Annonce

Réduire

Le forum a été mis à jour, créez un nouveau mot de passe

Suite à la dernière mise à jour, vous devez créer un mot de passe unique avant de vous reconnecter à votre compte pour la première fois.
Il suffit de cliquer sur "S'identifier ou s'inscrire" en haut à droite de l'écran puis sur "Oubli de votre mot de passe ou de votre identifiant ?". Saisissez votre email OL, vous recevrez un email de réinitialisation de mot de passe. Une fois votre mot de passe créé, connectez-vous avec votre pseudo et votre nouveau mot de passe.

En cas de problème, n'hésitez pas à contacter notre Service Relation Client, nous pourrons vous accompagner dans la démarche.
Voir plus
Voir moins

C’est au mois d’août que le football se meurt… Vivement la rentrée!

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • C’est au mois d’août que le football se meurt… Vivement la rentrée!

    Salut à tous,

    Une brindille d'humeur pour un football autrement.

    Vous faites quoi, vous, au mois d’août ? Farniente, bronzette et ‘sirotage’ de pastaga ? Ou ballade en grosses chaussures, parcours pédago-touristiques et dégustation dans les caves locales ? Ou encore promenades amoureuses, romantisme et les pieds dans l’eau ? Ou pire ! Boulot métro, dodo…Y'en a même qui mangent des glaces chez Nardone:grn: . Une chose est sûr, il y a en des choses à faire… Mais je sais, moi, que vous gardez tous dans un coin de votre tête le petit théâtre des chaises musicales qui anime le non moins petit monde du football, celui qu’on appelle le mercato !

    7-1 pour Sochaux, 5 sur 20 en maths, c'était le bon temps, non?
    Moi, avant, quand j’étais p’tit gone, je l’aimais bien le mois d’août ! Des plages corses de mon enfance, les bancs de l’école semblaient si loin, et le tournis du ballon rond se limitait au multiplex de France Inter ! Aaaaaaaah Jacques Vendroux ! Dommage, les ondes de Radio France Lyon ne traversaient pas la Méditerranée. J’étais donc privé de la voix enflammée de Dom Blanchard. La rentrée football précédait déjà la rentrée scolaire de quelques semaines, mais sans grande importance puisque l’OL aussi traînait des pieds pour commencer l’année. Ses entames de saison ressemblaient étrangement aux débuts de mes années scolaires : 1-7 contre Sochaux, 3 sur 20 en maths, 1-4 contre l’OM, 5 en anglais, 0-4 contre Sochaux… Bref les reprises étaient difficiles pour tout le monde, et personnellement le 31 août, je n’étais pas impatient d’y être ! Vraiment pas…
    Mis à part Jacques Vendroux, les choses ont depuis bien changé ! Je ne pars plus en Corse, les mauvaises notes, c’est moi qui les mets et l’OL gagne ses matchs du mois d’août (sauf quand il joue contre Toulouse), et surtout le modeste supporter que je suis, a hâte d’être le 31 août ! Oui, ce mois d’août est devenu insupportable. Pourquoi ? Parce que cette foire aux stars, ces questions de gros sous, ces convoitises, ces négociations et ces deniers détails en font le creux de l’année du football, son angle mort, sa mauvaise conscience. Les volte-face, les ruptures de contrats, les déclarations tapageuses, tout y passe. Il est devenu le mois où ce sport collectif se mue en lutte personnelle, où les intentions des uns et des autres sont aux antipodes de ce qui fait la beauté du football : le partage et le collectif ! Chacun y va de son caprice. Appréciez ou regrettez mais lisez.

    Attention: joueur pressé /!\
    Il est un joueur pressé celui du mois d’août. Il ne court pas après le ballon mais après une prolongation de contrat ou un transfert chez plus offrant. Il ne passe plus la balle à son coéquipier mais passe son temps au téléphone, avec son agent, avec ses courtisans. Il est triste le joueur du mois d’août, une tristesse à quelques centaines de milliers d’euros. Alors il s’isole, les oreilles au chaud sous le casque de son lecteur mp3... Les dirigeants, eux, jubilent ou s’expliquent, c’est selon ! Mais dans tous les cas ils sont contents, ou font mine de l’être. Et le peuple dans tout ça ? Le peuple de supporters à qui on promet monts et merveilles, lui, doit se faire une raison... Une triste raison. La réplique du président Sivardière prend alors tout son sens : « J’entretiens onze imbéciles pour en calmer huit cents »* ! Tout est dit ! Vive le foot.

