Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le sport va droit dans le mur (du coronavirus)

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Upe
    a répondu
    Envoyé par InfosGones Voir le message

    Avec le recul je pense que c'était plutôt 100% que 99% à part peut-être Martin Terrier associal devant sa PlayStation.

    Tu vois bien que tout le monde le choppe en période de protocoles alors à l'époque sans protocoles sans masque, sans tests, ouais c'est 100% j'en suis sûr.

    On peut le chopper tout les 3 mois comme tout virus grippal et encore + quand tu es assymptomatique. Moins ton corps est atteint moins longtemps il reste immunisé. Il y a déjà des cas dans la population qui ont eu le covid 3 fois en 18 mois.

    J'avais encore eu raison un peu trop tôt pour être compris de tous.
    T'avais tort hier et tu as toujours tort aujourd'hui...

    Des joueurs qui ont eu le COVID, avant l'arrêt des championnats, y en a eu que quelques dizaines. Surtout en Italie.

    Aujourd'hui y a des protocoles, mais le virus s'est répandu partout. Et il peut y avoir une relâche après de si longs mois de protocoles.

    Enfin, il y a 18 mois le virus "n'existait pas" pour l'homme (et je ne crois pas que 3 contaminations, ça soit arrivé).

    Laisser un commentaire:


  • InfosGones
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message

    Moi je me rappelle d'un scientifique sur un forum qui affirmait courant mars 2020 que 99% des joueurs avaient eu le COVID... Pas toi ?

    ..
    Avec le recul je pense que c'était plutôt 100% que 99% à part peut-être Martin Terrier associal devant sa PlayStation.

    Tu vois bien que tout le monde le choppe en période de protocoles alors à l'époque sans protocoles sans masque, sans tests, ouais c'est 100% j'en suis sûr.

    On peut le chopper tout les 3 mois comme tout virus grippal et encore + quand tu es assymptomatique. Moins ton corps est atteint moins longtemps il reste immunisé. Il y a déjà des cas dans la population qui ont eu le covid 3 fois en 18 mois.

    J'avais encore eu raison un peu trop tôt pour être compris de tous.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par InfosGones Voir le message
    Le match de Lorient reporté pour Covid..., bizarre, pourtant un scientifique punk à chien m'a pourtant certifié devant le caisson de basse au jour de l'an, que y'a quasi pas de cas en Bretagne, et que c'est pas si contagieux que ça, en me proposant son gobelet de Bailey's-Bière-Bave, un mélange douteux.
    Moi je me rappelle d'un scientifique sur un forum qui affirmait courant mars 2020 que 99% des joueurs avaient eu le COVID... Pas toi ?


    Bref, sinon tranche de rire, le QSG place 400 salariés en chômage partiel. Les mecs vivent sous perfusion du Golfde mais viennent quand même racketter l'Etat Français. Cette honte qui n'en finira jamais...


    Ah et puis même si c'est pas lié qu'au Covid, la dette du Barça, 900Millions, putaïn...

    Laisser un commentaire:


  • InfosGones
    a répondu
    Le match de Lorient reporté pour Covid..., bizarre, pourtant un scientifique punk à chien m'a pourtant certifié devant le caisson de basse au jour de l'an, que y'a quasi pas de cas en Bretagne, et que c'est pas si contagieux que ça, en me proposant son gobelet de Bailey's-Bière-Bave, un mélange douteux.

    Laisser un commentaire:


  • tendreg
    a répondu
    Foot
    ESP
    exclusivité abonnésLe Barça rattrapé par l'explosion de sa dette

    Avec une dette estimée à 900 millions d'euros, le FC Barcelone se dirige vers une sévère cure d'austérité. La faute à des dépenses mal contrôlées depuis le départ de Neymar.



