Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Stade des Lumières

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

    1- C’est clair et c’est pour ça qu’on aime l’OL

    2- Sois patient, on est juste pas encore à l’achèvement du projet, on est dans la phase de croissance, juste un peu de patience, tu verras dans quelques années qu’on se souviendra de ce genre de discussions
    Je te fais une projection fiction, si on gagne l’EL, déjà lors de la campagne, on va avoir une augmentation du public, si Mi-Novembre ou Décembre tout le monde peut retourner au stade, on va avoir un accroissement d’affluence, si les résultats reviennent en L1, encore augmentation
    Donc dans cette optique de victoire finale en finissant 5ème de L1 par exemple.

    On passe à combien d’abonnés l’année prochaine si plus de Covid ? On est a 18 500, on passe facile à 25000 ou plus 26-27, si on enchaine une belle campagne recrutement, ça peut monter à une affluence moyenne de 50k à l’année avec donc 26k abonnés et 24 chalands récurrents en comptant les affiche pleines à 58k (6-7 matchs) ça ferait plus que 20k personnes en plus sur les petits matchs, largement à portée d’une belle équipe championne d’Europe à domicile.

    Ce scénario englobe de plus une petite déception, un parcours moyen en L1.

    On verra mon ami, avoue que tout ce j’émets en chiffre est plus que plausible et largement atteignable.
    ah mais je suis bien d'accord avec toi. Je n'ai jamais dit le contraire; Je pense effectivement qu'on peut atteindre les 50 K de moyenne. Cela sous entend des matchs a 60K et d'autres un peu moins.
    Qu'on fasse les matchs aussi le samedi soir et on verra que le public reviendra; Parceque le mercredi a 19h ou le dimanche a 13h ca fait gerber.

    Commentaire


    • Envoyé par maverick Voir le message
      . La plus grosse à Gerland, j'y étais, était de 51 000 le 9 septembre 81.
      Si je puis me permettre, je pense que tu te trompes, mais pas de beaucoup.
      Le record était plutôt de 48 800 et des brouettes, dans mes souvenirs. Je n'y étais pas, mais il me semble que c'est longtemps resté le record en L1. J'avais vu une photo sur un vieux bouquin sur l'OL que mon père avait à la maison, et c'était impressionnant avec des gens partout, y compris dans des endroits dangereux (impensable aujourd'hui...).
      Je crois que c'est Lens qui avait fini par le battre (de très peu il me semble), dans les années 90, avant l'agrandissement du Vélodrome et la construction du stade de France (qui doit détenir le record actuel).
      http://www.youtube.com/channel/UC8C2..._as=subscriber

      Commentaire


      • Envoyé par inlandsis Voir le message

        Si je puis me permettre, je pense que tu te trompes, mais pas de beaucoup.
        Le record était plutôt de 48 800 et des brouettes, dans mes souvenirs. Je n'y étais pas, mais il me semble que c'est longtemps resté le record en L1. J'avais vu une photo sur un vieux bouquin sur l'OL que mon père avait à la maison, et c'était impressionnant avec des gens partout, y compris dans des endroits dangereux (impensable aujourd'hui...).
        Je crois que c'est Lens qui avait fini par le battre (de très peu il me semble), dans les années 90, avant l'agrandissement du Vélodrome et la construction du stade de France (qui doit détenir le record actuel).
        Salut l’ami,

        je ne sais quel âge as-tu mais je crois que soit tu n’as jamais fait un derby dans l’ancien stade Gerland avec l’horloge, ou alors tu ne t’en souviens pas bien.
        Mais les chiffres indiqués à l’époque était les spectateurs payants ou avec un ticket si tu veux mais je peux te garantir qu’il y avait bien plus de 50 000 personnes dans Gerland lors des derbys, c’est sur que dans les listings officiels, le chiffre que tu indiques est peut être vrai mais correspondait donc au nombre de places assises ( on disait vendables a l’époque) mais tu avais on va dire des phénomènes irréguliers qui faisait qu’il n’y avait plus de place même sur les escaliers et qu’un soir avec mon frangin, on s’est retrouvé avec 2 vrais places à s’asseoir sur les arches pour mater le match derrière les 2 poteaux

