Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le derby vu par un supporter de Saint-Etienne !

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le derby vu par un supporter de Saint-Etienne !

    Remerciements à mon grand ami Tim qui a passé un après-midi à rédiger cette jolie prose, adressée à des stéphanois, mais il m'a semblé convenable de vous la présenter ! Même si l'auteur a du mal à cacher sa subjectivité, c'est néanmoins d'une qualité exemplaire et ô combien enrichissant !


    Quatre jours avant le match, tant attendu par des millions de personnes à travers la France et au-delà, ce match dont la haine mutuelle que les deux villes, luttant pour la suprématie régionale, et bien souvent nationale, entretiennent depuis plusieurs siècles (avant même que le football naisse) a permis de créer une atmosphère particulière, indéfinissable. Un match qui décidément, n'a rien à voir avec les autres matchs. Lyon - Saint-Etienne. Comment en est-on arrivés à un point tel que cet affrontement dépasse totalement les bornes du match de football ? Pourquoi ce match est-il le plus important que nous jouions chaque saison ? Pourquoi détestons-nous Lyon ? Toutes ces questions s'entrecoupent irrémédiablement à l'approche du match de samedi. Je me suis essayé à une liste non exhaustive des raisons qui font que Lyon est, tout simplement, l'inverse de Saint-Etienne.

    Lorsque l'on se demande pourquoi Lyon est l'ennemi juré, c'est l'évidence géographique qui parle la première. En effet, seulement soixante petits kilomètres séparent les deux centres urbains. C'est extrêmement peu. Réunis dans la même région, les politiques économiques des deux cités ont toujours été liées, et ce dès le XVIIIème siècle, notamment avec l'industrie textile. Saint-Etienne a longtemps été économiquement dépendante de Lyon. C'est donc une certaine proximité géographique qui vient à l'esprit lorsque l'on évoque la rivalité. C'est la suprématie régionale qui prime, la sensation d'être footballistiquement le chef d'une région géographique donnée, comme une alternance de diverses dynasties, régnant sur un pays jusqu'à ce qu'une autre la détrône.

    Il faut également placer la rivalité dans un contexte précis qui est celui du ressenti des propres habitants ; bien au-delà du football, la rivalité entre les deux villes se fait clairement ressentir. Un habitant de Saint-Etienne vous affirmera, dans la quasi-totalité des cas, ne pas se sentir à l'aise en se baladant dans Lyon, ne trouvant pas la chaleur humaine dégagée par sa ville d'origine, mais au contraire la froideur d'une ville riche et distante. De même, le lyonnais ne retrouvera pas ce qui fait son quotidien en arpentant les pauvres rues de la noire Saint-Etienne. Ce ressenti, propre aux habitants-mêmes des deux villes, ne peut être compris que partiellement par quiconque ne vivant pas dans l'une de ces villes au quotidien. C'est une spécificité propre à une région particulière.
    Il est ensuite indispensable de comparer les diverses politiques ayant permis le développement des deux villes sur les siècles derniers. Pour cela, il semble impossible d'occulter le fameux antagonisme entre la ville minière et la ville bourgeoise. A partir de là, comme l'affirmait Benjamin Couland dans son étude "Lyon et Saint-Etienne, un enjeu majeur de la restructuration des patrimoines régionaux", les deux cités "semblent même se servir de cet antagonisme comme représentation concrète de leur identité et utiliser celle de l’adversaire pour renforcer la leur". Le passé minier devient par conséquent la fierté des supporters de l'AS. Saint-Etienne. Et l'argument de la ville bourgeoise de devenir la principale raison du mépris envers le voisin lyonnais. De même, dans l'autre sens ; le passé bourgeois de la ville de Lyon est reconnu par les supporters, et c'est avec mépris que le passé minier du voisin stéphanois est évoqué. "L'Albanie à 50 kilomètres de l'Europe" affirmait encore, il y a peu, un supporter lyonnais sur un forum de discussion.

