Annonce

Réduire

Le forum a été mis à jour, créez un nouveau mot de passe

Suite à la dernière mise à jour, vous devez créer un mot de passe unique avant de vous reconnecter à votre compte pour la première fois.
Il suffit de cliquer sur "S'identifier ou s'inscrire" en haut à droite de l'écran puis sur "Oubli de votre mot de passe ou de votre identifiant ?". Saisissez votre email OL, vous recevrez un email de réinitialisation de mot de passe. Une fois votre mot de passe créé, connectez-vous avec votre pseudo et votre nouveau mot de passe.

En cas de problème, n'hésitez pas à contacter notre Service Relation Client, nous pourrons vous accompagner dans la démarche.
Voir plus
Voir moins

Il y a 25 ans, 53000 personnes à Gerland...

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Euggy 69
    a répondu
    Tout c'qu'on voulait nous Jean Michel c'était ça...




    l'Olimpico Français...8-) 8-) :grn: ::)

    Laisser un commentaire:


  • tendreg
    a répondu
    Ah OL-Bordeaux dernière journée en 1991 que de souvenirs .... sans parler de la Lazio .... mais nous étions si loin du terrain !!!!

    Laisser un commentaire:


  • Euggy 69
    a répondu
    Envoyé par Blackcat
    Bon... OFFICIELLEMENT... On ne mettait pas autant de monde au stade. Pour avoir assisté à ce derby, je pense même qu'il y avait plus que 53000.
    Jugez donc: dans les virages on regardait le match debout. Et les papas mettaient leurs enfants sur les épaules, pour qu'ils leur racontent le match, parce que... on était tellement serrés... qu'on ne voyait rien. J'ai rarement vu un derby aussi calme, d'ailleurs. Dans l'article du Progrès: "L'indifférence"... au-dessus de la photo sus montrée, qui donne une PETITE idée de l'affluence.
    Au coup d'envoi, j'étais près de l'horloge (ben...) et y avait des gones juchés dessus, les salsifis pendant! Je suis pas loin de penser que certains avaient voulu s'asseoir sur les aiguilles, si si... Y avait du monde sur les arcades, sur le toit des tribunes... Et la voix du speaker: "Les personnes sur le toit des tribunes sont invitées à descendre pour raison de sécurité". La sécurité, elle était partie en vacances, ce jour-là. Quelle hypocrisie...
    Les virages, avant, c'était des banquettes de béton, courbes, amples, un stade à l'antique quoi. Vu en coupe, ça se présentait comme une alternance de pleins et de creux. Ben, pour ce derby, y avait des gens debout dans les creux, et debout sur les banquettes, c'est à dire que les virages hébergeaient plus du double du nombre prévu... C'est à cause de ça que je dis qu'il y avait sûrement plus de 53000.
    J'ai vu faire la chaîne pour monter sur les arcades.
    Si les consignes actuelles avaient existé, l'OL aurait chopé une amende record...
    On compte pas ceux dans les escalier c'est simple on voyait plus aucune issu de sortie. ce stade était reellement immense en fait, quand je pense que contre la LAZIO on était 41 000 et l evirage sud était à moitié plein seulement!

    Laisser un commentaire:


  • Euggy 69
    a répondu


    PUTTAIN LYON-LAZIO mon dieu que c'était gigantesque cette soirée, on courait sur des nuages ce soir là. ET TOUT LE STADE QUI HURLAIT "UN BUT UN BUT UN BUT" sur chaque coup de pied arrêté! ET LES LATERALE QUI TAPAIENT DES PIEDS ça faisait un puttain de boucant sourd enorme! RANGEZ MOI VOS RESONNANCE y'avais à l'epoque 15 000 personnes dans chaque virages quand ça chantait c'était tout simplement enorme!::)

    J'me souviens un LYON PSG puttain on se serait cru au PANA, sur le coup franc de GAVA qui marque le stade à BRÛLé quelque chose de demoniaque! et voir le cercle que dessinait le virage et voir ce truc retourné de folie c'était trop impressionant! TROP LOIN? rien a foutre ce stade était extraordinaire comme ça on y aurait rajouté un toit c'était l'OLIMPICO à la française.