        Je pense même qu’on était bien plus que 50k, vu le bordel en fin de match
        Merci pour le réminder en tous cas, un autre OL aussi
        #NousSommesPeterBosz

        Commentaire


        • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

          Salut l’ami,

          je ne sais quel âge as-tu mais je crois que soit tu n’as jamais fait un derby dans l’ancien stade Gerland avec l’horloge, ou alors tu ne t’en souviens pas bien.
          Mais les chiffres indiqués à l’époque était les spectateurs payants ou avec un ticket si tu veux mais je peux te garantir qu’il y avait bien plus de 50 000 personnes dans Gerland lors des derbys, c’est sur que dans les listings officiels, le chiffre que tu indiques est peut être vrai mais correspondait donc au nombre de places assises ( on disait vendables a l’époque) mais tu avais on va dire des phénomènes irréguliers qui faisait qu’il n’y avait plus de place même sur les escaliers et qu’un soir avec mon frangin, on s’est retrouvé avec 2 vrais places à s’asseoir sur les arches pour mater le match derrière les 2 poteaux

          Je pense même qu’on était bien plus que 50k, vu le bordel en fin de match
          Merci pour le réminder en tous cas, un autre OL aussi
          Je parlais du chiffre officiel, que je viens de chercher pour l'occasion: 48 852.
          Mais cet article confirme tes dires: https://www.sofoot.com/le-jour-ou-le...se-432826.html
          Officieusement, entre 55 000 et 60 000 !

          Et ma mémoire n'est pas totalement pourrie: https://www.lavoixdunord.fr/art/spor...82b205n3330783
          C'est bien Lens qui avait récupéré le record "officiel" quelques 12 ans plus tard, avec 48 912.
          http://www.youtube.com/channel/UC8C2..._as=subscriber

          Commentaire


          • Envoyé par inlandsis Voir le message

            Je parlais du chiffre officiel, que je viens de chercher pour l'occasion: 48 852.
            Mais cet article confirme tes dires: https://www.sofoot.com/le-jour-ou-le...se-432826.html
            Officieusement, entre 55 000 et 60 000 !

            Et ma mémoire n'est pas totalement pourrie: https://www.lavoixdunord.fr/art/spor...82b205n3330783
            C'est bien Lens qui avait récupéré le record "officiel" quelques 12 ans plus tard, avec 48 912.
            Merci pour le lien sympa

            Juste que ce n’était pas que ce derby en particulier, mais pour beaucoup de derbys meme dans les années 85-95, c’était le même phénomène qui arrivait, c’était l’événement d’la ville

            Des excellents souvenirs
            #NousSommesPeterBosz

            Commentaire


            • Exact, je peux dire que ce jour là (9/9/80), j'y étais, j'avais 14 ans, à l'ouverture des portes, 18h si ma mémoire est bonne, le stade s'est rempli en 1/2 heure et noir de monde...
              C'est simple, j'étais virage nord, et n'avais pu m'assoir que tout en haut du gradin là où la marche de l'assise diminuait vraiment, genre 15cm...Côté JB...
              Et jusqu'à 20h30 heure du coup d'envoie, on n'a pas arrêté de voir des gens arriver et s'aglutiner là où c'était possible...
              Genre, entre chaque personnes déjà assises pour finir debout sur les assises mais aussi sur l'endroit prévu pour les pieds... En tout cas vers l'endroit où j'étais.
              Puis entre 20h et 20h30, les portes ont du être ouvertes tellement la pression était forte dans les rues autour du stade et c'est tout rentré...(dixit des potes de quartier qui en ont profité...Ouais je suis gerlandais..)
              Alors je ne sais pas et on ne saura jamais, mais je pense qu'entre 5 et 10000 de plus que le chiffre officiel sont rentré dans Gerland ce jour là! Et je n'abuse pas...

