Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL] National 2, U19, U17, équipes de jeunes...

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages


  • L'Académie s'adapte

    La vie et le travail suivent leur cours à l'Académie depuis la reprise du 4 janvier, rythmés par des oppositions entre générations et ce samedi deux premiers matchs amicaux contre Clermont pour la Nationale 2 et les U19. La DTN ayant désormais autorisé ces rencontres entre centres de formation dans le respect des gestes barrières (1) cela enrichit le travail au quotidien, même si le staff lyonnais tente de se réinventer dans cette période de pandémie, comme l'explique parfaitement son directeur Jean-François Vulliez dans un long entretien à Edward Jay pour RMC.

    https://rmcsport.bfmtv.com/football/...e-2029200.html

    - Nationale 2, OL - Clermont: 1-2. But pour l'OL: Barcola s.p.
    OL: Bonnevie - Minolien, Pontet, Lukeba - Altikulac, Augarreau, Keita, Anaba - Duku, Coly, Barcola. Entrés en après le repos: Benaïssa, El Arouch, Bossiwa, Danso et Ousmane (g)

    Pour cette "reprise", les Lyonnais se sont inclinés contre Clermont, modeste 11 ième avec 5 pts et une seule victoire dans son groupe de Nationale 3. Les joueurs qui s'entraînent régulièrement avec le groupe pro, Oskacar, Camillo, Malo, Da Silva, y restent, logique en vertu du principe de précaution afin de ne pas crever la bulle sanitaire.
    De son côté, Djibrail Dib, opéré d'une pubalgie à l'automne à Bordeaux, a bien repris comme prévu début janvier, mais il est encore trop juste pour intégrer les séances collectives.

    - U19, OL - Clermont: 2-1 (1-1). Buts pour l'OL: Wissa 2
    OL: Rotacher - Bartosz, Felix, Lefebvre, Vogel - Thomas, Bounaas, Bonnet - Lega, Wissa, Nsombi. Entrés en seconde période: Bengui (g) Sarr, Mérabli, Amar, El Djebali et Talbi.

    Les joueurs d'Eric Hély et Pierre Chavrondier se sont eux imposés 2-1 contre les Auvergnats, 6 ièmes, 13 pts, dans le même groupe B de championnat que les Lyonnais (4 ièmes, 14 pts) n'ont pas encore affrontés. A signaler surtout les retours des blessés, Titouan Thomas, opéré fin mai du ménisque, Sekou Lega et Noam Bonnet victimes de pépins physiques au début de l'automne. Trois bonnes nouvelles. A signaler également le retour de Justin Bengui dans les buts en seconde période et les débuts à ce niveau de Mamadou Sarr en défense centrale. Histoire de bien préparer leur stage avec l'EDF U16 à Clairefontaine à partir de ce lundi avec Yacine Chaïb, troisième lyonnais convié à ce rassemblement. Pour être complet précisons aussi que Chaïm El Djebali, le capitaine des U17, a été intégré définitivement aux U19 pour cette seconde partie de saison.

    Alors que les U17 étaient eux au repos, les autres générations retrouvaient samedi les oppositions. Les U16 de Pierre Sage, n'ont laissé aucune chance aux réservistes féminines en s'imposant 7-0. La composition de départ: Pereira, Abran, Mounesse, Mbasthi, Coponat, Berthelin, Coehlo, Guivier, Molebé, Meyo, Manquant. Enzo Molebé (2007) est intégré depuis la reprise au groupe U16 où il a rejoint Bryan Meyo (2006) installé lui depuis la mi-novembre.
    Les U15 se sont eux imposés 4-0 devant les U14 (Kadirag, Ahamada, Djouad et Pedro Vanga) Kadirag, Bagdag et M'Déré surclassés pour l'occasion avec bien-sûr Mérah et Etondé, régulièrement intégrés tous les deux à l'étage supérieur.

    (1) L'OL se déplacera samedi prochain à Montpellier puis à Saint-Etienne à la fin du mois. Ce samedi c'est St-Etienne qui était à Montpellier pour la réserve et les U19.
    Dernière modification par borgia, 20/01/2021, 11h21.

    Commentaire



    • On rejoue peu à peu à l'Académie

      Après la Nat 2 et les U19 samedi, c'était au tour des U17 et des U16 de regoûter aux rencontres amicales mercredi en déplacement à Montpellier.

      - U17 Montpellier - OL: 0-0.
      OL: Patouillet - Kalulu, Djime, Degorce, Antunès, Marsin, Ramaj, Furher, El Djebali,Talbi, Fougeu. Entrés en 2ième période: Cheikh, Berthelin, Nouri et Manquant.

      Sans Mamadou Sarr et Yacine Chaïb en stage avec l'EDF U16, et Yannis Lagha qui dispute lui les qualifications de la CAN U17 avec l'Algérie, les Lyonnais ont plutôt livré un bon match de reprise contre une solide formation héraultaise. Montpellier domine en effet son groupe E de championnat, huit longueurs d'avance sur Bordeaux avant l'arrêt des compétitions. Avec un match en moins, L'OL est lui 6 ième à 5 pts du leader Strasbourg dans le groupe C.

      - U16, Montpellier - OL: 4-0 (3-0).
      OL: Pereira - Abran, Mbatshi, De Carvalho, Coponat - Diarra, Diawara, Coelho, Meyo, Molebé, Paulo. Entrées: Guivier, Ribotta, Benlahlou.

      De leur côté, les joueurs de Pierre s'en sont pris une bonne de la part d'un adversaire qui domine aussi son championnat U16 R1, six points d'avance sur Nîmes. Certes l'OL a joué jeune avec cinq U15 (Guivier, Ribotta, Benlahlou venant s'ajouter à Mbatshi et Meyo déjà intégrés eux au groupe) et un U14 (Molebé intégré lui depuis la reprise), mais cela n'explique pas tout, et n'excuse en aucune façon la manière.
      La première période a été catastrophique (3-0) sans la joie de jouer attendue pour une reprise. La seconde a été mieux mais pas suffisant pour sauver l’honneur avant un 4ième but concédé dans les arrêts de jeu. Autant dire que l'entraîneur a peu apprécié.

