Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Reprise, préparation et matchs amicaux 2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Nono Red Devils Voir le message

    sur l'idée globale aussi je me pose des questions
    comme ce n'est pas spécifique ni à garcia, ni à genesio (et que ces deux coachs n'ont pas hésité à lancer des jeunes)
    il doit avoir un ensemble de raison valable,

    peut etre que d'un point de vue du résultat c'est risqué de faire jouer un trop longtemps?
    peut etre qu'effectivement c'est l'effet "sentir la pelouse", se frotter au défis physique, la rapidité du jeu...
    je ne sais point

    gregland tres bonne exemple cherki, le mec qui se lache complètement en coupe (en mode 0 pression) alors que ses entrées en jeu en champ étaient tres poussives, il jouait à contre courant, contre nature
    y'a un gros aspect mental, là samedi, on a tous vu un mec épanoui, au niveau physique des autres joueurs
    Je ne sais pas exactement ce que tu mets dans "sentir la pelouse", mais être sur une feuille de match me semble aller bien au-delà des 5 mn de temps de jeu.

    La participation à la mise au vert (si il y a), aux discours d'avant match, à l'échauffement, au suivi du match de l'intérieur, à l'échauffement avant entrée, à la prise des consignes sont autant d'éléments de la formation d'un jeune joueur.

    Commentaire


    • L'OL ne fait que toucher du ballon ... tandis que l'OL féminin fait du tir à l'arc !

      Avec Peter, pas de de rafting ... on leur demande surtout d'être bon sur le terrain, le reste, perso je m'en fiche !
      Et vous qu'en pensez vous ?

      Commentaire


      • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

        Je ne sais pas exactement ce que tu mets dans "sentir la pelouse", mais être sur une feuille de match me semble aller bien au-delà des 5 mn de temps de jeu.

        La participation à la mise au vert (si il y a), aux discours d'avant match, à l'échauffement, au suivi du match de l'intérieur, à l'échauffement avant entrée, à la prise des consignes sont autant d'éléments de la formation d'un jeune joueur.
        Exactement... merci de cette précision. Et d'ailleurs à ce titre Malo Gusto était bien plusieurs fois dans le groupe pro (13) la saison dernière... Alors c'est vrai que c'était un peu spécial car pas de N2 donc il est resté avec les pro... ceci dit il a pas vraiment eu sa saison rookie avec 2 minutes de temps de jeu en 2 entrées en jeu.

        Commentaire


        • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

          Je ne sais pas exactement ce que tu mets dans "sentir la pelouse", mais être sur une feuille de match me semble aller bien au-delà des 5 mn de temps de jeu.

          La participation à la mise au vert (si il y a), aux discours d'avant match, à l'échauffement, au suivi du match de l'intérieur, à l'échauffement avant entrée, à la prise des consignes sont autant d'éléments de la formation d'un jeune joueur.
          Je suis d'accord mais lorsque tu gagnes un match "facilement" donner environ 10 mn de jeu me semble encore plus important

          Commentaire


          • Envoyé par Nono Red Devils Voir le message

            sur l'idée globale aussi je me pose des questions
            comme ce n'est pas spécifique ni à garcia, ni à genesio (et que ces deux coachs n'ont pas hésité à lancer des jeunes)
            il doit avoir un ensemble de raison valable,

            peut etre que d'un point de vue du résultat c'est risqué de faire jouer un trop longtemps?
            peut etre qu'effectivement c'est l'effet "sentir la pelouse", se frotter au défis physique, la rapidité du jeu...
            je ne sais point

            gregland tres bonne exemple cherki, le mec qui se lache complètement en coupe (en mode 0 pression) alors que ses entrées en jeu en champ étaient tres poussives, il jouait à contre courant, contre nature
            y'a un gros aspect mental, là samedi, on a tous vu un mec épanoui, au niveau physique des autres joueurs
            Il avait déjà franchi un " cap " la saison dernière entre le début de saison et la fin où même quand il était titulaire c'était quand même intéressant, dans le travail défensif et quand il avait le ballon, mais il y a toujours ce bloquage qui fait que ta l'impression qu'il ne sait pas quand aller provoquer, percuter sur le côté bref faire mal à la défense au abord de la surface, mais surtout son plus grand défauts, il joue le plus souvent arrêtez alors qu'il est redoutable au moment ou il accélère, que ça soit dans les circuit de passe comme on a vu à un moment avec Caqueret, où à l'époque avec Gouiri en coupe, puis quand il est en 1 vs 1 j'ai encore l'impression qu'il n'ose pas encore , il revient la plupart du temps sur ses pas, c'est paradoxal car il a tellement de talent qu'on ne pige pas pourquoi il se bloque ainsi
            Envoyé par Jom69
            cest quoi ce sou entendu?je suis un gone invertébré depuis ma tendre enfance

