Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Juninho

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par petit_sauvage Voir le message
    Un article d'Edward Jay que je trouve un peu plus "objectif" que l'interprétation que certains font d'un tweet...

    https://rmcsport.bfmtv.com/football/...112090285.html
    Merci. Très intéressante partie sur la relation Houiller Juninho, et sur Galtier.

    Commentaire


    • Envoyé par quentinOlympick Voir le message

      C'est du grand n'importe quoi et c'est ça le plus inquiétant. Juni n'a pas été parfait mais il a la haine de la défaite, son projet était de re-professionnaliser le club à son image avec des vrais joueurs, un coach qui prône quelque chose. Le problème est qu'un changement de cap aussi drastique ne se fait pas en quelques mois... Il y a encore bien trop de sénateurs qui profitent de la soupe et qui en ont rien à secouer du futur de ce club. Aulas n'a plus la rigueur qu'il a pu avoir sur ce point, il semble dépassé. Perso, quitte à choisir à l'instant T j'aurai choisi de suivre Juni plutôt que JMA malgré tout le respect que j'ai pour le doyen...
      Mais en fait c'est Juni qui part. L'exigence, elle ne s'accompagne jamais de patience ? Pour moi, être exigent c'est avoir un objectif et se donner les moyens de l'atteindre. Pas avoir un objectif, car ça, on peut tous le dire.

      Le problème de Juni, c'est qu'il est venu avec une mission et il avait largement le temps de prendre son temps pour l'atteindre. S'il ne voulait pas prendre le risque Sylvinho, son approche ultra-défensive et se contenter d'un entraineur plus connu ou même de faire une dernière année avec Pep, il pouvait. S'il voulait arriver au club sans mettre en avant certains joueurs et en critiquer d'autres, il pouvait. S'il voulait continuer encore avec Garcia et essayer de mettre sa haine du bonhomme de côté pour restabiliser sportivement le club - c'était bien mieux que Sylvinho -, il pouvait. S'il voulait prendre un mec comme Bosz et lui dire "Le pressing haut prends ton temps, les joueurs ne sont pas habitués, ça viendra avec le temps", il pouvait aussi. Il n'a jamais fait ça et a toujours semblé foncer tête baissé, comme s'il pouvait agir sur tout. Sa communication est l'exemple parfait, son annonce de son départ est encore un autre exemple : son fonctionnement, c'est d'être entier, et si ça peut faire de toi un leader de vestiaire en forçant un groupe à se dire les choses et à se remobiliser, ça ne fait pas forcément de toi un grand gestionnaire.

      Il n'a pas choisi cette méthode, donc. Il a choisi des entraineurs pour le moins radicaux. Il a choisi d'être clivant, aussi, en interne, en étant connu, comme dirait Ponsot, plutôt comme un animal à sang chaud. Il est arrivé avec de grands discours annonçant qu'on devait se rapprocher du PSG et a placé la barre haut.

      Pourtant, la marque de fabrique de l'OL, c'est le temps long. On prend notre temps, on ne prend pas de risques inconsidérés, on fait étape par étape. Peut-être que c'est trop lent pour certains,m mais ça a fait ses preuves. L'évolution au classement du club avant les premiers titres, puis l'enchaînement, puis la stabilité sur le podium et l'absence de crise sportive réelle malgré des moyens très limités illustrent tout ça. Même avec Miguel Lopes et Mvuemba en recrues phares, on n'a jamais fait pire que cinquième.

      Juni arrive et on a de grands discours, une grosse volonté de changement. Très bien. Mais s'il n'arrive pas à les insuffler au club, ce n'est pas de la faute des autres. C'est de sa faute à lui, car son rôle, justement en tant que DS, c'est de définir une ligne et un rythme pour l'atteindre, en garantissant en attendant les résultats sportifs lui permettant d'avoir la manne financière pour avancer. Je veux bien entendre que les autres peuvent aussi être critiqués, mais il faut que chacun soit honnête dans son jugement : on n'a jamais eu de crise sportive aussi grave en 25 ans, et là, on en multiplie deux sur une période courte correspondant à Juni dirigeant et correspondant, à première vue, à des entraineurs qui veulent changer radicalement la façon de jouer d'un groupe sans obtenir de résultats.

      On parle toujours des joueurs. D'accord, ils ne sont pas irréprochables. Mais en début de saison, ils ont objectivement essayé. Et ça n'a objectivement jamais marché. On n'a jamais été totalement dominant. Je n'envie ni Nice, ni Rennes, ni d'autres, mais si tu prends les autres clubs, en L1, notamment Nice qui fait journée 2 et 3 deux fois 4-0, t'as des joueurs qui peuvent se dire "Punaise, la nouvelle méthode de l'entraineur, ça peut vraiment bien marcher". Nous, les joueurs, à quel moment ils peuvent se dire, eux qui ont fait 76 points l'année d'avant, demi de LDC celle d'encore avant, "J'ai l'impression qu'on domine ?". A quel moment ils pouvaient objectivement chercher ce petit supplément d'âme qui nous a manqué.

