Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ca y est : Piquionne va au clash!

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ca y est : Piquionne va au clash!

    Dans l'equipe du jour il annonce qu'il ne veut plus jouer chez les stefs...
    caiazzo une reaction :clown: ?

    http://www.soccers.fr/La_une_de_l_equipe.html


    resume
    "Je veux partir"

    J'ai été ireprochable je voulais pas d'histoire.....
    Lyon qui sonne a la porte c flatteur....
    Pas confiance en mes dirigeants.........
    Guerre entre St-é et lyon .......
    Sur les sifflets de Diatta " il a rien dit de mal juste lyon etais difficile a refuser".....

    (en effet laminou a ete conspue tout le match suite a une decla dans france foot disant comprendre piquionne lol)

    on veux pas me laisser partir sans meme avoir pris le temps de me parler ....
    Je voulais etre prolonger en septembre mais le club na pas voulu....
    si c'etais pas lyon je serais parti depuis belle lurette....
    Le resort est cassé je ne veux plus jouer a st-é...
    mes coéquipiers comprennent mon point de vue......
    degouté de se milieux.....
    on ma traité de menteur au sujet de la blessure.....
    etc ..........
    Dernière modification par kapatsong, 16/01/2007, 05h24.

  • #2
    Envoyé par kapatsong
    Dans l'equipe du jour il annonce qu'il ne veut plus jouer chez les stefs...
    caiazzo une reaction :clown: ?

    http://www.soccers.fr/La_une_de_l_equipe.html


    resume
    "Je veux partir"

    J'ai été ireprochable je voulais pas d'histoire.....
    Lyon qui sonne a la porte c flatteur....
    Pas confiance en mes dirigeants.........
    Guerre entre St-é et lyon .......
    Sur les sifflets de Diatta " il a rien dit de mal juste lyon etais difficile a refuser".....

    (en effet laminou a ete conspue tout le match suite a une decla dans france foot disant comprendre piquionne lol)

    on veux pas me laisser partir sans meme avoir pris le temps de me parler ....
    Je voulais etre prolonger en septembre mais le club na pas voulu....
    si c'etais pas lyon je serais parti depuis belle lurette....
    Le resort est cassé je ne veux plus jouer a st-é...
    mes coéquipiers comprennent mon point de vue......
    degouté de se milieux.....
    on ma traité de menteur au sujet de la blessure.....
    etc ..........
    + le départ de Carew imminent = Piquionne à l'OL !
    Envoyé par MrMonplaisir
    Hazard j'avais envie de le buter (...) on aurait dit Ben Arfa par moments.

    Commentaire


    • #3
      il creve d'envie de venir a L'OL piquionne.
      si ca continue comme ca ,il va lui meme le payé son transfert.:grn:

      de plus tu rajoute les clash avec les supporters dont il ne reste que la rivalité lyon-sainté pour exister,un président caiazzo qui se prend pour un president d'equipe du g14 alors qu'il n'est rien.

      il avais raison JMA.il a dit que piquionne s exprimerais lui meme sur son cas, la c'est clair et net.

      Commentaire


      • #4
        Toutefois, un attaquant supplémentaire, en plus de Piquionne ne nous ferait pas de mal...
        Envoyé par MrMonplaisir
        Hazard j'avais envie de le buter (...) on aurait dit Ben Arfa par moments.

        Commentaire


        • #5
          c'est une tres tres bonne nouvel!!:)

          Commentaire


          • #6
            Extrait de l'ITW :

            Vous laissez entendre que vous voulez aller à Lyon. Pourquoi ne le dites-vous pas clairement ?

            – Je dis que je veux partir et que j’ai envie d’aller dans un grand club. Aujourd’hui, c’est Lyon qui se présente. Quel joueur ne voudrait pas aller à Lyon ? Là, on se retrouve dans une situation où tout le monde peut tout perdre.

