Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le sport va droit dans le mur (du coronavirus)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    Ne pas donner la référence de cette publication me semble contraire à l'éthique de l'information, surtout dans les cironstances actuelles

    C'est le genre d'information qui mérite un décryptage ligne à ligne (en rouge dans le corps du texte)



    L'article est un collage de faits et d'opinion qui ne démontre rien

    Il est sous-tendu par la certitude que la chloroquine est le remède qu'il faudrait mettre en oeuvre immédiatement à grande échelle

    La suite dira peut être que c'est effectivement la solution à mettre en oeuvre

    Aujourd'hui, juger que les preuves sont insuffisantes n'a rien de criminel, surtout si on ne maitrise pas les conséquences de prise à grande échelle (cas où ce traitement est à proscrire, contrôle des précautions d'emploi, le tout afin d'éviter des accidents mortels dont on ne connait pas le nombre)
    Je ne vois aucune opinion, juste des faits et je ne vois pas bien ce que tu décryptes. Tu en tires toi même des conclusions... tes conclusions.

    Moi j'y vois juste une suite de faits et l'auteur se pose des questions mais se garde bien d'y apporter des réponses... à t'on au moins le droit de s'en poser ?

    Je reviendrais juste sur deux points de ce texte.

    1) le coût de 10 cents le cacheton où il dit que les laboratoires se penchent certainement sur des solutions plus onéreuses... C'est bien évidement de la supposition mais existe-il une personne assez crédule pour croire le contraire de la part d'un laboratoire ?

    2) J'ai relevé moi même dans la journée le peu d'écart entre la dose thérapeutique et la dose toxique mais il n'empêche qu'il faut préciser que la molécule aujourd'hui vue comme prometteuse pour guérir le Covid-19 n'est pas la chloroquine elle-même, mais l'un de ses dérivés, l'hydroxychloroquine.et elle a longtemps été disponible sans ordonnance. Un arrêté du 13 janvier a fait évoluer la législation. Elle est désormais "sous toutes ses formes" classée "sur la liste II des substances vénéneuses". Cela signifie que depuis environ deux mois, une prescription d'un médecin est indispensable pour les patients qui souhaiteraient s'en procurer. Un alignement avec ce qui se faisait jusqu'alors avec la chloroquine, inaccessible sans ordonnance depuis son autorisation de mise sur le marché.
    Après, j'en reviens au début, c'est factuel, juste une constatation. C'est toi qui juge que c'est mieux mais c'est ton avis et il n'engage que toi mais on est quand même en droit d'y voir un sacré alignement des planètes (là, c'est juste mon point de vue perso).

    Puis je rajouterais qu'il y a cette cabale aussi contre le pr Raoult, qu'on essaye de faire passer pour un charlatan alors que le gus est juste une sommité de renommée mondiale dans son domaine et qu'il a juste dit que la Chloroquine avait donné des résultats plus que positifs sur ses premiers tests.

    Bref chacun s'en fait son idée. J'ai voulu le poster car je trouvais une grande partie des faits assez pertinente.

    Commentaire


    • Envoyé par Fil-OM Voir le message

      Je ne vois aucune opinion, juste des faits et je ne vois pas bien ce que tu décryptes. Tu en tires toi même des conclusions... tes conclusions.

      Moi j'y vois juste une suite de faits et l'auteur se pose des questions mais se garde bien d'y apporter des réponses... à t'on au moins le droit de s'en poser ?

      Je reviendrais juste sur deux points de ce texte.

      1) le coût de 10 cents le cacheton où il dit que les laboratoires se penchent certainement sur des solutions plus onéreuses... C'est bien évidement de la supposition mais existe-il une personne assez crédule pour croire le contraire de la part d'un laboratoire ?

      2) J'ai relevé moi même dans la journée le peu d'écart entre la dose thérapeutique et la dose toxique mais il n'empêche qu'il faut préciser que la molécule aujourd'hui vue comme prometteuse pour guérir le Covid-19 n'est pas la chloroquine elle-même, mais l'un de ses dérivés, l'hydroxychloroquine.et elle a longtemps été disponible sans ordonnance. Un arrêté du 13 janvier a fait évoluer la législation. Elle est désormais "sous toutes ses formes" classée "sur la liste II des substances vénéneuses". Cela signifie que depuis environ deux mois, une prescription d'un médecin est indispensable pour les patients qui souhaiteraient s'en procurer. Un alignement avec ce qui se faisait jusqu'alors avec la chloroquine, inaccessible sans ordonnance depuis son autorisation de mise sur le marché.
      Après, j'en reviens au début, c'est factuel, juste une constatation. C'est toi qui juge que c'est mieux mais c'est ton avis et il n'engage que toi mais on est quand même en droit d'y voir un sacré alignement des planètes (là, c'est juste mon point de vue perso).

      Puis je rajouterais qu'il y a cette cabale aussi contre le pr Raoult, qu'on essaye de faire passer pour un charlatan alors que le gus est juste une sommité de renommée mondiale dans son domaine et qu'il a juste dit que la Chloroquine avait donné des résultats plus que positifs sur ses premiers tests.

      Bref chacun s'en fait son idée. J'ai voulu le poster car je trouvais une grande partie des faits assez pertinente.
      Que tu ne donnes pas la source de ce texte est totalement incompréhensible.

      Le début du texte insiste sur les faits. Comme tu le reconnais toi-même, il cite des faits et, dans le même texte, il se pose des questions. C'est à dire qu'il introduit une contradiction entre son présupposé (les faits) et le contenu réel (mélange de faits et d'interprétations). Cet écart entre l'intention proclamée et la réalité est une forme de manipulation du lecteur.

      Que mon analyse critique soit une opinion, je l'assume totalement.