      Pour moi, Juni, c'est juste une erreur stratégique. C'est, en tant que dirigeant, quelqu'un qui s'est éloigné de l'approche de l'OL consistant à ne pas mettre toute la mise. On parle toujours de Ponsot comme son rival, mais le problème, c'est pas Ponsot. Le problème, c'est un DS dont le fonctionnement est à l'opposée de ce qu'on a toujours fait à l'OL.
      Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

      Commentaire


      • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

        Pour moi, Juni, c'est juste une erreur stratégique. C'est, en tant que dirigeant, quelqu'un qui s'est éloigné de l'approche de l'OL consistant à ne pas mettre toute la mise. On parle toujours de Ponsot comme son rival, mais le problème, c'est pas Ponsot. Le problème, c'est un DS dont le fonctionnement est à l'opposée de ce qu'on a toujours fait à l'OL.
        Une chose quand même: le club doit évoluer dans sa manière de faire, il n'a pas le choix. Houiller est décédé, Lacombe a pris du recul, JMA également (qu'on le veuille ou non) et en prendra de plus en plus. Structurer différemment la direction sportive du club est une nécessité. Après, chacun est libre d'imaginer quelle serait la meilleure organisation possible et avec qui.

        Le modèle du patron actionnaire principale, qui prend toutes les décisions, flanqué de fidèles conseillers, a vécu.

        Commentaire


        • Envoyé par petit_sauvage Voir le message
          Un article d'Edward Jay que je trouve un peu plus "objectif" que l'interprétation que certains font d'un tweet...

          https://rmcsport.bfmtv.com/football/...112090285.html
          Très intéressant, merci du partage.
          Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

          Commentaire


          • Envoyé par Elano Voir le message

            Merci. Très intéressante partie sur la relation Houiller Juninho, et sur Galtier.
            Oui l'interview de Garcia sur RMC est tres instructive également :

            On a l’impression que la perte de Gérard Houllier a été un tournant. Vous l’avez vécu comme ça ?

            Oui, je pense. C'est l’avantage d’avoir un grand homme, un grand entraîneur, un grand manager, il aurait pu œuvrer notamment pour continuer à expliquer à Juni quel est le rôle du directeur sportif, quelles sont les limites, les relations qu’on doit avoir avec le coach. C’est juste une question de manque d’expérience mais avec Gérard, on aurait été certainement plus ensemble. Son départ est une tragédie parce que l’ami Gérard est parti et ça a été très dur émotionnellement pour beaucoup de monde. Mais professionnellement, ça a été aussi une grande perte pour l’Olympique Lyonnais.


            https://rmcsport.bfmtv.com/football/...105250427.html

            Commentaire


            • Envoyé par petit_sauvage Voir le message
              Un article d'Edward Jay que je trouve un peu plus "objectif" que l'interprétation que certains font d'un tweet...

              https://rmcsport.bfmtv.com/football/...112090285.html
              Très bon article qui semble refléter la réalité.
              Envoyé par InfosGones;n11724247
              Si Guimaraes signe à Newcastle dans les 6 prochains jours, je vous suce tous.

              Commentaire


              • Envoyé par Elano Voir le message

                Une chose quand même: le club doit évoluer dans sa manière de faire, il n'a pas le choix. Houiller est décédé, Lacombe a pris du recul, JMA également (qu'on le veuille ou non) et en prendra de plus en plus. Structurer différemment la direction sportive du club est une nécessité. Après, chacun est libre d'imaginer quelle serait la meilleure organisation possible et avec qui.

                Le modèle du patron actionnaire principale, qui prend toutes les décisions, flanqué de fidèles conseillers, a vécu.
                Bien sûr. Et toute ma lecture des années passée diffère de la tienne je pense sur un point central : pour moi, par le rôle de DS, JMA allait justement dans ce sens. Sauf que Juni semble avoir agi non pas avec ceux qui l'entourent justement pour un fonctionnement plus moderne, mais parfois un peu contre eux ou en tout cas pas par des relations qui semblaient aisées.

                Bref, ça me semble assez compliqué de reprocher à Aulas que l'institution reste figée alors qu'il avait dit vouloir faire de GH son DS, et que la maladie de celui-ci l'a empêché, et qu'avec Juni, il a donné quand même pas mal de confiance initiale et de liberté dans le choix de l'entraineur, signe d'une volonté évidente de déléguer.
                Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                Commentaire


                • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                  A quel moment ils pouvaient objectivement chercher ce petit supplément d'âme qui nous a manqué.
                  Ce n'est pas à propos de cette saison-ci que je me pose cette question, mais bel et bien de la dernière.
                  Envoyé par InfosGones;n11724247
                  Si Guimaraes signe à Newcastle dans les 6 prochains jours, je vous suce tous.