            Commentaire


            • Envoyé par tendreg Voir le message
              L'OL ne fait que toucher du ballon ... tandis que l'OL féminin fait du tir à l'arc !

              Avec Peter, pas de de rafting ... on leur demande surtout d'être bon sur le terrain, le reste, perso je m'en fiche !
              Et vous qu'en pensez vous ?
              Nos meilleures années, on partait a Tignes, ou l'on faisait du VTT, du rafting des trucs de cohésion de groupe. Pour moi c'est super important meme si ce n'est pas incontournable. Faire bien vivre un groupe à l' année n'est pas une mince affaire. Faire en sorte qu' un maximum d' affinité se crée entre les joueurs me semble une vrai plus value.
              Si j' étais coach, ca ferait partie de mon approche. Barbecues, jeux de cohésion, etc...

              sigpicGentleman forumeur

              Commentaire


              • Envoyé par gregland Voir le message

                Nos meilleures années, on partait a Tignes, ou l'on faisait du VTT, du rafting des trucs de cohésion de groupe. Pour moi c'est super important meme si ce n'est pas incontournable. Faire bien vivre un groupe à l' année n'est pas une mince affaire. Faire en sorte qu' un maximum d' affinité se crée entre les joueurs me semble une vrai plus value.
                Si j' étais coach, ca ferait partie de mon approche. Barbecues, jeux de cohésion, etc...
                Faire vivre un groupe est mettre en place une méritocratie, quel que soit l'âge, le salaire, le statut du joueur .... cela tombe bien c'est la philosophie du coach !
                Sid, du moment où il était irréprochable sur le terrain, je me contrefiche de ce qu'il fout à côté.

                Pour un joueur pro, le mérite est essentiel.

                Commentaire


                • Y pas besoin d'être copains pour êtres des tueurs sur le terrain,... j'avoue je ne sais plus de qui sait mais c'est pas un rigolo ....

                  Commentaire


                  • Envoyé par tendreg Voir le message
                    Y pas besoin d'être copains pour êtres des tueurs sur le terrain,... j'avoue je ne sais plus de qui sait mais c'est pas un rigolo ....
                    Non non effectivement, comme je l' ai dit plus haut, ce n'est pas impératif. Mais attention tout de même à une chose. A défaut d' etre copains, il faut etre extrêmement professionnel et avoir une grosse culture de la gagne. Ce qui est loin d' etre acquis à l' OL....

                    A l' OM de Tapis, de mémoire, tout le monde n' était pas potes loin de là, mais les mecs étaient déterminés....
                    sigpicGentleman forumeur

                    Commentaire


                    • Envoyé par tendreg Voir le message
                      Y pas besoin d'être copains pour êtres des tueurs sur le terrain,... j'avoue je ne sais plus de qui sait mais c'est pas un rigolo ....
                      Platini je crois ou Djorkaeff.

                      Sinon au passage l'OL a encore battu Van Bommel, le coach de Wolfsburg. Que de souvenirs ces matchs contre le PSV !
                      sigpic

                      Commentaire


                      • Envoyé par vince011 Voir le message

                        Platini je crois ou Djorkaeff.

                        Sinon au passage l'OL a encore battu Van Bommel, le coach de Wolfsburg. Que de souvenirs ces matchs contre le PSV !
                        Des souvenirs du genre Schumacher-Battiston 1982...
                        On s'était fait enfler, Van Bommel et ses copains qui nous charcutent avec la complicité de l'arbitre.
                        On avait le niveau pour la gagner à ce moment là.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Ignatius Voir le message

                          Des souvenirs du genre Schumacher-Battiston 1982...
                          On s'était fait enfler, Van Bommel et ses copains qui nous charcutent avec la complicité de l'arbitre.
                          On avait le niveau pour la gagner à ce moment là.
                          Oui, on s'est vengé mais d'une saison à une autre ce n'est pas forcément la même dynamique. Qui sait ce qui se serait passé si la décision avait été autre... ou avec la VAR.
                          sigpic

                          Commentaire


                          • Envoyé par vince011 Voir le message

                            Platini je crois ou Djorkaeff.

