Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Peter Bosz

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Moi je suis pas fan de ces discours du style , ce qu'il manque c'est de poser ses burnes sur le table . C'est du discours de district ça . On est pas dans coup de tête .

    Qu'il puisse y avoir un problème mental , ok , vois ça en interne ou en externe avec des spécialistes du team building , voire psy et neurosciences .

    Nos joueurs sont pro donc ils mettent l'intensité d'un match pro . Après face à d'autre joueurs pro qui eux vivent bien dans leur club , le manque de motivation fait en partie la diff mais pas que .

    J'ai pas non plus aimé sa petite phrase "ça fait six semaines que je suis là je sais pas comment c'était avant " sous entendu je peux pas assumer ça . Mec tu les as eu toute la prépa , ça fait 2 matchs pro que tu les dirige , si t'as pas réussi à les motiver sur ton projet c'est déjà un problème .

    Donc soit Bosz change très vite de plateau , soit il va sortir par une porte encore plus petite que celle de Sylvinho .


    Andrea Pirlo : "Malbranque a Lione era seduto accanto a noi anche sul pullman"

    Commentaire


    • Envoyé par MrMonplaisir Voir le message
      Moi je suis pas fan de ces discours du style , ce qu'il manque c'est de poser ses burnes sur le table . C'est du discours de district ça . On est pas dans coup de tête .

      Qu'il puisse y avoir un problème mental , ok , vois ça en interne ou en externe avec des spécialistes du team building , voire psy et neurosciences .

      Nos joueurs sont pro donc ils mettent l'intensité d'un match pro . Après face à d'autre joueurs pro qui eux vivent bien dans leur club , le manque de motivation fait en partie la diff mais pas que .

      J'ai pas non plus aimé sa petite phrase "ça fait six semaines que je suis là je sais pas comment c'était avant " sous entendu je peux pas assumer ça . Mec tu les as eu toute la prépa , ça fait 2 matchs pro que tu les dirige , si t'as pas réussi à les motiver sur ton projet c'est déjà un problème .

      Donc soit Bosz change très vite de plateau , soit il va sortir par une porte encore plus petite que celle de Sylvinho .


      Je suis d'accord avec Bosz, il souligne qu'il vient d'arriver et refuse d'assumer la faiblesse de cet effectif en perdition. C'est normal, il ne doit pas jouer son crédit sur quelque chose qu'il n'a pas choisi. C'est le club qui est responsable de ne pas l'avoir soutenu au mercato jusqu'à présent. Et il doit absolument mettre la pression sur sa direction pour obtenir ce qu'il souhaite.

      Prendre un nouvel entraineur, lui confier une mission sans lui en donner les moyens, ça ne se fait pas ou alors si ça se fait, ça tournera à l'échec.

      Commentaire


      • Valke 1989

        Je n'ai pas oublié tes appels au travail au cours de la seconde partie de la saison alors que l'équipe bafouillait les espoirs entrevus lors de la première. Souviens-toi...

        La réalité est que nous avons eu droit à un groupe parfaitement incapable de renverser une tendance qui se dessinait depuis fin décembre (!), incapable de se missionner pour un objectif majeur (voire un objectif inespéré qu'ils ne seront plus jamais en capacité d'atteindre de toutes leurs carrières) et qui se liquéfie complètement lorsque ça compte double.

        En cela, le constat établi par -Msila28 est certes accablant mais surtout éloquent de vérité. Trop peu de joueurs disposés à se sublimer, sauf en de très rares occasions, trop peu de joueurs disposés à s'engager à 120% et à se faire violence. Et par conséquent un groupe trop peu enclin au vrai travail, dur par nature, car culturellement habité par le confort. A ce sujet je ne reviens pas sur les témoignages multiples des mecs qui sont partis.
        Bienvenue à Peter, et surtout bon courage ! S'il parvient à faire bouger les lignes il sera à ranger définitivement au Panthéon des entraîneurs lyonnais.