                  Commentaire


                  • Envoyé par Elano Voir le message

                    Merci. Très intéressante partie sur la relation Houiller Juninho, et sur Galtier.
                    Oui, la perte de Gerard Houillier a surement été un déclencheur sur la suite de l'épisode Juni à l'OL. Je pense que si Juni était revenu c'était en partie aussi grâce à Houillier. Comme le disait Garcia "A partir du moment ou il n'y avait plus Houiller, Juni a commencé à mettre des coups francs contre son camp.." le dernier en date c'était en novembre sur RMC.

                    Du coup on le saura peut être jamais mais j'aimerais bien avoir le sentiment de Bosz...

                    Commentaire


                    • Envoyé par Yanloup Voir le message

                      Ce n'est pas à propos de cette saison-ci que je me pose cette question, mais bel et bien de la dernière.
                      Je ne sais pas. Mais ce que je trouve "marrant", c'est toutes les rumeurs par rapport à Ponsot qui viendrait foutre la merde dans le sportif alors que le gars est juriste et baladé un peu partout pour ses fonctions, tandis que par exemple, pour la saison passée, on a un conflit qui me semble bien plus apparent entre Garcia et Juni. Et bien que je déteste le premier, je ne suis pas certain que le second ait toujours tiré dans le même bateau et permis les conditions idéales pour bosser.

                      Et là, le fait que Juni vienne, parle aux joueurs, ça dépasse largement la simple rumeur Twitter mais semble plutôt quelque-chose d'avéré.
                      Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                      Commentaire


                      • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                        Je ne sais pas. Mais ce que je trouve "marrant", c'est toutes les rumeurs par rapport à Ponsot qui viendrait foutre la merde dans le sportif alors que le gars est juriste et baladé un peu partout pour ses fonctions, tandis que par exemple, pour la saison passée, on a un conflit qui me semble bien plus apparent entre Garcia et Juni. Et bien que je déteste le premier, je ne suis pas certain que le second ait toujours tiré dans le même bateau et permis les conditions idéales pour bosser.

                        Et là, le fait que Juni vienne, parle aux joueurs, ça dépasse largement la simple rumeur Twitter mais semble plutôt quelque-chose d'avéré.
                        Je suis d'ordinaire plus que réservé par rapport aux "infos Twitter" qui me semblent être en fait des élucubrations provenant de semeurs d'embrouilles, ce n'est pas aujourd'hui que je vais déroger.
                        Envoyé par InfosGones;n11724247
                        Si Guimaraes signe à Newcastle dans les 6 prochains jours, je vous suce tous.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Yanloup Voir le message

                          Je suis d'ordinaire plus que réservé par rapport aux "infos Twitter" qui me semblent être en fait des élucubrations provenant de semeurs d'embrouilles, ce n'est pas aujourd'hui que je vais déroger.
                          Yanloup? C'est toi?... je ne te connaissais pas si tempéré et avec un tel vocabulaire...

                          Je traduis pour ceux qui ne seraient pas encore habitués : "[..] qui me semble être des ******ries provenant de fouteurs de m*rde"

                          Commentaire


                          • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                            Bien sûr. Et toute ma lecture des années passée diffère de la tienne je pense sur un point central : pour moi, par le rôle de DS, JMA allait justement dans ce sens. Sauf que Juni semble avoir agi non pas avec ceux qui l'entourent justement pour un fonctionnement plus moderne, mais parfois un peu contre eux ou en tout cas pas par des relations qui semblaient aisées.

                            Bref, ça me semble assez compliqué de reprocher à Aulas que l'institution reste figée alors qu'il avait dit vouloir faire de GH son DS, et que la maladie de celui-ci l'a empêché, et qu'avec Juni, il a donné quand même pas mal de confiance initiale et de liberté dans le choix de l'entraineur, signe d'une volonté évidente de déléguer.
                            J'ajouterai comme très importante une des informations de l'article de Jay.

                            Juninho n'a pas été laissé seul dans la "découverte" de son poste. Il a été conseillé par Houllier.

                            La mort de celui-ci a pu jouer un grand rôle dans l'enchainement des évènements qui ont mené à la situation actuelle car le club n'avait pas de solution de rechange pour encadrer son "novice".

                            Et ça c'est quelque chose contre lequel personne ne peut rien.

                            Mais on peut penser que quand JMA nomme Juninho, il sait parfaitement qu'il nomme un novice (avec les risques que cela comporte) qui va devoir apprendre mais il pense qu'il a l'homme idoine pour favoriser cette apprentissage.


                            Ce qui est inquiétant dans la situation actuelle est que les 2 hommes du sportif, le DS et l'entraineur sont en situation d'échec professionnel.

                            Le premier en a tiré publiquement la leçon. Il part.

                            Pour le second, on ne sait rien.

                            C'est inquiétant pour les "observateurs extérieurs" car on ne sait pas grand chose des solutions envisagées.

                            Ce dont j'ai de plus en plus l'impression, au fur et à mesure du temps qui passe, est que Juninho n'est jamais rentré dans le costume du DS (ou en tout cas qu'il l'a limité à un rôle de super-entraineur et et de super-recruteur, ce qui pour moi n'est pas dans le rôle d'un DS). Je ne connais pas le contenu de la formation qu'il a eu mais j'ai du mal à croire qu'il n'ait pas eu des formations au management, aux limites du rôle d'un DS face aux décisions stratégiques, à l'indépendance de l'entraineur vis à vis du DS dans son fonctionnement courant, aux notions de temporalité des décisions et de leurs effets, ... .