              Commentaire


              • Envoyé par lio69 Voir le message
                Exact, je peux dire que ce jour là (9/9/80), j'y étais, j'avais 14 ans, à l'ouverture des portes, 18h si ma mémoire est bonne, le stade s'est rempli en 1/2 heure et noir de monde...
                C'est simple, j'étais virage nord, et n'avais pu m'assoir que tout en haut du gradin là où la marche de l'assise diminuait vraiment, genre 15cm...Côté JB...
                Et jusqu'à 20h30 heure du coup d'envoie, on n'a pas arrêté de voir des gens arriver et s'aglutiner là où c'était possible...
                Genre, entre chaque personnes déjà assises pour finir debout sur les assises mais aussi sur l'endroit prévu pour les pieds... En tout cas vers l'endroit où j'étais.
                Puis entre 20h et 20h30, les portes ont du être ouvertes tellement la pression était forte dans les rues autour du stade et c'est tout rentré...(dixit des potes de quartier qui en ont profité...Ouais je suis gerlandais..)
                Alors je ne sais pas et on ne saura jamais, mais je pense qu'entre 5 et 10000 de plus que le chiffre officiel sont rentré dans Gerland ce jour là! Et je n'abuse pas...
                Juste pour info, qui a connu « le barreau » ici ? ça me ferait trop plaisir d’imaginer un mec d’ici le connaissant ?
                Pas la peine d’en dire plus, surtout qu’il y a prescription, si quelqu’un le connaissait, il sait absolument de quoi je parle

                PS: là stade est bien garni la vache
                #NousSommesPeterBosz

                Commentaire


                • Pour rentrer en fraude dans le stade à travers les barrières qui clôturaient tout le complexe.....Mais il y avait deux trois endroits....
                  J'en ai profité dans mon enfance!!
                  C'était un autre temps...

                  Commentaire


                  • Envoyé par lio69 Voir le message
                    Pour rentrer en fraude dans le stade à travers les barrières qui clôturaient tout le complexe.....Mais il y avait deux trois endroits....
                    J'en ai profité dans mon enfance!!
                    C'était un autre temps...
                    Mais il a existé
                    #NousSommesPeterBosz

                    Commentaire


                    • Le demi-tarif moins de 12 ans sans aucun justificatif. J'ai vu un moustachu de 40 balais rentrer avec un ticket comme ça, un Lyon 1-3 Lille, en 1993.

                      40 francs plein tarif
                      20 francs demi-tarif, soit 3€
                      Le Café du Commerce ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît !

                      Commentaire


                      • Et les matchs gratuits si tu venais juste pour la 2ième mi-temps. En écoutant le multiplex sur la radio en arrivant au stade et entendre la clameur du stade sur un but de Nikolic en étant devant les grilles....pff, quel torture
                        Je changeais de virage aussi à la mi-temps pour être derrière le gardien adverse. 15 minutes... il fallait bien ca pour ne pas rater le début de l'autre mi-temps
                        Mais ca c'était avant...

                        Commentaire


                        • Envoyé par maverick Voir le message
                          Et les matchs gratuits si tu venais juste pour la 2ième mi-temps. En écoutant le multiplex sur la radio en arrivant au stade et entendre la clameur du stade sur un but de Nikolic en étant devant les grilles....pff, quel torture
                          Je changeais de virage aussi à la mi-temps pour être derrière le gardien adverse. 15 minutes... il fallait bien ca pour ne pas rater le début de l'autre mi-temps
                          Mais ca c'était avant...
                          Le changement de virage à a mi-temps, j'y ai aussi participé ...

                          Comme rester au VN sous des trombes d'eau alors que JB avait été ouvert !

                          Commentaire


                          • Envoyé par tendreg Voir le message

                            Le changement de virage à a mi-temps, j'y ai aussi participé ...

                            Comme rester au VN sous des trombes d'eau alors que JB avait été ouvert !
                            Et après, ça vient nous dire, vous êtes exigeants envers le nouvel OL …..

                            Sinon, combien on a fait en capa hier, j’ai raté le screening au stade
                            #NousSommesPeterBosz

                            Commentaire


                            • Envoyé par Daymoon69 Voir le message

                              Et après, ça vient nous dire, vous êtes exigeants envers le nouvel OL …..

