Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le retour de juni !!!!!

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les amis, si on clôturait une fois pour toute le sujet Genesio, il ne fait plus partie du club, certains l'ont trouvé compétent, d'autres non, on va arrêter si ça vous dit, aujourd'hui, dire qu'il a été bon ou mauvais ne changera plus rien, et se concentrer sur le but du topic à savoir parler de Juninho, notre nouveau DS et sur la nouvelle saison, et notre nouvelle ambition

    Moi, ce qui me fait plaisir avec ce changement, à part que c'est notre idole, notre bébé en DS, c'est qu'Aulas se mette en retrait du sportif pour le confier à Juni, il pourra ainsi exceller dans ce qu'il maîtrise parfaitement, faire du business avec Ol City, OL land en général et signer les contrats qui nous amèneront vers les sommets.

    Cela a été un peu forcé ( ceux qui remercient Bensaini me font rire car il y a un peu de vrai quand même derrière), mais au final, notre club adoré se structure, travaille bien, et va travailler mieux maintenant, je ne vois que du positif et nous nous devons d’être heureux !!

    PS: Que c'est beau les scènes post match de Liverpool, que ça fait du bien, et que ça rassure quand on aime le foot dans sa globalité, en espérant qu'on en revive de belles émotions vite avec nos joueurs !!!

    A deceção do Brasil !!!

    Commentaire


    • Compétent ou pas j'le respect et je trouve que c'est le minimum.

      Je n'ai jamais craché dessus et je ne cracherai jamais dessus.

      J'aimerai aussi qu'on clos ce sujet.

      Commentaire


      • Envoyé par Daymoon69 Voir le message
        Les amis, si on clôturait une fois pour toute le sujet Genesio, il ne fait plus partie du club, certains l'ont trouvé compétent, d'autres non, on va arrêter si ça vous dit, aujourd'hui, dire qu'il a été bon ou mauvais ne changera plus rien, et se concentrer sur le but du topic à savoir parler de Juninho, notre nouveau DS et sur la nouvelle saison, et notre nouvelle ambition

        Moi, ce qui me fait plaisir avec ce changement, à part que c'est notre idole, notre bébé en DS, c'est qu'Aulas se mette en retrait du sportif pour le confier à Juni, il pourra ainsi exceller dans ce qu'il maîtrise parfaitement, faire du business avec Ol City, OL land en général et signer les contrats qui nous amèneront vers les sommets.

        Cela a été un peu forcé ( ceux qui remercient Bensaini me font rire car il y a un peu de vrai quand même derrière), mais au final, notre club adoré se structure, travaille bien, et va travailler mieux maintenant, je ne vois que du positif et nous nous devons d’être heureux !!

        PS: Que c'est beau les scènes post match de Liverpool, que ça fait du bien, et que ça rassure quand on aime le foot dans sa globalité, en espérant qu'on en revive de belles émotions vite avec nos joueurs !!!
        Aulas ne sera pas si absent que ca tu verras qu'il fera le pompier de service si ca se passe mal. De toute façon c'est un énorme pationné de foot et de son club.

        Commentaire


        • Je rêve d'un entraineur comme Klopp, je l'adore trop. Je me saignerai pour un mec comme ça.

          J'espère juste une chose, que Sylvinho et Juninho soit dans l'affect, c'est juste indispensable aujourd'hui.

          Y a plein de gestes, plein de choses qui peuvent montrer l'affection d'un entraineur vers ses joueurs. Si y a bien un entraineur dont il faut s'inspirer c'est lui.

          Commentaire


          • Envoyé par DirtyShady Voir le message

            Aulas ne sera pas si absent que ca tu verras qu'il fera le pompier de service si ca se passe mal. De toute façon c'est un énorme pationné de foot et de son club.
            C'est tout à ton honneur mon cher ami pour Nénèse, le respect est une chose importante et que tu l'écrives montre que tu en as beaucoup

            Pour Papynho, je pense au contraire que c'est Juninho qui va prendre ce rôle de pompier dans le cas ou Sylvinho démarre doucement la saison

            Pour moi, Papynho est un vrai passionné, c'est sur mais veut aussi laisser le "sâle" boulot à notre Juni car il est "aimé" par la presse donc plus "pressfreindly" pour l'image du club, il continuera de féliciter les joueurs et parler à la presse mais je pense que tu sous-estimes un peu le rôle de Juni à l'OL, pour moi, et de par la conf, il est aujourd'hui le boss de l'OL sportivement comme l'était Leonardo au Qatar, à chaque défaite ( j'espère le plus tard possible dans la saison ;-)), tous les yeux seront tournés vers Juninho et plus vers Papynho

            Après, nous supputons mais c'est le but n'est-ce pas
            A deceção do Brasil !!!

            Commentaire


            • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

              C'est tout à ton honneur mon cher ami pour Nénèse, le respect est une chose importante et que tu l'écrives montre que tu en as beaucoup

              Pour Papynho, je pense au contraire que c'est Juninho qui va prendre ce rôle de pompier dans le cas ou Sylvinho démarre doucement la saison

              Pour moi, Papynho est un vrai passionné, c'est sur mais veut aussi laisser le "sâle" boulot à notre Juni car il est "aimé" par la presse donc plus "pressfreindly" pour l'image du club, il continuera de féliciter les joueurs et parler à la presse mais je pense que tu sous-estimes un peu le rôle de Juni à l'OL, pour moi, et de par la conf, il est aujourd'hui le boss de l'OL sportivement comme l'était Leonardo au Qatar, à chaque défaite ( j'espère le plus tard possible dans la saison ;-)), tous les yeux seront tournés vers Juninho et plus vers Papynho

              Après, nous supputons mais c'est le but n'est-ce pas
              Dans une situation de crise (et un match perdu ne génère pas une situation de crise), c'est le patron qui monte au créneau, pas les subordonnés. Ca fait partie de son job.

