Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Accusations de harcèlement sexuel sur deux féminines U16 contre un entraîneur

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Accusations de harcèlement sexuel sur deux féminines U16 contre un entraîneur

    https://www.mediapart.fr/journal/fra...u-foot-feminin

    Ces accusations sont examinées par la justice depuis septembre 2018 contre un entraîneur des U16 féminines, "Yohan D". Il a démissionné, l'OL a saisi le procureur de la République en juin 2018, mais est à son tour actionné par une des victimes qui a quitté le club "pour des raisons sportives" selon le club, plus ou moins en en rapport avec cette affaire selon la famille de la victime.

    Extrait de l'article pour les non abonnés :

    "En effet, l'’entraîneur envoie à la jeune fille qui évolue sous ses ordres des messages sans rapport avec le football : « Je me sens bien quand tu es là »… Selon l’'avocat, l’'entraîneur procédait de la même manière avec d’'autres joueuses.

    L’'avocat explique que lors du tournoi international de Colmar, du 18 au 20 mai 2018, l’'éducateur se débrouille pour que sa chambre se situe à côté de celle de Myriam et de sa meilleure amie. L'’entraîneur demande aux deux joueuses de le rejoindre dans sa chambre pour parler du match du lendemain. Elles y restent jusqu’à 1 h 30 du matin.

    Selon le récit de Myriam, le soir suivant, Yohan D. se rend cette fois dans la chambre des jeunes filles, « se glisse sous la couette, y fait circuler sa main ». Le lendemain, Myriam prévient une joueuse professionnelle et sa famille.

    Myriam explique par ailleurs que pendant l'année, l'entraîneur lui a proposé de la promouvoir capitaine si elle lui transférait des vidéos de son amie."


    L'article insiste aussi sur la précarité des jeunes joueuses mineures qui ne disposeraient pas de contrats et de conventions équivalentes aux garçons et qui seraient donc plus facilement congédiables qu'eux. C'est dans ce cadre que l'avocat de la victime attaque en référé l'OL pour qu'il remette des documents tendant à prouver cette discrimination.
    Dernière modification par MrMonplaisir, 05/07/2019, 20h23.
    Andrea Pirlo : "Malbranque a Lione era seduto accanto a noi anche sul pullman"

  • #2
    Accusations terribles, j'espère que la justice se penchera sur ça.
    J'ai pas toutes les données, je peux pas juger par moi-même, mais si les faits sont avérés j'espère que la justice sera très, TRèS sévère.
    Oui ça fait mal à notre club mais ràf ! la dignité des personnes avant tout.

    Commentaire


    • #3
      Meme avis que jopopmk
      Les avis c'est comme les trous du cul...... tout le monde en a un

      Commentaire


      • #4
        La réponse du club :


        "L' Olympique Lyonnais a pris connaissance avec stupéfaction de l’article publié vendredi soir par Médiapart et déplore l’absence totale d’objectivité de ce média qui jette de façon d’autant plus scandaleuse que délibérée l’opprobre sur l’ensemble de la structure de formation du club. L’Olympique Lyonnais se réserve d’ores et déjà le droit d’utiliser toutes voies de droit pour rétablir la vérité, défendre son honneur et celui de ses collaborateurs injustement attaqués et salis par des articles qui pratiquent l’approximation et l’amalgame.

        L’Olympique Lyonnais tient à rappeler qu’il a signalé de sa propre initiative et dès le mois de juin 2018 au Procureur de la République les éléments dont il avait eus connaissance, et que c’était la seule forme juridique appropriée en la circonstance. L’auteur des faits présumés a quitté immédiatement le club et il appartiendra à l’enquête judiciaire en cours d’établir la vérité étant précisé que l’Olympique Lyonnais, conformément à son éthique et à ses valeurs, a fait de longue date ce qui lui appartenait de faire.