            Commentaire


            • #7
              il est tombé dans le paneau....assez incroyable tout de meme
              "Le vin,il nait, puis il vit, mais point ne meurt car en l'homme il survit"

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par karmacoma
                Extrait de l'ITW :

                Vous laissez entendre que vous voulez aller à Lyon. Pourquoi ne le dites-vous pas clairement ?

                – Je dis que je veux partir et que j’ai envie d’aller dans un grand club. Aujourd’hui, c’est Lyon qui se présente. Quel joueur ne voudrait pas aller à Lyon ? Là, on se retrouve dans une situation où tout le monde peut tout perdre.

                on t'aime piquionne viens nous sauver lol

                Commentaire


                • #9
                  C'est trop bon, on leur a foutu une merde chez ces boufons.....:grn: :grn: :grn: :grn: :grn:

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par wazaa73
                    C'est trop bon, on leur a foutu une merde chez ces boufons.....:grn: :grn: :grn: :grn: :grn:
                    il va bien falloir un autre joueur:proud:
                    VERT POUR TOUJOURS

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par malouda80
                      on t'aime piquionne viens nous sauver lol
                      Puiquionne ne viendra pas à ce mercato. L'ASSE ne le lachera pas. Surtout après leur déclaration. Ou alors il faudra que JMA remonte son offre à 10 M€ et là ce serait une connerie.

                      Commentaire


                      • #12
                        nous sauver ??? de koi ? Piquionne ne sera que le 3ème attaquant...

                        Commentaire


                        • #13
                          A en lire certains, on pourrait croire que Piquionne c'est Maradona! Un bonhomme qui a marqué 35 en 6 saisons de Ligue 1 n'apportera pas une plus value égale à l'argent qu'on va lacher dans ce tranfert et dans le salaire qui lui sera versé!

                          La seule chose de bonne dans cette histoire, c'est la merde que ça fout dans le Forez! Pour le reste, Piquionne n'a pas besoin de jouer à l'OL pour passer sa vie à Lyon et à Gerland. Qu'il reste dans un club qui soit à son niveau...Il rendra service à tout le monde.

                          En tout cas, ne comptez pas sur moi pour lui faire un accueil triomphal (si on fait l'erreur de le recruter)!
                          Pour toujours et à jamais...

                          Commentaire


                          • #14
                            Moi je dis.... PAS CHICHE!!!

                            :mdr:

                            :DD:

                            Commentaire


                            • #15
                              dans mes bras piquionne:grn:

                              Commentaire


                              • #16
                                Piquionne : "Je veux quitter St Etienne pour rejoindre Lyon !"

                                16/01/2007 - 08 h 16 - Jean-Philippe Rimbault

                                Frédéric Piquionne a clairement exprimé sa position : pour lui, St Etienne est une histoire du passé... désormais, il souhaite jouer à Lyon !

                                Interrogé par L’Equipe, l’attaquant stéphanois est enervé par l’attitude de ses dirigeants et ne désire plus qu’une chose : rejoindre Lyon au plus vite.

                                Ainsi, il déclare :"On me prend pour un esclave qui n’a même pas le droit de donner son avis", déclare le Néo-Calédonien qui regrette le double discours des patrons stéphanois le déclarant d’abord transférable en cas de bonne offre puis fermant la porte à un départ. J’ai envie d’aller dans un grand club. Aujourd’hui, c’est Lyon qui se présente. Quel joueur ne voudrait pas aller à Lyon ?"

                                Piquionne rejoindra-t-il l’OL avant la fin janvier ? Après le bras de fer avec l’OM l’été dernier pour Ribéry, c’est désormais avec St Etienne que l’OL va devoir durement négocier...

                                Commentaire


                                • #17
                                  J aime cette situation, ca fout la merde chez les verts


                                  :mdr: :mdr: :mdr:

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Marseille avait réussi à garder Ribery!