                            Sinon au passage l'OL a encore battu Van Bommel, le coach de Wolfsburg. Que de souvenirs ces matchs contre le PSV !
                            Bien vu, Youri je crois ! ;-)
                            Platini aussi excepté en EDF ....

                            Commentaire


                            • Envoyé par Ignatius Voir le message

                              Des souvenirs du genre Schumacher-Battiston 1982...
                              On s'était fait enfler, Van Bommel et ses copains qui nous charcutent avec la complicité de l'arbitre.
                              On avait le niveau pour la gagner à ce moment là.
                              D'ailleurs le vainqueur de cette saison là, on est pas prêt de l'oublier ... les Reds !

                              Commentaire


                              • Envoyé par vince011 Voir le message

                                Oui, on s'est vengé mais d'une saison à une autre ce n'est pas forcément la même dynamique. Qui sait ce qui se serait passé si la décision avait été autre... ou avec la VAR.
                                On avait le meilleur milieu d'Europe ... une défense de fer ... c'était l'année comme Milan en 2006, j'en fait encore des cauchemars !

                                Commentaire


                                • Envoyé par tendreg Voir le message

                                  On avait le meilleur milieu d'Europe ... une défense de fer ... c'était l'année comme Milan en 2006, j'en fait encore des cauchemars !
                                  Je me lève à 3h pour le boulot et j'aimerai bien lire l'interview paraît il très intéressante de notre entraîneur sur l'équipe avant d'aller dormir, on se comprend ?
                                  Envoyé par Jom69
                                  cest quoi ce sou entendu?je suis un gone invertébré depuis ma tendre enfance

                                  Commentaire


                                  • Qu’est-ce qu’il fait du bien au football ce mec…

                                    je suis même étonné qu’il nous coache

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par nikylardson Voir le message

                                      Je me lève à 3h pour le boulot et j'aimerai bien lire l'interview paraît il très intéressante de notre entraîneur sur l'équipe avant d'aller dormir, on se comprend ?
                                      Enf ..

                                      Foot
                                      OL
                                      avant-première abonnésPeter Bosz, entraîneur de l'OL : « La philosophie, c'est le foot offensif »

                                      Peter Bosz, le nouvel entraîneur de l'OL, explique sa manière de voir le football et sa volonté d'offrir du spectacle avec son équipe.



                                      Peter Bosz à l'entraînement. (A. Martin/L'Équipe)
                                      Hervé Penotmis à jour le 20 juillet 2021 à 22h19
                                      partagerpartager
                                      commenter

                                      Peter Bosz se pointe, souriant, dans le hall de son hôtel des environs de Murcie où l'OL effectue un stage depuis lundi et jusqu'à dimanche. Le soleil cogne sévère dehors. Le Néerlandais fait déjà l'unanimité auprès des supporters, ce qui est plutôt une rareté ces derniers temps chez les entraîneurs à l'OL...

                                      Dès ses premiers échanges avec Juninho, le directeur sportif, le courant est passé. Ils se parlent quasi quotidiennement, « de l'équipe, de son évolution, des joueurs qu'on aime, de la manière dont on voit et pense le foot... » (dixit Bosz). Le départ de Melvin Bard ou l'arrivée espérée d'André Onana, en concurrence avec Anthony Lopes, n'ont même pas entamé sa cote de popularité. « Mais ce n'est pas moi qui décide, Melvin, je l'ai vu deux jours à l'entraînement, rappelle l'ancien milieu de Toulon (1988-1991) qui parle toujours un excellent Français. Je ne suis pas sur les réseaux mais on me dit que l'accueil est plutôt sympa. C'est toujours mieux. Mais au final il faut gagner. Et si possible bien jouer. Le reste... » Le reste, c'est surtout une manière de voir le football. Il la raconte.



                                      lire aussiPeter Bosz, l'entraîneur de l'OL, veut André Onana (Ajax)




                                      Comment s'est passée votre arrivée à Lyon ?
                                      J'ai reçu un SMS de Vincent Ponsot (directeur du football) en vacances à Curaçao (une île des Caraïbes qui appartient aux Pays Bas). On a fait ensuite une vidéo avec le président et Juninho. Le lendemain, j'étais dans l'avion vers Amsterdam puis vers Lyon.

