Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le topic des Cahiers du Football

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Philou
    a répondu
    Les trois questions en off qui n'ont pas été diffusées

    - Votre restaurant préféré?
    PD : Chez Gustave, pour l'exaltation des papilles que suscite invariablement ses brochettes de lotte aux morilles façon Gustave.
    JMA : Hippo pour la rapidité du service, et les petites choses passionnantes qu'on apprend en lisant les sets de tables en papier.

    - Le meilleur prêt-à-porter?
    PD : Hugo Boss, pour nous, les boss.
    JMA : Celio, pour la compétitivité de ses prix – et parce qu'on est en train de discuter d'un prestigieux contrat de sponsoring entre l'OL et cette marque de renommée mondiale. Et je sais que c'est une marque qui fait rêver nos supporters, surtout nos ultras qui sont fans de C&A mais aimeraient tellement pouvoir se payer un trois pièces Célio un après-midi de soldes.

    - Votre position favorite en amour?
    PD: La position du girafon mozambicain. Parce que... enfin, vous voyez quoi. Un girafon je vous dis (clin d'oeil).
    JMA: Le missionnaire, car c'est un investissement juste, progressif et raisonné qui assure l'inéluctabilité de l'orgasme. Je me laisse très exceptionnellement tenter par une levrette claquée, comme ce jour où j'ai discuté profondément avec Abramovich du dossier Malouda.

    Laisser un commentaire:


  • Bob M69
    a répondu
    Trois minutes fraîches : http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2758

    La séquence est diffusée durant l'avant-match de Lorient-Marseille. Raynald Denoueix et Christian Gourcuff sont dans un bureau. Les polémiques sur les banderoles et sur l’arbitrage tombent à l’eau. On y parle football, conception du jeu, et, comme par enchantement, les propos pertinents fusent. "Comme le jeu est dynamique, ça veut dire qu’on s’interdit de marcher. On doit pratiquement s’interdire de marcher" insiste Gourcuff. "Interdit d’être arrêté, interdit de donner arrêté, interdit d’arrêter le ballon. Rien qu’avec ça, tu fais des jeux des exercices, et ça change tout", précise Denoueix.
    Gourcuff : "En fonction du positionnement du ballon, chacun doit connaître sa position".
    Denoueix : "C’est dur hein! T’as des joueurs, pour eux c’est l’inverse: le repère c’est l’adversaire".

    Dans un football où l'on déplace des "blocs bien organisés" sur un échiquier de marbre, on entend des mots rares: "En situation offensive, le bloc se déforme et il y a des relations plus riches. On ne recherche pas les duels. Le contact avec l’adversaire est pratiquement proscrit. Jamais je ne ferais une séance de tacles. Plutôt le quadrillage, rester debout, les couvertures" (Gourcuff).
    Le jour où Canal se décidera à remplacer la demi-heure hebdomadaire de polémiques arbitrales stériles par une demi-heure de ce tonneau, nous n’aurons pas de plus vive impatience dans la semaine que de regarder les Spécialistes.

    :oui: :oui: :oui:

    Laisser un commentaire:


  • lyonboss80
    a répondu
    Envoyé par Miss-OL-Juni
    exellent :grn:
    Excellent effectivement!:grn:

    Laisser un commentaire:


  • Miss-OL-Juni
    a répondu
    Envoyé par hyunkel_08


    Tu te rappelles du plan pour s'évader d'ici, hein? Toi t'es Bodmer et moi je suis Keita. Courage, on va y arriver, à Lyon.
    :mdr: :mdr:
    exellent :grn:

    Laisser un commentaire:


  • hyunkel_08
    a répondu


    Tu te rappelles du plan pour s'évader d'ici, hein? Toi t'es Bodmer et moi je suis Keita. Courage, on va y arriver, à Lyon.
    :mdr: :mdr:

    Laisser un commentaire:


  • Philou
    a répondu
    Envoyé par lestatino
    Et encore je dirais plus qu'il n'y a que 3 grands championnats: anglais,espagnols et italiens.
    A l'heure actuelle c'est très juste.
    C'est un éternel sujet où se mélange puissance des clubs au niveau national, qualité de jeu de la ligue, palmarès des gros clubs au niveau national, palmarès des clubs au niveau international, palmarès de l'équipe nationale (et le ratio joueur de la ligue et joueur à l'étranger, puissance économique du pays, avantage fiscaux) et passion autour du ballon