      Raoult a fait un peu plus que de dire que la chloridrine avait donné des résultats plus que positifs. La recherche passe par des protocoles. Il est évident que son étude est plus que limite par rapport à eux (faiblesse de l'échantillon, élimination de sujets, mélange des genres entre le responsable de la publication et la liste des signataires). Le scepticisme d'une partie de ses pairs est un réflexe sain et nécessaire. La caballe médiatique, c'est autre chose.

      Commentaire


      • Envoyé par Fil-OM Voir le message
        C'est juste ton point de vue Maverick.

        Ceux qui planchent dessus pour trouver une solution en ont un certainement différent sinon ils s'emmerderaient moins à trouver des solutions si le championnat ne reprenait pas.

        Le problème que tu n'arrives pas à assimiler est qu'il y a eu 279 matchs de joués, de validés et qui ne peuvent par conséquent faire l'objet d'une annulation par contestation contentieuse et çà, c'est dans le règlement donc on en revient au même point, à part changer des règles, ce qui ouvrira la porte à des recours, il n'y a aucune solution.
        Ce que tu ne comprends pas c'est que personne ne dit d'annuler les matchs joués. C'est juste la compétition qui l'est;
        Et si les dirigeants essaient de trouver une solution ce n'est qu'une question d'argent. Ils veulent continuer car sinon plusieurs clubs vont sombrer. ils ne travaillent que sur la continuité du championnat.
        Mais surement pas pour trouver une solution au cas ou le championnat ne finit pas

        Commentaire


        • Envoyé par Fil-OM Voir le message
          Lecture assez intéressante.




          Coronavirus - Pour qui travaille vraiment le gouvernement Macron ?

          Reprenons les faits, rien que les faits :

          - le mari d’Agnes Buzy, Monsieur Levy, participe à l’inauguration du laboratoire P4 à Wuhan d’où le virus est sorti;
          - avant cela, le meme mari d’Agnes Buzyn s’est faché avec Didier Raoult, en refusant les label de l’INSERM au centre de recherche mondialement reputé (IHU) dirigé par le professeur Didier Raoult;
          - le professeur Didier Raoult montre que le classique medicament de la Chloroquine soigne 90% des cas de coronavirus s’ils sont depistés assez tôt, il s’oppose au confinement generalisé des porteurs sains qu’il juge digne du Moyen-Age. Il prone un depistage generalisé, et un traitement rapide avec la chloroquine, et avec confinement des seuls malades;
          - la chloroquine coute 10 centimes le comprimé; il est sûr que les laboratoire qui financent l’Inserm cherchent des solutions bien plus couteuses;
          - en octobre 2019, il faut savoir que Monsieur Levy, president de l’Inserm et mari de la ministre, a revoqué le statut de « fondation » des IHU, pour reprendre le controle sur leur recherche - le Professeur Raoult dirige l’IHU de Marseille, et est visé directement par cette directive;
          - le 13 janvier 2020, alors que l’epidemie se répand en Chine, Agnes Buzyn classe la Chloroquine (le fameux remede) dans les substances veneneuses (disponible seulement sur ordonnance), alors que cela fait 50 ans qu’elle est en vente libre;
          - il y a quelques semaine, Agnes Buzyn a dit avoir su que ce serait une hecatombe, et qu’il n’y avait pas de remede;
          - le gouvernement de Macron fait un confinement generalisé de la population, il ne parle pas de la chloroquine;
          - il affirme que les policiers ne doivent pas porter de masques (ils ont été volés pour la plupart, et il n’y en a meme pas pour les soignants);
          - il refuse le depistage de masse, pourtant pratiqué allègrement en Coree et en Allemagne, avec succès;
          - il refuse de fermer les frontieres avec les pays contaminés;
          - Le journal le Monde et l’Agence d’Etat de la santé qualifient les recherches du professeur Raoult de Fake News, avant de se retracter;
          - le Professeur François Perrone revele il y a quelques jours sur LCI que le stock de chloroquine de la pharmacie centrale française, a été pillé;
          - Ailleurs dans le monde, la semaine derniere, grâce à un tweet d’Elon Musk, en 48h, Donald Trump met a disposition de tous les americains la Cloroquine;
          - Le Maroc achete les stocks de chloroquine de Sanofi à Casablanca;
          - Le Pakistan va accroitre sa production de la chloroquine à destinantion de la Chine;
          - La Suisse exclut elle aussi le confinement generalisé de la population, pratique un large depistage et traitement rapide, et accuse la France de faire de la politique spectacle;
          -La société TEVA en Israel annonce qu’elle va livrer gratuitement plus de 10 millions de dose de chloroquine aux USA;
          - Estrosi, soigné lui-meme a la chloroquine, sans reponse du gouvernement, a appelé directement Sanofi pour qu’ils livrent la chloroquine aux hopitaux de Nice;
          - sous le lobbying intensif du Professeur Raoult, un test à grande echelle de la chloroquine a commencé finalement en France, sous la direction de l’Inserm (!), qui veut « refaire les experimentations dans d’autres centres medicaux independants » : ce qui prendra 6 semaines de plus... Presqu’aucun media n’en parle.

          A votre avis, pour qui et pour quoi travaille le gouvernement Macron ?
          toi t as vu la video de l autre débile de gilet jaune... ou alors c est toi....
          Ne soyez pas humain, soyez meilleur que ça

          Commentaire


          • Le coronavirus a-t-il été créé en laboratoire ?

            11/03/2020 (MIS À JOUR À 06:04)
            Par Elsa Mourgues
            Les idées claires |Est-il possible que des hommes, dans un laboratoire secret, aient créé cette épidémie mondiale ? C'est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.


            En pleine crise du coronavirus, une étude menée par des chercheurs de deux universités de New Delhi en Inde, a embrasé les réseaux sociaux. En effet, les chercheurs affirmaient avoir découvert dans certaines protéines du coronavirus des séquences d'acides aminés que l'on retrouve dans... le VIH.