      Pendant ce temps à l'Académie les U15 ont procédé à une opposition entre eux alors que les U14 ont partagé les points 1-1 avec les U19F, but de Mbanzani; l'attaquant Théo Thirault (U13) était de la partie, tout comme quelques U14 avec les U15.

      Samedi prochain, la Nationale 2 et les U19 recevront à leur tour Montpellier, alors que mercredi les U17 et U16 iront affronter leurs homologues à Clermont.
      Dernière modification par borgia, 21/01/2021, 21h10.

      Commentaire


      • Bonjour,
        ​​​​
        Comment se passent les détections des joueurs de la région observés par l'OL au vu de la situation sanitaire actuelle ?
        ​​​​​Y'a t-il déjà eu des joueurs (U13/U14/U15) venus au centre pour passer des détections depuis septembre 2020 ?

        Merci d'avance.
        Dernière modification par Blablablah, 23/01/2021, 10h38.

        Commentaire


        • Envoyé par Blablablah Voir le message
          Bonjour,
          ​​​​
          Comment se passent les détections des joueurs de la région observés par l'OL au vu de la situation sanitaire actuelle ?
          ​​​​​Y'a t-il déjà eu des joueurs (U13/U14/U15) venus au centre pour passer des détections depuis septembre 2020 ?

          Merci d'avance.
          A cadence réduite, bien-sûr avec la pandémie. Quelques uns qui se comptent sur les doigts de la main.

          Commentaire


          • Football / Ligue 1Jean-François Vulliez, directeur du centre de formation de l’OL : « On aime que les jeunes viennent de notre territoire »


            Lyon et Saint-Étienne, les rivaux historiques qui se rencontrent dimanche (21 h) à Geoffroy-Guichard, s’affrontent parfois en coulisses sur le terrain de la détection des meilleurs jeunes joueurs régionaux. Le Haut-Savoyard Jean-François Vulliez, directeur du centre de formation de l’OL, apporte son éclairage sur le sujet.

            Par Alexandre OLLIVIERI - 12:35 - Temps de lecture : 4 min
            | | Vu 532 foisLe Haut-Savoyard Jean-François Vulliez (48 ans), originaire de Thonon, est à la tête du centre de formation de l’OL depuis 2018. Photo Damien LG - OL
            Les clubs de l’Olympique lyonnais et de l’AS Saint-Étienne sont-ils souvent en concurrence lorsqu’il s’agit de recruter de jeunes joueurs pour leur filière de formation ?

            « Il n’existe pas d’accord tacite entre l’ASSE et nous, mais il arrive régulièrement que nos scouts côtoient ceux de l’ASSE et identifient un même joueur. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe des règles fédérales. Jusqu’en U13, un club ne peut pas faire venir un jeune qui se trouve à plus de 50 km du siège social. On prend même souvent la notion de temps de trajet en compte. En revanche, quand les joueuses et joueurs sont petits, ils sont suivis et identifiés, pour plus tard, par nos cinq scouts régionaux. »
            En cas de concurrence OL-ASSE sur un jeune, comment cela se passe ?

            « En général, c’est la famille du joueur qui fait le choix et tout se passe plutôt naturellement, sans surenchères. Être le premier à prendre contact avec la famille peut être un avantage important. Mais parfois, c’est le club qui fait le choix de ne pas retenir un jeune, comme on l’a fait avec Rivera ou Petit. Maxence Rivera, je m’en souviens bien, on ne l’a pas pris parce qu’on avait déjà des joueurs de son profil. »
            Avez-vous noté une évolution dans ce domaine ces dernières années ? Est-ce que les jeunes viennent plus à l’OL qu’à l’ASSE ?

            « Sans faire injure à Saint-Étienne, Lyon a vécu sa grande période plus récemment. Donc les jeunes générations sont davantage marquées par l’OL, je pense. Mais l’identité stéphanoise est forte, aussi. »
            Quelle est la part de votre recrutement en région Auvergne Rhône-Alpes ?

            « Notre recrutement est à 80 % régional et nous souhaitons poursuivre dans cette voie. Nous regardons d’autres régions, comme le bassin parisien, gros pourvoyeur de talents. Mais on a aussi la chance autour de Lyon d’avoir un gros bassin de population, à fort potentiel. Donc on aime que les jeunes viennent de notre territoire. Ça leur permet de baigner très rapidement dans la culture OL. Quand on est petit, qu’on a 8 ou 12 ans et qu’on joue des tournois avec le logo OL sur la poitrine, on s’attache à une aventure humaine, à une identité. C’est là qu’on construit la culture du club et l’amour du maillot. »

            « Je pense que l’OL et l’ASSE ne sont pas comparables, au niveau de la formation »
            Pour réaliser ce travail de fond, l’OL a développé deux réseaux : Sport et Sport Excellence. En quoi consistent-ils ?

            « L’Olympique lyonnais, comme toutes les grandes entreprises, développe une RSE, c’est-à-dire une responsabilité sociétale des entreprises. Dans ce cadre-là, il nous semblait important d’aider et d’être à l’écoute des clubs amateurs de notre territoire, qui sont la base du football. Nous avons donc 30 clubs partenaires* que l’on accompagne en termes de formation de joueuses, joueurs ou éducateurs, de méthodologie, d’événementiel, etc. »
            Combien avez-vous vous de scouts sur le territoire français ?

            « On a 5 scouts au niveau national, 5 au niveau régional et 5 au niveau départemental. En temps normal, hors Covid, ils font un travail important de couverture de matches et de développement de réseau, pour avoir les bonnes informations. »
            Les centres de formation des clubs professionnels en France travaillent-ils tous de la même façon ?

            « On est tous formés de la même façon, parce qu’on passe tous par les filtres de la DTN. Ensuite, chaque club développe sa culture. »
            L’OL et l’ASSE sont-ils comparables, à ce niveau-là ?

