, j'y reviens plus bas).

                        Pour finir, le côté identitaire, on ne parle pas tout à fait de la même chose. Je parle du côté "Identitaire". ;) Jette un coup d'oeil sur google en y ajoutant Lyon, et tu verras ce que je veux dire. Et le créateur de ce topic n'en est pas à son coup d'essai. Cf. les topics "Les hommes qui ont marqué Lyon", "la culture lyonnaise" supprimé il y a quelques temps, etc.
                        J'ai vu :crazy: Il est un peu extrémiste dans sa vision des choses, mais il semble encore loin des "intégristes" de l'identité qui peuvent exister dans d'autres régions françaises, il me semble. L'extrémisme quel qu'il soit n'a jamais fait son trou dans l'histoire lyonnaise, de toute façon, et je doute que ça change.

                        Je fais une digression, mais il ne faut pas renier le "régionalisme" au sens large. L'avenir de l'Europe (et le découpage de la France), passe sans doute par les régions. Il n'est pas absurde de se souvenir du sens de ce mot, de ce qu'il recouvre ou a pu recouvrir, notamment à l'heure où la mondialisation tend à mettre tout le monde dans le même sac. Tout arbre a besoin de racines .
                        La survivance, voire l'enseignement des langues régionales me réjouit. D'abord, parce qu'une langue qui meurt n'est jamais une victoire pour personne. Ensuite, parce que je suis de ceux qui pensent qu'on peut parfaitement concilier les deux (français et langue régionale), et que la primauté absolue et exclusive du français "pour le bien de la France", si elle a pu avoir un réel bien-fondé il y a un siècle ou plus, est désormais un mythe savamment entretenu par quelques élites parisiennes. Le français est dans tous les foyers, c'est acquis, évitons de nous faire peur pour rien. Bien des pays comptent de nombreuses langues "secondaires" voire "officielles", qui ne s'en portent pas plus mal. C'est au contraire, pour eux, une richesse culturelle de plus.

                        Bon, je me suis un peu éloigné du sujet. On parle juste d'expressions lyonnaises ici. A ce sujet, je vous conseille le "Parler lyonnais" d'Anne-Marie Vurpas. Cafi d'expressions :-)

                        Ps : je précise que tout ce qui se rapporte à un quelconque Bloc identitaire (teinté d'extrême droite) est pour moi à côté de la plaque. Et, de toute façon, parfaitement contre-productif.
                        – Le monde est petit. – Oui. Il est également mauvais...

                        Commentaire


                        • #37
                          Envoyé par Earls court Voir le message
                          D'autre part, comparer la France à l'Allemagne sur la question des langues et du régionalisme, c'est faire preuve d'une méconnaissance totale de la vie et de l'histoire de nos voisins d'outre-Rhin. Pour l'info, le bavarois est une langue et non un patois. Tout comme le catalan en Espagne.
                          et c'est quoi au juste la différence entre une langue et un patois ? :crazy:
                          Garde : « Le départ de Pjanic m’a permis de conserver Jérémy Pied »

                          Commentaire


                          • #38
                            Envoyé par Cadole Voir le message
                            J'ai vu :crazy: Il est un peu extrémiste dans sa vision des choses, mais il semble encore loin des "intégristes" de l'identité qui peuvent exister dans d'autres régions françaises, il me semble. L'extrémisme quel qu'il soit n'a jamais fait son trou dans l'histoire lyonnaise, de toute façon, et je doute que ça change.

