Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Juninho

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Nono Red Devils
    a répondu
    Envoyé par Pernambucano_ Voir le message
    https://www.foot01.com/equipe/ol/ol-...juninho,363379

    OL : L’énorme condition d’Aulas au départ de Juninho


    Bien que capitaine emblématique de l’Olympique Lyonnais, Juninho a pris la décision de quitter la capitale des Gaules en 2009.

    Neuf ans après son arrivée à Lyon en provenance de Vasco de Gama, l’homme aux 248 matchs de Ligue 1 avait quitté Lyon en 2009 afin de s’engager à Al-Gharafa au Qatar. Naturellement, la décision de quitter l’Olympique Lyonnais a été très difficile à prendre pour Juninho, dans la mesure où l’actuel directeur sportif des Gones était le capitaine emblématique de l’équipe, et qu’il avait encore plus d’un an de contrat au compteur, à des conditions très avantageuses. Mais dans une interview accordée à Téléfoot, celui qui collabore désormais aux côtés de Jean-Michel Aulas et de Vincent Ponsot à la tête de la direction sportive de l’OL a expliqué dans les détails les raisons de ce choix.

    « J'ai senti que j'étais un peu poussé dehors. J'avais un super contrat. J'avais encore un an de plus, et si je jouais 25 matches j'avais encore une prolongation automatique, mais à l'époque, les gens disaient qu'il fallait changer quelque chose, faire comme Arsenal, il fallait faire comme si, comme ça... Après, il y a des choses personnelles... J'ai été cambriolé deux fois aussi, les gens ne savent pas ça et ma femme était un peu fatiguée aussi. Les gens étaient très agréables avec moi en ville, je n'ai jamais eu de soucis à Lyon. Les gens sont toujours respectueux, je ne peux rien dire par rapport à ça. Donc ça te fait réfléchir un peu » a indiqué Juninho.

    Et le directeur sportif lyonnais a poursuivi, indiquant notamment que Jean-Michel Aulas avait accepté de le laisser partir, à la seule condition que Juninho ne s'engage pas dans un autre club européen. « À force d'entendre que tu es vieux, tu crois que tu es vieux donc j'ai cru que j'étais vieux, c'est la vérité. Je pensais que j'étais fatigué et que je devais choisir un endroit où j'allais moins jouer. Les gens pensent que c'est pour l'argent, mais je suis parti au Qatar et je touchais moins qu'à Lyon, c'est la vérité. Mon contrat était plus important ici qu'au Qatar. Donc le président m'a dit "Ok Juni, je te laisse partir mais si tu ne restes pas en Europe. Si tu pars, ou tu pars au Brésil ou tu vas en Asie, il faut que ce soit un autre continent." J'ai dit : "Ok président, j'accepte", et c'est comme ça que ça s'est fini ». Des explications qui ne manqueront pas de laisser quelques regrets aux supporters de l’OL, lesquels auraient évidemment apprécié que Juninho continue l’aventure quelques mois supplémentaires dans le Rhône. Pour rappel, l’icone du peuple lyonnais a marqué 75 buts en Ligue 1 et délivré 54 passes décisives.
    Merci pour l'interview,
    après les positions de jma et de juni se comprennent tout à fait,
    c'est du business, jma aurait voulu une indemnité si il partait dans un champ européen, et puis y'a peut etre le coté "affectif" ou image de marque de l'ol qui est associé à juni

    Laisser un commentaire:


  • Pernambucano_
    a répondu
    https://www.foot01.com/equipe/ol/ol-...juninho,363379

    OL : L’énorme condition d’Aulas au départ de Juninho


    Bien que capitaine emblématique de l’Olympique Lyonnais, Juninho a pris la décision de quitter la capitale des Gaules en 2009.

    Neuf ans après son arrivée à Lyon en provenance de Vasco de Gama, l’homme aux 248 matchs de Ligue 1 avait quitté Lyon en 2009 afin de s’engager à Al-Gharafa au Qatar. Naturellement, la décision de quitter l’Olympique Lyonnais a été très difficile à prendre pour Juninho, dans la mesure où l’actuel directeur sportif des Gones était le capitaine emblématique de l’équipe, et qu’il avait encore plus d’un an de contrat au compteur, à des conditions très avantageuses. Mais dans une interview accordée à Téléfoot, celui qui collabore désormais aux côtés de Jean-Michel Aulas et de Vincent Ponsot à la tête de la direction sportive de l’OL a expliqué dans les détails les raisons de ce choix.

    « J'ai senti que j'étais un peu poussé dehors. J'avais un super contrat. J'avais encore un an de plus, et si je jouais 25 matches j'avais encore une prolongation automatique, mais à l'époque, les gens disaient qu'il fallait changer quelque chose, faire comme Arsenal, il fallait faire comme si, comme ça... Après, il y a des choses personnelles... J'ai été cambriolé deux fois aussi, les gens ne savent pas ça et ma femme était un peu fatiguée aussi. Les gens étaient très agréables avec moi en ville, je n'ai jamais eu de soucis à Lyon. Les gens sont toujours respectueux, je ne peux rien dire par rapport à ça. Donc ça te fait réfléchir un peu » a indiqué Juninho.

    Et le directeur sportif lyonnais a poursuivi, indiquant notamment que Jean-Michel Aulas avait accepté de le laisser partir, à la seule condition que Juninho ne s'engage pas dans un autre club européen. « À force d'entendre que tu es vieux, tu crois que tu es vieux donc j'ai cru que j'étais vieux, c'est la vérité. Je pensais que j'étais fatigué et que je devais choisir un endroit où j'allais moins jouer. Les gens pensent que c'est pour l'argent, mais je suis parti au Qatar et je touchais moins qu'à Lyon, c'est la vérité. Mon contrat était plus important ici qu'au Qatar. Donc le président m'a dit "Ok Juni, je te laisse partir mais si tu ne restes pas en Europe. Si tu pars, ou tu pars au Brésil ou tu vas en Asie, il faut que ce soit un autre continent." J'ai dit : "Ok président, j'accepte", et c'est comme ça que ça s'est fini ». Des explications qui ne manqueront pas de laisser quelques regrets aux supporters de l’OL, lesquels auraient évidemment apprécié que Juninho continue l’aventure quelques mois supplémentaires dans le Rhône. Pour rappel, l’icone du peuple lyonnais a marqué 75 buts en Ligue 1 et délivré 54 passes décisives.

