Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Futur entraîneur de l'OL

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par OL-web Voir le message
    Galtier plus loin que jamais des Gones, trois pistes creusées pour succéder à Garcia

    Selon Le Parisien, l’entraîneur lillois, auréolé de son titre de champion de France, se dirigerait vers Nice, obligeant Lyon à trouver une alternative pour remplacer Rudi Garcia.

    Dimanche dernier au Groupama Stadium, l’Olympique Lyonnais a dit adieu à une qualification en Ligue des champions, en s’inclinant face à l’OGC Nice (2-3), laissant les Gones à une décevante quatrième place, synonyme de Ligue Europa la saison prochaine. Cette dernière désillusion a été marquée par la dernière du capitaine Memphis Depay sous les couleurs lyonnaises, ainsi que la dernière de Rudi Garcia sur le banc de touche, à qui Jean-Michel Aulas et Juninho doivent rapidement trouver un successeur.

    Jardim, Favre, Bosz…
    Si Christophe Galtier, tout juste auréolé de son titre de champion de France avec le LOSC, faisait encore office de favori il y a quelques jours, Le Parisien affirme que le technicien de 54 ans privilégierait l’intérêt de l’OGC Nice. Le projet azuréen, la possibilité de ramener son staff, son augmentation salariale et la possibilité de se rapprocher de sa famille en Provence, semblent donc avoir convaincu le technicien de 54 ans. Face à ce probable camouflet, Juninho, le directeur sportif lyonnais, qui ne souhaiterait pas devenir entraîneur, va devoir trouver vite un plan B. Toujours selon le quotidien régional, après l’abandon de la piste Marcelo Gallardo, l’OL étudie les pistes menant à Leonard Jardim, limogé de Monaco en décembre 2019, Lucien Favre, licencié de Dortmund en décembre 2020, et enfin Peter Bosz, congédié du Bayer Leverkusen en mars dernier. Si Le Parisien ne précise pas l’état d’avancement de ces dossiers, un nouvel entraîneur est attendu à Lyon dans les dix jours maximum, afin de pouvoir se concentrer au plus tôt sur le mercato estival. Jean-Michel Aulas veut donc faire vite et bien, pour pouvoir retrouver dès la saison prochaine, la tant désirée Ligue des champions.
    Non, rien
    Nono : "Qui parle de sportif?"

    Commentaire


    • Envoyé par pmnx Voir le message
      @journalistemas
      Un proche d’un ancien joueur m’a dit que personne ne pouvait blairer Garcia et que ce qui l’a sauvé, c’est clairement la crise sanitaire car le groupe avait lâché la saison dernière... voir mes tweets précédents à ce sujet.

      (source sérieuse pas sortie du cul)
      C'est pas non plus le scoop de l'année.

      Commentaire


      • Envoyé par pmnx Voir le message
        @journalistemas
        Un proche d’un ancien joueur m’a dit que personne ne pouvait blairer Garcia et que ce qui l’a sauvé, c’est clairement la crise sanitaire car le groupe avait lâché la saison dernière... voir mes tweets précédents à ce sujet.

        (source sérieuse pas sortie du cul)
        Merci pour le lien.

        Si cela doit se jouer entre Favre et Bosz, que Galtier aille à Nice !

        Commentaire


        • Envoyé par 69FAJA Voir le message
          Bon...on peut oublier Galtier je pense...
          Pas grave, nous allons pouvoir activer l'une de nos 14 pistes de secours très avancées
          Nono : "Qui parle de sportif?"

          Commentaire


          • Envoyé par stadier Voir le message

            Mal à l'aise en société, psychorigide, désinterêt pour les medias. Ca devrait être un coup de foudre avec Favre.
            Je ne relèverai pas, t'en deviens lourd au passage !

            J'opte pour Bosz ....

            Commentaire


            • Envoyé par Hagical Voir le message

              Non, rien
              Ah si ... dis en plus .... sois honnête .... pour une fois !

              Commentaire


              • Envoyé par tendreg Voir le message

                Je ne relèverai pas, t'en deviens lourd au passage !

                J'opte pour Bosz ....
                Non mais sinon objectivement Juninho et Favre devraient s'entendre. Garcia avait un côté flambeur qui aurait dû alerter Juninho.

                Commentaire


                • Faut que ça Bosz dur à l'OL !
                  Nono : "Qui parle de sportif?"