                            Je fais une digression, mais il ne faut pas renier le "régionalisme" au sens large. L'avenir de l'Europe (et le découpage de la France), passe sans doute par les régions. Il n'est pas absurde de se souvenir du sens de ce mot, de ce qu'il recouvre ou a pu recouvrir, notamment à l'heure où la mondialisation tend à mettre tout le monde dans le même sac. Tout arbre a besoin de racines .
                            La survivance, voire l'enseignement des langues régionales me réjouit. D'abord, parce qu'une langue qui meurt n'est jamais une victoire pour personne. Ensuite, parce que je suis de ceux qui pensent qu'on peut parfaitement concilier les deux (français et langue régionale), et que la primauté absolue et exclusive du français "pour le bien de la France", si elle a pu avoir un réel bien-fondé il y a un siècle ou plus, est désormais un mythe savamment entretenu par quelques élites parisiennes. Le français est dans tous les foyers, c'est acquis, évitons de nous faire peur pour rien. Bien des pays comptent de nombreuses langues "secondaires" voire "officielles", qui ne s'en portent pas plus mal. C'est au contraire, pour eux, une richesse culturelle de plus.

                            Bon, je me suis un peu éloigné du sujet. On parle juste d'expressions lyonnaises ici. A ce sujet, je vous conseille le "Parler lyonnais" d'Anne-Marie Vurpas. Cafi d'expressions :-)

                            Ps : je précise que tout ce qui se rapporte à un quelconque Bloc identitaire (teinté d'extrême droite) est pour moi à côté de la plaque. Et, de toute façon, parfaitement contre-productif.
                            C'est une approche intéressante, qui mérite discussion. Je ne suis pas d'accord avec toi sur l'Europe des régions. C'est une approche typiquement allemande, que nos amis teutons essayent de nous vendre. Nous avons une approche assez différente, en évoquant une Europe des Nations, que je rejoins beaucoup plus et qui me parait avoir plus de pertinence, même si ce jugement n'est pas très objectif, étant donné que je suis français! J'aime le régionalisme tel que les Allemands le conçoivent et tel que j'ai pu le vivre. Historiquement, l'Allemagne ne pouvait devenir autre chose qu'une fédération. Pardon, une république fédérale, dans laquelle chaque région a une autonomie suffisante pour décider d'aspect aussi vitaux que l'éducation ou l'économie. Seule la Défense et quelques autres domaines restent du ressort de Berlin. Les seuls ayant réussi à surpasser ce régionalisme sont Napoléon et Hitler... Par ce côté historiquement fédéral, l'Allemagne ne peut être autrement aujourd'hui et la vision allemande de l'Europe, la perception populaire ne peut être autrement.
                            Or si c'est une vision qui pourrait avoir du sens dans certaines régions européennes comme les Balkans, l'approche reste simplement inadaptée pour l'Angleterre, la France, voire la Pologne, et autres pays historiquement centralisés (souvent les pays de l'est d'ailleurs, à l'exception de l'ex Yougoslavie).
                            Promouvoir la diversité régionale sur le plan culturel est donc à mon goùt d'un intérêt politique limité, même si les Catalans ont récemment manifesté pour le contraire, et l'approche nationale me semble bien plus durable sur du moyen-terme en Europe. Mais pour être honnête, j'ai de grandes interrogations sur l'Union européenne et sur sa viabilité à moyen-terme.
                            Bref je ne m'étends pas plus, vue l'heure, tout autant avancée que mon état de fatigue. Je ne sais pas si ce que j'ai écris reste compréhensible. Dans le cas contraire, je retravaillerai ça demain matin.
                            On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

                            Commentaire


                            • #39
                              Envoyé par Leodagan Voir le message
                              et c'est quoi au juste la différence entre une langue et un patois ? :crazy:
                              L'arpitan est une langue. Eteinte, mais c'est une langue avec une grammaire. Un patois n'est qu'une déformation de celle-ci, parlé dans une partie du territoire que recouvre cette langue. Avec également des ajouts verbaux, qui correspondent aux métiers et à la vie quotidienne de cette partie.
                              Le patois lyonnais, comme le patois savoyard, fait partie de l'Arpitan.

