Annonce

Réduire
Aucune annonce.

OL Groupe: informations & débats

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par tendreg Voir le message
    Je vois le style ....;-)
    Être père au foyer dans les années 2000, c'était du même acabit, a fortiori du fait que c'était du au très lourd handicap de notre fille. Même moi j'ai douté ...
    Suis pas père au foyer même si j aimerais bien.. je garde vraiment les chats, pension pour chats
    Qd on a 1vie meilleure Q les autres on construit 1table+longue pa1cloture+haute

    Commentaire


    • Envoyé par Mr_X Voir le message
      Le virtuel voila un sujet que tu maitrise. Mais dont tu n'arrive pas a sortir.
      Rholala le gonze sorti du néant qui vient me brancher. Epique ! :cloown:
      C'est quand même une journée à 30 Millions

      Commentaire


      • tariq panja

        Interesting UEFA decision today. All clubs will have to publish their accounts and declare the gross fees they pay to agents for a particular season.


        Intéressante décision de l'UEFA aujourd'hui. Tous les clubs devront publier leurs comptes et déclarer les frais bruts qu'ils paient aux agents pour une saison donnée.

        https://twitter.com/tariqpanja/statu...39481773969410


        BastienDrut

        C'est une petite bombe... Les clubs devront publier les commissions d'agent versées. Donc, les années où un club fait un gros transfert, on pourra presque estimer les commissions perçues par Jorge Mendes, Mino Raiola, etc...!

        Commentaire


        • Il y a eu une discussion intéressante dans le topic sur le mercato 2018 dont le point final est ici :

          https://forum.olweb.fr/showthread.ph...=1#post9149178

          Ca me laisse quelques interrogations sur ce mécanisme que je ne maitrise pas.

          Y a-t'il une limite dans le temps à cette prise en compte des déficits des exercices antérieurs ? Est ce que on peut se servir en 2030 des déficits de 2010 ?

          Dans quelle mesure est-il possible de modifier le montant immobilisé d'un exercice à l'autre ?

          Si j'ai bien compris, le club peut immobiliser le montant qu'il juge réaliste compte tenu de ses anticipations sur les bénéfices des 5 prochains exercices. Peut-il revoir à la hausse ou à la baisse ce montant d'un exercice à un autre ?

          Toujours si j'ai bien compris, ce montant est immobilisé à l'actif. Quel poste du passif (ou par quel mécanisme) est utilisé pour rééquilibrer le bilan ?

          Si quelqu'un a des connaissances, je suis preneur.

          On n'est pas sur des sommes négligeables, 87 M de bénéfices qui ne seraient pas imposables, ce n'est pas rien.

          Commentaire


          • Je viens poster ici, histoire de ne pas empiéter sur les plates bandes des allergiques aux chiffres.

            Je ne plonge plus le nez dans les bilans d'OLG depuis un petit moment, je n'ai aucune notion de la tendance dans le détail dirons-nous.

            Mais j'ai quelques questions qui me viennent à l'esprit.

            Je vais reprendre les dires de Lyonnais921 car il y a quelques zones d'ombre que je souhaiterais éclaircir.

            Tu parles d'une échéance à 90M€ pour 2024. Soit.

            Mais sommes-nous vraiment obligés de devoir payer ce montant entièrement à échéance? Par là j'entends bien sur qu'il faut rembourser l'emprunt en temps et en heure. Mais en cas de "pépin", si le club ne dispose pas des fonds nécessaire le "D-Day", ne peut-il pas passer par un autre emprunt pour payer l'actuel, et ainsi, étaler en quelques sortes le paiement sur une durée plus longue?

            Comme dit plus haut, je ne mets plus le nez dans les bilans d'OLG par fainéantise, mais aussi par désintéressement. Je le faisais pour les actions, mais je prends largement plus ailleurs que sur OLG, donc ma curiosité en a pris un coup. Au-delà de ça, je n'ai pas une grande maitrise, je ne connais pas toutes les "rubriques" qui y sont. Donc au final, question "chiffre", je vais surtout parler avec mon ressenti.

            Si on revient à cette fameuse échéance de 90M€ à régler d'ici 2024, soit dans 5/6 ans, ce n'est pas non plus un montant délirant. On vent Alex 60M€, Nabil pourrait éventuellement partir pour un montant proche. Ndombele et Aouar semblent partis pour être vendu un "paquet" dans quelques temps,...

            Bref, même si le CA hors trading joueur ne permet pas de couvrir toutes les charges courantes, ces montants pharamineux ne pourraient-ils pas permettre d'accumuler relativement rapidement ces 90M€?

            Pour rembourser à terme ces 90M€, où est-ce qu'on puise comptablement parlant? Dans la trésorerie? Qu'est-ce qui l'alimente? Les bénéfs (après impôts, toussa...)?

            On a l'impression que JMA est vraiment pressé de résoudre ce point là. On engrange des montants fous, mais on semble avoir du mal à réinvestir aussi conséquemment. Alors certes, les charges courantes sont "chères",... Mais j'ai l'impression (toujours au ressenti, je n'ai pas les chiffres sous les yeux) qu'il y a une certaine retenue de la part de l'OL à ce niveau.

            Alors si c'est le cas, je comprends car 90M€ reste un sacré engagement, et le trading joueur n'offre pas une sécurité à 100%. Un Fekir qui se refait les croisés, un Aouar qui arrête le foot pour faire des études de médecine pour faire plaisir à sa maman, Ndombele qui décide de faire une Gomis,... J'exagère, mais l'idée est là. JMA veut sécuriser au maximum le fait de pouvoir être en position de rembourser sans problème le montant voulu au moment venu je pense. Et ça se comprend (enfin sauf pour une frange de la population un poil ignorante... -humour, pas taper!:mask:)

            Mais je me demande aussi si JMA n'anticiperait pas un éventuel effondrement de la spécu et de l'inflation sur le foot avant 2024. Le football se "bitcoinise", les joueurs de foot sont devenus de vrais bulbes de tulipes du XVIIème siècle. La principale source de revenus du foot, ce sont les diffuseurs, or, on voit même BeIn retailler un peu sur certains de ses engagements,... Inversement de tendance en cours?

            C'est surtout sur cette conclusion que je veux arriver. Mais pour ça, il faudrait que je connaisse le delta entre ce que nous coute le club chaque année, et ce qu'on gagne, ce qu'on pourrait dépenser en plus par rapport à ce qu'on fait tout en pensant qu'avec un environnement constant, on aurait aucun mal à rembourser les 90M€ d'ici 2024.

            Je sais pas si je suis bien clair, mais ça fait quelques temps que j'ai ça qui me trotte en tête.
            Envoyé par el giovane
            j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

            Commentaire


            • Envoyé par rudy69140 Voir le message
              Je viens poster ici, histoire de ne pas empiéter sur les plates bandes des allergiques aux chiffres.

              Je ne plonge plus le nez dans les bilans d'OLG depuis un petit moment, je n'ai aucune notion de la tendance dans le détail dirons-nous.