    La rivalité entre les deux équipes reposerait donc sur une dichotomie sociale, dont la conséquence directe serait une opposition entre ville ouvrière et ville bourgeoise. Il faut noter qu'historiquement, cette opposition, pouvant paraître manichéenne à première vue, est tout à fait fondée. La dépendance de l'économie stéphanoise vis-à-vis de la cité lyonnaise a été ressentie dès la fin du XVIIème siècle, avec les premières politiques de développement ayant permis l'expansion du rayonnement économique lyonnais, d'abord dans toute la région forézienne, puis, avec le développement des axes de communication, dans la France entière. L'antagonisme entre les deux cités est donc un phénomène réel, puisant sa source dans la période prérévolutionnaire, et s'accentuant avec le développement industriel de la région. Pendant la révolution française, la rivalité s'accentuera par le fait que Lyon deviendra le bastion des contre-révolutionnaires (c'est la croisade lyonnaise contre les sans-culottes, en 1795 : la mathevonnade). Dans le même temps, Saint-Etienne prenait les armes contre le Roi. Par la suite, Saint-Etienne prendra réellement un statut reconnu de ville minière, tandis que Lyon verra son économie fleurir par le développement du commerce et la sédentarisation de familles riches et influentes. A partir de ce moment, on peut comprendre que les deux villes sont exactement l'inverse l'une de l'autre. Dès la fin du XIXème siècle, les deux cités sont clairement opposées ; elles le resteront. On remarque donc la légitimité historique de la croisade antilyonnaise, sans rapport aucun avec la plupart des "derbies" européens, et encore moins avec cette gigantesque mascarade qu'est Paris-Marseille, cette farce grandiose sans aucune histoire, montée de toutes pièces par les médias pour donner de l'intérêt au championnat, à un moment où le seul match intéressant n'avait jamais lieu, Saint-Etienne et Lyon se relayant, tour à tour, en deuxième division. Quoi qu'il en soir, aujourd'hui encore, dans l'esprit des supporters, l'affrontement entre les deux villes - car c'est un affrontement entre villes, et non pas entre clubs : c'est ce qui fait la particularité de ce match - reste, parfois confusément, celui entre la ville des ouvriers et celle des patrons, entre le club du peuple et le club de la bourgeoisie, comme on le retrouve dans divers pays (Penarol contre le Nacional, en Uruguay, par exemple). Dès lors, la rivalité peut prendre une dimension parafootballistique ; l'affrontement entre Lyon et Saint-Etienne peut donner lieu, on l'a vu, à un questionnement sociologique poussé. On va encore plus loin avec la banderole déployée par les supporters lyonnais lors d'un Saint-Etienne - Lyon de septembre 2000 : "Les gones inventaient le cinéma quand vos pères crevaient dans les mines". Choquante, cette banderole avait fait grand bruit à Saint-Etienne ; on peut se poser la question d'une discrimination éventuelle envers une population socialement défavorisée. Le passé minier de Saint-Etienne, dont les supporters tirent une fierté, est plus que méprisé par cette banderole ; le mineur devient un sous-homme et son métier une honte. Le terme "crever" montre la violence clairement affichée par cette banderole, violence s'ajoutant alors au simple mépris. Cet épisode marquant de l'histoire de la rivalité stéphano-lyonnaise est la preuve que cette rencontre-là est bien plus qu'un match de football.

    Pour finir sur un point de vue plus centré sur le football, l'affrontement entre stéphanois et lyonnais est une véritable bataille entre deux mentalités, entre deux façons opposées de voir le football. L'Olympique Lyonnais fait, aujourd'hui, plus penser à une entreprise qu'à un club. En aucun cas le business dans le football n'est condamné ; c'est la façon excessive dont les lyonnais l'exercent qui est blâmable. Lyon a fait du business sa marque de fabrique. A Lyon, vous pouvez prendre un taxi. En payant, une partie de l'argent reviendra au club. Il en est de même pour le coiffeur, pour certains produits ménagers... jusqu'au string OL (véridique !).