            Rapidement, l'idée que le Covid-19 a été créé par l'homme, en laboratoire s'est propagée. La rumeur existait déjà aux temps du SRAS, en 2003, de la grippe A (H1N1) de 2009, d'Ebola ou encore du VIH lui-même. L'étude, peu rigoureuse, a depuis été retirée du site internet où elle était hébergée, mais les questions demeurent : y a-t-il un laboratoire secret à Wuhan, la région en Chine où le coronavirus a été identifié pour la première fois. Y a-t-il un lien avec le VIH ? Et l'homme est il capable de créer un virus en laboratoire sans laisser de trace ?

            Autant de questions que nous avons posées au professeur Olivier Schwartz, directeur scientifique de l'Institut Pasteur, à la tête de l’unité virus et immunité.

            Le coronavirus a-t-il été créé en laboratoire ?

            Pr. Olivier Schwartz : "Le coronavirus n’a pas été créé en laboratoire. Il y a des rumeurs effectivement comme à chaque nouvelle épidémie. Certaines personnes suspicieuses ou carrément paranoïaques imaginent la pire des théories conspirationnistes, mais là on sait que ce n’est pas le cas."

            Une étude a pourtant trouvé des traces de VIH dans le coronavirus ?

            Pr. Olivier Schwartz : "Il y a effectivement une étude scientifique qui a été déposée sur un site internet où les chercheurs peuvent mettre leurs résultats. Mais ces résultats ne sont pas validés, ils n’ont pas été examinés par d’autres équipes et là ça a été le cas. Une équipe de chercheurs a montré des homologies de séquences entre ce coronavirus et le VIH, mais en fait ça n’a aucune signification. La séquence du virus c’est une suite d’acides nucléiques de base, c’est 30 000 lettres différentes qui se suivent. 30 000 lettres c’est à peu près trente pages d’un livre par exemple, et ils ont comparé ces trente pages à trente autres pages d’un autre livre celui du VIH. Ils se sont aperçus qu’il y avait des groupes de trois ou quatre lettres en commun. C’est comme si dans un roman il y a écrit le mot "chat" et dans un autre roman il y a également écrit le mot "chat", parmi des dizaines de milliers de mots. Statistiquement il y a forcément des homologies, mais cela n’a aucune valeur c’est juste dû au hasard."

            Mais si cette étude a été retirée, c’est bien qu’elle dérangeait ?

            Pr. Olivier Schwartz : "Pas du tout. Les auteurs de l’étude se sont rétractés, ils ont retiré leur papier, parce que sur ce site il y a un dialogue qui s’instaure avec la communauté scientifique et l'avis majoritaire a montré que c’était complètement dû au hasard et que les séquences étaient trop petites pour suggérer une origine ou un mélange entre le VIH et le coronavirus."

            Quelles sont les preuves que ce n’est pas l’homme qui a créé le covid-19 ?

            Pr. Olivier Schwartz : "Tout simplement l’analyse de séquences. On sait maintenant analyser de façon très précise, en créant ce qu’on appelle des arbres phylogénétiques. On peut remonter l’origine d’un virus et on sait, par exemple dans le cas de ce coronavirus, qu’il vient d’un virus qui est présent naturellement chez certains animaux, chez certaines chauves-souris et également chez le pangolin. Chez ces animaux on peut trouver le virus identique à 90 ou 98 % presque d’homologie. Là, on sait que le virus est passé directement de la chauve-souris ou du pangolin à l’homme."

            Le virus a-t-il été créé dans un laboratoire secret à Wuhan ?

            Pr. Olivier Schwartz : "Dans la région de Wuhan il n’y a pas de laboratoire secret, il y a un laboratoire dit P4, il y en a en France aussi. P4 ça veut dire un certain niveau de sécurité et par exemple en France ou à Wuhan ces laboratoires servent à manipuler des virus de types Ebola, c’est pour protéger les manipulateurs et la population."

            Est-il possible que des scientifiques créent un virus ?

            Pr. Olivier Schwartz : "Non la nature le fait très bien. Elle a mis des centaines, voire des milliers, voire des millions d’années à les créer, je pense aux rétrovirus endogènes, par exemple, qui ont même été une forme rudimentaire de vie avant l’apparition de mammifère certainement. En laboratoire on peut faire des essais, mais on ne fera jamais aussi bien que la nature au cours de ces milliers, voire millions d’années."

            Est-ce qu’on pourrait savoir si un virus était créé par l’homme ?

            Pr. Olivier Schwartz : "Tout à fait. L’analyse de son patrimoine génétique permettrait de comprendre les manipulations s’il y en avaient. On pourrait voir un alignement de séquences ou des mots étranges qui ne viennent pas d’un processus naturel. Mais souvent quand on introduit ce genre de modifications dans un virus, ça a des effets plutôt mauvais pour le virus, tant mieux pour l’homme, le virus est moins capable de se multiplier avec ces additions étrangères dans son propre génome."
            Ne soyez pas humain, soyez meilleur que ça

            Commentaire


            • Non, le Covid-19 n'a pas été «inventé par l'Institut Pasteur»

              Par Vincent Coquaz et Fabien Leboucq 18 mars 2020 à 18:04Non, le Covid-19 n'a pas été «inventé par l'Institut Pasteur» Non, le Covid-19 n'a pas été «inventé par l'Institut Pasteur» Capture d'écran Facebook
              PARTAGER TWEETER Dans une vidéo virale, un homme affirme avoir les preuves que l’Institut Pasteur serait responsable de la création et de la propagation du Covid-19 à des fins mercantiles. Il empile en fait erreurs grossières et contre-vérité.

              Question posée par Smo le 18/03/2020

              Bonjour,

              «Une vidéo montre un homme affirmant que le nouveau coronavirus a été créé volontairement par l’Institut Pasteur», écrivez-vous en nous demandant «comment démontrer que c’est une fake news ?» Vous êtes nombreux à nous interroger sur cette séquence de vingt minutes. Elle montre un homme, seul face à sa caméra, avec quelques feuilles dans la main. Ce mercredi 18 mars, la vidéo originale totalisait plus de 3 millions de vues sur Facebook – ce qui ne tient pas compte des dizaines de fois où le contenu a été republié sur d’autres pages, comme ici dans un groupe de gilets jaunes où elle totalise près de 100 000 partages (au 19 mars, la vidéo avait été largement supprimé du réseau social).

