Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Lyon 3-0 Real Madrid

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Lyon 3-0 Real Madrid

    8) :!: 8) :!: 8).....Topic de la Ligue des Champions..... 8) :!: 8) :!: 8)

    .....ICI C'EST LYON.....



    Real Madrid : L'équipe de Luxemburgo a terminé à 4 points de Barcelone en 2004-2005 ; Ronaldo a inscrit 21 buts, Owen 13… En Champions League, elle a été éliminée en 1/8èmes de finale par la Juventus (victoire 1 à 0 et défaite 2 à 0). Owen doit quitter le club… Figo est parti… Samuel, Celades et Solari aussi… Robinho est arrivé… Baptista… Ruben… Quant à Cicinho, il devrait venir… en janvier.

    Fiche Technique
    Real Madrid Club de Futbol
    Club fondé en 1902
    Couleur : Maillot, short et bas blancs
    Stade : Santiago Bernabeu (95000 places)



    Site officiel : www.realmadrid.es
    Palmarès :
    - 3 Coupes Intercontinentale
    - 1 Super Coupe d'Europe
    - 9 C1
    - 2 C3
    - 2 Coupes Latine
    - 6 Super Coupe
    - 29 Championnats
    - 17 Coupes



    Olympiakos : Champion de Grèce avec un point d'avace sur le Panathinaikos ; la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat. Cette formation a remporté la Coupe de Grèce. Elle ne s'est pas qualifiée pour les 1/8èmes de finale de la Champions League en terminant 3ème de sa poule derrière Monaco et Liverpool. Elle a dans ses rangs Rivaldo, Nikopolis, Giovanni…

    Fiche Technique
    Olympiakos Le Pirée
    Club fondé en 1925
    Couleur : maillot à rayures rouges et blanches, short et bas rouges
    Site officiel : www.olympiakos.gr
    Stade :"Georgios Karaiskakis" Stadium (33500 places)



    Palmarès :
    - 33 Championnats (dont 2005)
    - 21 Coupes (dont 2005)



    Rosenborg: Champion de Norvège, elle a terminé 4ème de sa poule de Champions League derrière Arsenal, PSV, Panathinaikos. Elle n'a pas remporté la moindre victoire. Rosenborg est passé par le 3ème tour préliminaire pour atteindre cette phase de poule en éliminant le Steaua Bucarest (3 à 2 et 1 à 1).

    Fiche Technique
    Rosenborg Ballklub Trondheim
    Club fondé en 1917
    Couleurs : maillot blanc, short noir, bas blancs
    Stade : Lerkendal (24275 places)



    Site officiel : www.rbk.no
    Palmarès :
    - 1 Super Coupe
    - 16 Championnats
    - 8 Coupes


    GERLAND :


    Le programme lyonnais :





    L'OL débutera donc chez lui et terminera chez lui… Comme la saison dernière.




    Les réactions:

    Claudio Cacapa :
    Le Real ? Ce n'est pas mal… On savait qu'il y avait des grandes équipes. Il faut penser que c'est possible de faire quelque chose. La saison dernière, nous avions Manchester. Nous n'avons pas de complexe à avoir, même si ce sera dur. Les 2 autres formations sont aussi fortes. Ce ne sera pas facile. Il va falloir beaucoup se donner et tout donner. Se qualifier est-il une obligation ? Non. Mais nous allons tout faire pour y parvenir. Nous aimons cette compétition. Je crois que le président va être content avec ces matchs contre le Real. Nous sommes capables de terminer dans les 2 premières places ».

    Rémy Garde :
    « Le Real est un des grands d'Europe. Il y aura du spectacle. Au-delà de l'aspect spectacle et du plaisir, c'est un vrai challenge sportif. Ce n'est certainement pas le meilleur tirage du chapeau 1. Mais on ne se gênera pas pour terminer devant si on peut. L'Olympiakos ? Il y aura beaucoup de pression en Grèce. Cette équipe joue souvent son va tout à domicile. On laisse forcément des forces dans ce genre de match. C'est aussi une équipe habituée à la Champions League. Rosenborg ? John Carew pourra nous en parler. Les Norvégiens sont en plein championnat et ce avec quelques difficultés. Ils connaissent cette compétition européenne. Nous savons que les conditions climatiques peuvent être difficiles en Norvège et cela peut poser des problèmes. En terme de calendrier, on ne peut pas dire qu'il y ait un calendrier favorable mis à part celui qui nous permet de nous qualifier. Il faut avant tout prendre un bon départ pour se mettre en confiance. L'idéal sera de battre le Real à Gerland… mais le but, c'est de se qualifier… rapidement ou à la fin ».

    Emilio Butragueno (vice-président du Real Madrid,):
    «Lyon, c'est un tirage difficile. C'est une bonne équipe, qui a démontré beaucoup de choses ces dernières saisons. Mais il nous faudra aussi faire attention aux autres équipes, Rosenborg et Olympiakos.»

    Jean-Michel Aulas :
    «On va entrer dans la compétition (contre le Real Madrid le 13 septembre) la tête haute avec l'envie qui est la nôtre depuis cinq ans. C'est un groupe terrible ! On va essayer de ne pas être ridicules... Mais je pense qu'il est compliqué pour nous, comme il est compliqué pour nos adversaires. Je ne crois pas que le Real soit ravi de débuter à Lyon. La qualification se jouera peut-être lors du dernier match et on aura la faveur de recevoir (Rosenborg). Il n'y a pas de bons ou de mauvais tirages, il n'y a que de bons ou de mauvais résultats.»



    Lyon - Real Madrid CF

    L'arbitre de la rencontre sera l'Italien Massimo De Santis. Il est né à Tivoli, près de Rome, le 8 avril 1962. Il mesure 184cm. Il est arbitre depuis 1979 et arbitre européen depuis 2000. Il habite Rome ; il est inspecteur de ploice en dehors des pelouses. Il parle aussi l'Anglais. Il est arrivé récemment dans le concert de la Champions League.




    LDC: Zidane et le Real à Gerland!



    Le sort a décidé. Les Lyonnais affronteront le Real Madrid, l'Olympiakos et Rosenborg. Soit du neuf… et de l'ancien. Il ne manquait dans les grands d'Europe que la Juventus Turin, Milan AC, Liverpool et le fameux club espagnol. Le stade de Gerland va vibrer assurément à la vue des coéquipiers de Zidane. Tous les amateurs de football connaissent l'histoire de ce club mythique ; un club du passé tellement présent par cette volonté d'être galactique. Certainement l'affiche au stade de Gerland de l'histoire olympienne. Une forme de récompense pour la progression du club du président Jean-Michel Aulas.