                            Inversement, je n'ai pas entendu parler des réflexions et des initiatives de Juninho sur des sujets tels que les objectifs du Centre de formation, les relations entre le Centre et le groupe pro, les relations avec les clubs partenaires (en France où à l'international) ....

                            Toutes choses qui, comme tu le dis relève du moyen-long terme mais sont, pour moi, des composantes cruciales du travail du DS.

                            Commentaire


                            • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                              J'ajouterai comme très importante une des informations de l'article de Jay.

                              Juninho n'a pas été laissé seul dans la "découverte" de son poste. Il a été conseillé par Houllier.

                              La mort de celui-ci a pu jouer un grand rôle dans l'enchainement des évènements qui ont mené à la situation actuelle car le club n'avait pas de solution de rechange pour encadrer son "novice".

                              Et ça c'est quelque chose contre lequel personne ne peut rien.

                              Mais on peut penser que quand JMA nomme Juninho, il sait parfaitement qu'il nomme un novice (avec les risques que cela comporte) qui va devoir apprendre mais il pense qu'il a l'homme idoine pour favoriser cette apprentissage.


                              Ce qui est inquiétant dans la situation actuelle est que les 2 hommes du sportif, le DS et l'entraineur sont en situation d'échec professionnel.

                              Le premier en a tiré publiquement la leçon. Il part.

                              Pour le second, on ne sait rien.

                              C'est inquiétant pour les "observateurs extérieurs" car on ne sait pas grand chose des solutions envisagées.

                              Ce dont j'ai de plus en plus l'impression, au fur et à mesure du temps qui passe, est que Juninho n'est jamais rentré dans le costume du DS (ou en tout cas qu'il l'a limité à un rôle de super-entraineur et et de super-recruteur, ce qui pour moi n'est pas dans le rôle d'un DS). Je ne connais pas le contenu de la formation qu'il a eu mais j'ai du mal à croire qu'il n'ait pas eu des formations au management, aux limites du rôle d'un DS face aux décisions stratégiques, à l'indépendance de l'entraineur vis à vis du DS dans son fonctionnement courant, aux notions de temporalité des décisions et de leurs effets, ... .

                              Inversement, je n'ai pas entendu parler des réflexions et des initiatives de Juninho sur des sujets tels que les objectifs du Centre de formation, les relations entre le Centre et le groupe pro, les relations avec les clubs partenaires (en France où à l'international) ....

                              Toutes choses qui, comme tu le dis relève du moyen-long terme mais sont, pour moi, des composantes cruciales du travail du DS.

                              1 - Il était clair du coup qu'il manquait quelqu'un aux cotés de Juni après le décès de GH non?
                              2 - https://v1.cdes.fr/actualit-s/premie...-m-s-l-uefamip (Bruno Cheyrou et Patrick Muller était dans cette même promotion... je sais pas si ca doit être rassurant pour la suite)
                              3 - Rudi Garcia disait lui même que la majorité des discussions avec Juni portaient sur la tactique et les compositions plus que sur la politique sportive, le recrutement et la formation... Edouard Jay dans son article dit qu'une des raison de son éviction était qu'il n'allait jamais au centre de formation "cette absence dans une période difficile et les échos de ses non passages à l’Académie de l’OL à Meyzieu (située à 5km du centre d’entraînement) depuis son arrivée en juin 2019, le boss de l’OL chemine tranquillement vers une décision qu’il doit prendre: se séparer de l’idole"

                              Commentaire


                              • Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                                Non, je ne crois pas que tu puisses écrire ça comme ça.

                                Le trading est une des composantes de la stratégie du club.

                                Avec le Centre de formation et le développement d'infrastructures propriétaires.

                                C'est lié (et donc en partie contraint) à ce que la surface financière et la vision économique des actionnaires ne leur permet ni de financer indéfiniment les pertes ni de s'endetter pour acheter des contrats. Donc contraint mais pas subi.

                                Alors, il est évident que laisser croire que l'on fixe d'abord les objectifs sportifs et que l'on considère seulement après les moyens financiers nécessaires n'a aucun sens.

                                C'est toujours ta surface financière (ou ta cible réaliste de surface financière) qui contraint tes objectifs sportifs.

                                De mon point de vue, il y a eu adéquation entre la surface financière de l'OL (qui a évolué au cours du temps) et les objectifs sportifs fixés par Aulas (et Seydoux).

                                Et le club a toujours financé au maximum de ses moyens en ressources propres le volet sportif (il est même allé au-delà lors des mercatos de la saison dernière).

                                Faire porter à la stratégie financière du club les difficultés sportives actuelles ne peut qu'éloigner des mesures à prendre pour redresser la barre (parce que c'est chercher des actions qui ne porteront pas sur les causes réelles).

