Annonce

Réduire
Aucune annonce.

OL Groupe: informations & débats

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Upe
    a répondu
    Le forum ne coûte (presque) rien à l'OL au contraire d'autres services digitaux. Ce n'est pas un gros poste de dépense.


    Sinon en parlant finances, nouvelles annonces de réduction de charges sociales etc. ce jour.
    Toujours bon à prendre.

    Laisser un commentaire:


  • 69FAJA
    a répondu
    Envoyé par Hagical Voir le message

    On comprend mieux le topic questionnaire récent pour nous sonder sur l'avenir du fofo...

    Ça sent le pâté non ?
    Non. Réaction logique lorsque l'environnement économique n'est pas à la hauteur de tes prévisions.

    De plus les causes de cette contre performance économique n'ont rien à voir avec des mauvaises orientations prises par la direction du club donc cela ne remet pas en cause, pour l'instant, les objectifs MT et LT du club...et le calendrier sera aussi et sans doute à revoir

    Il y a des leviers à actionner, c'est ce qui se passe.



    Dernière modification par 69FAJA, 17/11/2020, 08h08.

    Laisser un commentaire:


  • Pernambucano_
    a répondu
    Envoyé par Hagical Voir le message

    On comprend mieux le topic questionnaire récent pour nous sonder sur l'avenir du fofo...

    Ça sent le pâté non ?
    Je suis d'accord, ce n'est pas bon signe.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    On comprend mieux le topic questionnaire récent pour nous sonder sur l'avenir du fofo...

    Ça sent le pâté non ?

    Laisser un commentaire:


  • Pernambucano_
    a répondu
    https://www.lequipe.fr/Medias/Actual...-media/1195100

    Laisser un commentaire:


  • chris64
    a répondu
    Envoyé par magmouth Voir le message

    Après ça doit être rattaché seulement aux charges concernant les employés présents pour l'exploitation du stade

    Pour le montant ça dépend s'ils prennent en compte les charges patronales ou non (logiquement oui mais comme c'est écrit là c'est pas clair)

    Patronales comprise environ 60% de ta masse salariale (donc pour 132 M ça ferait environ 80M de charges économisées dont 50 M de patronales)

    Mais pour moi ça ne ne sera pas le total de la MS loin de là
    ​​​​​​
    Merci .

    Si cela est 80M alors cela pourrait quasiment gommer les pertes du à la crise sanitaire sur la saison 2020/2021

    Laisser un commentaire:


  • magmouth
    a répondu
    Envoyé par chris64 Voir le message

    grosse info . Merci .

    cela veut dire les charges sur les salaires ?
    si oui quelqu'un serait chiffré cela pour une masse salariale à l'ol qui serait à hauteur de 132 M je crois .
    Après ça doit être rattaché seulement aux charges concernant les employés présents pour l'exploitation du stade

    Pour le montant ça dépend s'ils prennent en compte les charges patronales ou non (logiquement oui mais comme c'est écrit là c'est pas clair)

    Patronales comprise environ 60% de ta masse salariale (donc pour 132 M ça ferait environ 80M de charges économisées dont 50 M de patronales)

    Mais pour moi ça ne ne sera pas le total de la MS loin de là
    ​​​​​​

    Laisser un commentaire:


  • chris64
    a répondu
    Envoyé par mcphy Voir le message
    y a un élément a prendre en compte, et qui va forcément aider le club, mais je ne sais pas a quelle hauteur par contre :

    "Dans la nuit du lundi 9 novembre au mardi 10 novembre, le Sénat a adopté un amendement au projet de budget de la Sécurité sociale. Il permet la mise en place d'une exonération totale de cotisations sociales pour tous les clubs professionnels ne pouvant accueillir du public dans une jauge supérieure à 1.000 personnes. Il est question d'une application jusqu'au 30 juin 2021, de façon rétroactive depuis l'instauration des huis clos, à cause de la pandémie de Covid-19."
    grosse info . Merci .

    cela veut dire les charges sur les salaires ?
    si oui quelqu'un serait chiffré cela pour une masse salariale à l'ol qui serait à hauteur de 132 M je crois .

    Laisser un commentaire:


  • mcphy
    a répondu
    y a un élément a prendre en compte, et qui va forcément aider le club, mais je ne sais pas a quelle hauteur par contre :

    "Dans la nuit du lundi 9 novembre au mardi 10 novembre, le Sénat a adopté un amendement au projet de budget de la Sécurité sociale. Il permet la mise en place d'une exonération totale de cotisations sociales pour tous les clubs professionnels ne pouvant accueillir du public dans une jauge supérieure à 1.000 personnes. Il est question d'une application jusqu'au 30 juin 2021, de façon rétroactive depuis l'instauration des huis clos, à cause de la pandémie de Covid-19."

    Laisser un commentaire:


  • ZeyxX
    a répondu
    Je vais sans doute me faire remballer par les comptables et autres experts financiers mais ces chiffres m’etonnent toujours. non pas car ils sont à la baisse(ce qui est normal) mais je suis toujours’ etonné de constater qu’avec un mercato normal et la vente d’un ou deux joueurs supplémentaires nous serions sans doute dans les clous voire au dessus.
    ce qui signifie , même si ç n’est pas une surprise , mais que les revenus billetterie sponsoring et events ne pèsent vraiment pas grand chose dans la balance. Personnellement , qu’un club comme le nôtre soit aussi faible sur le merchandising et sponsoring me laisse pantois... tout ça pour ça j’aurais envie de dire. Aulas va nous sauver avec OL vallée me direz vous... j’ai hâte !
    quelqu’un aurait le bilan d’un trimestre similaire lorsqu’on était a gerland svp ?

