Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Stade des Lumières : Topic sans blabla

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • ours11
    a répondu
    Posté par TopGone sur Info stade


    Pour vous, le plus beau stade de l’Euro 2016 est le Parc OL de Lyon



    Pour vous, le plus beau stade de l’Euro 2016 est le Parc OL de Lyon

    L’Euro 2016 démarre le 10 juin au Stade de France avec France-Roumanie. Un mois de compétition dans 10 villes du pays et autant de stades. Certains ont été construits pour l’occasion, d’autres simplement rénovés.

    Après plusieurs jours de votes, votre choix a été sans appel ! C’est le Parc OL de Lyon qui remporte la palme avec 26 000 votes devant le Vélodrome (13 000) et Geoffroy-Guichard (7 400).

    1 Parc OL (Lyon) 26k Voix

    2 Vélodrome (Marseille) 13k Voix

    3 Geoffroy-Guichard (Saint-Etienne) 7.4k Voix

    4 Bollaert-Delelis (Lens) 4.7k Voix

    5 Pierre-Mauroy (Lille) 4.1k Voix

    6 Stade de France (Saint-Denis) 3.8k Voix

    7 Matmut Atlantique (Bordeaux) 3.3k Voix

    8 Parc des Princes (Paris) 3.1k Voix

    9 Allianz Riviera (Nice) 3k Voix

    10 Stadium (Toulouse) 1.9k Voix

    eurosport.fr

    http://lebuzz.eurosport.fr/quiz/stad...ro-2016-29392/

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par Barbibul sur info stade » 31 Mai 2016, 22:13

    Avant / Après
    (via Apple Maps)



    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par claramide sur Info stade » 31 Mai 2016, 19:10












    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par MaxOL sur Info stade » 29 Mai 2016, 14:32

    Photo de @Ryanoufdelyon








    Laisser un commentaire:


  • Ewanoahlucasino
    a répondu
    Je sais pas si sa peut aider dans le recrutement ce genre d'infrastructure mais sa donne envie.

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Planete Lyon Twitter




    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu

































    Le Groupama Training Camp prend forme


    Le futur centre d'entraînement de l'Olympique Lyonnais, qui sera livré l'été prochain, sera indéniablement un atout supplémentaire pour le club.

    Dans les prochains mois, le groupe de Bruno Genesio va pouvoir profiter des terrains du « Groupama Training Camp », et les travaux vont bon train comme l'explique Antoine Noyel, responsable production du centre d'entraînement : "Nous sommes dans les temps et les travaux débutés en juin 2015 devraient s'achever au cours du mois de juillet."

    Construit au coeur du Parc OL, le centre d’entraînement s’étendra sur une superficie de 9 hectares et sera constitué de 4 terrains d'entraînement, d'un terrain de compétition avec tribune et d'un demi-terrain synthétique couvert. Le bâtiment principal s’élèvera sur trois niveaux et comprendra les vestiaires de l’équipe professionnelle et ceux de l'équipe réserve. Les joueurs bénéficieront d'un espace soins dernier cri qui s'étendra sur plus de 350 m2 et comprenant divers équipements (balnéothérapie avec piscine, couloir de marche, hammam, sauna, espace de bain froid ou encore jacuzzi…). Des salles de musculation et de détente seront également à leur disposition.

    La presse aura également son lieu de travail avec un large espace réservé qui comprendra des studios d'interviews, des salles de travail ou encore un amphithéâtre.

    En raison de la tenue de l'Euro 2016 en France et sur le site du Parc OL, l'équipe de Bruno Genesio devrait effectuer sa reprise le 23 juin sur les terrains de Tola-Vologe avant de prendre la direction de Tignes pour le traditionnel stage d'avant-saison et d'emmenager par la suite dans son nouvel outil de travail.

    http://www.olweb.fr/fr/article/le-gr...rme-70855.html

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    photo du centre d'entrainement par Basile Vannetzel















    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par MaxOL sur Info stade

    Pour ceux qui s’intéresse au son du ParcOL et ces équipements, il y a tous ces liens qui explique un peu:

    http://us7.campaign-archive1.com/?u=...&id=0e67a6200c
    http://www.powersoft-audio.com/en/ne...onnais-stadium


    Il y a 56 haut parleurs dans tous le stade. Je vous laisse lire les articles sur les liens, c'est en anglais et assez gros, et je n'y comprends pas grand chose, par contre il y a des photos:







    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par stadedelyon sur Olweb

    MaxOL
    News du financement


    Dernière modification par ours11, 22/05/2016, 10h01.