    L'Angleterre c'est gros clubs financiers, gros palmarès, grosse puissance éco et fiscale mais 1 seule cdm, passion
    Espagne: clubs au top, nationale aux fraises, fiscalité avantageuse, passion
    Italie: clubs et nationale au top, qualité chiant.e, fiscalite ok mais droit tv plus solidaires avec perte annoncée de la puissance fiancière, passion

    Allemagne: bayern+mannschaft puis peau de zob, ligue attrayante, passion

    France: 1 club par décennie (et encore jusqu'à l'OM cette domination n'était qu'exclusivement nationale, d'ailleurs aujourd'hui aussi)+1 cdm avec les 3/4 des joueurs à l'etranger, 1ldc, 1 c2 qui n'existe plus et plafonnage en 1/8-1/4 de ldc au mieux. une finale de temps en temps histoire de dire "coucou on existe". fiscalité à chi.er, passion? ouais à l'OM, verts, lens et à l'heure actuelle à lyon (j'attends de voir la periode de declin pour confirmer ou infirmer ça)

    le reste (portugal, ecosse, hollande) : passion, histoire, palmares mais aussi peu que le football en france aujourd'hui.

    Laisser un commentaire:


  • hunkle
    a répondu
    Envoyé par Philou
    Il n'y a pas de top 5 car la France n'est pas une grande nation de football: 1cdm+2cde en nationale, 1ldc+1 feu c2: c'est peanuts quand même comparé aux autres Grands.
    Ca fait mal à l'orgueil mais depuis Bosman la France est au niveau...........du Portugal (de rien Tastane)

    Le top 5 n'est qu'un moyen de flatter l'égo national....et Aulassien ;)
    Exactement. Il y a 3 grands championnats et c'est tout. Même l'Allemagne vaut pas grand chose...un peu plus que la France mais loin de l'Italie, l'Espagne et l'Angleterre.

    Laisser un commentaire:


  • lestatino
    a répondu
    Envoyé par Philou
    Il n'y a pas de top 5 car la France n'est pas une grande nation de football: 1cdm+2cde en nationale, 1ldc+1 feu c2: c'est peanuts quand même comparé aux autres Grands.
    Ca fait mal à l'orgueil mais depuis Bosman la France est au niveau...........du Portugal (de rien Tastane)

    Le top 5 n'est qu'un moyen de flatter l'égo national....et Aulassien ;)
    Et encore je dirais plus qu'il n'y a que 3 grands championnats: anglais,espagnols et italiens.

    Laisser un commentaire:


  • Philou
    a répondu
    Envoyé par Euggy 69
    Les "futurs" SEPT titres de l'OL sont un record OUI, piur l'un des 5 grands championnat européen que sont l'allemagne, l'angleterre, la France, l'Italie et l'espagne. Tous les autres pays sont des championnats Tiers d'une assez immense pauvreté, bien au delà de la L1 et n'entre même pas dans le quota uefa pour les places en LDC...

    l'écosse? un championnat à 2 matchs aller et 2 match retour, 2 équipes majeures, mais un championnat qui arrive, malgré 2 équipes de standing, bien loin derrière les 5 championnat précité et qui ne peut de toute façon pas prétendre à se dérouler comme les autres championnats à 18 ou 20 clubs il est donc hors concours.;)
    Il n'y a pas de top 5 car la France n'est pas une grande nation de football: 1cdm+2cde en nationale, 1ldc+1 feu c2: c'est peanuts quand même comparé aux autres Grands.
    Ca fait mal à l'orgueil mais depuis Bosman la France est au niveau...........du Portugal (de rien Tastane)

    Le top 5 n'est qu'un moyen de flatter l'égo national....et Aulassien ;)

    Laisser un commentaire:


  • Roger Hanin
    a répondu
    Envoyé par Euggy 69
    Les "futurs" SEPT titres de l'OL sont un record OUI, piur l'un des 5 grands championnat européen que sont l'allemagne, l'angleterre, la France, l'Italie et l'espagne. Tous les autres pays sont des championnats Tiers d'une assez immense pauvreté, bien au delà de la L1 et n'entre même pas dans le quota uefa pour les places en LDC...

    l'écosse? un championnat à 2 matchs aller et 2 match retour, 2 équipes majeures, mais un championnat qui arrive, malgré 2 équipes de standing, bien loin derrière les 5 championnat précité et qui ne peut de toute façon pas prétendre à se dérouler comme les autres championnats à 18 ou 20 clubs il est donc hors concours.;)
    Le raisonnement tiendrait si deux clubs écossais n'avaient pas brillé en Europe pendant les neuf titres du Celtic. Un record pour les 5 grands championnats, c'est un oeu arbitraire d'exclure des championnats qui ont gagné plus de coupe d'Europe que le nôtre.