        Et pour en revenir au mercato je ne crois guère à un apport significatif de la part de nouvelle recrues engagées et laborieuses, sauf à avoir un charisme tellement fort qu'elles nous seraient inaccessibles. L'ancrage culturel et la loi du nombre seraient tellement forts que les nouveaux arrivants auraient tôt fait de troquer leurs crampons contre pantoufles à l'entraînement et chaussures de plomb les jours de matchs.
        D'ailleurs la cassure Bosz/joueurs que tu sembles envisager, ce n'est pas autre chose que le rejet par un organisme d'un corps étranger venant bouleverser la culture d'un confort tellement bien établi. Et s'ils le veulent vraiment ces maffres y parviendront, tellement facile.

        Commentaire


        • On a fait une préparation ? En jouant 2 matches amicaux par jour ça m'étonnerait. On a fait les marioles en Espagne et au Portugal.
          Les italiens font 3 entraînements par jour et jouent contre un district en gagnant 12-0 en guise de match de fin de semaine.

          Un coach qui a passé 2 mois de vacances aux caraïbes qui nous dit depuis 1 mois qu'on est pas prêt, il y a 1 mois on était pas prêt, aujourd'hui on est pas prêt. Bah c'est ton boulot d'être prêt et de les préparer.

          Angers et Clermont avec 6 points, leurs coachs se plaignent-ils de ne pas avoir de joueurs de haute qualité ? Tu récupère un Club où Garcia et Génésio font 76 et 79 points, fais déjà aussi bien qu'eux avant de réclamer 4 recrues de niveau mondial.

          Cornet revient de blessure, en pourparlers avec un départ en PL, est attaquant, et hop tu le fais jouer, bonne décision. Déconcentré 2 cartons jaunes, un mauvais match prévisible.

          Les meilleurs joueront, Dembelé titulaire..., et pour pas le vexé tu met Slimani a côté histoire d'être bien bancale devant.

          5 points de perdus...., sur 6, avec un bon calendrier.

          Paqueta et Guimaraes, rejouent déjà sans souffler et sans préparation. Avec l'EL et le retard en championnat c'est déjà fini de pouvoir faire tourner, on a une série de victoires à faire en championnat pour revenir. 4 victoires sur les 5 prochains matches minimum. (4V, 1N, 2D) 13 points sur 21, minimum syndical, va falloir se réveiller.

          On lui a dit au mec qu'il est en Ligue-1 ? Que les adversaires nous rentrent dedans, que le podium est visé par 7 équipes ? Que chaque point perdus est perdu, qu'il devait être prêt en J1, pas en J14 ?

          Ce coach est vraiment pas rassurant.

          Vite qu'on lui recrute CR7, Salah et Kimmich pour arracher un point contre Clermont ce week-end.
          But de Tok-Tok.. , et toc !

          Commentaire


          • Le truc, c'est qu'on demande en fait à Bosz un boulot de manager à l'anglaise...

            On le voit bien : il est urgent de professionnaliser l'équipe. C'est donc d'une (re)programmation cultuelle qu'il s'agit. Or à ton niveau de coach, avec Juni + Ponsot + JMA au dessus de toi, je ne vois pas comment tu peux raisonnablement et sérieusement prétendre à effectuer une révolution culturelle...
            Nono : "Qui parle de sportif?"

            Commentaire


            • Envoyé par Hagical Voir le message
              Le truc, c'est qu'on demande en fait à Bosz un boulot de manger à l'anglaise...

              On le voit bien : il est urgent de professionnaliser l'équipe. C'est donc d'une (re)programmation cultuelle qu'il s'agit. Or à ton niveau de coach, avec Juni + Ponsot + JMA au dessus de toi, je ne vois pas comment tu peux raisonnablement et sérieusement prétendre à effectuer une révolution culturelle...
              Le problème de Bosz selon moi, c'est que l'on fait venir un entraineur qui a une vision très particulière du jeu et qu'on lui demande ensuite de faire de la bonne vieille tambouille de Ligue 1 avec des joueurs cramés et inadaptés.

