Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Juninho

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par InfosGones Voir le message

    Sur quelle planète il a mis une équipe en tête ?

    2ème avec Ajax
    5ème avec Leverkusen

    D'ailleurs c'est les 2 seules saisons de sa carrière dans des Clubs de notre gabarit.

    Après Sylvinho est Champion de France provisoire avec 6 points, 9 Bp et 0 Bc

    Faudrait l'ajouter à notre palmarès tout ces titres de champion provisoire.

    Garcia aussi est Champion de France de Noël.

    Fournier aussi, Champion de France provisoire.

    Stéphane Moulin aussi avec Angers, Champion provisoire en J4 une année je crois...
    Le but c'était de dire qu'il avait réussi à faire performer ses clubs au point qu'il se soit retrouvé en tête du championnat.
    Quand il reprend le Bayer, le club est 10ème , il le qualifie en ligue des champions à la fin de saison + finale de Coupe d'Allemagne.
    La saison est suivante il est leader de Bundelisga mi-décembre.
    Pour Dortmund, oui c'est exagéré car il était en tête seulement à la 10 ème journée.
    Pour l'Ajax, il joue le titre jusqu'à la dernière journée, l'Ajax ayant laissé des plumes avec la finale de EL.

    Ce que je veux dire, c'est que la mayonnaise a toujours pris quand Bosz a repris un club (bon avec Dortmund c'était vraiment éphémère).
    Enfin tous .... sauf nous !
    Mais bon continuez de penser qu'il s'agit éternellement d'un problème de coach.

    Commentaire


    • Envoyé par nikosty99 Voir le message
      Le but c'était de dire qu'il avait réussi à faire performer ses clubs au point qu'il se soit retrouvé en tête du championnat.
      Quand il reprend le Bayer, le club est 10ème , il le qualifie en ligue des champions à la fin de saison + finale de Coupe d'Allemagne.
      La saison est suivante il est leader de Bundelisga mi-décembre.
      Pour Dortmund, oui c'est exagéré car il était en tête seulement à la 10 ème journée.
      Pour l'Ajax, il joue le titre jusqu'à la dernière journée, l'Ajax ayant laissé des plumes avec la finale de EL.

      Ce que je veux dire, c'est que la mayonnaise a toujours pris quand Bosz a repris un club (bon avec Dortmund c'était vraiment éphémère).
      Enfin tous .... sauf nous !
      Mais bon continuez de penser qu'il s'agit éternellement d'un problème de coach.
      Comme je l'ai déjà dit, il est capable du meilleur comme du pire.
      Le problème, c'est qu'il ne parvient pas à enrayer les mauvaises périodes.
      Des dégringolades comme au Bayer ou au Borussia, c'est inacceptable pour ces clubs.

      Commentaire


      • Envoyé par RomarioPichichi Voir le message
        c'est quoi le scandale ? qu'il soit moins motivé, ou qu'il le dise dans la presse ?
        Les deux !

        Commentaire


        • Envoyé par RomarioPichichi Voir le message
          Comme je l'ai déjà dit, il est capable du meilleur comme du pire.
          Le problème, c'est qu'il ne parvient pas à enrayer les mauvaises périodes.
          Des dégringolades comme au Bayer ou au Borussia, c'est inacceptable pour ces clubs.
          C'est certain mais si la mayonnaise n'a pas pris chez nous alors que cela a fonctionné chez les autres, il faut avant tout se poser les bonnes questions.

          Et puis parlons-en des dégringolades avec le Bayer ou Dortmund. Car à en écouter certains on dirait qu'il a coaché une dizaine de clubs qui se sont tous dégringolés.
          Non il s'agit de 2 clubs et Bosz l'avait évoqué lors de sa conférence de presse à Lyon en disant qu'il avait aussi réfléchi et appris sur ces échecs.
          Donc on pouvait aussi légitimement penser qu'il avait pu aussi gagner en réflexion / maturité sur son projet de jeu.

          Commentaire


          • Je suis vraiment triste. J'étais tellement content qu'il revienne, j'ai l'impression que cette fois, c'est vraiment fini pour toujours.

            Commentaire


            • Envoyé par nikosty99 Voir le message
              C'est certain mais si la mayonnaise n'a pas pris chez nous alors que cela a fonctionné chez les autres, il faut avant tout se poser les bonnes questions.