    Laisser un commentaire:


  • chris64
    a répondu
    La campagne de Lisbonne à permis de limiter les pertes sur le 1er trimestre mais les pertes sont lourdes et le seront encore plus sur ce dernier trimestre 2020 .
    Heureusement que l'OL à malgré tout gonflé ces revenus de sponsoring , Emirates. Notamment.
    l'année sera compliquée et une participation en 2021 2022 à la ldc est plus que jamais indispensable pour repartir d'un meilleur pied et atteindre les objectifs 2023 2024 avec la fin du remboursement du groupama radium et la sortie de terre de l'arèna .
    d'autant que côté trading, les chiffres des transferts vont chuter, aouar ou dembele rapporteront moins de vente que prévu et memphis'partira sans'doute libre . À eux de nous amener en ldc entre temps .

    Laisser un commentaire:


  • M83
    a répondu
    ACTIVITÉ DU 1ER TRIMESTRE DE L'EXERCICE 2020/2021






    TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS[1] : 101,6 M€

    DANS UN CONTEXTE TOUJOURS FORTEMENT PERTURBÉ PAR LA CRISE SANITAIRE

    IMPACT COVID ESTIMÉ À 12 M€[2]


    Lyon, le 12 novembre 2020

    L'activité du 1er trimestre de l'exercice 2020/2021 (période du 1er juillet au 30 septembre 2020) a été fortement impactée par les effets de la crise sanitaire sur l'industrie du sport professionnel et de l'événementiel. Ainsi, le total des produits des activités (hors trading joueurs) du 1er trimestre de l'exercice 2020/2021 est en recul de 12% (101,6 M€, contre 126,4 M€ sur la même période N-1, avant la pandémie COVID-19) du fait notamment de la forte baisse de la billetterie et des recettes « événementiel ». Le total des produits des activités (y compris trading joueurs) est en baisse de 20%, le Groupe avait, en effet, réalisé un 1er trimestre record en termes de revenus de cessions de contrats joueurs sur la même période l'an dernier. Hors trading joueurs, les produits des activités s'établissent à 51,1 M€, en recul de 7,2 M€ soit 12%. L'impact financier correspondant au manque à gagner sur les produits des activités (hors trading joueurs) du 1er trimestre de l'exercice est estimé à 12 M€ environ2. Hors impact COVID, le total des produits des activités hors trading joueurs s'établirait donc à environ 63 M€, en progression de 5 M€ environ, soit 8%, montrant ainsi la résilience du Groupe face à la crise sanitaire.

    1/ TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS EN RECUL DE 20% À 101,6 M€ (126,4 M€ EN N-1)
    En M€ (du 1er juillet au 30 septembre) 30/09/2020*
    3 mois
    30/09/2019
    3 mois
    Var.
    en M€
    Var.
    en %
    BILLETTERIE 1,1 9,1 -8,0 -88%
    dont championnat et autres matchs 1,1 7,3 -6,2 -85%
    dont Europe 0,0 1,9 -1,9 -100%
    DROITS TV ET MARKETING 37,7 34,5 +3,2 +9%
    dont LFP-FFF 10,9 9,4 +1,5 +16%
    dont UEFA 26,8 25,1 +1,7 +7%
    PARTENARIATS-PUBLICITÉ 8,5 7,5 +1,0 +14%
    PRODUITS DE LA MARQUE 3,3 3,9 -0,5 -13%
    dont produits dérivés 2,1 2,4 -0,3 -11%
    dont produits images et divers 1,2 1,5 -0,3 -18%
    EVENTS 0,4 3,3 -2,9 -88%
    dont séminaires et visites 0,4 1,1 -0,7 -63%
    dont grands événements 0,0 2,2 -2,2 -100%
    PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING JOUEURS) 51,1 58,2 -7,2 -12%
    PRODUITS DE CESSIONS DES CONTRATS JOUEURS 50,5 68,1 -17,6 -26%
    TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS1 101,6 126,4 -24,7 -20%

    *chiffres estimés, non audités

    BILLETTERIE : 1,1 M€ (-8,0 M€, -88%)

    Au 30 septembre 2020, les recettes de billetterie sont particulièrement pénalisées par les mesures sanitaires relatives à l'affluence dans les enceintes sportives (5 000 personnes maximum en début de saison, puis 1 000 à partir du 22 septembre 2020). Les revenus de billetterie du Championnat de France s'établissent ainsi à 1,1 M€, contre 7,3 M€ un an plus tôt, en recul de 85%, impactés de plus par un nombre de matchs à domicile inférieur à N-1 (2 matchs vs 4 en N-1).

    Au 30 septembre 2019, les revenus de billetterie intégraient par ailleurs 1,9 M€ de billetterie Europe liés au premier match de la phase de groupe de Ligue des Champions (absence de participation en Coupe d'Europe au cours de la saison 2020/2021 dû au classement final de 7ème de Ligue 1 en 2019/2020 consécutif à l'arrêt prématuré du Championnat décidé par la LFP au printemps 2020).

