Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le topic des Cahiers du Football

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76
    Envoyé par Ryback
    flûte
    "Bordeaux : 'Superpippo' au mercato?" (Maxifoot). Il y est déjà, il s'appelle Denilson.
    Excellente !

    Commentaire


    • #77
      Voici les dernières brèves du jour !

      Bennie Hill, le retour
      "Arsène Wenger pourrait poursuivre José Mourinho" (Reuters).

      frais Derrick
      "Déhu a vu Fernandez" (L'Équipe). Bien. Maintenant, le test du réflexe du genou.

      impasse décisive
      Gérard Houllier (lequipe.fr): "Jamais un supporter n'a inscrit de but". Malgré tous les caviars distillés par Bakayoko?

      contre-la-montre
      Sabri Lamouchi (opiom.net): "Nos attaquants savent qu’à un moment donné pour gagner des matches il faut marquer des buts". Tu leur a demandé ce qu'ils entendaient par "à un moment donné"?

      mention inutile
      Bernard Mendy (L'Équipe): "Dès qu'un truc ne va pas dans l'équipe, c'est Rothen, Dhorasoo ou moi parce qu'on est en équipe de France". :roll:

      Rendez-vous cette après-midi pour la Gazette de la dernière journée de Championnat et son fameux classement en relief... 8)
      C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

      Commentaire


      • #78
        Envoyé par Ryback
        Voici les dernières brèves du jour !

        Bennie Hill, le retour
        "Arsène Wenger pourrait poursuivre José Mourinho" (Reuters).

        frais Derrick
        "Déhu a vu Fernandez" (L'Équipe). Bien. Maintenant, le test du réflexe du genou.

        impasse décisive
        Gérard Houllier (lequipe.fr): "Jamais un supporter n'a inscrit de but". Malgré tous les caviars distillés par Bakayoko?

        contre-la-montre
        Sabri Lamouchi (opiom.net): "Nos attaquants savent qu’à un moment donné pour gagner des matches il faut marquer des buts". Tu leur a demandé ce qu'ils entendaient par "à un moment donné"?

        mention inutile
        Bernard Mendy (L'Équipe): "Dès qu'un truc ne va pas dans l'équipe, c'est Rothen, Dhorasoo ou moi parce qu'on est en équipe de France". :roll:

        Rendez-vous cette après-midi pour la Gazette de la dernière journée de Championnat et son fameux classement en relief... 8)
        elle est pas mal c'elle de mendy
        Tenetevi il milliardo

        Commentaire


        • #79
          Envoyé par olimas
          elle est pas mal c'elle de mendy
          Et en plus, quand tu liras la Gazette cette après-midi, tu verras que ça sent enfin l'automne au PSG...

          J'adore...
          C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

          Commentaire


          • #80
            Comme annoncé ci-dessus, et en attendant le Diapo de mon cher collègue FrankCA, voici pour vous...

            LA GAZETTE : 13E JOURNÉE

            Le Feuilleton de la L1 - mercredi 2 novembre 2005

            Classement en relief, communication de crise, discrétion lensoise, démarches lyonnaises... Et en plus, un billet de Jean-Patrick Sacdefiel. Mieux qu'un gaz innervant : la Gazette énervante.

            Les étirements, c'est important pour les sportifs de haut niveau : toujours vainqueurs, les Lyonnais distancent un peu plus les lanternes rouges messine et strasbourgeoise, toujours défaites. C'est même tout le bas du classement qui s'éloigne de la tête avec les immobilisations de Sochaux, Ajaccio et Troyes.
            Le milieu de tableau se fragmente quelque peu, avec Nantes et Toulouse encore à la traîne derrière un bloc de huit équipes à la tête duquel Lille, Monaco et Rennes se sont replacés.
            Au cran supérieur, les cartes sont provisoirement redistribuées entre Bordeaux, seul second, Saint-Étienne qui devance Paris, et Auxerre. Les Bourguignons, auteurs d'une probante victoire face aux Parisiens, voient leur cote confirmer sa progression...



