Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Acheter OU aimer… le maillot de l’OL?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Acheter OU aimer… le maillot de l’OL?

    A la lecture du titre, je sais très bien ce que vous allez spontanément répondre : « Acheter et aimer » « L’un n’empêche pas l’autre »… Simplement a travers le prisme du maillot je voulais mettre en évidence quelques malheureuses évolutions du sport qui nous réunit tous sur ce forum : le foot.
    Ce serait sympa aussi que ce topic devienne en quelque sorte, le recueil de ce que représente pour vous le maillot de l’OL… Entre deux transferts, entre deux posts sur Ribery (tiens tiens, j’aimerais bien savoir ce qu’il en pense vraiment de notre maillot lui..) entre deux prises de bec (l’une avec un vert l’autre avec un marseillais) je vous invite à vous arrêter deux secondes et à réfléchir deux minutes sur ce qu’évoque, pour vous, le maillot de l’OL.
    Moi je me suis arrêter deux minutes mercredi dernier en pleine séance de soldes (presque obligatoires), et une semaine plus tard….

    Ici il y a un maillot de l’OL en solde, chiffonné et sali par les dizaines de mains mercantiles qui l’ont pris, tendu, tâter puis rejeté dans la marre des produits indésirables, ‘indésirés’ et ‘remisés’. Quel triste destin pour cette étoffe qui nous est pourtant si précieuse. Mais en fait quel était son tort ? Certainement avait-il trop vieilli… d’un an, de deux ans ? Y a-t-il quelqu’un qui aime vraiment ce football qui prend puis qui jette ? Existe-t-il encore des joueurs qui aiment le maillot qu’ils portent ?

    il y a un livre sur un rayon de librairie. Son titre évocateur attire mon œil de consommateur endormi et épuisé par les heures vagabondes de shopping… A fleur de peau, 40 maillots de foot mythiques par ceux qui les ont portés. Vite le sommaire !… Notre maillot mérite-t-il le mythe ? Reims, Ajax, les bleus, la sélécao… l’OM, Sedan, Calais…. Enfin… Avant-dernière page, l’OL. Une double page en faite : sur celle de droite, on peut voir une photo : Anderson, habillé du maillot du premier titre (avec les bandes rouges et bleus sous les bras) jubile après un énième but, les autres le poursuivent dans un déchaînement de joie blanche, rouge et bleue. Sur le côté, un petit historique intitulé « Le blanc de l’argent ». Le jeu de mot n’est pas innocent même si on nous précise rapidement qu’il s’agit du blanc du lion argenté de l’écusson de la ville. Tout y passe : Les couleurs, le scapulaire, le maillot rouge des années 70 « comme Liverpool » se sent obligé de préciser l’auteur. Puis, au milieu de la page, on peut lire un très beau témoignage de… Jérémie Bréchet. Le latéral n’est pas, n’est plus, n’est pas encore… un grand joueur mais il a du cœur et c’est avec qu’il rappelle le jour de son premier match chez les pros. Le maillot plié sur le banc du vestiaire, le patronyme floqué au-dessus du numéro et ces quelques moments magiques quand le maillot de tous ses rêves finit de retomber sur les épaules. Que c’est rassurant de lire ces quelques lignes.

    Coïncidence. Le matin même, dans le bus, en feuilletant un de ces papelards jetables, j’étais déjà tombé sur un article évoquant le défenseur lyonnais, son mauvais choix italien, sa perdition espagnole et son espoir de revenir en France… J’ai la fâcheuse impression que dans ce football-là les joueurs se dévaluent aussi vite que les maillots ! Pourtant l’attachement qu’un joueur peut porter à son maillot, ça ne devrait pas avoir de prix…

    Là-bas dans mon armoire, pas la trace d’un seul maillot de l’OL… Bon supporter, j’ignore si je le suis (c’est en fait un peu le cadet de mes soucis) mauvais consommateur, certainement ! Je n’achète pas le maillot de l’OL. On m’en a offert un en 2001 (le bleu de la coupe de la ligue avec le gros Pathé) que je ne l’ai jamais porté ! Aimer le maillot de son club est-ce l’acheter ? Aimer le maillot de l’OL est-ce le porter ? Ces questions méritent d’être posées. Difficile d’y répondre. J’ai peur tout de même que le plaisir de voir jouer son équipe, la fidélité à son club, le football pour résumer, soient bel et bien dépassés par les notions du plus grand nombre et du plus cher.
    Un gone a le droit de réclamer le maillot de l’OL a ses parents, il a le droit de vouloir imiter ses idoles, de jouer à marquer des coups francs, d’être le Juninho des cours de récréation. Mais a-t-on le droit de tirer profit de ses chimères ?
    Le maillot de l’OL change tous les ans, chaque année des dizaines de milliers en sont vendus à prix d’or avant de devenir des chiffons soldés. Et le cycle s’accélère. Bientôt ce sera tous les mois, bientôt ce sera pour chaque match.

