Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Stupidité quand tu nous tiens....

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par sans alcool
    Ou encore en image!

    Enfin là ils sont tellement nombreux que c'est moins violent...

    http://www.youtube.com/watch?v=4y-Uq...elated&search=
    T'en démords pas hein ? :D

    A tenter ça un jour !!

    Commentaire


    • Envoyé par lsv
      T'en démords pas hein ? :D

      A tenter ça un jour !!
      A tenter d'accord! Mais avec qui???

      Se reférer à nos discussions (thème que j'ai repris par ailleurs il y a peu si tu vois ce que je veux dire)

      ps : très bon les 80 ans du Paok!!!:oui:
      Pour toujours et à jamais...

      Commentaire


      • Envoyé par Maquina
        sort de se corps TF1:mdr:
        "la reponse doit etre ferme et sans appel" on aura tout entendu 15 jeunes fot un pogos et la reponse doit etre ferme et sans appel" c'est à dire???

        C'est bien simple, je le répète tant qu'on est dans le cadre du délire entre amis voire du chambrage virile entre association ou groupe supporter je ne dis rien je tolère. Mais dés lors qu'il y a de la casse.... je dis réponses ferme et sans appel.
        Dans les virages les supporters sont responsables et savent faire la part des choses. Mais si l'irresponsabilité prend le pas, il faut une réponse immédiate et ferme. Et pas laissé pourrir la situation comme au parc en fermant les yeux et en passant l'éponge.
        C'est peut être ce qu'a compris P. Diouf en ne faisant pas appel du match à huis clos de l'OM.
        Il y a 20 001 Divinités, 20 000 divinités grecques classiques et Juninho

        Commentaire


        • Envoyé par raph_21000
          Et alors ca les autorise à tous les excés? Avec un raisonement pareil on peut tout autoriser.

          Je paye, je fais des déplacement donc j' fais ce que je veux. Je jette des piles sur les joueurs, je fais le salut nazi, je bastonne tout ce qui traine.....

          Que l'on ne voit pas le mal dans un pogo je veux bien. Mais qu'on commence a dire que payer ca place ou qu'on fait les dep ca justifie tout et n'importe quoi je m'insurge.: ev) :
          si tu sais pas lire entre les lignes pourquoi tu me cite :rolleye:

          Commentaire


          • Envoyé par nini6906
            si tu sais pas lire entre les lignes pourquoi tu me cite :rolleye:
            Soit j'ai pas compris le sens profond de ton message et je m'en excuse. Soit tu dis bien ce que je pense (a savoir qu'on a pas de leçon a leur donner). Et alors je répète ce que je disais plus haut.
            Il y a 20 001 Divinités, 20 000 divinités grecques classiques et Juninho

            Commentaire


            • Envoyé par pippo
              Ah le public de l'OL 2006, quel beau public de connaisseurs.

              Les mecs ont fait un pogo énorme entre eux, et la 1ère nouille venue y voit une bagarre.

              Allez va matez TF1 !
              cela a été un vrai pogo information ce jour de la pars d un nucleo

              Commentaire


              • Envoyé par chris01
                cela a été un vrai pogo information ce jour de la pars d un nucleo
                En parlant de pogos, j'me suis bien tuer tout a l'heure ! Néanmoins ca reste dans le correct, y'a pas de mal à ca tant que ca ne dérive pas!

                Commentaire


                • Envoyé par stivostine
                  Y'a deux ans contre Nice j'etais au virage sud inferieur central en haut avec des potes on avait pas trouvé mieux comme place et puis çà coute un peu qd meme en lateral. On etait donc legerement en dehors des "ultras"...

                  Un abruti a sorti un drapeau de 5m*6m une heure avant le match, et l'a agité agité...on voyait rien de l'entrainement des joueeurs, on était au moins 200 dont pas mal d'enfants a rien voir mais il avait l'air mechant alors personne ne disait trop rien...Au bout d'1/4h chui allé lui dire que çà soulait 200 personnes sont maneges, j'etais d'un ton calme mais ferme. Il n'a pas voulu rangé son drapeau...j'ai émis un deuxieme avertissement, il m'a clairement insulté, les stewarts ne voulaient pas intervenir... Jsuis allé le marbrer ilico, séparé par les stewarts qui lui on prit son drapeau. Jme demande comment c'est possible d'amener de si grand drapeau d'ailleurs.