              «L’heure est grave», commence cet internaute au ton alarmiste, «pas si sûr» qu’on lui dise la vérité sur la pandémie de Covid-19. Il promet la «vérité» aux personnes qui le regardent : «On va vous montrer par A+B comment a été créé le virus», poursuit l’homme, persuadé que «le virus est aujourd’hui là juste pour le fric». Dans sa ligne de mire ? L’Institut Pasteur, qui a pour sa part démenti par voie de communiqué cette «vidéo conspirationniste […] totalement fausse». Laboratoire P4

              L’homme de la vidéo se penche d’abord sur la construction du laboratoire P4 de Wuhan, ville de Chine dont est partie l’épidémie. Il assure avoir «récupéré un papier de Matignon» indiquant la présence de Français lors de l’inauguration, et plus particulièrement du président-directeur général de l’Inserm de l’époque, Yves Lévy. Qui se trouve être le mari de l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn (ce que la vidéo ne manque pas de rappeler).

              Le fameux document est vraisemblablement le discours du Premier ministre de l'époque, Bernard Cazeneuve, prononcé à la «cérémonie d’accréditation du laboratoire de haute sécurité biologique P4» Wuhan, le 23 février 2017, et qui n’a absolument rien de confidentiel puisqu’on le trouve sur le site du gouvernement. L’ancien ministre salue effectivement en introduction la présence d’Yves Lévy.

              Cet internaute en est sûr : l’épidémie est partie d’une chauve-souris échappée du laboratoire. A ce stade, il est pourtant établi que le virus n’a pas été créé par l’homme. Et ce grâce à «l’analyse de séquences» du virus, comme l’expliquait récemment Olivier Schwartz, directeur scientifique de l’Institut Pasteur, à la tête de l’unité virus et immunité, sur France Culture : «On sait maintenant analyser de façon très précise, en créant ce qu’on appelle des arbres phylogénétiques. On peut remonter l’origine d’un virus et on sait, par exemple dans le cas de ce coronavirus, qu’il vient d’un virus qui est présent naturellement chez certains animaux, chez certaines chauves-souris et également chez le pangolin. Chez ces animaux on peut trouver le virus identique à 90 ou 98 % presque d’homologie. Là, on sait que le virus est passé directement de la chauve-souris ou du pangolin à l’homme.» Le Sars-Cov-2 sévit actuellement

              Pourtant, et c’est le cœur de la vidéo, l’internaute insiste lourdement sur le fait que le Covid-19 a été «inventé». Il tient en main le fascicule de brevet européen siglé «EP 1 694 829 B1» (là encore, rien de bien secret : le document esttéléchargeable ici). Son titre : «Nouvelle souche de coronavirus associé au Sras [syndrome respiratoire aigu sévère] et à ses applications».

              Parce qu’il porte la date de 2004, et que l’Institut Pasteur apparaît parmi les titulaires de ce brevet, l’homme en est sûr : ce sont des scientifiques français qui auraient déposé, voilà plus de quinze ans, un brevet pour le Covid-19… Ce qui est parfaitement faux.

              Il convient ici de faire une clarification sémantique : la pandémie de coronavirus actuelle est due à un virus appelé le Sars-Cov-2, qui cause une maladie, appelée Covid-19 (2019-nCoV dans un premier temps). Dans le langage courant, par facilité, on parle, y compris dans les médias, du «coronavirus» pour désigner aussi bien le virus que la maladie.

              Comme l’expliquait CheckNews, le Sars-Cov-2 n’est pourtant que l’un des très nombreux coronavirus existant. «Les coronavirus forment une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies très diverses chez l’homme, allant du rhume banal au Sras, et qui causent également un certain nombre de maladies chez l’animal», explique le site de l’Organisation mondiale de la santé. C’est par abus de langage que le virus qui circule actuellement est appelé «coronavirus» (au lieu de «nouveau coronavirus»). Le brevet concerne le Sars-Cov-1

              Ce brevet brandi devant des millions d’internautes n’a donc rien à voir avec le Covid-19. Sur son site, l’Institut Pasteur rembobine : «En 2002, un premier coronavirus Sars-Cov-1 a émergé en Chine, responsable d’une épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère [Sras en français, Sars en anglais].» Des équipes planchent sur cette épidémie, qui s’étend à d’autres pays en 2003, et proposent l’année suivante un «candidat-vaccin» : «En 2004, ce candidat-vaccin contre Sars-Cov-1 a fait l’objet d’une déclaration d’invention (DI).»

              Comme le fait remarquer à CheckNews Olivier Schwartz, directeur de l’unité virus et immunité de l’Institut Pasteur, ce «premier coronavirus» n’est qu’un «cousin» du nouveau coronavirus qui sévit actuellement, le Sars-Cov-2. Et c’est bien le premier qui est concerné par le fameux brevet. D’ailleurs, «le savoir-faire développé en 2003 contre Sars-Cov-1, et le candidat-vaccin breveté en 2004, sont actuellement appliqués par les scientifiques concernés pour un projet en cours de vaccin potentiel contre Sars-Cov-2 (responsable de Covid-19)», ajoute l’Institut Pasteur dans son communiqué. Breveter n’est pas inventer

              Qui plus est, ce document n’est en fait qu’une description de ses premières séquences, ajoute Olivier Schwartz, et des premières pistes pour y trouver un vaccin. «On n’invente pas un virus, souffle le scientifique. Et des brevets comme celui-ci, il y en a des centaines voire des milliers chaque année.»