    Heureusement pour nous, les feuilletons de l’été ont une fin et puis on a les vieux films pour se rappeler que l’attachement et l’ estime n’ont pas toujours été de vains mots…

    ….un mot, un nom ! Justement….

    Comment dit-on fidélité en Lyonnais?
    Chiesa ! S’il existait un dictionnaire lyonnais du football, nul doute qu’en face de Chiesa on y trouverait en 1 : ‘Joueur au talent d’exception’ ; Et en 2 : ‘Synonyme de fidélité et de respect’. Dommage beaucoup de joueurs semblent ignorer ce langage…
    Chiesa… Chiesa…
    Quatorze années dans le même club, dans notre club, quand d’autre ici ou ailleurs, s’en vont tous les 6 mois ! Quatorze années, et ignorer les appels du pied du jaloux voisin stéphanois. Quatorze années, et refuser d’aller jouer au PSG quand nos dirigeants voulaient le pousser vers la sortie pour renflouer les caisses de l’OL ! Quatorze années, plus de 500 matchs, une centaine de buts, peut-être le double de passes décisives…. Il a fallu que l’OL descende en D2 et que son contrat ne soit pas renouveler pour qu’il quitte le club de son cœur ! Les temps ont-il changé au point que les ‘Chiesa’ n’ont plus leur place dans ce football ? Je n’ose pas y croire. Je n’y crois pas. Car malgré tout je perçois du ‘Chiesa-isme’ en Cacapa, en Coupet et en Juninho pour leur longévité ou pour leur discours. Les autres ? Ils rêvent…
    Mais le rêve serait-il devenu un prétexte. Le joueur du mois d’août, il rêve de jouer dans un grand club espagnol ou de jouer en Angleterre… En tout cas il rêve de partir ? Mais où sont les joueurs qui rêvent simplement de gagner, de marquer l’histoire? La victoire n’est plus une fin, ce qui compte c’est la destination. Le palmarès d’un joueur se résume aujourd’hui à son guide du Routard. Quant à la fidélité, elle semble être remisée au rang des valeurs les plus ringardes…. A quand un ballon d’or pour Costacurta, pour Giggs, pour Chiesa ! Il paraît que ce dernier n’aurait pu y échapper s’il avait choisi un chemin plus platinien….

    Football zapping...
    Il fut un temps, celui des Fontaine, Lerond et N’jo-Léa, où les joueurs professionnels durent s’organiser pour défendre leurs droits. Kopa déclarait alors : « Nous ne sommes pas des esclaves ». Je ne me fais pas d’illusion sur les conditions parfois difficiles que rencontrent certains joueurs du National et même de deuxième division. Je ne vais pas non plus m’attendrir sur le sort des grands clubs (comme Lyon), mais force est de constater qu’une certaine élite des joueurs pro’ a pris le pouvoir. Un pouvoir qui lui permet, au mépris des principes élémentaire de tout engagement, de quitter un club pour un autre, « je zappe, tu zappes, il quitte son club… »’
    Mais à quoi ressemble-t-il le football ? Il ressemble de plus en plus à un parc d’écuries dans lequel les grandes stars vont et viennent selon les aléas de leurs envies et de leurs ambitions. Il ressemble de plus en plus au cyclisme dans lequel les équipes portent des noms de marques, qu’on ne retient pas d’ailleurs, si ce n’est qu’elles sont les équipes de tel eu tel coureur. Est-ce cela le football d’aujourd’hui ? Le club de Zidane, celui Kaka… Un sport collectif où, sur le maillot, le nom du joueur est écrit en beaucoup plus gros que celui du club… Ce football du mois d’août, il ressemble à beaucoup de choses mais plus tellement au football….. L’année prochaine, j’irai méditer tout ça en Corse, sur la plage. En attendant, vivement la rentrée, et le football d’automne, paraît que c’est un sport d’hiver.