                                      Tout est donc allé très vite ?
                                      Les bonnes choses vont toujours vite. Si c'était resté en discussion trois-quatre semaines, je n'y aurais pas cru. Il y avait de la confiance des deux côtés. Deux jours plus tard, je repartais sur mon lieu de vacances et je me suis plongé dans les matches de l'OL. On a beaucoup parlé de la façon de jouer, ce qu'on voulait de moi et ce qu'ils pensaient. Tout commence par une philosophie. La philosophie, c'est le club, ce sont les fans. La philosophie, c'est le foot offensif mais 4-3-3, 3-5-2 ou 4-4-2, ça, je m'en fous. Ce sont les joueurs qui décident du système.

                                      lire aussiL'OL de Peter Bosz séduit et enchaîne contre Wolfsburg
                                      Depuis votre arrivée, c'est plutôt le 4-3-3 que vous avez mis en place. Pourquoi ?
                                      On a commencé dans le système le plus clair. C'est le meilleur pour effectuer un jeu de possession et presser l'adversaire à la perte. Après, on regardera. Si tu n'as pas d'ailiers, ça ne sert à rien de jouer avec trois attaquants par exemple. Je dois apprendre à connaître mes joueurs, certains sont revenus tardivement et d'autres vont arriver. Tu as besoin de les voir pour mieux appréhender. La télé nous montre où est le ballon mais je ne vois pas ce qui se passe ailleurs. Est-ce que les défenseurs organisent leur marquage préventif alors que le ballon est de l'autre côté ou est-ce qu'ils suivent le ballon et ne font rien ? Ces infos, je ne les accumule pas en vidéo. Le départ de Memphis ? Je ne regarde jamais en arrière sauf si c'est pour apprendre. Memphis est très dominant dans le jeu. Il n'est plus là, les autres joueurs ont plus de place pour eux.

                                      « J'aimerais avoir le ballon car comme le dit Johan Cruyff, quand vous l'avez, l'adversaire ne peut pas marquer





                                      Sur quoi se base votre philosophie ?
                                      Je veux gagner et je veux que les fans soient contents de la manière.

                                      On ne connaît pas d'entraîneurs qui disent vouloir gagner en jouant mal, non ?
                                      C'est subjectif car j'aime peut-être autre chose que vous mais en général, les fans aiment les équipes qui attaquent, qui marquent des buts, qui créent des occasions. Quand ils rentrent chez eux, je veux qu'ils parlent d'actions qu'ils ont vues : "ah ce centre là, ah cette passe !" Ils paient pour voir ça donc il faut leur donner quelque chose.

                                      Vous voulez une récupération rapide du ballon...
                                      Oui j'aimerais avoir le ballon car comme le dit Johan Cruyff, quand vous l'avez, l'adversaire ne peut pas marquer. C'est simple mais vrai. Je veux des joueurs qui ne perdent pas le ballon. Et quand tu as des joueurs bien placés, tu peux le récupérer plus vite. Toute équipe qui défend est compacte et ça dure environ 5 secondes pour qu'elle se remette en position sur la largeur. Donc il faut récupérer la balle avant ces 5 secondes car ça devient plus compliqué ensuite.

                                      « À 18 ans, j'avais tous mes diplômes pour entraîner sauf en pro





                                      Vous évoquez Cruyff, c'est votre modèle ?
                                      Pour nous, les Hollandais, Johan Cruyff, c'est quelqu'un de très très très spécial. Il était extraordinaire comme joueur et après comme entraîneur. Il a d'ailleurs refusé de prendre des cours pour le devenir. Il a dit : "Je les ai pris pendant 20 ans tous les jours. Que peuvent-ils m'appendre ?" Et ils lui ont donné ses diplômes. Moi, j'avais 21 ans quand il a dirigé l'Ajax et je prenais des cours pour être entraîneur.

                                      Déjà ?
                                      À 18 ans, j'avais tous mes diplômes pour entraîner sauf en pro. À 16 ans, après mon premier examen (l'équivalent du bac), j'ai intégré une école de sport. Donc je l'ai suivi de très près dès ses débuts.