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    Envoyé par nikylardson Voir le message

    Quand tu rate ton début de saison, tu cherche en priorité un 11 qui tient la route et qui t'amène des points, voir aujourd'hui Caqueret, Guimaraes et Aouar au milieu c'est devenu un fantasme, Garcia pour le moment il bricole avec l'objectif de recollé au peloton de tête, après si réussi cette étape, il pourra éventuellement essayer Cherki sur un côté.

    Pour le moment Tino et Toko sur les côtés c'est 10 sur 12, et avec le scénario du derby ce n'est pas prêt de changer.
    Le milieu fantasme s'est fait marcher dessus par des gosses, par une équipe à la déroute.
    Paqueta ne vole pas sa place contrairement à Aouar, il mouille le maillot, il joue simple donc il est titulaire
    Mendes ne vole pas sa place, il réussit ses transversale, omniprésent à la récup c'est la base de la sentinelle, moi aussi je souhaitais voir Guimaraes à cette place comme en mars mais il faut être objectif, il est à la ramasse aujourd'hui , problème physique où mental ? On s'en tape il est nul pour le moment donc il reste sur le banc.

    Après je suis d'accord qu'il y a d'autre joueurs qui méritent d'être sorti du 11, nos deux latéraux par exemple , mais si l'italien est blesser un jour sur deux c'est plus compliqué, Bard aura son mot à dire.

    Je termine en te disant que bien sûr que oui tu peux du jour au lendemain sortir un 433 avec Tino sur le côté si cela marche ! Oui ce n'est pas un ailier c'est évident mais personne ne peux déloger Memphis de l'axe, il est si bon dans cette position qu'il serait fou de s'en privé
    Ma critique ne porte absolument pas sur les choix actuels de Rudi Garcia. Elle porte sur le travail réalisé par le club, en amont.

    Dans l'absolu, je suis d'accord avec plusieurs de tes constats.

    Laisser un commentaire:


  • gregland
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

    Tout à fait !
    Et c'est ainsi que le club en vient à recruter des joueurs comme Martin Terrier ou Jeff Reine-Adelaïde, que les entraîneurs ne savent ni où faire jouer, ni comment faire jouer.
    C'est ainsi que le club en vient à recruter le meilleur buteur de Ligue 2 pour le faire jouer sur un côté.

    Personnellement, il n'y a qu'à l'Olympique Lyonnais que je constate un tel n'importe quoi mais si vous pensez que le club ne peut pas faire autrement, qu'il continue !

    Pour répondre quand même à la question de savoir si des clubs travaillent différemment, à titre d'exemple, vous trouverez, ci-dessous, un extrait d'une interview de Luis Campos :

    Parfois, on prend un joueur et ça surprend. Même des proches d’un joueur peuvent me dire : ” Mais tu es sûr, c’est lui que tu veux ? “. Sauf qu’un joueur ne doit pas forcément être le meilleur à son poste pour faire briller l’ensemble. Si tu as déjà un ailier droit qui est fort en un-contre-un et qui prend la profondeur, tu n’as pas besoin d’un arrière droit qui est aussi très bon sur sa ligne. Parce que l’un va forcément tuer l’autre. Les connexions entre les profils, c’est ça le plus important. Et c’est pour ça que je voyage trop. Pour trouver ces connexions.
    Encore une fois dans l' absolu je n' ai aucun problème avec cette vision des choses. Mais ca reste selon moi difficile a appliquer. Et comme dit plus haut cette façon de procéder, si elle est appliquée a la lettre comporte beaucoup de désavantages.
    Un autre désavantage que je n' ai pas évoqué plus haut est le fait que tu soit cantonné a un seul systeme de jeu possible. Car pour reprendre ta citation de Campos, tu ne prends pas les meilleurs joueurs mais les joueurs les plus complémentaires.
    Un moins bon joueur va plus difficilement s' adapter lorsqu'il s' agira de sortir de sa zone de confort.

    Je dirais donc que quand tu peux le faire, c'est bien, mais s' acharner a ce que tes joueurs soient hyper complémentaires, c'est peut etre un peu dangereux.

    Laisser un commentaire:


  • nikylardson
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

    L'objectif est, en réalité, beaucoup plus basique qu'il n'y paraît.

    Si le club a besoin, par exemple, d'un ailier, il s'agit simplement de s'interroger sur le profil qui pourrait venir compléter l'équipe.
    Est-ce qu'on cherche plutôt un ailier de débordement, capable d'amener davantage de profondeur, d'exploiter le jeu de tête de Moussa Dembélé ?
    Est-ce qu'on cherche plutôt un faux-pied, capable de repiquer dans l'axe, de servir l'ancien attaquant du Celtic FC dans la profondeur et de libérer le couloir pour Léo Dubois ?
    Etc.

    Cette réflexion ne signifie pas, pour autant, que tous tes ailiers devront avoir le même profil.
    Au contraire, le club peut très bien, par exemple, retenir la seconde option, d'une part parce qu'elle correspond davantage à ce que l'entraîneur souhaite produire et d'autre part, parce que ponctuellement, si besoin, un joueur comme Karl Toko-Ekambi pourra éventuellement proposer autre chose.

    Tout est possible, tout peut se défendre mais il faut une réflexion. On ne peut pas, du jour au lendemain, ressortir un 4-3-3 du chapeau et bricoler un onze avec Tino Kadewere sur un côté.
    Oui, l'ancien attaquant du Havre est certainement "capable de" mais ce n'est pas sérieux.
    On ne peut pas, à mon sens (mais ce n'est que mon avis), espérer construire un collectif correct en travaillant ainsi.
    Quand tu rate ton début de saison, tu cherche en priorité un 11 qui tient la route et qui t'amène des points, voir aujourd'hui Caqueret, Guimaraes et Aouar au milieu c'est devenu un fantasme, Garcia pour le moment il bricole avec l'objectif de recollé au peloton de tête, après si réussi cette étape, il pourra éventuellement essayer Cherki sur un côté.