              Et puis parlons-en des dégringolades avec le Bayer ou Dortmund. Car à en écouter certains on dirait qu'il a coaché une dizaine de clubs qui se sont tous dégringolés.
              Non il s'agit de 2 clubs et Bosz l'avait évoqué lors de sa conférence de presse à Lyon en disant qu'il avait aussi réfléchi et appris sur ces échecs.
              Donc on pouvait aussi légitimement penser qu'il avait pu aussi gagner en réflexion / maturité sur son projet de jeu.
              Je n'ai jamais dit qu'il n'avait connu que des échecs.
              En effet, les échecs permettent de s'améliorer s'ils sont correctement analysés.

              On aurait une autre vision de ses expériences passées, si l'OL avait une moyenne de 2 points par match.

              Commentaire


              • Envoyé par RERH92 Voir le message
                Les deux !
                un joueur n'est pas un robot.
                C'est tout à fait normal d'être moins motivé quand tu vas jouer à Clermont après avoir joué chez des grands d'Europe.

                Commentaire


                • Cette sortie de Juni montre ce que je certains pensaient, nos résultats sportifs médiocre en championnat ne sont pas dû qu'à un problème coach\joueur, le club est en feu à tout les étages. Une chose est certaine, c'est le moment ou jamais de faire le boulot en clarifiant qui, comment et ou ...

                  Perso. en guise de DS à l'époque on parlait d'Edmilson, j'avoue avoir un faible pour lui si tenté qu'on lui offre un vrai poste de DS.

                  Je sens que les prochains mois dans la presse, les dossiers vont sortir et qu'on est encore loin de la vérité sur l'usine à gaz qui chapote tout ça. C'est d'une tristesse, je le redis mais j'ai l'impression qu'on est devenu un PSG Wish ...

                  Commentaire


                  • Envoyé par nikosty99 Voir le message


                    La saison est suivante il est leader de Bundelisga mi-décembre.
                    Finir 5ème avec 19 points de retard sur le Leader en ayant été 1er mi-décembre ?

                    Envoyé par InfosGones
                    Macron/Labrune : "Avantager l'ohème, quoi qu'il en coûte !!!"

                    Commentaire


                    • Envoyé par RomarioPichichi Voir le message
                      un joueur n'est pas un robot.
                      C'est tout à fait normal d'être moins motivé quand tu vas jouer à Clermont après avoir joué chez des grands d'Europe.
                      J'en ai rien à branler. A partir du moment où ils portent nos couleurs, chaque match doit être le dernier de leurs vies. Ils se le doivent puisqu'ils ont le statut de joueur professionnel, ils le doivent à la personne qui fait les chèques tous les mois et ils le doivent à nos gamins qui ont les yeux qui brillent quand on leur annonce(ait) qu'on les emmène au stade.

                      Que ce soit contre la Bourboule ou City, ils doivent se defoncer sur chaque ballon même à 8-0 pour nous.

                      Commentaire


                      • Envoyé par InfosGones Voir le message

                        Finir 5ème avec 19 points de retard sur le Leader en ayant été 1er mi-décembre ?
                        On a pas fini 4ème l'an passé en étant champion de Noël ? Le tout avec 1 seul match à jouer par semaine.
                        Ou on a pas fini à 28 points de Paris l'an passé pour un championnat seulement arrêté en J28 ? Je n'ose imaginer l'écart jusqu'en J38.
                        La conclusion est la même : si chute il y a eu au final, de très bons résultats sont arrivés aux débuts de mandat de Bosz sauf chez nous.

                        Commentaire


                        • Envoyé par nikosty99 Voir le message

                          On a pas fini 4ème l'an passé en étant champion de Noël ? Le tout avec 1 seul match à jouer par semaine.
                          Ou on a pas fini à 28 points de Paris l'an passé pour un championnat seulement arrêté en J28 ? Je n'ose imaginer l'écart jusqu'en J38.
                          La conclusion est la même : si chute il y a eu au final, de très bons résultats sont arrivés aux débuts de mandat de Bosz sauf chez nous.
                          On a fini à 19 points du Losc ?

                          On était champion d'automne en 2019 ?