    Josep Maria Bartomeu, président du Barça de 2015 à octobre 2020. (Marc Gonzalez Aloma/Marc gonzalez aloma / afp7)
    Florent Torchut, à Barcelone14 janvier 2021 à 11h00
    partager


    Secoué sportivement et institutionnellement en 2020, le Barça l'est aussi financièrement. Selon La Vanguardia, sa dette atteint déjà 900 millions d'euros et devrait approcher prochainement le milliard d'euros. Alors que ses élections présidentielles doivent se tenir le 24 janvier (sous réserve de confirmation vendredi, après une réunion entre le Barça et les autorités locales), la nouvelle direction devra négocier près de la moitié de cette dette (420 M€) auprès de ses créanciers d'ici au mois d'août. Comment le club blaugrana en est-il arrivé là ?
    La saison dernière, la masse salariale représentait 61 % du budget


    Un article d'El Confidencial assurait fin décembre que « le départ de Neymar a accéléré les dépenses incontrôlées » du club catalan à partir de l'été 2017. « Le Barça s'est alors lancé dans l'achat de joueurs qui n'ont pas donné les résultats espérés. Dembélé, Coutinho, Griezmann... Cela représente 400 M€ de transferts qui ne répondent pas aux besoins du club », analysait l'économiste du sport José Maria Gay de Liébana dans ce média espagnol. « Alors que les lignes de trésorerie étaient déjà tendues, la direction du club a perdu le nord et s'est endettée de manière incohérente », ajoutait Marc Ciria i Roig, un autre économiste membre de la candidature de Joan Laporta en 2015.

    Dans la foulée du départ de Neymar pour le PSG, le club a prolongé plusieurs cadres, augmentant leur clause en même temps que leurs émoluments. Gerard Piqué, Sergi Roberto et Samuel Umtiti ont ainsi bénéficié d'un nouveau contrat en 2018, Jordi Alba en 2019. Les quatre défenseurs ont désormais des salaires allant de 9 à 15 M€ net. Résultat, la masse salariale de l'équipe première a explosé, son montant avoisinant les deux tiers du budget du club blaugrana l'an dernier (avant la crise sanitaire le Barça prévoyait un budget de 1047 M€ pour la saison 2019-2020, dont 639 M€ de salaires). Cet automne la Liga a enjoint le Barça et le Real Madrid de réduire drastiquement leur masse salariale, alors que selon les règles du Fair play financier, celle-ci ne peut dépasser les 70% de leur budget.

    Un premier accord entre les joueurs avait été trouvé au printemps, mais alors que le club a vu ses revenus chuter (billetterie, musée, boutique) les dernières tractations entre les deux parties se sont avérées laborieuses. Fin octobre, le Barça a annoncé les prolongations conjointes de Gerard Piqué, Marc-André Ter Stegen, Clément Lenglet et Frenkie de Jong, bouclées en échange d'un « ajustement salarial temporaire. » Un mois plus tard, un accord de principe était annoncé par le club, lui permettant d'économiser 122 M€ de salaires fixes cette saison et de payer en différé divers bonus sur les trois prochaines années (un montant estimé à 50 M€). Le Barça n'a toutefois pas communiqué quant à la ratification de cet accord.
    Forcé de vendre cet été ?


    La pandémie n'a bien évidemment pas arrangé les affaires du Barça. Alors que la direction tablait sur un retour progressif du public dans les stades (25 % en octobre dernier et 100% en février), celle-ci devra se résoudre à se passer de cette manne financière jusqu'à la fin de saison. L'Espai Barça, le projet de rénovation du Camp Nou est quant à lui paralysé, faute de proposition sérieuse d'investisseurs pour le naming.

    Le futur de Lionel Messi (86,9 M€ annuels brut de salaire selon France Football) est étroitement lié à l'état des finances barcelonaises. Toni Freixa et Emili Rousaud, deux des quatre candidats à la présidence du Barça prévue le 24 janvier, ont déjà averti que l'Argentin devrait faire un gros effort s'il décide finalement de prolonger son aventure en Catalogne. En attendant la décision de son capitaine, le club blaugrana prie pour que Rakuten ou Beko, deux de ses principaux sponsors, ne le lâchent pas. Les futurs dirigeants barcelonais devront se résoudre à vendre des joueurs pour éponger une partie de la dette. Alors que les élections pourraient être repoussées à cause de la situation sanitaire, ce sera le grand défi du nouveau président en vue du mercato d'été.

    Laisser un commentaire:


  • François-17
    a répondu
    Envoyé par Valke 1989 Voir le message

    La crise ira sans doute vers une perte de valeur pour une kyrielle de clubs. Voire des faillites.

    Des clubs qui ne valent plus rien au coeur d'un secteur qui brasse du pognon, ce n'est plus le soft power d'États ou d'oligarques qui va poindre...
    Les fonds de pension doivent être dans les startings bloks !
    J'achète une misère => j'attends la reprise sans investir ni m'intéresser au sportif => je revends avec plus value...
    Le foot pourrait bien devenir un repaire de vautours qui ne savent même pas ce qu'est un coup-franc et qui pensent qu'une touche ne se joue que sur un clavier d'ordinateur de trading.