    Maintenant faut-il encore l’aimer ce football qui ne joue plus mais qui vend ? Face à l’uniformisation du jeu (Il suffit de regarder cette coupe du monde, le Brésil n’est plus très loin d’adopter l’individuel), à la ‘financiarisation’ des joueurs (agents, pubs, communication) mais aussi face la dénaturation des clubs, où sont les couleurs, le folklore, l’engagement, la fidélité… D’un côté Ronaldinho « la play station » de l’autre Socratès la « Democracía Corintiana* » ! C’est exagéré, c’est caricaturé, je sais ! Mais je me réserve le droit de préférer le football du docteur que le « joga Bonito » de l’icône de Nike !! Utopique, passéiste, je le suis certainement mais le football authentique, citoyen et folklorique j’y crois encore…

    Que représente-t-il ce maillot ? Pour le club ? Pour nous ? Pour les joueurs ? Panneau publicitaire pour eux, marchandise pour les uns, tremplin pour les autres ?… Vendre des centaines de milliers de maillots pour acheter des joueurs qui valent des dizaines de millions d’Euros et qui gagnent des centaines de milliers d’Euros avant d’endosser une autre tunique et d’en gagner deux fois plus. Quel effrayant postulat que celui du foot moderne.
    Je sais que l’OL représente un modèle de football qui est à l’opposé de ce que je peux penser de ce sport. Libéral, dominateur, distant parfois arrogant quand je préfèrerais voir un club fier de son histoire (même si elle n’a rien de glorieux), fier de ses racines (son stade, son quartier, sa ville), de ses légendes (de Ninel à Cavé, en passant par Kabongo), de ses couleurs (d’abord le rouge et le bleu, puis le blanc de l’argent) et de son maillot… Mais je le supporte quand même, je ne peux pas faire autrement.
    Je revendique pourtant cette manière différente de soutenir notre club. Sans être complètement déconnecté de la réalité « économique » du football d’aujourd’hui, on pourrait imaginer un maillot avec des sponsors certes, mais aussi avec la force d’un message. Rappelez-vous du « Lyon, ville européenne » de 87-88. Pourquoi ne pas l’engager également dans la promotion de certaines valeurs chères au football : le jeu, le respect, la fraternité. J’aimerais aussi qu’il ne change plus d’une année à l’autre, qu’il reste immuable, simple, reconnaissable… unique, comme l’est notre OL. J’aimerais qu’il soit aux couleurs de la ville, comme les fondateurs l’avaient souhaité ! Exit le noir, seulement le rouge, le bleu, l’or et même le blanc de l’argent (y’a de quoi faire). Il deviendrait ainsi le symbole d’un OL fort mais aussi respectueux de son histoire et du sport dans lequel il est engagé. Il serait aussi le signe que l’OL n’est pas seulement une entreprise mais aussi et encore un club de foot dont ses supporteurs peuvent se vanter d’aimer le maillot sans l’acheter… même en solde.

    J'étais sur ce topic depuis une semaine, et j'ai même hésité à le poster. Je réclame de l'indulgence car il n'est pas aisé d'expliquer tout cela. Je reconnais volontiers la confusion de mon propos, les idées imbriquées, le tout et le rien mélangés. Mais cela traduit un peu le malaise que je ressens à propos du sport que je préfère : le foot, et du club que je supporte : l’OL. Quel football allons-nous laisser à nos enfants ? Porter un maillot de foot et taper dans le ballon, est-ce encore partager et échanger ?? Je voudrais tellement que le football reste un sport avant d’être un commerce…


    Allez-y ! Fustigez…

    Bonne fin de journée!
    ___________________
    *Au début des années 80, les joueurs du club de Sao Paulo mettent en place une auto-gestion du club, refuse les sponsors et n'hésitent pas à s'engager contre la dictature militaire. Tout cela en produisant un football magnifique et en gagnant titre sur titre...
    https://twitter.com/phanou_herko

  • #2
    :shock: ben,... bravo quoi!
    Bawi. Non ? Bassi.

    Commentaire


    • #3
      malheureusement je crois que c'est deja trop tard:-(
      HOULLIER:" JE VEUX GAGNER LA C1":mdr: :mdr:

      Commentaire


      • #4
        Comme toujours +1 avec toi.

        Amoureux de l'OL defenseur de son maillot, il n'est pas dans mon placard.
        Pourquoi l'acheter? Je ne le porterais pas.
        Il y a 20 001 Divinités, 20 000 divinités grecques classiques et Juninho

        Commentaire


        • #5
          pour moi le maillot de l'OL représente tous les bons ou moins bons moments passés dans Gerland, il me rappelle les buts marqués par les joueurs ayant porté ce maillot. Il est aussi l'évolution d'un OL que je connu un peu plus tard par vidéos ou presse. Avoir un maillot de l'OL chez soi est synonyme de fierté, même en cas de déboires financiers, mon maillot n'atterirra jamais sur ebay. Et je me dis, dans quelques années je pourrais dire j'étais là j'ai connu l'OL à telle ou telle période et c'est synonymes de bons souvenirs. Un maillot ne doit pas se transformer en simple fringue qui s'arrache comme dans un Pimkie ou Jennifer en période de solde, c'est plutôt un objet de collection comme une peinture.