            Les résultats de la journée
            Monaco-Ajaccio : 3-0
            Auxerre-Paris SG : 2-0
            Bordeaux-Troyes : 2-0
            Rennes-Metz : 2-1
            Lens-Toulouse : 1-0
            Nantes-Le Mans : 1-0
            Lyon-Sochaux : 1-0
            Marseille-Lille : 1-1
            Nancy-Nice : 0-0
            Strasbourg-St-Étienne : 0-1

            Lens à l'affût


            Bien calés dans le ventre mou à une modeste 9e place, les Lensois ont entamé ce premier tiers de championnat avec une parfaite discrétion. Un classement qui ne reflète pas des ambitions estivales à la hausse dans le club artésien (probablement dopées par le départ en cours de saison dernière du chat noir Joël Muller). Pourtant, statistiquement parlant, tout devrait pousser leurs adversaires à craindre les Artésiens : ils n'ont perdu qu'une seule rencontre de championnat depuis la reprise au mois d'août et sont invaincus à domicile (seuls Lyon et Bordeaux ont au moins fait aussi bien), possèdent la deuxième différence de buts (+9) derrière l'ogre lyonnais, le deuxième buteur de L1 (un Daniel Cousin retrouvé), et le meilleur passeur du championnat : Jérôme Leroy, enfin calmé et régulier. Bref, autant de chiffres bruts qui placent systématiquement les Nordistes sur le podium du championnat. Dommage que les résultats ne suivent pas, avec une qualité de jeu inégale, qui fait passer l'équipe d'une euphorie collective face à Auxerre à une série de six matches nuls consécutifs, à faire pâlir les recordmen bordelais de la saison dernière.
            Mais finalement, ces performances décevantes peuvent n'être qu'un camouflage. Ce classement de futur intertotiste est tout autant dû à une succession de scores de parité qu'au match en retard que les hommes de Gillot doivent disputer à Ajaccio: une victoire les propulserait, dans le tableau actuel, à la 5e place (un nouveau nul à la 6e), plus représentatif de leur potentiel réel. Les Sang et Or estimeront peut-être qu'il vaut mieux ne pas se découvrir trop tôt, comme ils ont pu le regretter par le passé...

            Le vice de la procédure :|


            La scène s'est déroulée à la mi-temps de Lyon-Sochaux, dans le couloir des vestiaires de Gerland : Gérard Houllier, flanqué de son président et visiblement remonté, voire menaçant, s'adresse à un membre du staff nordiste : "Je regrette, si je le vois, je porte plainte (sic)". Qui ça? Le terrible Jérémy Ménez, inscrit sur la feuille de match et qui était parti s'échauffer à la mi-temps. Selon les dirigeants lyonnais, celui-ci, ayant joué la veille avec l'équipe de France des moins de dix-neuf ans, ne pouvait participer à la rencontre. Ils auraient dû mieux se renseigner: l'international n'ayant passé que quelques minutes sur le terrain, il était bien qualifié, avec l'accord du médecin fédéral. Ils se seraient ainsi épargné cette scène pas réellement flatteuse, filmée par Canal+.
            Après l'épisode de l'huissier à Caen, la saison passée, les responsables de l'OL prêtent une nouvelle fois le flanc à l'accusation d'être excessivement procéduriers, ce qui vient s'ajouter à l'image tendanciellement antipathique de leur président, et aux récentes déclarations néo-colonialistes de leur entraîneur, à propos du déplacement de l'équipe de France en Martinique (voir CdF n°20). Au moment où le club devrait bénéficier pleinement de sa domination sportive, ces petites infractions à la bienséance qui sied aux grandes équipes peuvent nuire à une image qui reste encore à la traîne d'une éclatante réussite sur les terrains.

            Qui sonne le glas ?


            Il était temps! Les observateurs ont eu la joie de changer d’heure le week-end dernier pour se mettre enfin à celle de la crise. Les Lensois ont déçu en ne confirmant pas une incapacité à gagner qui leur promettait pourtant un statut de sparring-partner idéal avant les grandes joutes enflammées de l’automne. Les Marseillais ne peuvent plus décevoir quiconque après avoir surmonté un début de saison historique et avoir eu l’outrecuidance de prendre de vitesse des plumes qui n’étaient pas encore affûtées. Le marronnier Joël Muller ne portant malheureusement pas ses fruits, il est donc temps de dégager le terrain autour du PSG.