                          Mince, on a eu le droit qu'à la chute nous..., pas cool.

                          Envoyé par InfosGones
                          Macron/Labrune : "Avantager l'ohème, quoi qu'il en coûte !!!"

                          Commentaire


                          • Envoyé par InfosGones Voir le message

                            On a fini à 19 points du Losc ?

                            On était champion d'automne en 2019 ?

                            Mince, on a eu le droit qu'à la chute nous..., pas cool.
                            Entre finir à 7 points de Lille ou finir à 19 points du Bayern de Munich, je pense que la 2ème hypothèse est moins pire.

                            Commentaire


                            • Envoyé par Katju II Voir le message
                              Cette sortie de Juni montre ce que je certains pensaient, nos résultats sportifs médiocre en championnat ne sont pas dû qu'à un problème coach\joueur, le club est en feu à tout les étages. Une chose est certaine, c'est le moment ou jamais de faire le boulot en clarifiant qui, comment et ou ...

                              Perso. en guise de DS à l'époque on parlait d'Edmilson, j'avoue avoir un faible pour lui si tenté qu'on lui offre un vrai poste de DS.

                              Je sens que les prochains mois dans la presse, les dossiers vont sortir et qu'on est encore loin de la vérité sur l'usine à gaz qui chapote tout ça. C'est d'une tristesse, je le redis mais j'ai l'impression qu'on est devenu un PSG Wish ...
                              A part Juni je n'ai pas l'impression que grand monde au sein du club ne se sente pas à sa place. C'est depuis son arrivée qu'il y a des départs, depuis son arrivée qu'on tolère des trucs type balancer à RMC, juste après s'est pris une déculottée, "Oui je pense partir bientôt", etc.

                              Par contre, je suis d'accord sur le constat final. Encore que on ne partage probablement pas la même analyse sur les faits. Pour moi, l'OL, ça a toujours été la stabilité et des discours qui faisaient un peu vendeurs mais à peu près réalistes. Depuis Juni, on a des discours officiellement plus ambitieux mais beaucoup de difficultés à avoir un fonctionnement établi et régulier permettant de remplir ces objectifs.

                              Et même si Juni devait évoluer dans le pire monde de requins possibles, j'ai la forte impression que sa sortie a condamné Bosz auprès du groupe. Entre le match contre Rennes et cette déclaration, on voit que quelque-chose s'est brisé.
                              Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                              Commentaire


                              • Envoyé par nikosty99 Voir le message

                                Entre finir à 7 points de Lille ou finir à 19 points du Bayern de Munich, je pense que la 2ème hypothèse est moins pire.
                                7 points de Lille et 6 points du PSG. Puis de toute façon, ce que Bosz a fait ailleurs, ça ne change rien à ce qu'il fait chez nous. Et ce qui m'intéresse, c'est aussi avant tout ce que Juni fait chez nous. Et pour une raison quelconque, mais j'ai ma petite idée (à savoir les compétences pour ce rôle de DS), plus il intervient, plus le club a du mal.
                                Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                Commentaire


                                • Envoyé par nikosty99 Voir le message
                                  La conclusion est la même : si chute il y a eu au final, de très bons résultats sont arrivés aux débuts de mandat de Bosz sauf chez nous.
                                  Pas de partout.

                                  Au Vitesse Arneim, le club sort d'une saison où le club n'a pas quitté le top 4.
                                  Il arrive en début de saison.
                                  à la 6eme journée, il est 9eme. Après, il hisse le club en tête du championnat, pour finalement dégringoler à la 6eme place.
                                  La saison suivante, après 6 journée, le club est 16eme. Puis belle remontée en 3 matches, suivie d'une dégringolade (12eme), suivi d'une nouvelle belle remontée qui permet au club de finir 5eme.

                                  Au Maccabi Tel Aviv, le club sort de 3 titres de champions.
                                  en cours de saison, lorsqu'il prend ses fonction, le club est bien installé à la première place depuis 5 matches.
                                  Il perd directement et le club se trouve 2eme jusqu'à la fin de saison. et il est éliminé de la coupe en 1/8eme

                                  Au Herculo, le club sort d'une saison à la 5eme place.
                                  Peter Bosz arrive en début de saison, le club se retrouve 17eme après 8 journées, puis entame une remontée qui permet au club de finir 8eme.


