Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lyon, la formation continue

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lyon, la formation continue

    Très jeune, plus vraiment candidat au titre, évoluant en losange : même avec un nouvel entraîneur, Hubert Fournier, l'OL ne change pas beaucoup.

    QUAND LYON tombe de ses anciennes hauteurs, sa philosophie et le coefficient de sympathie qui s'attache à sa jeunesse amortissent la chute. Sa cinquième place au printemps dernier, arrachée sur le fil du 61e match d'une saison pas tout à fait réussie mais tout à fait palpitante, a presque été vécue comme une conquête, alors qu'il s'agit du plus mauvais classement lyonnais depuis 1998 (6e). Il est vrai que l'OL, qui a disputé à Mlada Boleslav (4-1), jeudi, le 219e match européen de son histoire, s'est qualifié en Coupe d'Europe pour la dix-huitième fois d'affilée. Et que tout, au fond, est affaire de perspective : à présent que son glorieux passé s'éloigne pour de bon (dernier titre de champion en 2008, plus aucun champion dans l'effectif après le départ de Vercoutre à Caen), le club lyonnais s'approche d'un futur de plus en plus prometteur, si ses jeunes joueurs continuent de progresser et si son futur stade (voir par ailleurs) lui apporte les ressources espérées. Il y a un an, dans ces colonnes, Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, espérait un podium et une qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions. Il n'a eu ni l'un ni l'autre, mais souligne : « Avec la jeunesse, notre qualité de jeu, notre attitude, nous avons été présents au rendez-vous. Nos valeurs étaient là. Aujourd'hui, nous suivons une stratégie. Nous sommes dans le sens de l'histoire et nous respectons les règles, celles de la DNCG comme celles du fair-play financier. Quel autre club français aurait pu investir 150 millions d'euros dans son stade ? Les gens n'ont pas compris que le foot allait vraiment changer. »

    En attendant, Lyon n'est plus un candidat raisonnable au titre. Son affaiblissement économique a entraîné inexorablement son affaiblissement sportif. « Quand on investit beaucoup, on n'est pas sûr de réussir, poursuit le président lyonnais. Quand on investit moins, il faut être patient. Au ratio de la gestion et de la performance sportive, cette période est remarquable. »

    Aucune recrue à plus de 3 M€ depuis trois ans

    Après le refus de Rémi Garde d'aller au-delà de son contrat de trois ans, Hubert Fournier est arrivé avec un adjoint (Michel Audrain) et un responsable de la performance (Alexandre Marles) pour entamer une autre saison de transition entre la gloire d'avant et le stade d'après. Pour l'heure, il s'en tient au même système en losange et, s'agissant de l'effectif, n'a pas le choix : l'OL n'a pas recruté un joueur de plus de trois millions d'euros depuis 2011, et remplace les partants par les jeunes, même Bafé Gomis et Jimmy Briand, dont les départs en fin de contrat laissent numériquement et quantitativement une attaque un peu dépeuplée. Sur le sujet, Jean-Michel Aulas tente de convaincre que son raisonnement va au-delà de l'économique : « Si Bafé et Jimmy étaient partis il y a un an, cela nous aurait rapporté quinze millions d'euros et on aurait fait un effort. Mais là, nous avons trois attaquants jeunes et performants (Lacazette, Yattara, Benzia), prendre quelqu'un serait injuste pour eux. » Il faudra certes attendre qu'Alexandre Lacazette (22 buts, toutes compétitions confondues, la saison dernière) ait retrouvé ses jambes pour juger l'attaque lyonnaise, mais elle paraît vraiment jeune, c'est vrai.