                              Sinon, combien on a fait en capa hier, j’ai raté le screening au stade
                              50585 supporters

                              Commentaire


                              • Envoyé par tendreg Voir le message

                                Le changement de virage à a mi-temps, j'y ai aussi participé ...

                                Comme rester au VN sous des trombes d'eau alors que JB avait été ouvert !
                                M'en souviens encore, c'était contre Metz. C'était un véritable déluge. On était très peu dans les virages non couverts du Gerland de l'époque.
                                Le terme "trempé" n'avait plus de sens, disons qu'on avait fait un plongeon dans le Rhône. Et les parapluies n'étaient pas dans nos habitudes

                                Et effectivement, à la mi-temps, les grilles qui séparaient le virage Nord de Jean-Bouin se sont ouvertes. Une geste sympa des dirigeants !
                                Mais l'affluence sur ce match était très léger (5 000 à tout casser).
                                IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                Commentaire


                                • Envoyé par Torpedo Voir le message

                                  M'en souviens encore, c'était contre Metz. C'était un véritable déluge. On était très peu dans les virages non couverts du Gerland de l'époque.
                                  Le terme "trempé" n'avait plus de sens, disons qu'on avait fait un plongeon dans le Rhône. Et les parapluies n'étaient pas dans nos habitudes

                                  Et effectivement, à la mi-temps, les grilles qui séparaient le virage Nord de Jean-Bouin se sont ouvertes. Une geste sympa des dirigeants !
                                  Mais l'affluence sur ce match était très léger (5 000 à tout casser).
                                  Pas 5000, de cette époque il y a eu un certain OL-Martigues devant 5 000 spectateurs ... j'y étais !

                                  Commentaire


                                  • A titre perso j'ai fait un OL / Nancy un mois de décembre, il faisait -9, nous étions 19 dans le virage nord, assis sur une lampe devant la pendule, je pense qu'on était moins de 3000 dans le stade....Jamais eu aussi froid de ma vie..!!!
                                    http://www.footballstats.fr/resultat-ligue1-1980.html
                                    Les affluences bordel....

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par Daymoon69 Voir le message
                                      Juste pour info, qui a connu « le barreau » ici ? ça me ferait trop plaisir d’imaginer un mec d’ici le connaissant ?
                                      Pour moi, l'histoire du "barreau" c'était quelques fans qui avaient écartés les barreaux du stade la veille d'un match de haute importance (Derby ? Marseille ?) à coup de cric de bagnole pour rentrer tout le matos nécessaire, voir gratuitement pour les non-abonnés.
                                      Mais peut-être que tu fais allusion à autre chose ?
                                      Dernière modification par Torpedo, 17/10/2021, 15h00.
                                      IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par lio69 Voir le message
                                        Exact, je peux dire que ce jour là (9/9/80), j'y étais, j'avais 14 ans, à l'ouverture des portes, 18h si ma mémoire est bonne, le stade s'est rempli en 1/2 heure et noir de monde...
                                        C'est simple, j'étais virage nord, et n'avais pu m'assoir que tout en haut du gradin là où la marche de l'assise diminuait vraiment, genre 15cm...Côté JB...
                                        Et jusqu'à 20h30 heure du coup d'envoie, on n'a pas arrêté de voir des gens arriver et s'aglutiner là où c'était possible...
                                        Genre, entre chaque personnes déjà assises pour finir debout sur les assises mais aussi sur l'endroit prévu pour les pieds... En tout cas vers l'endroit où j'étais.
                                        Puis entre 20h et 20h30, les portes ont du être ouvertes tellement la pression était forte dans les rues autour du stade et c'est tout rentré...(dixit des potes de quartier qui en ont profité...Ouais je suis gerlandais..)
                                        Alors je ne sais pas et on ne saura jamais, mais je pense qu'entre 5 et 10000 de plus que le chiffre officiel sont rentré dans Gerland ce jour là! Et je n'abuse pas...
                                        Et si je ne dis pas de conneries, y'avait des mec juchés sur le toit de Gerland !!!


                                        LE JOUR OÙ LE RECORD D’AFFLUENCE DE GERLAND A EXPLOSÉ
                                        Source : So Foot


                                        Septembre 1980, l’OL affronte l’ASSE au stade de Gerland devant plus de 48 000 spectateurs. Un chiffre record qui fera de ce derby l’un des plus marquants de l’histoire.