                                      Peter Bosz et ses joueurs, à l'entraînement. (A. Martin/L'Équipe)

                                      Vous pensiez déjà être entraîneur à cet âge-là ?
                                      Je voulais être pro d'abord mais ça faisait partie du cursus scolaire. Ça a duré trois ans et je commençais alors à entraîner les moins de 12 ans. Et Cruyff a dit énormément de choses sur les jeunes qui allait à l'opposé de ce que je pensais. Par exemple, quand un arrière droit était mal placé, lui disait que pour apprendre, il fallait le laisser se débrouiller en un contre un. Car si le défenseur central le couvrait, l'arrière droit n'allait pas apprendre comment se placer la prochaine fois.

                                      C'était cette notion de "rendre le joueur intelligent" ?
                                      Avec lui, chez les jeunes, le gardien ne devait jamais dégager au pied mais donner la balle à la main. Car à cet âge, on manque de force donc on donne le ballon au défenseur proche ce qui l'oblige à maîtriser son positionnement et sa relance. Ça m'a marqué. Je suis un grand fan de Cruyff. Un de mes copains a lu toutes ses interviews et il y en a un paquet ! (rire) Il en a fait un livre avec toutes ses phrases courtes.

                                      « Quand un entraîneur offensif perd un match ou un Championnat, c'est facile de dire : "C'est pas réaliste". Je m'en fous





                                      Le parcourez-vous encore ?
                                      Oui bien sûr. Des fois je me dis : "Ce sont des conneries ça, je rentre à la maison, je réfléchis et ben non, il avait raison !" Le foot, ce n'est pas que le résultat. Il faut aussi la manière et la manière de Cruyff, c'est être dominant, attractif. C'est le premier entraîneur à gagner la C1 avec Barça mais il était dur aussi, très très dur. Wouah... Il a dit par exemple à Marco Van Basten : "C'est très facile pour moi de crier sur ceux qui sont plus faibles que toi mais je crie sur toi car tu es le meilleur." Moi aussi je suis dur avec les bons.

                                      Plus qu'avec les moins bons ?
                                      Oui car ils sont meilleurs que les autres.

                                      Aviez-vous d'autres inspirations ?
                                      Je suis allé en équipe nationale avec Rinus Michels, un monsieur très intéressant quand il parlait. Les anciens disaient : "Tiens, il raconte encore ses histoires...". Mais moi, qui étais nouveau, j'adorais. Et je réécrivais dans ma chambre tout ce qu'il disait. Il était très structuré, carré.

                                      Plus que Cruyff ?
                                      On m'a dit que Cruyff ne l'était pas. On m'a raconté qu'il avait préparé un jour une séance au Barça et en marchant vers le terrain d'entraînement, il a tout changé ! Il pouvait dire : "Tiens, il fait beau, je suis joker donc je joue" (rire). Il n'y a donc pas une seule manière d'agir...

                                      Après la finale de la Ligue Europa remportée par Manchester United sur votre Ajax en 2017 (0-2), José Mourinho, avait déclaré : "Les coachs tels que Bosz, désireux de divertir les gens, ne gagnent aucun titre..."
                                      Après un match, c'est toujours facile de parler surtout quand tu gagnes. Il a le droit. Mais le premier but vient d'une touche qui glisse des doigts d'un de mes joueurs et on avait une équipe de 21,7 ans de moyenne contre United et toutes ses stars qui a cherché à défendre son avantage... Mais il a perdu de temps en temps des matches, notamment contre des entraîneurs offensifs. Le Barça de Guardiola a toujours gagné quand Mourinho entraînait le Real. Mais je suis habitué à ça. Quand un entraîneur offensif perd un match ou un Championnat, c'est facile de dire : "C'est pas réaliste". Je m'en fous. Je sais que tu peux avoir des succès avec un jeu offensif.

                                      Mais c'est plus compliqué peut-être...
                                      D'accord car tu presses, tu joues avec de l'espace derrière ta défense. Mais j'ai vu des matches l'an passé du Bayern qui pressait très haut avec son entraîneur Hansi Flick, - c'était peut-être le meilleur foot d'Europe - et combien de fois Neuer (le gardien) prenait le ballon ? Presque jamais. À l'époque de Guardiola au Bayern, il y a des matches où Neuer ne touchait pas la balle ! Donc c'est possible. Moi comme spectateur, avec ma bière devant ma télé, j'aime regarder ces équipes-là, pas des équipes qui défendent et qui contrent. Attention, je ne dis pas que c'est bien mais c'est ma manière de voir. J'ai aimé, par exemple, l'Italie durant l'Euro. Ils ont super bien joué, ont attaqué haut, sauf contre l'Espagne. Mancini a réussi un super travail.