    L'OL connaît mieux les Grecs de l'Olympiakos pour les avoir rencontrés en 2000-2001. Les Gones avaient perdu à Athènes 2 à 1 avec un but de Foé. Au match retour, ils s'étaient imposés 1 à 0 sur une frappe de Laigle. Ce succès avait propulsé les Français en 2ème phase de la Champions League. Plus loin dans le temps, en Coupe des Coupes (1963-64), les quadruples champions de France avaient éliminé ces Méditerranéens en 1/8èmes de finale : succès 4 à 1 à Gerland (Combin 3, Leborgne) et défaite à Athènes 2 à 1 (Combin).

    Quant aux Norvégiens de Rosenborg, l'histoire retiendra qu'il fut le dernier adversaire de poule en 2003-2004 des Lyonnais et qu'il les em
    pêcha de se qualifier pour la suite de la compétition en partageant les points 1 à 1 (Govou). Ah cette tête d'Anderson au dessus de la transversale en fin de rencontre ! Au match aller, l'OL avait largement battu cette équipe : 5 à 0 (Vairelles 2, Carrière, Anderson, Luyindula).


    Le Real sur la route de Lyon



    Au 1er tour de la Ligue des Champions, Lyon aura le redoutable privilège d'affronter le Real Madrid. Dans le groupe F, les champions de France auront également l'Olympiakos et Rosenborg sur leur route. Pour Lille, qui jouera au SDF, ce sera difficile face à Manchester United, Villarreal et Benfica.

    Lyon savait qu'il allait tomber sur un gros. Pensionnaire du 2e chapeau, le quadruple champion de France avait le choix entre huit noms du football européen, il est tombé sur LA légende du Vieux Continent, le Real Madrid. Auréolé de ses neuf victoires en C1 et armé de ses Galactiques, le vice-champion d'Espagne sera le gros adversaire de l'Olympique Lyonnais dans un groupe F à la mesure du club de Jean-Michel Aulas.

    Lyon ouvrira la compétition à Gerland face au Real. Le capitaine Claudio Caçapa a confiance : "Il faudra faire de très bons matches. Nous avons une très bonne équipe et face au Real, nous tenterons de réaliser l'exploit et de nous inspirer de la performance de Monaco, il y a deux ans. Je pense qu'au vu de la composition de ce groupe, c'est jouable pour Lyon de figurer parmi les deux premiers et de se qualifier pour les 8e de finale".

    En effet, mis à part Zinedine Zidane et ses coéquipiers, l'OL aura l'Olympiakos et Rosenborg sur sa route. Deux adversaires largement à la portée de la formation de Gérard Houllier. Méfiance tout de même, les matches en Grèce s'apparentent bien souvent à des chausse-trappes. Lyon avait d'ailleurs été battu par ce même Olympiakos lors de la saison 2000/2001 (2-1). Heureusement, lors de la dernière journée de la phase de groupe du premier tour, les hommes de Jacques Santini s'étaient qualifiés grâce à une victoire sur cette même formation hellène (1-0).

    Rosenborg, l'ancien club de John Carew, l'OL connaît aussi. Mais ne garde pas d'excellents souvenirs. Lors de la saison 2002/2003, Grégory Coupet et ses partenaires s'étaient imposés 5-0 à Gerland mais avaient laissé filer la qualification lors de la dernière journée (1-1) face à ces mêmes Norvégiens.

    OL - Real: Le grand jour approche



    Le Real est à Lyon le mardi 13 septembre, soit dans 6 jours. On en oublierait presque la venue samedi de Monaco ! Les Madrilènes passeront d'abord par Santiago Bernabeu et le Celta Vigo, seconde journée de la Liga, avant de venir en France. Ils auront récupéré au passage leurs internationaux Salgado, Casillas, Raul, Zidane, Beckham, Ronaldo, Robinho, Roberto Carlos… Si l'OL aura disputé 6 rencontres de championnat et le Trophée des Champions, le club aux 29 titres de champion d'Espagne en sera simplement à sa seconde sortie en championnat après sa victoire à Cadix 2 à 1 (but Ronaldo et Raul). Ronaldo sera suspendu pour le déplacement au stade de Gerland puisqu'il avait été expulsé à Turin contre la Juventus dans les prolongations

    Ce 121ème match européen des Gones est bien évidemment très attendu. Il va constituer le sommet de l'histoire olympienne au regard du palmarès des Galactiques, sans parler des noms qui composent ce groupe. L'engouement sera aussi au niveau des médias avec 400 demandes d'accréditations journalistes, sans parler des files d'attente pour obtenir un billet. Avant les célèbres maillots blancs, les Lyonnais ont affronté 3 clubs espagnols : Barcelone (défaite 2 à 0 et 3 à 2) ; Valence (défaite 1 à 0 et 2 à 1) et la Real Sociedad (victoire 1 à 0 et 1 à 0). Les Lyonnais ont déjà affronté les Madrilènes… c'était en match amical à Grenoble en 1964 pour un succès 5 à 1 ! Avec 3 buts de Jean Dumas. Un seul but d'écart suffirait au bonheur du président Jean-Michel Aulas mardi soir…


    Conférence de presse des Lyonnais


    Les conférences de presse ont commencé ce matin vers 11h 30 avec celle des Lyonnais ; les Madrilènes tiendront la leur ce soir à 18h 30. Gérard Houllier et le capitaine Claudio Cacapa ont donc répondu aux questions des nombreux journalistes présents dont des Français et des Espagnols, mais aussi des Norvégiens.

    Gérard Houllier :
    « Pour moi, il y a plusieurs aventures dans une saison. Pour moi, la plus grande reste le championnat et ensuite les différentes coupes. Compte tenu du prestige de cette compétition et de l'adversaire, demain est donc le début d'une aventure particulièrement excitante. Un favori ? Oui, mais je ne vous le dirais pas… Le but ? Réaliser une bonne performance contre le Real, bien sûr, mais avant tout nous qualifier pour les 1/8èmes de finale. Je ne sais pas si c'est bien ou non de prendre le Real maintenant. J'aurais préféré le jouer un peu plus tard. Vous savez, vous pouvez vous qualifier avec 8 points ou encore en perdant vos trois premiers matchs… il y a plusieurs scénarii possibles. C'est un groupe difficile et je tiens à répéter qu'il n'y a pas que le Real. C'est simplement un match important par le prestige de l'adversaire. »

    Mais le Real sans Zidane, Ronaldo, Beckham, cela peut-il le pousser à préparer la rencontre différemment. « Je ne m'occupe pas de l'adversaire. Je regrette sincèrement l'absence de Zidane tant sur le plan sportif qu'humain. Je suis fan de « Zizou » et il le sait. J'espère voir David Bekham parce quand j'ai eu mon problème cardiaque, il a été le premier à m'envoyer un fax. Quel type de match ? Un match avec beaucoup de rythme ; le tempo sera élevé et il pourrait y avoir des buts même si l'OL n'en prend pas beaucoup depuis le début de saison. La Champions League, c'est toujours quelque chose de différent ; les équipes sont transcendées. Robinho ? Est-ce le meilleur joueur du monde ? Si il l'est, j'espère que ce sera après notre rencontre. Il est toujours en mouvement ; il a une grande habilité avec le ballon au pied et un gros volume de jeu. Ronaldo ? Je ne regrette pas, uniquement pour des raisons sportives, son absence ».