                  Commentaire


                  • Envoyé par stadier Voir le message

                    C'est le foot professionel, je pense que personne n'est dupe. Galtier a bien débarqué dans un club ou ça se tirait dans les pattes qui venait de virer Bielsa, Blanc débarque à Paris après le départ d'Ancelotti, je sais pas comment étaient les relations mais j'imagine que Favre avec Zorc ça devait pas être simple tout le temps.

                    C'est un microcosme ou il y a du bluff, de la testosterone et encore plus d'ego et encore plus d'argent, ça rend les chiens enragés capables de se transformer en agneaux.
                    Bien évidemment. Merci. L'idée c'est toujours de dire que c'est mieux ailleurs, forcément.
                    http://www.youtube.com/channel/UC8C2..._as=subscriber

                    Commentaire


                    • Envoyé par stadier Voir le message

                      Non mais sinon objectivement Juninho et Favre devraient s'entendre. Garcia avait un côté flambeur qui aurait dû alerter Juninho.
                      Je pense qu'il a bluffé tout son monde lors de l'entretien .... Juni a été séduit !
                      Il a la classe, au passage, de ne pas répondre à ce type ....

                      Favre ou Bosz cela m'irait !
                      Favre c'était quasi fait à Lausanne ....

                      Commentaire


                      • A mon sens, notre cher président omnipotent porte une grosse responsabilité dans cet échec et dans tout ce déballage merdique.

                        Gérard houiller mettait sans doute de l'huile dans les rouages mais était une sorte de directeur sportif de l'ombre ne permettant pas a Juninho de prendre pleinement la mesure du poste et surtout de faire de vrais choix.

                        On savait tous ici que le choix Garcia n'était pas le choix de Juninho mais bien du trio houiller Aulas ponsot.

                        On le voit partout ailleurs... La réussite sportive repose en grande partie sur le binôme directeur sportif/entraîneur.

                        Quand l'institution est suffisamment forte, elle peut combler les brèches mais cela fini toujours par être le bordel !

                        Deux solutions à date : soit on considère que Juninho n'est clairement pas fait pour le poste de directeur sportif et on lui attribue un autre poste , soit on lui donne enfin les clés du sportif et on cesse définitivement avec une organisation bancale où les décideurs se superpostionnent.



                        Commentaire


                        • Pour avoir vu jouer nice , Favre ça joue mieux avec lui ( qu'avec Viera par ex ), par contre' je suis pas sur qu'il soit proche comme Galtier de ses joueurs . Donc quel choix ?

                          Commentaire


                          • Envoyé par pap06 Voir le message
                            Pour avoir vu jouer nice , Favre ça joue mieux avec lui ( qu'avec Viera par ex ), par contre' je suis pas sur qu'il soit proche comme Galtier de ses joueurs . Donc quel choix ?
                            Ben le troisième ....

                            Commentaire


                            • Envoyé par aQre06 Voir le message

                              Ce serait terrible pour OLinlove.
                              Benzema à pris la parole hier pour dire qu'il n'ira pas à Lyon cette été, pour le coup c'est plus que clair, on n'est jamais mieux servi que par sois même et c'est le joueur en question qui met les choses au clair, Olinlove s'est mouiller, il se trompe pour la première fois même si le mercato n'a pas débuter.

                              On va voir avec Galtier, autant pour Benzema il disait que c'était en très bonne voie autant il est sur et certain depuis la semaine dernière qu'il viendra à Lyon, il joue gros sur ce dossier, si jamais il ne vient pas chez nous, il aura perdu toute sa crédibilité en 3 jours alors qu'il avait été irréprochable depuis des années sans jamais en faire trop.

                              Si Galtier n'est pas bête, meme si Nice à un projet sérieux, Lyon c'est quand même une valeur sûr.

                              J'écoute Mohamed je sais pas quoi sur rmc, le type dit ouvertement qu'il doit choisir Nice, après avoir dit que Juninho était d'accord pour vendre Gouiri, qu'il ne sais pas pour le cas Caqueret , c'est fou d'être autant non objectif quand même, le mec ne se cache même pas de détester notre club, c'est Rothen qui est notre avocat depuis 18h !!
                              Envoyé par Jom69
                              cest quoi ce sou entendu?je suis un gone invertébré depuis ma tendre enfance

                              Commentaire


                              • Par contre Garcia n'a pas menti sur la gestion de Cherki, il y avais des consignes pour que ce dernier soit "frustré" car ses entraînements n'étaient pas aux niveaux attendu (j'ai eu cette infos il y a longtemps) ce qui explique qu'il n'entrait pas, ou jouer peu.