              Mais j'ai quelques questions qui me viennent à l'esprit.

              Je vais reprendre les dires de Lyonnais921 car il y a quelques zones d'ombre que je souhaiterais éclaircir.

              Tu parles d'une échéance à 90M€ pour 2024. Soit.

              Mais sommes-nous vraiment obligés de devoir payer ce montant entièrement à échéance? Par là j'entends bien sur qu'il faut rembourser l'emprunt en temps et en heure. Mais en cas de "pépin", si le club ne dispose pas des fonds nécessaire le "D-Day", ne peut-il pas passer par un autre emprunt pour payer l'actuel, et ainsi, étaler en quelques sortes le paiement sur une durée plus longue?

              Comme dit plus haut, je ne mets plus le nez dans les bilans d'OLG par fainéantise, mais aussi par désintéressement. Je le faisais pour les actions, mais je prends largement plus ailleurs que sur OLG, donc ma curiosité en a pris un coup. Au-delà de ça, je n'ai pas une grande maitrise, je ne connais pas toutes les "rubriques" qui y sont. Donc au final, question "chiffre", je vais surtout parler avec mon ressenti.

              Si on revient à cette fameuse échéance de 90M€ à régler d'ici 2024, soit dans 5/6 ans, ce n'est pas non plus un montant délirant. On vent Alex 60M€, Nabil pourrait éventuellement partir pour un montant proche. Ndombele et Aouar semblent partis pour être vendu un "paquet" dans quelques temps,...

              Bref, même si le CA hors trading joueur ne permet pas de couvrir toutes les charges courantes, ces montants pharamineux ne pourraient-ils pas permettre d'accumuler relativement rapidement ces 90M€?

              Pour rembourser à terme ces 90M€, où est-ce qu'on puise comptablement parlant? Dans la trésorerie? Qu'est-ce qui l'alimente? Les bénéfs (après impôts, toussa...)?

              On a l'impression que JMA est vraiment pressé de résoudre ce point là. On engrange des montants fous, mais on semble avoir du mal à réinvestir aussi conséquemment. Alors certes, les charges courantes sont "chères",... Mais j'ai l'impression (toujours au ressenti, je n'ai pas les chiffres sous les yeux) qu'il y a une certaine retenue de la part de l'OL à ce niveau.

              Alors si c'est le cas, je comprends car 90M€ reste un sacré engagement, et le trading joueur n'offre pas une sécurité à 100%. Un Fekir qui se refait les croisés, un Aouar qui arrête le foot pour faire des études de médecine pour faire plaisir à sa maman, Ndombele qui décide de faire une Gomis,... J'exagère, mais l'idée est là. JMA veut sécuriser au maximum le fait de pouvoir être en position de rembourser sans problème le montant voulu au moment venu je pense. Et ça se comprend (enfin sauf pour une frange de la population un poil ignorante... -humour, pas taper!:mask:)

              Mais je me demande aussi si JMA n'anticiperait pas un éventuel effondrement de la spécu et de l'inflation sur le foot avant 2024. Le football se "bitcoinise", les joueurs de foot sont devenus de vrais bulbes de tulipes du XVIIème siècle. La principale source de revenus du foot, ce sont les diffuseurs, or, on voit même BeIn retailler un peu sur certains de ses engagements,... Inversement de tendance en cours?

              C'est surtout sur cette conclusion que je veux arriver. Mais pour ça, il faudrait que je connaisse le delta entre ce que nous coute le club chaque année, et ce qu'on gagne, ce qu'on pourrait dépenser en plus par rapport à ce qu'on fait tout en pensant qu'avec un environnement constant, on aurait aucun mal à rembourser les 90M€ d'ici 2024.

              Je sais pas si je suis bien clair, mais ça fait quelques temps que j'ai ça qui me trotte en tête.
              Je vais pas bp aider, pcque j ai aucune envie de me taper ces comptes, mais si je me souviens bien, il a emprunté a un taux de malade pour construire le stade du style 7 %. Sur 200millions de dettes, ca fait du 14 millions par an dinteret a payer pour les banques (les premieres annees) Si tu fais des grosses ventes du style 100 millions et que tu solde une partie du pret, ca pourrait faire une sacree economie. faire du chiffre maintenant, il me semblerait logique que ce soit pour solder ces prets au plus vite et payer le moins d interets possible.

              Bref, Pour revenir a ta question sur les 90 millions, je suis pas sur que ce soit son pb immediat ( il doit bien provisionner qd meme) mais s il montre qu il est capable de refinancer tres vite, comme tu dis il aura de pb pour reumprunter a un taux correct pour cette somme.
              Dernière modification par maldo69, 25/06/2018, 00h58.

              Commentaire


              • Envoyé par rudy69140 Voir le message
                Je viens poster ici, histoire de ne pas empiéter sur les plates bandes des allergiques aux chiffres.

                Je ne plonge plus le nez dans les bilans d'OLG depuis un petit moment, je n'ai aucune notion de la tendance dans le détail dirons-nous.

                Mais j'ai quelques questions qui me viennent à l'esprit.

                Je vais reprendre les dires de Lyonnais921 car il y a quelques zones d'ombre que je souhaiterais éclaircir.

                Tu parles d'une échéance à 90M€ pour 2024. Soit.

                Mais sommes-nous vraiment obligés de devoir payer ce montant entièrement à échéance? Par là j'entends bien sur qu'il faut rembourser l'emprunt en temps et en heure. Mais en cas de "pépin", si le club ne dispose pas des fonds nécessaire le "D-Day", ne peut-il pas passer par un autre emprunt pour payer l'actuel, et ainsi, étaler en quelques sortes le paiement sur une durée plus longue?

                Comme dit plus haut, je ne mets plus le nez dans les bilans d'OLG par fainéantise, mais aussi par désintéressement. Je le faisais pour les actions, mais je prends largement plus ailleurs que sur OLG, donc ma curiosité en a pris un coup. Au-delà de ça, je n'ai pas une grande maitrise, je ne connais pas toutes les "rubriques" qui y sont. Donc au final, question "chiffre", je vais surtout parler avec mon ressenti.

                Si on revient à cette fameuse échéance de 90M€ à régler d'ici 2024, soit dans 5/6 ans, ce n'est pas non plus un montant délirant. On vent Alex 60M€, Nabil pourrait éventuellement partir pour un montant proche. Ndombele et Aouar semblent partis pour être vendu un "paquet" dans quelques temps,...

                Bref, même si le CA hors trading joueur ne permet pas de couvrir toutes les charges courantes, ces montants pharamineux ne pourraient-ils pas permettre d'accumuler relativement rapidement ces 90M€?

                Pour rembourser à terme ces 90M€, où est-ce qu'on puise comptablement parlant? Dans la trésorerie? Qu'est-ce qui l'alimente? Les bénéfs (après impôts, toussa...)?

