Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lyon-Bordeaux 1991 : Un ticket pour l’Europe.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lyon-Bordeaux 1991 : Un ticket pour l’Europe.

    Qualifier l’Olympique Lyonnais pour une coupe d’Europe.
    Ce qui paraît être une évidence aujourd’hui a longtemps relevé du rêve et de l’exploit.
    Un soir de mai 1991, j’allais assister à l’exploit et à la réalisation du rêve. Récit d’une soirée pas comme les autres…


    Vendredi 24 mai 1991, 20H21 : Nous sommes le vendredi 24 mai 1991, la météo est printanière, 45000 lyonnais sont massés dans un Gerland couvert de rouge et de bleu, l’OL s’apprête à jouer un match historique. Ce soir nous jouons contre Bordeaux. J’aperçois Tony la mascotte avec son immense drapeau devant les bancs de touches, il attend l’entrée sur le terrain de nos onze héros ! Nous sommes serrés dans le virage, jamais Gerland n’a été aussi comble depuis le match de coupe contre Sochaux en 89 ! Je sens la pression des grands soirs, si rares, qui m’envahit.

    Notre Olympique Lyonnais peut, en remportant ce match, se qualifier pour la coupe de l’UEFA. Rendez-vous compte, le dernier match européen de l’OL (défaite 3-0 contre le FC Bruges) remonte au 1er octobre 1975. Cela fait donc plus de 15 ans que le peuple lyonnais attend ça. Et ce soir ça se voit !

    L’OL en coupe d’Europe ! Le rêve de l’époque c’était cela. En 1987, JMA, qui venait d’accéder à la présidence d’un OL en D2 depuis 4 ans et aux structures financières et sportives fragiles, annonçait ses objectifs.
    Il s’agit du plan Europe :
    1. La remontée en D1
    2. La qualification européenne
    Le tout en 5 ans.
    Autant dire que tout cela était très ambitieux quand on connaît le marasme dans lequel notre club était plongé.


    20H24 : Que ces minutes qui précèdent le match sont longues et intenses, interminable, le temps ne passe pas. Alors je repense à cette saison longue et palpitante. L’été dernier nous avons acheté des stars, des vraies. Rousset (gardien international, doublure de Martini chez les bleus) est venu remplacer ce bon Lemasson. Puis Aziz Bouderbala pour 8 millions de francs et surtout Roberto Cabanas pour 15 millions, ont été arrachés au Matra-Racing et à Brest. Associés aux Garde, Génésio, N’Gotty, Colin et Bouafia, ils nous ont permis de nous hisser à cette fameuse et heureuse 5ème place !!
    Je repense au premier match de la saison, à Bordeaux ! L’oreille collée sur Radio Blanchard, on a fait un 0-0 à Lescure plein de promesses.

    Même rétrogradé administrativement en D2, Bordeaux à l’époque, ce n’était pas rien. On sortait des années 80, Bez (à coups de millions pas toujours bien placés) et ses girondins avait régné en maîtres sur le football français. Trois titres de champions, deux coupes de France et deux demi-finales européennes faisaient des bordelais les grands rivaux de l’OM de Tapie. Nous, nous étions encore bien petits, mais tellement fiers !

    20H27 : Les joueurs entrent sur le terrain, je suis submergé par ce Gerland coloré comme jamais, du rouge, partout, du bleu, partout !…
    Je repense à ce Lyon-Sochaux ! En août comme d’habitude !! Les deux dernière fois, on en avait pris 7 et 4…. Cette fois-ci, grâce à Guillaume Masson, le signe indien est vaincu ! Je repense à ce derby. Geoffroy-Guichard ! Domenech ! Bouafia! Kastendeutch… que du bonheur!
    En octobre, après un nul 0-0 à Toulouse, nous avons été troisièmes !! Là on commençait à y croire vraiment ! Puis l’hiver a été difficile. Je me souviens de ce terrible 7-0 au vélodrome.

    Aujourd’hui, je me demande si ce jour-là nos gones n’avaient pas bu un peu trop de jus d’orange.