                              Commentaire


                              • #40
                                Envoyé par Earls court Voir le message
                                Par ce côté historiquement fédéral, l'Allemagne ne peut être autrement aujourd'hui et la vision allemande de l'Europe, la perception populaire ne peut être autrement.
                                Or si c'est une vision qui pourrait avoir du sens dans certaines régions européennes comme les Balkans, l'approche reste simplement inadaptée pour l'Angleterre, la France, voire la Pologne, et autres pays historiquement centralisés (souvent les pays de l'est d'ailleurs, à l'exception de l'ex Yougoslavie).
                                Promouvoir la diversité régionale sur le plan culturel est donc à mon goùt d'un intérêt politique limité, même si les Catalans ont récemment manifesté pour le contraire, et l'approche nationale me semble bien plus durable sur du moyen-terme en Europe. Mais pour être honnête, j'ai de grandes interrogations sur l'Union européenne et sur sa viabilité à moyen-terme.
                                J'ai évoqué la question européenne, mais en fait le "redécoupage" de la France (via la disparition des départements) est aussi une idée purement franco-française, le département semblant représenter une unité administrative trop petite voire obsolète (leur taille est liée à la distance parcourable en une journée de cheval à la fin du XVIIIe siècle, faut-il le rappeler), et le cumul de fonctionnaires dans les conseils généraux et régionaux semblant trop dispendieux. La suppression d'un échelon dans l'organisation territoriale peut aussi faciliter / accélérer la prise de décision dans bien des domaines.
                                Bref, j'ai l'impression que la Région en tant qu'unité de référence arrangerait autant les politiques français (et les comptes publics) que ces messieurs de Strasbourg. Pour une fois, une idée allemande mériterait de faire florès ^^.
                                – Le monde est petit. – Oui. Il est également mauvais...

                                Commentaire


                                • #41
                                  Envoyé par Cadole Voir le message
                                  J'ai évoqué la question européenne, mais en fait le "redécoupage" de la France (via la disparition des départements) est aussi une idée purement franco-française, le département semblant représenter une unité administrative trop petite voire obsolète (leur taille est liée à la distance parcourable en une journée de cheval à la fin du XVIIIe siècle, faut-il le rappeler), et le cumul de fonctionnaires dans les conseils généraux et régionaux semblant trop dispendieux. La suppression d'un échelon dans l'organisation territoriale peut aussi faciliter / accélérer la prise de décision dans bien des domaines.
                                  Bref, j'ai l'impression que la Région en tant qu'unité de référence arrangerait autant les politiques français (et les comptes publics) que ces messieurs de Strasbourg. Pour une fois, une idée allemande mériterait de faire florès ^^.
                                  C'est une question qui mérite d'être posée sous deux angles:

                                  - le premier, c'est le poids identitaire et culturel que représente le département dans les mentalités. Même si cela peut paraître d'importance secondaire, rappelons le bordel qu'a causé la remise en question des plaques d'immatriculations. Combien de Lyonnais accepteraient d'être mélangés avec des Stéphanois ? Combien d'habitants des Hauts de Seine aimeraient se retrouver dans la même administration que la Seine St Denis ? Si le canton est totalement obsolète et que la circonscription me semble discutable, je ne pense pas que la suppression du département soit facilement acceptable.

                                  - la deuxième approche, elle tout simplement pratique. Si on veut créer de vraies régions, alors il faut leur décentraliser des pouvoirs, comme le prévoit le modèle allemand. Dans un premier temps, certaines compétences comme l'éducation, les transports ou l'imposition. Le problème se posera alors sur les différences entre régions riches et régions pauvres. En Allemagne, avoir un Bac en Bavière est autrement plus avantageux qu'un Bac en Hessen, et même pire, dans les régions de l'Est. Idem pour la politique économique. De grandes diversités vont se créer entre les Régions et vont en plus mettre à mal l'union et la solidarité nationale, pouvant même créer un exode de population. Egalement, accorder du pouvoir au région signifie en enlever à l'Etat. Ce qui sous-entend, sauf dans le cas américain, une perte d'influence sur la scène internationale, car les luttes de pouvoir à l'échelle régionale et les conflits d'intérêts peuvent mettre à mal le pouvoir décisionnel central.
                                  On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

                                  Commentaire


                                  • #42
                                    Envoyé par Earls court Voir le message
                                    Pas grave.
                                    C'est toujours mieux que le relent identitaire qui ressort de ce topic.
                                    Réapprendre l'arpitan... quelle idée ! :dt:
                                    Aouch ! Tu parles d'extrêmisme identitaire dès lors qu'on a fait que parler de patois lyonnais, utilisé encore aujourd'hui, et malgré ce que tu sembles dire, par une grande majorité de personnes nées dans le coin. Pour le coup, je trouve ça un peu poussé.