                On a l'impression que JMA est vraiment pressé de résoudre ce point là. On engrange des montants fous, mais on semble avoir du mal à réinvestir aussi conséquemment. Alors certes, les charges courantes sont "chères",... Mais j'ai l'impression (toujours au ressenti, je n'ai pas les chiffres sous les yeux) qu'il y a une certaine retenue de la part de l'OL à ce niveau.

                Alors si c'est le cas, je comprends car 90M€ reste un sacré engagement, et le trading joueur n'offre pas une sécurité à 100%. Un Fekir qui se refait les croisés, un Aouar qui arrête le foot pour faire des études de médecine pour faire plaisir à sa maman, Ndombele qui décide de faire une Gomis,... J'exagère, mais l'idée est là. JMA veut sécuriser au maximum le fait de pouvoir être en position de rembourser sans problème le montant voulu au moment venu je pense. Et ça se comprend (enfin sauf pour une frange de la population un poil ignorante... -humour, pas taper!:mask:)

                Mais je me demande aussi si JMA n'anticiperait pas un éventuel effondrement de la spécu et de l'inflation sur le foot avant 2024. Le football se "bitcoinise", les joueurs de foot sont devenus de vrais bulbes de tulipes du XVIIème siècle. La principale source de revenus du foot, ce sont les diffuseurs, or, on voit même BeIn retailler un peu sur certains de ses engagements,... Inversement de tendance en cours?

                C'est surtout sur cette conclusion que je veux arriver. Mais pour ça, il faudrait que je connaisse le delta entre ce que nous coute le club chaque année, et ce qu'on gagne, ce qu'on pourrait dépenser en plus par rapport à ce qu'on fait tout en pensant qu'avec un environnement constant, on aurait aucun mal à rembourser les 90M€ d'ici 2024.

                Je sais pas si je suis bien clair, mais ça fait quelques temps que j'ai ça qui me trotte en tête.
                Je vais d'abord citer quelques posts où il y a des informations sur mon opinion sur ces sujets.

                Le premier porte sur ce que je crois être les objectifs du club sur la période qui se termine en 2024.

                https://forum.olweb.fr/showthread.ph...=1#post9153716

                Personnellement, je ne discute pas de la stratégie des 30 dernières années.

                Mes réflexions porte sur la stratégie actuelle (en gros depuis l'arrivée d'IDG dans le capital) et sur celles des années futures (année 2024 qui marquera la fin du remboursement des emprunts du stade et permettra une révision des objectifs et une réorientation de la stratégie).

                A mon avis, les objectifs, pour cette période 2018-2024 sont :

                - se retrouver dans le top 10 européen (ou aux portes) (ce qui veut dire de meilleures campagnes européennes que sur les 3 dernières saisons et donc de meilleurs parcours en C1 ou en C3).

                - équilibrer les charges courantes par des recettes courantes hors ventes de contrat de joueurs. C'est un objectif donné par Aulas. La différence sur les 2 derniers exercices connus est de 50 M par an, à voir ce qu'il en sera pour 2017-2018. Ca veut évidemment dire augmenter les recettes (TV, billetterie, UEFA, sponsors) (d'où de nouveau de bons résultats en L1 et sur les coupes européennes) et contrôler les dépenses (la masse salariale et le montant des amortissements des contrats joueurs essentiellement) (un joueur à 40 M de contrat pour 4 ans, c'est 10 M de charges d'amortissement supplémentaires sans compter la charge de salaires qui va avec : toutes choses égales par ailleurs, ça signifie 10 M de ventes en plus chaque année pour rétablir l'équilibre.

                - honorer l'échéance de 2024 (environ 90 M). Le plus réaliste est que l'essentiel provienne de plus value sur les ventes de contrat l'année de l'échéance ou l'année précédente. Mais il est vrai que reste la possibilité d'apport des actionnaires (actuels je n'y crois pas ou nouveaux)

                - avoir un montant de plus value suffisante sur le minimum de joueurs de sorte de repartir pour la saison 2024-2025 avec un effectif le plus proche possible en qualité de celui de 2023-2024 (le club n'a aucun intérêt à un renversement de la tendance actuelle de l'inflation des montants de transfert, mais il ne maîtrise évidemment pas cette tendance).

                Je vois bien en quoi la stratégie actuelle correspond à ces objectifs. Je n'ai pas encore vu de proposition même pas meilleure mais de niveau équivalent. Par contre, je crois possible de démontrer que ni la stratégie du PSG (évident) ni la stratégie de Monaco ni celle de l'OM ne permettrait d'atteindre les objectifs.

                Tu as raison de dire que le supporter voit plus spontanément la saison qui vient qu'il ne se projette à 6 ans. La direction d'un club ne peut pas ne pas se projeter à 6 ans ce qui ne signifie pas qu'elle se désinteresse de la saison à venir..
                Dans celui-ci, un peu plus ancien, j'ai essayé de décrire ce qui me semble être la stratégie sportivo-économique pour les atteindre

                https://forum.olweb.fr/showthread.ph...=1#post9148662

                Si vous arrêtiez de déformer la position de ceux avec qui vous êtes en désaccord, on pourrait peut être avoir des échanges constructifs.

                Qui "s'extasie de nous voir vendre tous nos joueurs" ? Ce que je lis est que, au moins pour les 5 ans qui viennent, l'OL n'a pas la possibilité de conserver durablement les joueurs qui ont le niveau pour être titulaire dans un club du top 10 européen.

                Rien de plus.

                Sauf que la stratégie actuelle est de faire progresser l'équipe et que le montant des plus values faites sur les ventes est un élément du maintien de cette progression.

                Le stade est là ! Sauf qu'il n'est pas payé. Et que, à échéance de 5 ans, il va falloir sortir environ 90 millions. Ce n'est pas une somme que l'on puisse négliger. Il faut donc se préoccuper dès aujourd'hui de comment on payera cette somme à échéance. Toute stratégie sportive qui ne prend pas en compte cette contrainte voue le club à l'échec.

                Le stade "s'auto-finance". Chaque année, les immobilisations corporelles génèrent 17 millions de charges sans dépenses via les amortissements. Une partie doit être réutiliséé assez vite pour des immobilisations à faible durée de vie. j'estime à 14 millions la partie qui correspond à des immobilisations de très longue durée (25 ans et plus) qui peuvent être réutilisés par le club.

                Evidemment, il est possible de conserver l'argent en trésorerie (et de vider cette trésorerie à échéance). Il est aussi possible de s'en servir pour financer des remboursements d'emprunts. Mais ce serait deux mauvaises stratégies.

                Le club a visiblement choisi de réinvestir ces montants dans des contrats de joueurs. C'est faire d'une pierre deux coups. La qualité sportive de l'équipe s'améliore. Les résultats sportifs suivent. La notoriété du club s'améliore ce qui permet d'allonger la durée de présence des bons joueurs au club. Comme ce sont aussi des immobilisations amortissables, elles génèrent aussi des amortissements. Par contre, dans 5 ans, ces amortissements ne suffiront pas à payer le stade. En plus, l'utilisation de ces amortissements pour payer le stade ne permettra pas de racheter un joueur équivalent. On courre le risque de voir le niveau sportif baisser significativement à l'échéance si rien ne se passe.