                                Certes la crise du Covid a fragilisé les finances du club, mais, pour moi, l'essentiel des problèmes actuels est que les résultats sportifs ne génèrent pas les recettes attendues en rapport avec le niveau des dépenses.

                                Dès lors c'est dans le fonctionnement de la sphère sportive qu'il faut trouver les causes pour trouver "les bons remèdes".

                                Il ne s'agit pas de chercher des boucs émissaires, il s'agit d'identifier ce qui ne fonctionne pas pour y remédier.

                                Une méthode est d'aller regarder les modifications les changements qui ont eu lieu entre "les moments où ça allait plutôt bien" (en tout cas mieux que maintenant) et les moments où ça s'est dégradé et inversement entre "les moments où ça allait mal" et ceux où ça s'est amélioré.

                                Celui qui a le plus écrit comme analyse en ce sens, c'est ishkarnaval.

                                Pour moi, ses réflexions sont toujours d'actualité.
                                je vais pas tout developper. parceque cela me gonfle (désolé mais c est pas contre toi)

                                mais si demain l OL a 600/700m de budget acquis grâce a son "développement extra sportif " il ne fera du trading que si il le desire et pas de facon obligé pour s en sortir .. style bayern et autres
                                la base du projet de l OL c est de tellement diversifié les revenus que l obligation de vendre un joueur pour s en sortir financièrement ou combler des trous du au covid et autres , ne soit qu un épiphénomène dans les comptes finaux.
                                c est les resulats financiers extra sportifs au service du sportif pas les résultats financier du sportifs pour combler les trous c est absolument pas le but. et tout les club agissant comme cela se cassent la guele un jour ou l autre
                                a moins d etre un club etat

                                JMA développe a vitesse grand V OL VALLEE , LAND et autres ARENA dans ce but
                                etant actionnaires club ,. je reçoit les bulletins et infos. et c etait assez clair depuis le debut
                                a un moment faut juste prendre le temps de voir un peu plus loin que le bout de sa rue

                                donc oui la base du projet n est pas le trading. mais la force des choses fait qu on en est obligé d en passer par la.
                                JMA aimerai garder ses meilleurs joueurs pour gagner la LDC donc c est pas en les vendant que tu gagne qq chose
                                inscrit depuis 2000

                                Commentaire


                                • Envoyé par MAPASSOL2 Voir le message

                                  je vais pas tout developper. parceque cela me gonfle (désolé mais c est pas contre toi)

                                  mais si demain l OL a 600/700m de budget acquis grâce a son "développement extra sportif " il ne fera du trading que si il le desire et pas de facon obligé pour s en sortir .. style bayern et autres
                                  la base du projet de l OL c est de tellement diversifié les revenus que l obligation de vendre un joueur pour s en sortir financièrement ou combler des trous du au covid et autres , ne soit qu un épiphénomène dans les comptes finaux.
                                  c est les resulats financiers extra sportifs au service du sportif pas les résultats financier du sportifs pour combler les trous c est absolument pas le but. et tout les club agissant comme cela se cassent la guele un jour ou l autre
                                  a moins d etre un club etat

                                  JMA développe a vitesse grand V OL VALLEE , LAND et autres ARENA dans ce but
                                  etant actionnaires club ,. je reçoit les bulletins et infos. et c etait assez clair depuis le debut
                                  a un moment faut juste prendre le temps de voir un peu plus loin que le bout de sa rue

                                  donc oui la base du projet n est pas le trading. mais la force des choses fait qu on en est obligé d en passer par la.
                                  JMA aimerai garder ses meilleurs joueurs pour gagner la LDC donc c est pas en les vendant que tu gagne qq chose
                                  Tout cela relève d'une perspective complètement fantasmatique. Les projets immobiliers ne dégageront JAMAIS suffisamment de fonds pour bâtir une équipe de niveau européen, en tout cas pas dans le contexte économique du football actuel.

                                  En revanche, ils peuvent apporter une garantie solide à un investisseur ambitieux, qui sera peut-être capable de remettre la main au bassinet au niveau de l'effectif.
                                  Envoyé par MrMonplaisir
                                  Hazard j'avais envie de le buter (...) on aurait dit Ben Arfa par moments.

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par MAPASSOL2 Voir le message

                                    je vais pas tout developper. parceque cela me gonfle (désolé mais c est pas contre toi)

                                    mais si demain l OL a 600/700m de budget acquis grâce a son "développement extra sportif " il ne fera du trading que si il le desire et pas de facon obligé pour s en sortir .. style bayern et autres
                                    la base du projet de l OL c est de tellement diversifié les revenus que l obligation de vendre un joueur pour s en sortir financièrement ou combler des trous du au covid et autres , ne soit qu un épiphénomène dans les comptes finaux.
                                    c est les resulats financiers extra sportifs au service du sportif pas les résultats financier du sportifs pour combler les trous c est absolument pas le but. et tout les club agissant comme cela se cassent la guele un jour ou l autre
                                    a moins d etre un club etat