    Laisser un commentaire:


  • bastiien
    a répondu
    Emission sur la connectivité du stade

    http://www.01net.com/actualites/le-p...te-973079.html

    Laisser un commentaire:


  • descartes
    a répondu
    Lyon, les codes primaires


    Par Grégory Schneider:fier:, Envoyé spécial à Décines (Rhône) — 8 mai 2016 à 19:41

    Qualifié samedi pour la Ligue des champions après avoir écrasé Monaco (6-1), le club rhonadien a retrouvé ses vertus, entre communion extrême avec les supporteurs et rigueur imposée aux joueurs.

    Lyon, les codes primaires


    La question lui a été reposée à deux reprises tant la poignée de journalistes présents devaient se pincer pour y croire. Et à chaque fois, le milieu de terrain espagnol de l’Olympique lyonnais, Sergi Darder, a dit la même chose, roulant ses petits yeux pour marquer l’incrédulité : «Je n’ai jamais vu un truc pareil. Il n’y a aucune comparaison, même en Espagne : 60 000 personnes qui crient sans s’arrêter, qui chantent toutes… Alors que l’on menait trois, quatre à zéro, on entendait "faut jouer plus, faut jouer plus"… J’ai ressenti quelque chose d’incroyable.»

    Darder a joué partout - Santiago-Bernabeu et Vicente-Calderon à Madrid, Camp Nou à Barcelone - et la thèse de la flagornerie pro-lyonnaise ne tient pas : homme fin et cultivé, le natif des Baléares est de l’avis général au-dessus de ça.

    On s’est pointé samedi au Parc OL de Décines (Rhône) pour voir les Gones mettre un carton (6-1) à l’AS Monaco et arracher une deuxième place qui vaut la qualification directe pour la prochaine Ligue des champions, et on confesse avoir été un peu comme lui - enfin pas tout à fait, la position du journaliste neutre n’étant pas celle du joueur local. C’est comme si on avait été compressé contre le sol : la sensation d’écrasement a duré trente bonnes minutes, le temps que les Monégasques en prennent quatre et soient éjectés du manège. La description est difficile : on en garde une impression de sauvagerie et de violence festive, avec les tympans dans le rouge et des vagues sonores ondulantes qui viennent frapper au hasard dans l’enceinte inaugurée en janvier.

    Enfer et parking gazonné


    Sur le coup, on était à peu près sûr que les joueurs de la principauté ont explosé là-dessus. Deux se sont exprimés après le match, aucun n’a confirmé. Le défenseur lyonnais Mapou Yanga-Mbiwa s’en est amusé : «Le président Jean-Michel Aulas voulait un stade comme ça, bruyant. On a senti que c’était très difficile pour les Monégasques.»

    Le Parc OL, c’est un peu les Chroniques martiennes de Ray Bradbury et l’analogie entre l’architecture de l’enceinte et l’idée que l’on se fait de celle d’une soucoupe volante n’y est pour rien : les gens sont charmants en dehors et viennent souvent en famille, les parkings sont impeccablement gazonnés et la douceur émolliente d’une nuit de printemps se savoure comme un grand cru.

    A l’intérieur, l’espace du match, c’est l’enfer ici-bas pour le visiteur. Qu’est-ce qui fait l’identité d’un club de foot aujourd’hui ? Aulas en avait fait le thème de la semaine, pavant l’approche du match de Monaco en vampirisant les talk-shows - étant entendu que ceux-ci font l’opinion publique, la véritable cible du président lyonnais : «Le deuxième du classement final de la Ligue 1 est champion de France puisque le Paris-SG, qui est premier, est un club qatari.»

