Annonce

Réduire
Aucune annonce.

OL Groupe: informations & débats

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • On comprend mieux le topic questionnaire récent pour nous sonder sur l'avenir du fofo...

    Ça sent le pâté non ?
    Nono : "Qui parle de sportif?"

    Commentaire


    • Envoyé par Hagical Voir le message

      On comprend mieux le topic questionnaire récent pour nous sonder sur l'avenir du fofo...

      Ça sent le pâté non ?
      Je suis d'accord, ce n'est pas bon signe.

      Commentaire


      • Envoyé par Hagical Voir le message

        On comprend mieux le topic questionnaire récent pour nous sonder sur l'avenir du fofo...

        Ça sent le pâté non ?
        Non. Réaction logique lorsque l'environnement économique n'est pas à la hauteur de tes prévisions.

        De plus les causes de cette contre performance économique n'ont rien à voir avec des mauvaises orientations prises par la direction du club donc cela ne remet pas en cause, pour l'instant, les objectifs MT et LT du club...et le calendrier sera aussi et sans doute à revoir

        Il y a des leviers à actionner, c'est ce qui se passe.



        Dernière modification par 69FAJA, 17/11/2020, 08h08.

        Commentaire


        • Le forum ne coûte (presque) rien à l'OL au contraire d'autres services digitaux. Ce n'est pas un gros poste de dépense.


          Sinon en parlant finances, nouvelles annonces de réduction de charges sociales etc. ce jour.
          Toujours bon à prendre.
          Envoyé par stadier
          - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

          Commentaire


          • Y-en-a-t-il certains d’entre vous qui savent si l’OL a poursuivit son recours contre la LFP?

            Commentaire


            • https://www.lfp.fr/Articles/DNCG/202...-decembre-2020

              pas de problème pour l’OL pour la DNCG, j’attends avec impatience certains autres clubs

              Commentaire


              • Envoyé par M83 Voir le message
                https://www.lfp.fr/Articles/DNCG/202...-decembre-2020

                pas de problème pour l’OL pour la DNCG, j’attends avec impatience certains autres clubs
                Je crois que l'OM et ASSE sont aussi passés ....pas de problèmes.....

                OM | Feu vert de la DNCG pour l'OM | La Provence

                Commentaire


                • Envoyé par 69FAJA Voir le message

                  Je crois que l'OM et ASSE sont aussi passés ....pas de problèmes.....

                  OM | Feu vert de la DNCG pour l'OM | La Provence
                  oui le Qatar, Marseille, Monaco, Nices et Rennes ne risquent absolument rien. Les garants sont la

                  Commentaire


                  • Le cours chute pas mal ces derniers jours, ce qui s'explique par l'incertitude et l'inquiétude autour de l'attribution des droits TV.
                    Pensez-vous que le club puisse être en danger ?

                    A titre perso, c'est plus l'effet global sur le championnat français qui m'inquiète. Qui dit clubs en faillite dit championnat moins attractif et moins puissant financièrement.
                    Même si l'ol va tenir le coup à mon avis, un championnat moins attractif c'est forcément une mauvaise chose pour nous...

                    Commentaire


                    • Envoyé par eyeyegfgr Voir le message
                      Le cours chute pas mal ces derniers jours, ce qui s'explique par l'incertitude et l'inquiétude autour de l'attribution des droits TV.
                      Pensez-vous que le club puisse être en danger ?

                      A titre perso, c'est plus l'effet global sur le championnat français qui m'inquiète. Qui dit clubs en faillite dit championnat moins attractif et moins puissant financièrement.
                      Même si l'ol va tenir le coup à mon avis, un championnat moins attractif c'est forcément une mauvaise chose pour nous...
                      bien sur que l'incertitude joue, personne n'a envie de miser dans l'ol vu l'état du foot français. Faut pas non plus oublier que la situation du covid rend impossible un retour du public cet saison. Après, l’action ol groupe a jamais déchainé les passions sur le marché...
                      On va souffrir c'est sur mais je pense moins que bcp de nos concurents. On a des revenus plus variés et surtout des joueurs qu'on peut vendre pour passer le cap. Certes, on perdre en niveau, mais lille, marseille ou monaco sont dans la meme situation et devront aussi vendre (voire plus). Par contre à long terme, on risque de décrocher en Europe.
                      Allez l'OL !!!