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Bon... OFFICIELLEMENT... On ne mettait pas autant de monde au stade. Pour avoir assisté à ce derby, je pense même qu'il y avait plus que 53000.
    Jugez donc: dans les virages on regardait le match debout. Et les papas mettaient leurs enfants sur les épaules, pour qu'ils leur racontent le match, parce que... on était tellement serrés... qu'on ne voyait rien. J'ai rarement vu un derby aussi calme, d'ailleurs. Dans l'article du Progrès: "L'indifférence"... au-dessus de la photo sus montrée, qui donne une PETITE idée de l'affluence.
    Au coup d'envoi, j'étais près de l'horloge (ben...) et y avait des gones juchés dessus, les salsifis pendant! Je suis pas loin de penser que certains avaient voulu s'asseoir sur les aiguilles, si si... Y avait du monde sur les arcades, sur le toit des tribunes... Et la voix du speaker: "Les personnes sur le toit des tribunes sont invitées à descendre pour raison de sécurité". La sécurité, elle était partie en vacances, ce jour-là. Quelle hypocrisie...
    Les virages, avant, c'était des banquettes de béton, courbes, amples, un stade à l'antique quoi. Vu en coupe, ça se présentait comme une alternance de pleins et de creux. Ben, pour ce derby, y avait des gens debout dans les creux, et debout sur les banquettes, c'est à dire que les virages hébergeaient plus du double du nombre prévu... C'est à cause de ça que je dis qu'il y avait sûrement plus de 53000.
    J'ai vu faire la chaîne pour monter sur les arcades.
    Si les consignes actuelles avaient existé, l'OL aurait chopé une amende record...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Envoyé par Parinou
    Content de te revoir Phanou!

    53 000 places, ca fait rever. 8)
    meme plus ji etais on parlait de 54000 et kelke grosse ambiance gross baston gros casse croute c etait le bon temps on allait a gerland c etit la fete mdr

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Oui, c'était à 15 heures l'hiver, vu que le foot amateur a gardé cette tradition. En Coupe de France, j'ai par exemple vu, un dimanche après-midi, le match avec Bourg-Péronnas, une équipe caffie d'anciens de l'OL.

    Laisser un commentaire:


  • VATE
    a répondu
    Merci aux "archivistes". Moi je l'ai connu en configuration vélodrome, donc sans places dans les virages. L'époque ou les matchs avaient lieu le dimanche à 16 heurs (15 l'hiver si je me souviens bien). Le 18 qui nous arrêtait vers les cités de Gerland d'ou était originaire Di Nallo. Le reste à pied. Un seul cri ou chant, toujours le même ( Allez L'OL, allez L'OL, allez). Et des ambiances de feu pour les coupes d'Europe, notamment ce Lyon-Hambourg 2-0 avec 2 buts du Petit Prince. Je ne me plains pas des changements. C'est L'OL qui m'importe.

    Laisser un commentaire:


  • Rad-One
    a répondu
    Y avait il à cette époque quelque chose de comparable à l'engouement actuel autour de l'Ol ?

    Laisser un commentaire:


  • Phanou Herko
    a répondu
    Magnifique!!

