Annonce

Réduire
Aucune annonce.

PAILLOT Patrick

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • PAILLOT Patrick

    NOM : Patrick PAILLOT

    Né le : 13 novembre 1957
    à : Lyon (Hôtel Dieu)
    Poste : Défenseur
    Année OL : 1974-1980

    Carrière : OL – 5 saisons en D1

    Dernières nouvelles ( que sont-ils devenus ?) :

    Educateur des Nationaux 18 ans depuis 2002-2003

    Galerie Photos :

    http://ariegefoot.fff.fr/compnati/ga...la/48952.shtml
    Patrick, vous êtes resté fidèle au club de vos débuts, n'est-ce pas ?

    "J'ai en effet été formé à Lyon, entre 1974 et 1980, club avec lequel j'ai joué en Première Division au poste de défenseur. J'ai ensuite rejoint les rangs de Villefranche-sur-Saône, alors en D2, pendant deux saisons, puis Montceau (D2), pendant quatre ans. Après avoir mis un terme à carrière de joueur, je suis devenu entraîneur général du club d'Ecully, puis entraîneur adjoint de Bernard Lacombe à Lyon pendant quatre saisons. J'ai ensuite retrouvé José Brossard au centre de formation, où j'ai eu la responsabilité des 14 ans, de la préformation, puis des 15 ans nationaux. Ce n'est que depuis le début de la saison 2002-2003 que je m'occupe des 18 ans nationaux de l'OL."

    Envoyé par Somerled
    ça fait du bien, de voir des "anciens" attachés au club. Je crois que c'est, en partie, ce qui fait la force de l'OL aujourd'hui (ça reste une grande famille)
    Edit : Ah oui, c'est le papa de Sandy
    Envoyé par Le Progrès a écrit le 21/03/06

    OL : la passion selon «Papaille»
    Après Florian et en attendant le jeune Silvère, Sandy perpétue la tradition des Paillot à l'OL

    Dans certaines familles, on détaille le bon programme de la télé du soir, du concert de M ou du dernier Goncourt. Chez les Paillot, quand la quasi majorité des «footeux» sont à la maison, les discussions tournent souvent autour des bienfaits du défenseur, sa science du tacle glissé et du jeu de tête rassurant.
    Les quadra se souviennent sans nul doute du parcours plutôt réussi de Patrick Paillot, fidèle olympien parmi les olympiens. Un défenseur qui n'a rien trouvé de mieux que de poursuivre l'aventure en passant de l'autre côté de la barrière ou du terrain. Désormais éducateur et surtout entraîneur des moins de 18 ans à l'OL, il peut se réjouir - même s'il préfère opter pour la discrétion - de constater que la relève prend le témoin à pleines mains.
    Son fils Florian (23 ans) a été formé à l'OL, est passé à Jura sud avant de se retrouver en CFA du côté de Pontivy, club de haut de tableau en CFA (D). Du haut de ses 19 ans et de son mètre quatre-vingt-dix, Sandy affiche une rare sérénité à l'école lyonnaise : titulaire en CFA, encore en course en Gambardella et surtout international depuis plus d'un an avec 14 sélections au compteur... et déjà 7 buts.
    « On me demande de monter et d'apporter le surnombre, le cas échéant d'y ajouter mon jeu de tête (Ndlr: son point fort). Je le fais sans hésitation. Et c'est d'autant pus facile quand j'ai des techniciens de la valeur de Atem (Benarfa), Karim (Benzema), Matuidi ou Menez.»

    De père en fils
    S'il se démultiplie sur tous les terrains de la région, de France, de Navarre et d'ailleurs, Sandy n'en oublie pourtant pas de potasser un peu, beaucoup... « Je passe mon bac scientifique dans quelques mois, la carrière de professionnel est tellement aléatoire », analyse finement le grand gaillard. L'exemple de son frère aîné qui cherche désormais à entrer de plain-pied dans la vie active tout en jouant en CFA doit lui faire rappeler la glorieuse incertitude d'une carrière professionnelle.
    La génération «Paillot» ou «Papaille» pour les intimes ne s'arrête pas avec Sandy. A 12 ans, Silvere, le benjamin de la famille, évolue à l'OL. « Il est pas mal », admet Sandy. Une seule certitude. Patrick n'en a vraiment pas fini avec les soirées consacrées au foot.

    Djamel Younsi
    Dernière modification par MuM_, 06/10/2006, 23h02.
Chargement...
X