                  Moralité : faut pas laisser faire faut agir de suite, ces soit disant supporters n'ont rien a faire au stade.
                  Ceux qui font des pogos ou pire doivent etre bannis et punis de suite. Y'en a marre.
                  toi ta marbré un menbre actif du virage sud devant tout son le groupe :mdr: :mdr: :mdr: mais bien sur ..... on te croit tous arrete de faire le kakou tu veut bien , toi aussi ta rien a foutre au virage va dans les loges coupe de champagne et petite four a volonté , pauvre truffes , oportuniste suporter depuis 2 ans a peine, on a l'habitude a force..

                  Commentaire


                  • Envoyé par Guignol84
                    toi ta marbré un menbre actif du virage sud devant tout son le groupe :mdr: :mdr: :mdr: mais bien sur ..... on te croit tous arrete de faire le kakou tu veut bien , toi aussi ta rien a foutre au virage va dans les loges coupe de champagne et petite four a volonté , pauvre truffes , oportuniste suporter depuis 2 ans a peine, on a l'habitude a force..
                    C'est sûr, y a qu'une "élite", qui a le droit d'aller au virage. :rolleye:

                    En tout cas, il y a beaucoup d'affirmations gratuites dans ce post... :((

                    Commentaire


                    • Envoyé par back-time
                      Sont tous cons les gens sur ce forum c'est affolant... C'etait un pogo, rien de plus, et les stadiers essayent toujours de stopper les pogos... Et ils font bien ce qu'ils veulent, ils ont payés leur place...

                      ils ont payés leurs places..., mais t'as pas trouvé un truc plus con a dire, et si c'est ton gamin qui se retrouve au milieu du pogo et fini la tete contre un siege, tu diras tjs la meme chose abruti? mais je suis bete, pour dire un truc aussi con, tu dois avoir 15 ans

                      Commentaire


                      • C'est quoi l'intérêt d'un pogo ??? A encourager les joueurs ???... :rolleye:
                        sigpic

                        Commentaire


                        • Envoyé par the_one
                          C'est quoi l'intérêt d'un pogo ??? A encourager les joueurs ???... :rolleye:
                          Surtout un pogo sans musique...
                          Feraient bien d'écouter du metal et d'aller pogoter où il faut pogoter ;)
                          Suis sûr que les 3/4 des jeunes des virages n'ont jamais fait un vrai pogo! Tsss

                          Commentaire


                          • Envoyé par raph_21000
                            C'est bien simple, je le répète tant qu'on est dans le cadre du délire entre amis voire du chambrage virile entre association ou groupe supporter je ne dis rien je tolère. Mais dés lors qu'il y a de la casse.... je dis réponses ferme et sans appel.
                            Dans les virages les supporters sont responsables et savent faire la part des choses. Mais si l'irresponsabilité prend le pas, il faut une réponse immédiate et ferme. Et pas laissé pourrir la situation comme au parc en fermant les yeux et en passant l'éponge.
                            C'est peut être ce qu'a compris P. Diouf en ne faisant pas appel du match à huis clos de l'OM.
                            je pense que si P. DIOUF n'a pas fait appel c'est par respect pour le pompier blessé. ça aurait été de fort mauvais gout.

                            Apres pour le reste le sujet du post était POGO et, les pogos n'ont jamais été genant pour les gens hors goupe, si ce n'est que de loin, et si on ne connait pas on peu penser a une bagarre. Et comme ce qu'on ne connait pas fais peur et qu'on prefere aneantir ce qui fais peur....et bien on a des posts comme celui-ci:sick:
                            La seule chose intéressante à Saint-Etienne, c'est le train pour LYON !

                            Commentaire


                            • Une pièce au débat pour ceux que cela intéresse:

                              http://www.qwoq.com/blog/2006/11/27/...estilentielle/



                              [Cet article est long mais grave. Prenez votre temps. Je n’écrirai pas pendant quelques jours de toutes façons.]

                              Je vais vous la jouer comme Beckham classique : j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, je commence par laquelle ?