                      Commentaire


                      • Envoyé par eyeyegfgr Voir le message
                        Le cours chute pas mal ces derniers jours, ce qui s'explique par l'incertitude et l'inquiétude autour de l'attribution des droits TV.
                        Pensez-vous que le club puisse être en danger ?

                        A titre perso, c'est plus l'effet global sur le championnat français qui m'inquiète. Qui dit clubs en faillite dit championnat moins attractif et moins puissant financièrement.
                        Même si l'ol va tenir le coup à mon avis, un championnat moins attractif c'est forcément une mauvaise chose pour nous...
                        En soit le club a peu de risque de faire faillite/depot de bilan etc...

                        La cotation boursière peut se casser la gueule, les actionnaires principaux sont institutionnels (Aulas Pathé les chinois).

                        L'ol est sain financièrement (comme quoi le trading a ses avantages),
                        il a encore un capital "joueurs" importants (Aouar BG Paqueta a terme Cherki Tino...),
                        il a un centre de formation qui fonctionne bien, on a vu pendant la construction du stade qu'on pouvait s'en sortir avec des investissements minimalistes

                        Le championnat a connu des années encore plus difficiles avec des gros clubs au fond du trou (OM PSG Monaco) et y'a toujours eu un public quelque soit la qualité globale du champ'.

                        Je pense que les gros clubs auront les reins solide et des moyens aussi (type Rennes Nice) meme s'ils doivent adopter un regime d'austerité et peut etre que qq petits clubs sur le fil pourraient passer à l'as, peut etre un club historique pourrait disparaitre (type St etienne Bordeaux qui sont short short)

                        Mais y'aura toujours 16/18/20 clubs pour jouer.

                        Commentaire


                        • Envoyé par D.C Voir le message

                          En soit le club a peu de risque de faire faillite/depot de bilan etc...

                          La cotation boursière peut se casser la gueule, les actionnaires principaux sont institutionnels (Aulas Pathé les chinois).

                          L'ol est sain financièrement (comme quoi le trading a ses avantages),
                          il a encore un capital "joueurs" importants (Aouar BG Paqueta a terme Cherki Tino...),
                          il a un centre de formation qui fonctionne bien, on a vu pendant la construction du stade qu'on pouvait s'en sortir avec des investissements minimalistes

                          Le championnat a connu des années encore plus difficiles avec des gros clubs au fond du trou (OM PSG Monaco) et y'a toujours eu un public quelque soit la qualité globale du champ'.

                          Je pense que les gros clubs auront les reins solide et des moyens aussi (type Rennes Nice) meme s'ils doivent adopter un regime d'austerité et peut etre que qq petits clubs sur le fil pourraient passer à l'as, peut etre un club historique pourrait disparaitre (type St etienne Bordeaux qui sont short short)

                          Mais y'aura toujours 16/18/20 clubs pour jouer.
                          Bonjour D.C., ce que tu dis est rationnel mais dans le contexte actuel, pas un acteur du secteur sportif ou de l'évènementiel français ne peut garantir une survie.

                          Tu as raison, le club est sain, bien plus que d'autres mais, il a trois sources de revenus : la billeterie (= quasiment réduite à néant et absence de visibilité sur la reprise), le trading de joueurs (il est quasiment certain que les prix vont largement chuter ET si des clubs font faillites, notre club, comme d'autres, peut prendre des ardoises par exemple lié à des bonus sur des transactions passées). Quand tu évoques notre capital joueur, tu parles probablement en partie de beaucoup de plus-values virtuelles (en tous cas si la bulle éclate).

                          Reste les droits TV, et là, je ne te fais pas de dessin. Grosse incertitude également en France.

                          Quelle que soit la solidité du club, la privation sur une longue période de ces sources de revenus ne doit pas être prise à la légère. Dans une période de ce type, est ce que les actionnaires auront les reins suffisamment solides pour permettre à OL GROUP de passer l'orage, là il n'y a pas de certitudes (je te fais pas un dessin sur Pathé...) selon moi.