                                Il y avais une consigne très claire qui était que Cherki devait et doit devenir un joueur de classe mondiale et qu'il devait bosser plus que les autres, être largement meilleur que les autres, et que si ce n'était pas le cas il devait être "sanctionné"

                                Commentaire


                                • vu la manière dont garcia quitte ses ex clubs , depuis qq années et les conflits et rancoeurs qu il génère
                                  ne pas avoir contacté et pris les devants ( d après ce qui se dit de sources sures dans les medias) avec galtier pour assurer au max sa venue , et faire preuve de trop de respect au près d'une personne , qui comme dit plus haut , ne se gêne pas pour sortir le parapluie et pourrir tout le monde pour masquer sa part de responsabilité
                                  ne pas avoir contacté galtier comme un autre entraineur dailleurs.pour prendre les devants en sachant que de toutes facons il ne le garderai pas cela m interroge ( ou alors cela a été fait et la com este a été bien faite pour le masquer)

                                  tres decu que (visiblemente) galtier prefere aller voir les niçois on aura manqué souvent le coche avec un entraineur que j aurais aimé voir dans notre club depuis sa deuxiemme année dans le club des vers

                                  apres Favre ou un autre , on verra tres sincèrement j ai pas de préférence tout dépendra de l effectif
                                  sinon il y a qq chose qui nous empêche de recruter campos dans le rôle de feu GH ? ........ histoire de profiter de ses connaissances ?
                                  inscrit depuis 2000

                                  Commentaire


                                  • Assez fou comme Galtier défend le projet niçois et se dit impressionné par INEOS.

                                    Mon avis c’est qu’il ira là bas sauf revirement de situation.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par ZeyxX Voir le message
                                      On savait tous ici que le choix Garcia n'était pas le choix de Juninho mais bien du trio houiller Aulas ponsot.
                                      J'adore ce forum :
                                      - Houllier dit que ce n'est pas lui mais Juni qui a choisi RG
                                      - Aulas dit que Juni a choisi RG
                                      - Juni dit que c'est lui qui a choisi RG

                                      Mais ce n'est pas Juni qui a choisi RG, cette affaire c'est pire que la balle magique (celle de JFK, pas celle de Piniok).
                                      Supporter de l'Olympique Lyopresque.
                                      Presqu'en finale, presqu'en LdC.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par Khryis Voir le message
                                        Par contre Garcia n'a pas menti sur la gestion de Cherki, il y avais des consignes pour que ce dernier soit "frustré" car ses entraînements n'étaient pas aux niveaux attendu (j'ai eu cette infos il y a longtemps) ce qui explique qu'il n'entrait pas, ou jouer peu.

                                        Il y avais une consigne très claire qui était que Cherki devait et doit devenir un joueur de classe mondiale et qu'il devait bosser plus que les autres, être largement meilleur que les autres, et que si ce n'était pas le cas il devait être "sanctionné"
                                        il n y a pas besoin d etre grand clerc pour se rendre compte que CHERKI. peu parfaitement faire une hba. si il ne prends pas totalement le chemin du professionnalisme
                                        avoir du talent n a jamais suffit pour percer. il faut autre chose ce autre chose (pour le moment ) il ne la pas montré dans son attitude d apres tous les observateurs proches ( et de ce que j ai vu de certains de ses matchs en réserve il y a 2 ans
                                        ( et quant je dit percer c est pas faire un ou deux matchs. cest faire une carrière a la hauteur de ses espérance et du talent que l on a )
                                        inscrit depuis 2000

                                        Commentaire


                                        • LIGUE 1: POURQUOI LE LIEN ENTRE L’OL ET GALTIER EST TRÈS FORT


                                          Edward Jay
                                          Le 25/05/2021 à 19:20MuteAprès le LOSC, qu'il a annoncé vouloir quitter ce mardi, Christophe Galtier pourrait prendre la direction de l’OL. Un club qu’il connait déjà parfaitement, où il a laissé une très belle impression lors de son passage en tant qu’adjoint.

                                          Diplomate, gagneur, rassembleur, très bon en comm’, malin, tacticien, enthousiasmé par l’idée de venir à Lyon, où il a laissé un excellent souvenir. Christophe Galtier, qui vient d'annoncer son départ de Lille ce mardi, coche beaucoup de cases pour être un jour le coach de l’OL, là où lui a un certain goût d’inachevé depuis 2008, quand le club s’était séparé de lui, alors adjoint, et d’Alain Perrin. Et si le portrait-robot du 30e coach de l’OL reprenait ses traits ? Et si c’était écrit ?