    Confinement sous surveillance


    On a bien recensé quelques soupirs scandalisés. Mais moins qu’attendu dans un contexte où la moindre polémique chauffe le landernau à blanc, curieusement. Ou pas : aller à la limite sans vraiment la franchir, Aulas maîtrise. Il a compris deux choses. La première, c’est qu’indépendamment de ce qui se racontera dans les médias après sa remarque, celui qui aime le foot se fera sa propre idée au bout du compte, confrontant son rapport au ballon et son expérience personnelle à l’aune de ce que les mots d’Aulas ont déclenché en lui.

    La seconde : la question de l’identité - entendue par le public et non par les acteurs du foot - est la problématique ubique par excellence. De celle-là découle tout le reste, d’une façon ou d’une autre. Qu’est-ce qui donne aujourd’hui la véritable «couleur» d’un club ? Ses joueurs ? La réussite ou l’échec sportif ?


    La provenance des fonds qui constituent son capital, comme Aulas le laisse entendre ? Ils sont invisibles. Enfin non, pas si on sait regarder : les soirs de match au Parc des princes sont rythmés par le ballet des berlines silencieuses et des hôtesses en uniforme crème perchées sur quinze centimètres de talons, politiques et tycoons de tous bords (bâtiment, industrie musicale, restauration…) étant les véritables acteurs de la pièce qui se joue les soirs de match puisque ceux-ci sont gagnés d’avance par Zlatan Ibrahimovic et consorts. Dans le même ordre d’idée, l’exfiltration samedi du mystérieux - une interview concédée en quatre ans - milliardaire russe et propriétaire de l’AS Monaco, Dmitri Rybolovlev, nous a valu un confinement sous surveillance, des fois que le journaliste aurait été pris d’une frénésie meurtrière au moment de son passage. On a râlé pour la forme : le monde est ainsi fait. Enfin, leur monde. A l’inverse, le Parc OL était un volcan arpenté par un secrétaire d’Etat de la République saluant les présents à la volée (l’élu lyonnais Thierry Braillard) et un édile local - Gérard Colomb - qui s’arrête après les matchs porter la bonne parole devant les journalistes.

    Pendant que le maire de Lyon alignait les perles («un stade magnifique… les Lyonnais sont fiers…») notre regard a été accroché par un jeu de lumières : l’éclairage se reflétant sur les chaussures en cuir noir parfaitement glacées du gardien lyonnais Anthony Lopes, en costume club immaculé, attendant son tour impassible à l’arrière-plan.

    Une image d’autant plus étrange que Lopes n’a jamais parlé, scrutant l’assemblée avec ce mélange de froideur et de correction qui appartient aux enfants du lieu (né à Givors, à 25 kilomètres plus au sud, il a fait toutes ses classes à l’Olympique lyonnais). Un masque que les habitués du lieu voient défiler de joueur en joueur depuis des lustres. Aujourd’hui, il appartient indistinctement à Jordan Ferri (né dans le Vaucluse), à Rachid Ghezzal (né à Décines), à Corentin Tolisso (Tarare dans le Rhône) ou encore à leur capitaine, Maxime Gonalons (Vénissieux).

    Arrivée au stade en costard


    Ferri y met parfois un peu de volontarisme, Ghezzal interprète le rôle avec sa timidité à lui et Gonalons connaît tellement la musique qu’il a fini par se confondre avec la fonction. Mais l’idée demeure : des gamins à la fois dans leur monde et hautement armés pour affronter les contingences de leur sport, tant sur le terrain - hargne, posture de supériorité basée sur un réel savoir-faire technique et tactique - qu’en dehors, l’art du dress code et une capacité à s’exprimer de manière à la fois frontale et creuse - rien ne leur échappe -, dessinant au bout du compte une manière de politesse et de contrôle.

