Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Juninho

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • gregland
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

    Parce que jusqu'au dernier jour du mercato, le club a subi, le club est resté dans l'incertitude quant à l'avenir de trois éléments offensifs majeurs, ne sachant même pas autour de quel schéma l'équipe allait être organisée (voir ci-dessous) et qu'au dernier moment, il a recruté Lucas Paqueta pour palier le départ d'un joueur cadre... qui n'est finalement pas parti (ce que Vincent Ponsot confirme, sans surprise, dans sa dernière interview) !

    Le 8 septembre dernier, Juninho déclarait ceci :
    Aujourd’hui, est-ce que cela vaut de changer le système que l’on a pour commencer la Ligue 1 d’une façon différente ? Pour moi, je dirais non. C’est Rudi qui décide. Peut-être avec la saison qui passe, avec les départs, les arrivées, on va réfléchir.
    Dit autrement, on voit qui part, on voit qui reste, éventuellement qui arrive et on tente ensuite de trouver le meilleur schéma pour bricoler une équipe. Ce n'est pas possible.
    Pour moi, la réflexion sur le système, la réflexion sur le jeu, elle doit intervenir en amont. C'est le projet qui définit le mercato et non l'inverse.
    Je reprends l'idée initiale de Sylvinho, que j'applique à ce mercato estival, pour illustrer mon propos avec un exemple.

    Organisée en 4-3-3, l'équipe peut s'appuyer sur un milieu de terrain solide, avec des joueurs comme Bruno Guimaraes, Thiago Mendes, Maxence Caqueret, Jean Lucas et Houssem Aouar. Tant sur le plan qualitatif que quantitatif, je considère que c'est solide.
    La seule incertitude concerne donc un éventuel départ du dernier cité. Le cas échéant, Lucas Paqueta a été identifié comme remplaçant potentiel. Très bien.

    En attaque, Rudi Garcia dispose des options suivantes :
    Ailier droit : Karl Toko-Ekambi, Rayan Cherki
    Ailier gauche : Memphis (puisque c'était l'idée initiale de Sylvinho), Rayan Cherki
    Avant-centre : Moussa Dembélé, Karl Toko-Ekambi, Tino Kadewere
    On peut constater une insuffisance au poste d'ailier (droit/gauche), à laquelle s'ajoute une incertitude quant à un éventuel départ de Memphis et/ou de Moussa Dembélé.
    En cas de départ de ce dernier, si le club croit dans ses dernières recrues (en l'occurrence, Karl Toko-Ekambi et Tino Kadewere), le poste d'avant-centre n'a pas besoin d'être renforcé.
    En revanche, le recrutement d'un vrai spécialiste au poste d'ailier droit, lui, serait probablement judicieux. Charge au staff, donc, de définir un profil, un profil qui correspond au projet de jeu et charge à la cellule de recrutement, ensuite, de travailler dans ce sens, au cas où.
    Idem pour Memphis. Si l'entraîneur envisage de l'utiliser sur le côté gauche, la cellule de recrutement sait qu'en cas départ du néerlandais, l'objectif n'est pas de recruter un avant-centre mais bien un ailier.
    La définition d'un projet de jeu permet d'avoir un cadre de travail.

    Pour finir, le club fixe une date butoir pour le départ de ses joueurs. Il ne subit pas jusqu'au dernier jour du mercato et ne signe pas un chèque de 20 millions d'euros pour recruter le remplaçant d'un joueur qui n'est finalement pas parti.
    Le poste d'ailier, lui, n'a pas été renforcé et Rudi Garcia, qui est revenu à un schéma plus traditionnel, en est maintenant réduit à bricoler une équipe avec Tino Kadewere sur un côté. Ce n'est pas sérieux.