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par Phanou Herko
            Allez-y ! Fustigez…
            Pour ma part, sûrement pas ! :non:
            Tout simplement bravo pour ce magnifique post ! :proud:

            Avec ou sans maillot sur le dos, l'OL est toujours dans mon coeur ! :proud:
            C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

            Commentaire


            • #7
              dans 10 ans je porterai probablement voire surement encore celui que j'ai... il symbolise tous les evenements vecus pendant qu'il a été porté...:oui:
              No Ones Like Us, We don't care!

              Commentaire


              • #8
                très joli texte...

                cela dit, je te trouve un peu pessimiste. Il existe déjà le sigle du fair-play sur les maillots...
                De plus, il y a peu de sport qui peuvent se vanter d'unir autant de monde. Peu importe ton origine, ta couleur, ta religion, on est ensemble pour la même équipe. Nos équipes se rencontrent, c'est jour de fête ! (enfin je le souhaite) Je pense que c'est de plus en plus le message que tente de faire passer le football.
                On voit de plus en plus de matches symboles, USA-Iran en 2002, Corée du nord contre corée du sud en 2003 (je crois),...
                On entend des discours contre le racisme pendant la coupe du monde...
                Eric Martzloff
                Photographe - Auteur
                http://www.photoff.net

                Commentaire


                • #9
                  Moi je fais parti de ceux qui achetent de temps en temps le maillot de l'OL, j'en ai 3 je crois, un seul est floqué: CAVEGLIA avec le sponsor infogrammes, blanc a rayures rouge et bleu, mon preferé! le symbole de mon joueur preferé, celui qui pour moi dans notre passé recent a peux etre été le plus fier de porter ce maillot de son club de coeur malgré les difficultées imposer par un recrutement claquant: vairelles. sniff:-(

                  Le fait que chaque année ce maillot change fait que l'on s'identifie peux etre un peu moins a notre cher maillot et cela je le regrette, un coup noir un coup bleu marine, les rayure d'un coté puis au milieu...:(( mais on peux aussi exprimer de la fierté a porter ses couleurs de part et d'autre de la france, en territoire adverses ou conquis, ma fierté LYON et l'OL, alors pour moi il est naturel de représenter mes couleurs et dans etre fier meme en cas de saison ratée ou de match perdu!

                  Mais celui qui achete le maillot chaque saison ne fait pas de lui le plus grand supporter de l'OL, et ne veux certainement pas dire qu'il aime plus l'OL que celui qui n'a aucun produit de l'OL mais qui as toujours sa carte d'abo malgré les temps difficles!

                  Commentaire


                  • #10
                    les maillots de L'OL j'en ais eu deux un acheté en 76 et volé le meme ete dans un camping en italie: ev) : :dead: les salaups j'etais fier de le porter et degouté de me l'etre fait volé.
                    mais cela ne m'a jamais empeché d'allez a gerland supporter notre OL meme dans les mauvais moments.
                    et puis le deuxieme c'etait l'année derniere vous savez le noir alors la celui qui essaye de le toucher il est mlort et enterre dans la secondes qui suis : ev) : :grn: mais L'OL est toujours la dans mon coeur avec ou sans maillot

                    Commentaire


                    • #11
                      J'ai les veines bleues et la sang rouge...l'OL m'était déstiné.

                      Depuis des années(1989 et la remontée en ligue 1) j'ai vibré et pleuré aux rythmes de ses exploits et de diverses desillusions....Aujourd'hui, je vis un rêve et jamais mon coeur n'a cessé de parler le langage des gônes.

                      Le maillot Lyonnais est un embleme sacré (quoiqu'il puisse représenter pour Pierre Paul ou Jacques....). Je le respecte, Je l'AIME, je le VENERE...Qu'il puisse être une ephigie du pognon pour certains, il est avant tout pour moi une représentation de mes couleures, de ma ville.
                      J'ai les veines bleues et le sang rouge...l'OL m'était déstiné !

                      Commentaire


                      • #12
                        Texte sympa à lire comme d'hab'...

                        Pour ma part, je ne supportes pas l'OL pour son passé, et je n'ai pas honte de le dire. Pour moi l'OL, c'est avant tout le projet entamé il y a quelques années par un pdg ambitieux qui veut "construire", "pérenniser" et surtout "tout gagner"...je n'étais pas là aux époques difficiles, faut-il que je le regrette ? N'étant pas Lyonnais d'origine, il n'y avait que peu de chance que je m'intéresse au club à l'époque, il faut le dire. Mais si l'OL signifie quelque chose pour moi, c'est parce qu'il a fait parlé de lui à un moment...pas très fort à l'époque... ça remonte à 1998-99 environ en ce qui me concerne. Pour moi, c'était comme un cheval sur lequel on mise ou plus poétiquement peut-être, une femme dont on tombe amoureux, dont on parle à tout le monde, et dont progressivement on ne peut plus se passer, jusqu'à jurer fidélité...