    Laisser un commentaire:


  • Euggy 69
    a répondu
    Envoyé par Alcatel
    Il reste du chemin à faire... :confus:
    Les "futurs" SEPT titres de l'OL sont un record OUI, piur l'un des 5 grands championnat européen que sont l'allemagne, l'angleterre, la France, l'Italie et l'espagne. Tous les autres pays sont des championnats Tiers d'une assez immense pauvreté, bien au delà de la L1 et n'entre même pas dans le quota uefa pour les places en LDC...

    l'écosse? un championnat à 2 matchs aller et 2 match retour, 2 équipes majeures, mais un championnat qui arrive, malgré 2 équipes de standing, bien loin derrière les 5 championnat précité et qui ne peut de toute façon pas prétendre à se dérouler comme les autres championnats à 18 ou 20 clubs il est donc hors concours.;)

    Laisser un commentaire:


  • lyonboss80
    a répondu
    Envoyé par Olimas
    • Bernard Mendy n’a pas commencé à jouer au foot quand il était tout petit, c’est le foot qui était tout petit quand Bernard Mendy a commencé.

    • Bernard Mendy ne craint pas les blessures, ce sont les blessures qui craignent Bernard Mendy.

    • À l'instar des Chicago Bulls qui ont retiré le numéro 23, le PSG a décidé de retirer le nom Bernard Mendy.


    http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2745
    :grn:
    Bernard Mendy comprenait les consignes tactiques de Luis Fernandez.

    :grn:



    • Un jour, Bernard Mendy a dit à Inzaghi : "Lève-toi et marche". Et il n'y a pas eu penalty.

    :mdr:

    Laisser un commentaire:


  • ozefedaykin
    a répondu
    Derniere journée avec classement en relief comparatif des 4 dernieres années :
    http://www.cahiersdufootball.net/art...hp?id=2748&t=1

    (ils ont oublié de préciser que l'écart de l'OL sur Bordeaux est justifié d'une double victoire contre son concurrent... l'écart de 2006 étant beaucoup plus impressionnant)

    Laisser un commentaire:


  • invité
    Invité a répondu
    Envoyé par Olimas
    • Bernard Mendy n’a pas commencé à jouer au foot quand il était tout petit, c’est le foot qui était tout petit quand Bernard Mendy a commencé.

    • Bernard Mendy ne craint pas les blessures, ce sont les blessures qui craignent Bernard Mendy.

    • À l'instar des Chicago Bulls qui ont retiré le numéro 23, le PSG a décidé de retirer le nom Bernard Mendy.


    http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2745
    :grn:
    Pas mal :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Olimas
    a répondu
    • Bernard Mendy n’a pas commencé à jouer au foot quand il était tout petit, c’est le foot qui était tout petit quand Bernard Mendy a commencé.

    • Bernard Mendy ne craint pas les blessures, ce sont les blessures qui craignent Bernard Mendy.

    • À l'instar des Chicago Bulls qui ont retiré le numéro 23, le PSG a décidé de retirer le nom Bernard Mendy.


    http://www.cahiersdufootball.net/article.php?id=2745
    :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Chapaï
    a répondu
    Envoyé par Alcatel
    Il reste du chemin à faire... :confus:
    Faisons notre chemin, laissons parler les medias et autres supporters, et on fera le bilan dans quelques années !

    Laisser un commentaire:


  • Alcatel
    a répondu
    Le non-record de l'OL

    Jean-Michel Aulas est un récidiviste. Champion d'Europe toutes catégories de transformations de vessies en lanternes, il nous ressert cycliquement sa fausse vérité préférée – généralement au lendemain de l’élimination de l’OL en Ligue des champions. Dimanche dans Téléfoot, il n’a pas raté son rendez-vous annuel pour la troisième année consécutive: "L’objectif, c’est vraiment le titre, un septième titre, parce que ça, jamais personne, aucun club français, mais aussi aucun club européen, ne l’a jamais fait".