                          Je crois que la conjonction de ces 3 facteurs fait qu'on n'a pas de certitude sur le fait que la vague à venir (pour prendre une thématique à la mode) sera maîtrisable par "l'institution".
                          Dernière modification par BLG, 02/02/2021, 11h22.
                          Lyonnais de coeur

                          Commentaire


                          • Quelqu'un ici connait-il le nombre d'abonnés à OL PLAY ?

                            Commentaire


                            • Envoyé par BLG Voir le message

                              Bonjour D.C., ce que tu dis est rationnel mais dans le contexte actuel, pas un acteur du secteur sportif ou de l'évènementiel français ne peut garantir une survie.

                              Tu as raison, le club est sain, bien plus que d'autres mais, il a trois sources de revenus : la billeterie (= quasiment réduite à néant et absence de visibilité sur la reprise), le trading de joueurs (il est quasiment certain que les prix vont largement chuter ET si des clubs font faillites, notre club, comme d'autres, peut prendre des ardoises par exemple lié à des bonus sur des transactions passées). Quand tu évoques notre capital joueur, tu parles probablement en partie de beaucoup de plus-values virtuelles (en tous cas si la bulle éclate).

                              Reste les droits TV, et là, je ne te fais pas de dessin. Grosse incertitude également en France.

                              Quelle que soit la solidité du club, la privation sur une longue période de ces sources de revenus ne doit pas être prise à la légère. Dans une période de ce type, est ce que les actionnaires auront les reins suffisamment solides pour permettre à OL GROUP de passer l'orage, là il n'y a pas de certitudes (je te fais pas un dessin sur Pathé...) selon moi.

                              Je crois que la conjonction de ces 3 facteurs fait qu'on n'a pas de certitude sur le fait que la vague à venir (pour prendre une thématique à la mode) sera maîtrisable par "l'institution".
                              D'autant que bien que la structure soit saine, elle est aussi assez massive. 350 salariés? un stade qui nous appartient mais avec probablement tout de même des charges diverses a payer quand bien même il ne soit pas en exploitation, le reste des infrastructures.

                              Envoyé par jya Voir le message
                              Quelqu'un ici connait-il le nombre d'abonnés à OL PLAY ?
                              Désolé je ne sais pas
                              sigpic

                              Commentaire


                              • Envoyé par BLG Voir le message

                                Bonjour D.C., ce que tu dis est rationnel mais dans le contexte actuel, pas un acteur du secteur sportif ou de l'évènementiel français ne peut garantir une survie.

                                Tu as raison, le club est sain, bien plus que d'autres mais, il a trois sources de revenus : la billeterie (= quasiment réduite à néant et absence de visibilité sur la reprise), le trading de joueurs (il est quasiment certain que les prix vont largement chuter ET si des clubs font faillites, notre club, comme d'autres, peut prendre des ardoises par exemple lié à des bonus sur des transactions passées). Quand tu évoques notre capital joueur, tu parles probablement en partie de beaucoup de plus-values virtuelles (en tous cas si la bulle éclate).

                                Reste les droits TV, et là, je ne te fais pas de dessin. Grosse incertitude également en France.

                                Quelle que soit la solidité du club, la privation sur une longue période de ces sources de revenus ne doit pas être prise à la légère. Dans une période de ce type, est ce que les actionnaires auront les reins suffisamment solides pour permettre à OL GROUP de passer l'orage, là il n'y a pas de certitudes (je te fais pas un dessin sur Pathé...) selon moi.

                                Je crois que la conjonction de ces 3 facteurs fait qu'on n'a pas de certitude sur le fait que la vague à venir (pour prendre une thématique à la mode) sera maîtrisable par "l'institution".
                                Qu'on souffre c'est une chose, que ca soit fatal là non. La capital joueur existe, bulle ou pas, crise ou pas, nos joueurs feront partie des joueurs vendus cher sur le marché. Y'aura toujours un marché, si le marché chute, on les vendra moins cher mais du coup on achetera moins cher.

                                On est proprio du stade mais les autres on aussi le loyer a payer, nous au moins on est maitre du jeu.

                                Pour les faillites on a plutot vendu cher aux gros clubs à l'abri d'une disparition. Le risque est faible.

                                Pour les droits TV, ca peut etre absorbé par des qualif en C1 bien plus rémunératrice.

                                On a montré qu'avec le CDF pendant la construction du stade, on est capable de résister en période de vache maigre.