                        Alors, l'aspect "marketing" du maillot (puisque c'est de ça qu'il s'agit) peut dégoûter certains ou au moins amener à s'interroger comme le fait très bien l'auteur de ce topic. Mais pour moi, le football est un sport "populaire" et le fait que l'on trouve des maillots en solde, c'est que le maillot de foot est "désacralisé" et qu'il est consommé comme un cd ou une baguette de pain... est-ce un bien ou un mal ? (la vie en Angleterre m'a appris que le foot peut être réellement vécu comme une religion...et que les produits dérivés font juste partie d'un folklore organisé)
                        En ce qui me concerne, j'ai une formation "marketing" et si tout ne me plaît pas dans ce domaine (loin de là), je dois dire que le marketing et le foot, c'est quelque chose de passionnant, surtout quand ça concerne le club que l'on aime. Je pense aussi qu'il ne faut pas sa voiler la face, comme le dit justement Phanou, le maillot permet d'acheter les joueurs...et bien, à partir de là, on a tout dit. Il est difficile de supporter aujourd'hui un club de foot professionnel si l'on accepte pas qu'il faut générer beaucoup, beaucoup d'argent, pour aligner 11 joueurs compétitifs sur le terrain. L'argent n'est pas (toujours) sale. Les proportions ont changé, mais le maillot est le même. Et porter ce maillot "noir", floqué Renault Trucks, c'est un peu une façon, pour moi, de montrer que je n'en ai pas honte. Je supporte ce club et ce qui permet sa réussite et sa santé financière, en quelque sorte. Et quand je parle de "Lyons" avec un pote de Manchester qui me dit qu'il veut me piquer Essien...j'ai plus peur de la comparaison. Malheureusement en France, on a un "gros" problème avec l'argent.

                        ps: pour un vrai amour du maillot, je pense que les championnats locaux / amateurs sont les seuls qui peuvent revendiquer de "vraies" valeurs légitimes. Les joueurs sont les habitants du village, les spectateurs c'est les amis, la famille, les voisins...c'est l'esprit du sport amateur. En sport professionnel, faut plus se voiler la face: on est pas là pour déconner. Vous comme moi, qu'est-ce qu'on veut au fond: des résultats...et des bons joueurs.

                        J'aime donc j'achète... (pas tout)
                        Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant...

                        Commentaire


                        • #13
                          Je trouve comme toi que les maillots ressemblent a des panneaux publicitaire,et ca m enerve un peu... mais pourtant depuis 3 ans je me suis mis a l acheter et j avoue que je me fait vraiment plaisir et rien a foutre des soldes.Les seules fois ou je le porte ,ce sont pendant l été quelques fois ou quand je pars en vacances(histoire de me la peter:fier: ).je trouve ca plutot bien qu il change chaque année ca permet de faire evoluer le maillot en meme temps que l ol.Ca me ferait plaisir de les faire voir a mes futur enfants en leur racontant chaques histoire pour chaque maillot.Tiens par exemple sur mon mur est affiché le maillot justin bridou qu on m avait offert étant gosse ,ca me rapelle déja quelques souvenir,alors j imagine dans 20 ans.Une seule chose,je préférait l ancien logo qui représentait uniquement les lettres OL avec les rayures en V rouge et bleu. BRAVO POUR TON POST :D

                          Commentaire


                          • #14
                            il est comment le maillot?

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par Phanou Herko
                              A la lecture du titre, je sais très bien ce que vous allez spontanément répondre : « Acheter et aimer » « L’un n’empêche pas l’autre »… Simplement a travers le prisme du maillot je voulais mettre en évidence quelques malheureuses évolutions du sport qui nous réunit tous sur ce forum : le foot.
                              Ce serait sympa aussi que ce topic devienne en quelque sorte, le recueil de ce que représente pour vous le maillot de l’OL… Entre deux transferts, entre deux posts sur Ribery (tiens tiens, j’aimerais bien savoir ce qu’il en pense vraiment de notre maillot lui..) entre deux prises de bec (l’une avec un vert l’autre avec un marseillais) je vous invite à vous arrêter deux secondes et à réfléchir deux minutes sur ce qu’évoque, pour vous, le maillot de l’OL.
                              Moi je me suis arrêter deux minutes mercredi dernier en pleine séance de soldes (presque obligatoires), et une semaine plus tard….

                              Ici il y a un maillot de l’OL en solde, chiffonné et sali par les dizaines de mains mercantiles qui l’ont pris, tendu, tâter puis rejeté dans la marre des produits indésirables, ‘indésirés’ et ‘remisés’. Quel triste destin pour cette étoffe qui nous est pourtant si précieuse. Mais en fait quel était son tort ? Certainement avait-il trop vieilli… d’un an, de deux ans ? Y a-t-il quelqu’un qui aime vraiment ce football qui prend puis qui jette ? Existe-t-il encore des joueurs qui aiment le maillot qu’ils portent ?