                              87 % des sondés préfèrent commencer par la bonne, estimant que l’endorphine sécrétée par icelle atténuera la tristesse de l’annonce de la mauvaise. Nous allons tenter l’expérience.
                              La bonne nouvelle

                              J’étais au fameux match PSG - Hapoel Tel Aviv du jeudi 23/11 dernier. Dans la tribune collée à celle d’Auteuil. Alors pour les néophytes du football (dont je faisais partie il y a encore quelques jours), on distingue au Parc des Princes deux types de gros cons tarés écervelés : le kop de Boulogne, crâne rasé, bras droit tendu, ce sont les nazillons dont la presse a abondamment parlé. La tribune d’Auteuil, à l’autre extrémité du stade, ce sont les gentils supporters, concons mais gentils. Ils sautillent en chantant gaiment des chansons, ils insultent l’équipe extérieure mais après tout, on est au foot.

                              La bonne nouvelle est donc maigre, mais elle m’a terriblement ravi : Hapoel Tel-Aviv bat le PSG par quatre buts à deux, quatre buts magnifiques devant une équipe du PSG fébrile voire inexistante. Hapoel Tel-Aviv, à poil PSG !
                              La mauvaise nouvelle

                              La mauvaise nouvelle, c’est que ce que vous a raconté la presse est ignoblement faux. FAUX. Et je pèse mes mots volontairement.

                              La presse a voulu nous et vous faire croire que le “dérapage” mortel de jeudi dernier était dû à la violence nauséabonde (car brutale mais surtout raciste) d’un groupe de hooligans du kop de Boulogne. Certains titres sur le net fleurissent sous la bride “hooliganisme”.

                              Ceci, amis lecteurs, est FAUX. Je le redis encore une fois, ceci est archi-faux et quelqu’un se devait de le dire. Je pense que nombre de spectateurs dans le stade le feront également sur les médias idoines, mais je profite du support de mon blog pour l’affirmer encore une fois : le match de jeudi dernier ne s’est pas conclu par un affrontement entre des hooligans cinglés et furieux et un pauvre juif, aidé courageusement par un policier martiniquais providentiel.

                              Ce match était le plus grand déferlement de haine anti-juive qu’il m’ait été donné de voir en direct live. Je le redis parce que vous devez écarquiller vos yeux en ce moment : ce match était le plus grand déferlement de haine anti-juive qu’il m’ait été donné de voir en direct live.

                              Tout d’abord une précaution. Ceux qui me lisent régulièrement interpréteront ce qui va suivre, j’en suis sûr, positivement. Que les lecteurs ponctuels ou instables me permettent de préciser qu’il a toujours été prôné et vanté ici le respect entre les peuples, et principalement le respect entre les hommes (ou femmes) quels qu’ils soient. Enfin, que cet article n’est ni un acte de propagande ni une histoire pour faire peur aux enfants lorsqu’ils sont trop bruyants. Juste un témoignage vrai et douloureux.

                              Peut-être que tout ceci n’aurait pas eu lieu si le PSG avait gagné. Pour ma part, que cette équipe gagne ou perde, je m’en bats les roubignolles comme dit mon beau-frère, 22 ans, fan du PSG et présent le soir du match. Peut-être, admettons. Pourtant…

                              Nous étions un groupe de dix, deux filles, deux séniors, une rimbambelle de jeunes échelonnée de 35 à 18 ans. L’un d’entre nous avait apporté un drapeau israélien, que nous avons agité timidement lors des deux derniers buts.

                              Juste derrière nous, la tribune Auteuil. En haut des gradins, des jeunes avec des drapeaux palestiniens et libanais exhibés avec fierté. Qu’est-ce qu’ils font là ? Qui comptent-ils narguer ?

                              Mais restons factuels. Pendant le match, je vois les insultes fuser entre le balcon haut et le balcon bas. Des doigts d’honneur à tout bout de champ. Les supporters juifs français sont désignés, j’entends vociférer des trucs incroyables, tellement incroyables que la sécurité du stade est intervenue de manière préventive pour empêcher des types de franchir des barrières pour jouer des coudes et des poings.

                              Le match se termine dans une minute. En sortant à la dérobée, vous avez bien lu, nous avons dû sortir avant la fin du match, nous nous scindons en deux petits groupes pour ne pas attirer l’attention. Les supporters “modérés” partent également. Nous accélérons la cadence. Nous sommes dehors, tribune G, à deux cents mètres du métro. La foule commence à grossir, le match est terminé. Des commentateurs de fortune pestent contre l’équipe pourrie et l’entraîneur qui devrait démissionner. La place est peu éclairée, en retrait des routes principales. Nous baissons la tête et nous nous écartons des endroits sombres.

                              Et puis, ça a dégénéré.