                                    Saint-Etienne arrivera bien à conserver le meilleur attaquant du championnat!!! Chiche ou pas chiche????
                                    Pour toujours et à jamais...

                                    Commentaire


                                    • #19

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Envoyé par sans alcool
                                        Marseille avait réussi à garder Ribery!

                                        Saint-Etienne arrivera bien à conserver le meilleur attaquant du championnat!!! Chiche ou pas chiche????
                                        voleur de vanne à deux balles! :crazy:

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          « Je veux partir »
                                          FRÉDÉRIC PIQUIONNE, l’attaquant stéphanois, répond avec fermeté à ses dirigeants dans un entretien exclusif.Hier, Frédéric Piquionne, objet de toutes les tensions entre Saint-Étienne et Lyon, est passé par tous les états. À l’issue de son entrevue avec le président Roland Romeyer et d’autres membres du club, l’attaquant courtisé par l’OL se disait même prêt à mettre un terme à sa carrière, à vingt-huit ans. Sous contrat jusqu’en juin 2009, il conçoit la volonté des dirigeants stéphanois de ne pas vouloir se séparer de lui. Mais il ne comprend pas pourquoi ils ne se sont pas montrés fermes dès le départ, pourquoi ils ont refusé de discuter avec lui avant la matinée d’hier et pourquoi ils envisagent de l’envoyer en équipe réserve alors qu’il n’avait encore jamais exprimé son désir de partir avant de nous accorder cet entretien.

                                          SAINT-ÉTIENNE – de nos envoyés spéciaux

                                          « DIMANCHE, les présidents de l’AS Saint-Étienne ont annoncé que vous ne partiriez pas,même pour 50 millions d’euros. Quelle est votre réaction ?
                                          – J’ai rencontré les gens de mon club ce matin (hier). Le président Romeyer était là, le coach aussi. Bernard Caïazzo, en revanche, n’est pas venu. Jusqu’à présent, on m’avait ignoré, on ne m’avait rien dit en face.
                                          J’aurais préféré que l’on commence par ça. C’est déjà ce que je leur reproche dans cette affaire.

                                          – Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ?
                                          – Depuis le début, je n’ai pas parlé à la presse, j’ai été irréprochable. Je ne voulais pas d’histoire. J’avais juste dit que j’aimerais être fixé avant la reprise. Ce qui m’a le plus énervé, c’est que mes dirigeants refusent de discuter avec moi.

                                          – Finalement, vous n’avez jamais exprimé clairement votre désir de répondre favorablement à l’offre de Lyon. Qu’en est-il vraiment ?
                                          – Déjà, d’autres clubs s’intéressent à moi. Mais quand on voit un grand club européen comme Lyon sonner à la porte, c’est très flatteur. Je ne joue pas au foot depuis très longtemps alors une offre comme ça, c’est énorme.

                                          – Vos dirigeants ont laissé entendre que vous pourriez jouer en réserve. Comment envisagez-vous l’avenir ?
                                          – J’espère que tout va rentrer dans l’ordre, que l’on va vraiment discuter de la situation. Mais le club m’a mis dans une position difficile et je n’ai plus du tout confiance en mes dirigeants. On parle de moi, demonavenir.
                                          Ils auraient au moins pu me rencontrer avant d’en parler à toute la France.

                                          – Avez-vous l’impression de pâtir de la rivalité entre SaintÉtienne et Lyon ?
                                          – Bien sûr. C’est une guerre entre Saint-Étienne et Lyon. Mais moi, je m’appelle Frédéric Piquionne, je suis né à Nouméa, je n’ai pas de lien dans cette région. Je suis là pour faire mon boulot du mieux possible.