    Bonne fin de journée;)

    *Coup de tête, Jean-Jacques Annaud.
    https://twitter.com/phanou_herko

  • #2
    Tres bien ecrit de la part d'un supporters marseillais ( ou comme vous les surnommés : les sardines ):)

    Commentaire


    • #3
      Une bouffée d'oxygène, pas mal Phanou, vraiment pas mal. :oui: ;)

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par Phanou Herko
        Salut à tous,

        Une brindille d'humeur pour un football autrement.

        Vous faites quoi, vous, au mois d’août ? Farniente, bronzette et ‘sirotage’ de pastaga ? Ou ballade en grosses chaussures, parcours pédago-touristiques et dégustation dans les caves locales ? Ou encore promenades amoureuses, romantisme et les pieds dans l’eau ? Ou pire ! Boulot métro, dodo…Y'en a même qui mangent des glaces chez Nardone:grn: . Une chose est sûr, il y a en des choses à faire… Mais je sais, moi, que vous gardez tous dans un coin de votre tête le petit théâtre des chaises musicales qui anime le non moins petit monde du football, celui qu’on appelle le mercato !

        7-1 pour Sochaux, 5 sur 20 en maths, c'était le bon temps, non?
        Moi, avant, quand j’étais p’tit gone, je l’aimais bien le mois d’août ! Des plages corses de mon enfance, les bancs de l’école semblaient si loin, et le tournis du ballon rond se limitait au multiplex de France Inter ! Aaaaaaaah Jacques Vendroux ! Dommage, les ondes de Radio France Lyon ne traversaient pas la Méditerranée. J’étais donc privé de la voix enflammée de Dom Blanchard. La rentrée football précédait déjà la rentrée scolaire de quelques semaines, mais sans grande importance puisque l’OL aussi traînait des pieds pour commencer l’année. Ses entames de saison ressemblaient étrangement aux débuts de mes années scolaires : 1-7 contre Sochaux, 3 sur 20 en maths, 1-4 contre l’OM, 5 en anglais, 0-4 contre Sochaux… Bref les reprises étaient difficiles pour tout le monde, et personnellement le 31 août, je n’étais pas impatient d’y être ! Vraiment pas…
        Mis à part Jacques Vendroux, les choses ont depuis bien changé ! Je ne pars plus en Corse, les mauvaises notes, c’est moi qui les mets et l’OL gagne ses matchs du mois d’août (sauf quand il joue contre Toulouse), et surtout le modeste supporter que je suis, a hâte d’être le 31 août ! Oui, ce mois d’août est devenu insupportable. Pourquoi ? Parce que cette foire aux stars, ces questions de gros sous, ces convoitises, ces négociations et ces deniers détails en font le creux de l’année du football, son angle mort, sa mauvaise conscience. Les volte-face, les ruptures de contrats, les déclarations tapageuses, tout y passe. Il est devenu le mois où ce sport collectif se mue en lutte personnelle, où les intentions des uns et des autres sont aux antipodes de ce qui fait la beauté du football : le partage et le collectif ! Chacun y va de son caprice. Appréciez ou regrettez mais lisez.

        Attention: joueur pressé /!\
        Il est un joueur pressé celui du mois d’août. Il ne court pas après le ballon mais après une prolongation de contrat ou un transfert chez plus offrant. Il ne passe plus la balle à son coéquipier mais passe son temps au téléphone, avec son agent, avec ses courtisans. Il est triste le joueur du mois d’août, une tristesse à quelques centaines de milliers d’euros. Alors il s’isole, les oreilles au chaud sous le casque de son lecteur mp3... Les dirigeants, eux, jubilent ou s’expliquent, c’est selon ! Mais dans tous les cas ils sont contents, ou font mine de l’être. Et le peuple dans tout ça ? Le peuple de supporters à qui on promet monts et merveilles, lui, doit se faire une raison... Une triste raison. La réplique du président Sivardière prend alors tout son sens : « J’entretiens onze imbéciles pour en calmer huit cents » ! Tout est dit ! Vive le foot.