    Après avoir coupé avec le banc, que ressent l'entraîneur olympien en retrouvant la Champions League ? « Je n'ai pas d'état d'âme. La petite émotion, je l'ai eu en retrouvant le banc à Auxerre lors du Trophée des Champions ; et en plus, il y avait Jacques Santini en face. Cette compétition, ce n'est que du bonheur pour tout le monde. C'est un moment fantastique, magique. Mais pour l'entraîneur, il ne peut pas s'impliquer émotionnellement, affectivement, sinon il manquerait de lucidité au moment de faire des choix. Tout va tellement vite ». Enfin, il répondra à une question d'un journaliste norvégien sur John Carew. « Il est très bon ; c'est aussi un équipier modèle. Avec Fred et lui, l'OL possède des buteurs et des attaquants de race. Je suis très satisfait… et lui aussi ». Enfin, Gérard a répété ce qu'il avait dit hier à propos de Cris. « C'est du 50/50. Il fera un essai mercredi matin. Ce garçon est costaud… ».

    Après le coach, place à Claudio Cacapa.

    « Ce match, nous pouvons le mettre au même niveau que ceux contre le Barca, Manchester. C'est donc spécial, important, mais nous l'aborderons comme une autre rencontre. Il faudra être prêt mentalement, physiquement et rester attentif pendant 95 minutes. Si nous sommes solidaires, nous pouvons faire quelque chose. Robinho ? Techniquement, il est très fort et il va vite. Mais, pas question de se focaliser sur lui ; le Real c'est un collectif de très grande qualité. Le match peut être animé en raison de la qualité offensive des 2 formations. Mais s'il y a des buts, j'espère qu'ils seront pour nous. Défensivement, nous pouvons encore nous améliorer, même si nous commençons à retrouver nos automatismes ». Un match où il y aura beaucoup de Brésiliens sur la pelouse. « Cela fait du bien de pouvoir parler portugais avec des adversaires… mais uniquement avant le match ! Après place au jeu. Cela fait plaisir de voir qu'il y a autant de Brésiliens en Europe. »
    Enfin le capitaine pense-t-il que l'OL a le plus bel effectif depuis 5 ans ? « Je crois. Il n'y a que des très bons joueurs. Désormais, tu peux faire un bon match, un bonne semaine d'entraînement et tu n'es plus certain de jouer. Nous, les joueurs, nous travaillons pour jouer. Après le coach décide ».

    Cette conférence de presse s'est terminée par une question sur le rêve du président Jean-Michel Aulas de remporter cette Champions League. « Si le président rêve, il n'est pas le seul à le faire. Les rêves les plus fous sont quelques fois ceux que l'on réalise… ». Une conclusion signée Gérard Houllier.

    Du rêve... à la réalité

    Depuis le temps que le stade de Gerland les attendait… le tirage au sort l'a enfin fait. Les Galactiques seront mardi soir sur la pelouse du quadruple champion de France. Avec 9 Coupes d'Europe des Champions, autrefois des Clubs, le Real est un club mythique. Il a fait rêver dans les années 50… il fait toujours autant rêver aujourd'hui. Sa constellation d'étoiles est une invitation au bonheur, au beau jeu et aux trophées. Cela marche très souvent… mais pas tout le temps. La saison dernière en est la preuve…

    Alors pour débuter leur sixième campagne de Champions League, les Gones vont se coltiner ces extraordinaires madrilènes qui font parfois penser aux basketteurs des Harlem Globe Trotters tant ils donnent l'impression de se soucier plus du spectacle que du tableau d'affichage. Privés de Zidane, Ronaldo et peut-être de Beckham, cela peut-il changer quelque chose aux données de cette rencontre ? Certainement si l'on se fie à la réponse de Gérard Houllier à propos de l'absence, notamment de Ronaldo : « je ne la regrette pas du tout sportivement… ». Sans oublier les propos de Bernard Lacombe : « il faut arrêter de dire que le meilleur joueur au monde, c'est Ronaldinho. Pour moi, c'est Ronaldo, parce qu'il est capable de dormir tout le match et de marquer le but décisif… ». Forcément le Real sans ces deux, voire trois monstres sacrés n'est plus tout à fait le même, malgré la présence de Robinho, Raul, Baptista, Robert Carlos, Guti, Salgado… et le fait que ce collectif n'a débuté la saison que depuis deux rencontres. Mais le passé, l'histoire que représentent ce maillot blanc sont les garants d'un dépassement « obligatoire » de soi. Alors attention, surtout quand les Merengue viennent de subir un camouflet sur leur pelouse en championnat.

    Les Lyonnais savent qu'ils continuent leur période montagneuse, dixit Gérard Houllier, par le Galibier. Il aurait préféré grimper ce col mythique un peu plus tard dans la saison, même s'il ne semble pas vraiment impressionné par le challenge proposé. Après un début de saison placé sous le signe des succès (6 victoires et un nul), les Gones peuvent avoir un mental de feu dopé par le prestige des visiteurs. Jouer le Real un jour dans sa vie… le battre… et se positionner, favorablement, d'entrée pour la qualification aux 1/8èmes de finale.

    Alors inutile de dire que les partenaires de Cacapa et les supporters lyonnais connaissent l'enjeu de cette rencontre ; et les qualités présentes dans le camp en face. Rapidité, technicité, fantaisie compensant le plus souvent les absences défensives et le peu de goût aux tâches ordinaires. Et cette faculté de planter des accélérations « mortelles » après avoir endormi ses adversaires. Il faudra donc se méfier et comme le dit, l'entraîneur olympien, savoir varier son jeu. Le coach nous ayant abondamment parlé dimanche matin des différentes façons de jouer, de s'imposer en notant que ce qui fait la différence au plus haut niveau : la phase de récupération. «Il n'est pas obligatoire d'avoir le ballon pour l'emporter. Regardez le Barca, en Champions League, lors des deux dernières saisons. Elle a été l'équipe qui a eu le plus le ballon… pour quel résultat… Je me souviens aussi d'Arsenal au Bayer Leverkusen. Les Anglais avaient eu à peine un tiers de temps de possession de ballon et ils avaient largement battu les Allemands ». En connaissant la faculté des Espagnols à « coincer la chique », cela peut donner des idées à Juninho et consorts. Quant à l'ancien manager de Liverpool, il devra choisir 18 joueurs parmi les 21 emmenés au vert et son 11 de départ. Un exercice pas évident du tout.