    Avec une défense objectivement renforcée par Jallet et Rose, l'OL ne s'affaiblit pas dans tous les domaines. Mais sa jeunesse qui pourrait le mener loin risque de le poursuivre encore un peu. Elle a encore besoin de grandir. Jeudi, pourtant, à Mlada Boleslav, l'OL a gagné avec neuf joueurs issus de son centre de formation. « Le meilleur d'Europe avec Barcelone, s'enorgueillit Aulas. Dans deux ou trois ans, avec le grand stade de Décines, on pourra compléter l'équipe et on pourra concurrencer le PSG... »

    L'objectif de l'entraîneur HUBERT FOURNIER

    « LE PREMIER objectif est de continuer le travail entrepris par Rémi Garde depuis trois ans, avec des moyens qui ne sont plus ceux dont le club disposait auparavant. Concrètement, cela signifie en priorité obtenir une dix-neuvième qualification d'affilée pour une Coupe d'Europe. Cet objectif, que l'on s'est fixé avec les dirigeants, me paraît réaliste.
    Sur le plan du jeu, nous avons commencé la saison avec le milieu en losange que Rémi avait aligné à partir du milieu de la saison dernière. Ce n'est pas seulement une volonté de continuité en début de saison, la réflexion va plus loin : ce système correspond vraiment à l'effectif, et c'est de cette manière que l'équipe a eu ses meilleurs résultats et sa meilleure qualité de jeu, la saison dernière. » V. D.




    Jallet : " L'OL, ce n'est pas une retraite "


    CHRISTOPHE JALLET, l'ancien capitaine du PSG, vient à Lyon apporter son expérience et son ambition .

    À trente ans, Christophe Jallet (5 sélections, 1 but) vient de signer un contrat de trois saisons à l'OL, qui sera seulement son quatrième club professionnel, après Niort (2003-2006), Lorient (2006-2009) et le PSG (2009-2014). Le latéral droit raconte son changement de cap.

    « POURQUOI QUITTE-T-ON le PSG ? Parce qu'il est difficile pour un joueur français d'y être titulaire ?

    – Ce n'est pas la nationalité qui rend les choses compliquées, seulement la concurrence exacerbée qui existe dans tous les grands clubs européens. J'avais peut-être fait mon temps à Paris. J'en ai bien profité, j'ai été heureux et épanoui, mais je pense qu'il était l'heure de partir. Après mon opération du dos, je suis content, au moins, d'avoir bien fini la saison en retrouvant du temps de jeu, et d'avoir montré que j'avais retrouvé la pleine possession de mes moyens.

    En dehors du contrat de trois ans, qu'est-ce qui vous a plu à Lyon ?

    – Un peu tout. L'OL, au-delà de son passé, reste l'un des clubs les plus compétitifs en France. Disputer une Coupe d'Europe était mon premier critère de choix et cela fait dix-huit ans que Lyon est européen. Il y a ici un esprit, aussi, que j'ai déjà ressenti à l'entraînement et au travers de notre match de Ligue Europa à Mlada Boleslav (4-1 au 3e tour préliminaire aller), jeudi. Et puis, c'est une région agréable à vivre qui m'intéresse dans la perspective de ma reconversion dans le vin (*).

    Quel est votre objectif, à Lyon, pour cette saison ?

    – Être européen une dix-neuvième fois de suite est l'objectif de tous. De toute façon, Paris est le seul candidat au titre. Après, il y a des surprises, on l'a vu avec Montpellier en 2012, avec Lille qui a tenu longtemps l'an passé… Mais une qualification européenne, pour la Ligue Europa ou plus, ce serait bien, oui.

    Quelle image a-t-on de cette jeune équipe quand n joue contre elle, comme vous, par exemple, lors de la dernière finale de la Coupe de la Ligue (PSG-OL, 2-1) ?

    – Personne n'aime rencontrer Lyon. La finale était peut-être survenue à une période moins bonne pour nous, mais on avait souffert contre un très bon collectif. On sent la volonté de développer un jeu agréable. J'espère que je vais bien me fondre dans ce collectif.