    DROITS TV ET MARKETING : 37,7 M€ (+3,2 M€, +9%)

    Les droits TV et marketing bénéficient d'un montant de 26,8 M€ de droits TV UEFA relatifs aux matchs de Champions League 2019/2020 (1/8 retour, 1/4 et 1/2 finale), disputés à Lisbonne à huis clos en août 2020 (donc imputés sur l'exercice 2020/2021) en raison de la crise sanitaire. Au 1er trimestre 2019/2020, la participation du club au 1er match de la phase de groupe de Champions League avait généré 25,1 M€ de Droits TV UEFA.

    Les droits TV LFP-FFF sont en progression, portés par l'augmentation globale des droits de Ligue 1 en relation avec la mise en application des contrats signés avec Mediapro, BeIN et Free pour la période 2020/2024 et s'établissent à 10,9 M€ (9,4 M€ au 30 septembre 2019). Au 30 septembre 2020, ils sont néanmoins pénalisés par un nombre de matchs joués sur la période, inférieur à N-1 (5 matchs vs 8 en N-1).

    En octobre 2020, en raison de la crise du Coronavirus, Mediapro a annoncé son intention de renégocier les contrats de diffusion et ne s'est pas acquitté de son échéance d'octobre 2020 auprès de la LFP. La LFP a contracté un emprunt bancaire de 112 M€ afin de pallier ce non-paiement et permettre le versement aux clubs, début novembre 2020, d'une avance de trésorerie remboursable à hauteur des montants attendus.

    PARTENARIATS - PUBLICITÉ : 8,5 M€ (+1,0 M€, +14%)

    Les revenus de Partenariats-Publicité enregistrent une progression de +14% pour s'établir à 8,5 M€, attestant de la forte attractivité de la marque OL, avec notamment le nouveau contrat de partenariat signé avec Emirates pour 5 ans à compter de cette saison, et la mise en œuvre des nouveaux contrats signés notamment avec adidas, Groupama (naming) et Mastercard (désormais partenaire maillot de l'équipe féminine).

    PRODUITS DE LA MARQUE : 3,3 M€ (-0,5 M€, -13%)

    Les produits de la marque s'établissent à 3,3 M€ au 30 septembre 2020 (vs. 3,9 M€ en N-1). Dans le contexte sanitaire actuel, l'activité merchandising est fortement pénalisée par l'affluence extrêmement réduite permise au Groupama Stadium, notamment en jours de match. L'activité e-commerce est quant à elle en forte progression sur le trimestre (+47% vs N-1).

    EVENTS : 0,4 M€ (-2,9 M€, -88%)

    L'activité Séminaires du 1er trimestre de l'exercice a été aussi fortement limitée par le contexte sanitaire, avec une baisse significative du nombre de séminaires et conventions au Groupama Stadium, conduisant à une baisse de 63% par rapport à la même période en N-1.

    Par ailleurs, le Groupama Stadium n'a pu accueillir aucun grand événement sur le premier trimestre (demi-finales et finale de la Coupe du Monde féminine de football en N-1).

    TRADING JOUEURS : 50,5 M€ (-17,6 M€, -26%)

    Au cours du 1er trimestre de l'exercice, en dépit d'un contexte global très défavorable sur le marché des transferts, l'Olympique Lyonnais a procédé à la cession de plusieurs contrats joueurs, pour un montant cumulé de 50,5 M€, dont notamment les cessions des contrats d'Amine Gouiri à Nice (7 M€), de Martin Terrier à Rennes (12 M€), d'Oumar Solet à Salzburg (4 M€), de Fernando Marçal à Wolverhampton (2 M€), de Kenny Tete à Fulham (3 M€), de Bertrand Traoré à Aston Villa (15,9 M€), ainsi que la perception d'incentives sur transferts antérieurs (5,9 M€).

    Sur la même période l'an dernier, le Groupe avait réalisé un 1er trimestre record en termes de revenus de cessions de contrats joueurs à 68,1 M€ avec notamment les transferts de Tanguy Ndombelé à Tottenham (47,6 M€) et de Nabil Fékir au Betis Séville (19,8 M€).


    2/ BONNE SOLIDITÉ FINANCIÈRE

    Au 31 octobre 2020, OL Groupe disposait d'une trésorerie bancaire de 41 M€ incluant un PGE (Prêt Garanti par l'État) de 92,6 M€ souscrit le 23 juillet 2020, plus une réserve de tirage RCF (Revolving Credit Facility) de 115 M€ soit une trésorerie disponible de 156 M€.

    Le Groupe continue par ailleurs d'œuvrer à la mise en place de tout dispositif de financement complémentaire mis à disposition par l'État.

    Dans le contexte actuel de crise liée à la COVID-19, le Groupe dispose ainsi de financements renforcés qui devraient lui donner la flexibilité nécessaire pour envisager, avec sérénité, la poursuite de ses développement futurs.


    3/ PERSPECTIVES POUR l'EXERCICE 2020/2021

    Le début de l'exercice 2020/2021 a été marqué par des performances remarquables de l'équipe masculine avec une 1/2 finale de Champions League et de l'équipe féminine avec un 5e titre consécutif de Champions League.