                              On entend crier “Palestine“, “Ils sont où vos drapeaux maintenant ?” ou “Allez les juifs, vous faites moins les malins maintenant !“. Les types sont derrière moi. Une écharpe du PSG autour du visage ou du cou, ils cherchent l’altercation. Les embrouilles, la castagne comme on dit. Sauf que la castagne, ça peut être pour ma gueule vu qu’ils sont juste sur mes talons.

                              “Vous êtes où les juifs hein ?” continuent-ils à brailler. C’est un groupe de jeunes arabes qui s’approchent d’une fille, probablement juive, qui téléphone et qui lui balancent une claque dans la figure. “Ils sont où vos drapeaux hein ?“, je les entends dans mon oreille, je rentre la tête dans mon blouson, je m’écarte sans courir et me dirige vers le métro. Sur toute la route, pas un policier. PAS UN.

                              L’autre moitié de notre groupe avait avancé séparément. Un père avec ses deux enfants (18 et 20 ans), et ses deux gendres. A quelques mètres de la police, à la porte de Saint-Cloud, Anthony (20 ans) se fait happer par un groupe de 4 jeunes. Ce ne sont pas des fachos, des skin heads, des lepénistes, non. Ce sont des fans moyens du PSG, arabes, haineux et déchaînés. Anthony se prend des coups au visage et dans le ventre. La famille le récupère tant bien que mal et se précipite vers la police, immobile, inactive. Ils sont attérés.

                              Je rentre chez moi par le bus, je me cache. Je le redis encore une fois : en 2006, en France, dans un bus public, je me cache d’être juif de peur de me faire prendre à parti (terme politiquement correct pour bastonner). Vous allez me dire : mais ce n’est pas écrit sur ta figure que tu es juif ! Erreur, lourde erreur. D’abord j’ai un gros nez. Ensuite, j’apprends par un collègue qui était au match, non-juif mais supporter inconditionnel du PSG, que certaines personnes qui portaient le maillot PSG mais “d’allure juive” ont également été frappées.

                              La bête est revenue, chantait l’ami Pierre Perret. En pensant étroitement aux fachos et leur tête pensante à l’oeil de verre. Mais l’hydre a plusieurs têtes, et ce soir-là, c’était un visage horrible que j’ai reconnu, celui de la haine sans concession d’acteurs du paysage français que nous cotoyons quotidiennement. Ceux que les médias appellent les jeunes ou les racailles, qui entretiennent et vouent une haine inconditionnelle à ceux que les médias pointent délicatement sous le terme “d’Israélites”.

                              Vous ne le savez peut-être pas, ami(e) lecteur(e), mais depuis quatre jours, je n’ai pas entendu un seul juif, PAS UN SEUL, qui n’ait pas parlé de ce match, qu’il y ait été présent ou non. C’est une vraie déchirure, un vrai traumatisme que toute la communauté a ressenti depuis la semaine dernière et si les informations de 20h ou votre journal favori n’en parlent pas, il est grand temps que la vérité éclate. A travers de nombreux témoignages comme le mien que vous trouverez probablement sur le net ou en vous adressant au juif le plus proche de chez vous.

                              Que faire alors ? Fuir, se barrer en Israel, au Canada, aux Etats-Unis ? Résister et se battre avec des gars du Bétar ? Vivre la tête baissée dans sa capuche, honteux ? Vous me croyez si je vous dis que j’ai une boule dans l’estomac et un noeud dans le coeur depuis quatre jours ?

                              Et le pompon sur le gâteau : à la sortie du match, j’entends un supporter éclairé déclamer “quels sales juifs, ils nous ont mis 4 buts”. Quelle ironie, ce ne sont pas des Juifs qui ont joué mais des Israéliens. Et les buts ont été inscrits par deux joueurs Arabes, ne serait-ce que pour prouver que cette vie harmonieuse est possible, et de surcroît dans le sport.

                              Ben finalement j’aurais peut-être dû commencer par la mauvaise nouvelle tiens. Ca nous aurait laissé un peu d’espoir sur la fin.