    Pour le moment Tino et Toko sur les côtés c'est 10 sur 12, et avec le scénario du derby ce n'est pas prêt de changer.
    Le milieu fantasme s'est fait marcher dessus par des gosses, par une équipe à la déroute.
    Paqueta ne vole pas sa place contrairement à Aouar, il mouille le maillot, il joue simple donc il est titulaire
    Mendes ne vole pas sa place, il réussit ses transversale, omniprésent à la récup c'est la base de la sentinelle, moi aussi je souhaitais voir Guimaraes à cette place comme en mars mais il faut être objectif, il est à la ramasse aujourd'hui , problème physique où mental ? On s'en tape il est nul pour le moment donc il reste sur le banc.

    Après je suis d'accord qu'il y a d'autre joueurs qui méritent d'être sorti du 11, nos deux latéraux par exemple , mais si l'italien est blesser un jour sur deux c'est plus compliqué, Bard aura son mot à dire.

    Je termine en te disant que bien sûr que oui tu peux du jour au lendemain sortir un 433 avec Tino sur le côté si cela marche ! Oui ce n'est pas un ailier c'est évident mais personne ne peux déloger Memphis de l'axe, il est si bon dans cette position qu'il serait fou de s'en privé

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message

    Mais tu n'as pas le choix à partir du moment où le trading de joueurs est une composante majeure de la gestion du club. D'une part parce que, quand tu fonctionnes comme ça, tu as beaucoup de départs un peu tout le temps, donc tu perds régulièrement des joueurs qui ont des profils spécifiques que tu ne peux pas toujours remplacer par des joueurs aux profils similaires, au niveau équivalent. Et tu vas de toute façon préférer un joueur avec un fort potentiel à un autre moins coté, même si le profil du second était, en fait, plus adapté à la façon dont joue l'équipe.
    Tout à fait !
    Et c'est ainsi que le club en vient à recruter des joueurs comme Martin Terrier ou Jeff Reine-Adelaïde, que les entraîneurs ne savent ni où faire jouer, ni comment faire jouer.
    C'est ainsi que le club en vient à recruter le meilleur buteur de Ligue 2 pour le faire jouer sur un côté.

    Personnellement, il n'y a qu'à l'Olympique Lyonnais que je constate un tel n'importe quoi mais si vous pensez que le club ne peut pas faire autrement, qu'il continue !

    Pour répondre quand même à la question de savoir si des clubs travaillent différemment, à titre d'exemple, vous trouverez, ci-dessous, un extrait d'une interview de Luis Campos :

    Parfois, on prend un joueur et ça surprend. Même des proches d’un joueur peuvent me dire : ” Mais tu es sûr, c’est lui que tu veux ? “. Sauf qu’un joueur ne doit pas forcément être le meilleur à son poste pour faire briller l’ensemble. Si tu as déjà un ailier droit qui est fort en un-contre-un et qui prend la profondeur, tu n’as pas besoin d’un arrière droit qui est aussi très bon sur sa ligne. Parce que l’un va forcément tuer l’autre. Les connexions entre les profils, c’est ça le plus important. Et c’est pour ça que je voyage trop. Pour trouver ces connexions.
    Dernière modification par FAN2FOOT93, 16/11/2020, 12h41.

    Laisser un commentaire:


  • gregland
    a répondu
    Envoyé par Elano Voir le message

    Mais tu n'as pas le choix à partir du moment où le trading de joueurs est une composante majeure de la gestion du club. D'une part parce que, quand tu fonctionnes comme ça, tu as beaucoup de départs un peu tout le temps, donc tu perds régulièrement des joueurs qui ont des profils spécifiques que tu ne peux pas toujours remplacer par des joueurs aux profils similaires, au niveau équivalent. Et tu vas de toute façon préférer un joueur avec un fort potentiel à un autre moins coté, même si le profil du second était, en fait, plus adapté à la façon dont joue l'équipe.

    Bien sûr, il y a un minimum de cohérence d'ensemble et on ne pas se retrouver avec 50 latéraux et 0 centraux en défense. Mais je ne pense pas qu'il soit possible de rentrer dans des considérations aussi fines que tu décris.
    C'est exactement ce que je pense. Et comme je l' ai dit plus haut, je ne vois pas beaucoup de clubs qui font autrement que nous en la matière.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

    L'objectif est, en réalité, beaucoup plus basique qu'il n'y paraît.

    Si le club a besoin, par exemple, d'un ailier, il s'agit simplement de s'interroger sur le profil qui pourrait venir compléter l'équipe.
    Est-ce qu'on cherche plutôt un ailier de débordement, capable d'amener davantage de profondeur, d'exploiter le jeu de tête de Moussa Dembélé ?
    Est-ce qu'on cherche plutôt un faux-pied, capable de repiquer dans l'axe, de servir l'ancien attaquant du Celtic FC dans la profondeur et de libérer le couloir pour Léo Dubois ?
    Etc.

    Cette réflexion ne signifie pas, pour autant, que tous tes ailiers devront avoir le même profil.
    Au contraire, le club peut très bien, par exemple, retenir la seconde option, d'une part parce qu'elle correspond davantage à ce que l'entraîneur souhaite produire et d'autre part, parce que ponctuellement, si besoin, un joueur comme Karl Toko-Ekambi pourra éventuellement proposer autre chose.