    Puis à la suite de cette défaite, d’un coup de Gueule d’Aulas et du « mieux vaut perdre une fois 7-0 que 7 fois 1-0 » de Domenech, l’OL s’est remis en marche. Ce soir nous sommes donc cinquième, et nous devons rester cinquièmes !!

    La cinquième place du classement devait, en toute logique devenir synonyme de qualification européenne. Marseille et Monaco, premier et second du championnat, devaient rencontrer respectivement Rodez et Gueugnon.. Lyon, 5ème donc, et Bordeaux 6ème , pouvaient prétendre à cette qualification.

    20H29 : Tout est en place. Bouafia et Bouderbala vont donner le coup d’envoi ! Gerland est au bord de l’explosion. Le match va commencer. J’ai juste le temps de vous donner la composition des équipes :

    Olympique Lyonnais
    Entr. R. Domenech
    --------------------------Rousset-------------------------------
    Fugier----------Knapp----------Garde-----------Billong
    -------Génésio-----------Colin----------N’Gotty--------------
    -----------------------Bouderbala-----------------------------
    ----------Cabanas-------------------Bouafia-----------------
    ____________________________________________

    ----------Dugarry--------------------Gudjohnsen ------------
    ---------------------------Ferreri---------------------------------
    --------Sagna---------------------------------Gimenez--------
    -------------------------Ben Mabrouk--------------------------
    Bade-----------Senac-------Deschamps-------Thouvenel
    --------------------------Bell------------------------------------
    Entr. G. Gili
    FC. Girondins de Bordeaux
    Je vous laisse, on se retrouve à la mi-temps…





    21H34 : Ca y est ! M. Zagni vient de siffler la mi-temps ! Que ce match est fermé ! La tension prend le pas sur l’enthousiasme. Lors de ces 45 premières minutes, les deux équipes se sont neutralisées. Bordeaux, emmené par un bon Ben Mabrouk, n’a guère été menaçant, sauf tout à l’heure, juste avant la pause : Gudjohnsen nous a fait une belle frayeur, il faut dire que Knapp s’est un peu plantée en remettant en jeu l’attaquant bordelais. Heureusement Garde était là pour repousser sur la ligne… Les girondins ont protesté ! Je n’ai pas compris pourquoi…

    En fait Remi Garde a repoussé le ballon de Gudjohnson de la main… Quinze ans avant Cris, Garde inaugurait la tradition… ! Bez avait failli avaler sa cravate. A l’époque le moustachu avait crié au scandale, et avait dénoncé un « complot de la ligue »… Faut dire que le président des girondins n’avait plus sa splendeur d’antan. Aux abois, il vivait une fin de règne bien difficile.

    21H33 : Le match reprend. Tout est encore possible, et ce statu quo nous avantage, puisque pour l’instant, il nous permet de garder cette cinquième place.



    __________________________________________________ _____


    22H21 : C’EST FAIT !! Nous sommes cinquièmes ! Nul doute des victoires de Monaco et Marseille en coupe de France ! L’OL retrouvera l’Europe. Aziz Bouderbala a libéré tout un peuple. Les girondins, vexés par l’arbitrage, sont revenus des vestiaires bien trop énervés. Le match s’est envenimé et les fautes se sont multipliées. Et ce qui devait arriver est arrivé. A l’heure de jeu, Cabanas et Ben Mabrouk, suite à un tacle sévère du premier, se sont expliqués un peu violemment. L’enfant des Minguettes a perdu son sang-froid et a asséné un coup de poing au paraguayen. Carton rouge !
    Et c’est un quart d’heure plus tard que nos gones ont définitivement plié le match. Boufia a récupéré un ballon anodin au milieu de terrain, l’a glissé à Cabanas qui est parvenu à faire la différence grâce à une belle balle en profondeur pour Bouderbala qui n’a plus eu qu’à crocheter Bell avant de glisser le ballon au fond des filets.