              Dernier signe de la grande confusion de cette vidéo : l’homme mélange allègrement vaccin (en général un traitement préventif) et antidote (traitement curatif) en expliquant qu’un «million trois cent mille Chinois ont été vaccinés» par «l’Institut Pasteur qui avait l’antidote». Selon lui, cela permettrait de prouver que «le crime profite» à l’institut français, qui ferait sciemment circuler le virus à des fins mercantiles. Problème : il ne précise à aucun moment de quelle épidémie il parle.

              Concernant le Covid-19, rappelons qu’il n’existe pour le moment aucun vaccin sur le marché mais que des essais cliniques sont notamment en cours aux Etats-Unis. Par ailleurs, des études sont actuellement menées en France sur la chloroquine, un médicament antipaludique, et son efficacité sur le Covid-19.

              Cordialement

              Edit : le 19 mars, la vidéo originale est supprimée de Facebook. Affirmation à vérifier

              Un homme prétend avoir les preuves que l'Institut Pasteur a "inventé" le virus responsable du Covid-19 Conclusion

              Tout est faux
              Ne soyez pas humain, soyez meilleur que ça

              Commentaire


              • voila, j ai mis 2 ITW qui coupent court a toute théorie du complot.

                Ce qui n empeche pas de penser que c est peut etre + la facon de vivre des humains qui peut entreiner ce genre de Virus.

                Le soucis, c est que de virus il y en a plein, et plein qui se découvre en chine sans etre nouveau, car il y a qq année la chine avait du retard dans leur analyse des virus, séquence ADN. Maintenant qu ils sont a la pointe, il peuvent découvrir de nouveaux virus qui ne sont pas si nouveaux mais qu ils ne pouvaient pas découvrir.

                De + comme la chine s ouvre encore + au monde, les virus voyagent encore + et encore + vite. On va beaucoup + en chine et les chinois vont encore + de partout.

                Le soucis avec le Covid19 c est qu il est asymptomatique la plupart du temps ce qui rend difficile de la controler. a la difference d un virus qui a une forme aggressive uniquement comme le stras et ébola par exemple. Dés que nous sommes contaminé, nous sommes bien malade, donc c est bien + facile de controler les épidémie de ces virus..

                Mais il va falloir s attendre a avoir des épidémie comme celle du Covid-19 bien + souvent
                Ne soyez pas humain, soyez meilleur que ça

                Commentaire


                • Je viens compléter avec la raison pour le classement de l'hydroxychloroquine en médicament vénéneux.
                  «Agnès Buzyn a classé la chloroquine sur la liste des substances vénéneuses», lit-on depuis au moins deux jours sur Twitter, ou sur des blogs. Plus précisément, c’est l’hydroxychloroquine, un antipaludique de la famille de la chloroquine, qui a effectivement été classée «sur la liste II des substances vénéneuses», par un arrêté du 13 janvier du directeur général de la santé, Jérôme Salomon, par délégation pour Agnès Buzyn quand elle était encore ministre de la Santé.

                  Or, depuis le mois de février, le professeur Didier Raoult défend l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19. Après avoir surtout rencontré des réserves sur ses travaux, il a présenté des premiers résultats considérés comme encourageants, et l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière a commencé à suivre le même protocole. Ce qui pousse des internautes à s’interroger (avec parfois des accents conspirationnistes) : «Très curieux qu’un médicament en usage depuis des années ait été rendu plus difficile d’accès juste au moment où l’épidémie de Covid-19 a éclaté», commente l’un d’eux sur un des blogs cités plus haut. Liste II des substances vénéneuses

                  D’abord, qu’est-ce que la liste II des substances vénéneuses ? Le site du ministère de la Santé résume : «Les médicaments sur listes I et II sont des médicaments soumis à prescription médicale et qui ne peuvent ainsi être obtenus que sur présentation d’une ordonnance rédigée par un médecin, un chirurgien-dentiste ou une sage-femme.»
                  Le code de la santé qui encadre le fonctionnement de ces listes précise (article L5132-6) que «la liste I comprend les substances ou préparations, et les médicaments et produits présentant les risques les plus élevés pour la santé.» Et dispose, à l’article suivant, que les médicaments sont inscrits sur ces listes «par arrêté du ministre chargé de la santé pris sur proposition du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé». L’arrêté du 13 janvier mentionne d’ailleurs bien qu’il a été pris «sur proposition du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé».

                  Cette proposition de l’ANSM au ministère a auparavant donné lieu à la consultation de l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. La consultation de l’Anses est une obligation réglementaire «en raison de ses attributions d’autorité compétente dans le domaine des médicaments vétérinaires», nous précise cette agence. Qui ajoute : «Dans le cas de l’hydroxychloroquine, l’avis de l’Anses a été sollicité mais aucun médicament vétérinaire ne contient cette substance active, c’est pourquoi l’Anses a émis un avis favorable.» Principe de précaution

                  L’intérêt de ce document de l’Anses est qu’il comporte en annexe la lettre de l’ANSM sollicitant l’avis. Ce courrier daté du 8 octobre 2019 est éclairant pour comprendre ce qui a motivé ce nouveau classement de l’hydroxychloroquine : «La chloroquine est inscrite sur la liste II des substances vénéneuses […] par arrêté du 7 janvier 1999. Les données issues de la littérature ont montré un potentiel génotoxique de la chloroquine in vitro et in vivo. Les données disponibles sur la génotoxicité de l’hydroxychloroquine sont quant à elles limitées. Toutefois, du fait de la similitude de structure et des propriétés pharmacologiques des deux molécules, le risque génotoxique de l’hydroxychloroquine ne peut être exclu.»

                  De nombreuses études ont en effet démontré la potentielle génotoxicité de la chloroquine. Comme le résume la base de données publique du médicament, «en raison du potentiel génotoxique de la chloroquine, les hommes et les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et jusqu’à 8 mois après l’arrêt du traitement.» De même, la chloroquine ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.