    Bien sûr, une réflexion en amont sur le système, sur le jeu ne garantit pas un mercato sans encombre mais au moins, elle permet, encore une fois, d'avoir un cadre de travail et de mener une action cohérente.
    Peu importe que tu sois d'accord avec le schéma ou l'utilisation des joueurs proposés dans ce commentaire. La question n'est pas là. La question est simplement d'avoir une ligne directrice, quelle qu'elle soit, et de travailler en fonction.
    Sur ce mercato estival, je considère que cela n'a pas été le cas et quand je lis les interviews de Juninho et de Vincent Ponsot, je ne suis étonné ni du déséquilibre de l'effectif (surabondance aux postes de milieu de terrain et d'attaquant, insuffisance au poste d'ailier), ni des tâtonnements de Rudi Garcia (tant sur le système de jeu que sur l'utilisation des joueurs).
    Le probleme essentiel est le fait que nos joueurs majeurs en partance sont restés. Ca n' a vraiment pas facilité la tache du club. Surtout cette incertitude qui nous a pénalisé. Et moi au contraire, je trouve que ce mercato a été très bien geré, courageusement.
    On a évacué tous les indésirables ( ou presque), tu oublies de le dire...On a pas baissé le pantalon pour nos joueurs a forte valeur. Et on a pris le risque de prendre un Paqueta sans etre sur de vendre un milieu.

    Le systeme à l' heure actuel est presque secondaire. Si deja tout le monde respecte les consignes et joue a 110% , que l'on joue en contre, ou avec la balle, on doit gagner quasi tous nos match.

    Quand a la carence d' ailier que tu pointes du doigt, c'est pas ma vision du tout. Pour moi on a bel et bien l' ensemble de nos attaquants ( sauf dembelé et encore) capable de jouer ailiers. La encore ce n'est pas la classe mondiale, mais ca doit nous permettre de gagner quasi tous nos match.

    Le truc qui est vrai c'est l' embouteillage au milieu. Il y aura forcément du mouvement au mercato d' hiver. Je pense a Lucas, qui n' a quasi aucune chance reussir a l' OL cette saison en tout cas. Ca peut aussi inciter Garcia a jouer avec un milieu a 4.

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    Envoyé par gregland Voir le message

    Pourquoi hasardeuse la gestion du mercato?
    Parce que jusqu'au dernier jour du mercato, le club a subi, le club est resté dans l'incertitude quant à l'avenir de trois éléments offensifs majeurs, ne sachant même pas autour de quel schéma l'équipe allait être organisée (voir ci-dessous) et qu'au dernier moment, il a recruté Lucas Paqueta pour palier le départ d'un joueur cadre... qui n'est finalement pas parti (ce que Vincent Ponsot confirme, sans surprise, dans sa dernière interview) !

    Le 8 septembre dernier, Juninho déclarait ceci :
    Aujourd’hui, est-ce que cela vaut de changer le système que l’on a pour commencer la Ligue 1 d’une façon différente ? Pour moi, je dirais non. C’est Rudi qui décide. Peut-être avec la saison qui passe, avec les départs, les arrivées, on va réfléchir.
    Dit autrement, on voit qui part, on voit qui reste, éventuellement qui arrive et on tente ensuite de trouver le meilleur schéma pour bricoler une équipe. Ce n'est pas possible.
    Pour moi, la réflexion sur le système, la réflexion sur le jeu, elle doit intervenir en amont. C'est le projet qui définit le mercato et non l'inverse.
    Je reprends l'idée initiale de Sylvinho, que j'applique à ce mercato estival, pour illustrer mon propos avec un exemple.

    Organisée en 4-3-3, l'équipe peut s'appuyer sur un milieu de terrain solide, avec des joueurs comme Bruno Guimaraes, Thiago Mendes, Maxence Caqueret, Jean Lucas et Houssem Aouar. Tant sur le plan qualitatif que quantitatif, je considère que c'est solide.
    La seule incertitude concerne donc un éventuel départ du dernier cité. Le cas échéant, Lucas Paqueta a été identifié comme remplaçant potentiel. Très bien.

