Aubour, Djorkaeff, Polak, Mignot, Degeorge, Le Borgne, Dumas, Di Nallo, Rivoire, Hatchi, Rambert, Combin, Taberner.... Ces noms claquent comme autant de légendes! Mieux que nos Anderson, Juninho et Carew, ces joueurs, dirigés par le grand Lucien Jasseron, ont emmené l'OL dans l'anti-chambre de la gloire européenne, en demi-finale de coupe d'Europe. Seul le grand Reims avait réussi cet exploit pour un club français. Dix ans avant les verts, 20 ans avant les marseillais, l'OL atteint donc le dernier carré de la coupe des coupes. L'OL finaliste de la coupe de France 1963, obtient son billet européen grâce au doublé de Monaco.

De modestes danois ne résistent pas à la cuisine lyonnaise au premier tour! Puis les grecs d'Olympiakos (tiens, tiens...) sont balayés en huitième, 4-1 à Gerland avant de s'imposer 2-1 chez eux, Nestor la foudre, l'un des meilleurs attaquant d'Europe, inscrit 4 buts sur les deux matchs! En quart de finale l'OL sort le grand Hambourg, alors que toute l'Europe lui promettait l'enfer hanséatique. 1-1 au match aller devant 60000 personnes et 2-0 à Gerland avec deux buts de Combin! L'OL se retrouve donc dans le dernier carré d'une coupe d'Europe! Toute la France rève avec l'OL et se régale des exploits de Combin et des gones.

Au match aller, l'OL et 35000 lyonnais accueillent donc, dans un Gerland en folie, le sporting de Lisbonne. Privés de Combin, qui avait écopé d'un rouge lors du match retour contre Hambourg. Les gones concèdent le nul, 0-0. Au match retour, les lyonnais se rendent dans la capitale portugaise, avec la foudre! Celle-ci tombe à la 15ème minute de jeu, quand Combin, lancé par Di Nallo, glace le chaud sang des 60000 lisboètes entassés dans un stade de 40000 places. Malheureusement Geo égalise sur pénalty extrèmement généreux! 0-0 à domicile, 1-1 à l'extérieur! L'OL est qualifié pour la finale de la coupe d'Europe.... .... NAN! Parce qu'à l'époque la règle du but marqué à l'extérieur n'est pas encore adoptée. Le sporting et l'OL devront donc jouer un match d'appui... à Madrid dans le stade de l'atletico d'alors, le Metropolitano (J'adore ce nom :D ). Mais l'OL échoue d'un rien! Epuisés par une saison interminable, les lyonnais s'inclinent 1-0... pour ce qui reste enore aujourd'hui, la plus belle performance européenne de l'OL!

Merci à eux!

L'OL de la campagne européenne de 1964. (Remarquez bien les maillots)


Debout: Jean Djorkaeff, Lucien Degeorges, Marcel Aubour, Yhadée Polak, Marcel Leborgne et Aimé Mignot.
Accroupis: Jean Dumas, Fleury Di Nallo, Nestor Combin, Jean-Louis Rivoire et Angel Rambert.

Le Métropolitano