                                          – Dimanche, vous étiez blessé et n’avez pas participé au match face à Monaco (0-1, en Ligue 1) mais vous étiez présent au stade. Quel était le climat autour de vous ?
                                          – Je n’ai pas eu de souci particulier. C’était juste une bonne chose de recevoir le trophée du meilleur joueur de mois dans les couloirs plutôt que sur le terrain. Peut-être qu’il y aurait eu quelques sifflets. Ce qui m’a gêné, c’est que Lamine (Diatta) se fasse huer. Dans la presse, il a simplement déclaré que Lyon, c’était difficile à refuser. Qu’il se fasse siffler, ça m’a fait très mal. J’ai été contacté par Lyon. Il n’est à l’origine de rien.

                                          « Si ce n’était pas Lyon, je serais parti depuis belle lurette »

                                          – Qu’attendez-vous des jours prochains ?
                                          – Je n’en sais rien, vraiment rien. Je suis un peu dégoûté par toute cette histoire. Ce qui m’énerve, ce n’est pas qu’on ne veuille pas me laisser partir mais qu’on n’aitmême pas pris le temps de me parler. Que SaintÉtienne ait d’abord dit qu’on me laisserait aller ailleurs en cas d’offre d’exceptionnelle, avant de changer subitement d’avis. Les dirigeants disent que c’est une question d’honneur. Mais, là, on dépasse les bornes. Je dois beaucoup à SaintÉtienne mais j’ai aussi beaucoup bossé pour ce club. On aurait au moins pu discuter avec moi. Je ne suis pas bien, je ne suis vraiment pas bien.

                                          – À un moment, on parlait d’une p rolongat ion de contrat…
                                          – Ce sont les dirigeants de SaintÉtienne qui ont refusé. On leur en a parlé dès le mois de septembre. Ils n’ont jamais voulu. Et, aujourd’hui, ils ne souhaitent pas que je parte. Au début, pourtant, ils ont laissé la porte ouverte. C’est juste devenu une affaire de fierté, simplement parce qu’ils ont peur que le “peuple vert” se retourne contre eux. Si ce n’était pas Lyon, je serais parti depuis belle lurette.

                                          « On me prend pour un esclave »

                                          – Ne craignez-vous pas cette situation conflictuelle ?
                                          – L’année dernière, je me suis fait siffler pendant six mois (*), alors, je suis plutôt serein.On verra bien. Une chose est sûre : le ressort est cassé. Je ne veux plus jouer à Saint-Étienne. Je n’ai plus confiance en mes dirigeants.
                                          Encore une fois : si, dès le départ, on m’avait dit que j’étais “intransférable”, j’aurais terminé ma saison à Saint-Étienne. Mais non, le discours qu’ils tenaient entre eux, c’était : “On va peut-être pouvoir faire une bonne affaire. Avec l’argent, on achètera trois ou quatre joueurs.” Il faudrait savoir. On me prend pour un esclave qui n’a même pas le droit de donner son avis. Je ne mérite pas ça. Aujourd’hui, je dis stop.

                                          – En avez-vous parlé avec voscoéquipiers ?
                                          – Ils comprennent mon point de vue. Certains (Janot, Sablé, Diatta) l’ont mêmedit dans lesmédias. C’est un moment très important dans ma carrière et, ce matin (hier), mes dirigeants m’ont clairement fait comprendre qu’ils s’en foutaient.

                                          – Pouvez-vous comprendre la situation de l’ASSE, qui souhaite vous garder pour conserver des ambitions ?
                                          – Ça, je peux comprendre, oui.Mais on en revient à la même chose : il ne fallait pas laisser la porte ouverte au départ. Ils ont tout fait pour que je soi s dégoûté de ce mil i e u . Aujourd’hui, je me suis vraiment posé la question de savoir si je devais continuer à jouer au foot.