                                        Les abords du stade de Gerland sont noirs de monde, plusieurs milliers de supporters rouges, bleus et verts défilent sur les avenues Jean-Jaurès et Tony Garnier. Ce 9 septembre 1980, l’Olympique lyonnais reçoit l’AS Saint-Étienne, son grand rival historique et régional, dans le cadre de la neuvième journée de première division. 48 852 supporters se pressent pour assister à ce choc entre le leader du championnat et son dauphin. Jamais le stade de Gerland n’aura accueilli autant de spectateurs entre ses quatre tribunes. Un record vieux de trente-six ans, resté intacte malgré les sept titres de champion de France ramassés par l’OL entre 2002 et 2008, les grandes nuits européennes contre le Real Madrid au milieu des années 2000 ou la demi-finale de C1 contre le Bayern Munich. Car si l’œuvre de l’architecte lyonnais Tony Garnier était initialement conçue pour pouvoir accueillir 50 000 spectateurs, elle a dû subir d’importants travaux de rénovation pour recevoir des rencontres du Mondial 1998, réduisant ainsi sa capacité à 41 842 places. Le record d’affluence pour un match des Gones aura finalement été battu lors du match inaugural du Parc OL contre Troyes, le 9 janvier dernier. Mais le premier derby de l’histoire dans ce nouvel écrin promet d’exploser tous les compteurs.

                                        « Ne montez pas sur les pylônes »
                                        Plus de 48 000 spectateurs payants se sont donc donné rendez-vous « sous la pendule » ou « devant les lions » de Gerland en ce début de soirée automnal de septembre 1980. Mais ce chiffre officiel est à revoir largement à la hausse selon Cyril Collot, co-auteur de l’ouvrage Histoires du derby OL-ASSE (La Taillanderie, 2005) : « Le nombre officiel de 48 000 spectateurs présents ce jour-là n’est pas le bon puisqu’il y avait du public disséminé un peu partout dans le stade. Certains étaient perchés sur la pendule du Virage Nord, d’autres avaient escaladé les pylônes des projecteurs ou s’étaient glissés sur les toits des tribunes Jean-Bouin et Jean-Jaurès. » Au total, on estime entre 55 000 et 58 000 le nombre de spectateurs s’étant déplacés pour voir évoluer les joueurs lyonnais contre l’ogre stéphanois, emmené par Michel Platini, Johnny Rep et Laurent Paganelli. Une ambiance qui avait fortement impressionné Daniel Xuereb, alors attaquant de l’OL : « J’étais tout jeune, je devais avoir vingt et un ans, c’était l’un des premiers derbys que je jouais à Gerland. J’avais plutôt l’habitude de jouer en troisième division, devant cent personnes, donc quand tu entres sur la pelouse et que tu vois tout ce monde, ça te fait un grand changement. »

                                        Si les joueurs sont fascinés par l’ambiance mise par les tribunes, les dirigeants lyonnais et les forces de police tentent plutôt de canaliser les supporters, craignant d’éventuels débordements. « Il y avait pas mal de peur de déplorer des incidents ou des blessés puisque certaines personnes avaient pris des risques incroyables pour assister à cette rencontre, détaille Cyril Collot. Sur des photos, on voit des gens passer par-dessus les barrières, c’était un peu du n’importe quoi, tout le monde était dépassé par l’engouement. » Si bien que Noël Aymard, l’emblématique speaker de l’époque à Gerland, délaisse ses fameuses annonces publicitaires pour « les voyages Puthet » ou la boutique des « Trois-Frères » pour appeler au calme et faire des rappels à l’ordre : « Ne montez pas sur les pylônes, ne montez pas sur les pylônes. »

