Annonce

Réduire

Le forum a été mis à jour, créez un nouveau mot de passe

Suite à la dernière mise à jour, vous devez créer un mot de passe unique avant de vous reconnecter à votre compte pour la première fois.
Il suffit de cliquer sur "S'identifier ou s'inscrire" en haut à droite de l'écran puis sur "Oubli de votre mot de passe ou de votre identifiant ?". Saisissez votre email OL, vous recevrez un email de réinitialisation de mot de passe. Une fois votre mot de passe créé, connectez-vous avec votre pseudo et votre nouveau mot de passe.

En cas de problème, n'hésitez pas à contacter notre Service Relation Client, nous pourrons vous accompagner dans la démarche.
Voir plus
Voir moins

JUNINHO ou COUPET ????

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • JUNINHO ou COUPET ????

    Il était une fois un 4 avril,
    il était une fois ce match, Il était une fois un pelerinage exceptionnel, une énorme démonstration de force et d'amour, une débauche d'envie, de sourir, de soupirs...
    Il était une fois des potes, des amis, des cris des larmes des hurlements de bonheur... Il était une fois moi, toi, lui , elle, eux, il était une fois Le Milan AC, il était une fois San Siro, il était une fois un match allé dur et fermé comme mon coeur, que je pensais ouvert à l'OL et Lyon plus que ça....

    Mais il était une fois mon oubli...

    Mon oubli de ce qui fait l'OL, mon oubli de ce pourquoi j'aime ce club , ce stade, cette ville et ses gens parcequ' Il était une fois ma vie de supporter gaté, ma vie de supporters heureux, ma vie de supporters sans histoire... Parcequ'il était une fois une flamme éteinte par le succès, il était une fois ma ferveur que je pensais à son summum, mais c'est parcequ'il était une fois notre sommeil...

    Parcequ'il était une fois la banalité...

    La banalité de gagner, la banalité de la première marche, la banalité du succès, la banalité de la réussite et son manque de piment, son manque de vérité... Il était une fois l'insignifiance, l'insignifiance de nos couleur, l'insignifiance de nos résultats, l'insignifiance de notre passion...

    Parcequ'il était une fois la HONTE...

    La Honte de perdre, la honte de ne pas savoir le faire, la honte d'être lyonnais un instant, la honte du regard des autres, de leur raillerie, de leur mots dur, ceux qui font mal, qui blessent si facilement l'orgueil, la honte de se montrer, d'être nul, d'être moins bon, d'être volé, d'être LE PERDANT....

    PARCEQU'IL était une fois leur JALOUSIE...

    la jalousie de ne pas être nous l'espace de 90 minutes, la jalousie de ne connaitre que le tragique de leur passion, de ne pas savoir avoir HONTE, de ne pas savoir être le VRAI PERDANT, de ne pas connaitre l'envie, l'ambition, le rêve, la flamme, de ne pas connaitre cette banalité qui noous éteint, mais qu'on ne saurait renier...

    Parcequ'il était une fois notre CHANCE...

    Notre chance d'être là, notre chance de ne pas vouloir rater un seul rendez-vous, notre chance d'avoir le choix, notre chance de ne n'avoir que le sourir comme alternative, si souvent et depuis si longtemps, notre chance de pouvoir tout entendre de la bouche des jaloux, de tout encaisser pour mieux rebondir, notre chance de ne pas gamberger longtemps, de ne pas être triste assez longtemps, de ne pas douter, de n'avoir que du beau autour de notre passion, notre chance de pouvoir s'évader avec elle au delà des galères et des affres de la vie quotidienne...

    PARCEQU'IL ETAIT UNE FOIS L'OL

    Parcequ'il était une fois LE SUCCES, LA CLASSE, LA PRESTANCE, LE SUMMUM, LA BEAUTÉ DES GESTES, LA BEAUTÉ DU FOOT, L'EXPLOIT, LA FOLIE, LA FLAMME SPORTIVE, L'AMOUR DE LEUR CLUB, DE LEUR SUPPORTERS....

    PARCEQU'IL ETAIT UNE FOIS LEUR DEFAITE...

    Parcequ'il était une fois ces gones qui parcouraient des milliers de kilomètres chaque saison pour eux, parcequ'il était une fois un stade Mythique à Guichet fermé qui n'a su chanter que 10 minute pour son équipe mythique, parcequ'il était une fois LEUR PEUR, et QU'IL ETAIT UNE FOIS NOTRE FERVEUR, la ferveur de près de 9 000 gones qui ont mis la TRIQUE, qui ont éteint un SAN SIRO qui ne savaiit chanter qu'après un but quelques instant seulement, car trop occupé à SIFFLER la moindre passe raté de ses joueurs. Il était une fois cette équipe au passé monstrueux venu applaudir les maudits, NOUS AUTRES, comme pour nous dire "RESPECT ON PENSAIS PAS A CE POINT...". Parcequ'il était une fois des milliers de larmes, de cri de douleur, d'un coup de poignard TERRIBLE, de poteau, d'arrêt miracle, de sauvetage monstrueux, d'action superbe, il était une fois un match de foot entre 2 GRANDES EQUIPES, 2 adversaires de force EGALE, mais il était une fois la réussite et le sort, et ce choix qui ne fut pas l'OL une nouvelle fois...

    Peu importe,
    Parcequ'il était une fois UN 4 AVRIL,




    LE RETOUR DE MA FIERTÉ,
    CELLE QUI NAIT QUAND ELLE N'A AUCUNE RAISON POUR LES AUTRES DE LE FAIRE...

    C'est maintenant les Gones que ça reprend pour nous...c'était tragique mais magnifique, les âmes naissent ici et dans ces moments l'oubliez pas...8-)

    j'finirais avec ce smiley parceque l'Ol c'est ça:
Chargement...
X