            « Je ne connais pas bien le contexte à l’ASSE, mais je pense que les deux clubs ne sont pas comparables. À Lyon, nous avons notre propre méthodologie. Elle est liée à l’histoire du club, à celle de la ville et à ses supporters. Lyon a toujours été tournée vers l’innovation : les frères Lumière, Claude Bernard, l’Institut Mérieux, Paul Bocuse… Et l’OL Academy doit s’inscrire dans tout cela, pour toutes ses équipes, masculines et féminines. Ça se traduit notamment au niveau de la recherche du beau jeu, offensif, protagoniste et efficace. »

            * 10 clubs Réseau Sport Excellence : FC Bourg-Péronnas 01, Jura Sud Foot, FC Lyon, FC Bourgoin-Jallieu, FC Rueil-Malmaison, Chambéry Savoie Football, FC Vaulx-en-Velin, Domtac FC, Vénissieux FC et FC Villefranche en Beaujolais. 20 clubs Réseau Sport : Ain Sud Foot, US Davézieux, Rhône Crussol 07, FC Pays de L’Arbresle, O. Rhodia Péage Roussillon, AS Craponne, O. Saint-Genis-Laval, US Millery/Vourles, ES Genas/Azieu, US Meyzieu, FC Chassieu/Décines, AS Buers Villeurbanne, FC Limonest, UF Belleville SJA, ES Trinité, Louhans Cuiseaux FC, UF Clichy-sous-Bois, FC Ménival, O. Vaulx-en-Velin et CO Vincennes.

            A lire aussiASSE-OL, c'est aussi le derby... des recruteurs

            Avant le derby contre Lyon, encore sept cas de Covid à Saint-Etienne

            Commentaire



            • Le week-end de l'Académie

              - Nat 2, OL - Montpellier (N3): 2-2 (0-0). Buts pour l'OL: Duku sp, Barcola.
              OL: Bonnevie puis Ousmane (45e) - Minolien, Pontet, Lukeba - Coly, Augarreau puis Bonnet (45e), Keita, Altikulac puis Anaba - Duku puis Thomas, Barcola puis Wissa, Bossiwa puis El Arouch (45e)

              Décidément les joueurs de Gueida Fofana n'y arrivent pas trop en ce début d'année de reprise des matchs amicaux. Après la défaite de la semaine dernière (2-1) contre Clermont, une Nationale 3 déjà, ils ont concédé cette fois le nul (2-2) à une formation héraultaise, 2 ième du groupe H de Nat 3. Mais ils auraient sans doute mérité de s'imposer au vu des occasions. Comme celle de Bradley Barcola, déjà buteur la semaine dernière sur pénalty. Lancé dans le dos de la défense montpelliéraine en première période, le Lyonnais loba le gardien sorti à sa rencontre, mais il trouva le poteau.
              S'ils concédèrent ensuite l'ouverture du score après le repos, les Lyonnais surent renverser la situation. Modeste Duku égalisa d'abord sur le pénalty (1-1) qu'il avait obtenu, avant que Bradley Barcola, enfin plus heureux, ne donne l'avantage à l'OL (2-1). Malheureusement les Gones, toujours privés de Griffiths et Ndiaye blessés, concédèrent l'égalisation sur un coup de pied arrêté dans le temps additionnel (2-1).
              A noter le retour progressif de Titouan Thomas et Noam Bonnet, revenus la semaine dernière avec les U19, après une opération du ménisque pour le premier, d'une blessure contractée en novembre pour le second. Mohammed El Arouch, après avoir participé mercredi aux deux rencontres de préparation de l'EDF U17 contre les U19 de Rennes et de Guingamp lors du rassemblement de quatre jours à Clairefontaine, a disputé lui l'intégralité de la seconde période.


              - U19, OL - Montpellier: 1-1 (1-1). But pour l'OL: Amar
              OL: Bengui - Mérabli, Lefebvre, Félix, Vogel - Bounaas, Benaïssa, Talar - El Djebali, Lega, Amar. Entrées en seconde période de Rothacher (g) Sarr, Antunes, Degorce, Nsombi, Fougeu.

              Après leur victoire contre Clermont (2-1) la semaine dernière, les joueurs d'Eric Hély ont enchaîné par un nul (1-1) avec Montpellier, second du groupe D à quatre points du leader Monaco. Un score logique mais il y aurait pu y avoir plus de buts: pour les Lyonnais après l'ouverture du score d'Oussama Amara, avec plus de réussite pour Lega, Amar, El Djelali ou encore Fougeu et pour Montpellier, en seconde période, si Pierre Rothacher, entré à la pause, ne s'était pas interposé à quatre ou cinq reprises. Une bonne séance de travail dans l'ensemble pour Sekou Lega de retour la semaine dernière contre Clermont, et Mamadou Sarr (2005) de nouveau avec les U19 après quatre jours de stage à Clairefontaine avec les U16 en compagnie du gardien Justin Bengui, intégré lui depuis le début de saison.

              Les U17 et U16, en déplacement à Montpellier, mercredi bénéficiaient eux d'un week-end de repos. Ce samedi matin, les U15 (avec trois U14, Kadirag, Bagdad et Mérah) se sont fait plaisir (7-0) contre les U19F, de même que les U14, 6-0 (Julie Swierot, Khouda 2, Haraja, Ali M'Déré et Sener) devant les U13.







              Commentaire



              • Amical
                Les U17 s'inclinent à Clermont


                - U17, Clermont - OL: 2-1 (2-0). But pour l'OL: Ramaj.
                OL: Patouillet - Djime, Sarr, Degorce, Kalulu - Furher, Marsin, Berthelin - Fougeu, Manquant, Chaïb. Entrées: Cheikh, Lagha, Ramaj, Nouri.

                Pour ce second match amical de janvier, ce mercredi après-midi, les Lyonnais, qui avaient ramené un nul de Montpellier (0-0) la semaine dernière, se sont cette fois inclinés (2-1) à Clermont, 3 ième à égalité avec St-Etienne dans le groupe D de championnat, derrière le leader monégasque. Toujours sans Lochereau et Ali Hassan blessés, sans El Djebali à l'entraînement avec la Nat 2, ni Talbi, par rapport au match de Montpellier, mais avec Sarr et Chaïb de retour du rassemblement U16 de Clairefontaine et Yannis Lagha revenu lui d'Algérie avec une qualification pour la phase finale de la CAN U17, les Lyonnais sont passés au travers de leur première période, ne se créant aucune occasion. Ils se retrouvèrent ainsi logiquement menés 2-0 au repos. A la reprise, Amaury Barlet transforma son 4-3-3 de la première période en 3-5-2. Cela fut mieux avec la réduction du score de Ramaj; mais encore insuffisant en raison d'une trop grande maladresse devant le but clermontois pour concrétiser les situations que les Lyonnais (avec six U16 tout de même), enfin dominateurs dans le jeu, surent cette fois se créer.
                Dernière modification par borgia, 27/01/2021, 19h16.