    Comme le président lyonnais n’a toujours pas trouvé un observateur sur sa route pour le contredire, replaçons la performance de l’OL – tout à fait exceptionnelle, pourquoi donc s’évertuer en rajouter? – à sa juste place dans l’histoire des hégémonies européennes. Un recadrage qui ressemble un peu à un tacle glissé de Gaël Givet: ça ne sert pas à grand-chose, mais ça soulage quand même.

    Si les sextuples lyonnais se muaient en septuples à la fin de la saison, ils ne seraient toujours pas les premiers à dominer un championnat national aussi longtemps. Le vénérable Celtic Glasgow a été sacré neuf fois consécutivement entre 1966 et 1974 – tout comme les Rangers entre 1989 et 1997. Avec deux demi-finales (1972 et 1974), une finale (1970) et un titre (1967), le Celtic avait en revanche réussi, lui, à marquer également la Coupe d’Europe des clubs champions de son empreinte. Exploit d'autant plus remarquable qu'à l'époque, le premier du championnat écossais ne recevait pas trois fois plus de droits télé que le dernier.
    Roberto Cabanastonvilla
    mercredi 19 mars 2008 - 02h19
    "Le non-record de l'OL"

    outre les rivaux glasgoviens (je gentile comme je veux), faut pas oublier les 10 titres consécutifs du Dynamo Berlin-Est, hein!

    et encore plus fort : les QUATORZE TITRES consécutifs du skonto riga entre 1991 et 2004!

    En moldavie, le sheriff tiraspol est bien parti pour assurer son 8e titre de suite

    et j'allais oublier les 13 titres de suite de rosenborg entre 1992 et 2004
    José-Mickaël
    mercredi 19 mars 2008 - 08h07
    La Rédaction :
    > Le vénérable Celtic Glasgow a été sacré neuf fois consécutivement entre 1966 et 1974 – tout comme les Rangers entre 1989 et 1997. Avec deux demi-finales (1972 et 1974), une finale (1970) et un titre (1967), le Celtic avait en revanche réussi, lui, à marquer également la Coupe d’Europe des clubs champions de son empreinte.

    J'ajouterai que, de plus, le Celtic n'était pas isolé dans son championnat comme l'est aujourd'hui Lyon. La concurrence était rude, avec notamment les Glasgow Rangers (finaliste de la C2 en 1967, demi-finaliste de la C3 en 1969, vainqueur de la C2 en 1972), Kilmarnock (demi-finaliste de la C3 en 1967), Dundee (demi-finaliste de la C3 en 1968) et Dumfeline (demi-finaliste de la C2 en 1969) : les concurrents du Celtic ont participé à six demi-finales de coupe d'Europe, ce n'était pas des charlots.

    Alors que durant le règne de Lyon, seuls deux clubs français ont atteint les demi-finales : Monaco et Marseille, une fois chacun (et jamais Lyon). On ne peut pas invoquer une quelconque absence d'autres grands clubs en Ecosse, qui aurait aidé le Celtic : cette absence est plutôt du côté de notre championnat (*).

    C'est ça qui fait la différence entre les innombrables titres de Rosenborg ou du Skonto Riga : le championnat écossais était alors un championnat _majeur_ en Europe - et plus que le championnat de France actuel. D'ailleurs, encore aujourd'hui, l'Ecosse a gagné plus de coupes d'Europe que la France. On aurait donc tort de dire "oui mais les sept titres de Lyon sont uniques parmi les championnats majeurs européens" : le championnat écossais l'est au moins autant que le notre - ou alors on se considère comme championnat mineur, mais alors Rosenborg et le Skonto Riga ont fait mieux que Lyon.

    -------
    (*) Si on compte les finales, c'est deux partout, mais dont une gagnée pour le championnat d'Ecosse contre aucune pour le championnat de France, là encore les adversaires du Celtic ont un avantage sur les adversaires de Lyon ; si on compte les quarts de finalistes, les adversaires du Celtic sont largement devant les adversaires de Lyon (et pourtant il y avait autrefois moins de clubs engagés qu'aujourd'hui) : j'avais fait la vérification l'an passé, et j'avais constaté que les clubs écossais atteignaient souvent les quarts de finale, même les clubs non-glasgowiens.

    Il reste du chemin à faire... :confus:

    Laisser un commentaire:


  • Alcatel
    a répondu
    Envoyé par coudets
    Bon article je trouve des cdF. PAr contre il me semble qu'ils sont très souvent anti-Ol, parce que Aulas, parce que cotation en bourse, parce que argent plein les poche (par rapport aux clubs français).