              Si c'est pour repartir avec du Dubois, Marcelo, Cornet, KTE, on aurait pu prendre Kombouaré, il aurait mis en place une équipe de "guerriers" qui ne joue pas mais qui met tout le coté athlétique pour venir gratter des résultats .

              Ce n'est pas la méthode Bosz, ce n'est pas sa vision du football. C'est une grave erreur de la direction sportive d'avoir envisagé que Bosz pourrait venir pour faire de la tambouille avec les ingrédients quasi périmé du frigo.

              Il lui faut des produits de qualités pour faire un plat de qualité. Ou alors on prend le cuistot de la cantine.

              Commentaire


              • PS Et vous vous doutez bien que Chouni s'est bien gardé de brosser un tableau exact à Bosz à son arrivée...
                Nono : "Qui parle de sportif?"

                Commentaire


                • Envoyé par JuniGarde Voir le message

                  des résultats .

                  Ce n'est pas la méthode Bosz, ce n'est pas sa vision du football.
                  Au moins il est fidèle à ses principes : on ne gagne pas les matches.
                  But de Tok-Tok.. , et toc !

                  Commentaire


                  • Envoyé par InfosGones Voir le message

                    Au moins il est fidèle à ses principes : on ne gagne pas les matches.
                    Il ne sacrifiera pas ses principes pour gagner 1-0 sur un contre pourri avec 25 % de possession de balle. On le savait.

                    Commentaire


                    • Envoyé par Hagical Voir le message
                      PS Et vous vous doutez bien que Chouni s'est bien gardé de brosser un tableau exact à Bosz à son arrivée...
                      Ca, on ne peut pas le savoir. J'ai même tendance à penser que c'est au contraire parce que Juni a posé les mêmes constats que nous qu'il a sollicité Bosz.

                      Pour être honnête, je suis sûr que les résultats seront moins bons cette année que les années précédentes. Mais ça m'importe peu, et j'espère que le club raisonne de la même façon. La venue de Bosz ne s'explique que par un travail de fond, un changement de mode de fonctionnement et la fin de la "dictature" des joueurs (personnellement, ils m'ont vraiment déçu avec Fournier, mais ce n'est qu'un exemple parmi d'autres). Si on voulait des résultats immédiats, alors Galtier était parfait, mais n'importe quel briscard de L1 (Kombouaré, Dupraz, Girard, Der Zakarian, etc...) aurait fait le taf. Je sais qu'ici, on résume ces entraîneurs à "bloc bas-défi physique-hoof ball", mais c'est une erreur et pour pas mal de ceux que j'ai cités, ils ont des capacités managériales certaines.

                      Le match d'hier était très mauvais. Jeter le bébé avec l'eau du bain serait la pire des choses à faire.

                      Commentaire


                      • Envoyé par roicip Voir le message

                        Si on voulait des résultats immédiats, alors Galtier était parfait, .
                        Galtier était la cible ultra prioritaire de l'OL : sans cela, JMA, Ponsot et Juni ne seraient pas mis à trois pour l'inviter dans un étoilé.

                        Il se trouve juste que Juni, qui pensait déjà à Bosz, a saisi l'opportunité du refus malencontreux de Galette. Sans tirer toutes les conséquences du gap de profil et de culture considérable entre un Galtier et un Bosz.

                        Mais de deux choses l'une :

                        ​​​​​​- Soit Juni a tout dit à Bosz à son arrivée, auquel cas à l'instar de Letang, Bosz doit urgemment consulter "un bon ORL"
                        ​​​​​​- Soit Juni a occulté des pans du diagnostic. Normal, il aurait dû s'inclure dedans. Tino, c'est Juni. Pollersbeck et l'absence totale de concurrence à Lopes, c'est aussi Juni.

                        En tout état de cause, Bosz feint remarquablement la surprise et le dépit. C'est digne de l'Actors Studio !
                        Nono : "Qui parle de sportif?"

