Annonce

Réduire
Aucune annonce.

C'est grave docteur?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • C'est grave docteur?

    L'honnorable corporation des journalistes a un pouvoir celui de parler des problèmes, surement pas de les résoudre. Il peut même arriver qu'ils puissent les créer!
    Concernant les prémices du commencement du début d'une crise à l'OL, nos meilleures plumes sont à l'oeuvre. Il faut objectivement reconnaitre qu'ils ont dans cette tache un certain succès à lire les réactions obtenues.
    Moi, j'aurais la plus grande indulgence avec ces conscienceux tacherons. L'OL a fini les matchs aller avec près de quinze points d'avance. Et Houiller dont le métier est de chercher des solutions pour faire gagner son équipe annonce benoitement que son programme pour les matchs retours est de recommencer un nouveau championnat.
    Quoi? mais il est fou cet Houiller... il veut faire mourrir la corporation. Une quinzaine de points à l'aller ... autant au retour? Mazis ça va faire une trentaine de points...Comment supporter ça. Indulgence donc pour eux...faut bien qu'ls vivent et qu'ils sortent un article tous les jours.
    Et si on regardait de près le suivi du programme Houiller. Refaire une deuxième partie de championnat à l'égal de la première:
    A l'aller Strasbourg, Nancy .... victoires de l'OL. Au retour victoires
    A l'aller Bordeaux, Lens...nuls. Au retour: nuls
    A l'aller Marseille nul. Au retour victoire +2
    A l'aller Auxerre victoire. Au retour nul -2
    Houiller n'est donc pas en retard sur son programme. La comparaison des matchs aller et retour est fondée car à l'analyse des résultats, on peut constater que l'aisance (et les difficultés) de l'OL sont les mêmes à domicile qu'à l'extérieur, ça fait partie du style que met en place Houiller. Chacun voit bien que Lyon va moins vite que par le passé vers l'avant, cela donne des matchs moins "enlevés" à domicile, mais le jeu est plus construit plus solide plus athlètique... plus solide à l'extérieur. C'est peut être nécessaire pour progresser au très haut niveau international, sans d'ailleurs que cela soit une garantie dès la première année.
    Mais demander à des journalistes de savoir compter c'est vraiement trop et pourtant ils ne commentent que le résultat .... rarement la manière sauf si c'est pour conforter un à priori.

  • #2
    ben dis donc il a du succès ton post ! domage c'est très intéréssant...

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par gorgesdeloup
      L'honnorable corporation des journalistes a un pouvoir celui de parler des problèmes, surement pas de les résoudre. Il peut même arriver qu'ils puissent les créer!
      Concernant les prémices du commencement du début d'une crise à l'OL, nos meilleures plumes sont à l'oeuvre. Il faut objectivement reconnaitre qu'ils ont dans cette tache un certain succès à lire les réactions obtenues.
      Moi, j'aurais la plus grande indulgence avec ces conscienceux tacherons. L'OL a fini les matchs aller avec près de quinze points d'avance. Et Houiller dont le métier est de chercher des solutions pour faire gagner son équipe annonce benoitement que son programme pour les matchs retours est de recommencer un nouveau championnat.
      Quoi? mais il est fou cet Houiller... il veut faire mourrir la corporation. Une quinzaine de points à l'aller ... autant au retour? Mazis ça va faire une trentaine de points...Comment supporter ça. Indulgence donc pour eux...faut bien qu'ls vivent et qu'ils sortent un article tous les jours.
      Et si on regardait de près le suivi du programme Houiller. Refaire une deuxième partie de championnat à l'égal de la première:
      A l'aller Strasbourg, Nancy .... victoires de l'OL. Au retour victoires
      A l'aller Bordeaux, Lens...nuls. Au retour: nuls
      A l'aller Marseille nul. Au retour victoire +2
      A l'aller Auxerre victoire. Au retour nul -2
      Houiller n'est donc pas en retard sur son programme. La comparaison des matchs aller et retour est fondée car à l'analyse des résultats, on peut constater que l'aisance (et les difficultés) de l'OL sont les mêmes à domicile qu'à l'extérieur, ça fait partie du style que met en place Houiller. Chacun voit bien que Lyon va moins vite que par le passé vers l'avant, cela donne des matchs moins "enlevés" à domicile, mais le jeu est plus construit plus solide plus athlètique... plus solide à l'extérieur. C'est peut être nécessaire pour progresser au très haut niveau international, sans d'ailleurs que cela soit une garantie dès la première année.
      Mais demander à des journalistes de savoir compter c'est vraiement trop et pourtant ils ne commentent que le résultat .... rarement la manière sauf si c'est pour conforter un à priori.
      Ouais vraiment intéressante ton analyse et je suis tout à fait d'accord avec toi!


      VIVE AULAS!

      VIVE GERARD HOUILLER!

      VIVE L'OL!


      Barthez N°1 ... MDR

      Commentaire


      • #4
        Saute des lignes, ça accorche mieux. Sinon ça deonne pas envie de lire ta prose. ;))

        Commentaire


        • #5
          je ne post que très peu de chose car à vrai dire ce que je lis n'est pas tout le temps intéressant, je suis entièrement d'accord avec toi et si on prend en considération que nous avons une défense à 75% changée, j'ai bon espoir de retrouver d'içi 15 jours 3semaines notre équipe. imaginer 2 seconde si Bordeaux devait changer sa défense comme la notre.

          Commentaire


          • #6
            Bien vu.
            Mais je trouve que les analyses des journalistes sont de plus en plus critiquées par les sportifs, et c'est pas plus mal comme ça, ça les renvoie un peu dans leur 22.
            En particulier, lors du couronnement de notre équipe de Hand à l'euro, un journaliste a dit à un joueur:
            "Eh bien voilà, finalement l'équipe a su trouver son "Après-Richardson""
            Réponse de l'interessé:
            "PPfff encore un truc de journaleux ça"

            J'ai adoré
            Lisandro est Mr Fantastic

            Commentaire


            • #7
              L'après-Richardson, comme il y aura l'après-Zidane...
              Bon, cette analyse est intéressante, et, à la différence de la première partie du Championnat, où il fait beau et chaud, ce qui fouette nos Brésiliens, là, il fait froid et humide, ce qui les abat. Nos Brésiliens ne sont pas au mieux, nos arrières fréquentent trop l'infirmerie et nos supporters font la g... Les Lyonnais, que ce soit sur les terrains de foot ou dans la vie, n'aiment pas l'hiver. Attendons que les jours rallongent un peu, et les performances olympiennes vont faire de même... Y a pas le feu au lac. Restons calmes et ne nous mettons pas sur le dos une pression inexistante.
              17/11/2007, avec l'Italie, protégeons les chats noirs. Adoptez un animal noir.

              Commentaire

              Chargement...
              X