                Commentaire



                • Un Japonais à l'essai avec les U19

                  Saki Kumagai, notre international nippone, sera peut-être bientôt rejointe à l'OL par un jeune compatriote. Le capitaine de l'équipe du Japon U18 Kuryu Matsuki (2003) est arrivé samedi dernier à l'Académie pour une période d'essai d'au moins 15 jours. Le milieu de terrain s'entraîne prioritairement à Meyzieu avec les U19, même si aujourd'hui il était avec la N2 à Décines.

                  Commentaire


                  • Concernant la période d'essai avons-nous un retour sur Joao FELIPE

                    Commentaire



                    • Une recrue pour l'Académie

                      La situation sanitaire et l'arrêt des championnats ne facilitent guère le travail de la cellule recrutement jeunes, mais elle n'en reste pas moins active. Le latéral gauche Helda Oliveira Da Silva (Andrézieux, 2006) vient ainsi de s'engager avec l'OL qu'il rejoindra à la reprise de cet été, une fois terminée sa seconde année au Pôle-espoirs de Lyon. C'est la première recrue lyonnaise en provenance du pôle, ouvert depuis la saison 2018-2019 sur les installations de Tola Vologe. Helda retrouvera avec les U16 deux autres joueurs qui ont signé la saison dernière, comme déjà annoncé ici à l'époque: Oliver Mvouama (Villejuif), resté dans son club, et Kalil Rékaoui (Mérignac-Gignac) actuellement en 2 ième année lui aussi au Pôle-espoirs d'Aix-en-Provence.
                      Dernière modification par borgia, 29/01/2021, 17h20.

                      Commentaire


                      • Avons-nous le planning des prochains match amicaux de la NAT 2 - U19 - U17 - U16

                        Commentaire


                        • Envoyé par fouret12 Voir le message
                          Avons-nous le planning des prochains match amicaux de la NAT 2 - U19 - U17 - U16
                          Non, le club ne communique pas le programme des amicaux à la demande de la DTN je crois.

                          Commentaire



                          • Amical
                            Deux derbys de plus...

                            - OL (Nat 2) - St-Etienne (Nat 3): 2-1 (1-1). Buts pour l'OL: Duku, Barcola. But pour l'ASSE: Benkhedim (1e sp).
                            OL: Pollersberck - Minolien, Pontet, Lukeba - Gusto, puis Altikulac, Thomas puis Augarreau, Keita puis Matsuki, Soumaré - Duku puis Bossiwa, Wissa puis Coly, Barcola puis Bonnet.

                            Ce n'est bien sûr qu'anecdotique, mais bon... Voilà quand même deux victoires de plus sur notre meilleur ennemi à l'occasion de ces deux rencontres de travail. Tout avait pourtant bien mal commencé pour les protégés de Gueida Fofana et de Jérémie Bréchet. Ils concédèrent en effet l'ouverture du score dès la première minute de jeu sur un pénalty sanctionnant une faute contestable semble-t-il. Julian Pollersbeck, la doublure d'Antho Lopes n'y put rien. La présence de l'Allemand dans les buts, dont les seules minutes de jeu remontent à l'été, n'est sans doute pas anodine à une dizaine de jours de l'entrée de l'OL en Coupe de France au Groupama pour les 32 ièmes avec la venue d'Ajaccio et de Gédéon Kalulu. Tout comme la présence également au coup d'envoi de Malo Gusto et Yaya Soumaré, qui ont intégré le groupe pro depuis octobre, mais sans temps de jeu ou si peu. Cela laisse penser que Rudy Garcia pourrait faire appel au trio en Coupe.
                            Après cette entame manquée, les Lyonnais, toujours sans Griffiths et Ndiaye blessés, se reprirent. Modeste Duku, déjà buteur la semaine dernière contre Montpellier, remit les siens dans le sens de la marche (1-1) au repos. Et c'est Bradley Barcola, qui donna la victoire aux Gones, troisième but en trois matchs depuis cette reprise amicale de janvier. Un succès logique compte tenu de l'équipe alignée devant une formation 7 ième de son groupe G en Nationale 3 à sept points des leaders Bourgoin et Ain Sud.
                            A signaler le retour progressif de Titouan Thomas, titulaire cette fois pour une heure de jeu après son entrée de la semaine dernière. Pour le staff ce fut aussi l'occasion de voir à l'oeuvre Kuryu Matsuki, le capitaine de la sélection U18 japonaise, actuellement à l'essai à l'OL, après une semaine d'entraînement débutée avec les U19.

                            Sans problème pour les U19

                            - U19 OL - ASSE 4-2 (2-0) Buts pour l'OL: Lega (37e sp), Amar (45e et 73e), Nsombi (61e). Pour l'ASEE: Morel (50e) et Fetheddine (90e).
                            OL : Rothacher, puis Bengui (46e) - Talar, puis Lomani (46e), Felix, Lefebvre, puis Sarr (70e), Vogel, puis Mérabli (76e) - Benaissa (c), puis Talar (85e), Bounass, El Djebali Chaim - Amar, puis Fuhrer (85e), Lega, Nsombi, puis Lagha (76e).