        Par ailleurs, s’agissant de la jeune joueuse citée par Mediapart qui d’après les éléments dont dispose l’Olympique Lyonnais n’était pas la personne concernée par les faits évoqués, le club tient à souligner fermement que son départ est uniquement lié à des considérations sportives au demeurant classiques dans le sport de haut niveau. L’Olympique Lyonnais récuse tout aussi fermement une quelconque discrimination hommes / femmes et il a pleinement respecté la réglementation en vigueur qui s’impose à lui.

        Le club rappelle par ailleurs qu’il a été le premier club français à développer une académie féminine en s’attachant dès sa création en août 2016 à proposer aux jeunes filles exactement les mêmes conditions que celles mises à disposition des joueurs dans le cadre d’un double projet, sportif (terrains d’entraînement, préparation athlétique, encadrement médical, ...) et éducatif (scolarité à horaires aménagés, suivi scolaire, diversité des cursus, ...).

        L’Olympique Lyonnais rappelle enfin que depuis la création de sa section féminine en 2004, il n’a cessé de tout mettre en œuvre pour faire évoluer les règlements qui régissent le football féminin pour que les joueuses puissent bénéficier de droits équivalents à ceux des joueurs. Le club et son Président ont ainsi été directement à l’origine de deux avancées significatives, le droit à l’équipement individuel et le contrat fédéral dont bénéficient désormais les joueuses.

        Tout ceux qui connaissent les faits et l’institution Olympique Lyonnais peuvent se rendre compte que par le biais d’un amalgame, le club se trouve en butte à un chantage pour lequel certains n’ont pas hésité à manipuler l’auteur de l’article en question, n’hésitant pas à bafouer l’honneur des dirigeantes et dirigeants du club.

        L’Olympique Lyonnais étudie d’ores et déjà toutes les possibilités juridiques d’engager la responsabilité des auteurs de ce chantage et de cette manipulation et de ceux qui s’en sont rendus volontairement complices », précise dans un communiqué l’OL ce samedi soir."
        Andrea Pirlo : "Malbranque a Lione era seduto accanto a noi anche sul pullman"

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par jopopmk Voir le message
          Accusations terribles, j'espère que la justice se penchera sur ça.
          J'ai pas toutes les données, je peux pas juger par moi-même, mais si les faits sont avérés j'espère que la justice sera très, TRèS sévère.
          Oui ça fait mal à notre club mais ràf ! la dignité des personnes avant tout.
          Mais c est quoi le problème? Un éducateur se comporte mal , il est immédiatement licencié et un signalement est fait qu' procureur de la république.on est dans la loi. L ol qurait voulu porter plainte qu' il n aurait pas pu a ce stade de la procédure. Le procureur met 3 mois à ouvrir une instruction, 1 an après les faits le mise en cause n a même pas été entendu, mais peut être fait il l objet d une enquête des services compétents sans que personne soit au courant. En règle général entendre un suspect sans élément ne sert pas a grand chose. La c est sans doute voisinage, écoute telephonique , dossier. Dans ce temps là joueuse mm note au centre notamment en raison d une attitude et de résultat scolaire très moyen n est pas retenue. Son avocat y voit une relation de cause à effet qui ne saute pas aux yeux. Il suffit de produire les notes et appréciation dés éducateurs pour se rendre compte qu' elle était à la traîne. En quoi le club est responsable de quoi que ce soit, c est risible. L avocat de la joueuse voulait surtout une plainte civile pour obtenir des dommages et intérêts.

          Commentaire


          • #6
            un peu d'accord avec Anaxagore, ce qui arrive a cette fille est horrible et j'espère que le mec va prendre sévère.
            Mais en quoi ça concerne l'OL, j'ai plutot l'impression qu'ils ont bien réagis en se séparant de ce cafard immédiatement après avoir eu connaissance des faits. Ils l'ont signaler au procureur, ils ne pouvait pas faire plus dans cette affaire.
            Concernent le fait que la fille n'est pas été gardée et que ce serait un traitement différent des garçons, c'est un peu idéalisé le foot masculin que de croire que tous les gamins ont un contrat et qu'ils sont protéger. Chaque année t'as un tas de gosse qui sont remercié du CDF parce qu'ils n'ont pas le niveau ou pas la mentalité, ya pas plus de protection quand t'es un gamin lambda qu'une fille.
            Je vois juste encore un avocat qui a fait miroité des € à un gamine et sa famille en s'attaquant a un club de foot qui brasse donc beaucoup d'argent.