    En dehors de la défense, vous arrivez dans une équipe très jeune…

    – Si je peux apporter mon expérience, ce sera très bien, mais il faut relativiser : un défenseur comme Samuel Umtiti, par exemple, a déjà une certaine expérience. Certains de ces jeunes joueurs ont vécu des choses que je n'avais pas connues à vingt-cinq ans. On m'a parlé de mon rôle vis-à-vis des plus jeunes, et je n'hésiterai pas à le tenir, mais je ne suis pas en mission, non plus. Les conseils sont les bienvenus quel que soit l'âge de celui qui les donne. Je trouve les jeunes de l'OL bien éduqués et travailleurs. Après, avec les plus doués d'entre eux, c'est toujours la même difficulté : il faut leur faire comprendre qu'ils ont de la chance et qu'il serait dommage de la gâcher.

    Quand on signe un contrat de trois ans à trente ans, on est toujours ambitieux ?

    – Mais oui ! C'est un nouveau challenge à relever, doublé de l'opportunité d'entrer dans un stade magnifique dans un an et demi avec l'équipe la plus compétitive possible. Je déteste perdre… Venir à Lyon, ce n'est pas une retraite ! C'est aussi la première fois que je n'arrive pas dans un nouveau club dans une position de challenger. Pour moi, c'est aussi un autre défi. »

    (*) Il a suivi un BTS d'oenologie qu'il n'a pu valider : « Douze semaines de stage pour suivre une vinification quand on est joueur professionnel, c'est impossible... »



    Aulas croit en Benzia


    YASSINE BENZIA (19 ans) est un grand espoir du club lyonnais et du football français qui n'a pas progressé, la saison dernière. Blessures, problèmes de comportement, suspensions, il a vécu une année noire. Avec Lacazette et Yattara, il fait partie des trois attaquants de pointe sur lesquels Hubert Fournier compte en priorité. Pour l'instant, il serait plutôt le troisième. Mais son président croit en lui : « Quand j'ai rencontré Willy Sagnol, qui était son sélectionneur en Espoirs, il m'a dit que Yassine était une “perle”, qu'il fallait juste trouver quelqu'un pour le gérer. Je suis positif : avec Hubert Fournier, on va prendre le temps de le mettre dans les meilleures conditions. Il a un problème d'environnement, mais j'ai confiance en lui. Je ne suis pas prêt à engager un attaquant à sa place alors que là où Yassine va aller, il va réussir... »


    Fofana va manquer

    AVEC Alexandre Lacazette, Gueida Fofana (23 ans) est le joueur lyonnais qui a le plus progressé, la saison dernière, s'approchant du niveau international. Mais il n'a pas joué depuis le 16 mars et la venue de Monaco (2-3). Touché aux adducteurs, il avait également subi une arthroscopie de la cheville en avril. La douleur persistant, il a été opéré en juillet, à Porto, du cartilage de cette même cheville. Les délais de cicatrisation nécessaires l'éloigneraient des terrains pendant six mois. Une vraie perte pour l'OL, vu son rayonnement dans le milieu en losange. Mais une chance pour Jordan Ferri de poursuivre sa progression, et pour Corentin Tolisso de jouer plus souvent au milieu. V. D.


    Bon de sortie pour Grenier et Umtiti

    MÊME S'IL NE FAUT PAS écarter un départ de Lacazette en cas d'offre mirifique d'un club majeur, les deux favoris pour un transfert, avant la fin du mercato, restent Clément Grenier et Samuel Umtiti. « Ils ont leur bon de sortie, puisque leur argent m'avait dit avant la fin de saison dernière qu'ils voulaient partir dans un grand club, glisse Jean-Michel Aulas. Mais le marché peut être plus compliqué qu'un jeune joueur peut le penser. » La problématique ne change pas : l'OL acceptera de les vendre à un club moyen, mais ils n'accepteront pas forcément d'y aller. Si l'OL conclut les deux ventes, le staff demandera un nouveau joueur. Mais Aulas n'est pas chaud : « On a une génération formidable, je suis plutôt partisan d'attendre quelques mois pour voir. » En réponse, Hubert Fournier sourit : « J'espère être persuasif. » V. D.