                (tout ceci n'a de sens que si le club est au minimum à l'équilibre sur la période)

                Pour éviter ce risque de chute, le club mise sur de jeunes joueurs à fort potentiel (suivant la formule consacrée) qui vont progresser et valoir plus cher à la revente après quelques années au club (les fameuses plus values).

                Je suis convaincu que le club mise sur ces plus values pour avoir le beurre et l'argent du beurre. L'idéal serait que ces plus value financent et le remboursement du stade et l'augmentation des prix de transfert pour racheter un joueur de niveau équivalent et ne pas trop perdre en qualité sportive à cet horizon de temps.

                Accessoirement, la stratégie permet de contrôler la masse salariale et de favoriser des exercices bénéficiaires. Le contrôle de la masse salariale permet aussi de jouer sur la conservation des joueurs (avec des deals du genre "on t'augmente de ...., tu prolonges x années et dans y années, on ne s'opposera pas à ton départ").

                Evidemment, certains vont trouver que cela ne les intéresse pas. Mais la conséquence est que leurs avis sur les transferts perdent en pertinence car ils ne prennent pas en compte les conséquences réelles de leurs choix.

                Ceci n'est pas incompatible avec le recrutement de joueurs plus expérimentés (en moyenne plus chers à l'achat, dont les plus values sont faibles et les salaires plus élevés). Mais le nombre de ces joueurs est nécessairement limité. Miser sur des joueurs expérimentés est la stratégie de l'OM. Mais elle ne durera que tant que le nouvel actionnaire pourra financer l'achat de nouveaux joueurs et que ce club arrivera à équilibrer ces comptes. C'est une stratégie qui serait totalement inadaptée à l'OL car elle ne permettrait pas de financer le remboursement du stade sans une énorme perte sur la qualité de l'effectif.
                Je me suis aperçu plus tard que j'avais négligé dans les évènements à venir l'augmentation des droits TV à venir.

                Pour essayer de répondre un peu plus précisément à tes questions.

                Sauf accord préalable avec les créanciers, le non-payement d'une échéance peut avoir des conséquences dramatiques allant jusqu'au dépôt de bilan et la nomination d'un administrateur judiciaire.

                Ce risque me semble minime (et même négligeable). Il y a plusieurs autres solutions. Une est un nouvel apport en capital des principaux actionnaires actuels (il me semble qu'ils ont déjà fait beaucoup). Une autre est de trouver un nouvel actionnaire significatif. Une autre est de renégocier avec les créanciers (ou un nouveau pool bancaire) un nouveau prêt (ça risque d'être à des conditions peu favorables). Donc même si il y a d'autres possibilités, je crois que le club va tout faire pour honorer cette échéance dans "les meilleures conditions" (tout à la fois avoir les fonds nécessaires et minimiser autant que faire ce peut la perte sportive liée au non remplacement des joueurs dont les ventes serviront à financer cette échéance).

                Comme tu le dis, il n'est pas possible de savoir si la tendance inflationniste sur les transferts se poursuivra ou pas. Clairement, l'intérêt du club est la poursuite de cette inflation. Si elle s'inverse, je pense que le club devra revoir sa stratégie et peut être ses ambitions sportives sur les années qui suivront.

                L'idée est bien d'abonder la trésorerie lors de l'échéance par les plus values des ventes des contrats. Encore faut-il que ces plus values ne doivent pas servir à combler la différence entre les produits et les charges (hors vente des contrats). On en est loin sur les 2 derniers exercices connus. Les déclarations au Parisien de JMA me semblent indiquer qu'il en sera encore de même cet exercice.

                Il faut aussi voir que aucun des joueurs de la saison à venir ne sera encore présent en 2024 (e tout cas de ceux qui peuvent générer une plus value significative). En gros, c'est la génération suivante qui sera concernée. Le remplacement des Aouar, NDombele, Tousard, Traore, Mendy, Memphis, Mariano, peut être Dubois et Terrier sera crucial.

                Voila, j'ai déjà été (trop) long.

                Mais si je ne suis pas clair ou si je n'ai pas répondu à tes questions, je suis prêt à poursuivre.

                Commentaire


                • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
                  Je vais d'abord citer quelques posts où il y a des informations sur mon opinion sur ces sujets.

                  Le premier porte sur ce que je crois être les objectifs du club sur la période qui se termine en 2024.

                  https://forum.olweb.fr/showthread.ph...=1#post9153716



                  Dans celui-ci, un peu plus ancien, j'ai essayé de décrire ce qui me semble être la stratégie sportivo-économique pour les atteindre

                  https://forum.olweb.fr/showthread.ph...=1#post9148662



                  Je me suis aperçu plus tard que j'avais négligé dans les évènements à venir l'augmentation des droits TV à venir.

                  Pour essayer de répondre un peu plus précisément à tes questions.

                  Sauf accord préalable avec les créanciers, le non-payement d'une échéance peut avoir des conséquences dramatiques allant jusqu'au dépôt de bilan et la nomination d'un administrateur judiciaire.

                  Ce risque me semble minime (et même négligeable). Il y a plusieurs autres solutions. Une est un nouvel apport en capital des principaux actionnaires actuels (il me semble qu'ils ont déjà fait beaucoup). Une autre est de trouver un nouvel actionnaire significatif. Une autre est de renégocier avec les créanciers (ou un nouveau pool bancaire) un nouveau prêt (ça risque d'être à des conditions peu favorables). Donc même si il y a d'autres possibilités, je crois que le club va tout faire pour honorer cette échéance dans "les meilleures conditions" (tout à la fois avoir les fonds nécessaires et minimiser autant que faire ce peut la perte sportive liée au non remplacement des joueurs dont les ventes serviront à financer cette échéance).

                  Comme tu le dis, il n'est pas possible de savoir si la tendance inflationniste sur les transferts se poursuivra ou pas. Clairement, l'intérêt du club est la poursuite de cette inflation. Si elle s'inverse, je pense que le club devra revoir sa stratégie et peut être ses ambitions sportives sur les années qui suivront.

                  L'idée est bien d'abonder la trésorerie lors de l'échéance par les plus values des ventes des contrats. Encore faut-il que ces plus values ne doivent pas servir à combler la différence entre les produits et les charges (hors vente des contrats). On en est loin sur les 2 derniers exercices connus. Les déclarations au Parisien de JMA me semblent indiquer qu'il en sera encore de même cet exercice.

                  Il faut aussi voir que aucun des joueurs de la saison à venir ne sera encore présent en 2024 (e tout cas de ceux qui peuvent générer une plus value significative). En gros, c'est la génération suivante qui sera concernée. Le remplacement des Aouar, NDombele, Tousard, Traore, Mendy, Memphis, Mariano, peut être Dubois et Terrier sera crucial.