    Mais qu'il était beau ce stade... ::)

    Laisser un commentaire:


  • Le chat noir
    a répondu
    Ce match, Quel souvenir !!! j’en frissonne encore juste d’y penser.
    Dommage que mon évocation de ce match dans l’ancien forum ne sois plus disponible. (A moins qu’un Webanim puisse le retrouver ?).
    Habitué de Gerland depuis de nombreuses années, je n’avais jamais connu une telle angoisse. Du monde partout sur les toits des tribunes, sur le tableau d’affichage, malgré les appels à l’ordre désespérer de Noel Aymard.
    Un jour, un match une ambiance que je vais me repasser cet après midi. Et oui comme je le disais sur l’ancien forum, j’avais emmener ma caméra super 8. Oh bien sur rien à voir avec OL premium., mais je revois l’action du but de Mr Xu, et les gens qui se lèvent et empêche de voir le ballon entrer dans les buts de Castaneda.

    Pour compléter les photos déjà mises sur ce post en voici deux autres tirés du progrès.



    et pour faire plaisir à Olvital

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    DANS le panneau? Sur les aiguilles, en équilibre précaire?

    Laisser un commentaire:


  • Intransferable
    a répondu
    J'étais DANS le panneau ...

    Laisser un commentaire:


  • Blackcat
    a répondu
    Oui, c'est pour ça que j'ai hésité à revenir...

    Le fameux derby... On était tous debout, plus une seule place, on pouvait plus bouger. Les papas devaient mettre leurs enfants sur leurs épaules pour qu'ils puissent voir le match. Il y avait des gonzes sur le toit des tribunes, sur les arcades, et même sur l'horloge. Ca a été un derby très calme, le titre du Progrès en fait foi. Pour ma part, je doute qu'on sache un jour le nombre exact de spectateurs... Y continuaient à s'infiltrer par "le trou" dans la grille, après y se faisaient courser par le maître-chien de service, qui rigolait... J'étais en haut derrière les cages.
    Une telle chose n'est plus possible aujourd'hui. Le club récolterait sans doute une amende record.
    On peut dire que l'embouteillage généré par cet événement a été record lui aussi.

    Oui, oui, le coup de s'abriter dans les tribunes... Ils ouvraient les grilles de communication. On pouvait aussi changer de place à la mi-temps.
    A cette époque-là, on allait acheter des maillots à l'Hôtel des Sports, où on vendait les places aussi. Un bâtiment blanc, à la peinture un peu écaillée. En face y avait un mur où se prélassait parfois un chat... Tout petit, le club. Un jour ils ont commencé à mettre des affiches du Progrès pour les matches dans les commerces. Et puis y avait ces autocollants "OL encore un" de la grande époque des années 60-75. Les pare-soleil bleus. Les petits fanions. Di Nallo et son magasin de sports qui a brûlé dans des circonstances mystérieuses. Faccioli et son bar.
    Ils donnaient des places aux entraîneurs de foot amateur. Mes coéquipiers se donnaient même pas la peine de se déranger, par contre ils se dépêchaient quand il y avait l'EDF à la téloche. Maintenant ils vendraient leur mère pour avoir des places gratuites, surtout que c'était en JJ, et les plus chouettes. On pouvait s'installer un peu en hauteur, ou bord de pelouse... C'est comme ça que j'ai vu le match "nul... nul...nul...".
    Ah ben moi, ça remonte quand il y avait Laval et ses maillots "Tango"... aussi Brest, Rouen, et bien d'autres qui sont on ne sait dans quelle division. J'ai connu le championnat à deux équipes parigotes, un coup c'était le PFC, un coup le Matra...

    Laisser un commentaire:


  • Somerled
    a répondu
    Envoyé par Phanou Herko
    Il avait vraiement de la g.ueule Gerland dans cette configuration! Rendez-nous nos virages... :mad:
    Moi aussi il me manquent ces virages pffuu

    Laisser un commentaire:


  • Phanou Herko
    a répondu
    Envoyé par Larsen_VS
    Lyon - St Etienne : 1994



    Il m'en reste des pas mal mais assez politisé je préfère ne pas les mettre afin d'éviter un débat inutile
    Il avait vraiement de la g.ueule Gerland dans cette configuration! Rendez-nous nos virages... :mad:

    Laisser un commentaire:


  • Intransferable
    a répondu
    "La roulette à Mariot", y'a pas d'autre nom !