    Ce match a un parfum unique. Cela parlera bien évidemment portugais sur la pelouse ; Cris, Cacapa, Fred, Juninho d'un côté sans oublier Tiago… Robinho, Roberto Carlos, Baptista chez les Galactiques. Il y aura les coups francs de « Juni ». Au Real, ceux de Beckham et de Roberto Carlos ; ce dernier se souvient certainement d'en avoir inscrit un fantastique sur la pelouse de Gerland le 3 juin 97, à Barthez… Il y a tellement à dire avant ces 90 minutes… tellement de symbolique représentée par cette visite… tellement d'attente… qu'il ne faut pas y laisser toute son énergie. Le match débute mardi à 20h 45… le rêve va devenir réalité. Et la belle réalité serait que l'OL batte le Real. cela ne nous semble pas une mission impossible.

    Les Galactiques sont arrivés à Lyon

    Nos reporters, Gab et Guillaume étaient là. Les Galactiques sont arrivés à Lyon à 12h 05. Ils ont traversé le hall de l'aéroport Saint-Exupéry avant de monter dans le bus. Helguera fut le premier à sortir devant Roberto Carlos. Beckham et Guti ayant eu la gentillesse de signer quelques autographes. Pour encadrer cette troupe prestigieuse, en costume gris… chemise blanche et cravate… une présence militaire, policière. Une cinquantaine de curieux attendait les Galactiques, dont Serge, un supporter du Real basé à Genève, en quête d'un autographe de Robinho. Pas le temps de s'attarder… le bus a rapidement quitté l'aéroport pour déposer les madrilènes à leur hôtel situé en centre de ville. Ce bus étant suivi de deux autres bus pour la presse et les VIP. Au fait… David Beckham ne boitait pas en regagnant le bus.


    Conférence de presse madrilène



    A tour de rôle, le capitaine du Real Madrid puis son entraîneur sont venus répondre aux questions de la presse française et espagnole lors de la conférence de presse d'avant match. Raul rassurait ses compatriotes sur son état de santé et sur le revers de samedi, contre le Celta Vigo. Quant à Luxemburgo, il levait le voile sur la motivation naturelle de son équipe et admettait que l'OL partait favori mardi soir.

    Tout d'abord question santé, Raul va mieux, bien mieux. « Mon lumbago a complètement disparu. On espère voir le jour demain contre Lyon et oublier le mauvais pas face au Celta Vigo. C'est derrière maintenant, faisons en sorte que cela le reste. On aborde une toute autre compétition, plus importante, plus historique que le championnat. La saison passée, on s'est beaucoup investi en Champions League, il faut en faire de même cette saison, et ce dès le premier match qui se présente, c'est-à-dire demain.
    Notre but est de retrouver le jeu de l'année dernière ce qui n'a pas été le cas samedi dernier. On a été trop lent et n'étions pas assez vifs pour porter le danger chez l'adversaire. L'entraîneur souhaite que l'on travaille sur l'occupation du terrain afin que l'on utilise plus d'espace.

    Les critiques ? On ne travaille que depuis 2 mois. L'analyse vient trop vite. Si l'on nous critique sur le match accompli samedi, sachez qu'il ne nous convient pas non plus. On sera une autre équipe demain sur le terrain.
    Carew ? C'est un grand footballeur, d'un grand niveau avec beaucoup d'expérience. J'espère qu'il manquera de chance demain et qu'il ne trouvera pas les chemins des filets.
    Robinho ? Très très bon joueur. Jeune, brillant, déséquilibrant même. C'est facile de jouer à ses côtés. Ne faisons pas de fixation sur lui, laissons lui le temps de s'adapter et pensons ‘équipe'. »

    Luxemburgo ne compte pas faire de grands changements par rapport à l'équipe de samedi dernier face au Celta Vigo. Il n'y a pas eu « que des erreurs » selon le coach du Real avant qu'il n'avoue « ne changer que certains détails mais pas les grandes lignes. La motivation ? Elle est naturelle dans cette compétition, quel que soit l'adversaire. Lyon est invaincu depuis le début de la saison mais nous ne sommes pas effrayés des 90 minutes qui nous opposeront. 1h30, ce n'est pas une saison même si pour moi, l'Olympique Lyonnais part favori au coup d'envoi.

    Les critiques ? On ne change pas les choses d'après ce que pensent les gens mais en fonction des besoins de l'équipe. Demain sera un tout autre match, l'OL n'est pas le Celta Vigo. On s'organise selon l'adversaire du jour et ce soir, je ne peux pas dévoiler à la presse comment je vais gérer mon équipe face à l'OL.
    Des points faibles ? Ceux qui pensent que la défense est notre point faible verront bien demain si ce secteur est une lacune.




    La presse s'emballe... Lyon-Real Madrid est sur toutes les bouches et dans tous les journaux. La presse ne parle que de ça. Morceaux choisis dans la presse nationale et espagnole.

    L'EQUIPE…. Titre à la UNE… LYON VOIT GRAND…

    Le quotidien sportif consacre 4 pages à ce match. A lire une longue interview de Malouda, un passage : « ça m'arrange que Zidane ne joue pas. J'ai de la sympathie pour lui mais ce soir nous sommes adversaires… » ensuite Vincent Duluc analyse ce duel avec cette constatation : « Il semblerait presque logique que l'OL puisse battre ce Real-là. C'est-à-dire si Lyon a grandi…. »
    L'Equipe donne une place aux brésiliens du REAL qui jugent leurs compatriotes Lyonnais. Robinho dit de FRED : « il me rappelle Ronaldinho. » Roberto CARLOS dit de Juninho : « il a vraiment une qualité de frappe exceptionnelle… »
    Enfin dernière page avec cette question : « LYON peut-il être considéré comme l'un des favoris de la Ligue des Champions ? » Parmi les réponses celle de Vicente Del Bosque, vainqueur avec le Real de Madrid, en tant qu'entraîneur, de la Ligue des Champions 2000 et 2002 : « Lyon a le moteur, le châssis et les bons pneus. »

    AUJOURD'HUI EN France… LA UNE avec une photo montage : un face à face entre Juninho et Robinho… « Lyon rêve de faire chuter le Real… »

    LIBERATION… Prend un peu de recul et analyse plus le banc lyonnais, l'effectif des champions de France qui est impressionnant remarque Olivier Bertrand : « si l'année dernière il manquait d'attaquant maintenant ils en ont 2 superpuissant… »

    LE PROGRES… transforme sa première page avec que des photos d'identité, de supporters de l'OL… « tous derrière leur club… »
    En pages sport… le match est décortiqué : des statistiques, des entretiens. Parmi les déclarations celle de Jean-Michel AULAS, un extrait : « On peut comparer l'OL à une start-up qui partant de rien, a su créer ses propres richesses et d'ajouter, l'opposition, ce serait la start-up du futur face à la multinationale du passé et de maintenant. »

    La presse gratuite… suit l'évènement….