        Heureusement pour nous, les feuilletons de l’été ont une fin et puis on a les vieux films pour se rappeler que l’attachement et l’ estime n’ont pas toujours été de vains mots…

        ….un mot, un nom ! Justement….

        Comment dit-on fidélité en Lyonnais?
        Chiesa ! S’il existait un dictionnaire lyonnais du football, nul doute qu’en face de Chiesa on y trouverait en 1 : ‘Joueur au talent d’exception’ ; Et en 2 : ‘Synonyme de fidélité et de respect’. Dommage beaucoup de joueurs semblent ignorer ce langage…
        Chiesa… Chiesa…
        Quatorze années dans le même club, dans notre club, quand d’autre ici ou ailleurs, s’en vont tous les 6 mois ! Quatorze années, et ignorer les appels du pied du jaloux voisin stéphanois. Quatorze années, et refuser d’aller jouer au PSG quand nos dirigeants voulaient le pousser vers la sortie pour renflouer les caisses de l’OL ! Quatorze années, plus de 500 matchs, une centaine de buts, peut-être le double de passes décisives…. Il a fallu que l’OL descende en D2 et que son contrat ne soit pas renouveler pour qu’il quitte le club de son cœur ! Les temps ont-il changé au point que les ‘Chiesa’ n’ont plus leur place dans ce football ? Je n’ose pas y croire. Je n’y crois pas. Car malgré tout je perçois du ‘Chiesa-isme’ en Cacapa, en Coupet et en Juninho pour leur longévité ou pour leur discours. Les autres ? Ils rêvent…
        Mais le rêve serait-il devenu un prétexte. Le joueur du mois d’août, il rêve de jouer dans un grand club espagnol ou de jouer en Angleterre… En tout cas il rêve de partir ? Mais où sont les joueurs qui rêvent simplement de gagner, de marquer l’histoire? La victoire n’est plus une fin, ce qui compte c’est la destination. Le palmarès d’un joueur se résume aujourd’hui à son guide du Routard. Quant à la fidélité, elle semble être remisée au rang des valeurs les plus ringardes…. A quand un ballon d’or pour Costacurta, pour Giggs, pour Chiesa ! Il paraît que ce dernier n’aurait pu y échapper s’il avait choisi un chemin plus platinien….

        Football zapping...
        Il fut un temps, celui des Fontaine, Lerond et N’jo-Léa, où les joueurs professionnels durent s’organiser pour défendre leurs droits. Kopa déclarait alors : « Nous ne sommes pas des esclaves ». Je ne me fais pas d’illusion sur les conditions parfois difficiles que rencontrent certains joueurs du National et même de deuxième division. Je ne vais pas non plus m’attendrir sur le sort des grands clubs (comme Lyon), mais force est de constater qu’une certaine élite des joueurs pro’ a pris le pouvoir. Un pouvoir qui lui permet, au mépris des principes élémentaire de tout engagement, de quitter un club pour un autre, « je zappe, tu zappes, il quitte son club… »’
        Mais à quoi ressemble-t-il le football ? Il ressemble de plus en plus à un parc d’écuries dans lequel les grandes stars vont et viennent selon les aléas de leurs envies et de leurs ambitions. Il ressemble de plus en plus au cyclisme dans lequel les équipes portent des noms de marques, qu’on ne retient pas d’ailleurs, si ce n’est qu’elles sont les équipes de tel eu tel coureur. Est-ce cela le football d’aujourd’hui ? Le club de Zidane, celui Kaka… Un sport collectif où, sur le maillot, le nom du joueur est écrit en beaucoup plus gros que celui du club… Ce football du mois d’août, il ressemble à beaucoup de choses mais plus tellement au football….. L’année prochaine, j’irai méditer tout ça en Corse, sur la plage. En attendant, vivement la rentrée, et le football d’automne, paraît que c’est un sport d’hiver.