    La période de mercato d'été 2020, étendue jusqu'au 5 octobre dernier, a perturbé le début du Championnat et a permis d'optimiser la composition d'une équipe professionnelle de haut niveau. La dynamique de l'équipe depuis la fin du mercato démontre le potentiel du groupe avec un objectif de retour en Champions League pour la saison 2021/2022. Les valeurs historiques de l'Olympique Lyonnais, que sont la formation et l'état d'esprit prévalant notamment au sein de l'effectif professionnel masculin, se réaffirment, selon le souhait du Directeur Sportif Juninho.

    Le Groupe enregistre avec satisfaction la décision récente de la LFP, contrairement aux décisions prises au printemps dernier lors du premier confinement, de maintenir les activités sportives professionnelles, malgré les nouvelles mesures de confinement appliquées en France depuis le 30 octobre dernier. Ainsi, les matchs de Championnat de France peuvent se dérouler, permettant de maintenir un lien social avec les supporters et les partenaires, et préserver un certain nombre de revenus pour les clubs (droits TV, partenariats).

    Comme présenté en octobre, le Groupe devrait bénéficier de certains éléments favorables (nouveaux partenariats, hausse des droits TV nationaux, solde des droits TV UEFA 2019/20) pour soutenir l'activité de l'exercice 2020/2021, et ainsi atténuer la baisse des revenus liée à l'absence de Coupe d'Europe pour l'équipe masculine et aux mesures sanitaires actuelles.

    Toutefois, compte tenu des restrictions importantes qui pèsent sur l'activité du Groupe en raison de la crise sanitaire, de l'absence de participation du club en Coupe d'Europe au cours de la saison 2020/2021, et sur la base d'un niveau de trading normatif au cours de l'exercice 2020/2021, le résultat net de l'exercice 2020/2021 devrait être déficitaire.

    Le 23 octobre 2020, le Conseil d'État a confirmé la seule responsabilité de la LFP (et non celle de l'État) dans l'arrêt définitif du Championnat de la saison 2019/2020, le 30 avril dernier. Ainsi, l'Olympique Lyonnais poursuit son recours indemnitaire exclusivement contre la LFP, qui par sa décision, a privé les clubs d'une partie importante de droits TV qui aurait pu et dû être sauvegardée. Le Groupe évalue le préjudice subi par l'Olympique Lyonnais à 117 M€.

    Par ailleurs, l'Olympique Lyonnais conserve sa 3ème place du classement européen des centres de formation, établi par le CIES Football Observatory (novembre 2020), démontrant une nouvelle fois, la performance de son Academy qui figure dans le TOP 4 européen depuis 9 années consécutives (2012 à 2020).


    4/ FEUILLE DE ROUTE 2023/2024

    Dans le cadre de sa stratégie de développement basée sur le concept de « Full Entertainment » autour de son cœur d'activité football, mais également sur le développement, la récurrence et la diversification de son offre « Events », notamment avec le projet d'une nouvelle Arena, le Groupe reste confiant, si la crise sanitaire actuelle est résolue à court terme, dans sa capacité à atteindre les objectifs à horizon 2023/2024, présentés en février dernier, de 420 M€ à 440 M€ de total des produits des activités (incluant le trading joueurs, selon IAP défini plus avant) et d'un EBE supérieur à 100 M€.



    « Le présent document contient des indications sur les objectifs d'OL Groupe. L'attention du lecteur est attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs peut être affectée par des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats futurs, les performances et les réalisations d'OL Groupe soient significativement différents des objectifs formulés ou suggérés. Ces facteurs peuvent inclure les évolutions de la conjoncture économique et commerciale, de la réglementation, ainsi que des facteurs de risques détaillés au sein du Document d'Enregistrement Universel 2019/2020 d'OL Groupe. »


    Prochain communiqué : Résultats du 1er semestre de l'exercice 2020/2021, le 16 février 2021 après la clôture des marchés d'Euronext.

    https://www.actusnews.com/fr/OL-GROU...cice-2020-2021

    Laisser un commentaire:


  • InfosGones
    a répondu
    Envoyé par Upe Voir le message



    Parti comme c'est ça va encore durer au moins 6-8 mois avec des jauges réduites ou des huis clos.

    Le retour au stade peut entraîner une hype oui, mais je reste prudent car :
    - certaines personnes auront "peur" d'y aller ;
    - le spectacle/jeu proposé est déterminant et clairement le compte n'y est pas actuellement. Un Lyon-Nantes, un Lyon-Angers joué en ce moment, le stade serait à moitié vide...
    .
    C'est clair cette saison c'est mort mais pour 2021/2022 ça devrait être bon.

    Moi bizarrement ça m'a grave donné envie d'y retourner dès le premier match qui sera en configuration "normale" je trépigne d'y aller. Par contre hors de question en jauge 1.000 c'est bien trop triste.

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    Quelques chiffres seront peu commentés mais me semblent importants.

    On est passé d'un solde créditeur de 52 M sur les créances et dettes des contrats de joueurs à un solde négatif de 101 M.

    Chiffre à mettre en relation avec l'augmentation de 90 M des contrats de joueurs (ce qui n'empêchera pas certains de hurler haut et fort que le club n'a plus aucune ambition sportive).

    Il me semble qu'une première conclusion est que l'on a "bien acheté" au sens où on a acheté à crédit (même si on a probablement du escompter les créances pour payer la partie des achats à payer de suite).

    Le montant des contrats de joueurs va avoir pour conséquence d'augmenter significativement les amortissements et donc de peser négativement sur le résultat de l'exercice 2020-2021.