    20 MINUTES… à la Une… Deux mots tout simple « Allez Lyon… » et de dire l'OL s'attaque sans complexes aux Galactiques…

    LYON PLUS… en pages intérieures, « Ouverture Royale pour Lyon… »
    Du côté espagnol…

    Marca

    Roberto Carlos : « On a faim de victoires »
    On ne part pas avec un esprit de revancha. On doit gagner un point c'est tout. On droit regarder devant nous, se servir de la défaite et je suis sûr qu'on va voir une équipe différente en ligue des champions. J'espère que grâce à dieu, on aura plus de chance à Lyon que face au Celta Vigo.”


    Raul : “ Lyon a produit le meilleur jeu l'an passé”
    On joue contre la meilleure de la dernière sauson, celle qui a produit le meilleur jeu. Une équipe qui plaît à tout ceux qui aiment le Beau jeu. On joue aussi contre une équipe qui est un bloc, qui a un jeu très rapide, qui passe beaucoup par les ailes et qui a des attaquants imprevisibles. On peut s'attendre à un match de qualité et très ouvert.

    AS

    Juninho est le Galactique de l'OL

    L'autre grand objectif du club est de gagner le cœur du public français qui pour le moment s'enthousiasme plus pour un match de Marseille en Intertoto que pour un match de Lyon en Ligue des Champions. Battre Madrid l'aiderait bien dans ce domaine. Ils ont les joueurs pour le faire. Coupet est le meilleur gardien de France. Cris est un défenseur central de confiance. Diarra est un monstre au milieu de terrain et Juninho est le galactique de l'OL. Avec la venue de Madrid, Lyon a l'occasion de démontrer que son équipe n'est pas seulement un outsider de la Ligue des Champions mais un candidat au titre. Ce serait la grande nouveauté.

    El Pais

    Fred, la dernière recrue, est la seconde promesse du pays derrière Robinho

    Il est le deuxième transfert le plus cher de l'histoire du club après celui d'Anderson. Il s'appelle Fred et c'est un mangeur de but. Lors de la dernière saison, il a marqué 40 buts en 43 matches au Brésil où il est considéré comme la plus belle promesse du pays après Robinho. On affirme déjà qu'il est dans la lignée de Ronaldo qui a joué comme lui à Cruzeiro.


    Lyon 3-0 Madrid

    Réactions... Réactions... Réactions...



    Jean-Michel Aulas :
    C'est un grand moment pour l'OL, pour ceux qui y travaillent, pour les supporters...
    Battre le Real Madrid, c'était un rêve, mais le battre 3-0 ! On a fait un très bon match, comme l'a dit l'entraîneur madrilène, le Real a bien joué.
    C'était un match formidable, une belle maitrise du jeu en première période, une ou deux occasions en seconde. C'est une étape importante franchie par le club ce soir.
    On a fait preuve d'une grande maitrise collective, Gérard Houllier avait insisté là-dessus pendant sa causerie. Il a aussi fallu rester calme, on sait que Madrid quand ils sont malmenés, ont tendance à un peu pourrir le jeu.
    Mais ce soir Lyon a beaucoup impressionné par sa maitrise collective, notamment les présidents de clubs qui étaient présents, comme Gervais Martel. Les joueurs ont non seulement été très bons techniquement, mais ils ont également montré une belle volonté collective. Ils ont un projet collectif, ancré au fond de leur tête, au fond de leur coeur. C'est la force de l'OL, et aussi le résultat d'un formidable travail de Gérard Houllier et de son staff.
    Maintenant attention, Bordeaux va nous attendre samedi, ils voudront battre ceux qui ont faut tomber le grand Real. Be Careful !

    Florent Malouda :
    Il faut ce soir rendre hommage à toute l'équipe. On avait un rendez vous à ne pas rater ce soir, un grand moment dans l'histoire de Lyon. On avait du respect pour cette équipe, on est conscient de sa valeur, mais on savait aussi les problèmes que l'on pouvait leur poser. Respect et détermination donc.
    Le public ? Ils ont camper pour avoir des places ! Ils nous ont soutenu de bout en bout, une véritable communion. Ce soir, il y avait tout, les buts, le résultat et le public qui a enflammé Gerland !
    Il reste des matchs à jouer, si on reconduit ces performances, si on garde la tête froide.. On pourra voyager.

    Benoît Pedretti :
    C'est une grande soirée ! Les supporters ont pris beaucoup de plaisir, le spectacle a été extraordinaire ce soir, une grosse fête ! On a tout vu ce soir, des buts, du jeu, une défense solide, il faut garder ça. Il y a un super groupe, il y a tout pour réussir. Maintenant, on ne peut pas trop savourer, il y a un match important samedi. Il faudra se remettre au boulot ! C'est presque un peu cruel pour nous !


    Claudio Caçapa :
    C'est une soirée magnifique pour les supporters. On a fait un coup ce soir ! Personne n'y croyait trop avant la rencontre, mais on a montré qu'on était capable de faire quelque chose. Avec les nouveaux, on n'a pas encore beaucoup joué ensemble, mais on a déjà l'impression que ça fait 2-3 ans, on a gardé l'ambiance de l'an dernier. Gagner la Champions League ? J'espère ! Mais il faudra aussi avoir de la chance. Pensons d'abord à nous qualifier...

    Cris :
    Si j'ai mal ? Non je ne sens rien. Je suis costaud !
    C'était un match difficile ce soir, l'équipe avait un objectif, gagner ce match. Tout le monde était en communion ce soir, les joueurs, le public, c'était vraiment un beau match. Robinho ? Il est très habile, très léger, il peut mettre en difficulté n'importe quelle équipe, mais on a su faire un bon marquage, ce qui a fait la différence. Gagner la Champions League ? Bien sûr ! C'est difficile, il y a de grandes équipes, mais ça va le faire !

    Les conférences de presse des coachs


    Gérard Houllier:
    La première mi-temps a été très équilibrée, très bonne. Ils ont un peu plus poussé en seconde période. On s'y attendait, il fallait faire preuve de pas mal de densité, en faisant un minimum de fautes. je retiens un match spectaculaire, et on a battu un très bon Real Madrid. On a eu la réussite à un moment clé, sur coup franc, Juninho a tout changé. Notre équipe a très bien joué.
    Aujourd'hui c'est un moment magique, il faut en profiter. il ne fallait pas être inhibé par l'évènement. les joueurs ont montré un beau football, ça aurait preque pu faire 6-3 pour nous ! En terme de spectacle, pour les supporters, c'était un match interessant.

    Vanderlei Luxemburgo:
    L'OL marque sur sa première occasion, ils sont très forts sur coup de pied arrêtés. C'est une très bonne équipe. S'ils ont eu de la chance ? Non, de l'efficacité. Ils ont deux occasions, ils marquent deux fois, nous on n'a pas su marquer. On vient de perdre deux matchs, mais je ne suis pas inquiet, juste triste. Mais, les compétitions ne font que commencer.

