Annonce

Réduire
Aucune annonce.

signorino:le gamin a la tête sur les épaules et l'OL en tête

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • signorino:le gamin a la tête sur les épaules et l'OL en tête

    PANORAMIC
    NANTES / FRANCK SIGNORINO :
    « On nous a un peu trop enfoncés »
    17 novembre 2005 - Pierrick TAISNE
    Titulaire indiscutable à Nantes, Franck Signorino réalise un excellent début de saison. L’ancien Messin nous dévoile comment il s’est intégré au club mais également comment il a su l’aider à relever la tête. Sans oublier d’évoquer l’intérêt de Lyon pour ce gaucher talentueux.


    Franck Signorino, comment s’est passée la coupure internationale ?
    On l’a beaucoup mieux vécue que les autres car nous n’avons pas eu beaucoup de départs d’internationaux. Seuls Toulalan et Landreau sont partis alors que d’habitude, beaucoup d’Africains sont convoqués. Nous avons été épargnés cette fois-ci et nous avons pu faire nos séances d’entraînement comme à l’accoutumée.

    Vous parliez des Espoirs, Jérémy Toulalan est revenu blessé. C’est un coup dur pour le FCNA…
    C’est un coup dur car Jérémy commençait à faire des matchs énormes. Ça va nous pénaliser, car il a un rôle d’essuie glace devant la défense. Grâce à lui, on avait un sentiment de sécurité supplémentaire.

    Depuis quelques temps, Nantes tourne mieux. Cette bonne période correspond au coup de gueule que vous aviez passé. Pensez-vous qu’il ait été bénéfique ?
    On ne le saura jamais. Mais c’était avant tout un cri d’alarme dirigé à l’ensemble du groupe, moi y compris. On avait beaucoup de travail à effectuer. Si cela a pu être bénéfique tant mieux, mais je ne pense pas que cela ait eu une incidence sur les bons résultats actuels. Le groupe n’a pas réagi à une simple déclaration.

    Avez-vous hésité avant de prendre vos responsabilités ?
    Ce n’est jamais facile. J’ai pris un risque. J’arrivais de Metz, un club plus modeste, dans une institution comme Nantes avec son identité. Mais si j’ai pris ce risque, c’est parce que les joueurs me connaissaient bien. J’étais parfaitement intégré. Je me sentais Nantais à 300%, mes coéquipiers m’ont tendu la main à mon arrivée, et cette déclaration n’a pas été mal prise.

    « J’essaye d’apporter ma pierre à l’édifice »

    Quelle a été la réaction de vos coéquipiers ?
    Je ne pense pas qu’il y ait eu de remarques déplacées envers les joueurs. Je n’avais rien à reprocher à qui que ce soit. C’était pour garder le groupe sous pression. Bien sûr, derrière, je ne devais pas me louper sur le terrain. Cela aurait pu me retomber dessus. Mais à l’image du groupe, on a su relever la tête.

    Vous étiez peut-être aussi celui qui avait le moins de choses à se reprocher sur le terrain…
    C’est ce qui se dit. C’est peut être pour cela que j’ai pris ces responsabilités : parce que j’évoluais dans un climat de confiance. Il est toujours plus facile de prendre la parole quand on fait un bon début de saison que quand on est fautif. On nous réclame de prendre la parole pour faire avancer le groupe. C’est ce que l’on m’a demandé quand je suis arrivé à Nantes. D’apporter du caractère à cette équipe. J’essaye d’apporter ma pierre à l’édifice.

    D’ailleurs ce caractère sur le terrain et en dehors n’a pas laissé insensible Jean-Michel Aulas…
    Comme tout le monde j’ai entendu ces rumeurs. C’est mon président qui en a parlé et cela a été confirmé par mon agent par la suite. C’est vrai que Jean-Michel Aulas à eu une discussion avec mon président me concernant.

    Mais vous vous sentez bien à Nantes…
    Bien sûr. J’ai signé quatre ans à Nantes, c’est difficile de parler de départ au bout de trois mois. Je ne suis pas dans cet état d’esprit. C’est une fierté que monsieur Aulas se soit renseigné sur moi. Lyon est un des meilleurs clubs en Europe et c’est toujours flatteur de voir qu’on intéresse ce genre de clubs. Mais je continue à travailler, on verra par la suite ce qui se passera.

    C’est en tout cas très flatteur…
    Tout à fait, je suis fier. Mais je n’ai fait que quatorze matchs de championnat et un de Coupe de la Ligue. Beaucoup de joueurs sont capables d’élever leur niveau de jeu, il faut voir sur toute une saison. Le chemin est long. Maintenant, si Nantes voulait se séparer de moi, et si cela était dans l’intérêt du club, alors je le suivrai.