    Gerland est en fête, il exulte ! La Ola n’en finit pas ! Les « Lyonnais ! Lyonnais » et « merci l’OL, merci l’OL » résonnent sur toute la ville. Les douze étoiles du virage Nord brillent au sein du rouge et du bleu. Je quitte le stade des couleurs et de la joie plein les yeux. L’OL est européen !

    Avec le recul, on se rend compte que ce match a marqué la fin d’un cycle pour l’OL, celui de la remontée. Finalement cette qualification n’est-elle pas arrivée trop tôt dans la phase de reconstruction de l’OL ? L’OL était-il vraiment prêt ? L’expérience européenne qui suivit cette qualification a prouvé le contraire. Le modeste premier tour contre les suédois d’Oster Vaxjo et la sévère sortie par Trabzonspor sont restés comme les « seuls lendemains » de ce match mémorable. Mais jamais plus l’OL n’aura à attendre 16 ans pour ce qualifier pour une compétition continentale! Dès 1995, l’OL retrouvera la coupe d’Europe ! Depuis 1997, il ne l’a plus quittée…
    https://twitter.com/phanou_herko

  • #2
    que c'est bon, que de souvenirs, ce match je l'avais vu en jean jaures inférieur.
    merci de ce bon moment de nostalgie.

    je vais faire comme les gosses, phanou steuplé tu peux me raconter faro-lyon allé steupléééééééé ou lazio-oèlle

    Commentaire


    • #3
      Ce Stade était définitivement incroyablement beau !
      Pas cette équipe ...
      Ne me quote pas !

      Commentaire


      • #4
        On y était ensemble à ce match me semble t-il Intrans .......::

        Commentaire


        • #5
          J'viens d'regarder, j'avais rien ce soir la, en 91 ... Sûrement au Stade, rien d'autre à faire !
          Mine de rien, on en a pris des points ensemble ... Tu crois qu'on va nous offrir une série de verres estampillés "OL" ?
          Ne me quote pas !

          Commentaire


          • #6
            Faudra faire le compte, ça doit faire cher......
            C'est ce match qui incitera les dirigeants de l'OL à acheter Ben Mabrouk.....mais quelle explosion sur le but d'Aziz....!

            Commentaire


            • #7
              @ offshore: C'est ce qui m'a le plus marqué aussi!! Un Gerland plein comme un oeuf qui explose!!!

              Ben Mabrouk souhaitait vraiment jouer à l'OL...

              En ce qui concerne l'équipe, je te trouve sévère Intransferable! La moitié de l'équipe sortait du centre de formation, quant aux Colin, Bouafia et Rousset, on pouvait compter sur leur envie et sur leur mentalité! Bon c'est vrai on peut parler de Roberto mask ... Mais sur ce match là, il fait la différence! Il réalise l'exploit de ne pas prendre un rouge sur le litige avec Ben Mabrouk et il fait une passe décisive (même si c'est vraiment Bouderbala qui s'arrache)
              https://twitter.com/phanou_herko

              Commentaire


              • #8
                Et Gudjohnsen qui avait failli nous crucifié sans une magnifique mimine de Remi Garde comme l'a dit Phanou.
                Il est le pere du Gudjohnsen de Chelsea...
                Voila juste pour l'anecdote...
                Je me rappellerai toujours de cet OL/Bordeaux et des etoiles europeene dans le virage tout rouge et bleu!!!
                Il y avit une ambiance electrique!!!
                Un enorme souvenir de football!!!
                Merci Aziz quand meme!!!
                1989:OL/Ales FOR EVER

                Commentaire


                • #9
                  Il est vrai Remiov que c'est une des plus belle ambiance vue à Gerland....on retrouvait une coupe européenne, on allait rencontrer la saison suivante au premier tour l'Oster Vaxjoe.....

                  Commentaire


                  • #10
                    Ptite question : c'était pas lors d'un autre OL-Bordeaux à la dernière journée que Domenech faisait ses adieux à Gerland deux ans plus tard ?