    Au royaume du collectif et du talent individuel


    Il est 23h30 mardi soir. Grégory Coupet regagne sa voiture en traînant son énorme sac. « Greg » s'arrête pour discuter avec Dominique Cassagrande, l'ancien gardien de Nantes, du PSG, de St-Etienne et un petit groupe de personnes qui savoure le succès lyonnais. « Vous avez du vous régaler… Quel match ! Sur le coup franc de Beckham, j'ai de la chance ; je pars de l'autre côté. Collectivement, nous avons été costauds. Vous avez vu la performance de Tiago. J'espère que tout le monde l'a notée. Il n'est pas spectaculaire, mais il est vraiment précieux. Makelélé me l'avait dit que c'était un super. D'ailleurs il me fait penser à lui… Ce succès est fantastique, mais nous n'avons pas le temps de trop savourer. Et puis en allant à Bordeaux samedi, cela nous laissera dans un contexte de haut niveau… C'est bien ».

    Une fois encore, Grégory a sorti un match de très haut niveau. 11 arrêts significatifs dont 2 décisifs ; des sorties aériennes d'une autorité sans faille ; des interventions au sol d'une précision diabolique… le ballon lui collait littéralement aux gants mardi soir ; et pourtant Roberto Carlos ou autre Beckham avaient sorti l'artillerie lourde. Au total, les Espagnols ont tiré 19 fois dont 11 frappes cadrées. L'un des meilleurs gardiens au monde a eu aussi cette baraka qui sied aux plus grands. Un « Greg », bien sûr, sans oublier tous les autres. Le collectif olympien a livré une partition haut gamme avec et sans le ballon, faisant preuve d'un énorme réalisme. Contre le Real, l'OL a montré un tout autre visage que celui de ses précédentes prestations. L'OL a été présent du début à la fin. La seconde période, où les Madrilènes ont eu le plus souvent la possession du ballon fut un modèle d'abnégation, de pressing, d'intelligence tactique. Comme l'avait si bien relevé Gérard Houllier dimanche matin : il ne suffit pas d'avoir le ballon pour l'emporter ! Quant au premier acte, il fut dominé par les Gones, même si les Galactiques auraient pu marquer au moins un but. Rémi Garde avait dit que ce match se gagnerait sur les coups de pied arrêtés… l'ancien Gunner avait vu juste.


    Alors bien sûr, Juninho a débloqué une fois encore la situation avec ce pied droit précis comme une horloge suisse. On a beau le connaître, il arrive encore à ses fins. « Juni », roi des coups francs, mais aussi dans le jeu. Le journal AS l'avait surnommé le Galactique de Lyon. Et puis, on a retrouvé Cris. Enorme le Brésilien. Tour à tour, Gendarme, pompier, gladiateur, le défenseur brésilien avait mis les barbelés dans sa zone avec un message écrit en grosses lettre : ce soir vous ne passerez pas. Et dire que samedi dernier, il quittait la pelouse sur une civière. A la question, as-tu eu mal ce soir, il répondit : « Non… je suis costaud ».

    Costauds, ils l'ont été. Wiltord a tout donné au point d'avoir les cannes en coton et le souffle court à 10 minutes de la fin… Diarra a baladé son incroyable vitalité aux quatre coins du terrain… Et nous pourrions continuer ainsi en citant tous les joueurs du groupe. Le groupe, cette notion qui tient tellement au cœur de Gérard Houllier, entraîneur toujours invaincu en 8 rencontres officielles. L'OL a « balayé » le Real Madrid dans un énorme élan de générosité collective rehaussé de tant de talents différents. Ce talent, les supporters l'ont eux aussi exprimé du début à la fin en commençant par un tifo grandiose. On ne sait pas si l'Olympique Lyonnais remportera un cinquième titre de champion de France de rang ; s'il ira au Stade de France en mai prochain… mais hier soir, cet Olympique était au royaume des géants et peu importe les absences de Zidane, Ronaldo ; le manque de préparation collective des Blancs...

    Désormais, il n'y a qu'un souhait à avoir : pourvu que cela dure. Pas le temps de déguster cette nuit étoilée… tout recommence samedi après-midi à Bordeaux avant de recevoir Lens, d'aller à Nantes et de retrouver la Champions League en Norvège dans un match au sommet du groupe F, puisque Rosenborg a pris les 3 points en Grèce. Cet OL – Real a une conséquence fâcheuse. Laquelle ? Il nous rend impatient d'être au prochain match des Lyonnais… la gourmandise n'est pas toujours un pêché !

    Les Lyonnais sur une autre galaxie !



    Nous y voilà ! Une affiche comme celle là, depuis le temps que les lyonnais en rêvent… Aujourd'hui, on s'aperçoit que les choses vont vite, très vite. Depuis ce tirage qui nous permettait de passer du rêve à la réalité, les semaines se sont transformées en jour, les jours en heures… en minutes…avant le coup d'envois donné par l'italien Mr. De Santis.
    Cette rencontre est pour l'OL une affiche idéale pour ouvrir la Ligue des Champions 2005-2006 et grandir… encore grandir. La route sera longue pour tous jusqu'au stade de France. Cette route ressemble plus à un 400 mètres haie qu'à un parcours de santé, soit, mais l'OL ne manque pas d'arguments pour rivaliser face aux galactiques, aux grecs et aux norvégiens pour enfin obtenir ce précieux billet pour les 1/8ème de final.

    Des Merengue dans le doute suite à leur dernière prestation en Liga sont privés de 2 éléments clefs dans leur dispositif : Ronaldo et Zidane, mais attention à la bête blessé. Beckham est bel et bien présent dans le 11 de départ et évoluera aux côtés de Pablo Garcia et Gravensen au milieu. Baptista, celui dont on entend beaucoup parler ces derniers temps prend la place de Zizou.
    Le coach lyonnais, de son côté, ne change que l'attaque par rapport au dernier match des olympiens face à Monaco. Carew, Wiltord et Malouda font souffler Fred, Govou et Ben Arfa. Cris, annoncé incertain, est à l'heure au rendez-vous.

    Dans un Gerland Archi-comble, Carew, à qui la vitesse ne manque pas, ouvre les débats dès la première minute de jeu et obtient un corner sans suite. Robinho, sur son premier ballon nous montre l'étendu de son élasticité avant de voir sa frappe contrée par Cris (3'). Mr De Santis a vu une faute et siffle un coup franc juste aux abords de la surface de réparation… Beckham frôle le montant de Coupet (4'). Rebelote 3 minutes plus tard. Roberto Carlos tente sa chance des 20 mètres en tirant un boulet de canon à ras de terre mais cette deuxième tentative passe toujours du mauvais côté du montant. On passe de l'autre côté, Malouda adresse un mini centre, Wiltord se jette et manque le but d'un bout de crampon (8'). L'arbitre est très sollicité en ce début de rencontre. Diarra se jette devant Robinho (10'), Caçapa devant Beckham (11') au tour de Réveillère devant Robinho (12')… et encore Diarra, puis Cris coupe un centre de Beckham devant la tête de Robinho avant que Coupet ne soulage tout le monde sur le corner (17'). Juninho s'exerce dans son exercice préféré (19'). Salgado fait barrage de la main et écopera d'un jaune. Le coup franc se rapproche. Sur sa seconde chance, « Juni » dépose le ballon devant la cage de Casillas et Carew fait chanter Gerland de la tête (20').