    En attaque, Rudi Garcia dispose des options suivantes :
    Ailier droit : Karl Toko-Ekambi, Rayan Cherki
    Ailier gauche : Memphis (puisque c'était l'idée initiale de Sylvinho), Rayan Cherki
    Avant-centre : Moussa Dembélé, Karl Toko-Ekambi, Tino Kadewere
    On peut constater une insuffisance au poste d'ailier (droit/gauche), à laquelle s'ajoute une incertitude quant à un éventuel départ de Memphis et/ou de Moussa Dembélé.
    En cas de départ de ce dernier, si le club croit dans ses dernières recrues (en l'occurrence, Karl Toko-Ekambi et Tino Kadewere), le poste d'avant-centre n'a pas besoin d'être renforcé.
    En revanche, le recrutement d'un vrai spécialiste au poste d'ailier droit, lui, serait probablement judicieux. Charge au staff, donc, de définir un profil, un profil qui correspond au projet de jeu et charge à la cellule de recrutement, ensuite, de travailler dans ce sens, au cas où.
    Idem pour Memphis. Si l'entraîneur envisage de l'utiliser sur le côté gauche, la cellule de recrutement sait qu'en cas départ du néerlandais, l'objectif n'est pas de recruter un avant-centre mais bien un ailier.
    La définition d'un projet de jeu permet d'avoir un cadre de travail.

    Pour finir, le club fixe une date butoir pour le départ de ses joueurs. Il ne subit pas jusqu'au dernier jour du mercato et ne signe pas un chèque de 20 millions d'euros pour recruter le remplaçant d'un joueur qui n'est finalement pas parti.
    Le poste d'ailier, lui, n'a pas été renforcé et Rudi Garcia, qui est revenu à un schéma plus traditionnel, en est maintenant réduit à bricoler une équipe avec Tino Kadewere sur un côté. Ce n'est pas sérieux.

    Bien sûr, une réflexion en amont sur le système, sur le jeu ne garantit pas un mercato sans encombre mais au moins, elle permet, encore une fois, d'avoir un cadre de travail et de mener une action cohérente.
    Peu importe que tu sois d'accord avec le schéma ou l'utilisation des joueurs proposés dans ce commentaire. La question n'est pas là. La question est simplement d'avoir une ligne directrice, quelle qu'elle soit, et de travailler en fonction.
    Sur ce mercato estival, je considère que cela n'a pas été le cas et quand je lis les interviews de Juninho et de Vincent Ponsot, je ne suis étonné ni du déséquilibre de l'effectif (surabondance aux postes de milieu de terrain et d'attaquant, insuffisance au poste d'ailier), ni des tâtonnements de Rudi Garcia (tant sur le système de jeu que sur l'utilisation des joueurs).
    Dernière modification par FAN2FOOT93, 14/11/2020, 20h27.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    En réalité, il y a deux DS à l'OL : Ponsot, dans l'ombre, pour l'aspect administratif (gestion des contrats, négociation, prolongation, participation aux instances, partenariats sportifs, etc) et Juni, dans la lumière, pour l'aspect technique (identification de profils à recruter, participation à la négociation, politique technique du centre de formation à l'équipe pro, représentant du club devant la presse et les supporters, encadrement du staff).

    ​​​​​​C'est un peu le même fonctionnement qu'au PSG avec Jean-Claude Blanc et Leonardo.

    Les deux garçons (je parle des premiers), étant intelligents, il n'y a pas de raisons que ça ne fonctionne pas. Au contraire, ils sont complémentaires. Il n'est pas demandé à Ponsot de définir une philosophie de jeu au sein des équipes de l'OL tout comme il n'est pas demandé à Juni de rédiger des dizaines de clauses contractuelles ayant des implications juridico-socio-financiaro-fiscal.

    Laisser un commentaire:


  • gregland
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message
    C'est surtout une interview qui confirme la gestion hasardeuse de ce dernier mercato (puisqu'en ce qui concerne le recrutement de Lucas Paqueta, je pense que personne n'était dupe) et qui m'amène à m'interroger, une nouvelle fois, sur le rôle de chacun dans le processus de décision.
    Pourquoi hasardeuse la gestion du mercato?

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    C'est surtout une interview qui confirme la gestion hasardeuse de ce dernier mercato (puisqu'en ce qui concerne le recrutement de Lucas Paqueta, je pense que personne n'était dupe) et qui m'amène à m'interroger, une nouvelle fois, sur le rôle de chacun dans le processus de décision.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Interview très intéressante de Ponsot dans le Torchon du jour...