              Les pouvoirs d'un DS sont limités dès qu'il a besoin d'avoir l'aval d'une autre composante de l'institution. Si il y a désaccord, le patron est saisi et tranche.

              On pense de suite au financier, mais ça peut être beaucoup plus banal. Exemple : Juninho : il faut changer la pelouse en urgence, le chef jardinier pas questions, dans 6 semaines, il y a des events et il faudra la changer à nouveau. Ca peut être le juridique (pour licencier un entraineur du centre de formation, il y a un formalisme).

              Commentaire


              • https://wesportfr.com/lyon-en-fait-i...-avec-juninho/
                Lyon en fait-il trop avec Juninho ?

                par Johnny Fudal
                2 juin 2019
                Football, Ligue 1

                Ce mardi 28 mai 2019, l’Olympique Lyonnais a présenté son nouvel entraîneur, Sylvinho et surtout son nouveau directeur sportif, Juninho. L’arrivée des brésiliens suscite énormément d’engouement chez les supporters lyonnais. Mais est-ce de l’enflammade ou juste de l’optimisme ?



                Entraineur du groupe professionnel de l’Olympique Lyonnais depuis décembre 2015, Bruno Génésio a annoncé qu’il allait quitter le club à la fin de l’exercice 2018/2019. En ce sens, les dirigeants ont décidé de frapper un grand coup en nommant Juninho en tant que directeur sportif et Sylvinho sur le banc des Gones. La nomination de Juninho a des allures d’opération (re)séduction. A en lire les réactions sur les réseaux sociaux, l’objectif reconquête est largement atteint.



                Vu de l’intérieur, cette nomination peut être une très belle opportunité et surtout un joli rachat dans les cœurs des supporters. Mais de l’extérieur, l’excès d’optimisme peut faire chavirer les supporters des clubs rivaux vers une moquerie justifiée ou non. Nous sommes en juin, la réponse sur les terrains ne se fera que dans quelques mois ce qui laisse le temps au doute de prendre place dans les gradins lyonnais.

                Passer du pâté au caviar




                « Sah quel plaisir ! ». C’est ce que doivent se dire les supporters lyonnais en ce moment. En terme d’image, de communication et psychologiquement, cette nomination met du baume au cœur chez les Gones. Ils attendaient une grande nomination, ils l’ont eu. Après des mois, voire des années, de grogne, ils sont (enfin) entendus.



                Les relations avec Bruno Génésio étaient plutôt tendues. Cela déteignait également sur l’entente entre le public et le grand patron de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. En une nomination, le président lyonnais a balayé d’une main ferme les réticences lyonnaises. Le public passe donc d’un entraîneur froid, parfois même peu empathique à une doublette qui leur dit ce qu’ils ont toujours voulu entendre.



                Interrogé par Le Progrès, Bruno Génésio a déjà adoubé ses remplaçants. « Juninho est quelqu’un qui va énormément apporter à Lyon car il est très intelligent et connaît bien le club. (…) J’ai vu Juninho et Sylvinho lundi matin. Sylvinho, que je ne connaissais pas, m’a fait bonne très impression. (…) J’ai fait la transition avec eux, je leur ai donné quelques informations. Je ne voulais pas m’immiscer plus que ça. Le club a pris une orientation différente, je pense que ça va fonctionner. (…) J’ai fait ce que j’avais à faire, j’ai laissé le club dans un état plus que correct pour que Juni et le staff fassent du très bon travail. (…) Ils ont aussi l’avantage d’avoir, à ma différence, une légitimité supérieure avec Juni qui fait qu’ils auront du temps. Le club est entre de bonnes mains. »

                Le retour du Roi Lion




                Juninho, c’est 344 matchs avec le maillot lyonnais. Juninho c’est 100 buts marqués avec Lyon dont 44 sur coup-franc. Juninho c’est surtout sept titres de champion de France. Le nom de Juninho est le symbole d’un Olympique Lyonnais qui marchait sur le football français et qui tentait de s’imposer en Europe avec de belles campagnes en Ligue des Champions. Juninho, c’est la nostalgie du paradis perdu.



                Le retour de la Légende lyonnaise est d’une symbolique forte dans le cœur des supporters lyonnais. C’est comme si Pauleta revenait au PSG, Didier Drogba à l’OM ou encore Dagui Bakari au LOSC. Jusqu’à preuve du contraire, ces derniers n’ont pas les bagages techniques pour occuper le poste de directeur sportif mais sont une excellente vitrine pour le club.



                C’est tout un symbole. Tout simplement. Jean-Michel Aulas avait besoin de regagner la confiance de son public. En plaçant le « Roi Lion » à cette place, JMA paraphrase un certain Général de Gaulle et son « Je vous ai compris » prononcé à Alger en 1958.

                A Lyon, Juninho est une Légende. Mais en France, en Europe et dans le Monde, Juninho ne peut pas jouir d’une telle réputation. Il est certes, un très bon joueur qui a marqué de très jolis buts et des réalisations décisives. Mais il ne peut pas prétendre au titre de « légende mondiale ». Sa meilleure performance au concours du Ballon d’Or est une douzième place en 2005. Cependant, il n’est pas non plus un sombre inconnu.

                Manque d’expérience




                Comment juger un directeur sportif et son coach sans voir de match ? Pour le moment, Juninho et Sylvinho doivent travailler pour bâtir une équipe performante pour la saison 2019/2020. C’est bien évidemment trop tôt pour s’enflammer. Mais c’est également trop tôt pour les critiquer.