                            Deuxième victoire 2021 pour les Lyonnais après le succès initial contre Clermont (2-1) et le nul (1-1) avec Montpellier, second du groupe D de championnat derrière Monaco, devant les Verts 5 ième. Il fallut attendre la demi-heure de jeu pour voir la rencontre s'animer un peu et des Lyonnais efficaces devant le but. Lega convertit d'abord le pénalty provoqué par Nsombi (37e) avant une contre-attaque foudroyante pour clore cette première période: relance rapide à la main de Rothacher pour El Djebali lequel traversa tout le terrain pour servir superbement Amar dans la surface: 2-0 à la pause pour un OL loin d'être transcendant.
                            La seconde période fut plus enlevée et de meilleure qualité. Les Lyonnais mirent dix minutes pour se remettre dedans, le temps de prendre le but de Morel (2-1, 50e). Mais la réaction ne se fit pas attendre avec une construction magnifique: El Djebali décalait Vogel, démontrant ses bonnes qualités de contre-attaquant le joueur de couloir centrait pour la tête de Nsombi! (3-1). Dominateurs, les joueurs d'Eric Hély ne s'arrêtaient pas là. Amar, déjà buteur la semaine dernière contre Montpellier, y allait de son doublé: une belle reprise de la tête (73e) sur un centre de Lega (4-1). Le score aurait pu être plus lourd si Benaïssa avait converti le pénalty obtenu par Lomami (81e) et si quatre minutes plus tard une nouvelle faute dans la surface sur le même Lomami avait été sifflée. Au contraire, Fetheddine adoucira la note des Verts sur un corner à la dernière minute (4-2).
                            Dernière modification par borgia, 30/01/2021, 23h32.

                            Commentaire



                            • Amical
                              Pas de vainqueur dans le derby des U16


                              - U16, OL - St-Etienne: 2-2. Buts pour l'OL: Marsin et Gueye; pour St-Etienne: Gay et Gaudry.
                              OL: Bengui - Monsesse, Cheikh, Sarr - Bénarbia, Furher, Marsin, Chaïb - Berthelin, Coelho - Manquant. Entrées: Coponat, Diawara, Gueye et Baghdad.
                              St-Etienne: Raveyre - Tenniche, Lemb, Benramdane, Makhloufi - Cateland, Cerutti, Mouton - Kies, Bile, Aiki. Entrées: Jetishi, Meyel, Guechi, Sahraoui, Pama, Gay, Gaudry, Germany.

                              Après les deux succès samedi, de la Nat 2 (2-1) et des U19 (4-2) voir ci-dessus, il n'y en a pas eu un troisième mercredi matin pour les U16 dans ce nouveau derby avec Saint-Etienne. Les deux équipes n'ont pu se départager: 1-1. Après accord entre les deux clubs, les deux équipes alignaient uniquement des 2005, sans les 2006 (Mbatshi, Meyo, Molebé, Guivier, Ribotta) progressivement intégrés au groupe ou ayant déjà évolués en championnat avant son arrêt. Du coup, les 2005 (Bengui, Marsin, Bénarbia, Chaïb, Sarr, Cheikh, Gueye) déjà surclassés en U17, voir U19 pour Bengui et Sarr, étaient redescendus pour l'occasion.
                              Pierre Sage présentait donc une belle équipe, privée toutefois d'Ali Hassan blessé, et de Rayan El Djelabi retenu par ailleurs. Cela n'a pas suffi pour la victoire car si les Lyonnais alignaient trois joueurs (Bengui, Chaïb et Sarr) retenus dans les rassemblements nationaux U16, les Stéphanois en comptaient cinq (Raveyre, Kies, Bile,Sarhaoui et Pama). Il y avait donc de la qualité ce mercredi à Meyzieu. Si Marsin ouvrit le score, son second but de la saison après le premier contre Valence en amical là aussi en début de saison, il fallut attendre les dernières minutes pour l'égalisation de Gueye, Saint-Etienne étant revenu puis passé devant entre temps. Un score somme toute logique, les Gones manquant mercredi de qualité dans les dernières passes.
                              Dernière modification par borgia, 14/02/2021, 17h51.

                              Commentaire


                              • Bonjour
                                Pas de confrontation prochainement pour la NAT 2 et nos U19

                                Commentaire



                                • Matchs amicaux entre CDF
                                  Un nul et une victoire à Dijon


                                  - U19, FCO Dijon - OL: 1-1 (0-1). But pour l'OL: Nsombi
                                  OL: Ousmane - Vogel, Félix, Degorce, Altikulac - Bénaïssa, Bonnet, Bounaas , Bossiwa, Nsombi, Amar. Entrées en seconde période: Sarr, Chaïb, Lagha, Fuhrer, Talar, El Djebali, Fougeu et Bengui (g)

                                  Après leur victoire sur St-Etienne (4-2), les joueurs d'Eric Hély et Pierre Chavrondier ont enchainé avec un nul samedi à Dijon (1-1) à l'occasion d'un match de travail entre deux bonnes équipes. Pas illogique alors que Gaël Nsombi, servi par Melih Altikulac avait ouvert le score en première période sur un tir croisé à ras de terre concluant son raid sur l'aile gauche pendant un temps fort lyonnais. Le jeu en mouvement des joueurs d'Eric Hély mettait alors en défaut le bloc dijonnais. Le même Nsombi obtenait ensuite un pénalty bien arrêté par le gardien Thomas Roche décisif pour éviter le 2-0. Cela réveillait les Bourguignons, ils terminaient mieux cette première période avec un poteau de Senghor et Ousmane dut s'employer pour préserver ce but d'avance.
                                  Au retour des vestiaires, les Dijonnais seront récompensés de leurs efforts avec l'égalisation de Hdoubane, un ex du FC Lyon. Le score en resta là malgré plusieurs tentatives de part et d'autre comme celle de Pape Fuhrer (2005). Le milieu offensif Suisse était de nouveau ce samedi avec les U19, tout comme ses copains de génération Sarr, Chaïb et le gardien Bengui entré lui 25 minutes en seconde période. Quatre autres surclassés (2004), Degorce, Vogel, les deux titulaires, ainsi que El Djebali et Lagha, étaient de la partie.

                                  - U16, FCO Dijon - OL: 1-3 (0-0). Buts pour l'OL: Cheikh (s.p. 46e), Meyo (50e) et Mbatshi (75e)
                                  OL: Métin puis Perreira - Coponat, De Carvalho, Cheikh, Kalulu - Perret, El Djebali, Marsin - Meyo, Gueye, Ali Hassan. Entrées en seconde période: Bénarbia, Manquant, Mounesse, Mabsthi, Kuqi, Coelho et Baghdad.