            Une nouvelle équipe dirigeante ambitieuse pas encore rompue aux rites de sacrifices publics de la capitale, un entraîneur tendre à souhait qui doit fondre délicieusement sous la dent dure, un classement flatteur au regard de l’adversité affrontée jusqu’ici : tout est réuni pour s’en donner à cœur joie.
            La technique est rodée. Après L'Équipe le matin même (c'est ça, le génie de l'anticipation du quotidien sportif), les deux grands débats footballistiques du lundi soir sur RTL et Europe 1 ont simultanément planté les banderilles : "Pas de projet de jeu" (On refait le match), "l’indigence du PSG" (Europe Foot). La mise en cause du technicien en charge vient étayer le propos: "Un véritable manque au niveau du travail qui doit être fait à l’entraînement" (EF), "Fournier est un bon second, mais certainement pas un numéro un" (ORLM) avant que l’indispensable indiscrétion de rigueur soit ensuite chuchotée : "Les dents commencent à grincer au sein même de l’effectif" (EF). Ne reste plus qu’à stigmatiser les individualités "Dhorasoo intermittent du spectacle" (EF), "Il est très bon Kalou... Un match sur quatre" (ORLM).

            Qu’importe si l’AJ Auxerre se montre aussi impitoyable à l’Abbé-Deschamps que Lyon à Gerland, y ayant remporté quatre de ses cinq premiers matches avant la réception des Parisiens, qu’importe d’ailleurs la qualité du match auxerrois: la défaite du Paris Saint-Germain est présentée comme une contre-performance et annoncée comme le signe avant-coureur d’une crise inéluctable.
            Dans un grand élan de projection à long terme – soit cinq matches dans le football contemporain – la tête de Laurent Fournier est déjà mise à prix au soir du match de Gerland, le 3 décembre prochain, alors que le club parisien aura achevé une série qui l'opposera successivement à Auxerre, Bordeaux, Monaco, Lens et donc Lyon. Nul doute qu’il sera alors temps de passer à autre chose. Il ne sera pas question des soixante-trois points restant encore en jeu. Il sera l’heure…

            Une si longue absence
            Le billet de Jean-Patrick Sacdefiel

            Fabien Barthez a le chic pour donner du retentissement à chacune de ses sorties, qu'elles soient verbales ou au-devant de ses adversaires. Son retour a donc été fracassant, demandez à Kalou et Tafforeau, ils en portent les stigmates. En revanche, les arbitres n'ont pas jugé bon d'intervenir dans ces deux circonstances, invitant plutôt le Parisien et le Lillois à numéroter leurs abattis et à en débarrasser l'aire de jeu. Il faut dire que les arbitres ne sont pas là pour appliquer les règles, mais pour les négocier. C'est la consigne, de nos jours. Ce sont des juges de proximité, pas des juges d'application des peines. Aussi ont-ils dû estimer que le gardien marseillais avait assez souffert comme ça, que lui infliger un carton rouge ou un penalty reviendrait à s'acharner sur un ancien délinquant en pleine réinsertion. Tout le monde a le droit à une cinquième chance, que diable. D'ailleurs, il n'a pas fait exprès: les erreurs de trajectoire, c'est classique chez un portier qui a perdu le rythme de la compétition. Une vieillesse en pertes de repères, dira-t-on.

            Ça tombe plutôt mal, en cette période de compétition avec Coupet pour une place de numéro un chez les Bleus. Surtout que le Lyonnais, en plus d'un bol de fayot, a tout du premier de la classe croulant sous les félicitations du jury : trophée du fair-play, trophée du joueur du mois, prolongation de contrat... Son sourire de brute américanoïde raye constamment les écrans, au point de menacer le tube de mon poste Telefunken. Certains édiles locaux, probablement inspirés par l'inculture crasse du Bad Gone de base, ont même osé débaptiser un stade Lamartine pour lui donner le patronyme du goal-skipper aux cheveux gras. Napoléon III lui-même n'avait pas aussi bien enterré la Deuxième République.

            À moins que tout cela ne soit un calcul de la part de Barthez, à tout bien considérer... Parce que contrairement aux apparences, c'est un malin (son intelligence se niche au fond à gauche de son cerveau reptilien). En effet, si c'est pour aller se faire massacrer en Allemagne avec un escadron de grognards usés jusqu'aux tendons, autant laisser l'adjudant-chef de l'OL payer les pots cassés d'une débâcle encore plus piteuse que les précédentes. En attendant, il peut quand même opter pour la mise en scène d'une rivalité aussi pathétique que celle opposant Kahn et Lehmann (Ostrogoal contre Wisigoal), avec un festival de bourdes à la clé. Landreau dans les cages en, juin, j'avoue cela aurait une saveur comique particulière.