                        Commentaire


                        • Envoyé par Hagical Voir le message

                          Galtier était la cible ultra prioritaire de l'OL : sans cela, JMA, Ponsot et Juni ne seraient pas mis à trois pour l'inviter dans un étoilé.

                          Il se trouve juste que Juni, qui pensait déjà à Bosz, a saisi l'opportunité du refus malencontreux de Galette. Sans tirer toutes les conséquences du gap de profil et de culture considérable entre un Galtier et un Bosz.

                          Mais de deux choses l'une :

                          ​​​​​​- Soit Juni a tout dit à Bosz à son arrivée, auquel cas à l'instar de Letang, Bosz doit urgemment consulter "un bon ORL"
                          ​​​​​​- Soit Juni a occulté des pans du diagnostic. Normal, il aurait dû s'inclure dedans. Tino, c'est Juni. Pollersbeck et l'absence totale de concurrence à Lopes, c'est aussi Juni.

                          En tout état de cause, Bosz feint remarquablement la surprise et le dépit. C'est digne de l'Actors Studio !
                          Je peux te garantir que Bosz savais parfaitement où il allais, avant de signer à l'OL (et même après) il a du en bouffer de la vidéo (gros fan de foot qui adore observer) donc il connaissait parfaitement bien les soucis de l'équipe, maintenant qu'à t'il pu se dire? Qu'il arriverait à faire quelques chose de l'effectif? Je ne sais pas.

                          le soucis et ça me fait mal de le dire, c'est sur que je vois le même constat, les mêmes carences et les mêmes erreurs de coaching que lors de son passage à Dortmund et clairement sa pue grave

                          Commentaire


                          • Envoyé par Khryis Voir le message

                            Je peux te garantir que Bosz savais parfaitement où il allais, avant de signer à l'OL (et même après) il a du en bouffer de la vidéo (gros fan de foot qui adore observer) donc il connaissait parfaitement bien les soucis de l'équipe, maintenant qu'à t'il pu se dire? Qu'il arriverait à faire quelques chose de l'effectif? Je ne sais pas.

                            le soucis et ça me fait mal de le dire, c'est sur que je vois le même constat, les mêmes carences et les mêmes erreurs de coaching que lors de son passage à Dortmund et clairement sa pue grave
                            La question est plutôt de savoir s'il a pu pensé qu'on lui octroierait un recrutement de qualité et qu'on attendrait pas le 15 Aout pour se rendre compte des déficiences de celui ci. Les déclarations de Bosz sur le mercato me font clairement penser qu'il attendait beaucoup plus que le rien qu'il a eu jusque là.

                            Commentaire


                            • Et sinon, Chouni et Jean-Mich, que pensent-ils des déclas de Bosz ? Parce qu'à leur place, étant responsables de l'héritage et de la situation, je serais dans mes petits souliers....
                              Nono : "Qui parle de sportif?"

                              Commentaire


                              • Envoyé par Hagical Voir le message

                                Galtier était la cible ultra prioritaire de l'OL : sans cela, JMA, Ponsot et Juni ne seraient pas mis à trois pour l'inviter dans un étoilé.

                                Il se trouve juste que Juni, qui pensait déjà à Bosz, a saisi l'opportunité du refus malencontreux de Galette. Sans tirer toutes les conséquences du gap de profil et de culture considérable entre un Galtier et un Bosz.

                                Mais de deux choses l'une :

                                ​​​​​​- Soit Juni a tout dit à Bosz à son arrivée, auquel cas à l'instar de Letang, Bosz doit urgemment consulter "un bon ORL"
                                ​​​​​​- Soit Juni a occulté des pans du diagnostic. Normal, il aurait dû s'inclure dedans. Tino, c'est Juni. Pollersbeck et l'absence totale de concurrence à Lopes, c'est aussi Juni.