        Bonne fin de journée;)
        Toujours un pur bonheur de le lire
        Le paragraphe sur la fidélité est superbe
        Diouf le clown :clown:

        Commentaire


        • #5
          Ca se passe de commentaires ! :)
          Valar Dohaeris

          ...:crazy:

          Commentaire


          • #6
            Une fois de plus, tu nous a pondu là un bien bel article ! ;)

            Sacré Phanou... :fier:
            C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

            Commentaire


            • #7
              :shock:

              C'est la premiere fois pour ma part que je te lis et j'y ai pris beaucoup de plaisir! mon dieu que c'est bon de se rendre sur un site de foot et de sourire (même si dhorasoo m'a beaucoup fait rire hier sur foot365 avec sa caméra, encore une fois, il savait qu'il ne serait pas titulaire alors pourquoi ne pas filmer les copains pour se faire des sous, business is football...euh...is business).


              J'ai beaucoup ris sur les comparaisons entre l'école et le foot, entre ta rentrée et celle de lyon...
              "Je ne pars plus en Corse, les mauvaises notes, c’est moi qui les mets":mdr:

              Les deux articles suivant sont tres vrai et il est bon de lire des descriptions telles que la tienne du football d'aujourd'hui...
              "Il ressemble de plus en plus à un parc d’écuries dans lequel les grandes stars vont et viennent selon les aléas de leurs envies et de leurs ambitions. Il ressemble de plus en plus au cyclisme dans lequel les équipes portent des noms de marques" :oui:
              Tres juste et pour ma part je suis tres deçu part l'espece d'etiquette floqué en enorme sur les maillot rouge et blanc des gones TICKET RESTAURANT et NOVOTELL, le simple fait d'ecrire le sponsor n'aurait il pas été suffisant comme sur le maillot de LDC?

              En tout cas merci pour ce superbe article qui me rassure de trouver un avis similaire au miens quant aux caprices de joueurs, sur le "mepris" des supporters qui les ont adulés pendant des années...

              Peut être faudrait il leurs rappeler que s'il gagne des millions c'est seulement et uniquement grâce à nous et à notre argent, allez demander a Yohan Diniz (champion d'europe de marche à pied) si ce n'est pas avant tout l'audience et la reconaissance d'un sport par son pays qui fait vivre un athlete...

              Bref je dis ça je dis rien moi...;)

              Commentaire


              • #8
                c'est beau tout ça, vraiment un plaisir à lire !!!
                sigpic

                Commentaire


                • #9
                  Phanou t'as quand même une sacrée jolie plume !

                  Ca fait plaisir au milieu de tout ce fatra de topics à la noix...

                  Commentaire


                  • #10
                    Ca me rappelle un documentaire sur une tribu vivant en pleine foret, au coeur de l'Afrique. Le reporter a été bien surpris de constater qu'il y regnait la même hypocrisie, la même jalousie que dans nos villes bétonnées.

                    Le fond et la forme...

                    Commentaire


                    • #11
                      Quand c'est Phanou qui écrit, je me fous complètement de la suite des évènements !
                      Partiront, resteront, le Rhône ne quiterra pas son lit pour autant et de toute façon en mai, on foulera à nouveau (pour quelques années encore ...), la pelouse sacrée !

                      Chiesa c'était le moyen-âge ... Joue au foot mon fils, si ça t'amuse !
                      Diarra c'est le XXIème siècle (principe de précaution) ... Cours, plus vite, engrange, place bien, encaisse longtemps !
                      Bof, un jour on jouera à Pusignan sous la couenne, les joueurs seront free-lance avec des contrats renégociable à la mi-temps ... Mais pourvu qu'il y ait assez de frites pour tout le monde !

                      Babylone, Babylone ... Babylone tu déconnes ...
                      Ne me quote pas !

                      Commentaire


                      • #12
                        Trop long... pas assez de smileys...


                        Non mais sérieux, z'allez pas me laisser tomber ce topic en deuxième page !! :confus:

                        Merci pour cette prose Phanou, une fois de plus ;)

                        Commentaire


                        • #13
                          T'as jamais pensé Phanou que parmi tous les forumeurs d'Olweb, il y aurait quelques-uns de tes élèves ? ;)
                          IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                          Commentaire


                          • #14
                            Bobof, je suis complètement d'accord avec toi. Et la comparaison que tu apportes avec l'athlétisme est criante de vérité, même si pour Diniz on est dans le cadre d'un sport individuel et encore amateur. Encore une fois (ca doit faire la 37ème), je ne suis pas contre l'argent dans le sport en général et le foot en particulier, mais son omniprésence et son aspect indispensable me gênent.