    Je kis pas tous les articles des Cdf, mes rares sont ceux en faveur de l'OL. Celui la ne me semble d'ailleurs pas pro OL, mais objectif...
    Ils sont pas anti-OL, ils sont anti-côté obscur aulassien (les jeux de pouvoir, le lobbying "plus d'argent pour les riches", les pressions sur les arbitres).

    Laisser un commentaire:


  • Chapaï
    a répondu
    Envoyé par girondins...
    Dès que ça caresse dans le sens du poil c'est objectif.
    Ah j'te jure ! :mdr:
    Dès que ça casse pas du lyonnais, c'est forcément pro-OL et donc de mauvaise fois.
    Ah j'te jure ! :mdr:

    Ca marche dans les 2 sens ;)

    Je ne vois pas en quoi ca caresse dans le sens du poil !
    Oui Reveillere mérite le rouge, Oui Fred surement aussi, Oui les lyonnais ont fait des fautes grossières.... seulement pratiquement tous les médias (et de nombreux supporters...) s'arrêtent à cette analyse!
    Il ne faut pas oublier qu'il y a eu des fautes enormes des deux cotés ! On aurait, avec un bon arbitre, surement fini la rencontre à 9 contre 9. A moins que Mr l'aribtre ai pris ses responsabilités et ai calmé les joueurs d'entrée de jeux (et ce, pour les 2 équipes!!)

    La faute de Reveillere aurait très largement pu être évitée, avec un arbitrage sérieux.
    On entend très souvent du travail de prévention des arbitres. Or ici, il n'a pas été fait correctement. Comment des joueurs peuvent-ils se mettre des coups pendant le match, sans avoir aucune "sanction administrative" ? Ca n'est pas tolérable, et j'espère qu'avec ce match, messieurs les arbitres ne feront plus les mêmes erreurs !

    Personnellement, j'ai perçu l'article dans ce sens, donc pour moi, OUI, c'est objectif !
    Si pour toi, être objectif, c'est dire "Bouuuuuuuuuuuh Reveillere mérite la peine de mort!" "Bouuuuuuuuh les lyonnais achètent les arbitres", "Bouuuuuuuuuuuh Aulas c'est qu'un méchant pas beau", alors on ne peut pas grand chose pour toi...

    Laisser un commentaire:


  • coudets
    a répondu
    Envoyé par Ryback
    J'ai parlé de pro-OL, pas de Lyonnais. :fier: L'un serait-il forcément dépendant de l'autre, veux-tu dire ? :grn:
    Bon article je trouve des cdF. PAr contre il me semble qu'ils sont très souvent anti-Ol, parce que Aulas, parce que cotation en bourse, parce que argent plein les poche (par rapport aux clubs français).

    Je kis pas tous les articles des Cdf, mes rares sont ceux en faveur de l'OL. Celui la ne me semble d'ailleurs pas pro OL, mais objectif...

    Laisser un commentaire:


  • Guilyonnais91
    a répondu
    Envoyé par ldidber
    "Pas de sommet sans casser des joueurs

    Galvaudé au possible en Ligue 1, le terme de "sommet" se justifiait pour une fois avec ce Lyon-Bordeaux qui recelait plus d'enjeu pour le titre qu'aucun autre match depuis bien longtemps. Le fantôme d'une réelle concurrence prenait en effet quelque consistance avec les trois points d'écart entre les deux adversaires, dans le contexte d'un affaiblissement présumé de l'OL.
    Indéniablement, la rencontre a tenu bon nombre de ses promesses, avec une intensité marquée, un niveau technique honorable, une appréciable dose de suspense et un score généreux. Mais on peut aussi la considérer sous l'angle de "l'engagement" auquel elle a donné libre cours, un euphémisme que l'on pourrait légitimement remplacer par "brutalité". Au cours des premières minutes, on a en effet assisté à un taquet d'Alonso sur Benzema, un tacle au genou de Fred sur Jurietti, une vendetta de Henrique sur le Brésilien, une cravate de Henrique sur Cris, une taloche de Wendel et quelques collisions aériennes en guise d'apéritif.