                                En tout état de cause, Bosz feint remarquablement la surprise et le dépit. C'est digne de l'Actors Studio !
                                Je n'arrive pas à te suivre. Juni a toujours clairement dit qu'il voyait des comportements inadmissibles de la part des joueurs. Je ne pense pas que Bosz n'ait pas été au courant, du coup.
                                Ensuite, se dire que pour masquer des soit disant erreurs individuelles de Juni, celui-ci aurait travesti la situation, c'est pour le moins spécieux. D'une part, il suffit de faire une recherche Google pour tomber sur les déclas antérieures de Juninho. D'autre part, parce que l'analyse de nos matches montre vite les lacunes collectives qui nous ont rendu fou en fin de saison dernière. Et enfin, penser que le recrutement de Kadewere et Pollersbeck sont le fait d'une seule personne au club, c'est à mon avis se méprendre sur son fonctionnement et sur la chaîne des responsabilités.

                                Commentaire


                                • Envoyé par roicip Voir le message

                                  Je n'arrive pas à te suivre. Juni a toujours clairement dit qu'il voyait des comportements inadmissibles de la part des joueurs. Je ne pense pas que Bosz n'ait pas été au courant, du coup.
                                  Ensuite, se dire que pour masquer des soit disant erreurs individuelles de Juni, celui-ci aurait travesti la situation, c'est pour le moins spécieux. D'une part, il suffit de faire une recherche Google pour tomber sur les déclas antérieures de Juninho. D'autre part, parce que l'analyse de nos matches montre vite les lacunes collectives qui nous ont rendu fou en fin de saison dernière. Et enfin, penser que le recrutement de Kadewere et Pollersbeck sont le fait d'une seule personne au club, c'est à mon avis se méprendre sur son fonctionnement et sur la chaîne des responsabilités.
                                  Juni parle beaucoup....
                                  Nono : "Qui parle de sportif?"

                                  Commentaire


                                  • Envoyé par roicip Voir le message

                                    Je n'arrive pas à te suivre. Juni a toujours clairement dit qu'il voyait des comportements inadmissibles de la part des joueurs. Je ne pense pas que Bosz n'ait pas été au courant, du coup.
                                    Ensuite, se dire que pour masquer des soit disant erreurs individuelles de Juni, celui-ci aurait travesti la situation, c'est pour le moins spécieux. D'une part, il suffit de faire une recherche Google pour tomber sur les déclas antérieures de Juninho. D'autre part, parce que l'analyse de nos matches montre vite les lacunes collectives qui nous ont rendu fou en fin de saison dernière. Et enfin, penser que le recrutement de Kadewere et Pollersbeck sont le fait d'une seule personne au club, c'est à mon avis se méprendre sur son fonctionnement et sur la chaîne des responsabilités.
                                    Pas de LDC + Nice/Atlético qui ne lèvent pas les OA ont RADICALEMENT changé les plans.

                                    LDC : 70M
                                    Jeffrey : 25M + 8M de salaire (3ans) : 33M
                                    Dembelé : 33M + 8M de salaire (2ans) : 41M

                                    70 + 33 + 41 = 144M

                                    144 bâtons !!! En plein Covid ! Ça change TOUT NOS PLANS.

                                    Depuis...., on bricole..., et surtout on attend des jours meilleurs (OL-VALLÉE sans Covid sur saison 2023, 2024, 2025, 2026, on sera encore supporters Lyonnais à ce moment là)
                                    But de Tok-Tok.. , et toc !

                                    Commentaire


                                    • Hier, Castello Lukeba, 18 ans, reçoit un carton jaune après moins de cinq minutes de jeu, en sachant qu’il doit défendre à côté d’un Maxwel Cornet qui n’est pas un spécialiste du poste et qui, lui aussi, est en grande difficulté.
                                      Au milieu de terrain, Bruno Guimaraes et Lucas Paqueta semblent un peu justes sur le plan physique.
                                      En attaque, Islam Slimani n’a rien d’un ailier et est aligné par défaut.