                  Voila, j'ai déjà été (trop) long.

                  Mais si je ne suis pas clair ou si je n'ai pas répondu à tes questions, je suis prêt à poursuivre.
                  Merci pour les éléments, c'est clair et précis.

                  Tu devrais venir sur "Tribune Libre" et autres sujets hors foot : quand certains ici te prennent la tête, on aura plaisir à te lire sur d'autres sujets.
                  Tu bois du vin ? :mask:
                  Envoyé par stadier
                  - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                  Commentaire


                  • Envoyé par rudy69140 Voir le message
                    Je viens poster ici, histoire de ne pas empiéter sur les plates bandes des allergiques aux chiffres.

                    Je ne plonge plus le nez dans les bilans d'OLG depuis un petit moment, je n'ai aucune notion de la tendance dans le détail dirons-nous.

                    Mais j'ai quelques questions qui me viennent à l'esprit.

                    Je vais reprendre les dires de Lyonnais921 car il y a quelques zones d'ombre que je souhaiterais éclaircir.

                    Tu parles d'une échéance à 90M€ pour 2024. Soit.

                    Mais sommes-nous vraiment obligés de devoir payer ce montant entièrement à échéance? Par là j'entends bien sur qu'il faut rembourser l'emprunt en temps et en heure. Mais en cas de "pépin", si le club ne dispose pas des fonds nécessaire le "D-Day", ne peut-il pas passer par un autre emprunt pour payer l'actuel, et ainsi, étaler en quelques sortes le paiement sur une durée plus longue?

                    Comme dit plus haut, je ne mets plus le nez dans les bilans d'OLG par fainéantise, mais aussi par désintéressement. Je le faisais pour les actions, mais je prends largement plus ailleurs que sur OLG, donc ma curiosité en a pris un coup. Au-delà de ça, je n'ai pas une grande maitrise, je ne connais pas toutes les "rubriques" qui y sont. Donc au final, question "chiffre", je vais surtout parler avec mon ressenti.

                    Si on revient à cette fameuse échéance de 90M€ à régler d'ici 2024, soit dans 5/6 ans, ce n'est pas non plus un montant délirant. On vent Alex 60M€, Nabil pourrait éventuellement partir pour un montant proche. Ndombele et Aouar semblent partis pour être vendu un "paquet" dans quelques temps,...

                    Bref, même si le CA hors trading joueur ne permet pas de couvrir toutes les charges courantes, ces montants pharamineux ne pourraient-ils pas permettre d'accumuler relativement rapidement ces 90M€?

                    Pour rembourser à terme ces 90M€, où est-ce qu'on puise comptablement parlant? Dans la trésorerie? Qu'est-ce qui l'alimente? Les bénéfs (après impôts, toussa...)?

                    On a l'impression que JMA est vraiment pressé de résoudre ce point là. On engrange des montants fous, mais on semble avoir du mal à réinvestir aussi conséquemment. Alors certes, les charges courantes sont "chères",... Mais j'ai l'impression (toujours au ressenti, je n'ai pas les chiffres sous les yeux) qu'il y a une certaine retenue de la part de l'OL à ce niveau.

                    Alors si c'est le cas, je comprends car 90M€ reste un sacré engagement, et le trading joueur n'offre pas une sécurité à 100%. Un Fekir qui se refait les croisés, un Aouar qui arrête le foot pour faire des études de médecine pour faire plaisir à sa maman, Ndombele qui décide de faire une Gomis,... J'exagère, mais l'idée est là. JMA veut sécuriser au maximum le fait de pouvoir être en position de rembourser sans problème le montant voulu au moment venu je pense. Et ça se comprend (enfin sauf pour une frange de la population un poil ignorante... -humour, pas taper!:mask:)

                    Mais je me demande aussi si JMA n'anticiperait pas un éventuel effondrement de la spécu et de l'inflation sur le foot avant 2024. Le football se "bitcoinise", les joueurs de foot sont devenus de vrais bulbes de tulipes du XVIIème siècle. La principale source de revenus du foot, ce sont les diffuseurs, or, on voit même BeIn retailler un peu sur certains de ses engagements,... Inversement de tendance en cours?

                    C'est surtout sur cette conclusion que je veux arriver. Mais pour ça, il faudrait que je connaisse le delta entre ce que nous coute le club chaque année, et ce qu'on gagne, ce qu'on pourrait dépenser en plus par rapport à ce qu'on fait tout en pensant qu'avec un environnement constant, on aurait aucun mal à rembourser les 90M€ d'ici 2024.

                    Je sais pas si je suis bien clair, mais ça fait quelques temps que j'ai ça qui me trotte en tête.
                    Tu peux tout à fait refinancer une dette avec une maturité plus longue. Et le taux sera vraisemblablement inférieur puisqu'on ne sera plus sur de l'in fine mais sur de l'amortissable. L'orthodoxie financière militerait même pour cette solution plutôt que puiser 90 M€ dans ta tréso en 2024. Théoriquement en 2024, le désendettement d'OLGROUP sera important. Si les résultats passés sont bons, la société n'aura aucune difficulté à lever un nouvel emprunt.

                    Commentaire


                    • Envoyé par RATM69 Voir le message
                      Tu peux tout à fait refinancer une dette avec une maturité plus longue. Et le taux sera vraisemblablement inférieur puisqu'on ne sera plus sur de l'in fine mais sur de l'amortissable. L'orthodoxie financière militerait même pour cette solution plutôt que puiser 90 M€ dans ta tréso en 2024. Théoriquement en 2024, le désendettement d'OLGROUP sera important. Si les résultats passés sont bons, la société n'aura aucune difficulté à lever un nouvel emprunt.
                      En partie d'accord, en partie pas d'accord.

                      Le club a choisi le "remboursement in fine" (pas de remboursement du capital chaque année, seulement des intérêts, et remboursement de la totalité à échéance). Logiquement, il a ajusté sa stratégie avec ce choix.

                      Je suis d'accord pour dire que si l'échéance semble insupportable (financièrement ou sportivement), il y aura des possibilités (dont lever un nouvel emprunt).

                      J'y suis peut être allé un peu fort en laissant entendre que le club risque la catastrophe intégrale si il n'a pas les M en caisse à la date de l'échéance. Il est plus juste de dire que le club a choisi le remboursement in fine et établi une stratégie pour y parvenir.


                      Par contre, je suis beaucoup moins certain que l'amortissable (remboursement partiel du capital chaque année) soit moins cher. Sauf erreur, avant renégociation de la dette lors de l'apport d'IDG, on était sur de l'amortissable. Les rapports de OL Groupe disent que le taux d'intérêt a baissé avec cette renégociation. Il est possible que cela ne provienne pas de la méthode retenue (in fine vs amortissable) mais du fait que l'OL soit dans une meilleure situation aujourd'hui qu'il ne l'était lors de la signature initiale (et que la "prime de risque" soit plus basse) ou que le taux moyen d'emprunt ait baissé entre les 2 dates. Je ne sais pas si l'OL a eu le choix entre les 2 méthodes. Mais, pour avoir une certitude de la formule la moins couteuse, il faudrait pouvoir comparer les 2 propositions (si tant est qu'il y en ait eu 2).