    Je rêve d'un foot de centre de formation à taille humaine.

    Mais, franchement, la suite, je la vois pas bien belle...
    Je n'irai pas aussi loin que toi avec les fonds vautours et les fonds de pensions, même si j'adhère à ta vision en général. Ce sont les pubs, les marketings d'entreprises (de régionales à multinationales) et les réseautages (locaux puis ...) qui alimentent le monde du football, directement et indirectement. En contrepartie, le monde du football est une vitrine + un nexus à ne pas sous-estimer pour les activités propres de ceux qui brassent. Ici est leur problème.

    La perte de valeur dont tu parles, logique avec les événements extra-sportifs mais aussi la folie des grandeurs depuis 3 ans, risque de créer un cercle vicieux préjudiciable pour les distributeurs de fonds, à terme. Je veux dire que les claviers des ordinateurs auxquels tu fais allusion, sont intrinsèquement financés par l'attractivité des clubs, des sociétés partenaires, des évents en loges pour quelques boîtes, aussi et surtout du suivi des gens comme toi et moi (le ciblage initial, c'est nous).

    Chute du suivi (gradins, tv) et de l'investissement ("Messieurs, il n'y a plus de sucre"), effet domino où ceux qui misent tout sur le clavier finissent moins bien que ceux qui misent sur les hommes ou qui savent ramer. Question de long terme (avis personnel). Dans cette optique, je me doute que ça va ramasser dans les clubs, mais au final le retour de manivelle ira ailleurs. Les clubs vont prendre cher, le ballon et la passion ne disparaîtront pas. Ceux qui vont bouffer des pâtes sont justement ceux que tu réfutes, et ils le savent.

    Pour les clubs français, ça va jongler d'accord. J'ose croire que certains décideurs prendront conscience de quelques effets dominos dont ils seront les... derniers bénéficiaires. Image vulgarisée: sans les herbivores, les vautours n'ont plus aucune utilité. Ils sont au courant, ils ont fait des études.



    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    La crise ira sans doute vers une perte de valeur pour une kyrielle de clubs. Voire des faillites.

    Des clubs qui ne valent plus rien au coeur d'un secteur qui brasse du pognon, ce n'est plus le soft power d'États ou d'oligarques qui va poindre...
    Les fonds de pension doivent être dans les startings bloks !
    J'achète une misère => j'attends la reprise sans investir ni m'intéresser au sportif => je revends avec plus value...
    Le foot pourrait bien devenir un repaire de vautours qui ne savent même pas ce qu'est un coup-franc et qui pensent qu'une touche ne se joue que sur un clavier d'ordinateur de trading.


    Je rêve d'un foot de centre de formation à taille humaine.

    Mais, franchement, la suite, je la vois pas bien belle...

    Laisser un commentaire:


  • InfosGones
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message

    Et puis le projet n'est pas viable, comme à Montpellier d'ailleurs, et comme dans quasi toutes les villes, tous les clubs.

    ..
    Montpellier c'est viable, le stade va être petit 20.000, c'est ultra dynamique comme ville pour les loisirs, shopping, restaurant, etc, c'est hyper bien placé, l'A9 est passé de 4x4 à 8x8, aéroport, gare TGV, + Tram, le stade sera à 20 min de la mer et 20min du centre-ville.

    Les montpelliérains consomment beaucoup dans ce qui concerne le hors-Football, + les touristes.

    Il y a un public fidèle de 10.000 comme base, vont venir directement s'ajouter 5.000 personnes qui ont peur de la Paillade et qui n'y vont pas mais qui viendront au nouveau stade.

    Un Stade atypique avec sa grande tribune qui prend le mistral sans toiture sans muret, au bord du ruisseau Mosson rempli d'épaves de scooter brûlés, dans une rue sans issue qui contournent les HLM jusqu'à la place du Marché, c'est rédhibitoire pour toute la classe moyenne et supérieure de Castelnau, St Clément de Rivière, Lattes, Jacou, Clapiers, St gély du fesc.