    - ils n'auraient sans doute pas recruté Paqueta s'ils avaient su que personne ne partirait in fine lors du mercato estival.
    ​​​​​​- la relation avec Juni se normalise mais n'est pas simple : Ponsot et lui ont une personnalité opposée
    ​​​​​​- il réfute être le patron de Juni : "Ça ne fonctionne pas comme ça"
    ​​​​​​- "celui qui prend les décisions sportives à court terme c'est Garcia, à moyen terme c'est Juni"
    ​​​​​​- la nomination de Ponsot et Juni prouvent que JMA veut prendre du recul : ce dernier n'est plus dans la gestion quotidienne mais reste maître des grands axes stratégiques
    ​​​​​​- "Si les supporters avaient été avec nous, ils auraient été contraints de reconnaître que le choix de RG était le bon"
    ​​​​​​-... Et en même temps pour finir, énorme coup de pression sur ce même RG : "En regard des investissements, il faudra qu'il y ait des résultats sportifs. On a donné tous les moyens à l'entraîneur pour qu'il réussisse cette saison"

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Ils ont déjà eu quelques déclarations contradictoires avec RG, durant le Final 8 notamment.

    Mais Garcia ne fait rien qui ne nécessite de recadrage en public actuellement. En interne j'espère que les choses sont dites franchement, que ça soit à RG, au staff ou aux joueurs...

    Une sortie comme Leonardo ça ne rime à rien. Leonardo d'ailleurs, pourvu que Juni ne s'en inspire pas. Le mec est détestable et à part porter des costards Prada à 10k€ il sert à rien.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Avant de rimer peut-être avec Bordal, l'OL rime avec bordel.

    Juni, tu incarnes cette mollesse, cette indécision, cette impression de flottement...

    Quand Tuchel se plaint, Leonardo le défonce en public.
    ​​​​​Et toi Juni, tu défonces qui ???

    WAKE UP

    Laisser un commentaire:


  • Ewanoahlucasino
    a répondu
    Sale tete de Juni en conf, on voit qu'il c'est pas remit de son AVC en voyant la compo.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Domenech qui sort la sulfateuse sur Juni dans l'EDS : "À chaque fois qu'il l'ouvre, il ferait mieux de se taire"

    C'est beau l'amour à la Lyonnaise

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par MrPersonne Voir le message

    Justement, dans les tréfonds du topic mercato il y avait eu une info, il doit y avoir 2 ou 3 semaines, de l'OL ayant mandaté Pini Zahavi pour trouver un point de chute à ses indésirables...
    Merci, en effet je m'en souviens maintenant que tu le dis...



    Envoyé par inlandsis Voir le message
    Merci Tendreg pour l'article.
    Pour ma part, je prends quand même un peu de recul avec tout ce qui est écrit.
    Même Edward Jay dit que depuis quelques mois ses "radars" ne fonctionnent plus. En gros personne ne sait précisément ce qu'il se passe à l'intérieur du club, ce qui prête le flan à pas mal d'interprétations.
    Exactement ça, beaucoup de broderie...

    Laisser un commentaire:


  • tendreg
    a répondu
    Envoyé par MrMonplaisir Voir le message
    Depuis cet été, je n'aime pas du tout l"organigramme. Ponsot, dont le travail de l'ombre a souvent été salué, mais qui a toujours été un soutier, devient subitement le plénipotentiaire d'Aulas sur tout le sportif. Juni qui était directeur sportif se voit rétrogradé dans emploi où il est pris en étau et ou sa fiche de poste n'est pas claire, probablement chargé de manager l'équipe fanion. Derrière Cheyrou et Garcia qui sont censé être les n-1 de Juni mais qui dans la réalité vont sans cesse essayer de le court-circuiter pour aller directement parler à Ponsot ou Aulas, lequel a pris du recul mais est toujours là. A côté de ça , il y a toujours l’ectoplasme Houiller qui rôde autour de l'OL pour placer son réseau et ses mauvaises idées.

    A mon avis, on voudrait faire partir Juni qu'on ne s'y prendrait pas mieux.
    Juni c'est le pare feu de JMA ....

    Ce n'est pas fini les complots un peu partout.

    Paqueta est une burne ... Juni est nul ...

    Allez vous plaindre sur omplanete ...