                                    JMA développe a vitesse grand V OL VALLEE , LAND et autres ARENA dans ce but
                                    etant actionnaires club ,. je reçoit les bulletins et infos. et c etait assez clair depuis le debut
                                    a un moment faut juste prendre le temps de voir un peu plus loin que le bout de sa rue

                                    donc oui la base du projet n est pas le trading. mais la force des choses fait qu on en est obligé d en passer par la.
                                    JMA aimerai garder ses meilleurs joueurs pour gagner la LDC donc c est pas en les vendant que tu gagne qq chose
                                    Comme anthoto1, j'ai du mal à croire que "OL Vallée" (au sens large") puisse générer des recettes nettes suffisantes pour compenser le déficit structurel (auquel il faut ajouter les moins bonnes perspectives de recettes TV nationales et les risques d'être en C1 moins de 2 saisons sur 3).

                                    Mais c'est une opinion et n'engage que moi.

                                    Par contre, les amortissements des structures (stade et Arena) peuvent changer significativement le profil des recrutements en nécessitant moins de "jeunes à fort potentiel et fortes PV" et plus de joueurs aguerris.

                                    Commentaire


                                    • Envoyé par petit_sauvage Voir le message
                                      Un article d'Edward Jay que je trouve un peu plus "objectif" que l'interprétation que certains font d'un tweet...

                                      https://rmcsport.bfmtv.com/football/...112090285.html
                                      Effectivement, l'article est tres interessant
                                      Au travail on fait ce qu'on peut... A table on se force

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par anthoto1 Voir le message

                                        Tout cela relève d'une perspective complètement fantasmatique. Les projets immobiliers ne dégageront JAMAIS suffisamment de fonds pour bâtir une équipe de niveau européen, en tout cas pas dans le contexte économique du football actuel.

                                        En revanche, ils peuvent apporter une garantie solide à un investisseur ambitieux, qui sera peut-être capable de remettre la main au bassinet au niveau de l'effectif.
                                        Je ne perd pas de vue les dires initiaux de JMA a savoir : Le grand stade et OL vallée devraient à terme limiter l'impact du sportif sur les finances du club.
                                        Pour moi cela signifie que même si l' OL connait un gros passage à vide, il aura toujours la capacité de conserver ses joueurs et s'investir.

                                        Il m'avait semblé à l' époque entendre parler d'une manne potentielle de 40 à 50 M par ans en incluant les recettes du stade. Soit l'équivalent d'une non participation à la C1.

                                        Maintenant, il ne faut pas rêver, si il y a 15 ans me projet était de rentrer dans le top 10 européen et de s'y installer définitivement, ça ne peut plus être le cas en l'Etat.

                                        La photo du foot europeen actuelle n est plus du tout la même que au début du projet.

                                        Aujourd'hui, je pense que l'idée est de solidifier la place de #2 en France et de se stabiliser dans le top 15 européen avec en perspective de potentielles victoires en CE.


                                        Si le projet se voulait offensif il y a 15 ans, aujourd'hui je dirais presque que l'on protège notre place plus qu'autre choses tant la conjoncture à changé...
                                        sigpicGentleman forumeur

                                        Commentaire


                                        • Pessimiste pour la suite

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par gregland Voir le message

                                            Je ne perd pas de vue les dires initiaux de JMA a savoir : Le grand stade et OL vallée devraient à terme limiter l'impact du sportif sur les finances du club.
                                            Pour moi cela signifie que même si l' OL connait un gros passage à vide, il aura toujours la capacité de conserver ses joueurs et s'investir.

                                            Il m'avait semblé à l' époque entendre parler d'une manne potentielle de 40 à 50 M par ans en incluant les recettes du stade. Soit l'équivalent d'une non participation à la C1.

                                            Maintenant, il ne faut pas rêver, si il y a 15 ans me projet était de rentrer dans le top 10 européen et de s'y installer définitivement, ça ne peut plus être le cas en l'Etat.

                                            La photo du foot europeen actuelle n est plus du tout la même que au début du projet.

                                            Aujourd'hui, je pense que l'idée est de solidifier la place de #2 en France et de se stabiliser dans le top 15 européen avec en perspective de potentielles victoires en CE.


                                            Si le projet se voulait offensif il y a 15 ans, aujourd'hui je dirais presque que l'on protège notre place plus qu'autre choses tant la conjoncture à changé...
                                            J'avais dit récemment que le projet doit être clairement établi comme Top 3 français et top 20 Europèen et que cela ne signifie pas ne pas avoir d'ambitions, au contraire, on peut trés bien imaginer avoir la possibilité de gagner le titre 1 fois sur 5, l'EL 1 fois sur 5 ou au pire dans une situation exceptionelle gagner l'ECL, jouer une 1/2 finale de C1 une fois sur 5. Garder une stabilité dans les résultats et être sur le podium 4 fois sur 5 et maintenir notre statut sur la scène europèene avec un minimum de résultats (1/8èmes C1, 1/4 C3, Finale C4).