    Les blancs accélèrent, Berthod titillé par Beckham dans son périmètre prend du jaune (22'). Coupet, aidé par la barre et d'un excellent réflexe sauvera les siens du danger amené par Roberto Carlos et Raul (23'). Le jeu se durcit, Gravensen puis Pablo Garcia sévissent sur Juninho. Ce but de retard fait que l'on a plus à faire à un Real de destruction que de création. Diarra, fauché dans les 35 mètres donne à Juninho une occasion de se venger sur une troisième tentative. L'artiste ne plaisante pas et inflige à Casillas un deuxième supplice d'un coup de pâte dont lui seul à le secret (26'). Gerland chante encore lorsque Malouda tente la retournée que le gardien des galactiques récupère sans problème (27'). Cris puis Caçapa ferment la porte à Raul qui était moins une (29'). Wiltord servit par Réveillère offre le troisième but aux Gones après une demi-heure de jeu. Le capitaine courage de l'OL se jette pour détourner un coup franc de l'anglo-saxon en corner avant que Coupet n'efface les facéties de Raul. Les Merengue redoutent les frasques de « Juni » et commettent l'irréparable dans la surface de réparation (40'). Casillas brille enfin après 40 minutes de jeu en plongeant du bon côté la main ferme. Coupet, lui, brille toujours en repoussant le danger (43') et Réveillère tien bon jusqu'à la délivrance de l'arbitre qui siffle la fin de la première mi-temps sur ce score de 3 buts à 0 pour l'Olympique Lyonnais… magique !

    A match pas comme les autres, ambiance pas comme les autres. Les 40 309 supporters ont été à la hauteur du spectacle proposé par les Olympiens durant cette première période… et ne lèvent pas le pied en seconde.
    A la reprise, Baptista oblige Coupet à se coucher à l'entrée de la surface (48'). Dans la minute qui suit, Malouda allume un pétard au dessus de la cage de Casillas alors que Roberto Carlos oblige Coupet à dégager des 2 poings une frappe violente. Robinho essaie de la jouer solo aux abords de la surface avant que Djila ne le fauche juste devant la ligne, prenant du jaune au passage (51'). R.Carlos laisse à Beckham le soin de s'élancer pour frapper le coup franc et voit le tir de son coéquipier repousser par le dos de Malouda (51'). Coupet est toujours aussi magistral devant Raul (59') et Casillas se montre plus méfiant devant les frappes « Juninesques » (60'). Malouda part dans des arabesques et s'effondre devant le bon retour de Ramos (63').
    Les Madrilènes tentent par diverses manières de tromper Coupet, imperméable. Alternant les pénétration de Robinho (66') et Raul (75', 76') avec les frappes lointaines de R. Carlos (71') mais la défense lyonnaise tien bon. Le travail défensif des Olympiens est remarquable. Caçapa et Cris forment un verrou inébranlable. Berthod et Réveillère font preuve d'une solidité irréprochable face aux alertes de R. Carlos, Beckham, Baptista et autres détracteurs…
    Avant d'entrer dans le dernier quart d'heure, Houllier change Carew et Wiltord pour Fred et Govou. Les Lyonnais multiplient les beaux mouvements et propose un jeu digne de la plus belle des compétitions. Pour les 5 dernières minutes, Tiago, après un travail héroïque, est remplacé par Pedretti pour ses 5 premières minutes en Champions League.

    Après une belle remontée lyonnaise, Fred se fraye un chemin et frôle le montant de Casillas (87'). Le 4ème n'était pas loin. Les arrêt de jeu active Robinho qui procède à ses derniers dribbles diaboliques mais Caçapa cadenasse. Beckham s'énerve sur Govou et prend du jaune. L'arbitre arrête les débats. Ces 90 minutes de bonheur sont passées vite… très vite. Le spectacle proposé par les Lyonnais était de taille. Prudent et vigilant devant les Galactiques, les Lyonnais l'emportent grâce à 3 buts inscrits en l'espace de 10 minutes de folie avant de gérer le résultat. Lyon prend la tête du groupe F devant Rosenborg et laisse la maison blanche dans le doute et s'ouvre la voie royale.

    La feuille de match



    Mardi 13 septembre ; Lyon-Real Madrid 3-0
    Ligue des champions - 1ère phase - 1ère journée - Groupe F
    A Lyon (stade de Gerland), Lyon (FRA) bat le Real Madrid (ESP) 3 à 0 (mi-temps: 3-0)
    Terrain: bon ; Temps: doux ; Spectateurs: 40.309 ; Arbitre: M. De Santis (ITA)

    Buts : Lyon: Carew (21), Juninho (26), Wiltord (31)



    Avertissements :
    Lyon: Berthod (23), M. Diarra (52)
    Real Madrid: Salgado (20), Pablo Garcia (39), Beckham (90)

    Lyon : Coupet - Réveillère, Cris, Caçapa, Berthod - Tiago (Pedretti 86), M. Diarra, Juninho - Wiltord (Govou 80), Malouda - Carew (Fred 72)
    Real Madrid : Casillas - Salgado, S. Ramos, Helguera,


    FIN JOURNEE 1 - GROUPE F

    Pts J G N P bp bc +/-

    1 Lyon 3 1 1 0 0 3 0 3
    2 Rosenborg BK 3 1 1 0 0 3 1 2
    3 Olympiakos 0 1 0 0 1 1 3 -2
    4 Real Madrid 0 1 0 0 1 0 3 -3

    Photos by flepi : http://olweb.fr/forum/viewtopic.php?...3e6a5534bb3164

    Rosenborg - Lyon
    L'OL est donc en tête de son groupe après sa splendide victoire sur le Real Madrid par 3 buts à 0.

    Et c'est à Rosenborg que les hommes de Gérard houllier se déplaceront pour le compte de la seconde journée d'UEFA Champions League.

    Lyon - Olympiakos


    Olympiakos - Lyon


    Real Madrid CF - Lyon


    Lyon - Rosenborg


    .....ICI C'EST LYON.....

  • #2
    Ok !!! Le Topic legendaire!!!

    1er a ecrire!!!

    Et dire que je vais aller a ce match gratos! Alors que des gens se font chier a faire la queue!!!!! Mouhahahahhaa...


    Rhmmm pardon

    Commentaire


    • #3
      vivement mardi soir et déjà samedi aprém ... je suis en manque de l'OL ...

      ps : joli topic 8)

      Commentaire


      • #4
        OL / ASM & OL / REAL , sa va on s'plein pas 8)

        Commentaire


        • #5
          Bien joué ! Ca met dans l'ambiance !