    Tout est possible, tout peut se défendre mais il faut une réflexion. On ne peut pas, du jour au lendemain, ressortir un 4-3-3 du chapeau et bricoler un onze avec Tino Kadewere sur un côté.
    Oui, l'ancien attaquant du Havre est certainement "capable de" mais ce n'est pas sérieux.
    On ne peut pas, à mon sens (mais ce n'est que mon avis), espérer construire un collectif correct en travaillant ainsi.
    Mais tu n'as pas le choix à partir du moment où le trading de joueurs est une composante majeure de la gestion du club. D'une part parce que, quand tu fonctionnes comme ça, tu as beaucoup de départs un peu tout le temps, donc tu perds régulièrement des joueurs qui ont des profils spécifiques que tu ne peux pas toujours remplacer par des joueurs aux profils similaires, au niveau équivalent. Et tu vas de toute façon préférer un joueur avec un fort potentiel à un autre moins coté, même si le profil du second était, en fait, plus adapté à la façon dont joue l'équipe.

    Bien sûr, il y a un minimum de cohérence d'ensemble et on ne pas se retrouver avec 50 latéraux et 0 centraux en défense. Mais je ne pense pas qu'il soit possible de rentrer dans des considérations aussi fines que tu décris.

    Laisser un commentaire:


  • gregland
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

    L'objectif est, en réalité, beaucoup plus basique qu'il n'y paraît.

    Si le club a besoin, par exemple, d'un ailier, il s'agit simplement de s'interroger sur le profil qui pourrait venir compléter l'équipe.
    Est-ce qu'on cherche plutôt un ailier de débordement, capable d'amener davantage de profondeur, d'exploiter le jeu de tête de Moussa Dembélé ?
    Est-ce qu'on cherche plutôt un faux-pied, capable de repiquer dans l'axe, de servir l'ancien attaquant du Celtic FC dans la profondeur et de libérer le couloir pour Léo Dubois ?
    Etc.

    Cette réflexion ne signifie pas, pour autant, que tous tes ailiers devront avoir le même profil.
    Au contraire, le club peut très bien, par exemple, retenir la seconde option, d'une part parce qu'elle correspond davantage à ce que l'entraîneur souhaite produire et d'autre part, parce que ponctuellement, si besoin, un joueur comme Karl Toko-Ekambi pourra éventuellement proposer autre chose.

    Tout est possible, tout peut se défendre mais il faut une réflexion. On ne peut pas, du jour au lendemain, ressortir un 4-3-3 du chapeau et bricoler un onze avec Tino Kadewere sur un côté.
    Oui, l'ancien attaquant du Havre est certainement "capable de" mais ce n'est pas sérieux.
    On ne peut pas, à mon sens (mais ce n'est que mon avis), espérer construire un collectif correct en travaillant ainsi.
    Mais c'est pourtant ce que font la majorité des clubs!

    Il faut se pose la question du pourquoi!

    Encore une fois je ne dis pas que tu as foncièrement tort dans ta reflexion, mais je ne pense pas que ce soit de la mauvaise gestion de procéder autrement. L' idée de la polyvalence quand aux profils de joueurs que tu recrutes est loin d' etre sotte, et offre des avantages a bien des égards.

    Tu parles de recruter un ailier capable de combiner avec Dembélé dans les meilleures conditions. Soit. Mais si Dembélé part dans 2 mois, et que tu n' arrives pas a recruter un Dembélé like? ( On sait a quel point c'est dur de trouver un attaquant digne de ce nom a un prix abordable de nos jours ). Alors oui, tu peux tout a fait envisager de prendre un profil similaire mais ( encore? ) moins bon. C'est jouable, et ca fonctionnerai peut etre. Mais quand serait il de ta politique de revente de joueurs?

    Toutes les équipes bricolent plus ou moins. C'est normal. Ca ne le serait pas ( normal) si l'on pouvait etre sur de pouvoir acquerir tel ou tel joueur et si l'on savait exactement quand on se séparera de tel ou tel joueur. Si il n' y avait pas de blessures ou de méforme. Et comme tu le sais, ça, ça n' existe pas.

    Quand a l' idée de dire que ce n'est pas sérieux de mettre Kade sur un coté, je trouve très sincèrement qu' il est a la hauteur. Pas moins que Cornet et bien plus que Traoré ( spécialiste du poste), comme quoi...

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    Envoyé par gregland Voir le message

    L' hyper spécificité c'est très bien, mais en cas de blessure du joueur, c'est pas simple, car soit t' as le même profil mais doubler tous les postes de cette façon est quasi impossible et tres onéreux. Ou tu n' as pas le même profil et tu es obligé de changer de systeme de toutes façons.
    En cas de grave blessure, c'est encore pire, tu flingues quasiment ton mercato voir ta saison.

    Si tout fonctione comme sur des roulettes en revanche, effectivement tu augmentes tes chances d' avoir une équipe qui tourne très très bien. Mais c'est finalement assez risqué a mes yeux comme stratégie.
    L'objectif est, en réalité, beaucoup plus basique qu'il n'y paraît.

    Si le club a besoin, par exemple, d'un ailier, il s'agit simplement de s'interroger sur le profil qui pourrait venir compléter l'équipe.
    Est-ce qu'on cherche plutôt un ailier de débordement, capable d'amener davantage de profondeur, d'exploiter le jeu de tête de Moussa Dembélé ?
    Est-ce qu'on cherche plutôt un faux-pied, capable de repiquer dans l'axe, de servir l'ancien attaquant du Celtic FC dans la profondeur et de libérer le couloir pour Léo Dubois ?
    Etc.

    Cette réflexion ne signifie pas, pour autant, que tous tes ailiers devront avoir le même profil.
    Au contraire, le club peut très bien, par exemple, retenir la seconde option, d'une part parce qu'elle correspond davantage à ce que l'entraîneur souhaite produire et d'autre part, parce que ponctuellement, si besoin, un joueur comme Karl Toko-Ekambi pourra éventuellement proposer autre chose.

    Tout est possible, tout peut se défendre mais il faut une réflexion. On ne peut pas, du jour au lendemain, ressortir un 4-3-3 du chapeau et bricoler un onze avec Tino Kadewere sur un côté.
    Oui, l'ancien attaquant du Havre est certainement "capable de" mais ce n'est pas sérieux.
    On ne peut pas, à mon sens (mais ce n'est que mon avis), espérer construire un collectif correct en travaillant ainsi.