                C’est le premier poste en dehors des terrains pour Juninho. Dans sa nouvelle carrière, il ne pourra pas compter sur un coup franc lumineux lobbant Victor Valdes pour briller. Il devra prendre les bonnes décisions et surtout trouver un terrain d’entente avec son patron. De plus, la Ligue 1 n’a pas la réputation d’être la plus facile à jouer. Juninho est retiré d u football français depuis une décennie et Sylvinho ne connait pas le championnat. Les difficultés du championnat sponsorisé par un marchand de meubles ne sera pas une partie de plaisir.



                Revenir à ce poste et avec ce statut peut paraitre compliqué. Soit cela se passe très bien et il polit un peu plus sa statue en or dans le cœur des lyonnais. Soit cela se passe mal et il part sur une mauvaise note. Dans ce cas, il faudra soigner sa sortie afin de ne pas mettre en danger sa réputation dans la Capitale des Gaules. Sa première expérience peut avoir des allures de « casse-gueule ». Cependant, une autre légende avait pris le pari risqué de revenir sur ses terres avec de nouvelles fonctions (cette fois sur le banc) et a réussi à gagner trois Ligues des Champions. Cet homme, c’est Zinédine Zidane…

                Objectifs très/trop hauts ?




                Sa première expérience sera dans une équipe qui jouera le haut du tableau de Ligue 1 et qui disputera la Ligue des Champions sans passer les barrages. Pour un dépucelage, c’est plutôt risqué. Juninho et Sylvinho seront attendus au tournant avec des grosses performances à faire et un public assez exigeant.



                Si l’OL termine en dehors du Top 3 français, cela sera considéré comme un échec. Une deuxième place est même largement jouable. Une élimination avant les huitièmes de finale de la Ligue des Champions sera considérée comme un échec. Une place en quart de finale est même jouable. L’objectif est de faire mieux que le prédécesseur Génésio (3e de L1 et 1/8 de C1).



                Une semaine seulement après leur nomination, le duo brésilien a réalisé sa première performance sportive : ils ont arraché leur qualification en Ligue des Champions sans passer par les barrages. Certes, ce droit a été acquis uniquement grâce à la victoire de Chelsea en finale d’Europa League. Mais cela n’est pas négligeable. On dit merci qui ?



                En dehors de son nom, Juninho devra prouver qu’il a la même mentalité de gagnant dans les locaux de l’OL que celle qu’il affichait sur le terrain. Aura-t-il le droit à l’erreur ? Aura-t-il droit à un sursis ? La patience pourra-t-elle avoir sa place dans les tribunes du Groupama Stadium ? La pression est donc sur ses épaules.

                Communication à double tranchant




                Pour appâter les supporters, il faut des actes. Mais comme la saison n’a pas encore commencé, il faut les attirer avec des mots. Et ça a l’air de fonctionner. « Le meilleur joueur de l’équipe est né le 3 août 1950. Il s’appelle Olympique Lyonnais ». Cette phrase a été lâchée par Sylvinho lors de la conférence de pression de présentation. Les propos sont jolis mais paraissent même trop belles. Cette phrase a été travaillée tel un politicien qui demande à voter pour lui. Mais ça marche.



                Les mots seront-ils les mêmes si Sylvinho et Juninho venaient à commencer la saison avec six défaites ? Sylvinho pourra-t-il rester aussi politiquement correct lorsqu’il entendra les premiers sifflets ? Le public lyonnais semble monté tellement haut au niveau des sentiments qu’une redescente émotionnelle pourrait faire très mal.



                Le public lyonnais n’est pas non plus crédule. Il se réjouit juste d’avoir un entraineur et un directeur sportif à leur écoute. Cependant, il ne va attendre qu’une chose : des résultats. Le Mercato va être compliqué et les bons coups seront à faire. Une chose est sûre, le public ne fera pas de cadeau en cas de contre-performance.



                Comme en amour, les lyonnais vivent sur un nuage les premiers jours de leur relation avec Juninho et Sylvinho. Après une relation tumultueuse, le public devra construire une relation saine afin qu’elle ne se dégrade pas au fil des matchs. Pour le moment, tout va bien dans le meilleur des mondes. Le rectangle vert fera évoluer leur relation.



                (Crédit photo : Twitter officiel de l’Olympique Lyonnais)

                Dingue de lire cela ...

                Commentaire


                • Envoyé par tendreg Voir le message
                  https://wesportfr.com/lyon-en-fait-i...-avec-juninho/
                  Lyon en fait-il trop avec Juninho ?

                  par Johnny Fudal
                  2 juin 2019
                  Football, Ligue 1

                  Ce mardi 28 mai 2019, l’Olympique Lyonnais a présenté son nouvel entraîneur, Sylvinho et surtout son nouveau directeur sportif, Juninho. L’arrivée des brésiliens suscite énormément d’engouement chez les supporters lyonnais. Mais est-ce de l’enflammade ou juste de l’optimisme ?



                  Entraineur du groupe professionnel de l’Olympique Lyonnais depuis décembre 2015, Bruno Génésio a annoncé qu’il allait quitter le club à la fin de l’exercice 2018/2019. En ce sens, les dirigeants ont décidé de frapper un grand coup en nommant Juninho en tant que directeur sportif et Sylvinho sur le banc des Gones. La nomination de Juninho a des allures d’opération (re)séduction. A en lire les réactions sur les réseaux sociaux, l’objectif reconquête est largement atteint.



                  Vu de l’intérieur, cette nomination peut être une très belle opportunité et surtout un joli rachat dans les cœurs des supporters. Mais de l’extérieur, l’excès d’optimisme peut faire chavirer les supporters des clubs rivaux vers une moquerie justifiée ou non. Nous sommes en juin, la réponse sur les terrains ne se fera que dans quelques mois ce qui laisse le temps au doute de prendre place dans les gradins lyonnais.