            Un dernier mot : ne croyez pas que je milite pour l'élection de Barthez au Ballon de Plomb. Je voterai Christanval : tous les autres candidats sont, malgré tout, des footballeurs.

            A vos commentaires...
            C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

            Commentaire


            • #81
              Le diapo arrive quand ?


              Mais que fou FranckCA

              Commentaire


              • #82
                Envoyé par OL54
                Le diapo arrive quand ?


                Mais que fou FranckCA
                Pourquoi ?

                Elle te plait pas ma belle Gazette ? :(
                (Notamment l'arrivée de l'automne au PSG... )
                C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

                Commentaire


                • #83
                  Oh le forum fonctionne...!! :shock:

                  Un bon cru de brèves aujourd'hui, la gazette est pas mal aussi (le classement en relief est vraiment :shock: en ce qui concerne Lyon et je n'étais pas au courant de l'histoire avec Menez :| )

                  Le diapo devrait être en ligne demain je pense !

                  Commentaire


                  • #84
                    Envoyé par FranckCA
                    Oh le forum fonctionne...!! :shock:

                    Un bon cru de brèves aujourd'hui, la gazette est pas mal aussi (le classement en relief est vraiment :shock: en ce qui concerne Lyon et je n'étais pas au courant de l'histoire avec Menez :| )

                    Le diapo devrait être en ligne demain je pense !
                    Té ! Adieu, collègue ! La frite ?

                    Je vois que le classement en relief a entraîné la même réaction que la mienne...

                    C'est impressionnant de domination...
                    C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

                    Commentaire


                    • #85
                      Envoyé par Ryback
                      Envoyé par FranckCA
                      Oh le forum fonctionne...!! :shock:

                      Un bon cru de brèves aujourd'hui, la gazette est pas mal aussi (le classement en relief est vraiment :shock: en ce qui concerne Lyon et je n'étais pas au courant de l'histoire avec Menez :| )

                      Le diapo devrait être en ligne demain je pense !
                      Té ! Adieu, collègue ! La frite ?






                      J'ai rien compris... :| :oops:

                      Commentaire


                      • #86
                        Envoyé par FranckCA
                        Té ! Adieu, collègue ! La frite ?

                        J'ai rien compris... :| :oops:[/quote]

                        Traduction :
                        Té ! = Tiens ! en patois occitan (47 oblige... )
                        Adieu collègue ! = Salut partageur de tâche ! (47 encore... )
                        La frite ? = Ca va ? (parce que quand ça va, on l'a bien droite... :oops: )

                        C'est mieux là :?:
                        C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

                        Commentaire


                        • #87
                          Envoyé par Ryback
                          Envoyé par FranckCA
                          Envoyé par Ryback
                          Té ! Adieu, collègue ! La frite ?

                          J'ai rien compris... :| :oops:
                          Traduction :
                          Té ! = Tiens ! en patois occitan (47 oblige... )
                          Adieu collègue ! = Salut partageur de tâche ! (47 encore... )
                          La frite ? = Ca va ? (parce que quand ça va, on l'a bien droite... :oops: )

                          C'est mieux là :?:
                          Ah... ben euh oui ça va alors !

                          Commentaire


                          • #88
                            Je ne te félicites pas, FrankCA... :?

                            Tu t'es fait devancé par idealerwan : http://forum.olweb.fr/forum/viewtopi...0b9bc381303622

                            M'enfin, il n'a donné que le lien... tu peux encore te rattrapper...

                            De mon côté, j'ai trouvé quelques brèves... (C'était moins long que le diapo... )

                            mentor
                            Raymond Domenech (sport24.com): "Je ne lis pas la presse". Même pas une interview de Pires de temps en temps?

                            dadais perso
                            Peter Hill-Wood, président d'Arsenal (L'Equipe): "Mieux vaut éviter les attaques personnelles". Henry au Barça, c'est fait.

                            jokari
                            "Domenech relance Anelka" (sports.fr). Record à battre: Manchester-Istanbul
                            C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

                            Commentaire


                            • #89
                              Non mais ho y'en a qui travaillent ici !

                              Je mets le Diapo de suite !