    Laisser un commentaire:


  • gregland
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

    Je suis entièrement d'accord et je l'ai écrit dans un commentaire précédent.
    Le travail de dégraissage a été remarquable.



    Si le club avait mené une réflexion, en amont, sur le système, sur le jeu et qu'il avait travaillé dans ce cadre (voir mon précédent commentaire), le fait que les joueurs majeurs soient restés n'aurait pas constitué un "problème".
    Par contre, effectivement, si l'idée était plutôt, comme l'a indiqué Juninho, de réfléchir en fonction des départs et des arrivées, je peux comprendre que le club reste dans l'incertitude jusqu'au dernier moment et que ce soit plus compliqué. C'est exactement ce que je dénonce.



    Là encore, tout dépend de ce qu'on cherche.
    Est-ce qu'on cherche à travailler à l'arrache, à bricoler une équipe avec des joueurs qui sont "capables de" ou est-ce qu'on cherche à poser un cadre et à construire un collectif ?

    Est-ce que Tino Kadewere, par exemple, est capable de jouer sur le côté droit ? Dans l'absolu, oui.
    Néanmoins, on notera que la saison dernière, il a inscrit 20 buts en 24 matches avec Le Havre, en évoluant dans l'axe.

    Ensuite, sur un plan plus collectif, qu'est-ce qu'on cherche ?
    Tino Kadewere, pour poursuivre avec lui, est capable d'évoluer sur le côté droit, très bien mais son profil n'a rien à voir avec celui, par exemple, de Bertrand Traoré, ce qui implique des appels de balle différents, des courses différentes, des circuits de passes différents...
    Si on cherche à construire un collectif, il ne suffit donc pas d'aligner un joueur qui soit "capable de" jouer à tel ou tel poste. Il faut également réfléchir à une animation et recruter des profils qui correspondent.
    Allez, on va dire que dans l' absolu tu as raison. Il me semble préférable d' envisager un projet de jeu sur la base d' une ossature pré- existante et d' incorporer les joueurs au profil idoine a ce projet.

    Mais je pense que dans les fait, c'est très difficile a planifier. Qui fait ça aujourd hui en L1? Voir même en europe?
    Alors quand on ajoute cette problématiques de non départs, le contexte économique et tout le tremblement, je ne pense pas que ce soit une gestion a l' arrache comme tu le dis. Simplement que l'on limite le risque sportif et économique en prenant des joueurs polyvalents. Quitte a ce que l'on ne soit pas au top sur les postes en question.
    L' hyper spécificité c'est très bien, mais en cas de blessure du joueur, c'est pas simple, car soit t' as le même profil mais doubler tous les postes de cette façon est quasi impossible et tres onéreux. Ou tu n' as pas le même profil et tu es obligé de changer de systeme de toutes façons.
    En cas de grave blessure, c'est encore pire, tu flingues quasiment ton mercato voir ta saison.

    Si tout fonctione comme sur des roulettes en revanche, effectivement tu augmentes tes chances d' avoir une équipe qui tourne très très bien. Mais c'est finalement assez risqué a mes yeux comme stratégie.

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    Envoyé par gregland Voir le message

    On a évacué tous les indésirables ( ou presque), tu oublies de le dire...On a pas baissé le pantalon pour nos joueurs a forte valeur.
    Je suis entièrement d'accord et je l'ai écrit dans un commentaire précédent.
    Le travail de dégraissage a été remarquable.

    Envoyé par gregland Voir le message

    Le probleme essentiel est le fait que nos joueurs majeurs en partance sont restés. Ca n' a vraiment pas facilité la tache du club. Surtout cette incertitude qui nous a pénalisé.
    Si le club avait mené une réflexion, en amont, sur le système, sur le jeu et qu'il avait travaillé dans ce cadre (voir mon précédent commentaire), le fait que les joueurs majeurs soient restés n'aurait pas constitué un "problème".
    Par contre, effectivement, si l'idée était plutôt, comme l'a indiqué Juninho, de réfléchir en fonction des départs et des arrivées, je peux comprendre que le club soit resté dans l'incertitude jusqu'au dernier moment et que ce soit plus compliqué. C'est exactement ce que je dénonce.

    Envoyé par gregland Voir le message

    Quand a la carence d' ailier que tu pointes du doigt, c'est pas ma vision du tout. Pour moi on a bel et bien l' ensemble de nos attaquants ( sauf dembelé et encore) capable de jouer ailiers. La encore ce n'est pas la classe mondiale, mais ca doit nous permettre de gagner quasi tous nos match.
    Là encore, tout dépend de ce qu'on cherche.
    Est-ce qu'on cherche à travailler à l'arrache, à bricoler une équipe avec des joueurs qui sont "capables de" ou est-ce qu'on cherche à poser un cadre et à construire un collectif ?

    Est-ce que Tino Kadewere, par exemple, est capable de jouer sur le côté droit ? Dans l'absolu, oui.
    Néanmoins, on notera que la saison dernière, il a inscrit 20 buts en 24 matches avec Le Havre, en évoluant dans l'axe.

    Ensuite, sur un plan plus collectif, qu'est-ce qu'on cherche ?
    Tino Kadewere, pour poursuivre avec lui, est capable d'évoluer sur le côté droit, très bien mais son profil n'a rien à voir avec celui, par exemple, de Bertrand Traoré, ce qui implique des appels de balle différents, des courses différentes, des circuits de passes différents...
    Si on cherche à construire un collectif, il ne suffit donc pas d'aligner un joueur qui soit "capable de" jouer à tel ou tel poste. Il faut également réfléchir à une animation et recruter des profils qui correspondent.
    Dernière modification par FAN2FOOT93, 15/11/2020, 17h01.

    Laisser un commentaire:


  • Elano
    a répondu
    Envoyé par gregland Voir le message

    Le probleme essentiel est le fait que nos joueurs majeurs en partance sont restés. Ca n' a vraiment pas facilité la tache du club. Surtout cette incertitude qui nous a pénalisé. Et moi au contraire, je trouve que ce mercato a été très bien geré, courageusement.
    On a évacué tous les indésirables ( ou presque), tu oublies de le dire...On a pas baissé le pantalon pour nos joueurs a forte valeur. Et on a pris le risque de prendre un Paqueta sans etre sur de vendre un milieu.