                      Mon opinion (et ce ne rien de plus que mon opinion) est que le club a choisi et la méthode du remboursement in fine et le financement de l'échéance sur les plus value parce que c'est ce qui lui est apparu comme la meilleure solution pour obtenir ses objectifs sportifs.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
                        En partie d'accord, en partie pas d'accord.

                        Le club a choisi le "remboursement in fine" (pas de remboursement du capital chaque année, seulement des intérêts, et remboursement de la totalité à échéance). Logiquement, il a ajusté sa stratégie avec ce choix.

                        Je suis d'accord pour dire que si l'échéance semble insupportable (financièrement ou sportivement), il y aura des possibilités (dont lever un nouvel emprunt).

                        J'y suis peut être allé un peu fort en laissant entendre que le club risque la catastrophe intégrale si il n'a pas les M en caisse à la date de l'échéance. Il est plus juste de dire que le club a choisi le remboursement in fine et établi une stratégie pour y parvenir.


                        Par contre, je suis beaucoup moins certain que l'amortissable (remboursement partiel du capital chaque année) soit moins cher. Sauf erreur, avant renégociation de la dette lors de l'apport d'IDG, on était sur de l'amortissable. Les rapports de OL Groupe disent que le taux d'intérêt a baissé avec cette renégociation. Il est possible que cela ne provienne pas de la méthode retenue (in fine vs amortissable) mais du fait que l'OL soit dans une meilleure situation aujourd'hui qu'il ne l'était lors de la signature initiale (et que la "prime de risque" soit plus basse) ou que le taux moyen d'emprunt ait baissé entre les 2 dates. Je ne sais pas si l'OL a eu le choix entre les 2 méthodes. Mais, pour avoir une certitude de la formule la moins couteuse, il faudrait pouvoir comparer les 2 propositions (si tant est qu'il y en ait eu 2).

                        Mon opinion (et ce ne rien de plus que mon opinion) est que le club a choisi et la méthode du remboursement in fine et le financement de l'échéance sur les plus value parce que c'est ce qui lui est apparu comme la meilleure solution pour obtenir ses objectifs sportifs.
                        Ah mais pour moi, même si l'OL a 200 M€ en caisse en 2024, elle n'a pas forcément intérêt à faire ce remboursement sur sa tréso (ou alors très partiellement), mais plutôt par endettement. L'idée serait d'optimiser à mort l'effet de levier. Dans la chaine de financement, les fonds propres c'est ce qui coute le plus cher. Si tu peux t'endetter en 2024 sur 7 ans à 1.5 % (sous réserve que ces taux soient toujours en vigueur en 2024) pour rembourser ces 90 M€, le choix est vite fait.

                        Tu conserves 200 M€ de tréso à disposition pour financer ta stratégie sportive et tu lèves 90 M€ en dette amortissable, qui te coute peu en intérêt et environ 13 M€/ an en capital par an, ce qui à cette date, et compte tenu du désendettement passé et des résultats probables parait largement absorbable.

                        Pour moi, si l'OL a pris une tranche de 90 M€ "en bullet" à l'origine c'était justement pour alléger le poids de ses échéances et garder un peu de marge de manœuvre financière pour le sportif.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                          J'y suis peut être allé un peu fort en laissant entendre que le club risque la catastrophe intégrale si il n'a pas les M en caisse à la date de l'échéance. Il est plus juste de dire que le club a choisi le remboursement in fine et établi une stratégie pour y parvenir.


                          Notre effectif est estimé à 350M€ en 2018.

                          En 2024, le Pôle-Loisirs sera actif intégralement, avec hôtels.

                          Alors oui, les aléas sportif et l'éclatement de la folie de la bulle spéculative des indemnités de transferts...

                          Mais si on y réfléchit...., même si les transferts en 2024 redeviennent aux prix pratiqués en 2010 par exemple, et que après 22 ans consécutivement en CE, on y serait que 1 an sur 2 de 2018 à 2024. Même avec cette situation les 90M€ serait une somme modeste dans nos cordes....

                          A part que la FIFA interdise les indemnités de transferts et qu'on descende en ligue-2, je vois pas comment on pourrait se retrouver dans la merde...., et encore avec la qualité de notre CDF, la fin du trading en Europe nous ferait redevenir un club du Top-15 européen. On est à l’abri de TOUT car on a le meilleur président de l'Histoire du Foot...
                          Le Café du Commerce ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît !

                          Commentaire


                          • Envoyé par RATM69 Voir le message
                            Ah mais pour moi, même si l'OL a 200 M€ en caisse en 2024, elle n'a pas forcément intérêt à faire ce remboursement sur sa tréso (ou alors très partiellement), mais plutôt par endettement. L'idée serait d'optimiser à mort l'effet de levier. Dans la chaine de financement, les fonds propres c'est ce qui coute le plus cher. Si tu peux t'endetter en 2024 sur 7 ans à 1.5 % (sous réserve que ces taux soient toujours en vigueur en 2024) pour rembourser ces 90 M€, le choix est vite fait.

                            Tu conserves 200 M€ de tréso à disposition pour financer ta stratégie sportive et tu lèves 90 M€ en dette amortissable, qui te coute peu en intérêt et environ 13 M€/ an en capital par an, ce qui à cette date, et compte tenu du désendettement passé et des résultats probables parait largement absorbable.

                            Pour moi, si l'OL a pris une tranche de 90 M€ "en bullet" à l'origine c'était justement pour alléger le poids de ses échéances et garder un peu de marge de manœuvre financière pour le sportif.
                            Je suis tout à fait d'accord sur la phrase que j'ai mise en gras.

                            Même si je peux croire que, à l'échéance, le club regardera si il a eu meilleure possibilité de payer cash, je crois que la stratégie actuelle est de se mettre en position de solder la dette du stade en 2024.

                            L'endettement à 1,5%, je n'y crois pas vraiment. De mémoire le taux de l'emprunt actuel est à 4;3, en baisse significative sur le taux initial. Il y a les détails dans les rapports annuels.

                            Je ne vois pas d'où viennent ces 200 M de trésorerie. Ce que disent les rapports des 2 derniers exercices, et qui devrait être confirmé pour le 2017-2018 est que la trésorerie tendancielle, réutilisable en investissement est la somme du bénéfice après impôts, du montant des amortissements des contrats de joueurs et de la plus grosse partie du montant des immobilisations corporelles. On est plus entre 30 et 50 qu'à 200 (la vente de Fekir changerait probablement certaines décisions).

                            Commentaire


                            • Envoyé par InfosGones Voir le message


                              Notre effectif est estimé à 350M€ en 2018.

                              En 2024, le Pôle-Loisirs sera actif intégralement, avec hôtels.