                                Bien sur que le risque existe mais si Lyon ne s'en sort pas c'est que les 3/4 du foot européen ne s'en sortira pas.

                                Commentaire


                                • Le talon d'Achille, ce sont les fonds propres.

                                  Au dernier bilan annuel, ils étaient de 230 M (peut être potentiellement plus si la dette obligataire sera convertie en actions soit environ 50 M).

                                  Les déficits annuels viennent mécaniquement diminuer le fonds propres.

                                  Une trop forte baisse impacterait probablement la capacité de OL Groupe de contracter des emprunts.

                                  Si ils devaient devenir négatif, il faudrait que les actionnaires recapitalisent. En ont-ils les moyens ?

                                  Le contrôle du déficit est donc crucial.

                                  La qualification pour la C1 est capitale.

                                  L'autre paramètre est le montant des ventes de contrats, avec l'incertitude des prix liés à la crise du Covid.

                                  La baisse des prix d'achats permettra de remplacer à coût moindre les joueurs partis (grâce aux amortissements, même si une partie risque d'être consacrée à rembourser les emprunts contractés pour les derniers achats de contrat) mais n'aura pas d'impact sur le déficit et son impact sur les fonds propres.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
                                    Le talon d'Achille, ce sont les fonds propres.

                                    Au dernier bilan annuel, ils étaient de 230 M (peut être potentiellement plus si la dette obligataire sera convertie en actions soit environ 50 M).

                                    Les déficits annuels viennent mécaniquement diminuer le fonds propres.

                                    Une trop forte baisse impacterait probablement la capacité de OL Groupe de contracter des emprunts.

                                    Si ils devaient devenir négatif, il faudrait que les actionnaires recapitalisent. En ont-ils les moyens ?

                                    Le contrôle du déficit est donc crucial.

                                    La qualification pour la C1 est capitale.

                                    L'autre paramètre est le montant des ventes de contrats, avec l'incertitude des prix liés à la crise du Covid.

                                    La baisse des prix d'achats permettra de remplacer à coût moindre les joueurs partis (grâce aux amortissements, même si une partie risque d'être consacrée à rembourser les emprunts contractés pour les derniers achats de contrat) mais n'aura pas d'impact sur le déficit et son impact sur les fonds propres.
                                    Comme dans quasiment tous les cas, si défaut il y a ce sera à cause du cash. Ce qui est inquiétant actuellement c'est que toutes les recettes sont réduites de manière importante. Je ne suis pas sûr que nous puissions facilement réduire la voilure au-delà d'un certain seuil.
                                    Lyonnais de coeur

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par D.C Voir le message

                                      Qu'on souffre c'est une chose, que ca soit fatal là non. La capital joueur existe, bulle ou pas, crise ou pas, nos joueurs feront partie des joueurs vendus cher sur le marché. Y'aura toujours un marché, si le marché chute, on les vendra moins cher mais du coup on achetera moins cher. On a un modèle basé sur le trading et sur le cash et pval générées. On est plus exposé que les autres sur ce plan là.

                                      On est proprio du stade mais les autres on aussi le loyer a payer, nous au moins on est maitre du jeu. Non, les proprio sont les banquiers à ce stade. On ne diminue pas les loyers de la société d'exploitation comme ca (en tous cas pas sans risques).

                                      Pour les faillites on a plutot vendu cher aux gros clubs à l'abri d'une disparition. Le risque est faible. Je pense que dans le contexte actuel, il n'y a pas de clubs à l'abri d'une disparition (hors Etats).

                                      Pour les droits TV, ca peut etre absorbé par des qualif en C1 bien plus rémunératrice.

                                      On a montré qu'avec le CDF pendant la construction du stade, on est capable de résister en période de vache maigre. La période n'a rien à voir.

                                      Bien sur que le risque existe mais si Lyon ne s'en sort pas c'est que les 3/4 du foot européen ne s'en sortira pas. Possible mais nous avons un niveau d'endettement élevé
                                      Je te trouve trop optimiste mais cela reste une nuance.
                                      Lyonnais de coeur

                                      Commentaire


                                      • Dans l'émission "Comme Jamais" sur RMC Sport, Jean-Michel Aulas révèle avoir reçu des offres supérieures à 500 millions d'euros pour racheter l'OL. Ce qui tranche avec son premier budget, d'un peu plus de 2 millions d'euros, qu'il avait à sa disposition en 1987.