    Le systeme à l' heure actuel est presque secondaire. Si deja tout le monde respecte les consignes et joue a 110% , que l'on joue en contre, ou avec la balle, on doit gagner quasi tous nos match.

    Quand a la carence d' ailier que tu pointes du doigt, c'est pas ma vision du tout. Pour moi on a bel et bien l' ensemble de nos attaquants ( sauf dembelé et encore) capable de jouer ailiers. La encore ce n'est pas la classe mondiale, mais ca doit nous permettre de gagner quasi tous nos match.

    Le truc qui est vrai c'est l' embouteillage au milieu. Il y aura forcément du mouvement au mercato d' hiver. Je pense a Lucas, qui n' a quasi aucune chance reussir a l' OL cette saison en tout cas. Ca peut aussi inciter Garcia a jouer avec un milieu a 4.
    Je suis d'accord. Ca fait bien longtemps qu'on n'avait pas vu l'équipe être renforcée à ce point. Même si on sait que ce ne sera pas durable quand on regarde les comptes du club (déjà, Memphis est partant sûr sauf miracle, et sera difficilement remplaçable).

    Laisser un commentaire:


  • gregland
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message

    Parce que jusqu'au dernier jour du mercato, le club a subi, le club est resté dans l'incertitude quant à l'avenir de trois éléments offensifs majeurs, ne sachant même pas autour de quel schéma l'équipe allait être organisée (voir ci-dessous) et qu'au dernier moment, il a recruté Lucas Paqueta pour palier le départ d'un joueur cadre... qui n'est finalement pas parti (ce que Vincent Ponsot confirme, sans surprise, dans sa dernière interview) !

    Le 8 septembre dernier, Juninho déclarait ceci :
    Aujourd’hui, est-ce que cela vaut de changer le système que l’on a pour commencer la Ligue 1 d’une façon différente ? Pour moi, je dirais non. C’est Rudi qui décide. Peut-être avec la saison qui passe, avec les départs, les arrivées, on va réfléchir.
    Dit autrement, on voit qui part, on voit qui reste, éventuellement qui arrive et on tente ensuite de trouver le meilleur schéma pour bricoler une équipe. Ce n'est pas possible.
    Pour moi, la réflexion sur le système, la réflexion sur le jeu, elle doit intervenir en amont. C'est le projet qui définit le mercato et non l'inverse.
    Je reprends l'idée initiale de Sylvinho, que j'applique à ce mercato estival, pour illustrer mon propos avec un exemple.

    Organisée en 4-3-3, l'équipe peut s'appuyer sur un milieu de terrain solide, avec des joueurs comme Bruno Guimaraes, Thiago Mendes, Maxence Caqueret, Jean Lucas et Houssem Aouar. Tant sur le plan qualitatif que quantitatif, je considère que c'est solide.
    La seule incertitude concerne donc un éventuel départ du dernier cité. Le cas échéant, Lucas Paqueta a été identifié comme remplaçant potentiel. Très bien.

    En attaque, Rudi Garcia dispose des options suivantes :
    Ailier droit : Karl Toko-Ekambi, Rayan Cherki
    Ailier gauche : Memphis (puisque c'était l'idée initiale de Sylvinho), Rayan Cherki
    Avant-centre : Moussa Dembélé, Karl Toko-Ekambi, Tino Kadewere
    On peut constater une insuffisance au poste d'ailier (droit/gauche), à laquelle s'ajoute une incertitude quant à un éventuel départ de Memphis et/ou de Moussa Dembélé.
    En cas de départ de ce dernier, si le club croit dans ses dernières recrues (en l'occurrence, Karl Toko-Ekambi et Tino Kadewere), le poste d'avant-centre n'a pas besoin d'être renforcé.
    En revanche, le recrutement d'un vrai spécialiste au poste d'ailier droit, lui, serait probablement judicieux. Charge au staff, donc, de définir un profil, un profil qui correspond au projet de jeu et charge à la cellule de recrutement, ensuite, de travailler dans ce sens, au cas où.
    Idem pour Memphis. Si l'entraîneur envisage de l'utiliser sur le côté gauche, la cellule de recrutement sait qu'en cas départ du néerlandais, l'objectif n'est pas de recruter un avant-centre mais bien un ailier.
    La définition d'un projet de jeu permet d'avoir un cadre de travail.

    Pour finir, le club fixe une date butoir pour le départ de ses joueurs. Il ne subit pas jusqu'au dernier jour du mercato et ne signe pas un chèque de 20 millions d'euros pour recruter le remplaçant d'un joueur qui n'est finalement pas parti.
    Le poste d'ailier, lui, n'a pas été renforcé et Rudi Garcia, qui est revenu à un schéma plus traditionnel, en est maintenant réduit à bricoler une équipe avec Tino Kadewere sur un côté. Ce n'est pas sérieux.

    Bien sûr, une réflexion en amont sur le système, sur le jeu ne garantit pas un mercato sans encombre mais au moins, elle permet, encore une fois, d'avoir un cadre de travail et de mener une action cohérente.
    Peu importe que tu sois d'accord avec le schéma ou l'utilisation des joueurs proposés dans ce commentaire. La question n'est pas là. La question est simplement d'avoir une ligne directrice, quelle qu'elle soit, et de travailler en fonction.
    Sur ce mercato estival, je considère que cela n'a pas été le cas et quand je lis les interviews de Juninho et de Vincent Ponsot, je ne suis étonné ni du déséquilibre de l'effectif (surabondance aux postes de milieu de terrain et d'attaquant, insuffisance au poste d'ailier), ni des tâtonnements de Rudi Garcia (tant sur le système de jeu que sur l'utilisation des joueurs).
    Le probleme essentiel est le fait que nos joueurs majeurs en partance sont restés. Ca n' a vraiment pas facilité la tache du club. Surtout cette incertitude qui nous a pénalisé. Et moi au contraire, je trouve que ce mercato a été très bien geré, courageusement.
    On a évacué tous les indésirables ( ou presque), tu oublies de le dire...On a pas baissé le pantalon pour nos joueurs a forte valeur. Et on a pris le risque de prendre un Paqueta sans etre sur de vendre un milieu.