                                            Il va falloir retrouver la stabilité que l'on a perdu, sur le plan des resultats mais pas que, avec l'arrivée de Juninho. Et il faudra que les gens soient patients, compréhensifs mais aussi reconnaissants du travail accompli qui contribue à rester en haut de l'affiche, même si ça ne se traduit pas toujours obligatoirement et aussi vite qu'espéré, par des trophées ou performances exceptionelles.

                                            Voilà la situation réaliste du club à l'heure actuelle qui correspond aussi à son Histoire et sa philosophie.

                                            Et Franchement moi dans ces conditions je trouve ça bien et ça me donne envie de supporter mon club.

                                            Commentaire


                                            • Aulas a développé un projet qui avait sa cohérence: ne pas dépendre des aléas du résultat sportif
                                              1) être propriétaire de son stade et en faire un lieu d'accueil pour d'autres manifestations. On ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir anticipé le Covid (qui l'a anticipé ?) mais pour l'instant, ça ne paye pas.
                                              2) avoir des projets alternatifs: OL Vallée, OL coiffure, OL ci, OL ça. Ca suppose une conjoncture économique favorable et suffisemment de gens capables de craquer de l'argent là dedant.
                                              Conclusion: le trading c'est aléatoire, parier sur un entraineur performant, c'est aléatoire; le football, c'est aléatoire (je ne fais jamais de paris) mais là où s'est lancé Aulas, ce n'est pas non plus assurance tout risque. Et en face de lui, il a maintenant des milliardaires.
                                              Bref, face aux requins qui nous entourent, il ne faudrait faire aucune erreur, et je ne suis pas sûr que ce soit le cas. Juninho c'était la carte: le foot, l'émotion, le terrain, les supporters. J'aurai tant aimé que ça réussisse.
                                              Débattre c'est accepter la mise en danger de nos certitudes

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par gregland Voir le message

                                                Je ne perd pas de vue les dires initiaux de JMA a savoir : Le grand stade et OL vallée devraient à terme limiter l'impact du sportif sur les finances du club.
                                                Pour moi cela signifie que même si l' OL connait un gros passage à vide, il aura toujours la capacité de conserver ses joueurs et s'investir.

                                                Il m'avait semblé à l' époque entendre parler d'une manne potentielle de 40 à 50 M par ans en incluant les recettes du stade. Soit l'équivalent d'une non participation à la C1.

                                                Maintenant, il ne faut pas rêver, si il y a 15 ans me projet était de rentrer dans le top 10 européen et de s'y installer définitivement, ça ne peut plus être le cas en l'Etat.

                                                La photo du foot europeen actuelle n est plus du tout la même que au début du projet.

                                                Aujourd'hui, je pense que l'idée est de solidifier la place de #2 en France et de se stabiliser dans le top 15 européen avec en perspective de potentielles victoires en CE.


                                                Si le projet se voulait offensif il y a 15 ans, aujourd'hui je dirais presque que l'on protège notre place plus qu'autre choses tant la conjoncture à changé...
                                                Le truc c'est que le club vit en tenant compte de ce stade, et en ayant une masse salariale ainsi que des transferts tenant compte de l'existence de ce stade. Le but, c'est que cela renforce le sportif en lui donnant plus de moyens, ce qui a été fait.

                                                D'accord sinon avec le fin. Le but est juste de se stabiliser dans le modèle choisi par Lyon : tout financer sur nos fonds propres. Si l'on continue comme ça, on fera du mieux possible. Si on est vendus et que quelqu'un investit des fonds personnels, on aura, à la base, un modèle déjà parfaitement sain économiquement.
                                                Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Florentin Voir le message
                                                  Aulas a développé un projet qui avait sa cohérence: ne pas dépendre des aléas du résultat sportif
                                                  1) être propriétaire de son stade et en faire un lieu d'accueil pour d'autres manifestations. On ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir anticipé le Covid (qui l'a anticipé ?) mais pour l'instant, ça ne paye pas.
                                                  2) avoir des projets alternatifs: OL Vallée, OL coiffure, OL ci, OL ça. Ca suppose une conjoncture économique favorable et suffisemment de gens capables de craquer de l'argent là dedant.
                                                  Conclusion: le trading c'est aléatoire, parier sur un entraineur performant, c'est aléatoire; le football, c'est aléatoire (je ne fais jamais de paris) mais là où s'est lancé Aulas, ce n'est pas non plus assurance tout risque. Et en face de lui, il a maintenant des milliardaires.
                                                  Bref, face aux requins qui nous entourent, il ne faudrait faire aucune erreur, et je ne suis pas sûr que ce soit le cas. Juninho c'était la carte: le foot, l'émotion, le terrain, les supporters. J'aurai tant aimé que ça réussisse.
                                                  De toute façon, sans mécène type Seydoux bodybuildé, et vue la trajectoire que prend le foot depuis 10 ans (c'est à dire avec la ligue des champions qui ressemble de plus en plus à une superligue, avec une poignée de clubs qui s'accaparent l'essentiel des revenus - cf. montants touchés par Paris, Bayern, City etc cette année, et des droits TV allemands et anglais qui explosent, l'arrivée d'investisseurs type multinationales, fonds etc), dégager de l'argent sur du savoir faire, c'est à dire valoriser des joueurs pour les revendre cher, n'est pas une option mais une obligation.