    Lyon est fier de ce "foot-business", se considérant comme des génies précurseurs, comme les inventeurs du "foot du futur", en érigeant Jean-Michel Aulas en prophète inspiré. A Saint-Etienne, nous avons encore la naïveté de croire que le football, c'est vingt-deux joueurs et un ballon, et que trop de business finira par tuer le football. Nous faisons perdurer le secret espoir que l'entreprise sévissant à soixante kilomètres s'écroule enfin et que le football gagne.
    Ce n'est là qu'une partie des raisons qui nous font détester Lyon. De nombreuses autres résident dans les soupçons de corruption des dirigeants lyonnais, dans l'étroite collaboration entre Jean-Michel Aulas et la Ligue de football Professionnel (laissant à penser qu'en haut de la hiérarchie, dans les institutions footballistiques, on souhaite que Lyon continue de gagner...), dans la personnalité des dirigeants et de leur non-respect chronique de l'éthique du football (les exemples sont si nombreux que nous nous en tiendront à l'affaire Ribéry, en juillet), et tant d'autres raisons qui font que ce match est attendu par chacun avec impatience et volonté.
    Face l'ogre lyonnais, invaincu et sûr de lui, notre hargne et nos efforts seront nécessaires pour espérer faire triompher notre vision du football, comme une bataille d'une heure et demie s'incrivant dans une guerre sans fin.
    Et aux Verts qui se présenteront samedi, à 17 heures, au stade Gerland, je demande d'avoir conscience de l'importance du match qu'ils vont jouer ; je leur demande de tout donner pour l'amour de Saint-Etienne, de ses habitants et de son football, fiers de notre passé et confiants dans notre avenir. Jouez chaque derby comme le match de votre vie. Allez les Verts !

    Tim

  • #2
    Vraiment génial......

    Si l'auteur n'était pas un vertmine, je le feliciterais lol.

    Mais cela démontre ce que l'on dit dans 2 autres Topic. Définitivement Frère Ennemis.

    Rare sont les Derby d'une telle intensité. Celui de Liverpool certainement, celui des deux Milan aussi.
    Il y a 20 001 Divinités, 20 000 divinités grecques classiques et Juninho

    Commentaire


    • #3
      Vous me faites marrer à vous ériger en tant que grand défendeurs de l'anti foot-business, alors que votre club use exactement des mêmes stratégies que le notre. La seule différence c'est que vous avez des clampins comme dirigeants...

      Mais c'est vrai excusez nous St Etienne le fief de l'authenticité du football, là où on connait les vraies valeurs, là où on est humbles et blablabla... Et surtout où on crache sur tout et n'importe quoi.

      Même vos ultras ont cette sale mentalité de merde, à croire qu'ils sont les plus authentiques, les plus vrais, que y'a qu'eux qui sont valables...

      ****** qu'est ce que je vous déteste quand je lis ce texte (surtout la fin en vérité) :((

      Commentaire


      • #4
        faut pas cracher sur le foot business.:rolleye: .vous venez de lancer votre chaine tv, bravo c'est un bon début!!!bientot suivront les enseignes vertes autour de sainté et vous serez alors bien content de brasser un peu de blé pour recruter.
        quant aux raisons qui font que l' on ne peut pas se blairer elles sont purement viscerales....vous n' aimez pas vous balader à lyon nous on sait pas pour sainté puisqu'on n' y met pas les pieds :proud: sauf pour prendre 3 points.
        vous nous avez saoulé pendant des années avec les verts , vous risquez d'en bouffer pendant des décennies avec nous.
        alors pour samedi bon match à vous les lapins jouez avec votre coeur mais protégez votre Q car si on peut vous en mettre 5 on va pas se gener

