Annonce

Réduire
Aucune annonce.

GENESIO Bruno

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • GENESIO Bruno

    Bruno GENESIO

    Né le 1/9/1966
    A LYON
    Années OL : 1984/89
    Nice
    95/1996 : martigues

    Entraineur
    2003/2004 BRC Besancon (d'abord adjoint de S PAILLE, puis entraineur principal)
    08/2006 : OL chargé de la supervision des adversaires



    Formé à l'OL, où il est arrivé à l'âge de 5 ans, il fait désormais partie de la longue liste des ex-joueurs qui intègrent le staff du club rhodanien. A l'image de Rémi Garde, Guy Genet, Alain Olio, Gilles Rousset, Robert Valette, Patrick Paillot, ou encore Joël Fréchet.

    Le Topic de GENESIO

    Envoyé par Phanou Herko
    Bonsoir à tous !

    C’est l’info (nostalgique) de la semaine… et pourtant, elle a échappé à mon farniente, mon bronzage et mes vacances! Quelle joie de l’apprendre ce soir ! C’est officiel, Bruno rejoint le staff de l’Olympique Lyonnais. Un air de 1989 souffle sur mon OL. Rémi Garde en adjoint, Génésio en observateur, c’est la touche technique des années rouge duarig qui revient. Mais c’est surtout, pour moi, le retour de l’idole football de mon enfance, de mes années collège !

    Je quittais l’école primaire et l’OL passait enfin en D1. Dans la cour, à la récrée, chacun devenait une star, ballon en mousse ou papier alu en boule, le théâtre du petit match de foot scolaire pouvait commencer. Sur le terrain, plusieurs Maradona, quelques irréductibles Platoche, des Van Basten, des Gullit, un Futre et même des Papin… et moi, et moi et moi….. Et moi, j’étais Bruno Génésio, le petit milieu droit de l’OL, celui qui, tignasse au vent, remontait tant de ballons pour Eugène, Ali ou Claudio.

    Acteur majeur de la remontée, sa technique et son abnégation ont perduré en première division… Rappelez-vous !
    Vendredi 21 juillet 1989, Marseille se vautre à Gerland et c’est lui qui sauve notre fierté. Sur son côté droit, lancé par Kabongo, il s’en va tromper Huard d’une grosse frappe au premier poteau, et entre dans l’histoire du club comme le premier buteur lyonnais en D1 depuis… 1983 !
    Cette entente avec Rémi Garde, l’autre icône ! Ce une-deux génial puis cette frappe de fou sur la barre contre Metz, à Gerland, en 1989.
    Puis cette reprise de volée venue d’ailleurs, cette merveille de but maradonien contre Caen, comme on n’en voyait pas souvent du virage nord à l’époque, ce contrôle en pivot, cette frappe et ce ballon qui n’ en finit pas de descendre, pour enfin passer sous la barre et nous laisser exploser… Il est alors devenu Bruno ‘Armando’ Génésio !

    Capitaine exemplaire durant la fin des années Domenech, il était un joueur fidèle au club qu’il l’avait formé. Avec N’Gotty et Garde, il incarne cette génération des gones qui nous ont sorti de la D2, avec le cœur et avec l’amour qu’ils portaient à notre maillot.

    Une fin de carrière à Nice et à Martigues l’éloignera de Lyon mais pas de nos souvenirs. Devenu entraîneur à l’Arbresle (pas sûr), à Villefranche, puis à Besançon, nous ne l’oubliions pas et il devenait l’un des sujets favoris de nos souvenirs, souvenirs… Revenu discrètement l’année dernière, aujourd’hui, il rejoint officiellement SON club…

    Bruno, bienvenue chez toi !

    Envoyé par Bernard Lacombe
    1989-90: OL/METZ
    « C'était la saison de notre retour en L1. Nous avons gagné là bas 3 à 2. Bruno Génésio avait pris un carton jaune en première période. Il en prend un second après la mi-temps, mais l'arbitre se trompe. Raymond (Domenech) se dépêche de faire sortir Bruno et le remplace par Debrosse. L'arbitre de touche s'en rend compte et le signale à l'arbitre de champ qui vient vers le banc pour sanctionner Génésio qui avait enfilé la parka. Du coup, Debrosse est sorti du terrain ; on a fini la rencontre à 10… »
    Dernière modification par WebAnimOL (Nemo), 16/09/2009, 09h46.
Chargement...
X