                  Passer du pâté au caviar




                  « Sah quel plaisir ! ». C’est ce que doivent se dire les supporters lyonnais en ce moment. En terme d’image, de communication et psychologiquement, cette nomination met du baume au cœur chez les Gones. Ils attendaient une grande nomination, ils l’ont eu. Après des mois, voire des années, de grogne, ils sont (enfin) entendus.



                  Les relations avec Bruno Génésio étaient plutôt tendues. Cela déteignait également sur l’entente entre le public et le grand patron de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. En une nomination, le président lyonnais a balayé d’une main ferme les réticences lyonnaises. Le public passe donc d’un entraîneur froid, parfois même peu empathique à une doublette qui leur dit ce qu’ils ont toujours voulu entendre.



                  Interrogé par Le Progrès, Bruno Génésio a déjà adoubé ses remplaçants. « Juninho est quelqu’un qui va énormément apporter à Lyon car il est très intelligent et connaît bien le club. (…) J’ai vu Juninho et Sylvinho lundi matin. Sylvinho, que je ne connaissais pas, m’a fait bonne très impression. (…) J’ai fait la transition avec eux, je leur ai donné quelques informations. Je ne voulais pas m’immiscer plus que ça. Le club a pris une orientation différente, je pense que ça va fonctionner. (…) J’ai fait ce que j’avais à faire, j’ai laissé le club dans un état plus que correct pour que Juni et le staff fassent du très bon travail. (…) Ils ont aussi l’avantage d’avoir, à ma différence, une légitimité supérieure avec Juni qui fait qu’ils auront du temps. Le club est entre de bonnes mains. »

                  Le retour du Roi Lion




                  Juninho, c’est 344 matchs avec le maillot lyonnais. Juninho c’est 100 buts marqués avec Lyon dont 44 sur coup-franc. Juninho c’est surtout sept titres de champion de France. Le nom de Juninho est le symbole d’un Olympique Lyonnais qui marchait sur le football français et qui tentait de s’imposer en Europe avec de belles campagnes en Ligue des Champions. Juninho, c’est la nostalgie du paradis perdu.



                  Le retour de la Légende lyonnaise est d’une symbolique forte dans le cœur des supporters lyonnais. C’est comme si Pauleta revenait au PSG, Didier Drogba à l’OM ou encore Dagui Bakari au LOSC. Jusqu’à preuve du contraire, ces derniers n’ont pas les bagages techniques pour occuper le poste de directeur sportif mais sont une excellente vitrine pour le club.



                  C’est tout un symbole. Tout simplement. Jean-Michel Aulas avait besoin de regagner la confiance de son public. En plaçant le « Roi Lion » à cette place, JMA paraphrase un certain Général de Gaulle et son « Je vous ai compris » prononcé à Alger en 1958.

                  A Lyon, Juninho est une Légende. Mais en France, en Europe et dans le Monde, Juninho ne peut pas jouir d’une telle réputation. Il est certes, un très bon joueur qui a marqué de très jolis buts et des réalisations décisives. Mais il ne peut pas prétendre au titre de « légende mondiale ». Sa meilleure performance au concours du Ballon d’Or est une douzième place en 2005. Cependant, il n’est pas non plus un sombre inconnu.

                  Manque d’expérience




                  Comment juger un directeur sportif et son coach sans voir de match ? Pour le moment, Juninho et Sylvinho doivent travailler pour bâtir une équipe performante pour la saison 2019/2020. C’est bien évidemment trop tôt pour s’enflammer. Mais c’est également trop tôt pour les critiquer.



                  C’est le premier poste en dehors des terrains pour Juninho. Dans sa nouvelle carrière, il ne pourra pas compter sur un coup franc lumineux lobbant Victor Valdes pour briller. Il devra prendre les bonnes décisions et surtout trouver un terrain d’entente avec son patron. De plus, la Ligue 1 n’a pas la réputation d’être la plus facile à jouer. Juninho est retiré d u football français depuis une décennie et Sylvinho ne connait pas le championnat. Les difficultés du championnat sponsorisé par un marchand de meubles ne sera pas une partie de plaisir.



                  Revenir à ce poste et avec ce statut peut paraitre compliqué. Soit cela se passe très bien et il polit un peu plus sa statue en or dans le cœur des lyonnais. Soit cela se passe mal et il part sur une mauvaise note. Dans ce cas, il faudra soigner sa sortie afin de ne pas mettre en danger sa réputation dans la Capitale des Gaules. Sa première expérience peut avoir des allures de « casse-gueule ». Cependant, une autre légende avait pris le pari risqué de revenir sur ses terres avec de nouvelles fonctions (cette fois sur le banc) et a réussi à gagner trois Ligues des Champions. Cet homme, c’est Zinédine Zidane…

                  Objectifs très/trop hauts ?




                  Sa première expérience sera dans une équipe qui jouera le haut du tableau de Ligue 1 et qui disputera la Ligue des Champions sans passer les barrages. Pour un dépucelage, c’est plutôt risqué. Juninho et Sylvinho seront attendus au tournant avec des grosses performances à faire et un public assez exigeant.



                  Si l’OL termine en dehors du Top 3 français, cela sera considéré comme un échec. Une deuxième place est même largement jouable. Une élimination avant les huitièmes de finale de la Ligue des Champions sera considérée comme un échec. Une place en quart de finale est même jouable. L’objectif est de faire mieux que le prédécesseur Génésio (3e de L1 et 1/8 de C1).