                              il y a un livre sur un rayon de librairie. Son titre évocateur attire mon œil de consommateur endormi et épuisé par les heures vagabondes de shopping… A fleur de peau, 40 maillots de foot mythiques par ceux qui les ont portés. Vite le sommaire !… Notre maillot mérite-t-il le mythe ? Reims, Ajax, les bleus, la sélécao… l’OM, Sedan, Calais…. Enfin… Avant-dernière page, l’OL. Une double page en faite : sur celle de droite, on peut voir une photo : Anderson, habillé du maillot du premier titre (avec les bandes rouges et bleus sous les bras) jubile après un énième but, les autres le poursuivent dans un déchaînement de joie blanche, rouge et bleue. Sur le côté, un petit historique intitulé « Le blanc de l’argent ». Le jeu de mot n’est pas innocent même si on nous précise rapidement qu’il s’agit du blanc du lion argenté de l’écusson de la ville. Tout y passe : Les couleurs, le scapulaire, le maillot rouge des années 70 « comme Liverpool » se sent obligé de préciser l’auteur. Puis, au milieu de la page, on peut lire un très beau témoignage de… Jérémie Bréchet. Le latéral n’est pas, n’est plus, n’est pas encore… un grand joueur mais il a du cœur et c’est avec qu’il rappelle le jour de son premier match chez les pros. Le maillot plié sur le banc du vestiaire, le patronyme floqué au-dessus du numéro et ces quelques moments magiques quand le maillot de tous ses rêves finit de retomber sur les épaules. Que c’est rassurant de lire ces quelques lignes.

                              Coïncidence. Le matin même, dans le bus, en feuilletant un de ces papelards jetables, j’étais déjà tombé sur un article évoquant le défenseur lyonnais, son mauvais choix italien, sa perdition espagnole et son espoir de revenir en France… J’ai la fâcheuse impression que dans ce football-là les joueurs se dévaluent aussi vite que les maillots ! Pourtant l’attachement qu’un joueur peut porter à son maillot, ça ne devrait pas avoir de prix…

                              Là-bas dans mon armoire, pas la trace d’un seul maillot de l’OL… Bon supporter, j’ignore si je le suis (c’est en fait un peu le cadet de mes soucis) mauvais consommateur, certainement ! Je n’achète pas le maillot de l’OL. On m’en a offert un en 2001 (le bleu de la coupe de la ligue avec le gros Pathé) que je ne l’ai jamais porté ! Aimer le maillot de son club est-ce l’acheter ? Aimer le maillot de l’OL est-ce le porter ? Ces questions méritent d’être posées. Difficile d’y répondre. J’ai peur tout de même que le plaisir de voir jouer son équipe, la fidélité à son club, le football pour résumer, soient bel et bien dépassés par les notions du plus grand nombre et du plus cher.
                              Un gone a le droit de réclamer le maillot de l’OL a ses parents, il a le droit de vouloir imiter ses idoles, de jouer à marquer des coups francs, d’être le Juninho des cours de récréation. Mais a-t-on le droit de tirer profit de ses chimères ?
                              Le maillot de l’OL change tous les ans, chaque année des dizaines de milliers en sont vendus à prix d’or avant de devenir des chiffons soldés. Et le cycle s’accélère. Bientôt ce sera tous les mois, bientôt ce sera pour chaque match.

                              Maintenant faut-il encore l’aimer ce football qui ne joue plus mais qui vend ? Face à l’uniformisation du jeu (Il suffit de regarder cette coupe du monde, le Brésil n’est plus très loin d’adopter l’individuel), à la ‘financiarisation’ des joueurs (agents, pubs, communication) mais aussi face la dénaturation des clubs, où sont les couleurs, le folklore, l’engagement, la fidélité… D’un côté Ronaldinho « la play station » de l’autre Socratès la « Democracía Corintiana* » ! C’est exagéré, c’est caricaturé, je sais ! Mais je me réserve le droit de préférer le football du docteur que le « joga Bonito » de l’icône de Nike !! Utopique, passéiste, je le suis certainement mais le football authentique, citoyen et folklorique j’y crois encore…