    Ca ne se voit pas sur l'exercice 2019-2020 mais il va bien falloir honorer le paiement de ces créances. A mon avis, c'est à cela que va servir la majeure partie de l'emprunt PGE.

    Mais un emprunt, ça se rembourse et le trading apparait comme la seule source de financement.

    Evidemment, une possibilité est de se réendetter.

    Mais il ne faut pas oublier que le club prévoit de financer l'Arena, ce qui devrait se traduire par un prêt (les actionnaires sont-ils prêts à "mettre au pot" comme ça a été fait pour le stade ?) et que le prêt du stade vient à échéance en 2024 (92 M de mémoire).

    Les responsables, JMA en tête doivent avoir des idées sur ce qu'ils envisagent de faire. Peu de chances que l'on sache avant que les décisions ne soient prises.

    Je ne sais pas quelles sont les chances d'aboutir mais je pense que cela explique l'action judiciaire du club.

    De toute manière, le niveau de l'endettement est gagé sur la valeur de marché des contrats des joueurs qui restera (conformément à la stratégie assumée du club) une variable sérieusement contrôlée.
    Ton post est intéressant même si je ne comprends pas tout (car je manque de connaissances).

    Juste un point : l'action en justice, pour le club, elle ne coûte pas grand chose. Dans le pire des cas j'imagine un truc comme 15k€, donc une broutille (et je ne suis pas sûr que les avocats touchent un % du résultat). Donc ça vaut le coup d'essayer (même si, comme pour l'arrêt de la L1 + classement, je ne crois pas aux chances de gagner).



    Envoyé par InfosGones Voir le message
    Ça va faire bizarre quand l'épisode covid sera terminé (logiquement c'est le dernier hiver sans vaccin cette saison) de voir des stades avec spectateurs.

    Vous pensez que d'avoir été privé de stade va créer une grosse affluence ponctuel sur les premiers matches autorisés ?

    Votre ressenti à vous ? D'avoir été privé de stade ça vous donne une forte envie d'y aller dès que ce sera autorisé ?

    Ce serait sympa une saison 2021/2022 avec une affluence supérieure à ce qu'on connaissait "avant"... Alala la vie d'avant j'ai l'impression que c'était il y a un siècle ce Lyon-Juve avant qu'on bascule dans l'ère des attributions WhatsApp au mérite aléatoire provisoire opportuniste.
    Parti comme c'est ça va encore durer au moins 6-8 mois avec des jauges réduites ou des huis clos.

    Le retour au stade peut entraîner une hype oui, mais je reste prudent car :
    - certaines personnes auront "peur" d'y aller ;
    - le spectacle/jeu proposé est déterminant et clairement le compte n'y est pas actuellement. Un Lyon-Nantes, un Lyon-Angers joué en ce moment, le stade serait à moitié vide...



    Envoyé par Elano Voir le message

    Merci pour cet éclairage.

    L'augmentation des contrats de joueurs est quand même un paradoxe dans la période actuelle: si les postes de revenu habituels devaient diminuer (droits TV par exemple) à l'avenir, le club serait encore plus sous pression de vendre ses joueurs et l'obligerait à une cure d'amaigrissement comme on l'a déjà vécu dans les années 2010. Je me serais attendu à d'avantage de prudence depuis 1 an, et le club fait tout le contraire.
    Je suis assez d'accord.

    Laisser un commentaire:


  • Pernambucano_
    a répondu
    https://www.lequipe.fr/Football/Arti...diapro/1181054

    Laisser un commentaire:


  • magmouth
    a répondu
    Il ne faut pas oublier non plus que le club a beaucoup investi cet hiver, sûrement par anticipation aux départs de cet été et que donc la partie trading est faussée !

    Cet hiver nous avons eu Guimaraes Kadewere et Ekambi (option levée avant le 31 juin) pour 48M pour le seul départ de Tousart (25). Le club devait espérer boucler des transfert rapidement cet été si le covid n'était pas passé par là.

    Ce qui fait qu'on part sur l'exercice actuel avec un +28M sans avoir vendu nos "stars" ce qui permet de compenser pour le moment le manque à gagner de la qualification en LDC.
    On en saura un peu plus après le premier semestre mais ça risque d'être moche sans billetterie, événement, et surtout avec les gros salaires toujours présents...

    Mais on peut imaginer que les départs de JRA et Andersen s'ils partent seront non compensés donc rentrée d'argent pure et dure. (+45M)

    Dans la période actuelle qui fausse un peu tout, et sans LDC, on voit quand même que le club est bien géré financièrement même s'il repose beaucoup sur le trading, surtout dans les périodes compliquées.

    Pour autant, un investissement de 22M sur Mendes avec le joueur qui perd de la valeur, est possible et compensé par les jeunes qui prennent de la valeur ou les autres trade. C'est donc positif pour la suite, surtout quand la période covid sera finie...

    L'été prochain on devrait perdre nos plus gros salaires, ça va jouer aussi beaucoup. Memphis partira certainement cet hiver, ça sera pas de refus non plus (10M + le salaire économisé).
    ​​​​​​

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par Lyonnais921 Voir le message
    Quelques chiffres seront peu commentés mais me semblent importants.

    On est passé d'un solde créditeur de 52 M sur les créances et dettes des contrats de joueurs à un solde négatif de 101 M.

    Chiffre à mettre en relation avec l'augmentation de 90 M des contrats de joueurs (ce qui n'empêchera pas certains de hurler haut et fort que le club n'a plus aucune ambition sportive).