                            Prenons l'exemple d'un joueur de haut standing lambda de Ligue 1 qui joue dans un club lui permettant de joueur la coupe d'Europe tous les ans.

                            1. Que ce footballeur gagne bien sa vie n'a rien de choquant, ce sont les proportions qui sont complètement déraisonnables.

                            2. Qu'il ait envie de jouer dans un autre club, cela aussi peut se comprendre. Il peut y avoir un attachement personnel qui le pousse vers celui-c, ou même vraiment un rêve de gosse, cela serait même plutôt louable. Cavéglia, par exemple, a rêvé pendant des années de retrouver l'OL... Mais encore une fois c'est plutôt le contexte qui est gênant surtout quand on le renvoie au premier point. Je m'explique. Dans le cas d'un joueur qui n'est pas en fin de contrat et au regard de la hauteur de son salaire et du train de vie qu'il permet, il me semble que le joueur en question devrait avoir l'éthique de quitter son club uniquement à la condition qu'il ait l'accord de ce dernier. Si ce n'est pas le cas, et que le club respecte les termes du contrat, je ne vois pas pourquoi et au nom de quel principe, ce joueur n'irait pas au bout de son engagement.

                            3. Mais je crois que, dans cette (ces) histoire(s) "le pompon sur la cerise du gâteau", c'est quand même quand ce joueur reproche à son club, celui qui lui donne tant d'argent, de ne pas tout faire pour faciliter son transfert. 'AAAaaah le méchant club!'

                            Bref je n'ai plus envie de ce football dans lequel le joueur est roi, ou même d'un football dans lequel le club déciderait tout d'ailleurs... Moi, je voudrais que ce soit le ballon qui retrouve son trône, le sport.
                            https://twitter.com/phanou_herko

                            Commentaire


                            • #15
                              [QUOTE=Phanou Herko]Salut à tous,


                              Mais le rêve serait-il devenu un prétexte. Le joueur du mois d’août, il rêve de jouer dans un grand club espagnol ou de jouer en Angleterre… En tout cas il rêve de partir ? Mais où sont les joueurs qui rêvent simplement de gagner, de marquer l’histoire? La victoire n’est plus une fin, ce qui compte c’est la destination. Le palmarès d’un joueur se résume aujourd’hui à son guide du Routard.

                              Oui, tellement vrai....

                              Commentaire


                              • #16
                                Envoyé par Intransferable
                                Quand c'est Phanou qui écrit, je me fous complètement de la suite des évènements !
                                Partiront, resteront, le Rhône ne quiterra pas son lit pour autant et de toute façon en mai, on foulera à nouveau (pour quelques années encore ...), la pelouse sacrée !

                                Chiesa c'était le moyen-âge ... Joue au foot mon fils, si ça t'amuse !
                                Diarra c'est le XXIème siècle (principe de précaution) ... Cours, plus vite, engrange, place bien, encaisse longtemps !
                                Bof, un jour on jouera à Pusignan sous la couenne, les joueurs seront free-lance avec des contrats renégociable à la mi-temps ... Mais pourvu qu'il y ait assez de frites pour tout le monde !

                                Babylone, Babylone ... Babylone tu déconnes ...

                                bientôt il y aura un mercato hebdomadaire :

                                $ le lundi tu achètes et tu vends tes joueurs
                                £ du mardi au vendredi tu les entraînes
                                € le WE : match

                                Bientôt une réalité....

                                Commentaire


                                • #17
                                  ben ouais Phanou, la nostalgie c'est tout ce qui reste aux amoureux du football et des footballeurs d'antan

                                  des Chiesa on en verra plus, mentalité + qualité technique introuvables de nos jours, ce qu'il a pu me faire réver le Sergio

                                  faut se faire une raison, le foot-businees est roi ( et ne faisons pas l'autruche : si on est numéro 1 en france et dans le top ten européen, les pépettes de JMA y sont pour quelque chose )

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Il n'y a rien de choquant a vouloir changer de club, je trouve ca tout à fait normal....
                                    Combien d'entre nous ont déjà changé ou vont changer de boite pendant leur parcours professionnel?