                              Commentaire


                              • #90
                                Envoyé par FranckCA
                                Non mais ho y'en a qui travaillent ici !
                                Je ne t'en veux pas : en contrepartie, ta présentation de Toulouse-Lyon est superbe...
                                C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

                                Commentaire


                                • #91
                                  LE DIAPORAMA : 13E JOURNÉE
                                  Le Feuilleton de la L1 - vendredi 4 novembre 2005

                                  Quand tout a été dit, quand on a tout vu, le Diaporama refait l'histoire. Et la Ligue 1 ressemble enfin à une épopée légendaire.

                                  Les Observations en vrac
                                  > Quelqu’un pourrait-il se dévouer pour dire a Abidal que ça fait 15 ans que plus personne n’est coiffé comme MC Hammer?
                                  > Metz jouera en amical contre le dernier de D2 allemande le 11 novembre : si les allemands espéraient célébrer l’armistice en nous envoyant une équipe contre laquelle on est sur de gagner, ils risquent d’être surpris.
                                  > Après Kalou, Tafforeau... Barthez applique parfaitement les principes de base des cours de récré : toujours s'essuyer les pieds sur plus petit que soi.
                                  > Gimenez connaît déjà toutes les arcanes du foot français : il a attendu la parution de la liste du Ballon de Plomb pour manquer ses plus belles occasions.
                                  > Le Crom, le gardien troyen, a été perturbé sur le deuxième but de Darcheville : depuis qu'il a maigri, les murs masquent le Guyanais sur ses coups francs.
                                  > Saint-Étienne sur le podium, Thierry Roland à la télévision. Le trip nostalgique, ça peut devenir lourd à la longue.



                                  Pour s’empêcher de descendre mettre des baffes à ses joueurs, Carlo Molinari a décidé de se menotter aux tribunes.


                                  Le Top "Bilinguisme Français / langue de bois"
                                  1. Luigi Pieroni (psg.fr) : "On prend les matches les uns après les autres".
                                  2. Juninho (olweb.fr) : "Le plus important ce sont les trois points".
                                  3. Pedro Pauleta (psg.fr) : "Nous vivons bien ensemble".

                                  Le Trophée de la communication interne
                                  > Pape Diouf (om.net) : "J’étais un peu inquiet à la mi-temps, parce que je me suis dit qu’un but n’allait pas suffire et qu’il y aurait de la fatigue en deuxième mi-temps. C’est ce qui est arrivé".
                                  > Jean Fernandez (F365) : "À la mi-temps, je me suis dit qu’un but, ça n’allait pas suffire parce que je savais qu’il y allait y avoir un peu de fatigue en deuxième mi-temps, c’est ce qui est arrivé".

                                  Le Trophée de l’incohérence interne à soi-même
                                  > Jean Fernandez (F365) : "Lorsqu’on voit la deuxième mi-temps, on se dit qu’un point c’est bien".
                                  > Jean Fernandez (AFP) : "Au vu de la première période, nous avons perdu deux points".


                                  À Gerland, c'est un vigile agressif qui monte la garde devant le vestiaire des arbitres et des délégués.


                                  La prérogative à assumer
                                  Rolland Courbis (AFP) : "Je ne vais pas fuir mes responsabilités". Comme celle de rejeter la faute sur l’arbitre?

                                  Le vendangeur récidiviste
                                  Christian Gimenez (om.net): "Je me suis toujours comporté de la même manière pendant toute ma carrière, et je vais continuer comme cela".

                                  Le joueur entouré de lèche-cul
                                  Bafé Gomis (F365) : "Disons que ma petite étoile a bien brillé".



                                  Grégory Wimbée a même du mal à s'imposer face à ses propres défenseurs.

                                  La curieuse mathématique marseillaise

                                  Jean Fernandez (F365) : "Au lieu de te faire jouer à 20h, on te fait jouer à 17h. On a perdu 27 heures de récupération".

                                  Le Docteur Franckribéry
                                  Jean Fernandez (F365) : "Les mecs ne sont pas des phénomènes, pas des machines". On en voit pourtant qui ressemblent vachement à un assemblage de plusieurs personnes.

                                  Le remake de "C’est arrivé près de chez vous"
                                  Grégory Tafforeau (AFP) : "Nous avons réussi à les étouffer en seconde période".


                                  Parfois, Claude Puel a la tête tellement lourde qu'il sort un bras de son oreille pour l'appuyer contre le mur.