                  Pour faire simple, le raisonnement de l’ANSM est le suivant : la chloroquine est potentiellement génotoxique. Or, l’hydroxychloroquine est proche de la chloroquine, et même si les données scientifiques manquent à son sujet, mieux vaut la classer dans la liste II des substances vénéneuses (comme la chloroquine). C’est d’ailleurs la réponse que donne à CheckNews l’agence du médicament : ce nouveau classement doit permettre d'«harmoniser les conditions de prescription et de délivrance entre ces deux médicaments étant donné qu’ils appartiennent à la même classe thérapeutique et qu’ils ont des indications communes».
                  Le professeur Zahir Amoura, du service de médecine interne II de la Pitié-Salpêtrière, chef du centre national de référence du lupus, qui prescrit de longue date l’hydroxychloroquine à ses patients, objecte : «Ça fait plus de vingt ans qu’on donne le plaquenil [seul médicament sur le marché français à base d’hydroxychloroquine, ndlr] à des femmes enceintes, ça réduit les poussées et on n’a pas constaté de malformation sur les fœtus.» L’ANSM a donc fait le choix d’une attitude réglementaire, étendant à l’hydroxichloroquine les observations faites de la chloroquine, en contradiction avec les constats du médecin sur le terrain, selon ce spécialiste. Sanofi et pénurie

                  Qu’est-ce qui a motivé l’ANSM a se prononcer sur la question ? Dans un mail qu’elle nous a adressé, l’agence du médicament commence par rappeler qu’en France, deux spécialités à base de chloroquine sont commercialisées. L’une d’entre elles, la nivaquine, est exploitée par Sanofi. Le laboratoire commercialise également le seul médicament sur le marché français à base d’hydroxychloroquine, le plaquenil.

                  Et l’ANSM de détailler : «En 2018, les laboratoires Sanofi ont déposé à l’ANSM une demande de mise à jour des informations disponibles dans la notice et dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) de ses médicaments à base de chloroquine (nivaquine) et d’hydroxychloroquine (plaquenil).» Sanofi confirme à CheckNews qu’une telle demande a bien été déposée en 2018. «Cette demande a abouti à une revue complète des dossiers d’autorisation de mise sur le marché (AMM) de ces médicaments par l’ANSM», poursuit l’agence. C’est à la suite de cette revue des dossiers que le statut des deux médicaments a été harmonisé. Sans que cela n’ait donc rien à voir avec l’épidémie du Covid-19.

                  Cet arrêté de janvier rendra-t-il plus difficile le fait de se procurer du plaquenil ? En théorie, oui, puisqu’une ordonnance est dorénavant obligatoire. Mais dans les faits, il y aura peu de changement. Le professeur Zahir Amoura estime que «l’arrêté est venu officialiser une pratique existante : généralement, aucun pharmacien ne délivrait de plaquenil à un patient sans ordonnance».

                  Qui plus est, cet arrêté n’a pas empêché une quasi-pénurie du médicament. Après les premières annonces (notamment du professeur Raoult) laissant penser que l’hydroxychloroquine pouvait soigner le Covid-19 «beaucoup de nos malades lupiques nous ont rapporté avoir du mal à se fournir en plaquenil», constate Zahir Amoura. Deux hypothèses selon lui : «Soit certains ont renouvelé leurs stocks quand il est apparu que l’hyrdoxichloroquine pouvait traiter le Covid-19, par peur d’une pénurie qu’ils ont en fait créé eux-mêmes. Soit des médecins ont commencé à en prescrire en dehors des indications retenues habituellement.»

                  En résumé : il semble difficile d’imputer à Agnès Buzyn la décision de classer l’hydroxychloroquine (qui pourrait être efficace contre le Covid-19) parmi les substances vénéneuses. Cette décision a d’abord été motivée par une sollicitation de l’ANSM, à la suite d’une demande de 2018 du laboratoire qui produit le seul médicament contenant de l’hydroxychloroquine


                  https://www.liberation.fr/checknews/...neuses_1782466



                  Pour faire courr : la chloroquine a un potentiel génotoxique et vu qu'il n'y a pas suffisamment d'études sur l'hydroxychloroquine et qu'elle est très proche de la chloroquine elle a été classée en classe II par principe de précaution.

                  Commentaire


                  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                    Que tu ne donnes pas la source de ce texte est totalement incompréhensible.

                    Le début du texte insiste sur les faits. Comme tu le reconnais toi-même, il cite des faits et, dans le même texte, il se pose des questions. C'est à dire qu'il introduit une contradiction entre son présupposé (les faits) et le contenu réel (mélange de faits et d'interprétations). Cet écart entre l'intention proclamée et la réalité est une forme de manipulation du lecteur.

                    Que mon analyse critique soit une opinion, je l'assume totalement.

                    Raoult a fait un peu plus que de dire que la chloridrine avait donné des résultats plus que positifs. La recherche passe par des protocoles. Il est évident que son étude est plus que limite par rapport à eux (faiblesse de l'échantillon, élimination de sujets, mélange des genres entre le responsable de la publication et la liste des signataires). Le scepticisme d'une partie de ses pairs est un réflexe sain et nécessaire. La caballe médiatique, c'est autre chose.
                    Il n'y a pas de source car ce n'est pas un article mais l'extrait d'une conversation tout à fait informelle que je trouvais intéressante.

                    La seule interprétation que je vois est sur la supposée avidité des laboratoires pharmaceutiques mais on peut le comprendre quand on connait leur lobbying auprès de l'UE

                    À aucun moment Raoult a nié qu'il y avait des protocoles et a même suggéré qu'ils soient lancés le plus rapidement possible. Avoir du scepticisme c'était finalement abonder dans son sens, reconnaitre qu'il y a des résultats probants et reconnaitre qu'il y a encore du travail mais certainement pas vouloir faire passer cette molécule pour de la poudre de perlimpinpin surtout si les "pairs" en question sont 3 niveaux en dessous en connaissance et en talents... et je ne suis pas du tout sur que la cabale puisse être séparé de ce cirque.