                                      Pep Guardiola est aussi un entraîneur dont vous évoquez le travail...
                                      Oui mais Guardiola était un joueur de Cruyff et il en parle toujours. J'ai connu Albert Capellas qui a été huit ans à la Masia. Et il m'a dit : "La philosophie du Barça, c'est Cruyff".

                                      « Il y a des entraîneurs que j'aime. Je suis très curieux de voir Jorge Sampaoli à Marseille





                                      Pouvez-vous changer d'organisation ou de positionnement de joueurs comme Guardiola dans un même match ?
                                      De temps en temps mais pas comme Guardiola. Il faut le dire, il est, pfff... C'est vraiment intéressant ce qu'il produit.

                                      Quels entraîneurs vous attirent aujourd'hui ?
                                      Il y a des entraîneurs que j'aime. Je suis très curieux de voir Jorge Sampaoli à Marseille et Marcelo Bielsa à Leeds.

                                      Qu'aimez-vous chez eux ?
                                      J'aime l'intensité de leurs équipes. Quand tu vois comment les attaquants et les milieux pressent à Leeds... J'aime quand on peut voir la signature d'un entraîneur. Avec Bielsa, c'est ça. Et le Séville ou le Chili de Sampaoli, c'était ça.

                                      Rolland Courbis raconte que vous posiez déjà beaucoup de questions sur le jeu quand vous êtes arrivé à Toulon. C'était le cas ?
                                      (rire) Rolland aussi. Rolland, on le voyait avec son chronomètre et son sifflet, et tous les joueurs rigolaient mais tactiquement c'était très très fort surtout au milieu et en défense, moins en attaque. J'ai beaucoup appris de lui, comment coulisser, le travail défensif...

                                      N'avez-vous jamais arrêté de prendre des notes durant votre carrière de joueur ?
                                      Jamais. J'ai même retrouvé des livres à la maison quand j'avais dix ans. Je notais notre composition d'équipe, notre placement, et je mettais des commentaires sur chaque équipier : lui ne va pas vite, lui n'est pas assez technique... (rire).

                                      C'était donc obsessionnel le foot chez vous ?
                                      Je peux dire ça, je suis obsédé par le foot.

                                      publié le 20 juillet 2021 à 20h55mis à jour le 20 juillet 2021 à 22h19

                                      Commentaire


                                      • C'est beau et alléchant ce qu'il dit mais après tout ça il n'a pas intérêt à se rater. Si il promet du beau jeu ET de nombreux succès et que rien n'est là, ça va encore hurler.
                                        Perso je suis très positif et je crois beaucoup en lui mais attention à ce que les faits suivent un minimum les déclarations. Et du beau jeu on en voudra non seulement contre les petits mais aussi et surtout contre les gros.

                                        Veel Geluk Peter !
                                        sigpic

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par tendreg Voir le message
                                          L'OL ne fait que toucher du ballon ... tandis que l'OL féminin fait du tir à l'arc !

                                          Avec Peter, pas de de rafting ... on leur demande surtout d'être bon sur le terrain, le reste, perso je m'en fiche !
                                          Et vous qu'en pensez vous ?
                                          le rafting....
                                          il faut juste prendre un peu de recul, comme les stages commando de cris au mans,
                                          ça s'appelle du team building, ça permet de se retrouver dans la mini team avec des personnes que tu n'aurais jamais croisé, et ça permet de tisser des liens,
                                          permettant notamment de favoriser la communication
                                          en entrerprise, ça se fait beaucoup, faut pas se leurrer, l'interet du rafting ce n'est pas l'aspect sportif,
                                          boire la tasse, et se faire les genoux contre des cailloux dans une riviere, on a vu mieux comme prépa physique (cacapa confirmera),
                                          mais c'est plus le coté "je compte sur mon voisin pour ne pas boire la tasse, et inversement" qui est important.