                                          N’allez pas chercher un quelconque coup de canif "médiatique" dans l’histoire entre Christophe Galtier et l’OL. Ne perdez pas de temps : vous n’en trouverez pas ! Et pourtant, de ses 16 derbies avec l’ASSE disputés entre décembre 2009 et mai 2017, durée de son bail dans le Forez, il y aurait pu y avoir quelques "scories" dans les déclarations d’après-match, d’un côté comme de l’autre. Notamment après le "fameux" 100e derby de septembre 2010, le 1er gagné par les Verts depuis le 6 avril 1994 (soit 23 matchs d’affilée). Il détient toujours sur son CV, le dernier derby gagné à Gerland, en mars 2014, le 5e des 16 disputés avec lui à la tête du "meilleur ennemi".

                                          Mais paradoxalement, même avec sur son CV de telles lignes… vertes, à faire rougir les fans, Galtier n’a pas l’étiquette "ASSE" sur le costume : surement l’effet du temps (quatre ans depuis son départ de Saint-Etienne) et d’une forme de magie de cette comm’ maline ! Ainsi, son passé à St-Etienne ne sera jamais un "problème initial" avec les supporters, comme ce fut le cas pour Rudi Garcia, passé d’un Olympique (de Marseille) à l’autre (lyonnais).
                                          Aulas et Galtier ont gardé le contact


                                          Il soutiendra aussi toujours, contre vent et marées, Bruno Genesio, pris dans un bashing quotidien et récurrent. Il prendra soin aussi de ne jamais remettre de l’huile sur le feu quand certains derbies électriques font disjoncter des acteurs (Tolisso-Ghezzal face à Lemoine…). Quand il parle de l’OL, même avec les habits verts, il évoque "l’institution OL". Un vocabulaire très "JMA" !

                                          Et quand son histoire sportive s’écrit avec le logo du LOSC, même en devenant une forme de bête noire de l’OL, il ne changera pas son ADN médiatique du triomphe modeste, sans une once de suffisance. En 7 matchs, il n’a jamais perdu depuis qu’il est aux commandes du LOSC (décembre 2017). Mieux : en trois oppositions au Groupama Stadium, il n’a jamais perdu (deux victoires et un nul), dont le fameux 3-2 du 25 avril dernier. Ce Groupama Stadium où ses yeux s’illuminent un peu plus qu’ailleurs quand il y pénètre… Un signe qu’il s’y est toujours senti chez lui ?

                                          CQFD : en fin tacticien aussi dans sa comm’, Christophe Galtier n’a jamais "insulté" l’avenir, surtout celui qui l’emmènerait de nouveau un jour entre Rhône et Saône. Et Jean-Michel Aulas le lui rend bien. Le président a gardé un lien avec lui, direct, indirect et même via les réseaux sociaux. Le boss de l’OL avait par exemple retweeté à l’automne l’article RMC Sport sur Christophe Galtier après le match du Celtic, où il évoquait l’attentat de Nice. JMA l’a aussi félicité par tweet interposé au lendemain de la victoire du LOSC à Milan en 2020…

                                          Ce lien avec "M. Aulas", comme Galtier le présente, avec une forme de reconnaissance, est né dans cette fameuse (et dernière) année de gloire à l’OL, celle du (seul) doublé de 2008, Ligue 1 et Coupe de France. De cette époque, il a laissé une belle trace, en plus d’avoir gardé tous les contacts au sein du fameux comité de gestion, cet aéropage de VIP locaux et amoureux indéfectibles de leur OL. Certains ont à vie leur carte du fan club de "Galette", à tel point de murmurer à chaque recherche d’entraîneur, le nom du coach actuel du LOSC.

                                          De cette année 2008, il a aussi gardé de "bons contacts" avec l’influent joueur de l’époque, un certain Juninho, devenu directeur sportif il y a deux ans. A tel point que Galtier était bien dans la short-list, en compagnie de Sabri Lamouchi, des techniciens favoris pour prendre le poste laissé vacant par le chamboule-tout de 2019 au départ de Bruno Genesio. Et ce fut Sylvinho qui l’emporta.
                                          L’expérience et le palmarès de Galtier ont gonflé


                                          Ce fil rouge liant Galtier à l’OL n’a jamais été rompu, à tel point que la rumeur indique même qu’une fois la non-reconduction de Rudi Garcia au-delà de juin 2021 actée, dès l’automne, son nom avait été coché en haut de la liste des techniciens désirés. Mais ce fut l’occasion pour le board de l’OL de "sonder" sa volonté de revenir à Lyon. Et ce n’est pas une volonté, c’est un enthousiasme. La saison 2020-2021 réussie du LOSC n’a pas freiné l’envie lyonnaise de voir, en lui, un très compétent locataire du banc.