                  Une semaine seulement après leur nomination, le duo brésilien a réalisé sa première performance sportive : ils ont arraché leur qualification en Ligue des Champions sans passer par les barrages. Certes, ce droit a été acquis uniquement grâce à la victoire de Chelsea en finale d’Europa League. Mais cela n’est pas négligeable. On dit merci qui ?



                  En dehors de son nom, Juninho devra prouver qu’il a la même mentalité de gagnant dans les locaux de l’OL que celle qu’il affichait sur le terrain. Aura-t-il le droit à l’erreur ? Aura-t-il droit à un sursis ? La patience pourra-t-elle avoir sa place dans les tribunes du Groupama Stadium ? La pression est donc sur ses épaules.

                  Communication à double tranchant




                  Pour appâter les supporters, il faut des actes. Mais comme la saison n’a pas encore commencé, il faut les attirer avec des mots. Et ça a l’air de fonctionner. « Le meilleur joueur de l’équipe est né le 3 août 1950. Il s’appelle Olympique Lyonnais ». Cette phrase a été lâchée par Sylvinho lors de la conférence de pression de présentation. Les propos sont jolis mais paraissent même trop belles. Cette phrase a été travaillée tel un politicien qui demande à voter pour lui. Mais ça marche.



                  Les mots seront-ils les mêmes si Sylvinho et Juninho venaient à commencer la saison avec six défaites ? Sylvinho pourra-t-il rester aussi politiquement correct lorsqu’il entendra les premiers sifflets ? Le public lyonnais semble monté tellement haut au niveau des sentiments qu’une redescente émotionnelle pourrait faire très mal.



                  Le public lyonnais n’est pas non plus crédule. Il se réjouit juste d’avoir un entraineur et un directeur sportif à leur écoute. Cependant, il ne va attendre qu’une chose : des résultats. Le Mercato va être compliqué et les bons coups seront à faire. Une chose est sûre, le public ne fera pas de cadeau en cas de contre-performance.



                  Comme en amour, les lyonnais vivent sur un nuage les premiers jours de leur relation avec Juninho et Sylvinho. Après une relation tumultueuse, le public devra construire une relation saine afin qu’elle ne se dégrade pas au fil des matchs. Pour le moment, tout va bien dans le meilleur des mondes. Le rectangle vert fera évoluer leur relation.



                  (Crédit photo : Twitter officiel de l’Olympique Lyonnais)

                  Dingue de lire cela ...
                  Et si on fait 38 défaites en championnat, et 6 en LDC, le public lyonnais aura même le droit d’envahir la Pelouse du GS....., superbe article pas du tout à charge

                  La bonne nouvelle, c’est que ça rage sec sur leur nomination et ça me rassure car ça me rappelle les articles de la période où on raflait tout, continuez, on se délecte de ses articles nostradamiens de bas niveau
                  A deceção do Brasil !!!

                  Commentaire


                  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                    Dans une situation de crise (et un match perdu ne génère pas une situation de crise), c'est le patron qui monte au créneau, pas les subordonnés. Ca fait partie de son job.

                    Les pouvoirs d'un DS sont limités dès qu'il a besoin d'avoir l'aval d'une autre composante de l'institution. Si il y a désaccord, le patron est saisi et tranche.

                    On pense de suite au financier, mais ça peut être beaucoup plus banal. Exemple : Juninho : il faut changer la pelouse en urgence, le chef jardinier pas questions, dans 6 semaines, il y a des events et il faudra la changer à nouveau. Ca peut être le juridique (pour licencier un entraineur du centre de formation, il y a un formalisme).
                    Salut,

                    cnest st exactement ce que je dis, je pense que le patron de l’equipe Pro, c’est Juni à présent, il a été confirmé lors de la conf, seul point de référence actuellement, que Juni va choisir l’entraineur, le staff, les joueurs, et toutes les composantes liées à l’equipe Pro, ce n’est pas qu’un simple subordonné comme l’était Feu Nenese à juste dire amen à tout!

                    Il a » apparemment » déjà refermé des pistes de FloMo qu’il a jugé pas en phase avec sa politique d’équipe.

                    Pour le moment, je dis bien pour le moment, on est loin du subordonné, quand il aura un avis, il l’expliquera au joss pour qu’il valide sa décision ( en cas de pelouse, licenciement ou autre)

                    Tu es peut-être resté dans l’ancienne organisation, car tout ce que tu as écrit était 100% valable la saison dernière mais cette année, le lien Juninho Papynho est fort, et devra être scruté dans les semaines à venir au niveau des transferts pour voir qui parlera, et de là, nous aurons de plus en plus d’infos sur la place réelle de Juni dans l’organigramme
                    A deceção do Brasil !!!

                    Commentaire


                    • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

                      Salut,

                      cnest st exactement ce que je dis, je pense que le patron de l’equipe Pro, c’est Juni à présent, il a été confirmé lors de la conf, seul point de référence actuellement, que Juni va choisir l’entraineur, le staff, les joueurs, et toutes les composantes liées à l’equipe Pro, ce n’est pas qu’un simple subordonné comme l’était Feu Nenese à juste dire amen à tout!

                      Il a » apparemment » déjà refermé des pistes de FloMo qu’il a jugé pas en phase avec sa politique d’équipe.

                      Pour le moment, je dis bien pour le moment, on est loin du subordonné, quand il aura un avis, il l’expliquera au joss pour qu’il valide sa décision ( en cas de pelouse, licenciement ou autre)

                      Tu es peut-être resté dans l’ancienne organisation, car tout ce que tu as écrit était 100% valable la saison dernière mais cette année, le lien Juninho Papynho est fort, et devra être scruté dans les semaines à venir au niveau des transferts pour voir qui parlera, et de là, nous aurons de plus en plus d’infos sur la place réelle de Juni dans l’organigramme
                      Je suis tout à fait dans l'organisation actuelle.