                    Il me semble qu'on avait perdu 3-2 avec un but superbe de De la Montagne...

                    Commentaire


                    • #11
                      Quel grand souvenir !!! J'avais 13 ans, je me souviens être arrivé très tard au stade, peu avant le coup d'envoi, et je me suis retrouvé dans l'angle du virage (je ne sais même plus si j'étais au virage Nord ou Sud, c'était du côté où Bouderbala a marqué) avec cet immense pylône devant moi qui me gênait grandement, mais qui ne m'a pas empêché de voir Aziz dribbler Bell et inscrire le but libérateur...
                      Côté Bordelais j'ai le souvenir d'un Ben Mabrouk énorme ce soir-là, jusqu'à son expulsion (c'était un roublard le Cabanas !)...

                      Pour ce qui est de la saison, la 5ème place était un bon résultat, avec l'UEFA à la clé, mais l'impression restait quelque peu mitigée, notamment à cause des prestations dans l'ensemble décevantes des 2 recrues Bouderbala et Cabanas, qui ont en quelque sorte "sauvé" leur saison en étant décisif lors de cet OL-Bordeaux...

                      Commentaire


                      • #12
                        Pour répondre à Lampard69, au cours de ce match, Delamontagne et Fernandez Leal avaient marqué. Tour d'honneur de Domenech avec la banderole sur tout le virage nord (et une énorme faute...) : raymond, on ne t'oublira pas"
                        "Jérémie Janot en EDF ? Il est déjà en équipe nationale de la Loire. "

                        Commentaire


                        • #13
                          Merci Phanou un grand souvenir et un grand match. J'avais eu la chance d'y asiister en JB Sup. Pour ceux qui y etaient quel etait le tifo en VN et quelle musique accompagnait le tout ?

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Sonny75
                            Pour répondre à Lampard69, au cours de ce match, Delamontagne et Fernandez Leal avaient marqué. Tour d'honneur de Domenech avec la banderole sur tout le virage nord (et une énorme faute...) : raymond, on ne t'oublira pas"
                            Merci de m'avoir répondu ::)

                            Je ne m'étais donc pas trompé. C'est l'un de mes premiers souvenirs, faut dire que j'avais 8 ans à ce moment là. Vint ensuite les 2 glorieuses de Tigana mais ça c'est une autre histoire.

                            Commentaire


                            • #15
                              Pour les glorieuses contre Bdx j'avais lancé un nouveau sujet mais apparemment le sujet n'a pas été publié par les webanimspffuu

                              Le but, chaque semaine nos souvebirs de face à face avec l'adversaire du jour...et pour Bordeaux je citais notamment le match monstrueux de NGotty un certain soir...
                              "Jérémie Janot en EDF ? Il est déjà en équipe nationale de la Loire. "

                              Commentaire


                              • #16
                                J'ai souvenir d'un 2-2 à Gerland ou Ibrahim Ba avait été étincellant et je crois même marqué les deux buts des girondins, à lui tout seul il enrhumait toute la défense de l'OL......La suite de sa carrière fût nettement moins prometteuse....

                                Commentaire


                                • #17
                                  Moi je me souviens de Deschamps. Sur le terrain je l'avais trouvé horripilant. En revoyant les images à téléfoot j'avais remarqué sa gueule de roquet lors d'un échafourée au milieu du terrain à la fin du match. Je me souviens pas si il ne prostestait pas parce que l'arbitre avait siffler trop tôt, un truc comme ça. De ce jour là je n'ai plus supporté sa gueule et sa voix. C'est dommage quel champion, je l'admets....
                                  Avant, avant, Lion le melhor !.