                                  Bref, je le dis une nouvelle fois, Peter Bosz c'est les montagnes russes, pour au final ne pas toujours arriver à pas grand chose.
                                  Dommage que l'OL soit une vallée dans son parcours.

                                  Commentaire


                                  • Je suis pas vraiment triste du départ de Juni. Il avait ni les épaules ou le caractère pour le poste. Dans son recrutement, y a eu plus d'echecs que de réussites. Et les départs de Gouiri, Bard et Kalulu c'est une faute professionnelle. A son arrivée, même s'il avait pas 100% des pouvoirs, il en avait quand même pas mal et il a foiré. Il a poussé Flo Maurice au départ (et on voit comment il a bâtit Rennes) et l'incompétence à son poste à obliger Aulas à mettre Ponsot au-dessus de lui. Juni aura été un grand joueur mais un petit DS

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par TheAngels Voir le message
                                      Je suis pas vraiment triste du départ de Juni. Il avait ni les épaules ou le caractère pour le poste. Dans son recrutement, y a eu plus d'echecs que de réussites. Et les départs de Gouiri, Bard et Kalulu c'est une faute professionnelle. A son arrivée, même s'il avait pas 100% des pouvoirs, il en avait quand même pas mal et il a foiré. Il a poussé Flo Maurice au départ (et on voit comment il a bâtit Rennes) et l'incompétence à son poste à obliger Aulas à mettre Ponsot au-dessus de lui. Juni aura été un grand joueur mais un petit DS
                                      Quel rapport avec Juninho ?
                                      L'un a refusé de signer pour son club formateur, l'autre avait une meilleur offre.

                                      Flo Maurice pour l'instant il recrute à coups de 80M€ avec des déficits pendant que nous on doit prendre des joueurs en prêts ou libres.
                                      Flo Maurice était là pour Thiago Mendes, Andersen, JRA et toute la clique de tocards qu'on a dû garder des mercatos précédents.

                                      Commentaire


                                      • Foot
                                        OL
                                        avant-première abonnésJuninho, les raisons de son départ de l'OL

                                        Rongé par les mauvais résultats et le stress, lassé de certains combats en interne, et pas forcément fait pour le poste, le directeur sportif de l'OL, opposé ce jeudi (18h45) aux Glasgow Rangers en Ligue Europa, pouvait difficilement rester.



                                        Juninho en compagnie de Jean-Michel Aulas, lors de la défaite de Lyon à Rennes (1-4), le 7 novembre. (P. Lahalle/L'Équipe)
                                        Vincent Duluc08 décembre 2021 à 19h49
                                        commenter
                                        partager
                                        Juninho a confirmé ce mercredi, l'information publiée par L'Équipe : il va quitter l'OL en janvier. Ceux qui l'ont croisé ou lui ont parlé, depuis, l'ont trouvé allégé d'un poids. Ainsi s'interrompt un mariage d'amour, au bout de deux ans et demi, dans l'incompréhension réciproque. Les papiers du divorce vont être assez simples : Juninho avait signé un contrat en CDI, avec un salaire estimé à 150 000 € par mois, et le consentement mutuel facilitera la séparation.

                                        lire aussiJuninho confirme son départ dès cet hiver
                                        Son passage au poste de directeur sportif de l'OL, de mai 2019 à décembre 2021, aura été dans l'histoire du club une parenthèse manquée qui n'aura satisfait aucune des deux parties : le risque demeure que l'OL ne se soit pas qualifié une seule fois pour la Ligue des champions sous l'ère Juninho dirigeant. Joueur, c'était autre chose : il avait participé aux sept titres d'affilée de l'OL, de 2002 à 2008, et ce souvenir avait entouré son retour d'un enthousiasme formidable, et d'un espoir populaire qui n'aura pas toujours eu de prolongement.
                                        Le choix de Sylvinho, faute originelle


                                        Son passage aura été marqué par une demi-finale de Ligue des champions en août 2020, et par un titre de champion d'automne au mois de décembre suivant, pour le côté brillant, ainsi que par le recrutement de Lucas Paqueta, une réussite absolue, mais cela restera une histoire qui aura mal commencé et qui a mal fini, poussant à la fois à se demander si Juninho était fait pour ça et si l'OL lui a donné les moyens de réussir.