                              Que représente-t-il ce maillot ? Pour le club ? Pour nous ? Pour les joueurs ? Panneau publicitaire pour eux, marchandise pour les uns, tremplin pour les autres ?… Vendre des centaines de milliers de maillots pour acheter des joueurs qui valent des dizaines de millions d’Euros et qui gagnent des centaines de milliers d’Euros avant d’endosser une autre tunique et d’en gagner deux fois plus. Quel effrayant postulat que celui du foot moderne.
                              Je sais que l’OL représente un modèle de football qui est à l’opposé de ce que je peux penser de ce sport. Libéral, dominateur, distant parfois arrogant quand je préfèrerais voir un club fier de son histoire (même si elle n’a rien de glorieux), fier de ses racines (son stade, son quartier, sa ville), de ses légendes (de Ninel à Cavé, en passant par Kabongo), de ses couleurs (d’abord le rouge et le bleu, puis le blanc de l’argent) et de son maillot… Mais je le supporte quand même, je ne peux pas faire autrement.
                              Je revendique pourtant cette manière différente de soutenir notre club. Sans être complètement déconnecté de la réalité « économique » du football d’aujourd’hui, on pourrait imaginer un maillot avec des sponsors certes, mais aussi avec la force d’un message. Rappelez-vous du « Lyon, ville européenne » de 87-88. Pourquoi ne pas l’engager également dans la promotion de certaines valeurs chères au football : le jeu, le respect, la fraternité. J’aimerais aussi qu’il ne change plus d’une année à l’autre, qu’il reste immuable, simple, reconnaissable… unique, comme l’est notre OL. J’aimerais qu’il soit aux couleurs de la ville, comme les fondateurs l’avaient souhaité ! Exit le noir, seulement le rouge, le bleu, l’or et même le blanc de l’argent (y’a de quoi faire). Il deviendrait ainsi le symbole d’un OL fort mais aussi respectueux de son histoire et du sport dans lequel il est engagé. Il serait aussi le signe que l’OL n’est pas seulement une entreprise mais aussi et encore un club de foot dont ses supporteurs peuvent se vanter d’aimer le maillot sans l’acheter… même en solde.

                              J'étais sur ce topic depuis une semaine, et j'ai même hésité à le poster. Je réclame de l'indulgence car il n'est pas aisé d'expliquer tout cela. Je reconnais volontiers la confusion de mon propos, les idées imbriquées, le tout et le rien mélangés. Mais cela traduit un peu le malaise que je ressens à propos du sport que je préfère : le foot, et du club que je supporte : l’OL. Quel football allons-nous laisser à nos enfants ? Porter un maillot de foot et taper dans le ballon, est-ce encore partager et échanger ?? Je voudrais tellement que le football reste un sport avant d’être un commerce…


                              Allez-y ! Fustigez…

                              Bonne fin de journée!
                              ___________________
                              *Au début des années 80, les joueurs du club de Sao Paulo mettent en place une auto-gestion du club, refuse les sponsors et n'hésitent pas à s'engager contre la dictature militaire. Tout cela en produisant un football magnifique et en gagnant titre sur titre...


                              frenchement bien mais ....

                              ta vraimetn que sa a faire ??? je critique pas du tout mais bon rouilleur quoi ...

                              Commentaire


                              • #16
                                Phanou, tu as écris là ce que beaucoup pensent souvent trop bas. Malheureusement, tout ce que tu décris avec moultes images et métaphores (entre les lignes) est bien réel. Le seul reproche que je pourrais te faire, s'il devait en être un, c'est cette focalisation sur le monde du football. Ton post vaut pour l'ensemble de notre monde ... Le système économique est plus fort que tout : la "monnaie" est l'organe de la société. Tout tourne autour d'elle, de ses dérivés. On peut le contester, on peut en profiter ... Ton ambivalence entre les deux côtés (je déteste le système mais je supporte l'équipe qui a su le mieux en profiter en France) est très représentative de l'état général. On parle, on râle, on se bat, mais finalement, on alimente le système ... Là par la communication (qui fait vendre) en te déclarant supporter, là par l'achat du maillot (participation plus directe), etc. Ce que je trouve terrible, c'est que l'inconscient général dit que c'est mal de profiter de son argent pour écraser son voisin ... mais qu'en même temps, il vaut mieux écraser son voisin que se faire écraser par son voisin. Et c'est de ce point là que démarre cette ambivalence dont je parlais, qui fait qu'il y a peu d'espoir de renverser l'équilibre économique (et sportif puisque là est le sujet) de ce monde. C'est triste mais c'est comme ça.

                                Je vous laisse penser que je suis résigné, que je suis un lâche qui a perdu de vue ses propres combats intimes. C'est possible. Mais là où je te rejoins à 200%, Phanou, c'est que je trouve absolument terrible que ce système de pensée, et je pèse mes mots, s'en soit pris aux passions. Tant que tout cet abbatage pseudo-capitaliste (appelons les choses comme elles sont) s'arrêtait à la consommation "brute", on pouver continuer à rêver. Mais désormais, nos passions les plus folles, du foot à la musique, sont devenues des produits. Ca c'est dur à avaler. Que tu évoques ainsi des maillots et de l'amour de sport me parle beaucoup et je trouve que tu as plus que bien écris ma pensée, ainsi que celle de beaucoup ici. On pourrait poursuivre ton débat, toujours dans le domaine du sport, sur le dopage, phénomène directement issu de la médiatisation et de l'économie du sport. Il rentre entièrement dans ta décription du monde du sport. Il fait grossir et encore grossir les performances et ainsi, il développe l'intérêt économique du sport. Le joueur, lui, gagne en notoriété dans un premier temps, et rentabilise plus que de raison son investissement sur la vie, jusqu'à se tuer. C'est terrible, mais la raison de tout ça est dans post : le fric, le fric et le fric. Je ne développerai pas les matchs truqués en Italie, mais c'est encore une fois la même chose.