    Demandée par le Stade, éxécutée par l'artiste, humiliante pour le défenseur qui cherchait encore le ballon, alors que Yves était déjà en face à face avec le goal ...

    On ne dissociera jamais, Yves Mariot de l'OL, tout comme son illustre prédécesseur, l'homme aux chaussettes baissées, Daniel Ravier ...

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Envoyé par . lyonnais
    Le coup du sombrero avec le talon :shock: :?: tu veux écrire une roulette certainement. L'adepte de la roulette c'était Yves Mariot. Serge Chiesa c'était un joueur qui dribblait nez sur le ballon, je n'ai jamais su comment il faisait pour trouver ses partenaires sans lever la tête. Il était vraiment exeptionnel comme joueur.
    Merci pour l'info , je voulais effectivement parler de la roulette.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    moi je me souviens que pour une place en virage sud pour ce fameux derby le prix etait de 20 francs.

    Je crois que le buteur stephanois etait zimako mais je ne sais plus.

    Je me souviens aussi de ces virages non couverts et lorsqu'il faisait trop froid ou quand il pleuvait trop le speaker invitait les "spectateurs" a assister a la deuxieme mi temps en tribune jean bouin, et je peux vous dire qu'il restait encore des places vides en laterales malgre tout a chaque fois 2 ou 3 personnes restaient en virage sous les trombrs d'eau.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Envoyé par christian
    Envoyé par Phanou Herko

    Super .
    j'étais justement dans ce virage là sur le coté droit .
    Donc je suis quelque part sur cette photo .
    Merci.
    tu ne serais pas le brun là-bas ?

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    n'empeche que l'ancien virage pouvait laisser place à des tifos magnifiques (dommage, car c'etait loin d'etre le point fort des kops à l'epoque)

    Laisser un commentaire:


  • chris64
    a répondu
    Envoyé par Phanou Herko

    Super .
    j'étais justement dans ce virage là sur le coté droit .
    Donc je suis quelque part sur cette photo .
    Merci.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Lyon - St Etienne : 1994



    Il m'en reste des pas mal mais assez politisé je préfère ne pas les mettre afin d'éviter un débat inutile

    Laisser un commentaire:


  • midfield
    a répondu
    A Newcastle ils ont ajouter des niveaux aux tribunes existantes pour arriver à une capacité de 70.000 en plein centre ville... Je n'arrive pas à comprendre qu'on envisage pas plus sérieusement cette solution pour Gerland... C'est quand même notre stade bor.del !

    Laisser un commentaire:


  • midfield
    a répondu
    Envoyé par Intransferable
    Split, tu vas me faire changer d'avis, c'est presque sûr ...

    Nous savons comment ça pousse, ça joue, ça grandit, à Gerland, depuis longtemps (beaucoup le savent depuis mardi dernier ...). Aucune garantie en cas de déménagement !

    Je sais c'est de la mauvaise fois, mais je n'ai plus que ça, face au promoteurs et aux adeptes du foot télévisuel, avec des actions magniiiiiiiiifiiiiiiiques !

    Des Titres, des matchs d'anthologie ... Mais pas assez de place pour contenter tous les "nouveaux supporters" ...

    Par ailleurs les esprits curieux auront noté que la dernière page de l'Equipe Mag d'ujourd'hui, soit la rubrique "Avant-Hier" signale la présence de 7500 spectateurs à Geoffroy Guichard en 1975 pour la venue de Copenhague en C1...L'ASSE était alors champion de France en titre.

    C'est marrant tout de même ce que les supp' Steéphanois veulent nous faire avaler quant à l'engouement populaire et leur extraordinaires affluences passées... De là à imaginer que lorsque GG était plein, GG était plein de pré-Footix...

    J'aimerais bien connaître l'affluence à Gerland ce même soir pour un match en Coupe de UEFA ?

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X