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Envoyé par Lampard69
                                    Merci de m'avoir répondu ::)

                                    Je ne m'étais donc pas trompé. C'est l'un de mes premiers souvenirs, faut dire que j'avais 8 ans à ce moment là. Vint ensuite les 2 glorieuses de Tigana mais ça c'est une autre histoire.
                                    Idem, mon premier match à Gerland !!! 8 ans, ça marque
                                    Anti-jeu le beau geste

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Envoyé par Lampard69
                                      Merci de m'avoir répondu ::)

                                      Je ne m'étais donc pas trompé. C'est l'un de mes premiers souvenirs, faut dire que j'avais 8 ans à ce moment là. Vint ensuite les 2 glorieuses de Tigana mais ça c'est une autre histoire.
                                      ah fernandez-leal a bien marqué contre bordeaux.... qui me disait le contraire ???
                                      mon premier roman "LE SALAIRE DE LA MORT" est disponible sur amazon.fr

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Envoyé par Offshore
                                        Il est vrai Remiov que c'est une des plus belle ambiance vue à Gerland....on retrouvait une coupe européenne, on allait rencontrer la saison suivante au premier tour l'Oster Vaxjoe.....

                                        Le tifo "Ballon" était pas mal aussi !

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          ah quelle belle equipe on avait avec Duga (d'ailleur j sui etonné que liza n'etai oas sur la feulle)
                                          le spécialiste du maillot rétro: http://www.sport-vintage.com

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            Envoyé par Lampard69
                                            Ptite question : c'était pas lors d'un autre OL-Bordeaux à la dernière journée que Domenech faisait ses adieux à Gerland deux ans plus tard ?

                                            Il me semble qu'on avait perdu 3-2 avec un but superbe de De la Montagne...
                                            non de n'gotty, une frappe de 30 metre au moins, c'etait en 93
                                            Pour répondre à Lampard69, au cours de ce match, Delamontagne et Fernandez Leal avaient marqué. Tour d'honneur de Domenech avec la banderole sur tout le virage nord (et une énorme faute...) : raymond, on ne t'oublira pas"
                                            toujours le même match, la banderolle etait en Jean-boin, car ils avaient fermé les virage, mais la grille qui séparait jean-boin au virage nord avait un ou deux barreaux en moins ce qui fait qu'une grosse poignée de personne avait migré au nord

                                            Sinon pour le match de 91, je me souvient des bordelais qui etaient en VS central, mélangé avec les gones; du speaker qui normalement repetait toujours que 2 fois le nom du buteur mais qui cette fois-ci avait dit aziz bouderbala 3 fois
                                            photo du tifo sur http://www.lyon1950.tk/
                                            :grn:
                                            http://newdaddy-collection.skyblog.com

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Zut, aucun souvenir... Si je me souviens pas, c'est que je devais être à un entraînement.mask
                                              A moins que la montée n'ait occulté tout le reste. J'ai un méga trou de mémoire.
                                              17/11/2007, avec l'Italie, protégeons les chats noirs. Adoptez un animal noir.

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                superbe match , superbe ambiance , en plus j'y étais ( virage nord )
                                                et c'est vraiment depuis ce match que je suis amoureux de cette équipe ... 15 ans déja
                                                SQUADRA AZZURA
                                                Le coeur de Lyon Bat à Gerland

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Envoyé par Eric_Nucleo
                                                  non de n'gotty, une frappe de 30 metre au moins, c'etait en 93

                                                  toujours le même match, la banderolle etait en Jean-boin, car ils avaient fermé les virage, mais la grille qui séparait jean-boin au virage nord avait un ou deux barreaux en moins ce qui fait qu'une grosse poignée de personne avait migré au nord

                                                  Sinon pour le match de 91, je me souvient des bordelais qui etaient en VS central, mélangé avec les gones; du speaker qui normalement repetait toujours que 2 fois le nom du buteur mais qui cette fois-ci avait dit aziz bouderbala 3 fois
                                                  photo du tifo sur http://www.lyon1950.tk/
                                                  :grn:
                                                  non il a raison...

                                                  Domenech faisait ses adieux lors du lyon-bordeaux 1992-93, victoire de bordeaux (3-2)

                                                  le doublé de n'gotty, c'est la saison d'apres, pour une victoire (4-2)
                                                  mon premier roman "LE SALAIRE DE LA MORT" est disponible sur amazon.fr

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X