                                Tout cela va finir par tuer le sport. A force de faire monter les enchères sur chaque package de produits, sur chaque place dans le stade, le sport va devenir trop coûteux pour ceux qui l'aiment vraiment ... A partir de ce point là, les "fans" seront sortis des stades par l'argent et se désintéresseront du football, par sentiment de trahison. Ce sentiment de trahison, nous commençons à bien le voir avec les matchs truqués en Italie (et j'imagine que ça va éclabousser un peu plus loin que ça) ou le dopage en Espagne ... Le serpent se mort la queue. Nous sommes dans un système qui, quand on réfléchit un peu, tend à perdre toute ses valeurs originelles. Du fair-play et de la soupe d'après-matchs, on est passé à la violence et au champagne. Dans quelques années, le foot européen risque d'être plus ellitiste encore qu'aujourd'hui, renforçant encore l'extrémisme de certains déçus ou l'écoeurement de certains exclus. Petit à petit, ce système est appelé à mourir. La question est : "est-ce qu'on sera encore là pour le voir ?"
                                "Sinoc aime ChocOL"

                                Commentaire


                                • #17
                                  Envoyé par lyon-69
                                  frenchement bien mais ....

                                  ta vraimetn que sa a faire ??? je critique pas du tout mais bon rouilleur quoi ...



                                  :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:

                                  :tusors:

                                  pas touche à phanou, non mais!

                                  PS: rendez nous les signatures.... :confus:


                                  Respect my authority

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Envoyé par lyon-69
                                    frenchement bien mais ....

                                    ta vraimetn que sa a faire ??? je critique pas du tout mais bon rouilleur quoi ...

                                    Ca change de tes deux mots par message faut dire !!!

                                    Sinon trés beau texte Phanou et encore une fois j'ai l'même point d'vue que toi !
                                    Perso je n'achète pas l'maillot, j'en ai bien quelqu'uns chez moi mais se sont des cadeux de quand j'étais plus jeune.....!

                                    Pour ma part ça représente bien plus qu'un simple bout de tissu ! Les couleurs, du bleu au rouge en passant par le doré, c'est Lyon que ça représente ! Il y a les armoiries de la ville, notre lion argenté....etc etc ! Je rêve aussi de retrouver le maillot avec le scapulaire comme à nos débuts ainsi que les vraies armoiries de la ville comme écusson du club (et non pas logo....), mais bon j'peux toujours réver.....! Un simple maillot blanc, scapulaire rouge et les armoiries d'la ville !

                                    Bref....j'ai rarement quelque chose sur moi ayant un rapport avec le club (les bracelets docteur clown à la limite quelque fois et encore je les mets rarement...). Pourquoi ?! Parce que pour moi aimer le club, la ville et tout ce que ça représente c'est bien plus que de porter le maillot ! Je sais pas comment l'expliquer, d'ailleurs j'pense que ça ne s'explique pas, ça se vit....! ;)

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Envoyé par pleine_ lucarne
                                      J'ai les veines bleues et la sang rouge...l'OL m'était déstiné.

                                      Depuis des années(1989 et la remontée en ligue 1) j'ai vibré et pleuré aux rythmes de ses exploits et de diverses desillusions....Aujourd'hui, je vis un rêve et jamais mon coeur n'a cessé de parler le langage des gônes.

                                      Le maillot Lyonnais est un embleme sacré (quoiqu'il puisse représenter pour Pierre Paul ou Jacques....). Je l'AIME , Je le respecte, je le VENERE...Qu'il puisse être une ephigie du pognon pour certains, il est avant tout pour moi une représentation de mes couleures, de ma ville.
                                      ...Vaccinez votre animal.

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Envoyé par El Baron
                                        Ca change de tes deux mots par message faut dire !!!

                                        Sinon trés beau texte Phanou et encore une fois j'ai l'même point d'vue que toi !
                                        Perso je n'achète pas l'maillot, j'en ai bien quelqu'uns chez moi mais se sont des cadeaux de quand j'étais plus jeune.....!

                                        Pour ma part ça représente bien plus qu'un simple bout de tissu ! Les couleurs, du bleu au rouge en passant par le doré, c'est Lyon que ça représente ! Il y a les armoiries de la ville, notre lion argenté....etc etc ! Je rêve aussi de retrouver le maillot avec le scapulaire comme à nos débuts ainsi que les vraies armoiries de la ville comme écusson du club (et non pas logo....), mais bon j'peux toujours réver.....! Un simple maillot blanc, scapulaire rouge et les armoiries d'la ville !