    Vendre ou ne pas vendre ?

    C'EST UN ÉTERNEL sujet à Lyon. Et même un sujet de clash sur les réseaux sociaux, comme jeudi soir, lorsque Jean-Michel Aulas s'en est pris avec virulence mais sans raison à l'article paru le matin même dans ces colonnes, et dans lequel il était expliqué que l'OL était contraint de vendre un ou deux joueurs. On l'a connu choisissant d'autres combats pour de meilleurs prétextes, mais sans doute le début de saison le rajeunit-il. C'est le mot « contraint » que le président lyonnais n'aime pas. « Nous aurions aimé vendre avant le 30 juin, pour présenter de meilleurs comptes à nos banquiers, mais si nous ne l'avons pas fait, c'est que nous n'y étions pas contraints. À présent, je souhaite qu'il y ait deux ventes avant le 31 août, mais cela peut aussi être avant le 30 juin 2015... » En résumé, il aimerait vendre. Et puisque cela ne peut pas être pour le plaisir, c'est peut-être un peu plus proche de la contrainte. Mais c'est une question de point de vue, bien sûr. V. D.


    OL Land prend forme

    À DÉCINES, sur le chantier, on reconnaît déjà les gradins du deuxième niveau. Il y en aura trois, dans un stade de 60 000 places qui devrait être livré en décembre 2015, ou dans les premières semaines de l'année 2016. 11 000 supporters ont pris un abonnement, cet été, pour tous les matches de l'OL jusqu'au 31 décembre 2015, jusqu'à l'entrée théorique dans le nouveau stade, avec une priorité pour s'abonner et choisir leur place à Décines.

    S'il reste quelques recours en suspens concernant la desserte de l'enceinte, l'OL vient de déposer le permis de construire pour les hôtels qui se dresseront sur le site, en même temps qu'une clinique du sport, un centre de loisirs et des bureaux. Le club ayant concentré ses fonds sur le stade, la concrétisation du reste du projet a été rendue possible par la concession d'un droit de construire à Vinci, l'OL gérant cette partie du site en copropriété.

    Tout en promettant que le stade « sera supérieur, en termes de fonctionnalités, à ce qui s'est fait à Arsenal, par exemple », Jean-Michel Aulas lance, dans une boutade qui est une pique : « Chez nous, le coût de la location ne sera pas un sujet, puisque nous serons propriétaires... »


    VINCENT DULUC

  • #2
    Mettre n'gouma au milieu oublier :mdr::mdr:

    La liste c'est bien les contrats pro ?

    Commentaire


    • #3
      Merci mon petit BP

      Commentaire


      • #4
        LOL N'gouma au milieu.
        Sidy koné :(. Il ne jouera même pas avec la CFA
        Tsimba est parti, je sais pas pourquoi il l'ont mis.
        Nganioni et Moutoussamy n'ont pas de contrat pro.
        Dernière modification par Arvinho95, 03/08/2014, 04h10.

        Commentaire


        • #5
          perso ça m'inquiète vraiment ces 2 ventes dont il est question... :non::non::non: Umtiti faut le garder à tout prix
          Lucas :)

          Commentaire


          • #6
            Merci.

            Quand il parle de ventes, il parle de grosse vente ou juste d'aléger l'effectif? (je fais le faux naïf...) Parce que Danic va partir, ça en fait déjà un. :)

            Ce Jallet a l'air d'être un super gars avec un cerveau et une bonne mentalité. J'apprécie.

            Les divers passages sur Benzia sont intéressants aussi. A plusieurs reprises ils évoquent son entourage et son comportement. Est-ce d'ailleurs à lui que Jallet fait référence dans son interview? On aura besoin de lui cette saison, espérons qu'il réussisse à mettre de l'ordre dans tout ça. Cette année il n'a plus aucun obstacle devant lui, il doit saisir sa chance. Aujourd'hui le forum est partagé son sur son cas, ce qui est sûr c'est qu'on devrait tous être d'accord en fin de saison...