                                        lire aussiSuivez Lyon - Glasgow Rangers en direct commenté
                                        Les torts sont partagés, car Jean-Michel Aulas avait fait venir Juninho pour un ensemble de bonnes et de mauvaises raisons, les mêmes qui avaient poussé le Brésilien à revenir, dix ans après son départ. À l'origine, le président lyonnais pensait pouvoir sauver le poste d'entraîneur de Bruno Genesio grâce à cette nomination populaire. Juninho, lui, voulait poursuivre une relation sentimentale avec le club et la ville de son coeur, mais sans la moindre expérience du poste, sans avoir pris la mesure de la fonction.

                                        Le choix de Sylvinho restera sa faute originelle, après un mois de juin passé au Brésil plutôt que de préparer à Lyon son grand retour dans le football européen, ce qui avait surpris le club, alors. Il avait choisi de superposer deux inexpériences, un entraîneur qui n'avait jamais été numéro un et un directeur sportif découvrant la fonction. Ils avaient échoué ensemble, et c'est bien le manque de résultats en L1 et le choix des entraîneurs, aujourd'hui, qui écornent le plus son bilan.

                                        « Pour ce métier de directeur sportif, connaître le foot, ça ne suffit pas, c'est un métier qui peut vous bouffer la vie »

                                        Paul Le Guen, entraîneur de Juninho à Lyon de 2002 à 2005



                                        Il s'est trompé sur le premier entraîneur, s'est fâché avec le deuxième, tandis que le troisième n'a pas de résultats en L1. Rudi Garcia plutôt que Laurent Blanc, ce n'était pas lui tout seul, mais c'était lui, aussi. Certains, au club, lui auront reproché de ne pas assumer publiquement les défaites ni les moments difficiles, de n'être ni un parapluie, ni un aiguillon, même s'il est toujours resté proche des joueurs, à qui il parlait de jeu, sans cesse, comme Bernard Lacombe le faisait avant lui.

                                        lire aussiLigue Europa : calendrier et classement du groupe A
                                        Finalement, tout était écrit, ou presque, dès le premier jour, dans un entretien que nous avait accordé Paul Le Guen, qui avait été son entraîneur à Lyon de 2002 à 2005 : « Directeur sportif, c'est un engagement, une capacité à dire oui, à dire non, à prendre les commandes, à s'investir totalement et avec constance. Je pensais plutôt qu'il reviendrait en conseiller sportif, comme Bernard (Lacombe). J'aimais bien, quand j'étais entraîneur de l'OL, avoir ses avis. Mais pour ce métier de directeur sportif, connaître le foot, ça ne suffit pas, c'est un métier qui peut vous bouffer la vie. »
                                        La nomination de Vincent Ponsot mal vécue


                                        Aujourd'hui, Juninho a besoin de se reposer et de retrouver sa vie, et l'histoire s'arrête parce que personne n'avait complètement envie qu'elle se poursuive. L'OL n'était probablement pas prêt à continuer avec lui au-delà de cette saison, et Juninho était usé, suffisamment pour annoncer son départ sur RMC sans en avoir informé Jean-Michel Aulas au préalable. Il est usé, aussi, parce qu'il reste sans cesse guidé par ses émotions, qui l'ont porté très haut quand il était joueur, mais qui l'ont encombré dans ce costume.

                                        Il part, aussi, parce qu'il n'a pas trouvé sa place, ou qu'il n'a pas su l'occuper, selon les points de vue. Mais on sait que le Brésilien a mal vécu la nomination de Vincent Ponsot au poste de directeur du football, à l'été 2020, et qu'il s'est souvent débattu contre un ensemble de petites décisions, rongé par ces défaites-là comme par les autres. Il aura insuffisamment appréhendé l'aspect stratégique et politique de son poste, bien plus obsédé par le jeu et la tactique, alors qu'il avait signé pour un métier de pouvoir. Il sait, sans doute, qu'après un échec aussi spectaculaire les explications ressemblent à des excuses, mais qu'il y aura un temps, sûrement, pour les donner.