                                  Revue d'effectif également avec là aussi dix-neuf joueurs utilisés dont le retour des deux 2006, Bryan Meyo et Prince Mbatshi, absents la semaine dernière pour le derby (accord entre les deux clubs pour utiliser uniquement des 2005). Devant une équipe dijonnaise quasi U17 avec neuf 2004 dans ses rangs, contre le seul Joseph Kalulu, les joueurs de Pierre Sage ont livré un bon match retrouvant leur "jeu lyonnais" avec plus d'initiatives que dans le derby (2-2) la semaine dernière.
                                  Pendant les vingt premières minutes ils signèrent une démonstration tactique et technique. Ils durent cependant attendre le retour des vestiaires pour faire la différence. Cinq minutes suffirent. D'abord avec l'ouverture du score immédiate de Yanis Cheikh, en deux temps, sur un pénalty (son cinquième de la saison) sanctionnant une main adverse. Quatre minutes plus tard l'enroulé du gauche de Meyo, bien servi par Rayan El Djebali signait le 2-0. Après la réduction du score des Bourguignons sur coup-franc (61e) Prince Mbasthi l'autre 2006 redonnait logiquement deux buts d'avance aux siens, d'un plat du pied à la réception d'un corner de Kuqi mal dégagé au premier poteau Le second but de la saison du défenseur lyonnais.
                                  A signaler les retours après blessures d'Ali Hassan (75 minutes) et de Romain Perret dont le bras cassé n'est plus qu'un mauvais souvenir. En revanche, Romain Berthelin et Tidiane Diawara, blessés contre St-Etienne manquaient à l'appel, tout comme Enzo Molebé (2007) laissé lui au repos en raison de son jeune âge.
                                  Dernière modification par borgia, 16/02/2021, 01h03.

                                  Commentaire



                                  • Foot Amateur
                                    @footamateur_fr
                                    · 1h
                                    Info Footamateur Le ministère des sports a donné son feu vert pour que le National 2 reprenne ! https://footamateur.fr/national-2-le...re-debut-mars/

                                    Commentaire



                                    • National 2
                                      L'OL reprendra le 13 mars à Monaco



                                      La fédération a officialisé aujourd'hui la reprise du championnat de National 2 par la 10ème journée qui se disputera le samedi 13 mars. La compétition, à huis-clos pour l'instant s’achèvera le dimanche 13 juin. Pour les clubs éliminés de la Coupe de France, des matchs en retard pourront être fixés dès le 27 février et le 6 mars. L'OL (9 ième,10 pts) se rendra donc à Monaco (13 ième, 8 pts)
                                      Le Comité Exécutif de la FFF du 21 janvier 2021 avait validé le nouveau format du championnat, qui consiste à terminer la phase des matchs aller puis à constituer une poule d’accession et une de maintien pour les matchs retour. Chaque poule sera constituée de 8 clubs en fonction du classement arrêté à l’issue des matchs aller. Le nombre des accessions et des relégations restent identique.
                                      Les Lyonnais poursuivront leur préparation avec trois nouvelles rencontres amicales, samedi prochain à Meyzieu avec la venue d'Auxerre, puis le 27 février à Nîmes avant d'affronter Dijon pour terminer.

                                      Commentaire



                                      • Borgia (Gestes barrière toujours)
                                        @Borgia_OL_acad
                                        ·
                                        8 min
                                        Amical cet après-midi, #OL Nat 2 - Auxerre Nat 3: 4-3 (0-3, Thomas 60e et 71e, Lukeba 85e et Barcola 90e) avec
                                        @AldoAldox2
                                        Belle remontada!

                                        Merci Borgia.

                                        Titouan a joué quel poste ?
                                        Très content que mes deux chouchous aient planté ...
                                        Dernière modification par tendreg, 20/02/2021, 23h31.

                                        Commentaire



                                        • Amical National 2
                                          Bradley Barcola encore décisif


                                          - OL - Auxerre: 4-3 (0-3). Buts pour Auxerre: (7e, 13e, Minolien (csc 42e). Pour l'OL : Thomas (60e et 71e), Lukeba (85e) et Barcola (90e).
                                          OL: Duparchy puis Bonnevie (45e) - Minolien, Pontet puis Felix (45e), Lukeba (c) - Coly puis Bossiwa (58e), Keita, Augarreau puis Bonnet (50e), Thomas puis Benaïssa (80e), Altikulac puis Anaba (66e) - Duku puis El Arouch (73e), Barcola.

                                          Peut-être encore plus qu'hier à Brest en L1, le vent a eu son importance dans le déroulement de cette rencontre amicale avec les Auxerrois, 7 ième du groupe B. Vent dans le dos, ils virèrent en effet en tête au repos: 3-0, avant... d'en prendre quatre face au vent. Les jeunes Lyonnais n'ont en effet pas su s'adapter à ces conditions météo durant les 45 premières minutes, Ils ont ainsi surtout subi le pressing icaunais et ses contres ultra rapides!
                                          Après un premier but (7e), Florent Duparchy, qui retrouvait pour l'occasion son ancien club, avait du mal à apprécier la trajectoire du ballon sur un corner, le vent ne l'aidant pas beaucoup. A 2- 0 pour l'AJA après même pas un quart d'heure de jeu, cela n'engendrait pas l'optimisme. L'OL resserra alors quelque peu les rangs sans parvenir pour autant à se montrer dangereux; et ce sont encore les Auxerrois qui aggraveront le score sur un csc, Titouan Thomas dégageant un ballon sur Andy Minolien qui trompa ainsi Duparchy.
                                          Sans surprise, car avec l'appui du vent, l'OL dominera largement la seconde période avec les débuts à ce niveau du défenseur Marley Félix (2003). Les Gones appuieront un peu plus leur pressing d'entrée, pour une première occasion de la tête de Bradley Barcola (55e). A l'heure de jeu, le même Barcola servira Modeste Duku pour un petit centre au sol dans la surface. A la réception Thomas ne se fera pas prier pour réduire le score: 1-3. Le Breton n'avait plus marqué depuis un an et sa tête victorieuse de février 2020 à Saragosse pour ouvrir les portes des 8 ièmes de finale de la Youth League. Et dix minutes plus tard il décochera une mine rectiligne, directement dans les filets sur un coup franc, 25 m face au but: 2-3. Lui dont le dernier doublé remontait aux...U15! Son opération du ménisque de mai dernier est définitvement oubliée. Pour Auxerre cela devenait vraiment très difficile, trop difficile. Les Bourguignons craqueront finalement dans les cinq dernières minutes. Sur une perte de balle au milieu, ils laisseront Barcola, libre côté droit, centrer sur la tête du capitaine Castello Lukeba (3-3, 85e) pour son premier but de la saison. Avant que Mohammed El Arouch ne ratisse un ballon au milieu, décalant parfaitement Samuel Bossiwa dont le centre bien dosé permettra à Barcola, le buteur maison de donner la victoire aux siens (3-4), comme il l'avait donnée fin janvier dans le derby. Son quatrième but en quatre matchs depuis la reprise des amicaux en janvier.
                                          Dernière modification par borgia, 20/02/2021, 22h12.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par borgia Voir le message
                                            National 2
                                            L'OL reprendra le 13 mars à Monaco