    Laisser un commentaire:


  • MrMonplaisir
    a répondu
    Depuis cet été, je n'aime pas du tout l"organigramme. Ponsot, dont le travail de l'ombre a souvent été salué, mais qui a toujours été un soutier, devient subitement le plénipotentiaire d'Aulas sur tout le sportif. Juni qui était directeur sportif se voit rétrogradé dans emploi où il est pris en étau et ou sa fiche de poste n'est pas claire, probablement chargé de manager l'équipe fanion. Derrière Cheyrou et Garcia qui sont censé être les n-1 de Juni mais qui dans la réalité vont sans cesse essayer de le court-circuiter pour aller directement parler à Ponsot ou Aulas, lequel a pris du recul mais est toujours là. A côté de ça , il y a toujours l’ectoplasme Houiller qui rôde autour de l'OL pour placer son réseau et ses mauvaises idées.

    A mon avis, on voudrait faire partir Juni qu'on ne s'y prendrait pas mieux.

    Laisser un commentaire:


  • fcpa69210
    a répondu
    Je valide les départs de cette année.

    Pour les leaders, je pense qu'il mise sur Dubois, Marcelo, Lopes. Ca fait un peu léger sauf si Aouar et Memphis restent.

    Laisser un commentaire:


  • Leo44
    a répondu
    Envoyé par interactif Voir le message

    S'il veut remettre de l'ordre de la maison, qu'il fasse en sorte de concrétiser ses propos (manque d'expérience et de leadership dans l'effectif) : je doute qu'on puisse atteindre les objectifs en empilant les puceaux (Pellestri) ou en misant sur des mecs qui n'ont rien prouvé en Europe comme Paqueta (surtout si c'est pour perdre Aouar en parallèle, lui qui malgré son jeune âge a déjà joué 15 matchs de LDC).
    Les joueurs que tu cites avaient manifesté leur envie de partir, personne ne les met dehors, on fait en sorte plutôt de répondre à leurs attentes (au passage JRA ne veut pas aller en Allemagne aux dernières nouvelles, pas encore acquis son départ).
    Même remarque que toi sur expérience + leaders, rien ne change là dessus, tous comme les résultats ...

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par InfosGones Voir le message
    Juninho a fait partir Marcal et Rafael deux décérébrés qui prenait carton rouge sur carton rouge deux compatriotes pourtant... Il remet de l'ordre dans la maison. Jeffrey tu couine ? Hop coup de chausson merci au revoir.
    Bard il joue après sa signature pas avant. Juni est en train de mettre les boeufs avant la charrue. L'état d'esprit va revenir petit à petit post-mercato.
    S'il veut remettre de l'ordre de la maison, qu'il fasse en sorte de concrétiser ses propos (manque d'expérience et de leadership dans l'effectif) : je doute qu'on puisse atteindre les objectifs en empilant les puceaux (Pellestri) ou en misant sur des mecs qui n'ont rien prouvé en Europe comme Paqueta (surtout si c'est pour perdre Aouar en parallèle, lui qui malgré son jeune âge a déjà joué 15 matchs de LDC).
    Les joueurs que tu cites avaient manifesté leur envie de partir, personne ne les met dehors, on fait en sorte plutôt de répondre à leurs attentes (au passage JRA ne veut pas aller en Allemagne aux dernières nouvelles, pas encore acquis son départ).

    Laisser un commentaire:


  • tendreg
    a répondu
    Bruno Guimaraes: "Juninho est comme un père pour moi"


    Interviewé par le média brésilien Globo Esporte, le milieu de 22 ans est revenu sur ses débuts à l'Olympique lyonnais et a évoqué la relation particulière qu'il entretient avec le directeur sportif de l'OL, Juninho.

    Par M.S. - 15:17 | mis à jour à 15:23 - Temps de lecture : 2 min
    | | Vu 34 foisBruno Guimaraes, lors de son arrivée à l'OL en janvier dernier, aux côtés de Jean Michel Aulas et Juninho. Photo Progrès/Richard MOUILLAUD
    Appelé avec la Seleçao de Tite pour disputer les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 en octobre (contre la Bolivie le 9 puis le Pérou le 13), Bruno Guimaraes rejoindra le Brésil pour la première fois depuis son arrivée en France, en janvier dernier.