                                        Président de l'Olympique Lyonnais depuis 1987, Jean-Michel Aulas disposait à ses débuts d'un budget de 16 millions de francs. Ce qui correspond aujourd'hui 2,3 millions d'euros.

                                        "Oui, aujourd'hui ce sont les clubs de National 2 qui ont ce budget", remarque-t-il au cours de son interview accordée à RMC Sport pour l'émission Comme Jamais. "J'ai dû amener l'équivalent d'une année de chiffre d'affaires de l'ordre d'environ 20 millions de francs. Évidemment, j'ai remis régulièrement pour suivre l'aventure", se rappelle-t-il aussi.


                                        Valorisé à 600 millions d'euros


                                        Ces souvenirs tranchent, 34 ans après, avec les offres de rachat qu'il a reçues ces dernières années pour son joyau. "Disons que j'ai refusé des propositions supérieures à 500 millions d'euros", révèle Jean-Michel Aulas. "Ce ne sont pas des gens qui ont appelé directement, précise-t-il. C'est par l'intermédiaire de banquier d'affaires."

                                        Alors combien vaut aujourd'hui l'OL? "Difficile à dire", répond-il prudemment. Il lâche cependant un indice, confirmant qu'il évalue l'OL bien au-delà du demi-milliard d'euros. "La dernière augmentation de capital s'est faite sur une valeur de 600 millions d'euros", assure Jean-Michel Aulas, qui au cours de cet entretien exceptionnel, s'est confié sur son parcours, sa famille, l'actualité du club et l'avenir sportif de celui-ci.

                                        "Il y en a eu à plusieurs reprises, et encore récemment"


                                        "J'ai eu des moments d'interrogation quand il y a eu des offres importantes, parce que j'ai une famille, un fils qui aurait eu son mot à dire. Je ne lui ai pas dit que nous avions des offres aussi importantes. Il y en a eu à plusieurs reprises, et encore récemment. J'ai eu à réfléchir mais ma décision a été d'être en harmonie avec ce que j'avais construit, d'aller le plus loin possible sur le plan sportif, en ayant assuré la pérennité de la situation", ajoute le dirigeant, qui avance la relation avec les supporters et son rêve ultime de coupe
                                        "t'es pas le couteau le plus aiguisé du tiroir"

                                        Commentaire


                                        • RÉSULTATS SEMESTRIELS AU 31 DÉCEMBRE 2020



                                          https://www.actusnews.com/documents_...20-2021-fr.pdf



                                          Dernière modification par -Msila28, 16/02/2021, 18h27.

                                          Commentaire


                                          • La vente de joueurs cet été pourrait rétablir la situation...
                                            40 M Aouar, 30 M Dembele, 15 M Andersen, Cornet 15 M, 2 M Kone JRA sera invendable avec sa blessure
                                            Et peut être quelques surprise (Denayer, Dubois, Mendes) qui peuvent rapporter 20M chacun...

                                            Memphis à remplacer, un joueur de couloir (droit) à faire venir.
                                            Marcelo devrait partir chercher un dernier gros contrat en Angleterre.

                                            Cet été, on va surement avoir des grosses entrées d'argent, sûrement rapide, et des sorties sur la fin du mercato.
                                            On devrait aussi avoir une réduction drastique de la masse salariale (Aouar Memphis Dembele Marcelo out)


                                            Lopes

                                            Dubois - Diomande - Denayer - RECRUE
                                            Caqueret - Guimaraes
                                            RECRUE - Paqueta - Ekambi
                                            RECRUE

                                            Pollersbeck, RECRUE, Bard, Gusto, Lucas, Adélaïde, Da Silva, Cherki, Kadewere, Slimani

                                            Commentaire


                                            • De l'interview du jour de Aulas, au moins 2 points sont en rapport avec ce topic.

                                              Le premier est celui où il parle des menaces que le Covid fait peser sur le club.

                                              En gros, il dit que l'on peut tenir 2 ou 3 ans (si la situation actuelle perdure) mais guère plus.