                                            La fédération a officialisé aujourd'hui la reprise du championnat de National 2 par la 10ème journée qui se disputera le samedi 13 mars. La compétition, à huis-clos pour l'instant s’achèvera le dimanche 13 juin. Pour les clubs éliminés de la Coupe de France, des matchs en retard pourront être fixés dès le 27 février et le 6 mars. L'OL (9 ième,10 pts) se rendra donc à Monaco (13 ième, 8 pts)
                                            Le Comité Exécutif de la FFF du 21 janvier 2021 avait validé le nouveau format du championnat, qui consiste à terminer la phase des matchs aller puis à constituer une poule d’accession et une de maintien pour les matchs retour. Chaque poule sera constituée de 8 clubs en fonction du classement arrêté à l’issue des matchs aller. Le nombre des accessions et des relégations restent identique.
                                            Les Lyonnais poursuivront leur préparation avec trois nouvelles rencontres amicales, samedi prochain à Meyzieu avec la venue d'Auxerre, puis le 27 février à Nîmes avant d'affronter Dijon pour terminer.
                                            Le championnat de NATIONAL 2 va reprendre le 13 mars et c'est une très bonne nouvelle notamment pour les jeunes de l'OL qui ont besoin de compétitions pour progresser et s'étalonner. Actuellement, l' OL est classé 9e sur 16 équipes. Vu le nouveau format de ce championnat, il faudra que nos gones se classent dans les 8 premiers pour participer à la "POULE ACCESSION" et ce ne sera pas évident. Autrement, au-delà de la 8e place, il faudra lutter pour ne pas descendre en fin de saison dans une "POULE MAINTIEN".
                                            Avant cela, les jeunes lyonnais devront finir la phase ALLER du championnat. Leur dernier match s'était soldé par une défaite à domicile contre Andrézieux le 24/10/2020 (0 à 1 pour la 9e journée).Il reste donc 6 matchs à disputer (les 3 premiers en mars, les 3 suivants en avril) :

                                            - 10è journée : * Monaco vs OL
                                            - 11è journée : * OL vs Martigues
                                            - 12è journée : * FC GOAL vs OL
                                            - 13è journée : * OL vs Jura Sud
                                            - 14è journée : * Hyères vs OL
                                            - 15è journée : * Toulon vs OL

                                            Voila un calendrier pas facile du tout pour nos jeunes "espoirs" !

                                            Commentaire


                                            • Est-il possible d'avoir le point sur l'infirmerie du groupe de NAT 2 ( DIB - GRIFFITHS - A. NDIAYE - EHLING ? ) et la situation des joueurs ( OZKACAR - CAMILO - DANSO - OUATTARA -
                                              Merci d'avance

                                              Commentaire


                                              • Voici un article pris dans OUEST FRANCE du 06/01/2021 sur Gueîda FOFANA, le coach de la National 2 de l'OL :

                                                PORTRAIT. Gueida Fofana, ancien espoir du foot français, renaît comme entraîneur.

                                                Très discret pendant sa carrière, l’ex-milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais l’est encore plus depuis qu’il y a mis fin, pour cause de blessure, en 2015 à 25 ans. Ceux qui l’ont côtoyé racontent son arrêt et sa reconversion au poste d’entraîneur. Deuxième volet de la série de Prolongation en quatre épisodes sur les carrières sportives inachevées.
                                                Les carrières de footballeurs sont courtes. À 35 ans, c’est souvent l’heure de ranger les crampons et de penser à se réorienter. Ce moment-là est arrivé beaucoup plus tôt pour Gueida Fofana. Il n’avait que 25 ans quand il a été déclaré inapte à la pratique du football, en 2017. La faute à une cheville droite meurtrie qui l’a fait souffrir durant de longues années.

                                                « L’état dans lequel est ma cheville ne me permet plus de jouer au football », expliquait le milieu de terrain, sur le site de l’Olympique Lyonnais, en janvier 2017, après l’annonce de sa retraite définitive. « Il a tout essayé pour poursuivre sa carrière, explique Clément Grenier, qui l’a côtoyé en équipe de France jeunes et à l’OL. Il a un gros mental et une grosse force de caractère mais il sentait que c’était de plus en plus compliqué. » « Je lui tire mon chapeau, témoigne, de son côté, Guessouma Fofana, son petit frère, milieu de terrain à Guingamp (Ligue 2). Il a vraiment été si fort. Il n’a jamais montré de signes de faiblesse, ni en privé, ni en public. »

                                                « Il y a plus d’un joueur qui aurait abandonné à sa place »

                                                C’est le 16 mars 2014 que la carrière de Gueida Fofana bascule. Gravement touché à la cheville droite (ostéonécrose*), il ne débutera plus jamais une rencontre chez les professionnels. C’est à Rennes, dans un stade qui portait encore le nom de la Route de Lorient, que le natif du Havre foule une dernière fois une pelouse de Ligue 1. Nous sommes le 23 mai 2015 et Fofana se bat depuis déjà plus d’un an pour rejouer. « Il y a plus d’un joueur qui aurait abandonné sur le chemin de son retour vers le terrain. Jusqu’au moment où l’inaptitude a été déclarée, il s’est battu pour revenir », se remémore son frère.
                                                Il continue de se battre pendant un an et demi, jusqu’en janvier 2017. L’annonce de l’arrêt de sa carrière a été un crève-cœur pour lui mais également pour toutes les personnes qui l’ont accompagné durant ses trois ans de souffrance. Qu’il a endurée sans jamais se plaindre. « À sa place, si j’avais dû arrêter aussi tôt avec la réputation et le talent qu’il avait, je pense que j’aurais été dans un tout autre état mentalement », reconnaît Guessouma Fofana. Il faut dire que Gueida était promis à un bel avenir. Avec, pourquoi pas, un maillot frappé du coq et, à l’époque, d’une étoile. « Le groupe était très attristé. Il avait un énorme potentiel, il aurait pu aller beaucoup plus loin », regrette Clément Grenier, qui évoluait à l’OL à ce moment-là.