                                    Ce qui est aberrant, c'est que pour nous, casser un CDD (parce que les contrats des joueurs ne sont ni plus ni moins que des CDD), si l'entreprise est pas d'accord, c'est pas possible alors que pour eux, ils veulent partir donc ils partent....

                                    Non, un transfert doit se faire d'un commun accord entre le club qui possede le joueur et ce joueur. Si les 2 sont d'accord pour partir, alors il peut partir.

                                    Ou alors, il faut autoriser un club à obliger le joueur dont il ne veut pas à etre transferer.
                                    Immaginons le cas d'un joueur X: supputons qu'un club moscovite le veut et en propose 10 millions (ce qui correspond globalement à sa valeur), pourquoi l'OL n'a pas le droit de forcer le joueur à partir la bas?
                                    Parce que si le Real en propose 3, le joueur fera un caca nerveux pour aller jouer la bas et le club sera dans l'obligation de le vendre!

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Envoyé par malcolm
                                      Ca me rappelle un documentaire sur une tribu vivant en pleine foret, au coeur de l'Afrique. Le reporter a été bien surpris de constater qu'il y regnait la même hypocrisie, la même jalousie que dans nos villes bétonnées.

                                      Le fond et la forme...

                                      bon ben apparemment, mon idée a fait un flop. Pas grave, je retente ma chance.

                                      J'aimerais bien vous lancer sur le débat : Le fond n'a pas changé, la forme oui.

                                      ( ce n'est pas limité qu'au cadre du football d'ailleurs, logique)

                                      Les footballeurs d'avant sont les memes qu'aujourd'hui. Sauf qu'avant ils avaient moins de possibilités financières. C'est la nature humaine. Et elle est toujours intacte. ( La proportion de Chiesa parmi les footballeurs doit être égale )

                                      Un exemple hors foot ( qui ne fait pas de mal ) :



                                      " Notre jeunesse est mal élevée. Elle se moque de l'autorité et n'a aucune
                                      espèce de respect pour les anciens.
                                      Nos enfants d'aujourd'hui ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans
                                      une pièce. Ils répondent a leurs parents et bavardent au lieu de
                                      travailler. Ils sont tout simplement mauvais."
                                      Cette citation est de Socrate( 470-399 av J.C)

                                      " Je n'ai plus aucun espoir pour l'avenir de notre pays, si la jeunesse
                                      d'aujourd'hui prend le commandement demain, parceque cette jeunesse est
                                      insupportable, sans retenue, simplement terrible"
                                      Cette citation est d'Hésiode(720 avantJ.C)

                                      " Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n'écoutent plus
                                      leurs parents. La fin du monde ne peut pas être loin"
                                      Cette citation est d'un prètre Egyptien ( environ 2000avantJ.C)

                                      "Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du coeur. Les jeunes gens sont
                                      malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunese
                                      d'autrefois. Ceux d'aujourd'hui seront incapables de maintenir notre
                                      culture"
                                      Cette dernière vieille de plus de 3000 ans a été découverte sur une
                                      poterie d'argile dans les ruines de Babylone.

                                      On entend encore aujourd'hui les même discours ( 2000 ans après ) ... croyant que la génération précédente etait meilleure.

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        C'est sûr Phanou, c'est très bien écrit, très bien présenté, mais que peut-on réellement y faire?

                                        Même si je comprends que l'attitude d'un certain Djilla qui menace de ne plus reprendre l'entraînement, et qui ne glisse pas un mot pour les supporters qui l'ont tant soutenu, ça peut énerver, on ne peut que constater l'évidence.

                                        Ce système ou le joueur est roi, ça nous a plutôt réussi jusqu'à maintenant. Peut-être que l'OL était un club plus appréciable au temps où les Chiesa, Di Nallo et Cie, restait dans le club et jouait la carte de la fidélité, mais force est de constater que l'OL est bien plus fort, grâce notamment à ces fameux "cycles": on prend un joueur, il nous fait gagner des titres, il veut partir, on fait cracher le maximum de millions, on en rachète un autre, il nous fait gagner des titres, etc,...