    Le systeme à l' heure actuel est presque secondaire. Si deja tout le monde respecte les consignes et joue a 110% , que l'on joue en contre, ou avec la balle, on doit gagner quasi tous nos match.

    Quand a la carence d' ailier que tu pointes du doigt, c'est pas ma vision du tout. Pour moi on a bel et bien l' ensemble de nos attaquants ( sauf dembelé et encore) capable de jouer ailiers. La encore ce n'est pas la classe mondiale, mais ca doit nous permettre de gagner quasi tous nos match.

    Le truc qui est vrai c'est l' embouteillage au milieu. Il y aura forcément du mouvement au mercato d' hiver. Je pense a Lucas, qui n' a quasi aucune chance reussir a l' OL cette saison en tout cas. Ca peut aussi inciter Garcia a jouer avec un milieu a 4.

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    Envoyé par gregland Voir le message

    Pourquoi hasardeuse la gestion du mercato?
    Parce que jusqu'au dernier jour du mercato, le club a subi, le club est resté dans l'incertitude quant à l'avenir de trois éléments offensifs majeurs, ne sachant même pas autour de quel schéma l'équipe allait être organisée (voir ci-dessous) et qu'au dernier moment, il a recruté Lucas Paqueta pour palier le départ d'un joueur cadre... qui n'est finalement pas parti (ce que Vincent Ponsot confirme, sans surprise, dans sa dernière interview) !

    Le 8 septembre dernier, Juninho déclarait ceci :
    Aujourd’hui, est-ce que cela vaut de changer le système que l’on a pour commencer la Ligue 1 d’une façon différente ? Pour moi, je dirais non. C’est Rudi qui décide. Peut-être avec la saison qui passe, avec les départs, les arrivées, on va réfléchir.
    Dit autrement, on voit qui part, on voit qui reste, éventuellement qui arrive et on tente ensuite de trouver le meilleur schéma pour bricoler une équipe. Ce n'est pas possible.
    Pour moi, la réflexion sur le système, la réflexion sur le jeu, elle doit intervenir en amont. C'est le projet qui définit le mercato et non l'inverse.
    Je reprends l'idée initiale de Sylvinho, que j'applique à ce mercato estival, pour illustrer mon propos avec un exemple.

    Organisée en 4-3-3, l'équipe peut s'appuyer sur un milieu de terrain solide, avec des joueurs comme Bruno Guimaraes, Thiago Mendes, Maxence Caqueret, Jean Lucas et Houssem Aouar. Tant sur le plan qualitatif que quantitatif, je considère que c'est solide.
    La seule incertitude concerne donc un éventuel départ du dernier cité. Le cas échéant, Lucas Paqueta a été identifié comme remplaçant potentiel. Très bien.

    En attaque, Rudi Garcia dispose des options suivantes :
    Ailier droit : Karl Toko-Ekambi, Rayan Cherki
    Ailier gauche : Memphis (puisque c'était l'idée initiale de Sylvinho), Rayan Cherki
    Avant-centre : Moussa Dembélé, Karl Toko-Ekambi, Tino Kadewere
    On peut constater une insuffisance au poste d'ailier (droit/gauche), à laquelle s'ajoute une incertitude quant à un éventuel départ de Memphis et/ou de Moussa Dembélé.
    En cas de départ de ce dernier, si le club croit dans ses dernières recrues (en l'occurrence, Karl Toko-Ekambi et Tino Kadewere), le poste d'avant-centre n'a pas besoin d'être renforcé.
    En revanche, le recrutement d'un vrai spécialiste au poste d'ailier droit, lui, serait probablement judicieux. Charge au staff, donc, de définir un profil, un profil qui correspond au projet de jeu et charge à la cellule de recrutement, ensuite, de travailler dans ce sens, au cas où.
    Idem pour Memphis. Si l'entraîneur envisage de l'utiliser sur le côté gauche, la cellule de recrutement sait qu'en cas départ du néerlandais, l'objectif n'est pas de recruter un avant-centre mais bien un ailier.
    La définition d'un projet de jeu permet d'avoir un cadre de travail.

    Pour finir, le club fixe une date butoir pour le départ de ses joueurs. Il ne subit pas jusqu'au dernier jour du mercato et ne signe pas un chèque de 20 millions d'euros pour recruter le remplaçant d'un joueur qui n'est finalement pas parti.
    Le poste d'ailier, lui, n'a pas été renforcé et Rudi Garcia, qui est revenu à un schéma plus traditionnel, en est maintenant réduit à bricoler une équipe avec Tino Kadewere sur un côté. Ce n'est pas sérieux.

    Bien sûr, une réflexion en amont sur le système, sur le jeu ne garantit pas un mercato sans encombre mais au moins, elle permet, encore une fois, d'avoir un cadre de travail et de mener une action cohérente.
    Peu importe que tu sois d'accord avec le schéma ou l'utilisation des joueurs proposés dans ce commentaire. La question n'est pas là. La question est simplement d'avoir une ligne directrice, quelle qu'elle soit, et de travailler en fonction.
    Sur ce mercato estival, je considère que cela n'a pas été le cas et quand je lis les interviews de Juninho et de Vincent Ponsot, je ne suis étonné ni du déséquilibre de l'effectif (surabondance aux postes de milieu de terrain et d'attaquant, insuffisance au poste d'ailier), ni des tâtonnements de Rudi Garcia (tant sur le système de jeu que sur l'utilisation des joueurs).
    Dernière modification par FAN2FOOT93, 14/11/2020, 20h27.

    Laisser un commentaire:


  • RERH92
    a répondu
    En réalité, il y a deux DS à l'OL : Ponsot, dans l'ombre, pour l'aspect administratif (gestion des contrats, négociation, prolongation, participation aux instances, partenariats sportifs, etc) et Juni, dans la lumière, pour l'aspect technique (identification de profils à recruter, participation à la négociation, politique technique du centre de formation à l'équipe pro, représentant du club devant la presse et les supporters, encadrement du staff).