                                                Le coup de pouce de Jean-Michel Aulas

                                                L’actuel joueur du Stade Rennais a longtemps évolué avec Fofana. Issus de la même génération 91, ils se sont fréquentés en équipe de France de jeunes depuis les U16, avec notamment Antoine Griezmann (FC Barcelone) et Alexandre Lacazette (Arsenal). En 2010, la bande de potes avait remporté, au stade Michel-d’Ornano, l’Euro U19 face à l’Espagne de Thiago Alcantara. Gueida Fofana portait alors le brassard des Bleuets. « C’était un leader sur le terrain mais également en dehors », se souvient Clément Grenier.
                                                Les deux hommes se sont ensuite retrouvés à l’OL, que Fofana a rejoint à 20 ans pour près de deux millions d’euros. Neuf ans plus tard, le Havrais est toujours dans la capitale des Gaules mais il a troqué son habit de joueur contre celui d’entraîneur. Une reconversion express souhaitée par Jean-Michel Aulas. « On avait senti qu’il y avait une volonté du président de l’accompagner et de lui proposer quelque chose s’il ne s’en remettait pas », témoigne Jean-Baptiste Grégoire. Entraîneur des U14 de l’OL depuis une vingtaine d’années, ce dernier a vu arriver un Gueida Fofana pas encore remis de sa récente désillusion. « Quand il a commencé à venir, il n’avait pas encore fait le deuil de sa carrière pro. Il venait là sur la pointe des pieds. Petit à petit, il a senti qu’il pouvait apporter quelque chose aux jeunes. Il y a pris goût et s’est impliqué crescendo. »


                                                « On ne peut pas s’imaginer ce qu’il a vécu »

                                                Et l’ascension a été, pour le moins, rapide. Une demi-saison d’observation avec les U14, une saison complète avec les U17 puis une autre en tant qu’adjoint de Christian Bassila sur le banc de la N2. Deux ans et demi d’apprentissage avant de se voir confier l’équipe réserve de l’OL, comme entraîneur en chef. « Sa trajectoire ne devait pas s’accélérer autant, reconnaît Jean-François Vulliez, directeur du centre de formation lyonnais. Mais Christian Bassila est parti au bout d’un an (pour prendre la direction de l’INF Clairefontaine), du coup on a demandé à Gueida de le remplacer. C’était la suite logique. Il avait la flamme et la motivation de le faire. » À 28 ans, le voilà à la tête d’une équipe de quatrième division, la réserve d’un des meilleurs clubs hexagonaux.



                                                Tous connaissent son histoire et les années de galère qu’il a endurées avant de prendre sa retraite forcée. Mais personne n’est véritablement capable de mettre des mots sur la douleur ressentie par l’ancien milieu box-to-box. « Le fait d’évoquer ça avec lui, pour moi, c’était remuer le couteau dans la plaie et ce n’était pas utile », avoue Jean-Baptiste Grégoire. « On ne peut pas s’imaginer ce qu’il a vécu », poursuit Jean-François Vulliez. « Je n’osais pas trop lui en parler. Chacun trouve refuge dans ce qu’il veut. Nous sommes très croyants et nous savons que Dieu ne fait rien au hasard », enchaîne Guessouma Fofana.

                                                « Si je suis pro, c’est grâce à lui »

                                                Très en avance sur les jeunes de son âge, « on a un an d’écart mais c’est comme si on en avait dix tellement il est mature » dixit son frère, Gueida trace les contours de sa nouvelle vie. Il aurait pu disputer la Ligue des champions, ce que tous les observateurs lui prédisaient, il doit se contenter des séances d’entraînement à Meyzieu, où est situé l’OL Academy. Sans jamais se plaindre, ni perdre de vue sa nouvelle idée directrice. « C’est un entraîneur-formateur, place Jean-François Vulliez. Il a une passion pour l’éducation des jeunes. Il veut les faire grandir. Il est exigeant mais bienveillant. »

                                                Jean-Baptiste Grégoire abonde : « C’est quelqu’un d’exigeant. Il a des principes, des valeurs. C’est un guide pour les jeunes. Même s’il ne va pas se prendre en exemple, il connaît les efforts à faire pour atteindre le haut niveau. » Fofana est un jeune homme qui fait l’unanimité. Ceux qui l’ont connu le reconnaissent aisément : son nouveau rôle lui va à ravir. « S’il jouait encore au foot et qu’on m’avait posé la question, j’aurais répondu qu’il ferait carrière dans le métier d’entraîneur ensuite », déclare son frère Guessouma. « Il avait déjà un côté éducateur dans son leadership, ajoute Clément Grenier. Plus les années passaient, moins il parlait. Mais quand il le faisait, c’était toujours de façon posée et réfléchie. »

                                                Son environnement familial lui a également permis de se faire les dents pour son nouveau métier. Deux de ses petits frères sont aujourd’hui professionnels. Guessouma, donc, à Guingamp, mais également Mamadou, 20 ans, qui a découvert la Ligue 2 avec Le Havre cette saison. « Si je suis professionnel, c’est grâce à lui, lui rend hommage le Guingampais. Quand je lâchais prise, il me mettait un coup de boost. Il m’a pris en main. C’est pareil pour mon petit frère. On a écouté les conseils de Gueida. » Le haut niveau qu’il n’a pu qu’effleurer sur le terrain pourrait lui sourire avec sa nouvelle casquette. « J’espère qu’il aura plus de chance dans sa carrière d’entraîneur, souhaite Clément Grenier. Et qu’il pourra vivre toutes les émotions qu’il n’a pas pu vivre en tant que joueur. Il le mérite. »

                                                (*) : mort d’un segment osseux

                                                Commentaire

                                                Chargement...
                                                X