        Commentaire


        • #5
          J'ai trouvé ça assez intéressant et objectif jusqu'au dernier paragraphe où là on tombe carrément dans la subjectivité. A croire que l'auteur voulait finir sur une note plus "commune" du supporter lambda qui répète les mêmes conneries:
          - Lyon c'est une entreprise et pas un club de foot ( va demander a-t-on président pourquoi il vend des produits dérivés et qu'il met en place un chaîne de télé ????) Mais sinon c'est vrai, l'OL c'est une entreprise. Un club professionnel quoi...(le mec qu'a découvert ça est balaise)
          - Lyon c'est la corruption des instances supérieures (c'est bien connu, quand Juninho marque des coups francs décisifs, c'est grâce à l'aide de la LFP) Et puis au niveau légal...on balaie devant sa porte avant de parler.
          - Enfin, l'histoire Ribéry, que tu évoques en passant du genre je le dis sans le dire....c'est du pipi de chat. Mais comme c'est Lyon, c'est pas normal!

          En tous cas, si j'ai un conseil à donner aux stéphanois, c'est arrêtez la nostalgie ou lancez vous dans l'amateurisme total si vous dénoncez tant que ça la société de consommation!!!
          Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant...

          Commentaire


          • #6
            Mouais...bien écrit, certes, mais cela reste un condensé de chauvinisme, de mauvaise foi et d'accusations balancées au gré du vent (Lyon = foot business, ASSE= foot à l'ancienne, comme s'il n'y avait pas de pinard ASSE, de maillots collector 76 ASSE, de brosses à dents ASSE ou de chaîne ASSE TV... / Aulas pourrait corrompre les arbitres...mouais...de la diffamation ça, non ?? / Lyon est arrogant, sûr de lui et se considère comme un "génie précurseur"...mais oui, on s'envoie des fleurs au moins une fois par semaine d'ailleurs pour être sûr de ne pas oublier combien on est géniaux ! / Lyon est une ville dénuée de chaleur humaine...mais oui, et puis les Lyonnais mangent les enfants ! / Lyon fait des banderoles choquantes...C'est vrai, mais représenter JMA une carotte dans le c*l n'est pas un plus petit signe d'irrespect pour moi que se moquer de l'histoire d'une ville, et ne me dis pas que c'était en réponse à la fameuse banderole car la logique "c'est lui qu'a commencé" c'est du niveau collège et je pense qu'on ne veut pas tomber là-dedans. / etc, etc, etc...).

            Bref, de la crotte, même enveloppée dans un bel habit bien brillant, reste de la crotte. Voilà mon avis.

            Commentaire


            • #7
              Bravo à lui!
              ----Allez les Verts!!----
              ----Vive Loic Perrin!----
              -Vive Christophe Landrin!-

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par CortoMaltese
                trop long!
                Non, pas trop long, mais comme il faut car il explique les bases de notre antagonisme, pour les non initiés (:grn: ), c'est même tres bien expliqué et je partage tout à fait cette vision historique du derby, nous sommes des opposés, le ying et le yang du football, on peut pas nous melanger, on trouvera ringard ad vitam eternam tous ce qui est vert et là bas, fort logiquement, ils trouveront nauseabond tout ce qui se passe chez nous. Ensuite, c'est le verdâtre qui prend le pas sur l'historien et il conspue notre vision du foot comme un vrai de vrai.
                Non, vraiment, j'ai bien aimé. :grn:

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par Manon42
                  Bravo à lui!
                  salut princesse ca te parle?;)
                  caiazzo et anigo tete de veau et rigolo:p

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par Jessy69
                    salut princesse ca te parle?;)
                    Coucou moi j'aime bien le texte!
                    Mais j'aime moins ta signature
                    ----Allez les Verts!!----
                    ----Vive Loic Perrin!----
                    -Vive Christophe Landrin!-

                    Commentaire


                    • #11
                      Je viens d'aller faire un tour, pour la 1ère fois de ma vie je crois, sur le site internet des verts....
                      C'est marrant de recevoir des leçons de morales de ce club quand on voit en page d'accueil:

                      " Si tu as entre 6 et 16 ans, rejoins le kid's club"

                      Page suivante:

                      " 3 grosses pubs pour la boutique "supporters des verts" (donc on va faire un tour pour voir)

                      La boutique:

                      Et bien, la totale quoi !!! De la tétine pour bébé jusqu'à la taie d'oreiller" avec écris en gros "MONEY TIME" pour les promos....