                      La place de Juninho dans l'organigramme est parfaitement connue.

                      Il est DS.

                      Il est un subordonné au même titre que le Directeur administratif, le Directeur financier, ...

                      Il a la confiance de JMA (mais Vincent Ponsot aussi).

                      Quand il y aura désaccord avec un autre responsable de même rang, les 2 expliqueront leur point de vue et JMA tranchera (que l'on sache qu'il y a eu désaccord et que Aulas a arbitré est un autre sujet).

                      Tout ça, c'est du basique de la vie d'une entreprise.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                        Je suis tout à fait dans l'organisation actuelle.

                        La place de Juninho dans l'organigramme est parfaitement connue.

                        Il est DS.

                        Il est un subordonné au même titre que le Directeur administratif, le Directeur financier, ...

                        Il a la confiance de JMA (mais Vincent Ponsot aussi).

                        Quand il y aura désaccord avec un autre responsable de même rang, les 2 expliqueront leur point de vue et JMA tranchera (que l'on sache qu'il y a eu désaccord et que Aulas a arbitré est un autre sujet).

                        Tout ça, c'est du basique de la vie d'une entreprise.
                        Elle est tellement connue qu’un mec comme Flo a commencé à baliser pour sa place,

                        Juni s’appuiera sur les directeurs financiers et administratifs dans les dossiers mais c’est bien lui qui choisira les profils de joueurs à recruter, ce n’est ni Ponsot, ni un directeur administratif, ces personnes devront faire en sorte que les dossiers se fassent ou non, là je suis d’accord mais la direction du mercatal appartiendra à Juni

                        Apres, tu peux me sortir le fonctionnement de ton entreprise lambda, je n’ai pas de souci avec ça, mais cette année à l’OL, c’est Juninho et Sylvinho qui choisiront les joueurs de l’équipe et ils commencent déjà à le faire

                        Les autres directeurs prendront le pas pour finaliser les transactions, dans le cas d’un licenciement lié au sportif, tu crois que L’administratif aura son mot à dire si Juni ne valide pas le départ de la personne, moi j’en Doute fort

                        Je sais que le pas avec l’ancienne structure va bouleverser pas mal d’anciennes habitudes mais c’est le but recherché de la venue de Juni

                        Les gens pensent que Juni va sauter si Sylvinho se rate comme un simple subordonné lambda mais moi je comprends que Juni est là pour un bon moment et qu’il décidera du futur de Sylvinho et des autres entraîneurs à venir

                        On n’a pas fini de le voir notre petit Juni n’en déplaise à certains
                        A deceção do Brasil !!!

                        Commentaire


                        • Envoyé par Daymoon69 Voir le message
                          Elle est tellement connue qu’un mec comme Flo a commencé à baliser pour sa place,

                          Juni s’appuiera sur les directeurs financiers et administratifs dans les dossiers mais c’est bien lui qui choisira les profils de joueurs à recruter, ce n’est ni Ponsot, ni un directeur administratif, ces personnes devront faire en sorte que les dossiers se fassent ou non, là je suis d’accord mais la direction du mercatal appartiendra à Juni

                          Apres, tu peux me sortir le fonctionnement de ton entreprise lambda, je n’ai pas de souci avec ça, mais cette année à l’OL, c’est Juninho et Sylvinho qui choisiront les joueurs de l’équipe et ils commencent déjà à le faire

                          Les autres directeurs prendront le pas pour finaliser les transactions, dans le cas d’un licenciement lié au sportif, tu crois que L’administratif aura son mot à dire si Juni ne valide pas le départ de la personne, moi j’en Doute fort

                          Je sais que le pas avec l’ancienne structure va bouleverser pas mal d’anciennes habitudes mais c’est le but recherché de la venue de Juni

                          Les gens pensent que Juni va sauter si Sylvinho se rate comme un simple subordonné lambda mais moi je comprends que Juni est là pour un bon moment et qu’il décidera du futur de Sylvinho et des autres entraîneurs à venir

                          On n’a pas fini de le voir notre petit Juni n’en déplaise à certains
                          Tu es tellement obnubilé par le "changement" que tu perds toute lucidité pour apprécier ce qui change et ce qui perdure.

                          Demain comme hier, le Dir Juridique/Dir administratif ne seront pas à l'initiative d'une procédure de licenciement d'un cadre sportif

                          Demain comme hier ils apporteront leur expertise (et celle de leur service) à la réalisation de la procédure.

                          Ca, ça ne change pas.

                          Ce qui change est que l'initiative ne viendra plus de Aulas mais de Juninho.

                          Ce qui changera est ce qui se passera en cas de désaccord (par exemple si le motif est jugé trop léger par rapport à une saisine du Conseil des Prudhommes).

                          Hier, le Dir en discutait directement avec Aulas. Soit ils trouvaient un terrain d'entente soit JMA décidait. Le public n'en savait rien.

                          Demain, Juninho et le Directeur chercheront un terrain d'entente. En cas d'accord, dossier clos. En cas de désaccord persistant, l'arbitrage d'Aulas sera sollicité. Il entendra les 2 positions et décidera. La non plus, le public n'en saura rien (sauf si le "perdant" de l'arbitrage décide de rendre public le litige).

                          Je ne vois pas en quoi Maurice peut craindre pour sa place. Je n'ai pas entendu parler de la suppression de la cellule de recutement ni du remplacement de son re'sponsable.

                          Donc l'éventuel problème est ailleurs.

                          Je pense qu'il est (cf cas précédent) dans la possibilité qu'il aura ou pas de défendre directement sa position devant JMA (ce qu'il avait dans l'ancienne structure).