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par daiv75 Voir le message
              Merci.

              Quand il parle de ventes, il parle de grosse vente ou juste d'aléger l'effectif? (je fais le faux naïf...) Parce que Danic va partir, ça en fait déjà un. :)

              Ce Jallet a l'air d'être un super gars avec un cerveau et une bonne mentalité. J'apprécie.

              Les divers passages sur Benzia sont intéressants aussi. A plusieurs reprises ils évoquent son entourage et son comportement. Est-ce d'ailleurs à lui que Jallet fait référence dans son interview? On aura besoin de lui cette saison, espérons qu'il réussisse à mettre de l'ordre dans tout ça. Cette année il n'a plus aucun obstacle devant lui, il doit saisir sa chance. Aujourd'hui le forum est partagé son sur son cas, ce qui est sûr c'est qu'on devrait tous être d'accord en fin de saison...
              oui en effet tu fais le naif :grn: il parle bien entendu de grosses ventes (sont donc concernés : Grenier, Umtiti, Lacazette ou encore Gourcuff même si invendable)...

              Danic pas si sûr qu'il parte vu qu'il s'accroche à son contrat quitte à ne pas jouer.

              Benzia réussira ! j'en suis persuadé, beaucoup le cassent ici suite à ses 2 gros râtés, mais faut pas le juger juste sur ça, ce serait ridicule et injuste, il va progresser et se forger une bonne place dans les 16.

              Jallet oui super mec, d'ailleurs Fournier avait déclaré qu'il avait acheté à la fois un bon footeux et un bon gars niveau professionnalisme et mentalité... pour 750K c'est rare de trouver les 2, c'est une très belle affaire je pense.
              Lucas :)

              Commentaire


              • #8
                « Chez nous, le coût de la location ne sera pas un sujet, puisque nous serons propriétaires... »
                Mon passage préféré. :o

                Commentaire


                • #9
                  merci pour l'article
                  youpi

                  Commentaire


                  • #10
                    Heuuu Duluc parle de notre 18 ème qualification en coupe d'europe de suite, mais ce n'est pas encore fait, il y a bien encore un barrage a passer après le match contre Mlada Boleslav? :dt:

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par ju83 Voir le message
                      Heuuu Duluc parle de notre 18 ème qualification en coupe d'europe de suite, mais ce n'est pas encore fait, il y a bien encore un barrage a passer après le match contre Mlada Boleslav? :dt:
                      Oui il y a un tour a passer encore....:oui:

                      Commentaire


                      • #12
                        Grande BP!

                        L'effectif qu'ils ont mit est scandaleux, quel manque de professionnalisme, Ngouma milieu, Tsimba encore la, pourquoi Moutoussamy ? Sidy ....

                        Je retiens :

                        Envoyé par benoitpaire69 Voir le message
                        « Quel autre club français aurait pu investir 150 millions d'euros dans son stade ? Les gens n'ont pas compris que le foot allait vraiment changer. »


                        . « Le meilleur d'Europe avec Barcelone, s'enorgueillit Aulas. Dans deux ou trois ans, avec le grand stade de Décines, on pourra compléter l'équipe et on pourra concurrencer le PSG... »


                        Sur le plan du jeu, nous avons commencé la saison avec le milieu en losange que Rémi avait aligné à partir du milieu de la saison dernière. Ce n'est pas seulement une volonté de continuité en début de saison, la réflexion va plus loin : ce système correspond vraiment à l'effectif, et c'est de cette manière que l'équipe a eu ses meilleurs résultats et sa meilleure qualité de jeu, la saison dernière. » V. D.



