Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lyon, les secrets de la filière brésilienne

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lyon, les secrets de la filière brésilienne

    Lyon, les secrets de la filière brésilienne


    France
    Le succès de l’OL, c’est un peu celui de Marcelo. Ex joueur de l’équipe rhodanienne devenu recruteur, il a engagé tous les Brésiliens du Lyonnais. Aujourd’hui, il est convoité par les grands clubs européens.

    Rédigé le 26/12/2006 à 19h31

    Qui, en France, ou sur le Vieux Continent, connaît vraiment Marcelo, de son vrai nom Marcelo Kiremitdjian Djian ?

    Personne ! Inconnu du grand public et plus paradoxalement des médias de son propre pays, toujours à l'affût de la moindre information concernant la deuxième religion du Brésil, le Ballon rond. Cet ancien défenseur de l'Olympique Lyonnais, à la carrière discrète dans l'Hexagone, a su se rendre indispensable à l'OL. Le club lui a fait signer, en mars 2003, un contrat exclusif d'agent de joueurs.

    L'homme de Rio est devenu en quelque sorte le premier joueur de l'effectif à rejoindre le staff technique lyonnais. Sur les bords du Rhône, quand le marché des transferts s'ouvre, on ne jure plus que par Marcelo, lequel ne s'est encore jamais trompé dans son recrutement brésilien. Juninho, Cris, Edmilson, Caçapa, Nilmar, Fred, c'est avant tout son choix et sa responsabilité. Soucieux de préserver son intimité afin de pouvoir travailler dans la plus grande discrétion, le recruteur attitré refuse la plupart du temps de s'exprimer à visage découvert.

    Sa dernière interview, il l'a accordée à Lyon Mag, le journal officiel du club quintuple champion de France. Son histoire est banale, mais sa réussite dans son nouveau métier, exceptionnelle. « J'ai joué à l'OL de 1993 à 1997. A l'époque, j'étais le premier joueur brésilien à porter le maillot lyonnais depuis Constantino Pires à la fin des années cinquante. Ceci pour vous dire que je ne suis pas arrivé en conquérant. Je me suis plutôt fait discret. Mais avant de retourner au Brésil, le président Jean-Michel Aulas m'a proposé de repérer des jeunes talents pour Lyon. »

    L'oeil de Rio
    Elu Ballon d'argent brésilien en 1998, cet ancien international (une sélection en mai 1989) poursuit, après son épisode lyonnais, sa carrière de joueur au Cruzeiro et à l'Atletico Mineiro, ce qui lui permet de garder le contact avec les stars en devenir de son pays natal. « En continuant ma carrière jusqu'en 2002, j'ai pu affronter tous les joueurs brésiliens qui ont joué à l'OL au cours de ces dernières années. Cris a même été mon partenaire pendant deux ans à Cruzeiro. Cela m'a permis de mesurer le talent de tous ces grands footballeurs.»

    A l'heure de la retraite sportive, Marcelo pourra alors tranquillement sillonner le pays et observer les vingt-quatre équipes qui s'affrontent régulièrement au sein du championnat national. Son plus grand coup d'éclat pour l'Olympique Lyonnais : un certain Juninho, arrivé sur les bords du Rhône en 2001, un an après Edmilson et Caçapa. « Quand je repère un joueur, poursuit le recruteur, j e fais bien évidemment attention à ses qualités de footballeur, mais j'essaie également de mieux connaître sa mentalité. Par exemple, je savais que Juninho était très pro et qu'il avait l'âme d'un leader. Je ne me suis pas trompé, car il est devenu un des piliers de l'OL, à qui je ne recommande que des garçons sérieux. »


    ssource:morefoot


    sacré marcelo!tres pro ds son taf

  • #2
    c'est la reprise d'un article de l'équipe qui est sorti, il y a plus d'un an je crois.

    Commentaire


    • #3
      La filiere brésilienne, coute cher maintenant, de plus en plus cher.
      Fred, c'est 15 millions, robinho le double.
      Alors, pourquoi le wok ?

      Commentaire


      • #4
        Je crois que marcelo commence a en avoir un peu marre de son petit travail de recruteur. Pourquoi pas Sonny en recruteur bresilien/argentin si marcelo part? :D

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Katalan
          Je crois que marcelo commence a en avoir un peu marre de son petit travail de recruteur. Pourquoi pas Sonny en recruteur bresilien/argentin si marcelo part? :D
          il a pas l'aire d'en avoir marre a mon avis

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par deklong
            La filiere brésilienne, coute cher maintenant, de plus en plus cher.
            Fred, c'est 15 millions, robinho le double.
            Oui mais Cris c'est 3M€ et juste 1 an avant Fred, donc c'est surtout une question de recrutement malin;)
            sigpic

            Commentaire


            • #7
              Sans Marcelo, l'OL ne serait pas l'équipe que l'on connait aujourd'hui. Chapeau à lui et à notre cellule recrutement

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par lgdlt
                Oui mais Cris c'est 3M€ et juste 1 an avant Fred, donc c'est surtout une question de recrutement malin;)

                Ca pour etre malin, ca l'etait.
                Mais msi , teleblogo,etc..., est passé par la, et maintenant les meilleurs sud americains resteront dans un premier temp en amerique du sid , avant de passer pour tres cher en europe.
                Robinho, fred, higuain, gago,alex, etc.....
                Les "bons coup" seront de plus en plus rare.
                L'eldoardo ce n'est plus en amerique du sud.
                Alors, pourquoi le wok ?