                                        Commentaire


                                        • Comme je l'ai écrit sur le topic de Peter Bosz, à mon sens, la confiance en Juninho ou, à minima, en son projet est rompue depuis sa déclaration.
                                          Si lui-même, qui a régulièrement dénoncé le manque de caractère de l'équipe, se dit usé et n'a pas la volonté de poursuivre, comment les joueurs, qui peinent depuis plusieurs mois à intégrer les principes de l'entraîneur néerlandais, pourraient rester mobilisés ?
                                          Il était difficilement envisageable de poursuivre dans un tel contexte.

                                          Il y a quelques jours, j'avais donc écrit, ici, qu'à mon sens, le recrutement d'Alain Caveglia était tout sauf anecdotique et j'avais notamment souligné le fait qu'à priori, Juninho n'y avait pas participé.
                                          Je ne vais donc pas faire semblant d'être surpris.
                                          Pour moi, c’est une suite logique.

                                          Commentaire


                                          • Mouai l'article de Deluc...Juninho n'a pas su se faire au poste. Il n'a pas le profil, en définitive. J'ai du mal à blâmer le club pour ce qui est mentionné dans l'article. Ca sent le journaliste qui veut ménager Juni.
                                            Il s'est planté.
                                            Il nous plante.
                                            Pas glorieux.
                                            Le board (et JLA en premier lieu) a la première responsabilité dans ce mauvais casting, et dans le temps qui a été nécessaire pour que cela éclate.
                                            Je vais pas pleurer Juni sur ce coup...
                                            Place à la suite.
                                            Il ne faut vraiment pas se louper.
                                            Lyonnais de coeur

                                            Commentaire


                                            • Bon c'est mieux de partir au plus vite, merci pour ça.

                                              Pour le reste, chronique d'un désastre annoncé, l'amour rend aveugle certes, pourtant c'etait pas faute d'avoir alerté sur certains points. Passons à autre chose et vite, la situation est urgente. Pas le temps de se lamenter sur un épisode qui devra être relégué au 8ème plan de l'Histoire de l'OL.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par stadier Voir le message
                                                Bon c'est mieux de partir au plus vite, merci pour ça.

                                                Pour le reste, chronique d'un désastre annoncé, l'amour rend aveugle certes, pourtant c'etait pas faute d'avoir alerté sur certains points. Passons à autre chose et vite, la situation est urgente. Pas le temps de se lamenter sur un épisode qui devra être relégué au 8ème plan de l'Histoire de l'OL.
                                                T'as alerté qui ? Dans quel but ? Je ne suis pas sûr de bien comprendre.
                                                http://www.youtube.com/channel/UC8C2..._as=subscriber

                                                Commentaire


                                                • On ne peut qu'être triste de ce fiasco. Jamais je ne jetterai la pierre à Juni. J'ai rêvé qu'il revienne. Il l'a fait. Merci à lui

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par Colombiano Voir le message

                                                    Quel rapport avec Juninho ?
                                                    L'un a refusé de signer pour son club formateur, l'autre avait une meilleur offre.

                                                    Flo Maurice pour l'instant il recrute à coups de 80M€ avec des déficits pendant que nous on doit prendre des joueurs en prêts ou libres.
                                                    Flo Maurice était là pour Thiago Mendes, Andersen, JRA et toute la clique de tocards qu'on a dû garder des mercatos précédents.
                                                    Rennes a une masse salariale inférieure de 70M€ à la nôtre. Ils misent beaucoup sur de jeunes joueurs, donc qui, même s'ils floppent un peu, pourront probablement être revendus plus chers. Comme Terrier chez nous par exemple. Bref, Maurice fait exactement ce qu'on faisait et qu'on ne fait plus, parce-que miser sur des joueurs à plus de 20M€ et plus âgés ne présente pas les mêmes risques.

                                                    Quant aux joueurs en prêts ou libres, ils ont des salaires extrêmement importants et ne seront pas revendus. Un Doku ou Suleymana plutôt que Shaqiri te coûte plus cher en transfert initial, mais entre la revente et l'écart de salaire, à la fin t'es gagnant.

                                                    Après, pour les erreurs de Maurice, il en a clairement faites, mais ceux que tu cites, Juni est déjà DS et valide les profils par rapport au projet mené avec l'entraineur qu'il a choisi (et non Maurice), à savoir Sylvinho.
                                                    Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X