                                        Ce derby de 1980 était attendu comme le « match de l’année » pour les supporters des deux équipes, alors au coude-à-coude en tête du classement de Division 1. « Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu les deux équipes de la région, en tête au classement. Ces années-là, Saint-Étienne était au sommet alors que l’OL était plutôt dans le creux de la vague, flirtant chaque année avec la relégation en D2, explique Cyril Collot. En plus de la rivalité entre les deux clubs, tout le monde voulait voir ce match entre les deux premiers du championnat. Et comme à l’époque, il n’y avait pas de télévision pour retransmettre la rencontre, ceux qui voulaient le voir n’avaient qu’un seul moyen, c’était de se rendre au stade. »

                                        Xuereb répond à Zimako
                                        Habitués aux grosses ambiances européennes, quatre ans après leur finale de C1 perdue contre le Bayern Munich à Glasgow, les joueurs stéphanois restent impressionnés par ces tribunes pleines à craquer à ciel ouvert. Un derby qui garde une saveur particulière pour le portier des Verts Jean Castaneda : « C’était mon premier derby en tant que joueur. J’en avais vu beaucoup en tribunes ou depuis le banc de touche, mais là, sur le terrain, c’était énorme. Il y avait une ambiance incroyable, du monde de partout. Ça rajoutait un peu de pression, il y avait toujours une ambiance un peu hostile quand on jouait à Lyon, mais ça nous motivait encore plus pour gagner le match. » Et ce sont d’ailleurs les Verts qui frappent en premier, juste avant la pause, grâce à leur ailier kanak Jacques Zimako. Au retour des vestiaires, Daniel Xuereb prend Gérard Janvion de vitesse et égalise d’un puissant tir croisé. Le stade de Gerland s’enflamme : « Quand j’ai marqué, j’ai cru que le stade allait s’écrouler, raconte aujourd’hui celui qu’on surnommait "Monsieur Xu". Lorsque tu joues des matchs de cette envergure, des derbys, tu as des frissons, la pression, tu n’es plus vraiment toi-même. Quand je marque ce but, j'entre en transe. C’est sûrement ce qui peut t’arriver de plus beau à cet âge-là. »
                                        La fin de match est complètement dominée par les joueurs lyonnais, mais Jean Castaneda maintient les Verts à flot en multipliant les arrêts contre Serge Chiesa ou Jean Tigana. « Des parades, j’ai dû en faire 200 ou 300 sur ce match. (Rires) Je me souviens que ça avait été un peu compliqué ce jour-là pour nous. Mais étant stéphanois de naissance, un derby pour moi, ça reste quelque chose de particulier, ça ajoutait une motivation supplémentaire » , se souvient l’ancien gardien des Bleus. Un match nul accueilli avec joie par les Lyonnais, à l’image de Daniel Xuereb : « Faire match nul contre Saint-Étienne à l’époque, c’était quasiment un miracle. Ils dominaient tellement le championnat qu’à chaque fois qu’on pouvait leur prendre des points, c’était fantastique. » Tenus en échec au stade de Gerland, les joueurs de Robert Herbin remporteront le titre de champion de France à l’issue de cette saison 1980-1981, le dernier en date dans l'histoire du club.

                                        Lyonnais et Stéphanois ensemble dans les tribunes
                                        À cette époque, les interdictions ou restrictions de déplacements des supporters adverses, qui marquent les derbys depuis maintenant quatre saisons, semblaient bien lointaines. « Il n’y avait pas encore le phénomène des ultras ou de groupe de supporters à Gerland, donc il n’y avait pas vraiment de kop, mais des supporters mélangés avec du rouge et du vert un peu partout dans le stade. Ça créait une ambiance assez particulière » , explique Cyril Collot. Les anciens joueurs rhodaniens et ligériens regrettent aujourd’hui l’absence de supporters adverses lors des confrontations entre l’OL et l’ASSE. Daniel Xuereb : « Un derby sans supporters, ça a moins de valeur. À notre époque, il n’y avait pas toutes ces interdictions. Parfois, ça leur arrivait de se mettre sur la gueule, mais ça restait bon enfant, on n’en entendait plus parler le lendemain. Mais avec les années, les supporters ont changé, les rancœurs sont plus tenaces, donc la ligue est contrainte de prendre ces décisions. » Quant à Jean Castaneda, il regrette que les supporters des Verts soient privés de ce premier derby au Parc Olympique lyonnais : « Les Lyonnais, comme nous, comme avec Madrid et Barcelone, quand le calendrier sort, il y a deux dates qui sont cochées, ce sont celles des derbys. C’est dommage de ne pas voir des supporters des deux équipes pour ce premier derby dans ce nouveau stade. » Et même si les supporters de l’ASSE ont refusé d’utiliser les 771 places mises à leur disposition par la LFP, dans le secteur visiteur du Parc OL, le record d’affluence pour un derby, établi par les 48 852 spectateurs du 9 septembre 1980, s’apprête à être effacé des tablettes.
                                        IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                        Commentaire