    Il me semble qu'une première conclusion est que l'on a "bien acheté" au sens où on a acheté à crédit (même si on a probablement du escompter les créances pour payer la partie des achats à payer de suite).

    Le montant des contrats de joueurs va avoir pour conséquence d'augmenter significativement les amortissements et donc de peser négativement sur le résultat de l'exercice 2020-2021.

    Ca ne se voit pas sur l'exercice 2019-2020 mais il va bien falloir honorer le paiement de ces créances. A mon avis, c'est à cela que va servir la majeure partie de l'emprunt PGE.

    Mais un emprunt, ça se rembourse et le trading apparait comme la seule source de financement.

    Evidemment, une possibilité est de se réendetter.

    Mais il ne faut pas oublier que le club prévoit de financer l'Arena, ce qui devrait se traduire par un prêt (les actionnaires sont-ils prêts à "mettre au pot" comme ça a été fait pour le stade ?) et que le prêt du stade vient à échéance en 2024 (92 M de mémoire).

    Les responsables, JMA en tête doivent avoir des idées sur ce qu'ils envisagent de faire. Peu de chances que l'on sache avant que les décisions ne soient prises.

    Je ne sais pas quelles sont les chances d'aboutir mais je pense que cela explique l'action judiciaire du club.

    De toute manière, le niveau de l'endettement est gagé sur la valeur de marché des contrats des joueurs qui restera (conformément à la stratégie assumée du club) une variable sérieusement contrôlée.
    Merci pour cet éclairage.

    L'augmentation des contrats de joueurs est quand même un paradoxe dans la période actuelle: si les postes de revenu habituels devaient diminuer (droits TV par exemple) à l'avenir, le club serait encore plus sous pression de vendre ses joueurs et l'obligerait à une cure d'amaigrissement comme on l'a déjà vécu dans les années 2010. Je me serais attendu à d'avantage de prudence depuis 1 an, et le club fait tout le contraire.

    Laisser un commentaire:


  • M83
    a répondu
    En se qualifiant pour les 1/2 finale de la LDC, le gain total des droits TV UEFA est de 90M€ (65M€ juste en passant les poules), c'est juste monstrueux. C'est là qu'on voit qu'une qualification en LDC est quasi indispensable pour l'avenir du club, tant sur le plan sportif que financier (les 2 vont de paire).
    En parallèle à cela, on espère tous que les activités stade reprennent (jauge de spectateurs du stade, concerts,...).

    Laisser un commentaire:


  • InfosGones
    a répondu
    Ça va faire bizarre quand l'épisode covid sera terminé (logiquement c'est le dernier hiver sans vaccin cette saison) de voir des stades avec spectateurs.

    Vous pensez que d'avoir été privé de stade va créer une grosse affluence ponctuel sur les premiers matches autorisés ?

    Votre ressenti à vous ? D'avoir été privé de stade ça vous donne une forte envie d'y aller dès que ce sera autorisé ?

    Ce serait sympa une saison 2021/2022 avec une affluence supérieure à ce qu'on connaissait "avant"... Alala la vie d'avant j'ai l'impression que c'était il y a un siècle ce Lyon-Juve avant qu'on bascule dans l'ère des attributions WhatsApp au mérite aléatoire provisoire opportuniste.

    Laisser un commentaire:


  • maverick
    a répondu
    Envoyé par Jean K Voir le message
    Ce que je retiens, c'est que nous avons budgété une troisième place en L1... autre interrogation quid du financement de l'Arena ? L'objectif était d'enchainer la fin du paiement du stade avec le début de celui de l'Arena.
    Je crois comprendre qu'il nous fallait deux grosses ventes et que le Covid en implique désormais une troisième...
    En année normale il faut vendre pour 50 millions . Donc oui il va falloir vendre autour des 100 millions d’ici le 30 juin.
    et beaucoup plus si nous ne sommes pas en ldc l’année suivante.
    heureusement le parcours LDC cette année nous a permis de résorber une partie

    Laisser un commentaire:


  • Jean K
    a répondu
    Ce que je retiens, c'est que nous avons budgété une troisième place en L1... autre interrogation quid du financement de l'Arena ? L'objectif était d'enchainer la fin du paiement du stade avec le début de celui de l'Arena.
    Je crois comprendre qu'il nous fallait deux grosses ventes et que le Covid en implique désormais une troisième...

    Laisser un commentaire:


  • eyeyegfgr
    a répondu
    Envoyé par chris64 Voir le message
    -36M , je m'attendais à moins .
    néanmoins, On a eu 50M de non rentrée d'argent de avril à juin mais le club avait économise 35M avec diverses reductionnde charges et autres chômage partiel pour les quelques 500 employés du club. On pouvait donc estimé qu'avec une saison allant au bout on aurait fini avec 15M de mieux donc on aurait été avec environ 21M de perte d'où une vente importante avant le'30 juin qui aurait'perdu l'équilibre et présenter après impôt un bilan légèrement positif . Bref l'OL il me semble n'avait plus besoin que de vendre pour environ 20M et avec les droitsbtv en augmentation et le nouveau sponsor Emirates l'OL aurait eu en 2020 2021 à mon avis plus besoin de vendre réellement pour équilibrer les comptes a condition de bénéficier de la,manne de la,ldc au'minilum de55M en jouant les,poules .
    Malheuruesement' ,,on est donc désormais à-36M et sans coupe d'Europe sur la saison à venir et sans billeterie on est sûrement pas'lui de partir malgré Emirates et les droits tv améliore a une perspective de 60M . Mais grâce à la campagne du final8 sur cette saison ,,on sera'plutôt a -40M et comme l'a un peu baisse la,masse salariale mais'pas'vaiment le coût annuel d'amortissement des transferts, à mon avis on estbsu r du -30 A-35M en perspective si on finit dans les 4 ou 5 premières . Sinon ce sera pire évidemment.
    il faudrait vendre pour minimum 35M avant le 30 juin mais'sera de le cas ? , je pense que c'est plutôt après,le,1er juillet que les clubs peut être retrouveront des liquidités. Le conseil d'administration a acté un probable déficit de toute manière. Mais un jour il faut comblé ces pertes la .....celle de 2019 2020 ont bouffes tous les bénéfices précédents depuis le,nouveau stade .
    le 1er semestre 2021 apportera quelques M , peut être, avec OL VALLEE si le covid veut bien . Serons retrouver un peu de public aussi en 2021 .
    Marcelo, Memphis'partiront libre , andersen et Adélaïde reviendront peut étre avec leur salaire .......
    l'OL doit financer sa future salle
    et je ne sais'pas comment nous allons payer les 90M de fin du remboursement du stade en 2024 .
    l'OL a des fonds grâce au pret d'état et de la,ligue ,106M en'tout donc on fait face aux dépenses mais il va falloir rembourser cet argent entre 1 à 4 ans je crois .
    malgré,tout le club espère grimper son budget d'ici 2024 à 420M soit plus de 100M de mieux ,,ouah hou ....pas simple , il tant'que la crise s'arrête vite et que surtout l'OL rejoue chaque année la,ldc Jenny faisant pas seulement de la,figuration mais en passant les poules et en réussissant comme cet été un beau parcours.

    finance et sportif sont étroitement liés , l'un ne peut pas aller sans l'autre.

    l'équation est compliqué.
    l'OL brasse beaucoup d'argent et la crise nous touche plus que d'autres.
    on a toujours besoin de vendre pour équilibrer ,,de mois en moins à mon avis SI la crise n'était pas la .

    esperons Surtout que le sportif va etre a nouveau au top tres très vite ,,on ne s'en portera que mieux sur le plan des finances.
    on n'a'pas de milliardaire , nous , alors il faut compter , prospérer avec des 'idées et'aussi oui du trading , cela,fait parti du truc . Qui n'en fait pas ?
    a moins d'étre dans les 4 ou 5 grand clubs qui'sont des vraies marques , je ne compte pas les clubs état. ...., style réal, Barça , MU. ....tout le,monde vends si possible plus cher qu'il,n'achète . C'est comme cela que tu avances.
    si l'OL n'avait'pas vendu des Fournier, n'gotty , garde ou autres Giuly a un moment donne , le club n'aurait pas connu les années 1995 à 2000 avec sa montée en puissance ,,puis les victoires sportives ont boostees tout cela . A un moment donné on'a regresse car les hommes victorieux arrivent en fin de cycle et le renouvellement est difficile ET des concurrents économiquement deloyaux ont rendus la chose plus compliqué ,,Paris et Monaco. Et d'autre s ont les droit de bien travaille , l'OL a montré la voie à certains .
    les résultats sportifs sont bien sur priorité pour être tout en haut , des quenl'on chuté un peu on perd le bénéfices de plusieurs années d'ascension.
    il faut du temps pour'monter , la chute est plus rapide et fait perdre du temps car rebondir est long aussi , l'OL était en train de rebondir mais un grain de sable , le covid , vient de nous faire mal , très mal .
    J'ai confiance en nos dirigeants ,,il'faut de la patience .
    il faut aussi que nos joueurs se bougent un peu plus egalem'ent .

    allez l'OL .
    D'accord avec tout ce que tu as dit.

    On avait selon moi réussi sur les dernières années à construire un effectif de qualité (l'équipe actuelle est belle sur le papier) et à acquérir plus de souplesse au niveau financier grâce à une stratégie de formation et de trading réussie et à des investissements qui commencent à porter leur fruits. Pour ce qui est de la "souplesse financière", c'est d'ores et déjà perdu. L'effectif de qualité doit nous permettre d'aller chercher la LDC à la fin de l'année. Si c'est pas le cas, ça va être extrêmement compliqué et on va être obliger de faire rentrer beaucoup de liquidités, d'autant plus qu'à mon avis le COVID va nous empêcher pendant encore un bon moment de remplir notre stade. On devra se séparer d'une bonne partie de nos joueurs de valeur, courage pour reconstruire derrière à bas coût. Le club peut vraiment être mis en difficulté selon moi, malgré notre beau parcours en LDC qui nous amène une bonne bouffée d'air.

    En résumé : pas le choix, faut finir sur le podium cette année. Après une bonne dynamique peut vite se recréer avec un bon parcours en LDC dans l'année ou les années qui suivent.

    Je reste confiant, on a le deuxième meilleur effectif en France et loin devant les autres. Maintenant faut que les joueurs se secouent et que Rudi parvienne à faire jouer tout ce beau monde ensemble. On va attaquer une série de gros matchs après la trêve (Strasbourg, Monaco, Lille et Sainté) et on sait que l'OL gère bien ces situations. Va falloir recoller au haut du classement.