                                        Bref....j'ai rarement quelque chose sur moi ayant un rapport avec le club (les bracelets docteur clown à la limite quelque fois et encore je les mets rarement...). Pourquoi ?! Parce que pour moi aimer le club, la ville et tout ce que ça représente c'est bien plus que de porter le maillot ! Je sais pas comment l'expliquer, d'ailleurs j'pense que ça ne s'explique pas, ça se vit....! ;)
                                        Je pense (ça n'engage que moi) que les lyonnais de coeur (j'entend ; qui ne sont pas lyonnais de sang), exilés à un moment ou à un autre de ce qu'il considère comme 'leur' ville ressentent un besoin plus présent (et plus pressent) "d'exhiber" les couleurs. Une façon de revendiquer une appartenance ou quelque chose du genre.
                                        Je suis pour ma part niçoise de sang mais lyonnaise de coeur et j'ai toujours ressentit le besoin de "revendiquer" mon choix à la face "du monde". J'ai voyagé, beaucoup, mais depuis que j'habite sur lyon je ne ressens plus ce besoin car il s'agit pour moi d'une évidence. Je porte donc des maillots mais seulement au stadio et il ne s'agit exclusivement que de cadeaux faits au long des saisons.

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Envoyé par morgenrot
                                          Je pense (ça n'engage que moi) que les lyonnais de coeur (j'entend ; qui ne sont pas lyonnais de sang), exilés à un moment ou à un autre de ce qu'il considère comme 'leur' ville ressentent un besoin plus présent (et plus pressent) "d'exhiber" les couleurs. Une façon de revendiquer une appartenance ou quelque chose du genre.
                                          Je suis pour ma part niçoise de sang mais lyonnaise de coeur et j'ai toujours ressentit le besoin de "revendiquer" mon choix à la face "du monde". J'ai voyagé, beaucoup, mais depuis que j'habite sur lyon je ne ressens plus ce besoin car il s'agit pour moi d'une évidence. Je porte donc des maillots mais seulement au stadio et il ne s'agit exclusivement que de cadeaux faits au long des saisons.
                                          Possible ça ! Il est vrai qu'il m'arrive plus souvent de mettre quelque chose ayant un rapport avec l'OL sur moi quand j'suis en vacances assez loin de Lyon !

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            Franchement j ai acheté qu un maillot de football c'est celui qui était dans ton bouquin (maillot du premier titre avec les bandes rouges et bleus sous les bras) floqué au nom d'anderson parceque pour moi il (le joueur et le maillot) représente le premier titre en somme le véritable renouveau de l'OL.
                                            Et puis c sous ce maillot que foé a joué pour la derniere fois a Lyon
                                            Bref il a une histoire ce maillot...
                                            :oui: Si ! si ! je vous assure ! :oui:

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Envoyé par morgenrot
                                              Je pense (ça n'engage que moi) que les lyonnais de coeur (j'entend ; qui ne sont pas lyonnais de sang), exilés à un moment ou à un autre de ce qu'il considère comme 'leur' ville ressentent un besoin plus présent (et plus pressent) "d'exhiber" les couleurs. Une façon de revendiquer une appartenance ou quelque chose du genre.
                                              Je suis pour ma part niçoise de sang mais lyonnaise de coeur et j'ai toujours ressentit le besoin de "revendiquer" mon choix à la face "du monde". J'ai voyagé, beaucoup, mais depuis que j'habite sur lyon je ne ressens plus ce besoin car il s'agit pour moi d'une évidence. Je porte donc des maillots mais seulement au stadio et il ne s'agit exclusivement que de cadeaux faits au long des saisons.

                                              Je te rejoins entierement sur ce point de vue... tu as parfaitement expliqué ce que je ressentais. pour la énieme fois cette année, j'ai du repartir de Lyon, et a chaque fois que je suis à l'étranger, jai besoin d'avoir le maillot posé sur une étagère, au vu et au su de tous... Alors qu'a Lyon, il est plutot "dans un placard"...

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                moi j'ai acheté le maillot de govou car il represente vrmt l'OL formé à l'OL et tjrs lyonnais, j'ai pris le maillot de Tiago car j'ai joué à son poste un moment et que je voulais lui ressembler, et maintenant je vais acheter le maillot de CANAVARO car il est monstrueux, c'est un plaisir de montrer les joueurs que l'on aime en achetant des maillots floquer à leur nom!!

                                                C'est comme ça, moi j'achete en premier le maillot pour le joueur et non pour le club, mais j'avoue que le maillot de govou c'était vrmt pour montrer que j'aime lyon tout comme Sidney !!!!
                                                OL Land is not a dream, just the reality !

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  beau texte !!

                                                  en effet, on est rentré dans un système très marketing ou un joueur passe d'un club à l'autre sur un coup de tête...
                                                  mais certaines personnes portent leur maillot et donne tous pour leur club leur ville leur pays..
                                                  un exemple qui m' a marqué pas plus tars qu'hier c'etait willy sagnol qui pleurait dans les bras de barthez : c'est quand meme une belle image ....

                                                  pour ce qui est des soldes sur maillot... je voudrais juste rappeler que tout le monde n' a pas le loisir de se payer un maillot à xxx euros.. et les soldes peuvent être une occasion pour tous d'avoir le maillot du club qu'on AIME !!!
                                                  Et puis comme dit si bien l'expression l'habit ne fait pas le moine !! ce n'est aps parcequ'on porte un maillot qu'on AIME notre club et surtout ce n'est pas parcequ'on porte pas le maillot qu'on AIME pas son club

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X