                                    A titre tout à fait personnel, l'Arpitan ne m'intéresse pas vraiment. Le patois lyonnais, qui certes en découle, beaucoup plus. C'est ainsi que parlait mes arrières-grands parents, c'est ainsi que parle mes grands parents, ... et c'est ainsi que je parle, de façon nuancée, avec des expressions typiquement lyonnaises.
                                    J'aime beaucoup ces expressions, j'aime étudier et apprendre le Lyon d'hier qui a fait celui d'aujourd'hui, non pas par une volonté malsaine d'identitarisme, mais simplement pour connaitre la d'où je viens.

                                    J'avoue que si dans certains cas (qui restent marginaux) la frontière entre volonté de conservation d'un certain patrimoine local et renfermement au sein d'un groupuscule identitaire peut être mince, dans la plupart des cas ça n'a rien à voir.
                                    J'aime ma ville, ma culture, ce qu'il l'a fait hier et ce qu'il l'a fait aujourd'hui... et ça ne m'a jamais empêché de vouloir découvrir d'autres cultures (en France ou à l'étranger).

                                    A t'entendre et en éxagérant un peu, il faudrait fermer les bouchons les bouchons lyonnais, interdire les représentations de Guignol et oublier toutes nos expressions typiques. Ce serait un peu dommage quand même tu ne trouves pas ?

                                    PS: je suis assez récemment arrivé sur le forum donc je ne connais pas encore la "réputation" de certains membres. Et si jamais l'auteur du topic avait une visée qui est celle que tu décris, je trouve ça effectivement regrettable.

                                    Commentaire


                                    • #43
                                      rien que pour prendre un exemple, ca m'étonnerait que la petite frange de fafs qui s'évit à Gerland tienne des conférences sur le patois lyonnais.
                                      Andrea Pirlo : "Malbranque a Lione era seduto accanto a noi anche sul pullman"

                                      Commentaire


                                      • #44
                                        Envoyé par CelticGone Voir le message
                                        Aouch ! Tu parles d'extrêmisme identitaire dès lors qu'on a fait que parler de patois lyonnais, utilisé encore aujourd'hui, et malgré ce que tu sembles dire, par une grande majorité de personnes nées dans le coin. Pour le coup, je trouve ça un peu poussé.
                                        Tu pousses un peu loin, effectivement. Je me réfère à la tournure du discours que le créateur de ce topic aimerait voir, qui ressemble fort à ce que tu décris plus bas, dans une phrase que j'ai mise en gras.
                                        Un topic sur l'arpitan, un sur la culture lyonnaise (fermé car devenu trop ridicule), un sur les hommes qui ont marqué Lyon, avec notamment Ponce Pilate :o J'avoue qu'il ne manque plus qu'une ou deux évocations de la Grande Rebeyne pour qu'on tombe pleinement dans "l'identitarisme".
                                        A titre tout à fait personnel, l'Arpitan ne m'intéresse pas vraiment. Le patois lyonnais, qui certes en découle, beaucoup plus. C'est ainsi que parlait mes arrières-grands parents, c'est ainsi que parle mes grands parents, ... et c'est ainsi que je parle, de façon nuancée, avec des expressions typiquement lyonnaises.
                                        J'aime beaucoup ces expressions, j'aime étudier et apprendre le Lyon d'hier qui a fait celui d'aujourd'hui, non pas par une volonté malsaine d'identitarisme, mais simplement pour connaitre la d'où je viens.