                    À noter que nous sommes quand même loin d'une période pépère où les labos ont tout leur temps pour pour trouver leur Graal.

                    À bientôt 200 morts/jour, je crois qu'il est pire de ne rien faire plutôt que de prendre un risque en faisant.

                    Bizarrement les tests sont aujourd'hui jugés assez satisfaisants pour les porter à grandes échelles (sur 800 personnes) alors qu'en off ce sont des milliers de patients qui sont maintenant traités à travers toute la France avec un Philippe qui explique qu'il n'y a aucune raison que le médicament ne soit pas utilisé si cela a été décidé de façon collégiale... juste 3 semaines de perdues avec les conséquences qu'on connait.

                    Commentaire


                    • Envoyé par maverick Voir le message

                      Ce que tu ne comprends pas c'est que personne ne dit d'annuler les matchs joués. C'est juste la compétition qui l'est;
                      Et si les dirigeants essaient de trouver une solution ce n'est qu'une question d'argent. Ils veulent continuer car sinon plusieurs clubs vont sombrer. ils ne travaillent que sur la continuité du championnat.
                      Mais surement pas pour trouver une solution au cas ou le championnat ne finit pas
                      Bah si t'as une boule de cristal, il n'y a plus débat.

                      Commentaire


                      • Envoyé par MrPersonne Voir le message
                        Pour faire courr : la chloroquine a un potentiel génotoxique et vu qu'il n'y a pas suffisamment d'études sur l'hydroxychloroquine et qu'elle est très proche de la chloroquine elle a été classée en classe II par principe de précaution.
                        Désolé je dois aller bosser donc je n'ai lu que le "pour faire court"

                        Le Plaquenil 200mg est un médicament qui contient de l'hydroxychloroquine et qui existe depuis 2004 et qui a donc reçu toutes les études nécessaires avant sa commercialisation... On ne va quand même pas accuser les laboratoires de faire en "temps de paix" ce que Raoult veut faire en "temps de guerre" ? À savoir bâcler le boulot.


                        Commentaire


                        • Il ne fait pas de doute que le psg aurait été champion, malgré ce qu'on pense de ce club et des conditions particulières dans lesquelles il évolue. Finalement, tout le monde s'en fout de son titre , parce que ca n'a plus d'intérêt.Donc , on lui file le titre et basta. Après pour moi, le seul moyen de sauver l'OL qui malheureusement est 7e , c'est de faire des phases finales avec 8 clubs pour décider du 3e pour la LDC . Puisque l'écart avec le 2e est conséquent , même si avec le repos obligé, les cartes pourraient être rebattues si le championnat continuait ,ce qui parait inenvisageable.En attendant le suites du fair play pour l'om. Donc on acte les deux premiers ( avec Rennes si l'om est puni) et on fait 3 contre 8, 4 contre 7, 5 contre 6.Et une poule de 3 pour désigner le 3e LDC. ce qui fait 3 matches.
                          Noël au balcon, enrhumé comme un con

                          Commentaire


                          • j ai lu l itw de Rivere, le président de Nice.

                            Et j ai trouve asser interressant ce qu il dit.

                            En gros il veut caler le calendrier sur la coupe du monde qu qatar en 2022/

                            tout décaler et finir donc l actuelle saison en octobre/novembre et redémarrer la suivante en fevrier tout en intégrant l euro 2021 au coeur de la saison, en faisant une treve pour les championnat, reprise ensuite apres l euro et fin de la saison 20-21 idem en Novembre. Pareil pour la saison 21-22 avec la coupe du monde en novembre 22

                            Apres faudra t il recaler la saison suivante, ca il n en parle pas.

                            Mais, cela permettrait de ne pas jouer en Decembre-Janvier la ou les pelouses sont les moins bonne, et d avoir des matchs pendant les + beaux jours de la saison... en bref jouer la plupart du temps avec un temps et des pelouse correct, ca augmenterait le nb de spectateur et les pelouse ne serait pas des champs de patates comme sur certains match ( Amiens ou Caen )
                            Ne soyez pas humain, soyez meilleur que ça

                            Commentaire


                            • Envoyé par oliver69 Voir le message
                              Il ne fait pas de doute que le psg aurait été champion, malgré ce qu'on pense de ce club et des conditions particulières dans lesquelles il évolue. Finalement, tout le monde s'en fout de son titre , parce que ca n'a plus d'intérêt.Donc , on lui file le titre et basta. Après pour moi, le seul moyen de sauver l'OL qui malheureusement est 7e , c'est de faire des phases finales avec 8 clubs pour décider du 3e pour la LDC . Puisque l'écart avec le 2e est conséquent , même si avec le repos obligé, les cartes pourraient être rebattues si le championnat continuait ,ce qui parait inenvisageable.En attendant le suites du fair play pour l'om. Donc on acte les deux premiers ( avec Rennes si l'om est puni) et on fait 3 contre 8, 4 contre 7, 5 contre 6.Et une poule de 3 pour désigner le 3e LDC. ce qui fait 3 matches.
                              Si tu en déduis que le PSG est champion sans jouer tu peux alors en déduire que les finalistes des coupes domestiques sont qualifiés pour la coupe de l'UEFA car l'autre finaliste, PARIS, sera en LDC
                              Je ne vois pas pourquoi acter L' OM comme second...il a seulement 6 points d'avance sur le second et il reste 10 matchs à jouer

                              Commentaire


                              • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message


                                Raoult a fait un peu plus que de dire que la chloridrine avait donné des résultats plus que positifs. La recherche passe par des protocoles. Il est évident que son étude est plus que limite par rapport à eux (faiblesse de l'échantillon, élimination de sujets, mélange des genres entre le responsable de la publication et la liste des signataires). Le scepticisme d'une partie de ses pairs est un réflexe sain et nécessaire. La caballe médiatique, c'est autre chose.
                                Je suis d'accord et heureusement sinon cela serait catastrophique.