                                          Car son palmarès n’a fait que s’épaissir depuis ce passage gagnant à l’OL, en tant qu’adjoint d’Alain Perrin. Il est de notoriété publique déjà que ce doublé de 2008 doit beaucoup à l’entregent du n°2 qui avait dû composer entre son mentor (Alain Perrin) et le reste du staff "lyonnais" (Robert Duverne, Joel Bats…), qui n’a pas facilité le travail en fragilisant à souhait la position du patron technique, rapidement étiqueté "PPH" (passera pas l’hiver). La force d’un groupe où émergeaient Hatem Ben Arfa et Karim Benzema, en même temps que les gardiens du temple (Cris, Juninho, Govou, Coupet…) les encadraient, a fait le reste. Les dirigeants "historiques" de l’OL le savent. Ils n’ont pas la mémoire courte sur la "patte" de "Galette". C’est gravé dans les têtes.

                                          Or, Christophe Galtier se serait bien vu continuer en juin 2008. Mais il a vite compris que de passer de n°2 à n°1 à Lyon arrivait trop tôt dans sa carrière. Et le manager à la mode à l’époque, un certain Claude Puel, avait dit oui en obtenant pour la première et dernière fois dans l’histoire du club, les pleins pouvoirs. Puel venait déjà de… Lille. Galtier a donc suivi dans sa "retraite" Alain Perrin, pour mieux revenir quelques mois plus tard avec ce dernier au chevet de l’ASSE moribonde un soir de novembre 2008. Il en prendra les rênes 13 mois plus tard, quand Alain Perrin sera viré et qu’il assurera dans un premier temps l’intérim. Celui-ci durera 7 ans et demi !

                                          Assez de temps pour ne pas perdre le lien avec Lyon. Et ce n’est pas qu’une question de kilomètres : 65 entre les deux cités "ennemies n°1 du foot français". En observateur, les décideurs lyonnais remarquent le travail de Galtier à l’ASSE, où il sauve le club de la descente puis le construit peu à peu pour le ramener durablement en Europe avec en sus, un trophée, celui de la Coupe de la Ligue en 2013, le premier chez les Verts depuis le titre de 1981 !
                                          L’envie de se concentrer sur le terrain


                                          Bâtisseur et gagneur. Ces qualités, il les a aussi affinées dans le Nord, où il fallait reprendre un club au bord du précipice à la fin 2017 et où il a dû travailler avec un staff qu’il ne connaissait pas et une méthode de travail de scouting qui l’a bluffé. Autre signe d’une compatibilité jamais démentie avec l’OL, son amour indéfectible pour l’Europe, qu’il n’a jamais galvaudée. Que ce soit à St-Etienne ou à Lille. Jean-Michel Aulas l’a noté dans un coin de sa tête…

                                          Dans sa gestion interne et intime d’un groupe, Christophe Galtier a poli son rôle dans un club – l’ASSE – où il a fallu composer avec un duo de présidents pas forcément sur la même longueur d’ondes. Cela l’a usé mais formé aussi. Il a ainsi travaillé son côté "diplomate", fort utile dans un grand club comme l’OL, où il faut aussi composer avec des hommes forts (lyonnais, qui plus est).

                                          Depuis longtemps, Christophe Galtier est très motivé en privé par un éventuel projet à l’OL. Car au-delà des liens internes, c’est la "grosseur" du club qui l’attire. Lui qui en a "bavé" à St-Etienne à gérer à la petite semaine le club, au cœur des batailles permanentes avec les deux hommes forts. Le fait notamment de tout devoir assumer, "du sol au plafond" (notamment les liens avec les agents qui le minent…), l’a fatigué. Il sait qu’à Lyon, il aurait une grande machine autour de lui pour l’aider à faire son métier.

                                          Et même si la saison se finit bien à Lille, Galtier conserve au fond de lui un relationnel épineux à l’été 2020. En résumé, il se retrouvait "comme à St-Etienne à devoir tout faire", et il ne veut pas. Lui aspire à n’être que coach. Et à Lyon, dans un grand club, avec Juninho, il pense avoir le cadre pour faire ce qu’il aime faire : n’être que coach et pas homme à tout faire… Cette intersaison 2021 sera-t-elle la bonne ?