                                        J'avoue que si dans certains cas (qui restent marginaux) la frontière entre volonté de conservation d'un certain patrimoine local et renfermement au sein d'un groupuscule identitaire peut être mince, dans la plupart des cas ça n'a rien à voir.
                                        J'aime ma ville, ma culture, ce qu'il l'a fait hier et ce qu'il l'a fait aujourd'hui... et ça ne m'a jamais empêché de vouloir découvrir d'autres cultures (en France ou à l'étranger).
                                        Tu adoptes la posture qui me semble la plus intéressante, que je partage pleinement. A savoir être fier de sa culture, même à l'échelle locale (j'ai fait la promotion de la quenelle à un paquet d'Allemands! :grn: , sans chercher à s'enfermer dedans et à refuser de voir ce qu'il y a autour. Le risque, c'est ce que disait Catherine II de Russie , en gros que chacun a tendance à penser que sa culture est universelle et qu'elle est la meilleure, donc par contraste, que celle des autres est moins bonne.
                                        A t'entendre et en éxagérant un peu, il faudrait fermer les bouchons les bouchons lyonnais, interdire les représentations de Guignol et oublier toutes nos expressions typiques. Ce serait un peu dommage quand même tu ne trouves pas ?

                                        PS: je suis assez récemment arrivé sur le forum donc je ne connais pas encore la "réputation" de certains membres. Et si jamais l'auteur du topic avait une visée qui est celle que tu décris, je trouve ça effectivement regrettable.

                                        Pour le premier paragraphe, tu me fais dire ce que je n'ai pas dire, mais je ne t'en veux pas, c'est un peu un sport local sur ce forum. Un crétin m'a même accusé de négationnisme... c'est dire! :D

                                        Pour ce qui est du deuxième paragraphe, j'aurais tendance à penser que l'auteur de ce topic n'est pas aussi dangereux que le bloc identitaire lyonnais, mais simplement naïf. Pas méchant, mais seulement à la recherche de repères, d'une identité qui passe par le groupe et le collectif car pas suffisamment mature pour s'affirmer en tant qu'individu. Du moins pour le moment, mais c'est dû à son jeune âge, je ne m'inquiète pas.
                                        On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

                                        Commentaire


                                        • #45
                                          Envoyé par MrMonplaisir Voir le message
                                          rien que pour prendre un exemple, ca m'étonnerait que la petite frange de fafs qui s'évit à Gerland tienne des conférences sur le patois lyonnais.
                                          Je t'invite à jeter un coup d'oeil sur leur site pour voir l'importance de la "culture lyonnaise" et de ses valeurs.
                                          On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

                                          Commentaire


                                          • #46
                                            Il y a également l'ostracisme du centralisme, qui dans un souci d'unification, a occulté ces cultures régionales. L'histoire de Lyon et de sa région, fait partie de l'histoire de France. La connaitre ou la découvrir ne produit pas obligatoirement des intolérants.
                                            Oui ! Ponce Pilate serait né à Lyon ! Qu' y pouvons-nous ? comme je l'ai dit sur un autre forum "sans lui , que serait le christianisme ?":-) .L'histoire passionne beaucoup de gens, et l'histoire la plus accessible dans la région, c'est...hé oui....l'histoire de la région ! Après, nous sommes d'acord, c'est ce que nous faisons de notre connaissance de cette histoire qui doit retenir notre attention. Mais s' intéresser à l'histoire de notre ville, ce n'est pas promouvoir la xénophobie .
                                            Et puis dialoguer sur des sujets ouverts par SG, (ou un autre) ce n'est pas épouser ses idées. On peut en profiter pour remettre les choses à leur vraie place.
                                            L'histoire de Lyon est riche et nous ne devons, ni en avoir honte, ni en faire un piedestal pour des idées, surtout si elles sont nauséabondes.
                                            Quant à l'Arpitan, il a été effacé artificiellement.Pourquoi ne pas lui insuffler un second souffle ?Artificiellement, bien sur !:grn:
                                            A lire en Arpitan "L'affaire Tournesol" :oui::mdr:

                                            Commentaire


                                            • #47
                                              Envoyé par Earls court Voir le message
                                              Je t'invite à jeter un coup d'oeil sur leur site pour voir l'importance de la "culture lyonnaise" et de ses valeurs.
                                              Je me doute qu' ils ont accomodé les "valeurs Lyonnaises" à leur sauce :-) L'humanisme, la charité, la tolérance (à ce sujet, il y aurait beaucoup de choses à développer) ! Qu' est-ce que cela devient dans leurs propos ?
                                              Et les canuts ? des salauds de gauchistes ?:mdr:
                                              Dernière modification par quinte, 08/09/2010, 18h39.