                          Pour moi, c'est son poids dans les décisions qui est en cause, pas place.

                          L'avenir de Juninho n'est pas lié au succès ou à l'échec de Sylvinho. Ce n'est pas pour rien qu'il est en CDI et non en CDD.

                          Il est en charge du recrutement. Dans le cadre de la stratégie définie par Aulas (laquelle peut évoluer, probablement pas être bouleversée).

                          Commentaire


                          • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                            Tu es tellement obnubilé par le "changement" que tu perds toute lucidité pour apprécier ce qui change et ce qui perdure.

                            Demain comme hier, le Dir Juridique/Dir administratif ne seront pas à l'initiative d'une procédure de licenciement d'un cadre sportif

                            Demain comme hier ils apporteront leur expertise (et celle de leur service) à la réalisation de la procédure.

                            Ca, ça ne change pas.

                            Ce qui change est que l'initiative ne viendra plus de Aulas mais de Juninho.

                            Ce qui changera est ce qui se passera en cas de désaccord (par exemple si le motif est jugé trop léger par rapport à une saisine du Conseil des Prudhommes).

                            Hier, le Dir en discutait directement avec Aulas. Soit ils trouvaient un terrain d'entente soit JMA décidait. Le public n'en savait rien.

                            Demain, Juninho et le Directeur chercheront un terrain d'entente. En cas d'accord, dossier clos. En cas de désaccord persistant, l'arbitrage d'Aulas sera sollicité. Il entendra les 2 positions et décidera. La non plus, le public n'en saura rien (sauf si le "perdant" de l'arbitrage décide de rendre public le litige).

                            Je ne vois pas en quoi Maurice peut craindre pour sa place. Je n'ai pas entendu parler de la suppression de la cellule de recutement ni du remplacement de son re'sponsable.

                            Donc l'éventuel problème est ailleurs.

                            Je pense qu'il est (cf cas précédent) dans la possibilité qu'il aura ou pas de défendre directement sa position devant JMA (ce qu'il avait dans l'ancienne structure).

                            Pour moi, c'est son poids dans les décisions qui est en cause, pas place.

                            L'avenir de Juninho n'est pas lié au succès ou à l'échec de Sylvinho. Ce n'est pas pour rien qu'il est en CDI et non en CDD.

                            Il est en charge du recrutement. Dans le cadre de la stratégie définie par Aulas (laquelle peut évoluer, probablement pas être bouleversée).
                            Tu paraphrases ce que j'ai écrit, et cela n'a rien à voir avec de la lucidité ou que sais-je, peut-être as-tu écrit trop vite, tout ce qui est notable est que le mode de fonctionnement a changé avec l'arrivée de Juni

                            Pour Flo, s'il n'est pas satisfait du poids de son poste, il n'y a rien à voir avec son poste, tu es parfois étonnant à t'enliser sur une voie tracée quitte à faire de la paraphrase à outrance

                            Ta dernière phrase l'indique car tu dis que Juni va faire la stratégie sportive et tu finis en disant que c'est Papy qui la définie, donc encore un non sens

                            Rien dans ce que tu indiques ne confirme l'ampleur du poste de Juni

                            Bref, je te propose d'en rediscuter quand les 1ers éléments de mercato seront connus avec quelque conf de plus, sa position apparaîtra plus nettement
                            A deceção do Brasil !!!

                            Commentaire


                            • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

                              Tu paraphrases ce que j'ai écrit, et cela n'a rien à voir avec de la lucidité ou que sais-je, peut-être as-tu écrit trop vite, tout ce qui est notable est que le mode de fonctionnement a changé avec l'arrivée de Juni

                              Pour Flo, s'il n'est pas satisfait du poids de son poste, il n'y a rien à voir avec son poste, tu es parfois étonnant à t'enliser sur une voie tracée quitte à faire de la paraphrase à outrance

                              Ta dernière phrase l'indique car tu dis que Juni va faire la stratégie sportive et tu finis en disant que c'est Papy qui la définie, donc encore un non sens

                              Rien dans ce que tu indiques ne confirme l'ampleur du poste de Juni

                              Bref, je te propose d'en rediscuter quand les 1ers éléments de mercato seront connus avec quelque conf de plus, sa position apparaîtra plus nettement
                              Non , il suffit de lire.

                              Commentaire


                              • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                Non , il suffit de lire.
                                Donc Juni ne va pas faire la stratégie sportive ? Que va-t-il faire exactement alors ? Là Tu t'égares mon ami

                                Il a (peut-être, réserve journalistique) déjà refusé des profils que Flo lui a présentés, donc il a déjà modifié la stratégie sportive, bref, on en reparle plus tard
                                A deceção do Brasil !!!

                                Commentaire


                                • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

                                  Donc Juni ne va pas faire la stratégie sportive ? Que va-t-il faire exactement alors ? Là Tu t'égares mon ami

                                  Il a (peut-être, réserve journalistique) déjà refusé des profils que Flo lui a présentés, donc il a déjà modifié la stratégie sportive, bref, on en reparle plus tard
                                  Je n'ai pas écrit ça non plus.

                                  Ton incapacité à lire ce qui est écrit est assez incroyable.

                                  Mais je n'ai aucun doute que la comm sera faite de sorte que toute décision sportive apparaisse venir de Juninho, quoi qu'il se soit passé en interne.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                    Je n'ai pas écrit ça non plus.

                                    Ton incapacité à lire ce qui est écrit est assez incroyable.

                                    Mais je n'ai aucun doute que la comm sera faite de sorte que toute décision sportive apparaisse venir de Juninho, quoi qu'il se soit passé en interne.
                                    Alors Juni ne va pas prendre la décision mais la COM( nouvel employé à l'OL) va dire qu'il a pris la décision, et tout ça, sans aucun doute, de mieux en mieux vraiment
                                    A deceção do Brasil !!!