    My Taylor is Réveillère
    En ce sens, l'agression de Réveillère sur Wendel et la blessure de ce dernier ont été la conséquence logique, quasiment statistique, du niveau d'engagement toléré sur le terrain. À un ou deux dixièmes de seconde près, on aurait même pu avoir un remake de la blessure d'Eduardo – ou bien, au contraire, un tacle réussi.
    Au commentaire, les commentateurs et consultants de Canal+ se sont scandalisés de ce fait de jeu (et de la non-décision de Stéphane Bré – dont ils avaient auparavant vanté ce sens de la psychologie, qui lui avait évité de trop "cartonner" les joueurs)... mais ils l'auront totalement oublié au moment de dresser le bilan de ce match à cinquante fautes, en s'enthousiasmant bruyamment et sans réserve.

    Alors peut-être faudrait-il, en bonne logique, accepter le risque de blessures graves comme une conséquence du "spectacle" tel que les acteurs du foot le définissent... Il reviendrait aux clubs de souscrire les assurances médicales idoines et de se garantir contre le risque de recours juridique des Caisses primaires d'assurance maladie qui doivent financer les accidents du travail dont sont inévitablement victimes nos héros sacrifiés sur l'autel de la traumatologie. Le football y gagnerait en cohérence.
    "

    Enfin un article intelligent
    je ferais simplement remarquer ce passage de cet article. En effet c'est vrai que le tacle de Reveillere manque d'un bon timing pour que ce tacle soit réussi. Tout de suite on veut faire de Reveillere un assassin alors que 1 dixieme de seconde plus tot et le tacle était bon. C'est juste la mauvaise conséquence d'un bon dribble réussi par Wendel. Réveillere s'est fait avoir par ce dribble et au lieu de faire une petite faute comme il est toujours question lorsqu'il y a des fautes il touche Wendel a la cheville. J'ai vu plusieurs matchs ou des joueurs sont touchés comme ca a la cheville et ils n'ont pas été blessés. Malheureusement ici c'est le cas.

    Laisser un commentaire:


  • Der Bayerische Löwe
    a répondu
    Les Cahiers du Foot, c'est une fois très bon, une fois très mauvais. Leur article sur la journée de la femme est confondant de nullité, en revanche. A les lire, il faudrait presque lapider Saint-Sernin pour avoir osé offrir un bouquet de roses à une dame... A dénoncer certaines dérives sociétaires, ils sont encore plus intégristes dans leur manière de nous imposer leur prêt-à-penser.
    Ce qui énerve surtout, c'est cette capacité formidable qu'ils ont à politiser le foot et à se servir de leur site comme d'un véritable instrument de propagande pour cette gauche bien-pensante et omnisciente qu'ils incarnent si bien. Le football est un sport, et ce serait bien de l'épargner de ces considérations idéologiques qu'on croiraient venues directement du président de l'UNEF de Sciences-Pô !
    C'est dommage, parce que les gars ont une jolie plume, qu'on se prend parfois à bien se marrer, mais je dois reconnaitre plus ça va, et moins je m'amuse (ou plus je m'énerve, c'est selon). Ca perd un peu son âme, pour ainsi dire, qui était de faire du satirique, mais en aucun cas du politique et de la moquerie facile. En clair, il nous font aujourd'hui ricaner là où ils nous faisaient rire de bon coeur il y a quelque temps !

    Laisser un commentaire:


  • girondins...
    a répondu
    Envoyé par Chapaï
    Raaaaaaaaaaaaaah la vache ça fait du bien !!!

    ENFIN !! Un article à peut près OBJECTIF !
    Ils ne sont pas tombés dans l'effet de mode "Crachons sur les lyonnais" en se mettant les oeilleres et en se focalisant sur la "tentative d'homicide volontaire effectuée par un serial killer (qui aime torturer des animaux pendant ses temps libres )".

    En tout cas ça fait du bien !
    Dès que ça caresse dans le sens du poil c'est objectif.
    Ah j'te jure ! :mdr:

    Laisser un commentaire:


  • Ryback
    a répondu
    Envoyé par Alcatel
    Il n'y a pas de Lyonnais à la rédaction des Cahiers du Foot ;) (mais c'est pas faute de chercher)
    J'ai parlé de pro-OL, pas de Lyonnais. :fier: L'un serait-il forcément dépendant de l'autre, veux-tu dire ? :grn:

    Laisser un commentaire:


  • Alcatel
    a répondu
    Envoyé par Ryback
    Très bien cet article.

    Donc c'est forcément un pro-OL qui l'a écrit. :oui: (à contrario d'un mauvais article forcément pondu par un anti-OL bien sûr :grn: )
    Il n'y a pas de Lyonnais à la rédaction des Cahiers du Foot ;) (mais c'est pas faute de chercher)

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X