    « Je ne veux pas être un simple feu de paille »

    En tout cas, ce début de saison peut accélérer votre plan de carrière…
    C’est vrai qu’en arrivant à Nantes j’avais déjà un plan de carrière. Evoluer deux, trois ans dans un club intermédiaire, franchir un palier, et après taper plus haut. Si cela s’accélère je ne sais pas comment je vais réagir. Nantes a déboursé de l’argent pour me faire venir. J’ai signé quatre ans cela prouve que je voulais construire quelque chose sur la durée avec les jeunes joueurs. Ce n’est pas moi qui vais demander à mes dirigeants de me vendre à la fin de la saison. Je ferai fausse route et cela serait manquer de respect à mes partenaires.

    Votre discours est plein d’humilité alors qu’avec trente matchs dans les jambes en Ligue 1, certains se voient vite très haut…
    Beaucoup de joueurs sont encensés par la presse pour leur début de saison mais après ils s’écroulent. Je n’ai pas envi de me faire des fausses illusions. C’est pour me protéger. Si je venais à avoir un coup de moins bien, on dira que je n’étais juste qu’un feu de paille. Je n’ai pas envi que l’on dise cela de moi. On pourra parler de progression si je fais toute la saison à ce niveau.

    A l’image de ce que vous avez réalisé à Metz…
    Je viens d’un club familial. Je suis resté huit ans à Metz. Je ne veux pas être catalogué comme un mercenaire du football. Nantes est un club avec beaucoup de valeurs et je m’y retrouve totalement. Je ne me vois pas partir au bout de quinze matchs.

    Pour la reprise du championnat, Nantes sera opposé à Marseille. Un grand rendez-vous en perspective. Vous devez attendre avec impatience ce déplacement…
    C’est vrai, en plus le match va être diffusé. Les médias auront les yeux dessus. Nous souhaitons redonner la même impression que lors de notre rencontre en Coupe de la Ligue face à Lyon. Les gens ont découvert qu’on n’était peut-être pas à notre place. On est onzième mais, ça serait bien de faire un résultat à Marseille pour confirmer cette envie et s’offrir une certaine crédibilité dans le monde du football. Car on n’oublie pas qu’on nous a un peu enfoncés dernièrement.

  • #2
    a ce poste je crois qu'on a se qu'il faut.

    pensons plutot a un latéral droit.

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par JUNINHO = DIEU
      a ce poste je crois qu'on a se qu'il faut.

      pensons plutot a un latéral droit.
      si aulas s'interesse à lui , il y a une raison, non!!!
      c'est pas pour faire banquette ...

      Commentaire


      • #4
        L'OL s'interesse à tout le monde et presque tout le monde est interessé par l'OL.
        Les temps changent. 8)
        "I don't care to belong to a club that accepts people like me as members."

        Commentaire


        • #5
          Ah non celui la au meme titre que Toulalan c'est pas touche...

          Commentaire


          • #6
            Envoyé par Elyess
            Ah non celui la au meme titre que Toulalan c'est pas touche...
            Vous avez crié à tout va pour le conserver cette saison, mais ça ne sera plus d'actualité pour la saison prochaine. Toulalan lyonnais la saison 06/07 8)

            Commentaire


            • #7
              il viendra à l'OL, tot ou tard

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par tuel6494
                Envoyé par JUNINHO = DIEU
                a ce poste je crois qu'on a se qu'il faut.

                pensons plutot a un latéral droit.
                si aulas s'interesse à lui , il y a une raison, non!!!
                c'est pas pour faire banquette ...
                Bah si, les recrues font banquette à Lyon, à moins qu'elles ne soient meilleures que les titulaires en place dès leur arrivée... C'est rare.

                Mais je vois pas Berthod (international espoir, futur A) et Abidal (international A, un peu trop souvent blessé cela dit) s'en aller, à moins qu'Aulas n'ait reçu des propositions suffisamment intéressantes pour que la situation change.

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par KCM
                  il viendra à l'OL, tot ou tard
                  La loi de la jungle... J'adore ce système quand on est en position de force

                  Commentaire


                  • #10
                    Il faut aussi dire que JMA est le champion de l'intox, il pourait très bien avoir contacté tout ce monde pour simple mésinformation.

                    On peut aussi noter que l'OL piste parfois pendant plusieurs années un joueur avant de se lancer dans un processus d'achat.

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par PAX
                      L'OL s'interesse à tout le monde et presque tout le monde est interessé par l'OL.
                      Les temps changent. 8)
                      Les clubs nous filerons de la tune pour les transferts de joueurs,tellement ca sera une fierté d'avoir un joueur qui joue par la suite pour Lyon.

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X