                      Voilà le club qui fait la morale!
                      Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant...

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Manon42
                        Coucou moi j'aime bien le texte!
                        Mais j'aime moins ta signature
                        C EST MON FILS JE PARLE JUSTE DE TEMPS EN TEMPS ,TU T ES PERDU;)
                        caiazzo et anigo tete de veau et rigolo:p

                        Commentaire


                        • #13
                          la section historique est interessante mais la conclusion reste manichéenne et donnant pretexte à mettre en sauce le derby.
                          Le foot-business est devenu un terme générique pour quelconque club cherchant à assurer ses fondements, inciter des joueurs à venir...et financer leur salaire pharaonique pour le commun des mortels.
                          Il n'en reste néanmoins que des joueurs issus du centre de formation intègre l'élite, que les talents venus d'ailleurs ont un cout et que l'alchimie fonctionne à merveille.
                          Je n'ai aucune animosité envers Saint Etienne mais ce sont eux qui vous font sentir la difference, à vrai dire je m'en tape de leurs ressentiments. Ce match n'a pas vraiment de valeur emotionnelle à mes yeux, juste 3 points pour distancer définitivement un rival régional mais pas national :grn:
                          un stéfanois ne vit que dans l'ombre de Lyon

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Jessy69
                            C EST MON FILS JE PARLE JUSTE DE TEMPS EN TEMPS ,TU T ES PERDU;)
                            Oui j'ai vu que tu étais plus souvent sur le forum de l'ASSE que sur celui ci!

                            Sinon j'ai pas compris pourquoi tu m'as demandé si j'étais perdu ??
                            ----Allez les Verts!!----
                            ----Vive Loic Perrin!----
                            -Vive Christophe Landrin!-

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par Rivendell
                              Quoi qu'il en soir, aujourd'hui encore, dans l'esprit des supporters, l'affrontement entre les deux villes - car c'est un affrontement entre villes, et non pas entre clubs : c'est ce qui fait la particularité de ce match - reste, parfois confusément, celui entre la ville des ouvriers et celle des patrons, entre le club du peuple et le club de la bourgeoisie, comme on le retrouve dans divers pays (Penarol contre le Nacional, en Uruguay, par exemple).
                              Voila quelque chose que je ne comprendrai jamais. La ville bourgeoise et la ville ouvriere. Mais les riches industriels lyonnais de la soie étaient riches parce qu'ils faisaient bosser les canuts. 1831, la premiere greve ouvriere au monde, c'était bien a Lyon non ? Et que je sache, les mines de Saint Etienne elles étaient pas autogérées, y'avait bien des riches patrons pour les faire tourner.

                              Alors pourquoi tant de supporters lyonnais se complaisent dans ce cliché qui leur va si mal ? Ca me parait completement absurde, d'autant que, sans tomber dans la caricature, les supporters les plus violemment antistefs sont rarement issus de la grande bourgeoisie.
                              You don't wanna be like me, kid. Go home, start a family, get a picket fence...

                              Commentaire


                              • #16
                                Envoyé par jerome caquelon
                                Voila quelque chose que je ne comprendrai jamais. La ville bourgeoise et la ville ouvriere. Mais les riches industriels lyonnais de la soie étaient riches parce qu'ils faisaient bosser les canuts. 1831, la premiere greve ouvriere au monde, c'était bien a Lyon non ? Et que je sache, les mines de Saint Etienne elles étaient pas autogérées, y'avait bien des riches patrons pour les faire tourner.