                                          – Vous allez loin. À tête reposée…

                                          – (Il coupe.) Mais quand j’ai vu le regard du président Romeyer, ce matin, en lui parlant de mon avenir, quand je l’ai entendu dire que lui, il n’avait pas de soucis d’argent, et que mon avenir, il s’en foutait… Il a même prétendu que ma blessure était diplomatique. Je ne savais pas s’il était président du club ou médecin.
                                          On m’a traité de menteur ! Même le coach est intervenu pour dire que j’étais vraiment blessé.
                                          C’est comme prétendre que l’affaire Piquionne joue surnos résultats. Personne ne le pense dans l’équipe.

                                          – Vous laissez entendre que vous voulez aller à Lyon. Pourquoi ne le dites-vous pas clairement ?
                                          – Je dis que je veux partir et que j’ai envie d’aller dans un grand club. Aujourd’hui, c’est Lyon qui se présente. Quel joueur ne voudrait pas aller à Lyon ? Là, on ce trouve dans une situation ou tout le monde peut tout perdre.

                                          - Ne prenez-vous pas un risque en répondant ainsi à vos dirigeants ?

                                          - C'est clair mais je préfère le prendre, moi, ce risque, plutot que de laisser les autres parler et décider pour moi !.

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            Envoyé par Bob M69
                                            « Je veux partir »
                                            FRÉDÉRIC PIQUIONNE, l’attaquant stéphanois, répond avec fermeté à ses dirigeants dans un entretien exclusif.Hier, Frédéric Piquionne, objet de toutes les tensions entre Saint-Étienne et Lyon, est passé par tous les états. À l’issue de son entrevue avec le président Roland Romeyer et d’autres membres du club, l’attaquant courtisé par l’OL se disait même prêt à mettre un terme à sa carrière, à vingt-huit ans. Sous contrat jusqu’en juin 2009, il conçoit la volonté des dirigeants stéphanois de ne pas vouloir se séparer de lui. Mais il ne comprend pas pourquoi ils ne se sont pas montrés fermes dès le départ, pourquoi ils ont refusé de discuter avec lui avant la matinée d’hier et pourquoi ils envisagent de l’envoyer en équipe réserve alors qu’il n’avait encore jamais exprimé son désir de partir avant de nous accorder cet entretien.

                                            SAINT-ÉTIENNE – de nos envoyés spéciaux

                                            « DIMANCHE, les présidents de l’AS Saint-Étienne ont annoncé que vous ne partiriez pas,même pour 50 millions d’euros. Quelle est votre réaction ?
                                            – J’ai rencontré les gens de mon club ce matin (hier). Le président Romeyer était là, le coach aussi. Bernard Caïazzo, en revanche, n’est pas venu. Jusqu’à présent, on m’avait ignoré, on ne m’avait rien dit en face.
                                            J’aurais préféré que l’on commence par ça. C’est déjà ce que je leur reproche dans cette affaire.

                                            – Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ?
                                            – Depuis le début, je n’ai pas parlé à la presse, j’ai été irréprochable. Je ne voulais pas d’histoire. J’avais juste dit que j’aimerais être fixé avant la reprise. Ce qui m’a le plus énervé, c’est que mes dirigeants refusent de discuter avec moi.

                                            – Finalement, vous n’avez jamais exprimé clairement votre désir de répondre favorablement à l’offre de Lyon. Qu’en est-il vraiment ?
                                            – Déjà, d’autres clubs s’intéressent à moi. Mais quand on voit un grand club européen comme Lyon sonner à la porte, c’est très flatteur. Je ne joue pas au foot depuis très longtemps alors une offre comme ça, c’est énorme.

                                            – Vos dirigeants ont laissé entendre que vous pourriez jouer en réserve. Comment envisagez-vous l’avenir ?
                                            – J’espère que tout va rentrer dans l’ordre, que l’on va vraiment discuter de la situation. Mais le club m’a mis dans une position difficile et je n’ai plus du tout confiance en mes dirigeants. On parle de moi, demonavenir.
                                            Ils auraient au moins pu me rencontrer avant d’en parler à toute la France.