                                        Moi aussi ça m'énerve de voir le comportement des joueurs, de les voir méprisant à l'égard de ceux qui les ont soutenus, de voir que le club qu'on aime tant, qu'on adore tant, n'était qu'une étape à leurs yeux, mais le football d'aujourd'hui est ainsi fait et cela réussi à l'OL.

                                        Et si aujourd'hui on me dit:"Diarra part mais l'OL gagne son sixième titre et va en demi en LDC." Je crie haut et fort:"goodbye Diarra."

                                        Ce qui compte avant tout, c'est le club, tant pis si certains joueurs ne veulent pas y rester, tant qu'on gagne.;)
                                        Envoyé par psgmagic69
                                        qui pour nous battre ?
                                        j'vois pas :lov::fier:

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          non le foot reprend ses droits samedi avec la reprise de la PL... pour moi le foot se meurt jusqu'a mi aout :grn:

                                          la vrai rentrée aura lieu quand les espagnols auront repris... là la saison européenne sera lancée

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            Salut phanou et merci de ta réponse...

                                            Je ne suis pas non plus contre l'argent dans le sport, je l'adore et je le pratique alors il m'est encore plus facile d'apprécier les prouesses des athletes...
                                            Je reste bouche bée lorsque Diniz (encore lui :grn:) déclare sur qtade 2 qu'il marche pres de 280km par semaine pour préparer les championnats d'europe et qu'il parcours pres de 4000km par an... Et dire que j'arrive tout juste à faire 1500km de vélo d'avril à octobre...

                                            "Que ce footballeur gagne bien sa vie n'a rien de choquant, ce sont les proportions qui sont complètement déraisonnables. "

                                            Je suis tout à fait d'accord avec toi car encore une fois je ne fais qu'admirer les exploits de ces hommes mais ce qui me chagrine d'avantage ce sont les inégalités qui règnent dans le sport

                                            Un exemple certes un peu hors sujet mais qui m'a révolté hier devant ma télé:
                                            - dans les super triathlon les courreurs vont jusqu'à parcourrir près de 3km de nage, 250 de velo et 90 de course à pied et gagnent tout juste une paire de Asics à l'arrivée (j'ironise) et hier j'entend de la part des supers commentateur de TF1 "Quel prouesse physique de tenir 90 minutes un match de foot alors qu'il y a un mois a peine ils jouaient une final de coupe du monde". (les pauvres à pres d'un million par mois pour certains ils peuvent bien faire ça...)

                                            Alors je sais certains diront que les lanceurs de javelot n'avait qua faire footballeur, je répondrai "à chacun son truc"...

                                            Bref je me suis beaucoup égaré mais c'est pour d'avantage appuyé ta these:
                                            "ce joueur reproche à son club, celui qui lui donne tant d'argent, de ne pas tout faire pour faciliter son transfert."

                                            D'ailleurs Anigo avait dit quelquechose de tres censé sur le sujet (sisi je vous assure):oui:, il disait:
                                            qu'il n'avait pas à lacher un joueur avant la fin de son contrat ou même de l'augmenter s' il faisait une super saison pusiqu'aucun agent ne venait rembourser les clubs lorsque leurs joueurs réalisaient une saison en demi teinte ou qu'ils se blessaient

                                            Alors évidemment que je serais le premier à vouloir jouer au Réal ou au Barça , c'est le rêve de tout footballeur suivre les traces de Zidane ou de Maradonna...

                                            Ma parole ne fera rien changer et je suis le premier à regarder le foot à la télé parce que la L1 est l'un des rares feuilletons que la presse sportive nous permette aisément de suivre.

                                            Tout ça pour dire que du haut de mes 17 ans en voyant des joueurs ne respectant plus leurs contrat et par la même occasion leurs clubs et leurs supporters aujourd'hui j'ai comme un gout d'amertume en achetant un maillot ou en regardant un match car apres tout je suis "fournisseur officiel" de tout ce brassage économique qui se déroule dans le monde du foot...

                                            Mais comme me dit mon père, "si t'es pas content 'fallait pas regarder la coupe du monde et la ligue des champions...":grn: :grn:

                                            Commentaire

                                            Chargement...
                                            X