    Le projet de Montpellier marchera, enfin..., faudrait pas qu'il descendent en Ligue-2 jusqu'à l'inauguration par contre...., sinon ça peut vite dégénérer en Nancy, Le Mans, Toulouse, Grenoble, Sochaux, Le Havre (bien que Grenoble et Toulouse, un investisseur compétent serait capable d'en faire deux bons clubs, mais bon la compétence de nos jours...)

    Entière confiance à Niccollin, projet 100% privé.
    https://france3-regions.francetvinfo...s-1911400.html

    "Le stade sera construit à l'Ode à la mer". Idéalement placé, à 200 m d'un arrêt du tramway (ligne 3), de l'autoroute, de la gare Sud de France et nous construirons des parkings silos qui serviront aussi au quotidien des habitants," explique-t-il aujourd'hui.

    Situé sur la commune de Pérols, près du Centre commercial Carrefour Lattes , le stade "Louis Nicollin" devrait accueillir 25.000 spectateurs et il sera financé à100 % par des fonds privés notamment par le Groupe Nicollin, propriétaire du MHSC. La grande majorité des investisseurs seront de la région de Montpellier. "100 % privé, le seul modèle en France, c'est Lyon."

    Laisser un commentaire:


  • Florentin
    a répondu
    C'est tout à fait juste mais comment ramener le Quatar à la raison? Ils n'ont pas besoin d'être raisonnables

    Laisser un commentaire:


  • François-17
    a répondu
    https://news.maxifoot.fr/om/le-foot-...oot-339747.htm

    Rien à ajouter.

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    Envoyé par Nono Red Devils Voir le message

    Je ne connais pas les sujets, mais peut etre que ces dossiers étaient déjà démarrés avant le covid,
    peut etre aussi avec le covid, les taux d'emprunt, ou les couts sont revus à la baisse et que pour faciliter ce genre de projets d'envergure les prix sont plus bas maintenant.

    Sinon, effectivement c'est bizarre que des clubs de milieu de tableau veuillent se doter de leur propre stade, et les municipalités vont accepter ça ? elles vont faire quoi de leur stade?
    Le foot vit des droits TV.
    Les TV sont en train de se faire menacer par le streaming illégal.

    Les géants surpuissants de l'industrie du disque ont sombré corps et bien en quelques mois. Et le business model de la musique a été bouleversé.
    Maintenant, tu dois faire des concerts pour t'en sortir. Du spectacle vivant.
    Est-ce le calcul ? Car la valeur refuge dans la pierre impliquerait de bâtir du logement...


    Va-t-on aller vers du foot que tu mates de plus en plus gratos ou presque et qui se financerait de plus en plus par du spectacle vivant un maximum de jours dans l'année ?
    La quesion peut se poser...

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par Pr.Skinner Voir le message
    Ce qui me derange un peu dans le titre de l'article c'est qu'ils veulent "s'offrir" un nouveau stade
    Ca sonne un peu comme un cadeau alors que ca coute une sacrée blinde un Stade

    Strasbourg a le projet le plus clair, c'est une rénov du stade de la commune, les contribuables, locaux, régionaux, nationaux vont donc intégralement le payer, puis le club par le biais du loyer qu'il paiera et qui sera surement augmenté par rapport a l'actuel cout de location.

    Pour Montpellier et Nimes, faut voir le montage mais je reste assez dubitatif quand j'entend que ca sera du 100% privé...

    Alors pour Montpellier j'ai cru lire qu'avec le Stade, y'aurait aussi un Casino (pas le supermarché !) et des Hotels, donc derriere tout ca, un gros paquet de fric potentiel qui rapporterait bien plus qu'un Stade pour le consortium privé... et les élus locaux qui palperont au passage, evidemment.

    Est ce que ce sera pareil pour celui de Nimes ?

    Parce que le projet de Nimes est etonnant. Ils comptent construire le nouveau stade, 100% privé la aussi, sur l'emplacement de l'actuel stade. C'est pas logique pour un projet privé, d'acheter un terrain ou se trouve deja un stade qu'il faudra demolir, c'est autre chose que d'acheter du terrain vierge ou agricole ! Meme avec un prix d'ami de la commune ca coutera beaucoup plus cher. Plus loufoque encore le projet propose aussi de construire un "stade provisoire" de 12.000 places en attendant, sur un terrain adjacent, appartenant la encore a la commune. C'est encore le privé qui va payer ca ? ils vont acheter/louer ? un 2eme terrain et y batir, ou plutot monter un stade en kit provisoire ? Celui la aussi faudra le demolir/demonter une fois fini ? Ca coute encore une fois une blinde !