                              Parce que là, l’espoir…

                              Commentaire


                              • Il y a surement eu des actes de cons de toute "races"
                                Mais un seul à eu un mort donc on en parle plus
                                lyon 2007/2008

                                Commentaire


                                • Envoyé par deniss8
                                  Il y a surement eu des actes de cons de toute "races"
                                  Mais un seul à eu un mort donc on en parle plus

                                  Au contraire il faut en parler pour que certains abrutis se rendent compte de leur bêtise: ev) : : ev) : : ev) :

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par deniss8
                                    Il y a surement eu des actes de cons de toute "races"
                                    Mais un seul à eu un mort donc on en parle plus
                                    Ya plusieurs trucs qui me choquent dans ce post.

                                    1- "Race" même s'il est entre guillemets.
                                    2- UN mort c'est un mort de trop. Le reste importe peu.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par morgenrot
                                      Ya plusieurs trucs qui me choquent dans ce post.

                                      1- "Race" même s'il est entre guillemets.
                                      2- UN mort c'est un mort de trop. Le reste importe peu.

                                      Sympas de discuter avec toi :(
                                      T'as compris mon message c'est le plus important , j'ai pas "" pour rien, est-ce que j'ai dit que le mort c'était pas grave ? et les tabassages c'est de trop aussi :oui:
                                      lyon 2007/2008

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par deniss8
                                        Sympas de discuter avec toi :(
                                        T'as compris mon message c'est le plus important , j'ai pas "" pour rien, est-ce que j'ai dit que le mort c'était pas grave ? et les tabassages c'est de trop aussi :oui:
                                        Je n'ai pas dit que ce que tu disais était con, j'ai juste dit que les termes me choquaient. ;)
                                        Moi la violence me choque, peu importe sa façon de se manifester.
                                        J'exprimais juste une opinion. ;)

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par morgenrot
                                          Je n'ai pas dit que ce que tu disais était con, j'ai juste dit que les termes me choquaient. ;)
                                          Moi la violence me choque, peu importe sa façon de se manifester.
                                          J'exprimais juste une opinion. ;)
                                          On est d'accord alors ;) pas la peine d'en faire un plat :o
                                          lyon 2007/2008

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par duncan
                                            Une pièce au débat pour ceux que cela intéresse:

                                            http://www.qwoq.com/blog/2006/11/27/...estilentielle/



                                            [Cet article est long mais grave. Prenez votre temps. Je n’écrirai pas pendant quelques jours de toutes façons.]

                                            Je vais vous la jouer comme Beckham classique : j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle, je commence par laquelle ?

                                            87 % des sondés préfèrent commencer par la bonne, estimant que l’endorphine sécrétée par icelle atténuera la tristesse de l’annonce de la mauvaise. Nous allons tenter l’expérience.
                                            La bonne nouvelle

                                            J’étais au fameux match PSG - Hapoel Tel Aviv du jeudi 23/11 dernier. Dans la tribune collée à celle d’Auteuil. Alors pour les néophytes du football (dont je faisais partie il y a encore quelques jours), on distingue au Parc des Princes deux types de gros cons tarés écervelés : le kop de Boulogne, crâne rasé, bras droit tendu, ce sont les nazillons dont la presse a abondamment parlé. La tribune d’Auteuil, à l’autre extrémité du stade, ce sont les gentils supporters, concons mais gentils. Ils sautillent en chantant gaiment des chansons, ils insultent l’équipe extérieure mais après tout, on est au foot.

                                            La bonne nouvelle est donc maigre, mais elle m’a terriblement ravi : Hapoel Tel-Aviv bat le PSG par quatre buts à deux, quatre buts magnifiques devant une équipe du PSG fébrile voire inexistante. Hapoel Tel-Aviv, à poil PSG !
                                            La mauvaise nouvelle

                                            La mauvaise nouvelle, c’est que ce que vous a raconté la presse est ignoblement faux. FAUX. Et je pèse mes mots volontairement.

                                            La presse a voulu nous et vous faire croire que le “dérapage” mortel de jeudi dernier était dû à la violence nauséabonde (car brutale mais surtout raciste) d’un groupe de hooligans du kop de Boulogne. Certains titres sur le net fleurissent sous la bride “hooliganisme”.

                                            Ceci, amis lecteurs, est FAUX. Je le redis encore une fois, ceci est archi-faux et quelqu’un se devait de le dire. Je pense que nombre de spectateurs dans le stade le feront également sur les médias idoines, mais je profite du support de mon blog pour l’affirmer encore une fois : le match de jeudi dernier ne s’est pas conclu par un affrontement entre des hooligans cinglés et furieux et un pauvre juif, aidé courageusement par un policier martiniquais providentiel.