                                            – Avez-vous l’impression de pâtir de la rivalité entre SaintÉtienne et Lyon ?
                                            – Bien sûr. C’est une guerre entre Saint-Étienne et Lyon. Mais moi, je m’appelle Frédéric Piquionne, je suis né à Nouméa, je n’ai pas de lien dans cette région. Je suis là pour faire mon boulot du mieux possible.

                                            – Dimanche, vous étiez blessé et n’avez pas participé au match face à Monaco (0-1, en Ligue 1) mais vous étiez présent au stade. Quel était le climat autour de vous ?
                                            – Je n’ai pas eu de souci particulier. C’était juste une bonne chose de recevoir le trophée du meilleur joueur de mois dans les couloirs plutôt que sur le terrain. Peut-être qu’il y aurait eu quelques sifflets. Ce qui m’a gêné, c’est que Lamine (Diatta) se fasse huer. Dans la presse, il a simplement déclaré que Lyon, c’était difficile à refuser. Qu’il se fasse siffler, ça m’a fait très mal. J’ai été contacté par Lyon. Il n’est à l’origine de rien.

                                            « Si ce n’était pas Lyon, je serais parti depuis belle lurette »

                                            – Qu’attendez-vous des jours prochains ?
                                            – Je n’en sais rien, vraiment rien. Je suis un peu dégoûté par toute cette histoire. Ce qui m’énerve, ce n’est pas qu’on ne veuille pas me laisser partir mais qu’on n’aitmême pas pris le temps de me parler. Que SaintÉtienne ait d’abord dit qu’on me laisserait aller ailleurs en cas d’offre d’exceptionnelle, avant de changer subitement d’avis. Les dirigeants disent que c’est une question d’honneur. Mais, là, on dépasse les bornes. Je dois beaucoup à SaintÉtienne mais j’ai aussi beaucoup bossé pour ce club. On aurait au moins pu discuter avec moi. Je ne suis pas bien, je ne suis vraiment pas bien.

                                            – À un moment, on parlait d’une p rolongat ion de contrat…
                                            – Ce sont les dirigeants de SaintÉtienne qui ont refusé. On leur en a parlé dès le mois de septembre. Ils n’ont jamais voulu. Et, aujourd’hui, ils ne souhaitent pas que je parte. Au début, pourtant, ils ont laissé la porte ouverte. C’est juste devenu une affaire de fierté, simplement parce qu’ils ont peur que le “peuple vert” se retourne contre eux. Si ce n’était pas Lyon, je serais parti depuis belle lurette.

                                            « On me prend pour un esclave »

                                            – Ne craignez-vous pas cette situation conflictuelle ?
                                            – L’année dernière, je me suis fait siffler pendant six mois (*), alors, je suis plutôt serein.On verra bien. Une chose est sûre : le ressort est cassé. Je ne veux plus jouer à Saint-Étienne. Je n’ai plus confiance en mes dirigeants.
                                            Encore une fois : si, dès le départ, on m’avait dit que j’étais “intransférable”, j’aurais terminé ma saison à Saint-Étienne. Mais non, le discours qu’ils tenaient entre eux, c’était : “On va peut-être pouvoir faire une bonne affaire. Avec l’argent, on achètera trois ou quatre joueurs.” Il faudrait savoir. On me prend pour un esclave qui n’a même pas le droit de donner son avis. Je ne mérite pas ça. Aujourd’hui, je dis stop.

                                            – En avez-vous parlé avec voscoéquipiers ?
                                            – Ils comprennent mon point de vue. Certains (Janot, Sablé, Diatta) l’ont mêmedit dans lesmédias. C’est un moment très important dans ma carrière et, ce matin (hier), mes dirigeants m’ont clairement fait comprendre qu’ils s’en foutaient.