    Alors ils auront quoi en echange ?
    Des casinos, l'autorisation de planter et d'exploiter des champs de coca ?
    C'est ce que le LOU Rugby a fait à Vénissieux.

    Par contre à Nîmes... pour être déjà allé aux Costières, je vois pas du tout où ils vont pouvoir créer un 2ème stade là où ils sont.

    Et puis le projet n'est pas viable, comme à Montpellier d'ailleurs, et comme dans quasi toutes les villes, tous les clubs.



    Sinon en Angleterre, 3700 joueurs/staff etc. des clubs de D2 à D4 testés, 112 positifs, soit 3,20%. Loin d'une catastrophe...

    Laisser un commentaire:


  • Nono Red Devils
    a répondu
    Envoyé par demonbak Voir le message
    Mouai, pas convaincu par les projets de ces deux clubs, de bâtir leurs propres stades. Potentielle bonne nouvelle pour la L1, peut-être mauvaise pour nous à Lyon (+ de potentielle concurrence pérenne) ? Pas sûr du tout. D'ailleurs la concurrence, si elle est saine (coucou le qatar), est bien plus positive à moyen-long terme pour un championnat et donc potentiellement pour les clubs, donc nous. Surtout nous.
    Après, autant Montpellier ça se tient car ils sont stabilisés en L1, autant Nïmes, ça se trouve dans les cinq prochaines années ils sont ventre mou de L2, je trouve ça risqué pour un club de cette envergure présent en L1 depuis moins de 10 ans. Surtout que bon 250M€, c'est une belle somme. Après c'est pas le club qui paye vous me direz.

    Par contre comme le précise Hagical, on est en pleine crise et là c'est la fête du slip, tout le monde achète/rénove son stade
    C'est ce qui me fait penser que stade ou pas, on risque pas forcément d'être concurrencé par ces clubs sur le long terme...
    Je ne connais pas les sujets, mais peut etre que ces dossiers étaient déjà démarrés avant le covid,
    peut etre aussi avec le covid, les taux d'emprunt, ou les couts sont revus à la baisse et que pour faciliter ce genre de projets d'envergure les prix sont plus bas maintenant.

    Sinon, effectivement c'est bizarre que des clubs de milieu de tableau veuillent se doter de leur propre stade, et les municipalités vont accepter ça ? elles vont faire quoi de leur stade?

    Laisser un commentaire:


  • Pr.Skinner
    a répondu
    Ce qui me derange un peu dans le titre de l'article c'est qu'ils veulent "s'offrir" un nouveau stade
    Ca sonne un peu comme un cadeau alors que ca coute une sacrée blinde un Stade

    Strasbourg a le projet le plus clair, c'est une rénov du stade de la commune, les contribuables, locaux, régionaux, nationaux vont donc intégralement le payer, puis le club par le biais du loyer qu'il paiera et qui sera surement augmenté par rapport a l'actuel cout de location.

    Pour Montpellier et Nimes, faut voir le montage mais je reste assez dubitatif quand j'entend que ca sera du 100% privé...

    Alors pour Montpellier j'ai cru lire qu'avec le Stade, y'aurait aussi un Casino (pas le supermarché !) et des Hotels, donc derriere tout ca, un gros paquet de fric potentiel qui rapporterait bien plus qu'un Stade pour le consortium privé... et les élus locaux qui palperont au passage, evidemment.

    Est ce que ce sera pareil pour celui de Nimes ?

    Parce que le projet de Nimes est etonnant. Ils comptent construire le nouveau stade, 100% privé la aussi, sur l'emplacement de l'actuel stade. C'est pas logique pour un projet privé, d'acheter un terrain ou se trouve deja un stade qu'il faudra demolir, c'est autre chose que d'acheter du terrain vierge ou agricole ! Meme avec un prix d'ami de la commune ca coutera beaucoup plus cher. Plus loufoque encore le projet propose aussi de construire un "stade provisoire" de 12.000 places en attendant, sur un terrain adjacent, appartenant la encore a la commune. C'est encore le privé qui va payer ca ? ils vont acheter/louer ? un 2eme terrain et y batir, ou plutot monter un stade en kit provisoire ? Celui la aussi faudra le demolir/demonter une fois fini ? Ca coute encore une fois une blinde !