                                          le jeu avec le ballon, ainsi que la condition physique aussi


                                          sur l'intégration des jeunes, nickylarson Lyonnais921 ,
                                          on est d'accord c'est une étape importante, quand je dis "sentir la pelouse", ça peut paraitre péjoratif,
                                          mais quand on a 16 ans, se retrouver dans un match télévisé, dans un stade de 60 000 qui n'attendent qu'une chose, que tu sauves les fesses de l'équipe
                                          ben ça pèse forcement sur les épaules, et meme à 25 piges,
                                          ça s'apprend

                                          c'est pour ça que je trouve débile la remarque de l'article sur malo gusto "ça aurait pu etre fait la saison derniere",
                                          oui ça aurait pu, il aurait pu se cramer mentalement, se faire le genou etc...
                                          le seul truc dont on peut etre sur,
                                          c'est qu'en ayant fait cette année dans l'anti chambre des pros, lui permet d'etre en concurrence directe avec le titulaire (si il continue sur ses tres bonnes perfs, evidemment)

                                          comme kb9, comme houssem, caqueret, et les autres...

                                          image hosting

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par petit_sauvage Voir le message

                                            Je regarde juste un truc... Paulinho avec le Bayer de Peter Bosz (19/20), il est rentré 3 fois pour 1 minute de jeu... (J20 contre le Bayern, J22 contre Dusseldorf, J30 contre Nuremberg), 3 minutes contre Fribourg en J24, 5 minutes contre Francfort en J15, 6 minutes contre Fribourg en J7, 7 minutes contre le Bayern en J3.
                                            Le tout pour 500 minutes de jeu en BL...
                                            je viens d'y penser,
                                            c'est forcement pour permettre aux jeunes de joueurs de jouer quelques miettes sans se mettre la pression
                                            "t'as 5 min de jeu devant toi, joues sans pression, essaye d'avoir 1 ou 2 ballons, et de bien les négocier"

                                            image hosting

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par tendreg Voir le message
                                              L'OL ne fait que toucher du ballon ... tandis que l'OL féminin fait du tir à l'arc !

                                              Avec Peter, pas de de rafting ... on leur demande surtout d'être bon sur le terrain, le reste, perso je m'en fiche !
                                              Et vous qu'en pensez vous ?
                                              Que vendredi ils sont sensés faire du karting d’après Loris Martin (OLTV). Donc ils vont couper un peu et faire une activité annexe quand même à un moment donné

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Fred99 Voir le message

                                                Que vendredi ils sont sensés faire du karting d’après Loris Martin (OLTV). Donc ils vont couper un peu et faire une activité annexe quand même à un moment donné
                                                Méchant personnage !

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Nono Red Devils Voir le message

                                                  je viens d'y penser,
                                                  c'est forcement pour permettre aux jeunes de joueurs de jouer quelques miettes sans se mettre la pression
                                                  "t'as 5 min de jeu devant toi, joues sans pression, essaye d'avoir 1 ou 2 ballons, et de bien les négocier"
                                                  Alors il y'a aussi l'effet "fin de match"... je sais que c'est bien rageant de mener 1-0 ou 2-1 et concéder un but en fin de match qui te ramène un nul au lieu d'une victoire. A contrario mené 1-0 ou 2-1 (ce qui ne nous est pas arrivé souvent la saison dernière), tu fais d'autres choix... Tu vas faire rentrer des jeunes plus facilement sur un match ou tu mènes 3-0 et ca se comprend...
                                                  En l'occurence je me souviens beaucoup d'avoir vu des entrées de Diomandé dans les 10 dernières minutes pour "assurer" un résultat plutot que d'avoir un changement offensif. Après c'est un choix de coaching, on verra comment Bosz gérera ses situations là!

                                                  Mais l'idée derrière est bien là... ne pas mettre une pression inutile à un jeune qui rentre... je me souviens toutefois d'une décla de Garcia cette année après un match ou il avait fait passer le message aux jeunes qu'ils devaient amener plus en rentrant dans un match... Apres il faut savoir ménager la chèvre et le chou, les garder motivés et impliqués sans leur mettre une pression excessive.

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par tendreg Voir le message

                                                    Méchant personnage !
                                                    "waouhhh la méthode bosz
                                                    ça c'est un coach formidaaaaaaaaable
                                                    hein! y'en a combien qui ont parlé de karting avant lui?
                                                    déjà ni le marseillais et encore moins le prof de gym"

                                                    image hosting

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X