    Pour le média brésilien Globo, il est revenu sur ses débuts à Lyon. Et la fin saison particulière qu’il a vécue, stoppée net avec la pandémie de Covid-19, en mars, alors qu’il n’avait disputé jusque-là que cinq matchs avec sa nouvelle équipe de l’OL (trois rencontres de Ligue 1 contre Metz, Saint-Etienne et Lille, une demi-finale de Coupe de France contre le PSG et un 8e de finale de Ligue des Champions contre la Juve).
    Désormais capable de mener des interviews en français


    « Au début de la pandémie, je ne savais pas trop comment ça allait se passer. Quand j’ai vu que c’était parti pour durer, je me suis dit que j’allais en profiter pour apprendre le français, j’ai suivi des cours tous les jours. J’ai acheté un chien (Ragnar) pour m’occuper et rester à la maison. C’était compliqué pour moi, j’étais chez moi avec mon agent et un ami, mais j’étais sans mes parents et sans ma copine, alors j’ai essayé de trouver du positif dans le confinement », explique-t-il au journaliste brésilien Raphel Zarko. Et d’annoncer fièrement qu’il est désormais capable de répondre aux interviews en français.

    "Juninho, il est fou mais dans le bon sens : il aime quand tout est parfait"


    Questionné sur son poste, le milieu brésilien de 22 ans s’est dit se sentir n’importe où dans l’entrejeu. « J’aime être au contact du ballon. Je n’ai pas de préférence et je me dois d’être prêt à occuper n’importe quel poste du milieu de terrain », a-t-il indiqué. Ajoutant qu’il pouvait compter sur un allié de taille pour progresser : Juninho (c’est le directeur sportif de l’OL qui avait fait tout son possible pour faire signer l’ex-milieu de l’Atletico Paranaense à l’OL, alors que Guimaraes était fortement courtisé par l’Atlético de Madrid).

    « Juninho est un joueur perfectionniste. Je ne pensais pas qu'il était comme ça au début. Il est fou, mais dans le bon sens du terme : il aime quand tout est parfait. Après tous les matchs, il vient me parler, on débriefe ensemble. Il discute beaucoup avec moi pour me dire comment frapper. Il me dit à quel point il faut beaucoup se concentrer et être discipliné. Il est très sincère avec moi. C'est un vrai père pour moi depuis que je suis arrivé à Lyon », a commenté le garçon.

    Laisser un commentaire:


  • InfosGones
    a répondu
    Juninho a fait partir Marcal et Rafael deux décérébrés qui prenait carton rouge sur carton rouge deux compatriotes pourtant... Il remet de l'ordre dans la maison. Jeffrey tu couine ? Hop coup de chausson merci au revoir.
    Bard il joue après sa signature pas avant. Juni est en train de mettre les boeufs avant la charrue. L'état d'esprit va revenir petit à petit post-mercato.

    Laisser un commentaire:


  • interactif
    a répondu
    Envoyé par Hagical Voir le message

    L'appellation Directeur du Football pour Ponsot est en effet trompeuse. Ce dernier est plus que jamais DGA, voire DG tout court puisque JMA est président.

    Et Juni dans les faits semble n'être que Responsable du Recrutement, avec Cheyrou comme adjoint... (ie au même niveau que lui)
    Si Juni ne peut pas infléchir la ligne suivie (trading, zéro expérience) ces derniers temps qui mènent l'OL dans le mur, je l'invite fortement à se casser pour laisser Ponsot et GH se démerder et assumer leurs choix sans se cacher derrière le paratonnerre brésilien.

    Quand ils décident de prendre Garcia, sachant que les supps n'en voulaient pas, ils se sont empressés de mettre Juni en avant pour ce choix, histoire de calmer la masse, alors que le brésilien n'a évidemment pas eu son mot à dire après l'échec Sylvinho.