                                  Le grand bleu
                                  Jacky Duguépéroux (L'Équipe) : "J'avais donné des consignes de prendre la profondeur". Pour ce qui est du classement, elle a été appliquée.

                                  Le moonwalking bordelais
                                  Ricardo (Sud-Ouest) : "Il faut juste continuer à progresser pour rester où nous sommes".

                                  Le come-back de l'année
                                  Jean-Pierre Papin (om.net) : "Je sais en tout cas que l'on ne m'oublie pas du côté de l'OM". Le problème, c'est que s'ils te proposent d'entraîner les attaquants, tu vas rapidement te retrouver titulaire sur le terrain.


                                  À Strasbourg, on met un point d'honneur à amener les attaquants adverses devant le but dans les meilleures conditions.

                                  Le soupçon
                                  Jean-Louis Triaud (Sud-Ouest) : "Face à nous, Cassard a tout arrêté. Or, depuis quelque temps, il a tendance à encaisser des cagades".

                                  Le jean moulant
                                  Ulrich Ramé (Sud-Ouest) : "La compétition est beaucoup trop serrée". D'où tous ces matches stériles.

                                  Le choix du handicap
                                  Serge Le Dizet (Ouest-France) : "Notre énergie s'est manifestée par le mental, puisque nous ne pouvions manifestement pas la traduire dans la mobilité".


                                  Pour ressembler davantage à son idole Lionel Letizi, Ronan le Crom ne s'est pas contenté de se couper les cheveux: il s'est également infligé une cure de Tranxène.

                                  Le standard de liège
                                  Joël Muller (Ouest-France) : "Rennes a prouvé qu'il était possible de régler ses problèmes défensifs". Prendre Rennes pour modèle, cela signifie qu'on a vraiment touché le fond.

                                  L'entraîneur qui exagère la générosité messine
                                  Rolland Courbis (lequipe.fr) : "Metz, ce sera un match à six points".

                                  Le goleador à moins de six buts par saison
                                  Jean-Michel Aulas (olweb.fr) : "Je suis d'autant plus heureux pour [Malouda] que certains qui ne connaissaient pas grand-chose au football l'avaient catalogué comme un joueur peu efficace". Les statistiques non plus n'y connaissent rien au football, alors.


                                  Mieux que l'escalope de veau pour résorber un hématome, le testicule de Carew.

                                  La délation contre son camp
                                  Samir Nasri (opiom.net) : "Il y a des fautes qui auraient dû être sanctionnées d’un carton, après le joueur va hésiter alors que s’il n’est pas averti il continue à faire son jeu". Des sorties les deux pieds décollés en direction du sternum des attaquants adverses?

                                  Le petit rapporteur
                                  Samir Nasri (opiom.net) : "N’importe quel joueur a envie de jouer". Pas de chance, Mendoza a eu gain de cause.

                                  Le signe distinctif
                                  Francesco Guidolin (AFP) : "On a retrouvé Chevanton". Un but, une blessure : pas de doute c’est bien lui.


                                  À Lyon, Benoît Pedretti a appris le respect des anciens.

                                  Le club en déficit
                                  Frédéric Hantz (Ouest-France) : "On a manqué un peu de fraîcheur physique. Et on a manqué de précision dans les moments décisifs. Il nous a manqué l'étincelle pour marquer. Mais, je le répète, on a manqué de justesse technique".

                                  L'équipe régulière
                                  Bonaventure Kalou (AFP) : "Il n'y a pas un syndrome extérieur... On a subi des défaites au Parc".

                                  Le saut du grand plongeoir au ralenti
                                  Jacky Duguépéroux (entraîneur de AFP) : "Tout doucement on plonge".


                                  Victime de collègues facétieux, Koke a vraiment cru qu'il devait regonfler la pelouse crevée par un tacle de Cesar.

                                  La conjonction de coordination superflue
                                  Sergio Koke (opiom.net) : "Le coach dit que je peux jouer dans cette équipe mais il dit que je manque de confiance, de professionnalisme, d’ambition".

                                  L'exploit
                                  Laurent Fournier (psg.fr) : "Nous avons bien débuté le championnat et après treize journées nous sommes à un point de Bordeaux, le second, et toujours en lice dans les deux Coupes". C'est vrai qu'être toujours en lice de Coupe de France à cette époque de l'année, c'est remarquable.