                              Alors oui, les aléas sportif et l'éclatement de la folie de la bulle spéculative des indemnités de transferts...

                              Mais si on y réfléchit...., même si les transferts en 2024 redeviennent aux prix pratiqués en 2010 par exemple, et que après 22 ans consécutivement en CE, on y serait que 1 an sur 2 de 2018 à 2024. Même avec cette situation les 90M€ serait une somme modeste dans nos cordes....

                              A part que la FIFA interdise les indemnités de transferts et qu'on descende en ligue-2, je vois pas comment on pourrait se retrouver dans la merde...., et encore avec la qualité de notre CDF, la fin du trading en Europe nous ferait redevenir un club du Top-15 européen. On est à l’abri de TOUT car on a le meilleur président de l'Histoire du Foot...
                              Attention, la vente d'un joueur n'est pas significative d'autant de bénéfices puisque les droits TV, billetterie,... ne nous permettent pas encore de rentrer dans nos "frais courants".

                              Et d'autre part, vendre un joueur 50M€, pour n'en tirer que quelques petits bénéfs à virer dans la trésorerie peut très bien avoir pour conséquence une baisse du niveau sportif qui peut te faire rater 70M€ l'année d'après si tu finis hors podium.

                              @Lyonnais921: merci, je répondrai plus longuement quand j'en aurais vraiment le temps.

                              @RATM: tu as bien compris ce dont je parlais. On pourrait imaginer différents montages incluant un remboursement à terme avec une partie issue de la trésorerie et une partie via un emprunt plus léger. Le soucis, c'est qu'en faisant cela, on continue de payer de forts intérêts (vertes moins chers que précédemment), et au final, c'est une solution peut-être plus maitrisable, mais aussi très couteuse.

                              Enfin j'imagine, car pour un membre du FC Comptabilité, je ne suis pas un expert en comptabilité comme un membre du Café du Commerce peut être expert en coaching.
                              Envoyé par el giovane
                              j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                              Commentaire


                              • Envoyé par RATM69 Voir le message
                                Ah mais pour moi, même si l'OL a 200 M€ en caisse en 2024, elle n'a pas forcément intérêt à faire ce remboursement sur sa tréso (ou alors très partiellement), mais plutôt par endettement. L'idée serait d'optimiser à mort l'effet de levier. Dans la chaine de financement, les fonds propres c'est ce qui coute le plus cher. Si tu peux t'endetter en 2024 sur 7 ans à 1.5 % (sous réserve que ces taux soient toujours en vigueur en 2024) pour rembourser ces 90 M€, le choix est vite fait.

                                Tu conserves 200 M€ de tréso à disposition pour financer ta stratégie sportive et tu lèves 90 M€ en dette amortissable, qui te coute peu en intérêt et environ 13 M€/ an en capital par an, ce qui à cette date, et compte tenu du désendettement passé et des résultats probables parait largement absorbable.

                                Pour moi, si l'OL a pris une tranche de 90 M€ "en bullet" à l'origine c'était justement pour alléger le poids de ses échéances et garder un peu de marge de manœuvre financière pour le sportif.
                                Bonjour. Un remboursement à échéance, qu'il soit sur tréso ou par nouvel endettement, pourrait peut-être dépendre des effets du sportif tout seul, par rapport à un quelconque choix entre désendettement rapide et rallongement avec réduction du taux d'emprunt (sur ce qu'il reste à payer). Je veux dire (sans rien y connaitre à votre culture) qu'entre 2018 et 2024, ce sont les résultats sportifs qui déterminent la méthode, une optimisation par endettement ultérieur n'étant que la solution envisageable si l'OL fait grise mine en CE pendant 5 ans. Par grise mine, je vois des sorties de poule LdC puis des défaites rapides en C3.

                                En cinq saisons, je me demande si l'OL ne pourrait pas résorber très simplement son échéancier si l'équipe fait une fois 1/8 LdC et une fois 1/4 LdC, parce que l'effet de levier sur les primes directes, la consommation du public et les partenariats commerciaux pourraient suffire à résoudre le truc. Le choix entre telle ou telle démarche me semble rapide, j'estime surtout que la différence comptable entre deux parcours (très) corrects en LdC et une évaluation des possibilités dans les conditions actuelles, modifie complètement la donne.
                                Dernière modification par François-17, 25/06/2018, 16h19.

                                Commentaire


                                • Envoyé par rudy69140 Voir le message
                                  Attention, la vente d'un joueur n'est pas significative d'autant de bénéfices puisque les droits TV, billetterie,... ne nous permettent pas encore de rentrer dans nos "frais courants".
                                  Typiquement un mot du vocabulaire Aulasien, ceci étant, c'est sur ce mot que je voulais appuyer le ressenti.

                                  En 2013/2014 à la pose de la 1ère pierre et en juin 2018 avec notre qualif en LDC, nos pépites de l'EDF-Espoir + les nouveaux droits télés, la somme de 90M€ a plutôt évolué vers une somme peu significative, que très significative dans l'équilibre de nos comptes.

                                  Un certain nombres de choses, tendent à prouver que le Club sera en position de force en 2024, ceci étant, en bon gestionnaire, un certain nombre de décisions seront prises pour optimiser la créance en temps et en heure au moment opportun.

                                  La vente d'Houssem pour 160M€ au Barça en 2021, ajouté aux multiples parties de Bowling que je compte bien effectué au pôle-loisirs, devrait faire passer des sommes de 90M€ pour des pourboires de bons restaurants en 2024, lol
                                  Le Café du Commerce ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît !

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par InfosGones Voir le message
                                    Typiquement un mot du vocabulaire Aulasien, ceci étant, c'est sur ce mot que je voulais appuyer le ressenti.

                                    En 2013/2014 à la pose de la 1ère pierre et en juin 2018 avec notre qualif en LDC, nos pépites de l'EDF-Espoir + les nouveaux droits télés, la somme de 90M€ a plutôt évolué vers une somme peu significative, que très significative dans l'équilibre de nos comptes.

                                    Un certain nombres de choses, tendent à prouver que le Club sera en position de force en 2024, ceci étant, en bon gestionnaire, un certain nombre de décisions seront prises pour optimiser la créance en temps et en heure au moment opportun.

                                    La vente d'Houssem pour 160M€ au Barça en 2021, ajouté aux multiples parties de Bowling que je compte bien effectué au pôle-loisirs, devrait faire passer des sommes de 90M€ pour des pourboires de bons restaurants en 2024, lol
                                    Tu caricatures un peu, de façon surement volontaire, parce que l'inflation des prix des transferts devrait se stopper (voire légère déflation pourquoi pas) d'ici 2024. Les décisions des gestionnaires consistent-elles à choisir le meilleur moyen de remboursement à l'instant T maintenant (en tenant compte de la situation sportive actuelle), ou plutôt de maintenir le plus longtemps possible des possibilités multiples jusqu'à 2024 ? Question con, je dis ça parce que pour moi les gestionnaires cherchent à multiplier les possibilités, les choix, pour faire face à tout impondérable, au lieu de choisir tout de suite la méthode.
                                    Dernière modification par François-17, 25/06/2018, 13h19.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
                                      Je suis tout à fait d'accord sur la phrase que j'ai mise en gras.