    Juni c'est la mascotte que tu agites devant les supps quand ça va mal pour les calmer, devant les médias pour bien s'exprimer et dire ce que tout le monde voit et pense (alors qu'il ne peut rien faire pour changer les choses, faute de pouvoir, si ce n'est essayer de mettre du plomb dans la tête des gamins au niveau de l'attitude à suivre), et qui dans les décisions passe au second plan derrière Ponsot et ce qu'il représente (financier, juridique).
    Ponsot qui prend le relais de JMA en retrait, avec GH comme conseiller (BL à l'époque), et le binôme Juni/Cheyrou s'occupant du recrutement avec le cahier des charges qu'on leur impose.

    Laisser un commentaire:


  • InfosGones
    a répondu
    Tout ça pour si peu ? Encore un article putaclic anti-OL.

    On doit gérer en urgence une déflagration de la non-utilisation du merveilleux outil pour cause de covid. On doit gérer en urgence la non-CE pour la première fois depuis 25 ans à cause d'une conversation WhatsApp anti-OL (merci Reims pour l'indice UEFA de la France)
    On doit gérer un mercato non pas au 31 Août mais au 05 Octobre totalement atypique.
    On doit gérer les départs de Sylvinho Maurice Coupet et la tentative de prise de recul de JMA... Une sorte de révolution.

    Encore heureux que les mecs soient stressés et épidermiques c'est l'avenir du club qui se joue entre leurs mains. Ça doit dormir 1h par jour depuis le séisme de l'arrêt en J28 un jour avant Lyon-Reims. Entre les contrats les recours en justice la gestion financière du parc OL dont personne avait projeté une pandémie dans les simulations les plus pessimistes de son amortissement.

    Encore heureux que ça couine un peu... La même situation au Bayern et les mecs en seraient venus aux mains depuis bien longtemps. A la baston.

    Que les plus forts s'imposent. Et Baticle bien entendu il est pote avec personne et ennemi avec personne ? Il est fictif où il est suisse ?

    Laisser un commentaire:


  • tendreg
    a répondu
    Envoyé par JuniGarde Voir le message
    Quel panier de crabes.

    C'est incroyable quand même qu'on ait mis un gratte papier qui ne connait rien au football au dessus de Juninho, quel manque de confiance, à sa place j'aurais claqué la porte. Bref si les recrues de Juninho ne s'imposent pas, je pense qu'il devra partir car il pourrait perdre son influence au club et ça ne servirait a rien de servir d'alibi.

    Ponsot, Cheyrou ne devraient pas être au club. J'ai l'impression que JMA ne respecte pas les promesses faites à Juninho.
    Sur Cheyrou, Juni voulait Müller qui voulait revenir à l'OL ... je n'en reviens pas !
    Ponsot est un super administratif, qu'il reste à sa place.

    Juni, est humainement irréprochable, comment JMA peut lui imputer le choix de Garcia ?
    Je le plains sincèrement ...

    Laisser un commentaire:


  • inlandsis
    a répondu
    Merci Tendreg pour l'article.
    Pour ma part, je prends quand même un peu de recul avec tout ce qui est écrit.
    Même Edward Jay dit que depuis quelques mois ses "radars" ne fonctionnent plus. En gros personne ne sait précisément ce qu'il se passe à l'intérieur du club, ce qui prête le flan à pas mal d'interprétations.

    Laisser un commentaire:


  • JuniGarde
    a répondu
    Quel panier de crabes.

    C'est incroyable quand même qu'on ait mis un gratte papier qui ne connait rien au football au dessus de Juninho, quel manque de confiance, à sa place j'aurais claqué la porte. Bref si les recrues de Juninho ne s'imposent pas, je pense qu'il devra partir car il pourrait perdre son influence au club et ça ne servirait a rien de servir d'alibi.

    Ponsot, Cheyrou ne devraient pas être au club. J'ai l'impression que JMA ne respecte pas les promesses faites à Juninho.

    Laisser un commentaire:


  • Vann
    a répondu
    Envoyé par Hagical Voir le message

    Il n'est pas à jour... Ponsot est désormais Directeur du Football
    Ca ne change rien au fait qu'il y a un DG et d'autres DGA

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Envoyé par Vann Voir le message

    L'organigramme existe pour info : https://investisseur.olympiquelyonna...anagement.html

    Ponsot est un DGA parmi d'autres et le DG est Thierry Sauvage.
    Il n'est pas à jour... Ponsot est désormais Directeur du Football

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X