                                            Ce match était le plus grand déferlement de haine anti-juive qu’il m’ait été donné de voir en direct live. Je le redis parce que vous devez écarquiller vos yeux en ce moment : ce match était le plus grand déferlement de haine anti-juive qu’il m’ait été donné de voir en direct live.

                                            Tout d’abord une précaution. Ceux qui me lisent régulièrement interpréteront ce qui va suivre, j’en suis sûr, positivement. Que les lecteurs ponctuels ou instables me permettent de préciser qu’il a toujours été prôné et vanté ici le respect entre les peuples, et principalement le respect entre les hommes (ou femmes) quels qu’ils soient. Enfin, que cet article n’est ni un acte de propagande ni une histoire pour faire peur aux enfants lorsqu’ils sont trop bruyants. Juste un témoignage vrai et douloureux.

                                            Peut-être que tout ceci n’aurait pas eu lieu si le PSG avait gagné. Pour ma part, que cette équipe gagne ou perde, je m’en bats les roubignolles comme dit mon beau-frère, 22 ans, fan du PSG et présent le soir du match. Peut-être, admettons. Pourtant…

                                            Nous étions un groupe de dix, deux filles, deux séniors, une rimbambelle de jeunes échelonnée de 35 à 18 ans. L’un d’entre nous avait apporté un drapeau israélien, que nous avons agité timidement lors des deux derniers buts.

                                            Juste derrière nous, la tribune Auteuil. En haut des gradins, des jeunes avec des drapeaux palestiniens et libanais exhibés avec fierté. Qu’est-ce qu’ils font là ? Qui comptent-ils narguer ?

                                            Mais restons factuels. Pendant le match, je vois les insultes fuser entre le balcon haut et le balcon bas. Des doigts d’honneur à tout bout de champ. Les supporters juifs français sont désignés, j’entends vociférer des trucs incroyables, tellement incroyables que la sécurité du stade est intervenue de manière préventive pour empêcher des types de franchir des barrières pour jouer des coudes et des poings.

                                            Le match se termine dans une minute. En sortant à la dérobée, vous avez bien lu, nous avons dû sortir avant la fin du match, nous nous scindons en deux petits groupes pour ne pas attirer l’attention. Les supporters “modérés” partent également. Nous accélérons la cadence. Nous sommes dehors, tribune G, à deux cents mètres du métro. La foule commence à grossir, le match est terminé. Des commentateurs de fortune pestent contre l’équipe pourrie et l’entraîneur qui devrait démissionner. La place est peu éclairée, en retrait des routes principales. Nous baissons la tête et nous nous écartons des endroits sombres.

                                            Et puis, ça a dégénéré.

                                            On entend crier “Palestine“, “Ils sont où vos drapeaux maintenant ?” ou “Allez les juifs, vous faites moins les malins maintenant !“. Les types sont derrière moi. Une écharpe du PSG autour du visage ou du cou, ils cherchent l’altercation. Les embrouilles, la castagne comme on dit. Sauf que la castagne, ça peut être pour ma gueule vu qu’ils sont juste sur mes talons.

                                            “Vous êtes où les juifs hein ?” continuent-ils à brailler. C’est un groupe de jeunes arabes qui s’approchent d’une fille, probablement juive, qui téléphone et qui lui balancent une claque dans la figure. “Ils sont où vos drapeaux hein ?“, je les entends dans mon oreille, je rentre la tête dans mon blouson, je m’écarte sans courir et me dirige vers le métro. Sur toute la route, pas un policier. PAS UN.

                                            L’autre moitié de notre groupe avait avancé séparément. Un père avec ses deux enfants (18 et 20 ans), et ses deux gendres. A quelques mètres de la police, à la porte de Saint-Cloud, Anthony (20 ans) se fait happer par un groupe de 4 jeunes. Ce ne sont pas des fachos, des skin heads, des lepénistes, non. Ce sont des fans moyens du PSG, arabes, haineux et déchaînés. Anthony se prend des coups au visage et dans le ventre. La famille le récupère tant bien que mal et se précipite vers la police, immobile, inactive. Ils sont attérés.

                                            Je rentre chez moi par le bus, je me cache. Je le redis encore une fois : en 2006, en France, dans un bus public, je me cache d’être juif de peur de me faire prendre à parti (terme politiquement correct pour bastonner). Vous allez me dire : mais ce n’est pas écrit sur ta figure que tu es juif ! Erreur, lourde erreur. D’abord j’ai un gros nez. Ensuite, j’apprends par un collègue qui était au match, non-juif mais supporter inconditionnel du PSG, que certaines personnes qui portaient le maillot PSG mais “d’allure juive” ont également été frappées.