                                              Commentaire


                                              • #48
                                                Envoyé par quinte Voir le message
                                                Il y a également l'ostracisme du centralisme, qui dans un souci d'unification, a occulté ces cultures régionales. L'histoire de Lyon et de sa région, fait partie de l'histoire de France. La connaitre ou la découvrir ne produit pas obligatoirement des intolérants.
                                                Je suis d'accord. Le risque de ce débat, c'est de ne pas tomber dans l'obscurantisme qui mène certains religieux catholiques à militer pour le retour des messes en latin.
                                                Oui ! Ponce Pilate serait né à Lyon ! Qu' y pouvons-nous ? comme je l'ai dit sur un autre forum "sans lui , que serait le christianisme ?":-) .
                                                C'est une vision originale mais qui tient la route :grn:
                                                L'histoire passionne beaucoup de gens, et l'histoire la plus accessible dans la région, c'est...hé oui....l'histoire de la région ! Après, nous sommes d'acord, c'est ce que nous faisons de notre connaissance de cette histoire qui doit retenir notre attention. Mais s' intéresser à l'histoire de notre ville, ce n'est pas promouvoir la xénophobie .
                                                Et puis dialoguer sur des sujets ouverts par SG, (ou un autre) ce n'est pas épouser ses idées. On peut en profiter pour remettre les choses à leur vraie place.
                                                L'histoire de Lyon est riche et nous ne devons, ni en avoir honte, ni en faire un piedestal pour des idées, surtout si elles sont nauséabondes.
                                                Quant à l'Arpitan, il a été effacé artificiellement.Pourquoi ne pas lui insuffler un second souffle ?Artificiellement, bien sur !:grn:
                                                A lire en Arpitan "L'affaire Tournesol" :oui::mdr:
                                                Pour ce qui est de l'Arpitan, soit. Tant que ça ne devient pas à des fins politiques, c'est ça qui m'importe. Je ne renie pas du tout notre histoire, c'est même le fondement de notre culture et de notre identité et qui nous permet en partie de répondre à la question existentielle "qui suis-je ?" Je souhaite simplement qu'on ne tombe pas dans certains extrêmes comme ceux cités précédemment ou alors comme à Montpellier ou le président de la région réécrit l'Histoire à sa manière et des "Grands Hommes" comme il le souhaite.
                                                On était à l'OL, là où on avait toujours rêvé d'être. On était entre potes [...]

                                                Commentaire


                                                • #49
                                                  Envoyé par Earls court Voir le message
                                                  Pas grave.
                                                  C'est toujours mieux que le relent identitaire qui ressort de ce topic.
                                                  Réapprendre l'arpitan... quelle idée ! :dt:

                                                  D'ailleurs il me semblait que cette partie était réservée à l'histoire de l'OL, à pas l'histoire de Lyon.
                                                  Ca veut dire quoi, "mieux" ? Pauvre déraciné. Va visiter la Bretagne, l'Alsace ou la Corse. Eux, ils sont fièrs de pouvoir parler le patois courament.

                                                  Commentaire


                                                  • #50
                                                    Envoyé par SG-LYON Voir le message
                                                    Ca veut dire quoi, "mieux" ? Pauvre déraciné. Va visiter la Bretagne, l'Alsace ou la Corse. Eux, ils sont fièrs de pouvoir parler le patois courament.
                                                    Heu, où ça? Et le breton, c'est un patois? :shock:
                                                    Dernière modification par alain_suit_cris, 08/09/2010, 17h10.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X