          Quoi ? Comment ça y'a l'ASM entre temps ? C'est qui eux ?
          ¤¤ Desole pour les accents, c'est pas moi c'est Qwerty ¤¤

          Commentaire


          • #6
            S'il manque des choses sur mon premier message..envoyez

            Commentaire


            • #7
              Bravo akheme... :D

              Impériale et gigantissime ton entrée en matière du topic !!! Vraiment génial ! Merci ! 8) 8)
              La photo sur "Détruire la légende pendant 90 minutes" est tout simplement digne et à la hauteur de l'événement et très belle !! 8)

              Oups je suis le cinquième à poster (quel privilège...) et je sens que ce topic va être un des plus gros et même plus important en nombre que celui des transferts.

              Commentaire


              • #8
                Akheme ton topic est vraiment Génial, j'espere que ce match le sera tout autant... :D :!:
                Je crois qu'il manque rien


                http://bit.ly/4nEKNy

                Commentaire


                • #9
                  Ton topic est top...
                  Merci pour cette présentation ça me mets bien de l'eau dans la bouche.
                  http://www.tipster-syndrom.com

                  Commentaire


                  • #10
                    Merci..! mais je n'ai pas fini 8) ..

                    Commentaire


                    • #11
                      yeeeeeeepaaaaaaaaaaaaaaaaa le match que j'attendais depuis si longtemps enfin


                      magnifique post mais pk coupet pleure sur la photo????

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par mike_92
                        yeeeeeeepaaaaaaaaaaaaaaaaa le match que j'attendais depuis si longtemps enfin


                        magnifique post mais pk coupet pleure sur la photo????
                        c'est un chef d'oeuvre du coté technique qui faut aller leur demander

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Akheme
                          Envoyé par mike_92
                          yeeeeeeepaaaaaaaaaaaaaaaaa le match que j'attendais depuis si longtemps enfin


                          magnifique post mais pk coupet pleure sur la photo????
                          c'est un chef d'oeuvre du coté technique qui faut aller leur demander

                          Commentaire


                          • #14
                            vive c/c d'olclan... :roll:


                            j'ai hate !!!

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par mike_92
                              yeeeeeeepaaaaaaaaaaaaaaaaa le match que j'attendais depuis si longtemps enfin


                              magnifique post mais pk coupet pleure sur la photo????
                              il me semble que c'est lors de la final de la coupe des confédérations, il pleure pour Foé... :|

                              Commentaire


                              • #16
                                Détruire la légende pour pouvoir écrire celle de l'Olympique Lyonnais.

                                Une affiche magnifique à Gerland, j'espère que tous les supporters
                                présent seront à la hauteur de l'évènement (je serais devant ma télé :( ), une ambiance digne d'un Gerland en ébulition, comme ça l'a été contre le celtic, l'inter, ou le barça. Comme ça j'entendrais pas Larqué et Gilardi.

                                Très bon topic. J'ai hate d'être mardi, en espérant que samedi l'entrainement se passera bien

                                Commentaire


                                • #17
                                  C'est bete, on aura peut etre droit a un Real sans Zizou qui vient de se blesser avec les bleus. Après Ronaldo suspendu, ça ferait quand meme deux monuments du foot en moins a Gerland
                                  Mais bon il y aura deja pas mal d'etoiles sur la pelouse, et si ça peut nous aider
                                  Par contre je vois déjà les titres de ces salau.ds de médias en cas de victoire "Lyon bat un Real affaibli"...domage donc.

                                  Commentaire


                                  • #18
                                    Allez l'OL !
                                    Oh les gars, à 0-1 on est censé chanter plus fort...

                                    Commentaire


                                    • #19
                                      Envoyé par PK69Nico
                                      C'est bete, on aura peut etre droit a un Real sans Zizou qui vient de se blesser avec les bleus. Après Ronaldo suspendu, ça ferait quand meme deux monuments du foot en moins a Gerland
                                      Mais bon il y aura deja pas mal d'etoiles sur la pelouse, et si ça peut nous aider
                                      Par contre je vois déjà les titres de ces salau.ds de médias en cas de victoire "Lyon bat un Real affaibli"...domage donc.
                                      l'exploit n'est pas de les battre a Gerland, mais a Santiago Bernabeu...
                                      Oh les gars, à 0-1 on est censé chanter plus fort...

                                      Commentaire


                                      • #20
                                        Envoyé par mavax
                                        Envoyé par PK69Nico
                                        C'est bete, on aura peut etre droit a un Real sans Zizou qui vient de se blesser avec les bleus. Après Ronaldo suspendu, ça ferait quand meme deux monuments du foot en moins a Gerland
                                        Mais bon il y aura deja pas mal d'etoiles sur la pelouse, et si ça peut nous aider
                                        Par contre je vois déjà les titres de ces salau.ds de médias en cas de victoire "Lyon bat un Real affaibli"...domage donc.
                                        l'exploit n'est pas de les battre a Gerland, mais a Santiago Bernabeu...
                                        c'est vrai mais quand tu vois ça :

                                        Palmarès :
                                        - 3 Coupes Intercontinentale
                                        - 1 Super Coupe d'Europe
                                        - 9 C1
                                        - 2 C3
                                        - 2 Coupes Latine
                                        - 6 Super Coupe
                                        - 29 Championnats
                                        - 17 Coupes

                                        et leur effectif, tu peux etre aux anges rien que de les battre 1-0 chez toi par un penalty a la 93eme...

                                        Commentaire


                                        • #21
                                          Envoyé par PK69Nico
                                          C'est bete, on aura peut etre droit a un Real sans Zizou qui vient de se blesser avec les bleus. Après Ronaldo suspendu, ça ferait quand meme deux monuments du foot en moins a Gerland
                                          Mais bon il y aura deja pas mal d'etoiles sur la pelouse, et si ça peut nous aider
                                          Par contre je vois déjà les titres de ces salau.ds de médias en cas de victoire "Lyon bat un Real affaibli"...domage donc.
                                          c'est rien pour zizou il sera là :!:

                                          Commentaire


                                          • #22
                                            Akheme je proteste pour le "ici c'est Lyon" c'es copyright ca :|

                                            Commentaire


                                            • #23
                                              Envoyé par papaddy
                                              Bien joué ! Ca met dans l'ambiance !

                                              Quoi ? Comment ça y'a l'ASM entre temps ? C'est qui eux ?
                                              L'AS Minguettes... si je ne m'abuse... :roll:

                                              Commentaire


                                              • #24
                                                tiens je viens de voir sur foot365 qu'ils ne sont pas au courant que Ronaldo est suspendu pour 2 matchs en LC et donc absent à Gerland...


                                                http://www.football365.fr/depeches/story_183968.shtml

                                                Commentaire


                                                • #25
                                                  un gros match en perspective, mais n'oublions qd meme pas nos amis Grecs et Norvegiens.
                                                  Le Real c'est bien beau, mais la qualif passera aussi par des victoires contre les grecs et norvegiens.

                                                  Commentaire

                                                  Chargement...
                                                  X