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par deklong
                  Ca pour etre malin, ca l'etait.
                  Mais msi , teleblogo,etc..., est passé par la, et maintenant les meilleurs sud americains resteront dans un premier temp en amerique du sid , avant de passer pour tres cher en europe.
                  Robinho, fred, higuain, gago,alex, etc.....
                  Les "bons coup" seront de plus en plus rare.
                  L'eldoardo ce n'est plus en amerique du sud.
                  Il faut également tenir compte du fait que l'OL a changé de dimension.
                  Tu parles de Robinho, mais l'OL n'a jamais fait venir Adriano ou Ronaldo, Ronaldinho auparavant.
                  Les Juninho, Cacapa, voire Edmilson, n'étaient pas forcément très convoités.

                  Lorsque l'on change de statut, il est normal de faire venir des joueurs qui coûtent plus chers.
                  Et je pense qu'il existe encore des opportunités, d'autant plus que l'adaptation d'un brésilien sera faciliter à l'OL par la présence de Juni, Cacapa et Cris.
                  Oye tú, ¿no nos ibais a meter 3-0?

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par skunky

                    Sa dernière interview, il l'a accordée à Lyon Mag, le journal officiel du club quintuple champion de France. Son histoire est banale, mais sa réussite dans son nouveau métier, exceptionnelle. « J'ai joué à l'OL de 1993 à 1997. A l'époque, j'étais le premier joueur brésilien à porter le maillot lyonnais depuis Constantino Pires à la fin des années cinquante. Ceci pour vous dire que je ne suis pas arrivé en conquérant. Je me suis plutôt fait discret. Mais avant de retourner au Brésil, le président Jean-Michel Aulas m'a proposé de repérer des jeunes talents pour Lyon. »
                    :shock: :shock: :shock: :shock:
                    You don't wanna be like me, kid. Go home, start a family, get a picket fence...

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par jerome caquelon
                      :shock: :shock: :shock: :shock:
                      oh pinaise je l'avais pas vu celle la...:crazy: :mdr: :mdr: :mdr:

                      aussi valable que : OM planete site des adorateurs de l'OL :mdr: :mdr:
                      No Ones Like Us, We don't care!

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par Katalan
                        Je crois que marcelo commence a en avoir un peu marre de son petit travail de recruteur. Pourquoi pas Sonny en recruteur bresilien/argentin si marcelo part? :D
                        Marcelo ne fait pas QUE appeler le club pour lui dire "lui c'est un bon".
                        Il a une entreprise qui travaille (entre autres ?) pour l'OL.
                        C'est son business, il n'est pas employé.
                        Autant dire qu'il ne lachera pas ce taff aussi facilement ;)

                        Commentaire


                        • #13
                          le vrai eldorado c'est plus l'amerique du sud , les joueurs coutent trop cher

                          le vrai eldorado c'est L'AFRIQUE.

                          Quand on voit le nombre de joueur qu'arrive a crée la cote d'ivoire grace a une simple academie (crée par des francais) on se dit que ya vraiment du potentiel , en plus les africains valent pas cher..

                          C'est bon pour la ligue 1 vu la relation France - afrique qu'il ya dans notre championnat.. ^^

                          Commentaire


                          • #14
                            le vrai eldorado c'est aussi l'europe, si on repère bien on peut trouver des joueurs pas cher et qui peuvent rivaliser avec les génies africains ou sud américains

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par isen
                              le vrai eldorado c'est plus l'amerique du sud , les joueurs coutent trop cher

                              le vrai eldorado c'est L'AFRIQUE.

                              Quand on voit le nombre de joueur qu'arrive a crée la cote d'ivoire grace a une simple academie (crée par des francais) on se dit que ya vraiment du potentiel , en plus les africains valent pas cher..

                              C'est bon pour la ligue 1 vu la relation France - afrique qu'il ya dans notre championnat.. ^^
                              Ouais, sauf qu'en afrique, tous les deux ans, ils ont la CAN, or quand on a vu ce qui est arrivé à Lens la saison derniere ou apres une tres bonne premiere partie de saison ils on chuté avec l'arrivée de la CAN, on comprends que sauf à recruter des joueurs de "petites nations footballistiques" d'afrique qui n'arrivent pas à se qualifier pour la CAN, il est plus interessant à niveau égal (et à prix egal) de recruter en Am sud ...
                              sigpic

                              Commentaire


                              • #16
                                La Côte d'Ivoire est une exception. Les joueurs ont été assez européanisés.

                                Pour le moment, et depuis des décennies, c'est en Amérique du Sud que l'on trouve généralement les meilleurs joueurs.

                                Ceci dit, il est clair que l'Afrique a un énorme potentiel, et dans quelques années pourquoi pas.
                                Oye tú, ¿no nos ibais a meter 3-0?

                                Commentaire


                                • #17
                                  Marcelo MUITO MUITO Obrigado
                                  qui a vu le reportage de Richard Benedetti dans la retro ol system, moi je l'ai revu avec autant de plaisir !
                                  Kallstrom : l'héritier de Juninho...

                                  Commentaire

                                  Chargement...
                                  X