                                                  Il faut simplement avoir conscience, et c'est là où la communication du club n'est pas honnête, et où les supporters se voilent un peu la face, que cette façon de faire comporte de très importants risques sportifs, et donc financiers. Et que c'est n'est pas parce que quelque chose (une organisation, des personnes etc) a bien fonctionné par le passé que c'est une garantie de bon fonctionnement aujourd'hui, ni demain non plus. Même notre centre de formation me paraît beaucoup moins performant que par le passé.

                                                  Il y a donc en effet urgence à structurer la direction sportive du club, avec des gens ayant de réelles compétences de recrutement (de nouvelles méthodes par exemple, un réseau d'un autre niveau que notre réseau actuel) si on veut espérer retrouver le haut du classement et la ligue des champions, avec un savoir faire renforcé sur le recrutement de "prospects", afin de devancer les machines à recruter que sont devenus les clubs anglais et allemands notamment.
                                                  C'est ce que le club cherche à faire, simplement sans succès pour l'instant. C'est malgré tout une trajectoire qui me paraît indispensable là aussi.
                                                  Dernière modification par Elano, 10/12/2021, 13h45.

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par Elano Voir le message

                                                    De toute façon, sans mécène type Seydoux bodybuildé, et vue la trajectoire que prend le foot depuis 10 ans (c'est à dire avec la ligue des champions qui ressemble de plus en plus à une superligue, avec une poignée de clubs qui s'accaparent l'essentiel des revenus - cf. montants touchés par Paris, Bayern, City etc cette année, et des droits TV allemands et anglais qui explosent, l'arrivée d'investisseurs type multinationales, fonds etc), dégager de l'argent sur du savoir faire, c'est à dire valoriser des joueurs pour les revendre cher, n'est pas une option mais une obligation.

                                                    Il faut simplement avoir conscience, et c'est là où la communication du club n'est pas honnête, et où les supporters se voilent un peu la face, que cette façon de faire comporte de très importants risques sportifs, et donc financiers. Et que c'est n'est pas parce que quelque chose (une organisation, des personnes etc) a bien fonctionné par le passé que c'est une garantie de bon fonctionnement aujourd'hui, ni demain non plus. Même notre centre de formation me paraît beaucoup moins performant que par le passé.

                                                    Il y a donc en effet urgence à structurer la direction sportive du club, avec des gens ayant de réelles compétences de recrutement (de nouvelles méthodes par exemple, un réseau d'un autre niveau que notre réseau actuel) si on veut espérer retrouver le haut du classement et la ligue des champions, avec un savoir faire renforcé sur le recrutement de "prospects", afin de devancer les machines à recruter que sont devenus les clubs anglais et allemands notamment.
                                                    C'est ce que le club cherche à faire, simplement sans succès pour l'instant. C'est malgré tout une trajectoire qui me paraît indispensable là aussi.
                                                    Je partage ta vision qu'il faut restructurer la direction sportive. Ponsot, qui est sans doute un excellent manager, n'est pas à sa place. Le simple fait qu'il va être tenu responsable du départ de Juninho (j'ai l'impression, sur ce forum, de n'être pas le seul à le penser), et même s'il n'y est pas pour grand chose (dans le fond, je n'en sais rien), ça va le griller.
                                                    La vision de Ishkar (tout marchait bien avant juni, rien ne marche depuis) me parait trop simpliste. Le problème remonte à plus loin.
                                                    Aulas a été un formidable entrepreneur à l'OL, il s'y est investit à fond et il est travailleur et intelligent. Le problème, avec ces gens là, c'est quand ils doivent passer la main. Comment déléguer quand tu es habitué à ce que tout te remonte, à tout instant. Il a commencé à essayer avec Puel: erreur de casting. Il s'est sécurisé avec ses anciens joueurs (Garde, Génésio) mais en reprenant tous les pouvoirs. Gérard Houiller était sans doute la bonne personne mais problème de santé. Il réessaye avec Juni mais, après l'échec Sylvinho, il ne lui fait plus confiance.
                                                    S'il pense que Ponsot est la bonne personne, il aurait pu en faire un directeur général (il parait qu'à ce poste il y a un certain Mr Sauvage dont on entend jamais parler). Il aurait été normal alors que le directeur sportif soit sous sa responsabilité. Mais il nomme Ponsot directeur du sport après avoir nommé Juninho directeur sportif. C'est une marque de défiance envers Juni (peut-être fondée) qui aboutit inéluctablement à la situation d'aujourd'hui.
                                                    Effectivement, l'organigramme en dessous de Aulas n'est pas clair et pas net. Il ne l'était pas forcement mieux avant (quelles étaient les vraies fonctions de Lacombe ?) mais comme on savait qu'au bout du compte le chef c'était Aulas, ça tournait.
                                                    Débattre c'est accepter la mise en danger de nos certitudes

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X