                                              L'autre est ce qu'il dit sur sa succession

                                              À l'OL, on a l'impression qu'entre la volonté de transmettre et la nécessité de diriger vous-même, vous avez choisi de continuer à diriger vous-même...
                                              Ce n'est pas tout à fait ça, mais à partir du moment où je suis l'actionnaire le plus important, je revendique le droit de trancher. Dans l'exécutif, avec le directeur général, Thierry Sauvage, ou le directeur du football, Vincent Ponsot, beaucoup de décisions à court terme sont prises sans moi. Mais sur des domaines très importants, je revendique le droit d'intervenir.

                                              Mais vous n'avez pas envie d'arrêter...
                                              Non, je n'ai pas envie d'arrêter. Le moment serait mal choisi : il faut que la pandémie se termine, on a des investissements lourds en cours, et je ne veux pas sortir dans des conditions qui menacent l'identité du club. Mais il faut préparer la suite.

                                              Mais si l'actionnariat reste stable, compte-tenu de l'évolution des activités de votre fils, Alexandre, et de la famille Seydoux, il n'y a pas de successeur à l'intérieur ?
                                              Ah non, c'est sûr. Alexandre l'a toujours dit, il ne veut pas être décideur à l'intérieur de l'OL. Donc cela viendra de l'extérieur, ou de l'intérieur, d'ailleurs, parce que les directeurs généraux sont aptes, dans une organisation qui s'est musclée, à diriger avec un propriétaire qui leur délèguerait la gestion opérationnelle.

                                              Mais cela changera tout à l'OL, si quelqu'un était président avec l'argent des autres...
                                              Oui, et je pense que ce serait moins efficace. Mais mon souci est de faire en sorte qu'on prépare bien l'avenir et qu'il n'y ait pas de rupture le moment venu. »
                                              On notera sa préférence pour que le dirigeant soit un actionnaire important sinon principal.

                                              Il écarte que son fils lui succède.

                                              Par rapport aux idées émises, il semble écarter le fils adoptif de Seydoux.

                                              On remarquera aussi que Tony Parker n'est pas évoqué.

                                              Mais on ne doit pas oublier qu'il dit ce qu'il veut bien dire, pas forcément tout ce qu'i pense.

                                              Commentaire


                                              • Sachant que l'actionnaire principal c'est lui, je vois mal, si son fils ne reprend pas la présidence du club, comment un actionnaire principal pourrait être président quand JMA arrêtera. Cela supposerait de vendre à un quelqu'un un peu comme lui.

                                                Je pense justement qu'il a musclé la direction générale pour pouvoir mieux accueillir un PDG salarié, comme on en voit dans la plupart des clubs anglais. C'est ce que je comprends quand il parle de "venir de l'intérieur". Qu'il pense que ce soit moins efficace, c'est normal vu son parcours, mais l'exemple de certains clubs anglais montre que ce n'est pas du tout un modèle voué à l'échec par nature.

                                                Commentaire


                                                • Ce serait une très bonne nouvelle si Tony Parker s'éloignait de la succession. Un vieux Aulas ça vaut encore mieux qu'un petit jeune ambitieux (pensez au président de l'OM!)
                                                  Débattre c'est accepter la mise en danger de nos certitudes

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
                                                    De l'interview du jour de Aulas, au moins 2 points sont en rapport avec ce topic.

                                                    Le premier est celui où il parle des menaces que le Covid fait peser sur le club.

                                                    En gros, il dit que l'on peut tenir 2 ou 3 ans (si la situation actuelle perdure) mais guère plus.

                                                    L'autre est ce qu'il dit sur sa succession



                                                    On notera sa préférence pour que le dirigeant soit un actionnaire important sinon principal.

                                                    Il écarte que son fils lui succède.

                                                    Par rapport aux idées émises, il semble écarter le fils adoptif de Seydoux.

                                                    On remarquera aussi que Tony Parker n'est pas évoqué.

                                                    Mais on ne doit pas oublier qu'il dit ce qu'il veut bien dire, pas forcément tout ce qu'i pense.
                                                    TP c'est du buzz journalistique. Ca fait parler et tout le monde est content. Mais c'est évident que TP n'a ni l'envergure ni les moyens de prendre les rennes de l'OL.
                                                    De toute facon, l'actionnaire principal sera Seydoux en 2024.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X