    La saison lyonnaise s’est achevée samedi, elle est réussie - le nouveau stade verra la Ligue des champions dans quatre mois - et son histoire est connue : un président qui tente de greffer à sa jeune garde formée au club des joueurs payés à prix d’or (550 000 euros brut par mois hors bonus pour Mathieu Valbuena, 12 millions pour arracher Darder à Malaga) et l’équipe qui va dans le fossé, un homme du club intronisé entraîneur comme on envoie un pompier sur un incendie et une «re-lyonnisation» progressive du club, ce que le pompier en question appelait samedi «la remise de certaines choses en place sur et en dehors du terrain». Pour ce que l’agent de Gonalons en expliquait à l’Equipe samedi : l’arrivée au stade en costard et l’obligation de garer sa voiture en dehors du parking réservé à l’équipe les jours d’entraînement si le joueur a choisi de venir avec son véhicule perso plutôt qu’avec celui qui lui est fourni par un sponsor du club.

    On ne dit surtout pas que les nouveaux venus avaient dévoyé l’esprit local : ceux-ci ont plutôt eu l’habileté de se faire discrets dans le vestiaire, les tauliers ayant parfois eu du mal à avaler les augmentations salariales pharaoniques concédées par Aulas l’été dernier. Disons plutôt que l’esprit se cultive, ce que le basculement des affaires du foot sur le terrain judiciaire aura opportunément rappelé cette saison.

    Pour le reste, on ne se fait pas livrer sa Maserati flambant neuve au stade un jour d’entraînement. Voilà pour l’identité lyonnaise. Personne n’aura le culot d’y voir un tropisme hexagonal : la France est le pays où les joueurs font la grève de l’entraînement pour casser leur contrat et où le respect du club (ou de ses dirigeants) est a minima. L’OL n’est ni champion de L1 ni champion de France derrière les Qataris : il est le champion de lui-même puisqu’il s’est retrouvé. C’est déjà pas mal.

    Grégory Schneider Envoyé spécial à Décines (Rhône):fier:

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par MaxOL sur Info stade » 04 Mai 2016, 18:40

    Et Voila la photo du lion rouge


    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par thomasvrn sur Info stade » 04 Mai 2016, 16:08

    Après le bleu et le blanc, voila le lion or

    via @Parc_OL

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Source : OL / Twitter

    le centre d'entraînement






    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par stadedelyon sur Olweb


    MaxOL
    Ils ont posé la pelouse sur le stade annexe, photo prise dans l'émission Culture club sur OLTV

    C'est la meme pelouse que le Stade des lumieres.








    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Source: marty650 sur Info-stade

    Maquette du futur pôle loisir, bureau et hôtel du @Parc_OL



    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par stadedelyon sur Olweb


    MaxOL
    Le ParcOL c'est aussi une salle de poker!

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par stadedelyon sur Olweb

    MaxOL
    Article du progrès sur l'emploi

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par Minolt sur Info stade » 18 Avr 2016, 10:30

    Roi Roland ‏ (@roir1969)
    Fanions de @Juninhope08 dans la Brasserie des Lumières et Club des 100 du @Parc_OL. Légende de l'Olympique Lyonnais.







    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par stadedelyon sur Olweb


    LiveTweetOL ‏@LiveTweetOL 15 minil y a 15 minutes
    Tu m'as manqué bb. À tout me à l'heure formidable outils Parc OL

    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Posté par César13 sur SSC

    26 mars (Qualité Tablette) : Terrain du futur hôtel


    Laisser un commentaire:


  • ours11
    a répondu
    Grand Stade de Lyon, le livre de sa construction
    traitdunion-com.fr | 22.01.2016





    GRAND STADE DE LYON


    Grand Stade de Lyon, l’histoire d’une confiance qui se gagne au fil du temps, une expertise récompensée, une aventure humaine passionnante.

    VINCI Construction France consulte l’agence Trait d’Union pour la réalisation d’un livre retraçant l’épopée de la construction du Grand Stade de Lyon.

    Grâce à notre expertise dans la création et la réalisation d’ouvrages papier et la connaissance que nous avons du Groupe VINCI et plus généralement du secteur des BTP, nous avons eu à coeur de faire partie de cette grande aventure.



    source : http://www.traitdunion-com.fr/web/gr...lyon-le-livre/

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X