                        En dehors de la défense, vous arrivez dans une équipe très jeune…

                        – Si je peux apporter mon expérience, ce sera très bien, mais il faut relativiser : un défenseur comme Samuel Umtiti, par exemple, a déjà une certaine expérience. Certains de ces jeunes joueurs ont vécu des choses que je n'avais pas connues à vingt-cinq ans. On m'a parlé de mon rôle vis-à-vis des plus jeunes, et je n'hésiterai pas à le tenir, mais je ne suis pas en mission, non plus. Les conseils sont les bienvenus quel que soit l'âge de celui qui les donne. Je trouve les jeunes de l'OL bien éduqués et travailleurs. Après, avec les plus doués d'entre eux, c'est toujours la même difficulté : il faut leur faire comprendre qu'ils ont de la chance et qu'il serait dommage de la gâcher.




                        Aulas croit en Benzia


                        YASSINE BENZIA (19 ans) est un grand espoir du club lyonnais et du football français qui n'a pas progressé, la saison dernière. Blessures, problèmes de comportement, suspensions, il a vécu une année noire. Avec Lacazette et Yattara, il fait partie des trois attaquants de pointe sur lesquels Hubert Fournier compte en priorité. Pour l'instant, il serait plutôt le troisième. Mais son président croit en lui : « Quand j'ai rencontré Willy Sagnol, qui était son sélectionneur en Espoirs, il m'a dit que Yassine était une “perle”, qu'il fallait juste trouver quelqu'un pour le gérer. Je suis positif : avec Hubert Fournier, on va prendre le temps de le mettre dans les meilleures conditions. Il a un problème d'environnement, mais j'ai confiance en lui. Je ne suis pas prêt à engager un attaquant à sa place alors que là où Yassine va aller, il va réussir... »



                        Si l'OL conclut les deux ventes, le staff demandera un nouveau joueur. Mais Aulas n'est pas chaud : « On a une génération formidable, je suis plutôt partisan d'attendre quelques mois pour voir. » En réponse, Hubert Fournier sourit : « J'espère être persuasif. » V. D.

                        À présent, je souhaite qu'il y ait deux ventes avant le 31 août, mais cela peut aussi être avant le 30 juin 2015... » V. D.
                        »

                        Commentaire


                        • #13
                          À présent, je souhaite qu'il y ait deux ventes avant le 31 août, mais cela peut aussi être avant le 30 juin 2015... »
                          Voilà le prix à payer pour ne pas vendre Gonalons.

                          A propos de Benzia : "Il a un problème d'environnement, mais j'ai confiance en lui."
                          Des mauvaises influences hors du terrain ?

                          Commentaire


                          • #14
                            Merci BP pour le dossier.

                            Commentaire


                            • #15
                              "La douleur persistant, il a été opéré en juillet, à Porto, du cartilage de cette même cheville."
                              Comment ça se fait qu'il a été opéré à Porto Fofana ?

                              Commentaire


                              • #16
                                Envoyé par Colombiano Voir le message
                                Voilà le prix à payer pour ne pas vendre Gonalons.
                                L'avantage c'est que ce dernier n'a pas baissé de valeur. Et si nous ne sommes vraiment pas contraints avant le 30 juin, on a l'avantage de pouvoir espérer ne pas brader nos joueurs, pour une fois...

                                Des mauvaises influences hors du terrain ?
                                Son frère. Enfin, on verra bien, gros talent, c'est le petit suspense. En attendant l'éclosion, Yattara, moins talentueux, a l'air de bien se bouger le cul sur un terrain, c'est déjà ça.

                                Et merci BP, encore une fois !
                                Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                Commentaire


                                • #17
                                  Je pense que Tolisso prendra place au milieu dans le losange en attendant le retour de Gueida.

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Merci BP ! :fier:

                                    Deux ventes dans la saison donc, certainement Grenier d'ici fin aout quand il aura repris le chemin du terrain, et je vois bien Danic et Dabo faire de même en fin de mercato...

                                    Et en début de mercato prochain en revanche ça sera un des trois tauliers restant... Suivant la saison de Lacazette ce sera le plus bancable ! :((

                                    Commentaire

                                    Chargement...
                                    X