                                  L'insistance pénible
                                  Juninho (sport24.com) : "Les dix dernières minutes ont été assez chaudes pour nous car ils voulaient absolument égaliser".


                                  Bizarrement, Karl Lagerfeld a choisi de ne pas disposer ses panneaux de pub à Bollaert, mais à Louis II.

                                  Le latéral qui a compris le métier
                                  Laurent Bonnart (Ouest-France) : "Quand on sent qu'on a la possibilité de passer, il faut le faire".

                                  La moyenne lorraine
                                  Mickaël Landreau (fcna.fr) : "Il y a un mois et demi, c'est un match que nous aurions perdu, comme face à Ajaccio ou Metz". Faire match nul contre Metz, ça compte comme une défaite?

                                  La grande idée de l'année
                                  Samir Nasri (opiom.net) : "Quand on est attaquant, on doit tout tenter". Tu pourrais dire à Niang et Gimenez qu'ils peuvent tenter un tir en pleine lucarne un de ces jour?



                                  Après avoir eu chaud aux fesses en début de saison, Jean Fernandez a trouvé la bonne méthode pour résister à la fournaise marseillaise.


                                  Le conseiller d'orientation
                                  Élie Baup (C+) : "Connaissant Duguépéroux, je sais que les Strasbourgeois vont continuer sur la même voie".

                                  Le joueur qui réécrit le ralenti
                                  Fabien Barthez (L'Équipe) : "Je ne crois pas qu'il avait penalty. J'y vais avec le pied, je touche d'abord le ballon qui lui revient dessus et, à ce moment-là, nous nous percutons. Il n'y avait pas intention de faire penalty parce que je joue le ballon d'abord".

                                  L'hémorragie maîtrisée
                                  Claude Puel (L'Équipe) : "Il n'y a pas eu de grosses effusions dans le vestiaire". Tafforeau avait cicatrisé?


                                  Regarder un match du FC Metz est la deuxième cause de mortalité chez les adolescents, juste après les soirées passées dans un transformateur d'EDF.

                                  Voili voilou !

                                  Commentaire


                                  • #92
                                    LEcteur assidu des CDF j'ai trouvé ça dans le dernier magazine, attention on en prend pour notre grade:

                                    A propos de la diffusion sur TF1 des 4 premiers matchs de LDC au profit de Lille, les CDF de conclure "Cet épisode nous délivre au moins une information primordiale: le temps de cerveau disponible du supporter lyonnais semble plus important que celui du supporter nordiste"

                                    Et bien pan dans les dents =)

                                    Commentaire


                                    • #93
                                      ****** mais c'est trop bon ! C'est toujours un bon moment... Merci les gars.

                                      Commentaire


                                      • #94
                                        Envoyé par California über alles
                                        LEcteur assidu des CDF j'ai trouvé ça dans le dernier magazine, attention on en prend pour notre grade:

                                        A propos de la diffusion sur TF1 des 4 premiers matchs de LDC au profit de Lille, les CDF de conclure "Cet épisode nous délivre au moins une information primordiale: le temps de cerveau disponible du supporter lyonnais semble plus important que celui du supporter nordiste"

                                        Et bien pan dans les dents =)
                                        C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

                                        Commentaire


                                        • #95
                                          J'adore !!!! trop enorme !!!!

                                          Les coups du "vigile" et de pedretti ils osnt mortels

                                          Commentaire


                                          • #96
                                            La dernière sur la mortalité, j'suis plié...

                                            Commentaire


                                            • #97
                                              Envoyé par Benin Striker
                                              La dernière sur la mortalité, j'suis plié...
                                              Alors tu dois aimer l'humour noir, parce que là...
                                              C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...

                                              Commentaire


                                              • #98
                                                La cou.ille de Carew ! Je peux plus m'arrêter de rire !

                                                Commentaire


                                                • #99
                                                  Envoyé par Ryback
                                                  Envoyé par Benin Striker
                                                  La dernière sur la mortalité, j'suis plié...
                                                  Alors tu dois aimer l'humour noir, parce que là...
                                                  Comble je suis metis :x

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par bibos
                                                    La cou.ille de Carew ! Je peux plus m'arrêter de rire !
                                                    C'est vrai qu'elle est bien trouvée celle-là !

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X