Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le match en question: en pensant a l'Europe [l'Equipe]

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • topofnet1
    a répondu
    Envoyé par fredlyonnaisB
    COMMENT LES ENTRAÎNEURS ONT-ILS PRÉPARÉ LA LIGUE DES CHAMPIONS ?
    Alors que son turn-over s’était réduit cette saison, en regard de ses inclinations précédentes, Claude Puel a surpris, hier soir, en apportant cinq changements par rapport à l’équipe de départ qui avait perdu à Toulouse (0-1) : à cinq jours de Lille-Manchester United, sous les yeux d’Alex Ferguson, l’entraîneur lillois a laissé Chalmé, Plestan, Obraniak, Fauvergue et Youla au repos, au profit de Tavlaridis, Bastos, Bodmer, Audel et Keita. C’était la première titularisation d’Audel en L 1, cette saison, et Keita sera suspendu mardi. Il a également maintenu Odemwingie sur le banc, ce qui peut illustrer une fâcherie passagère. Gérard Houllier, lui, a effectué quatre changements par rapport à OL-Lorient (1-0), relançant Toulalan, Cris, Clerc et Abidal à la place de Juninho, Caçapa, Govou et Berthod. Mais alors que Juninho (suspendu) et Tiago (douleur au dos) sont restés à Lyon, la titularisation de Clerc en milieu droit a permis à Govou de souffler après un début d’année 2007 très chargé. Sept ou huit des titulaires lyonnais d’hier soir devraient jouer à Rome, mercredi. La surprise vient de Fred, qui ne tourne pas : Baros, le gros transfert du mercato, était remplaçant, hier, pour le troisième match d’affilée. Mais Fred, qui vient de marquer deux buts extraordinaires, a justifié ce choix.

    QUEL EST LE LYONNAIS COUPABLE SUR LE BUT LILLOIS ?
    Sur une longue touche de Lichtsteiner, Coupet n’est pas sorti et aucun Lillois n’a touché le ballon avant Toulalan, qui n’a pu que dévier le ballon de la tête devant Cris qui avait lâché le marquage d’Audel pour intervenir. Audel s’est donc retrouvé seul au deuxième poteau pour marquer. C’est la deuxième fois en trois semaines que Toulalan provoque un but sur une tête manquée, après Lyon-Nice (1-1), le 27 janvier.

    QUE FAIT LE MUR LILLOIS SUR LE BUT DE FRED ?
    Sur le coup franc accordé aux Lyonnais, Lille place un mur à trois joueurs. Kallström se met devant le joueur extérieur pour gêner sa montée. Lyon se prépare à décaler Fred. La passe fait un mètre, Fred à trois mètres à faire pour aller frapper, et de manière incompréhensible, aucun Lillois, sinon Lichtsteiner, très en retard, ne sort pour aller le gêner.

    POURQUOI BODMER A-T-IL ÉTÉ AUSSI ACCLAMÉ ?
    À sa sortie à la 64e minute, Mathieu Bodmer a fait l’objet d’une standing ovation du public lillois. Ce n’était pas pour son match, honnête mais quelconque. C’était pour lui rendre hommage sous les yeux du sélectionneur de l’équipe de France, Raymond Domenech, présent dans la tribune. « Bodmer, sélection ! » a scandé ensuite le public du Stadium Nord. Un autre entraîneur célèbre était à Villeneuve- d’Ascq : Alex Ferguson, le manager de Manchester United, s’est éclipsé à la 67e minute. Comme s’il en avait assez vu.
    pour moi les deux là, c'est pas du turn-over...

    Laisser un commentaire:


  • Le match en question: en pensant a l'Europe [l'Equipe]

    COMMENT LES ENTRAÎNEURS ONT-ILS PRÉPARÉ LA LIGUE DES CHAMPIONS ?
    Alors que son turn-over s’était réduit cette saison, en regard de ses inclinations précédentes, Claude Puel a surpris, hier soir, en apportant cinq changements par rapport à l’équipe de départ qui avait perdu à Toulouse (0-1) : à cinq jours de Lille-Manchester United, sous les yeux d’Alex Ferguson, l’entraîneur lillois a laissé Chalmé, Plestan, Obraniak, Fauvergue et Youla au repos, au profit de Tavlaridis, Bastos, Bodmer, Audel et Keita. C’était la première titularisation d’Audel en L 1, cette saison, et Keita sera suspendu mardi. Il a également maintenu Odemwingie sur le banc, ce qui peut illustrer une fâcherie passagère. Gérard Houllier, lui, a effectué quatre changements par rapport à OL-Lorient (1-0), relançant Toulalan, Cris, Clerc et Abidal à la place de Juninho, Caçapa, Govou et Berthod. Mais alors que Juninho (suspendu) et Tiago (douleur au dos) sont restés à Lyon, la titularisation de Clerc en milieu droit a permis à Govou de souffler après un début d’année 2007 très chargé. Sept ou huit des titulaires lyonnais d’hier soir devraient jouer à Rome, mercredi. La surprise vient de Fred, qui ne tourne pas : Baros, le gros transfert du mercato, était remplaçant, hier, pour le troisième match d’affilée. Mais Fred, qui vient de marquer deux buts extraordinaires, a justifié ce choix.

    QUEL EST LE LYONNAIS COUPABLE SUR LE BUT LILLOIS ?
    Sur une longue touche de Lichtsteiner, Coupet n’est pas sorti et aucun Lillois n’a touché le ballon avant Toulalan, qui n’a pu que dévier le ballon de la tête devant Cris qui avait lâché le marquage d’Audel pour intervenir. Audel s’est donc retrouvé seul au deuxième poteau pour marquer. C’est la deuxième fois en trois semaines que Toulalan provoque un but sur une tête manquée, après Lyon-Nice (1-1), le 27 janvier.

    QUE FAIT LE MUR LILLOIS SUR LE BUT DE FRED ?
    Sur le coup franc accordé aux Lyonnais, Lille place un mur à trois joueurs. Kallström se met devant le joueur extérieur pour gêner sa montée. Lyon se prépare à décaler Fred. La passe fait un mètre, Fred à trois mètres à faire pour aller frapper, et de manière incompréhensible, aucun Lillois, sinon Lichtsteiner, très en retard, ne sort pour aller le gêner.

    POURQUOI BODMER A-T-IL ÉTÉ AUSSI ACCLAMÉ ?
    À sa sortie à la 64e minute, Mathieu Bodmer a fait l’objet d’une standing ovation du public lillois. Ce n’était pas pour son match, honnête mais quelconque. C’était pour lui rendre hommage sous les yeux du sélectionneur de l’équipe de France, Raymond Domenech, présent dans la tribune. « Bodmer, sélection ! » a scandé ensuite le public du Stadium Nord. Un autre entraîneur célèbre était à Villeneuve- d’Ascq : Alex Ferguson, le manager de Manchester United, s’est éclipsé à la 67e minute. Comme s’il en avait assez vu.
Chargement...
X