                                          Edward Jay

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par stadedelyon Voir le message
                                            Jean-Michel AULAS

                                            @JM_Aulas
                                            ·
                                            5 min
                                            Très déçu de la politique de la terre brulée de Rudi Garcia qui réécrit l’histoire, oubliant qu’il avait le meilleur effectif.

                                            Jean-Michel AULAS

                                            @JM_Aulas
                                            ·
                                            5 min
                                            Dommage que Rudi n’ait pas su travailler avec Juni qui l’avait pourtant choisi et accompagné. Juni a tout notre soutien. Que de mauvaises excuses de la part de Rudi !

                                            Jean-Michel AULAS

                                            @JM_Aulas
                                            ·
                                            5 min
                                            L’avenir s’écrit avec des ambitions nationales et européennes dès la prochaine saison, avec un nouvel entraîneur et des moyens financiers au service de ces ambitions.
                                            Une communication qui consiste à parler pour ne rien dire.

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par pmnx Voir le message
                                              Ce n'est pas le rôle d'un joueur d'intervenir de la sorte. Le bello ragazzo est en contrat normalement jusqu'au 30 juin donc il reste encore le coach.
                                              Va falloir que quelqu'un signe la fin de la partie.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par nikosty99 Voir le message
                                                Assez fou comme Galtier défend le projet niçois et se dit impressionné par INEOS.

                                                Mon avis c’est qu’il ira là bas sauf revirement de situation.
                                                Le projet est intéressant mais cela reste de la spéculation, aujourd'hui ils ont fait quoi avec leur investissement, et pour quel résultat ? Faut voir la gueule des joueurs qu'ils ont acheté, c'est ambitieux ok mais je trouve que ça ne ressemble pas non plus à un projet psg où asm avec des vrais stars, pour le coup, les joueurs qui peut espérer voir à Nice peuvent très bien venir chez nous, en attendant Nice c'est une grosse saison en 2017 et puis c'est tout, la ville est belle, sa famille est là-bas, le salaire peut être meilleur mais Lyon a aussi des arguments de poid et je trouve même si je ne suis sûrement pas objectif, que nos arguments sont plus intéressant pour Galtier que ceux de Nice si on écoute son interview.

                                                Lyon c'est la garantit de jouer l'Europe chaque année, et très souvent la ldc, c'est un stade de 60 000 places, un centre de formation ultra performant, à l'instant t, c'est aussi quelque certitudes avec Paqueta, Guimaraes, Caqueret, Cherki.

                                                Ça sera fera au feeling et pour le coup, quand il va se retrouver face à Juninho, j'ai bon espoir qu'il réussisse à le convaincre de venir chez nous, surtout si entre les deux il y a une vrai complicité qui ressort, c'est 2 vrai passionné de football


                                                On doit être dessus depuis des semaines, limite c'est notre seul priorité car on a carrément snober De Zerbi, ont a tout miser sur Galtier, je croit en Olinlove, Galtier fait de la communication, il avait annoncé sa présentation aujourd'hui, ce n'est pas le cas mais effectivement Galtoer a annoncer son départ aujourd'hui, il dit aussi qu'il va prendre sa décision avant la fin de semaine, genre .... demain ? On a tout miser sur Galtier j'en suis convaincu, et Lyon reste quand même beaucoup attractif que Nice, Galtier est un passionné, il va venir chez nous !
                                                Dernière modification par nikylardson, 25/05/2021, 19h49.
                                                Envoyé par Jom69
                                                cest quoi ce sou entendu?je suis un gone invertébré depuis ma tendre enfance

                                                Commentaire


                                                • Quelqu'un a fait kaskapointe en LV2 ?

                                                  On prononce, Bosse, Bozze, ou Boche ?

                                                  Boche me semblerait logique
                                                  But de Tok-Tok.. , et toc !

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par ganash69 Voir le message

                                                    J'adore ce forum :
                                                    - Houllier dit que ce n'est pas lui mais Juni qui a choisi RG
                                                    - Aulas dit que Juni a choisi RG
                                                    - Juni dit que c'est lui qui a choisi RG

                                                    Mais ce n'est pas Juni qui a choisi RG, cette affaire c'est pire que la balle magique (celle de JFK, pas celle de Piniok).
                                                    Garcia a dit que c'était Houllier qui l'avait appelé.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X