                                      Mais quelle force collective peut bien émaner de ce gloubi-boulga ?
                                      Il faut davantage de déplacements ? Très bien mais lesquels ? Hier, Peter Bosz a, par exemple, repris Islam Slimani à plusieurs reprises parce que, ô surprise, l’avant-centre algérien revenait trop dans l’axe.

                                      Cette équipe manque d’équilibre, de complémentarité (aussi bien technique que mentale) et je ne pense pas qu’un stage de team building soit la solution.
                                      Il ne s’agit pas de recruter des joueurs pour recruter des joueurs. Il s’agit simplement, à minima, d’avoir un arrière gauche au poste d’arrière gauche et un ailier au poste d’ailier (à défaut d’avoir plus de caractère et un capitaine crédible).
                                      On peut estimer que ce sont des options facultatives mais personnellement, je considère que c’est essentiel si on souhaite un minimum de cohérence sur le plan collectif.

                                      Certains joueurs vont revenir (Jason Denayer), d’autres vont probablement monter en puissance (Bruno Guimaraes, Lucas Paqueta) et progressivement, avec une meilleure maîtrise des principes de Peter Bosz, les prestations collectives devraient quand même s’améliorer (ce qui ne constitue pas un exploit) mais qu’on ne s’y trompe pas, sans un recrutement adapté, il y a des lacunes qui ne disparaîtront pas.

                                      Commentaire


                                      • Envoyé par MrMonplaisir Voir le message
                                        Moi je suis pas fan de ces discours du style , ce qu'il manque c'est de poser ses burnes sur le table . C'est du discours de district ça . On est pas dans coup de tête .
                                        Personnellement, ce qui m'amuse quand même beaucoup, c'est que les fausses excuses d'hier constituent la principale explication aujourd'hui...

                                        Commentaire


                                        • Envoyé par Hagical Voir le message
                                          Le truc, c'est qu'on demande en fait à Bosz un boulot de manager à l'anglaise...

                                          On le voit bien : il est urgent de professionnaliser l'équipe. C'est donc d'une (re)programmation cultuelle qu'il s'agit. Or à ton niveau de coach, avec Juni + Ponsot + JMA au dessus de toi, je ne vois pas comment tu peux raisonnablement et sérieusement prétendre à effectuer une révolution culturelle...
                                          Juni avait fait le même constat initial au début. JMA et Ponsot, que je sache, ne se sont pas opposés au choix de Bosz, semblant provenir de Juni.
                                          A un moment donné, faudrait quand même savoir se modérer un petit peu, parce-que si "faire la révolution culturelle", c'est laisser les clés du camion à Juni du jour au lendemain alors que jusqu'ici depuis son arrivée ça tourne moins bien, c'est sûr que ça ne risque pas de se produire.
                                          Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                                            Juni avait fait le même constat initial au début. JMA et Ponsot, que je sache, ne se sont pas opposés au choix de Bosz, semblant provenir de Juni.
                                            A un moment donné, faudrait quand même savoir se modérer un petit peu, parce-que si "faire la révolution culturelle", c'est laisser les clés du camion à Juni du jour au lendemain alors que jusqu'ici depuis son arrivée ça tourne moins bien, c'est sûr que ça ne risque pas de se produire.
                                            Le truc, c'est que perso je n'ai jamais milité ni été convaincu par Juni.
                                            Je pense qu'on avait d'abord besoin d'expérience pour revitaliser notre stratégie sportive.
                                            Nono : "Qui parle de sportif?"

                                            Commentaire


                                            • Envoyé par JuniGarde Voir le message

                                              La question est plutôt de savoir s'il a pu pensé qu'on lui octroierait un recrutement de qualité et qu'on attendrait pas le 15 Aout pour se rendre compte des déficiences de celui ci. Les déclarations de Bosz sur le mercato me font clairement penser qu'il attendait beaucoup plus que le rien qu'il a eu jusque là.
                                              Alors que tout supporter de l'OL réaliste sur les derniers recrutements voyait que :
                                              - on vend toujours pour plus qu'on n'achète pour s'en sortir (enfin on n'est pas les seuls en France hein)
                                              - on ne s'est pas qualifié deux fois de suite en LDC donc c'est 140M€ qui partent à l'eau
                                              - on n'a pas vendu les joueurs prêtés avec OA sur lesquels on pensait dégager de l'argent avec Dembélé et JRA
                                              - on n'a pas réussi à vendre à prix correct les joueurs dont on voulait plutôt se débarrasser, les dynamiques récentes ayant mis peu de joueurs en valeurs et les offres tardant à arriver