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

                                      Alors Juni ne va pas prendre la décision mais la COM( nouvel employé à l'OL) va dire qu'il a pris la décision, et tout ça, sans aucun doute, de mieux en mieux vraiment
                                      Toujours ton incapacité à lire ce qui est écrit.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                        Toujours ton incapacité à lire ce qui est écrit.
                                        Qu'est-ce tu es tendu ces derniers temps, tout va bien, on est Dimanche, il fait chaud, va piquer une tête, ça va te détendre, et l'OL risque de cartonner l'année prochaine.
                                        A deceção do Brasil !!!

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

                                          Qu'est-ce tu es tendu ces derniers temps, tout va bien, on est Dimanche, il fait chaud, va piquer une tête, ça va te détendre, et l'OL risque de cartonner l'année prochaine.
                                          C'est tout ce que tu trouves à répondre, botter en touche ?

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par tendreg Voir le message
                                            https://wesportfr.com/lyon-en-fait-i...-avec-juninho/
                                            Lyon en fait-il trop avec Juninho ?

                                            par Johnny Fudal
                                            2 juin 2019
                                            Football, Ligue 1

                                            Dingue de lire cela ...
                                            Une belle daube ce truc. Ca a été écrit par le "youtubeur" John-Rachid ou un mec du genre ?
                                            Envoyé par stadier
                                            - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

                                              Et si on fait 38 défaites en championnat, et 6 en LDC, le public lyonnais aura même le droit d’envahir la Pelouse du GS....., superbe article pas du tout à charge

                                              La bonne nouvelle, c’est que ça rage sec sur leur nomination et ça me rassure car ça me rappelle les articles de la période où on raflait tout, continuez, on se délecte de ses articles nostradamiens de bas niveau
                                              je ne sais pas si on peut dire que ça rage,
                                              c'est juste un papier pour nous expliquer que ça peut foirer

                                              waouw, quelle nouvelle, y'a rien sinon dedans
                                              Supporter Expat, mais gone avant tout !

                                              Commentaire


                                              • Ceux qui ont un doute... Juninho est arrivé DS pas pour être là secrétaire d'aulas donc il sera le directeur du domaine sportif donc le décisionnaire, il a déjà commencé par imposer son choix de coach qui n'est ni Lyonnais ni Français... Cela devrait sauter au yeux sur la suite des décisions du côté de l'OL... depuis tout ce temps qu'aulas voulait un mec de confiance comme Juninho pour prendre du recul c'est pas maintenant qu'il a réussi a le faire venir qu'il va tout foutre en l'air... De plus Juninho n'a pas accepté cette fois ci le poste pour ne décider majoritairement de rien... Aulas sera juste le porte feuille. Juni aura un budget et il fera avec.

                                                Commentaire


                                                • Le retour de l'idole de tout une ville

                                                  Beaucoup d'incertitudes sur la saison prochaine, mais une grosse confiance en Juni qui est l'un des footballeurs les plus intelligents que j'ai pu entendre !

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par johnsnow Voir le message
                                                    Ceux qui ont un doute... Juninho est arrivé DS pas pour être là secrétaire d'aulas donc il sera le directeur du domaine sportif donc le décisionnaire, il a déjà commencé par imposer son choix de coach qui n'est ni Lyonnais ni Français... Cela devrait sauter au yeux sur la suite des décisions du côté de l'OL... depuis tout ce temps qu'aulas voulait un mec de confiance comme Juninho pour prendre du recul c'est pas maintenant qu'il a réussi a le faire venir qu'il va tout foutre en l'air... De plus Juninho n'a pas accepté cette fois ci le poste pour ne décider majoritairement de rien... Aulas sera juste le porte feuille. Juni aura un budget et il fera avec.
                                                    Oui, c'est aussi exactement ce que j'espere, et je dirais meme, j'attends.
                                                    Je ne vois pas du tout Juninho, comme un simple gadget pour "faire plaisir aux supporters" comme le dit l'article
                                                    Oui, ca aide a redorer le blason d'Aulas, mais Juni c'est surtout l'un des joueurs les plus professionnel, ambitieux, engagé que l'on a eut !

                                                    Lui on sait qu'il n'est pas venu a l'OL juste pour faire bien sur la photo, et autant "Juninho entraineur", j'aurais ete circonspect, un entraineur ca va, ca vient, et ca finit parfois mal (Garde, Genesio) meme si ca aime le club, autant Juniho Directeur Sportif, j'y crois fort et j'approuve !

                                                    On avait besoin d'un homme fort pour faire le lien -sportif- entre le President et l'entraineur. On l'a enfin.

                                                    Le President Aulas s'occupera toujours des finances, des possibilités des budget transferts
                                                    Mais c'est a Juni et l'entraineur qui auront le dernier mot sur les joueurs a recruter, a se separer suivant ces budgets.

                                                    Au dela du recrutement, je suis sur que Juni sera aussi la pour intervenir si l'OL fait fausse route avec l'entraineur
                                                    Que ce soit pour recadrer tout le monde, ce n'est pas a JMA d'aller dans les vestiaires a la mi-temps de chaque match comme il le faisait
                                                    Ou que ce soit pour se separer et recruter un nouvel entraineur, car avec un Juni DS, pour moi c'est une certitude, on n'attendra pas 3 voir 4 ans et demi pour changer d'entraineur si ce dernier n'arrive pas a donner une base collective a l'OL
                                                    Dernière modification par Pr.Skinner, 03/06/2019, 14h13.
                                                    "Hmmm oui mère..."

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X