                                Alors pourquoi tant de supporters lyonnais se complaisent dans ce cliché qui leur va si mal ? Ca me parait completement absurde, d'autant que, sans tomber dans la caricature, les supporters les plus violemment antistefs sont rarement issus de la grande bourgeoisie.
                                Sauf que les temps ont changé...
                                "Jérémie Janot en EDF ? Il est déjà en équipe nationale de la Loire. "

                                Commentaire


                                • #17
                                  Envoyé par Sonny75
                                  Sauf que les temps ont changé...
                                  Et tu es fier que les supporters sont violents ?
                                  ----Allez les Verts!!----
                                  ----Vive Loic Perrin!----
                                  -Vive Christophe Landrin!-

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Envoyé par Sonny75
                                    Sauf que les temps ont changé...
                                    autrement dit ?
                                    You don't wanna be like me, kid. Go home, start a family, get a picket fence...

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Envoyé par Manon42
                                      Oui j'ai vu que tu étais plus souvent sur le forum de l'ASSE que sur celui ci!

                                      Sinon j'ai pas compris pourquoi tu m'as demandé si j'étais perdu ??
                                      on est sur olweb mademoiselle tu viens souvent ?:rolleye:
                                      caiazzo et anigo tete de veau et rigolo:p

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Envoyé par Manon42
                                        Et tu es fier que les supporters sont violents ?

                                        il n'y a pas de profil type chez les violents, ce sont leur histoire personnelle qui les incite à la developper via divers moyens
                                        un stéfanois ne vit que dans l'ombre de Lyon

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Envoyé par jerome caquelon
                                          autrement dit ?
                                          L'étude sociologique des mouvements casual ou hools montre que ces mouvements ne concernent plus uniquement les chômeurs en fin de droits ou les ouvriers...tu y trouveras des médecins, des thésards, des traders...etc...
                                          "Jérémie Janot en EDF ? Il est déjà en équipe nationale de la Loire. "

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            Envoyé par Jessy69
                                            on est sur olweb mademoiselle tu viens souvent ?:rolleye:
                                            Ba oui assez, surtout que le derby approche alors j'aime bien voir ce que tes collèges disent!
                                            ----Allez les Verts!!----
                                            ----Vive Loic Perrin!----
                                            -Vive Christophe Landrin!-

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Envoyé par Manon42
                                              Ba oui assez, surtout que le derby approche alors j'aime bien voir ce que tes collèges disent!
                                              BON PAS TROP INTERRESSANT JE CHANGE DE CREMERIE A PLUS:clown:
                                              caiazzo et anigo tete de veau et rigolo:p

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                Envoyé par Sonny75
                                                L'étude sociologique des mouvements casual ou hools montre que ces mouvements ne concernent plus uniquement les chômeurs en fin de droits ou les ouvriers...tu y trouveras des médecins, des thésards, des traders...etc...
                                                Entre ne plus concerner uniquement les chomeurs et ouvriers et concerner exclusivement les CSP++ je pense qu'il y a un pas. Généralement et ne serait-ce que pour des raisons d'emploi du temps les ultras restent composés en majorité de non bourgeois. Et je rajouterai qu'il y a une legere incompatibilité d'esprit entre la mentalité ultra et la mentalité bourgeoise. Meme si, comme dans le film du meme nom, on trouve des hooligans sortis d'Harvard qui apprécient de se faire tataner la gueule le samedi soir dans la rue.
                                                You don't wanna be like me, kid. Go home, start a family, get a picket fence...

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Envoyé par jerome caquelon
                                                  Entre ne plus concerner uniquement les chomeurs et ouvriers et concerner exclusivement les CSP++ je pense qu'il y a un pas. Généralement et ne serait-ce que pour des raisons d'emploi du temps les ultras restent composés en majorité de non bourgeois. Et je rajouterai qu'il y a une legere incompatibilité d'esprit entre la mentalité ultra et la mentalité bourgeoise. Meme si, comme dans le film du meme nom, on trouve des hooligans sortis d'Harvard qui apprécient de se faire tataner la gueule le samedi soir dans la rue.
                                                  on en revient toujours à la meme conclusion: le stade est un exutoire
                                                  un stéfanois ne vit que dans l'ombre de Lyon

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X