                                              Je doute qu'on ait vendu à Bosz un recrutement disons agressif, qu'on ne se permettait même pas les bonnes années, puisqu'on commençait par vendre les Lacazette et Tolisso pour ensuite choper leurs remplaçants.
                                              Nouveau pseudo pour une nouvelle vie.

                                              Commentaire


                                              • Envoyé par roicip Voir le message

                                                Je n'arrive pas à te suivre. Juni a toujours clairement dit qu'il voyait des comportements inadmissibles de la part des joueurs.
                                                Heureusement, pour remédier à cela, pour encadrer cette équipe, il a recruté des joueurs d'expérience, de caractère comme José Fonte ou Burak Yilmaz.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Ishkarnaval Voir le message

                                                  Alors que tout supporter de l'OL réaliste sur les derniers recrutements voyait que :
                                                  - on vend toujours pour plus qu'on n'achète pour s'en sortir (enfin on n'est pas les seuls en France hein)
                                                  - on ne s'est pas qualifié deux fois de suite en LDC donc c'est 140M€ qui partent à l'eau
                                                  - on n'a pas vendu les joueurs prêtés avec OA sur lesquels on pensait dégager de l'argent avec Dembélé et JRA
                                                  - on n'a pas réussi à vendre à prix correct les joueurs dont on voulait plutôt se débarrasser, les dynamiques récentes ayant mis peu de joueurs en valeurs et les offres tardant à arriver

                                                  Je doute qu'on ait vendu à Bosz un recrutement disons agressif, qu'on ne se permettait même pas les bonnes années, puisqu'on commençait par vendre les Lacazette et Tolisso pour ensuite choper leurs remplaçants.
                                                  Il a pourtant du voir qu'on a prit Mendes, Andersen, Toko Ekambi, Kadewere, Paqueta Guimaraes pour des sommes comprises entre 15 eet 25 millions ces dernières années. Les transferts conséquent sont devenu la norme à l'OL.

                                                  Je ne pense pas que Bosz s'attendait à ce qu'on ait une balance de transfert négative à - 50 millions, mais au point qu'il puisse remodeler l'effectif et faire une opération neutre en se débarassant du trop plein.

                                                  On a vendu Andersen , Bard, Jean Lucas, et prit personne.

                                                  Commentaire


                                                  • Envoyé par Hagical Voir le message

                                                    Galtier était la cible ultra prioritaire de l'OL : sans cela, JMA, Ponsot et Juni ne seraient pas mis à trois pour l'inviter dans un étoilé.

                                                    Il se trouve juste que Juni, qui pensait déjà à Bosz, a saisi l'opportunité du refus malencontreux de Galette. Sans tirer toutes les conséquences du gap de profil et de culture considérable entre un Galtier et un Bosz.

                                                    Mais de deux choses l'une :

                                                    ​​​​​​- Soit Juni a tout dit à Bosz à son arrivée, auquel cas à l'instar de Letang, Bosz doit urgemment consulter "un bon ORL"
                                                    ​​​​​​- Soit Juni a occulté des pans du diagnostic. Normal, il aurait dû s'inclure dedans. Tino, c'est Juni. Pollersbeck et l'absence totale de concurrence à Lopes, c'est aussi Juni.

                                                    En tout état de cause, Bosz feint remarquablement la surprise et le dépit. C'est digne de l'Actors Studio !
                                                    Le diagnostic de Juni est public, fait sur OL TV. Et il est juste.