    Allez l'OL !

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Quelques chiffres seront peu commentés mais me semblent importants.

    On est passé d'un solde créditeur de 52 M sur les créances et dettes des contrats de joueurs à un solde négatif de 101 M.

    Chiffre à mettre en relation avec l'augmentation de 90 M des contrats de joueurs (ce qui n'empêchera pas certains de hurler haut et fort que le club n'a plus aucune ambition sportive).

    Il me semble qu'une première conclusion est que l'on a "bien acheté" au sens où on a acheté à crédit (même si on a probablement du escompter les créances pour payer la partie des achats à payer de suite).

    Le montant des contrats de joueurs va avoir pour conséquence d'augmenter significativement les amortissements et donc de peser négativement sur le résultat de l'exercice 2020-2021.

    Ca ne se voit pas sur l'exercice 2019-2020 mais il va bien falloir honorer le paiement de ces créances. A mon avis, c'est à cela que va servir la majeure partie de l'emprunt PGE.

    Mais un emprunt, ça se rembourse et le trading apparait comme la seule source de financement.

    Evidemment, une possibilité est de se réendetter.

    Mais il ne faut pas oublier que le club prévoit de financer l'Arena, ce qui devrait se traduire par un prêt (les actionnaires sont-ils prêts à "mettre au pot" comme ça a été fait pour le stade ?) et que le prêt du stade vient à échéance en 2024 (92 M de mémoire).

    Les responsables, JMA en tête doivent avoir des idées sur ce qu'ils envisagent de faire. Peu de chances que l'on sache avant que les décisions ne soient prises.

    Je ne sais pas quelles sont les chances d'aboutir mais je pense que cela explique l'action judiciaire du club.

    De toute manière, le niveau de l'endettement est gagé sur la valeur de marché des contrats des joueurs qui restera (conformément à la stratégie assumée du club) une variable sérieusement contrôlée.

    Laisser un commentaire:


  • maverick
    a répondu
    Envoyé par ZeyxX Voir le message
    J'ai vomi quand il a parlé de modèle trading.
    A quand la mort du projet full trading ? Une réponse les experts ? Faites moi rêver
    Pour toi ca va être long. Car le trading est le modele de TOUS les clubs dans le monde. Je dis bien TOUS.
    Encore plus en France ou il y a une DNCG, peu de public et pas de culture foot (merchandising....)
    De plus, les agents poussent maintenant les joueurs a changer de club tres vite. Et les salaires augmentent et il devient impossible pour un club francais de payer un joueur au niveau des rémunérations de ce que proposent les anglais ou les espagnols.
    En gros si tu esperes que nous pouvons garder un Lacazette ou un Aouar plus de 3 ou 4 ans, tu es mal. Aouar c'est deja enorme le temps qu'on le garde. On verra Rennes s'ils gardent Camavinga l'ete prochain. Et le QSG s'ils peuvent garder MBappé (cela fera 4 ans)
    Et si tu espères pouvoir attirer des joueurs de 27 ans a 10 millions de salaires nets comme seuls une dizaine de club en europe peuvent faire, la aussi ,tu vas trouver le temps long.

    Mais tu sais, en 77, on a fait du trading en vendant Bernard Lacombe; Mais pour sauver le club de la faillite alors.
    On ne subit plus ces ventes dorénavant, on les a intégré et on les pilote.
    Après il y a les aléas du foot. Des échecs sportifs....Mais globalement le modèle est maitrisé; D'ailleurs beaucoup essaient de nous copier. Marseille étant le dernier en date.
    Je pense qu'on est tres loin néanmoins de la caricature de Lille, des Red Bulls, de Monaco ou de Chelsea (70 joueurs sous contrats !!!)

    Laisser un commentaire:


  • Lyonnais921
    a répondu
    Envoyé par ZeyxX Voir le message
    J'ai vomi quand il a parlé de modèle trading.
    Cela étant quelque chose m'échappe moi qui ne dispose d'aucune compétence comptable :
    - la rétribution LDC a quasiment doublé depuis 3 ou 4 ans
    - les droits TV augmentent
    - on a jamais vendu aussi cher et autant de joueurs
    - un grand stade
    - des partenariats revus a la hausse

    Pour autant j'ai l'impression, en mettant volontairement de cote le contexte covid que nous n'avons jamais autant été dans l'obligation de vendre.

    Et que l'on ne vienne pas me dire que le fait de conserver houssem Memphis ou Moussa remet en cause le constat. Il ne s'agit pas d'un choix mais d'une situation totalement subie.

    Quid du modèle économique de ce club sur les 5/10 prochaines années et du retour sur investissement des projets ol vallée and co ?
    A quand la mort du projet full trading ? Une réponse les experts ? Faites moi rêver
    Pas besoin d'avoir des compétences comptables pour constater que si les recettes hors trading joueur augmentent, les dépenses (et charges) augmentent aussi (achats et charges externes, salaires, amortissements).

    En dehors de l'Arena (qui sera financée par emprunt) , le reste n'a pas couté un sou au club et a même rapporté de l'argent (vente des droits à construire). Le club n'aura aucune charge à payer pour ces activités et sera rémunéré par des royalties (ou équivalnt).

    Le trading joueur est un composante de la stratégie du club. Sa poursuite est programmée.
    .

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X