                                            La bête est revenue, chantait l’ami Pierre Perret. En pensant étroitement aux fachos et leur tête pensante à l’oeil de verre. Mais l’hydre a plusieurs têtes, et ce soir-là, c’était un visage horrible que j’ai reconnu, celui de la haine sans concession d’acteurs du paysage français que nous cotoyons quotidiennement. Ceux que les médias appellent les jeunes ou les racailles, qui entretiennent et vouent une haine inconditionnelle à ceux que les médias pointent délicatement sous le terme “d’Israélites”.

                                            Vous ne le savez peut-être pas, ami(e) lecteur(e), mais depuis quatre jours, je n’ai pas entendu un seul juif, PAS UN SEUL, qui n’ait pas parlé de ce match, qu’il y ait été présent ou non. C’est une vraie déchirure, un vrai traumatisme que toute la communauté a ressenti depuis la semaine dernière et si les informations de 20h ou votre journal favori n’en parlent pas, il est grand temps que la vérité éclate. A travers de nombreux témoignages comme le mien que vous trouverez probablement sur le net ou en vous adressant au juif le plus proche de chez vous.

                                            Que faire alors ? Fuir, se barrer en Israel, au Canada, aux Etats-Unis ? Résister et se battre avec des gars du Bétar ? Vivre la tête baissée dans sa capuche, honteux ? Vous me croyez si je vous dis que j’ai une boule dans l’estomac et un noeud dans le coeur depuis quatre jours ?

                                            Et le pompon sur le gâteau : à la sortie du match, j’entends un supporter éclairé déclamer “quels sales juifs, ils nous ont mis 4 buts”. Quelle ironie, ce ne sont pas des Juifs qui ont joué mais des Israéliens. Et les buts ont été inscrits par deux joueurs Arabes, ne serait-ce que pour prouver que cette vie harmonieuse est possible, et de surcroît dans le sport.

                                            Ben finalement j’aurais peut-être dû commencer par la mauvaise nouvelle tiens. Ca nous aurait laissé un peu d’espoir sur la fin.

                                            Parce que là, l’espoir…
                                            Eh be....:-(
                                            "Jon Snow, I denounce and attaint you for fornication with the enemy"

                                            Commentaire


                                            • sur football 365, aujourd'hui

                                              Jeudi soir, sur la pelouse du Mlada Boleslav, Christian Rodriguez a vu le maillot qu'il avait jeté aux supporters du PSG lui revenir. Guy Lacombe a déploré vendredi « ces gestes malheureux. »

                                              Guy Lacombe a demandé vendredi aux supporters du PSG un peu plus de respect envers les joueurs parisiens. Une requête qui fait suite au « geste malheureux » de ces derniers qui ont renvoyé au pauvre Christian Rodriguez le maillot qu'il leur avait jeté à l'issue du match face au Mlada Boleslav, jeudi en République tchèque.


                                              c 'est terrible, ce comportement de ces supporteurs, qu'en pensez vous?
                                              en meme , j'ai bien ri , j aurais bien voulu voir sa gueule, :mdr: :mdr:

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par lila_nizza
                                                sur football 365, aujourd'hui

                                                Jeudi soir, sur la pelouse du Mlada Boleslav, Christian Rodriguez a vu le maillot qu'il avait jeté aux supporters du PSG lui revenir. Guy Lacombe a déploré vendredi « ces gestes malheureux. »

                                                Guy Lacombe a demandé vendredi aux supporters du PSG un peu plus de respect envers les joueurs parisiens. Une requête qui fait suite au « geste malheureux » de ces derniers qui ont renvoyé au pauvre Christian Rodriguez le maillot qu'il leur avait jeté à l'issue du match face au Mlada Boleslav, jeudi en République tchèque.


                                                c 'est terrible, ce comportement de ces supporteurs, qu'en pensez vous?
                                                en meme , j'ai bien ri , j aurais bien voulu voir sa gueule, :mdr: :mdr:
                                                J'avoue que c'est dégueu mais tellement marrant :mdr:
                                                lyon 2007/2008

                                                Commentaire

                                                Chargement...
                                                X