                                                    D’accord avec Yanloup, on est dans la continuité de manques des derniers mois. Qui ont suivi une grande avancée qui a été piétinée ensuite.
                                                    Je militais pour Galtier.
                                                    Devinez pourquoi.

                                                    L’inquiétude de Khryis le Policier sur Bosz est forcément légitime, il avait averti de cela.


                                                    Mais la conviction est que Bosz n’a pas assez mesuré l’enjeu mental. Et que c’est fait maintenant.
                                                    Je vais donc scruter la suite de son entreprise !
                                                    Et je ne parle pas de simple manque de motivation. C’est réducteur.

                                                    En schématisant, il y a trop de mecs auto-centrés. Et quand on leur aura expliqué individuellement l’avantage personnel qu’ils auront pour eux-mêmes à jouer en facilitant le jeu des autres, cela peut se débloquer. Et cela se débloquera par des activités sur le terrain où les interactions montrent que tu peux plus facilement te vanter d’être trop fort quand tu as appui/soutien au moment de filer le ballon.

                                                    Mais faire de la tactique d’ensemble ou de la pédagogie collective par un discours collectif me paraît hasardeux.
                                                    Quand chaque individu aura été amené personnellement dans cette démarche par des travaux avec le ballon, il constatera les bénéfices pour lui-même.

                                                    Je pense que Bosz a trop cru qu’il avait des adultes face à lui. Or, un trop grand nombre a le comportement d’ados de 12 ans.
                                                    Et les adultes ne sont pas assez valorisés. Ils n’ont donc pas la force entraînante qui pourrait exister.



                                                    J’avais quelques conclusions personnelles après Brest.
                                                    J’ai vraiment cru que Bosz avait eu les mêmes.
                                                    Quand j’ai vu la compo hier, j’ai directement compris le quiproquo.




                                                    Le confort doit changer de camp.

                                                    J’ai vraiment le sentiment qu’à tous les étages du club, tous, on ne valorise pas assez la valeur besogneuse.

                                                    Je vais caricaturer à mort :
                                                    On veut du beau. Du brillant. Je comprends tout à fait.
                                                    Mais c’est l’huile de coude qui fait briller.
                                                    C’est ça qui est beau.
                                                    À l’OL, sortir un peu du rang pour faire un effort pour autre chose que toi-même, on dirait que c’est une valeur honteuse.

                                                    Le match d’hier, le plus souvent c’est pas 80km de plus qui manquent.
                                                    Des fois c’est 80 cm.
                                                    Mais c’est ça le problème !
                                                    « ouais, c’est bon, c’est 80 cm… c’est rien… »
                                                    Et c’est vrai !
                                                    80 cm d’appui / soutien en pensant que quand tu n’as pas le ballon ça compte parce que ça aide ton coéquipier, c’est rien !
                                                    Et ça change tout…



                                                    Caricature :
                                                    « Faire un démarquage de 80cm en risquant de ne pas avoir le ballon pour autant ? C’est nul. La honte. Moi, je ne fais pas moi-même un de mes efforts alors que je n’aurais peut-être pas le ballon dans mes pieds à moi. Moi, je ne vois pas mon intérêt de moi-même de faire ça.
                                                    C’est bon, je suis pas un chien. Il est où le respect pour moi de moi-même ?! »



                                                    (C’était tellement ridicule hier que c’en était presque rassurant. Même les mecs ultra auto-centré ne pourront pas s’en tirer sans honte d’avoir entendu Angers chanter Et 1 et 2 et 3-0. Certes, leur entourage leur expliquera que les autres sont trop nuls et ont gâché leur talent confortable. Mais ce ne sera pas crédible.
                                                    Et si ça leur semble crédible, qu’ils aillent s’asseoir avec leurs potes en tribune pour regarder les matches.
                                                    Regarder des pros jouer depuis le terrain, c’est relou. Ça gêne les vrais pros quand on traîne au milieu de leur terrain. Les plots, ça se range dans un placard.
                                                    Et quand on aime briller, on finit par comprendre que c’est une place de merde.)


                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X