                                J'ai entendu hier un ancien directeur de la santé qui disait qu'il fallait respecter les protocoles et heureusemment car sinon il y aurait eu plus de morts à cause du cancer.

                                Je crois, fort modestement, cependant que l'on mélange maladie et pandémie. D'un coté on a du temps (je le dis avec prudence car les malades penseraient certainement pas la même chose...) et de l'autre coté non. Dans ce cas il faut sortir de sa logique habituelle pour mettre des procédures d'urgence sinon on aura aucun médicament (je ne parle pas de vaccins) pendant des mois et le bilan sera alors bien plus lourd

                                Commentaire


                                • Envoyé par 69FAJA Voir le message

                                  Je suis d'accord et heureusement sinon cela serait catastrophique.

                                  J'ai entendu hier un ancien directeur de la santé qui disait qu'il fallait respecter les protocoles et heureusemment car sinon il y aurait eu plus de morts à cause du cancer.

                                  Je crois, fort modestement, cependant que l'on mélange maladie et pandémie. D'un coté on a du temps (je le dis avec prudence car les malades penseraient certainement pas la même chose...) et de l'autre coté non. Dans ce cas il faut sortir de sa logique habituelle pour mettre des procédures d'urgence sinon on aura aucun médicament (je ne parle pas de vaccins) pendant des mois et le bilan sera alors bien plus lourd
                                  Parfaitement. Le fait est que l'on est dans une situation d'urgence, "de guerre" comme on peut lire. Dans de telles circonstances, mon avis est que la logique "philosophique" doit rejoindre la logique "scientifique" (du moins quant à la démarche liée à la validation de résultats et la production de connaissances). Concrètement la question devient "peut on laisser un patient à la fatalité d'un appareil de réa et abandonner l'alternative d'un traitement potentiel n'ayant pas obtenu une validation scientifique rigoureuse ?".
                                  Mon avis est qu'à situation d'urgence, mesures d'urgences. Je suis certain qu'aucune famille ne pourra jamais se résoudre qu'un des leurs décède sur un lit attaché à une pompe sans qu'un traitement même hypothétique n'ait été employé.
                                  C'est quand même une journée à 30 Millions

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Yanloup Voir le message

                                    Parfaitement. Le fait est que l'on est dans une situation d'urgence, "de guerre" comme on peut lire. Dans de telles circonstances, mon avis est que la logique "philosophique" doit rejoindre la logique "scientifique" (du moins quant à la démarche liée à la validation de résultats et la production de connaissances). Concrètement la question devient "peut on laisser un patient à la fatalité d'un appareil de réa et abandonner l'alternative d'un traitement potentiel n'ayant pas obtenu une validation scientifique rigoureuse ?".
                                    Mon avis est qu'à situation d'urgence, mesures d'urgences. Je suis certain qu'aucune famille ne pourra jamais se résoudre qu'un des leurs décède sur un lit attaché à une pompe sans qu'un traitement même hypothétique n'ait été employé.
                                    J'aime quand tu fais acte de bon sens.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par tendreg Voir le message

                                      J'aime quand tu fais acte de bon sens.
                                      C'est toujours le cas. Même si mon bon sens ne plait pas à tout le monde
                                      C'est quand même une journée à 30 Millions

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par tendreg Voir le message

                                        J'aime quand tu fais acte de bon sens.
                                        .........!!!!!!

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Yanloup Voir le message

                                          C'est toujours le cas. Même si mon bon sens ne plait pas à tout le monde
                                          Il est vrai, même si je dois reconnaître que je suis plus en accord qu'en désaccord avec tes proses.
                                          Il n'y a que votre humour (avec ton pote Hagi...) où j'ai du mal, mais je m'y fait !

                                          Sans le net, on s’emmerderait clairement...

                                          Au passage Parker alors que l'ASVEL est leader est pour une saison blanche, il enfile de mieux en mieux le costume de futur patron de l'OL !

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par tendreg Voir le message

                                            Il est vrai, même si je dois reconnaître que je suis plus en accord qu'en désaccord avec tes proses.
                                            Il n'y a que votre humour (avec ton pote Hagi...) où j'ai du mal, mais je m'y fait !

                                            Sans le net, on s’emmerderait clairement...

                                            Au passage Parker alors que l'ASVEL est leader est pour une saison blanche, il enfile de mieux en mieux le costume de futur patron de l'OL !
                                            Du nouveau ou du réchauffé....

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par 69FAJA Voir le message

                                              Du nouveau ou du réchauffé....
                                              T'es mal luné toi .... on dirait !

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par tendreg Voir le message

                                                T'es mal luné toi .... on dirait !

                                                Non non tout va bien ...donc le "on dirait" a faux !!!!!

                                                Bon je pars au drive....

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Fil-OM Voir le message
                                                  Bah si t'as une boule de cristal, il n'y a plus débat.
                                                  pas besoin de boule de crystal. juste du bon sens
                                                  On va dire que le reflexe a aujourd'hui, est de voir comment sauver les meubles.
                                                  Un peu comme les JO....le temps passe et le bon sens fait prendre les bonnes décisions quand cela saute aux yeux de chacun
                                                  Pour la L1, cela viendra d'ici fin mai...tranquille.

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par maverick Voir le message

                                                    pas besoin de boule de crystal. juste du bon sens
                                                    On va dire que le reflexe a aujourd'hui, est de voir comment sauver les meubles.
                                                    Un peu comme les JO....le temps passe et le bon sens fait prendre les bonnes décisions quand cela saute aux yeux de chacun
                                                    Pour la L1, cela viendra d'ici fin mai...tranquille.
                                                    et que penses tu ( pensez vous car personne n a répondu) de la solution de Rivere ?
                                                    Ne soyez pas humain, soyez meilleur que ça

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X