                                        • Oui, il y en avait de partout d'où on voyait le terrain... Sur les arches aux 4 coins, sur les pylônes, d'où l'annonce du speaker, et à plat ventre sur le toit de J.Boin!!! Mais aussi de mémoire, une foule immense derrière les CRS qui étaient calés sous les arches, de là, les gens voyaient la surface de réparation quoi...

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par lio69 Voir le message
                                            Oui, il y en avait de partout d'où on voyait le terrain... Sur les arches aux 4 coins, sur les pylônes, d'où l'annonce du speaker, et à plat ventre sur le toit de J.Boin!!! Mais aussi de mémoire, une foule immense derrière les CRS qui étaient calés sous les arches, de là, les gens voyaient la surface de réparation quoi...
                                            Voilà ! Je ne les avais pas vu car j'étais justement à Jean-Bouin ce jour là. C'était mon premier derby et j'en ai encore de sacrés souvenirs. Pas forcément des bons mais plutôt des scènes de violence dans les petites rues de Gerland. Ça se défonçait des deux côtés à coups de chaînes de vélo. Etant tout gone, ça m'a marqué.


                                            IF YOU FAIL TO PREPARE, BE PREPARED TO FAIL !

                                            Commentaire




                                            • Max
                                              @MaxOL69
                                              ·
                                              14 min
                                              « Le chantier de construction de l’académie de tennis
                                              @Allin_academy_
                                              sur les hauteurs du Groupama Stadium, va démarrer dans les prochains jours. « Entre les 20 et le 30 octobre », selon les riverains » Ouverture: mars - avril 2023

                                              https://c.leprogres.fr/economie/2021...es-fin-octobre

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par Torpedo Voir le message

                                                Pour moi, l'histoire du "barreau" c'était quelques fans qui avaient écartés les barreaux du stade la veille d'un match de haute importance (Derby ? Marseille ?) à coup de cric de bagnole pour rentrer tout le matos nécessaire, voir gratuitement pour les non-abonnés.
                                                Mais peut-être que tu fais allusion à autre chose ?
                                                Désolé du retour tardif,
                                                Alors le barreau, c’était un gone qui se pointait toujours devant le même panneau de circulation et on restait en faction autour pour ne pas trop nous attrouper et il connaissait comment faire tomber le barreau car il bossait dedans, et des qu’on approchait du début du match, il fallait foncer, on avait 1/2 min pour passer tout le monde.

                                                C’étaient des moments inoubliables, une belle époque on peut le dire, un amour de l’OL populaire, et chaleureux.

                                                C’est marrant que l’amour OL ne vieillit pas mais change comme dans une relation amoureuse.

                                                Je me rappelle de la boule au ventre à l’époque en recevant Strasbourg ou Malherbe.

                                                Hier, contre Monaco, j’avais plus hâte qu’il y a quelques années mais plus cette boule au ventre.

                                                Par contre, je gueule toujours autant, on ne peut pas tout Changer non plus
                                                #NousSommesPeterBosz

                                                Commentaire


                                                • "Je me rappelle de la boule au ventre à l’époque en recevant Strasbourg ou Malherbe."

                                                  incroyable....et inexplicable... mais au coup d'envoie, pourquoi ce truc nous habitait..??

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par lio69 Voir le message
                                                    "Je me rappelle de la boule au ventre à l’époque en recevant Strasbourg ou Malherbe."

                                                    incroyable....et inexplicable... mais au coup d'envoie, pourquoi ce truc nous habitait..??
                                                    parce que plus jeune

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X