                                      Même si je peux croire que, à l'échéance, le club regardera si il a eu meilleure possibilité de payer cash, je crois que la stratégie actuelle est de se mettre en position de solder la dette du stade en 2024.

                                      L'endettement à 1,5%, je n'y crois pas vraiment. De mémoire le taux de l'emprunt actuel est à 4;3, en baisse significative sur le taux initial. Il y a les détails dans les rapports annuels.

                                      Je ne vois pas d'où viennent ces 200 M de trésorerie. Ce que disent les rapports des 2 derniers exercices, et qui devrait être confirmé pour le 2017-2018 est que la trésorerie tendancielle, réutilisable en investissement est la somme du bénéfice après impôts, du montant des amortissements des contrats de joueurs et de la plus grosse partie du montant des immobilisations corporelles. On est plus entre 30 et 50 qu'à 200 (la vente de Fekir changerait probablement certaines décisions).
                                      J'ai précisé "même si". Un peu comme un postulat de départ caricatural. L'idée étant de faire comprendre que même si on dégueule de trésorerie en 2024, un remboursement sur tréso n'est pas forcément pertinent dans un contexte de taux d'intérêt bas. SI les taux augmentent, la donne peut être différente. La probabilité étant de toute manière un remboursement partiel sur tréso et le solde sur emprunt.

                                      Je ne suis pas expert en financement sur des centaines de millions, mais actuellement je négocie un prêt d'environ 5 M€ à 7 ans sur du 1.3 %.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par François-17 Voir le message
                                        Tu caricatures un peu, de façon surement volontaire, parce que l'inflation des prix des transferts devrait se stopper (voire légère déflation pourquoi pas) d'ici 2024. Les décisions des gestionnaires consistent-elles à choisir le meilleur moyen de remboursement à l'instant T maintenant (en tenant compte de la situation sportive ACTUELLE), ou plutôt de maintenir le plus longtemps possible des possibilités multiples jusqu'à 2016 ? Question con, je dis ça parce que pour moi les gestionnaires cherchent à multiplier les possibilités, les choix, pour faire face à tout impondérable, au lieu de choisir tout de suite la méthode.
                                        Le nombre de leviers pour absorber, reconduire, transformer, prolonger, annulé, payé, ces 90M€ sont pour moi + nombreux qu'au moment où cela a été contracté, donc je me fais aucun souci.

                                        Et comme je crois tu l'as dit, il suffit de 1 ou 2 parcours sportivement au dessus de nos habitudes (un quart de LDC), pour ajouter un levier supplémentaire.
                                        Le Café du Commerce ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît !

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par InfosGones Voir le message
                                          Le nombre de leviers pour absorber, reconduire, transformer, prolonger, annulé, payé, ces 90M€ sont pour moi + nombreux qu'au moment où cela a été contracté, donc je me fais aucun souci.

                                          Et comme je crois tu l'as dit, il suffit de 1 ou 2 parcours sportivement au dessus de nos habitudes (un quart de LDC), pour ajouter un levier supplémentaire.
                                          au fait les 90 millions de dettes c est pas a propos des oceane de seydoux et d aulas?

                                          Commentaire


                                          • Rien à ajouter à tout ce qui a été souvent bien dit.
                                            Sauf qu en 2024 on ne sait pas qui sera aux commandes , Seydoux et aulas seront ils toujours la ? Cela plus le nombre de variable me font penser qu il est bien impossible de prévoir quoi que ce soit. Même si le rôle des dirigeants actuels est d essayer de prévoir l avenir , c est dans leur culture d entreprise de le faire. Les nouveaux patrons ne s embarassent pas de ces considerations . On est quand même dans un marché du foot ou seul le sportif te fait exister. J arrive même pas à comprendre comment aulas à pu réaliser ce qu il a fait, et je ne suis pas sur qu on puisse envisager cela au jourd hui.

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par Jolascience Voir le message
                                              Rien à ajouter à tout ce qui a été souvent bien dit.
                                              Sauf qu en 2024 on ne sait pas qui sera aux commandes , Seydoux et aulas seront ils toujours la ? Cela plus le nombre de variable me font penser qu il est bien impossible de prévoir quoi que ce soit. Même si le rôle des dirigeants actuels est d essayer de prévoir l avenir , c est dans leur culture d entreprise de le faire. Les nouveaux patrons ne s embarassent pas de ces considerations . On est quand même dans un marché du foot ou seul le sportif te fait exister. J arrive même pas à comprendre comment aulas à pu réaliser ce qu il a fait, et je ne suis pas sur qu on puisse envisager cela au jourd hui.
                                              Et il est encore en Russie à dormir 2h/jour pour jouer les commerciaux de luxe auprès des joueurs à recruter, des sponsors mondiaux, des coachs à réseaux (Mourinho), des joueurs de l'EDF, auprès de Fékir pour l'aider à encaisser l'épisode avorté Liverpool...

                                              Ce mec est Bionique, surhumain..., là oui c'est sûr que le concept de son décès ou son départ, me fait + peur qu'une situation comptable à envisager.

                                              Perso, je me donne la possibilité de ne jamais y penser tant que ce ne sera pas la réalité, j'applique le levier psychologique : Aulas est Immortel.
                                              Le Café du Commerce ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît !

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par InfosGones Voir le message
                                                Et il est encore en Russie à dormir 2h/jour pour jouer les commerciaux de luxe auprès des joueurs à recruter, des sponsors mondiaux, des coachs à réseaux (Mourinho), des joueurs de l'EDF, auprès de Fékir pour l'aider à encaisser l'épisode avorté Liverpool...

                                                Ce mec est Bionique, surhumain..., là oui c'est sûr que le concept de son décès ou son départ, me fait + peur qu'une situation comptable à envisager.

                                                Perso, je me donne la possibilité de ne jamais y penser tant que ce ne sera pas la réalité, j'applique le levier psychologique : Aulas est Immortel.
                                                Il essaie je crois de placer son fils petit à petit.
                                                Ca en fera jamais un Aulas père mais c'est plutôt rassurant sur la visions long terme à ce stade
                                                sigpic

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Wepakeiw73 Voir le message
                                                  Il essaie je crois de placer son fils petit à petit.
                                                  Ca en fera jamais un Aulas père mais c'est plutôt rassurant sur la visions long terme à ce stade
                                                  surtout le fils Seydoux
                                                  Qd on a 1vie meilleure Q les autres on construit 1table+longue pa1cloture+haute

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par mcphy Voir le message
                                                    surtout le fils Seydoux
                                                    On passerait de Aulas-Seydoux (Pères) à Seydoux-Aulas (Fils)....., ça va, y'a + choquant comme tremblement de terre.
                                                    Le Café du Commerce ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît !

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X