    ​​​​​​C'est un peu le même fonctionnement qu'au PSG avec Jean-Claude Blanc et Leonardo.

    Les deux garçons (je parle des premiers), étant intelligents, il n'y a pas de raisons que ça ne fonctionne pas. Au contraire, ils sont complémentaires. Il n'est pas demandé à Ponsot de définir une philosophie de jeu au sein des équipes de l'OL tout comme il n'est pas demandé à Juni de rédiger des dizaines de clauses contractuelles ayant des implications juridico-socio-financiaro-fiscal.

    Laisser un commentaire:


  • gregland
    a répondu
    Envoyé par FAN2FOOT93 Voir le message
    C'est surtout une interview qui confirme la gestion hasardeuse de ce dernier mercato (puisqu'en ce qui concerne le recrutement de Lucas Paqueta, je pense que personne n'était dupe) et qui m'amène à m'interroger, une nouvelle fois, sur le rôle de chacun dans le processus de décision.
    Pourquoi hasardeuse la gestion du mercato?

    Laisser un commentaire:


  • FAN2FOOT93
    a répondu
    C'est surtout une interview qui confirme la gestion hasardeuse de ce dernier mercato (puisqu'en ce qui concerne le recrutement de Lucas Paqueta, je pense que personne n'était dupe) et qui m'amène à m'interroger, une nouvelle fois, sur le rôle de chacun dans le processus de décision.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Interview très intéressante de Ponsot dans le Torchon du jour...

    - ils n'auraient sans doute pas recruté Paqueta s'ils avaient su que personne ne partirait in fine lors du mercato estival.
    ​​​​​​- la relation avec Juni se normalise mais n'est pas simple : Ponsot et lui ont une personnalité opposée
    ​​​​​​- il réfute être le patron de Juni : "Ça ne fonctionne pas comme ça"
    ​​​​​​- "celui qui prend les décisions sportives à court terme c'est Garcia, à moyen terme c'est Juni"
    ​​​​​​- la nomination de Ponsot et Juni prouvent que JMA veut prendre du recul : ce dernier n'est plus dans la gestion quotidienne mais reste maître des grands axes stratégiques
    ​​​​​​- "Si les supporters avaient été avec nous, ils auraient été contraints de reconnaître que le choix de RG était le bon"
    ​​​​​​-... Et en même temps pour finir, énorme coup de pression sur ce même RG : "En regard des investissements, il faudra qu'il y ait des résultats sportifs. On a donné tous les moyens à l'entraîneur pour qu'il réussisse cette saison"

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Ils ont déjà eu quelques déclarations contradictoires avec RG, durant le Final 8 notamment.

    Mais Garcia ne fait rien qui ne nécessite de recadrage en public actuellement. En interne j'espère que les choses sont dites franchement, que ça soit à RG, au staff ou aux joueurs...

    Une sortie comme Leonardo ça ne rime à rien. Leonardo d'ailleurs, pourvu que Juni ne s'en inspire pas. Le mec est détestable et à part porter des costards Prada à 10k€ il sert à rien.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Avant de rimer peut-être avec Bordal, l'OL rime avec bordel.

    Juni, tu incarnes cette mollesse, cette indécision, cette impression de flottement...

    Quand Tuchel se plaint, Leonardo le défonce en public.
    ​​​​​Et toi Juni, tu défonces qui ???

    WAKE UP

    Laisser un commentaire:


  • Ewanoahlucasino
    a répondu
    Sale tete de Juni en conf, on voit qu'il c'est pas remit de son AVC en voyant la compo.

    Laisser un commentaire:


  • Hagical
    a répondu
    Domenech qui sort la sulfateuse sur Juni dans l'EDS : "À chaque fois qu'il l'ouvre, il ferait mieux de se taire"

    C'est beau l'amour à la Lyonnaise

    Laisser un commentaire:


  • Upe
    a répondu
    Envoyé par MrPersonne Voir le message

    Justement, dans les tréfonds du topic mercato il y avait eu une info, il doit y avoir 2 ou 3 semaines, de l'OL ayant mandaté Pini Zahavi pour trouver un point de chute à ses indésirables...
    Merci, en effet je m'en souviens maintenant que tu le dis...



    Envoyé par inlandsis Voir le message
    Merci Tendreg pour l'article.
    Pour ma part, je prends quand même un peu de recul avec tout ce qui est écrit.
    Même Edward Jay dit que depuis quelques mois ses "radars" ne fonctionnent plus. En gros personne ne sait précisément ce qu'il se passe à l'intérieur du club, ce qui prête le flan à pas mal d'interprétations.
    Exactement ça, beaucoup de broderie...

    Laisser un commentaire:


  • tendreg
    a répondu
    Envoyé par MrMonplaisir Voir le message
    Depuis cet été, je n'aime pas du tout l"organigramme. Ponsot, dont le travail de l'ombre a souvent été salué, mais qui a toujours été un soutier, devient subitement le plénipotentiaire d'Aulas sur tout le sportif. Juni qui était directeur sportif se voit rétrogradé dans emploi où il est pris en étau et ou sa fiche de poste n'est pas claire, probablement chargé de manager l'équipe fanion. Derrière Cheyrou et Garcia qui sont censé être les n-1 de Juni mais qui dans la réalité vont sans cesse essayer de le court-circuiter pour aller directement parler à Ponsot ou Aulas, lequel a pris du recul mais est toujours là. A côté de ça , il y a toujours l’ectoplasme Houiller qui rôde autour de l'OL pour placer son réseau et ses mauvaises idées.

    A mon avis, on voudrait faire partir Juni qu'on ne s'y prendrait pas mieux.
    Juni c'est le pare feu de JMA ....

    Ce n'est pas fini les complots un peu partout.

    Paqueta est une burne ... Juni est nul ...

    Allez vous plaindre sur omplanete ...

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X