                                            – Pouvez-vous comprendre la situation de l’ASSE, qui souhaite vous garder pour conserver des ambitions ?
                                            – Ça, je peux comprendre, oui.Mais on en revient à la même chose : il ne fallait pas laisser la porte ouverte au départ. Ils ont tout fait pour que je soi s dégoûté de ce mil i e u . Aujourd’hui, je me suis vraiment posé la question de savoir si je devais continuer à jouer au foot.

                                            – Vous allez loin. À tête reposée…

                                            – (Il coupe.) Mais quand j’ai vu le regard du président Romeyer, ce matin, en lui parlant de mon avenir, quand je l’ai entendu dire que lui, il n’avait pas de soucis d’argent, et que mon avenir, il s’en foutait… Il a même prétendu que ma blessure était diplomatique. Je ne savais pas s’il était président du club ou médecin.
                                            On m’a traité de menteur ! Même le coach est intervenu pour dire que j’étais vraiment blessé.
                                            C’est comme prétendre que l’affaire Piquionne joue surnos résultats. Personne ne le pense dans l’équipe.

                                            – Vous laissez entendre que vous voulez aller à Lyon. Pourquoi ne le dites-vous pas clairement ?
                                            – Je dis que je veux partir et que j’ai envie d’aller dans un grand club. Aujourd’hui, c’est Lyon qui se présente. Quel joueur ne voudrait pas aller à Lyon ? Là, on ce trouve dans une situation ou tout le monde peut tout perdre.

                                            - Ne prenez-vous pas un risque en répondant ainsi à vos dirigeants ?

                                            - C'est clair mais je préfère le prendre, moi, ce risque, plutot que de laisser les autres parler et décider pour moi !.
                                            Esclave :mdr: :mdr: :mdr:
                                            VERT POUR TOUJOURS

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Envoyé par miklos
                                              Esclave :mdr: :mdr: :mdr:
                                              ouais là, il va loin, mais il n'a pas tord sur certains points, surtout concernant le fait que si c'était pas l'ol, il serait parti depuis longtemps, et que les resultats catastrophiques de ton equipe depuis des semaines n'a pas pour excuse le cas piquionne ...

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                Envoyé par miklos
                                                Esclave :mdr: :mdr: :mdr:
                                                Je ne savais pas que Hasek ressemblait a domenech

                                                :mdr: :mdr: :mdr:

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  Envoyé par sans alcool
                                                  A en lire certains, on pourrait croire que Piquionne c'est Maradona! Un bonhomme qui a marqué 35 en 6 saisons de Ligue 1 n'apportera pas une plus value égale à l'argent qu'on va lacher dans ce tranfert et dans le salaire qui lui sera versé!

                                                  La seule chose de bonne dans cette histoire, c'est la merde que ça fout dans le Forez! Pour le reste, Piquionne n'a pas besoin de jouer à l'OL pour passer sa vie à Lyon et à Gerland. Qu'il reste dans un club qui soit à son niveau...Il rendra service à tout le monde.

                                                  En tout cas, ne comptez pas sur moi pour lui faire un accueil triomphal (si on fait l'erreur de le recruter)!

                                                  Il ne faut pas oublié que tous les bons joueurs et PIQUIONNE pour moi je dis bien pour moi , en est un.

                                                  deviennent encore meilleur chez nous.Pas besoin pour eux de tout faire .Ils savent qu il y a des joueurs à chaque poste de très très bonne qualité.La bonne ambiance, le jeu pratiqué, la mentalité, la préparation, la tactique.Je suis sur que si il vient il ne serait pas loin d'être un très bon joueur.Donc si il veut venir et que L OL le veut alors Les vert (ige) le laisse partir point barre on le prend et il va grave nous dépanner et voir même plus.A la place de CAREW je le veux!!.Pivot, dribbleur passeur;et mêm buteur ca va il va nous apporter par sa taille et sa vitesse car lui il en a et c'est l utiliser a chaque fois pas seulemnt contre le REAL(pardon CAREW)
                                                  Lyonnais de sang et d’adoption soulève encore les titres de champion

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X