    Alors ils auront quoi en echange ?
    Des casinos, l'autorisation de planter et d'exploiter des champs de coca ?

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Des stades modernes, fades, qui se ressemblent tous, et aux de remplissage hyper bas...

    Le projet de Strasbourg est beaucoup plus viable.

    Laisser un commentaire:


  • demonbak
    a répondu
    Mouai, pas convaincu par les projets de ces deux clubs, de bâtir leurs propres stades. Potentielle bonne nouvelle pour la L1, peut-être mauvaise pour nous à Lyon (+ de potentielle concurrence pérenne) ? Pas sûr du tout. D'ailleurs la concurrence, si elle est saine (coucou le qatar), est bien plus positive à moyen-long terme pour un championnat et donc potentiellement pour les clubs, donc nous. Surtout nous.
    Après, autant Montpellier ça se tient car ils sont stabilisés en L1, autant Nïmes, ça se trouve dans les cinq prochaines années ils sont ventre mou de L2, je trouve ça risqué pour un club de cette envergure présent en L1 depuis moins de 10 ans. Surtout que bon 250M€, c'est une belle somme. Après c'est pas le club qui paye vous me direz.

    Par contre comme le précise Hagical, on est en pleine crise et là c'est la fête du slip, tout le monde achète/rénove son stade
    C'est ce qui me fait penser que stade ou pas, on risque pas forcément d'être concurrencé par ces clubs sur le long terme...

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Vous avez VRAIMENT dit crise ???
    Malgré les tribunes vides, les dirigeants des clubs de Montpellier et Nîmes (Ligue 1) portent des projets de nouveaux stades. Deux projets financés par des fonds privés.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Crise ?? Vous avez dit crise ???
    Le cabinet anglais Populous, qui a notamment réalisé le nouveau Wembley ou le Groupama Stadium, a été choisi ce mardi pour rénover et agrandir le stade de la Meinau, à Strasbourg.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Vue la célérité extrême et l'efficacité ébouriffante avec laquelle la France se vaccine, on ne peut pas/plus exclure l'hypothèse d'un arrêt (provisoire ou non) de la L1...

    Comme dirait Rudi, "on serait bien inspiré" de rester tout en haut du classement.. '
    Privé de Pedro Mendes, blessé, Montpellier devra aussi se passer de Téji Savanier et de Stephy Mavididi, positifs au coronavirus, pour son déplacement à Marseille, mercredi.

    Laisser un commentaire:


  • Valke 1989
    a répondu
    https://www.msn.com/fr-fr/sport/football/liga-tebas-tape-très-fort-sur-le-projet-de-superligue-européenne/ar-BB1c7zvc

    Serpent de mer encore et toujours. Bartomeu avait annoncé la position du Barça. Celle du Real présentée clairement aux socios.
    Ces prises de position officielles des grands d'Espagne, c'est que l'idée avance...
    Et Tebas ne semble pas si serein...



    Rien à voir mais Bourg-Peronnas bientôt repris par Venditelli avec Bonnaud et Vieira (l'ami MDA de JMA, pas l'ennemi MDR de Stadier.)
    Satellite.

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par Hagical Voir le message
    Moustache président ! Moustache président !
    Je ne suis pas sûr que cet argument le serve pour la présidence de la FFF.

    Laisser un commentaire:


  • Pr.Skinner
    a répondu
    Envoyé par tendreg Voir le message

    Je ne suis pas fan de moustache, mais lui au moins n'était pas le toutou de la FFF !!!
    Non, juste celui des Qataris
    "i apologize for this terribeul arbitrage"

    Laisser un commentaire:


  • tendreg
    a répondu
    Envoyé par Hagical Voir le message
    Moustache président ! Moustache président !
    Je ne suis pas fan de moustache, mais lui au moins n'était pas le toutou de la FFF !!!

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Moustache président ! Moustache président !
    Ancien patron de la Ligue de football professionnel (LFP) et actuel candidat à la présidence de la Fédération française de football (FFF), Frédéric Thiriez est revenu, sur RTL, sur l'arrêt de la saison de Ligue 1 2019-2020. Il affirme qu'avec lui, le Championnat ne se serait pas arrêté.

    Laisser un commentaire:


  • Pr.Skinner
    a répondu
    Hmmm peut-etre qu'avoir Pinault comme proprietaire, ca aide un peu a faire plier les assureurs.

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X