            Commentaire


            • #7
              Pour y être confronté de temps en temps dans mon boulot, c'est pas toujours simple de démêler le vrai du faux.

              Le club a la bonne attitude je trouve.

              Le mec est pour l'instant au moins, présumé innocent.
              Envoyé par stadier
              - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par Upe Voir le message
                Pour y être confronté de temps en temps dans mon boulot, c'est pas toujours simple de démêler le vrai du faux.

                Le club a la bonne attitude je trouve.

                Le mec est pour l'instant au moins, présumé innocent.
                tu bosse dans quoi si ce n'est pas indiscret

                image hosting

                Commentaire


                • #9
                  A la DRH d'une filiale d'un grand groupe.

                  Il m'arrive donc d'auditionner des victimes présumées ou témoins de ce type de situation (harcèlement sexuel entre collègues). Pas réjouissant...

                  Dans mon ancien poste, on avait aussi eu droit "à l'inverse" : une meuf de 30-35 ans, prof de karaté ou un truc du genre, qui lors de stages avec ses ados, dormait (et plus..) avec eux... Les mecs (15 ans) ne s'en plaignaient pas, mais bon...
                  Envoyé par stadier
                  - Upe : ça tiendrait qu'à moi tu serais responsable des Sports sur Canal ...

                  Commentaire


                  • #10
                    franchement j ai du mal a comprendre ce que l on reproche au club .. le mec a été viré immédiatement a la connaissance des faits et il a été signalé aux instances judiciaires . , il aurait fallu que JMA. fasse quoi ? La justice lui meme ? c'était diapres ce que l on sait la bonne attitude a avoir. c est maintenant a la justice de prendre le relai. si elle le fait pas c est plus le problème du club. si les faits sont avérés le mec prendra cher si c est pas avérés il se retournera contres les accusatrices
                    mais a la lecture des faits et des actes le club lui, a visiblement fait ce qu il fallait ...pour le reste on etait pas présent et c est a la justice d essayer de faire toute la lumière et de condamner ou pas
                    on est encore dans un état de droit.

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par Upe Voir le message
                      A la DRH d'une filiale d'un grand groupe.

                      Il m'arrive donc d'auditionner des victimes présumées ou témoins de ce type de situation (harcèlement sexuel entre collègues). Pas réjouissant...

                      Dans mon ancien poste, on avait aussi eu droit "à l'inverse" : une meuf de 30-35 ans, prof de karaté ou un truc du genre, qui lors de stages avec ses ados, dormait (et plus..) avec eux... Les mecs (15 ans) ne s'en plaignaient pas, mais bon...
                      ok...je vois, effectivement ça peut ne pas etre jojo
                      à ce sujet, y'a un directeur de projet d'un grand groupe d'energie (entreprise historique qui gère le réseau eletrique), qui a les mains balladeuses,
                      il a plusieurs fois eu un comportement très....douteux (tres collant avec les minettes, et très grossier avec celles qui n'ont pas un physique de top model)
                      ça ne m'étonnerait pas qu'il y a des plaintes qui tombent dans les années à venir

                      image hosting

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par ALEXOLMAPASS Voir le message
                        franchement j ai du mal a comprendre ce que l on reproche au club .. le mec a été viré immédiatement a la connaissance des faits et il a été signalé aux instances judiciaires . , il aurait fallu que JMA. fasse quoi ? La justice lui meme ? c'était diapres ce que l on sait la bonne attitude a avoir. c est maintenant a la justice de prendre le relai. si elle le fait pas c est plus le problème du club. si les faits sont avérés le mec prendra cher si c est pas avérés il se retournera contres les accusatrices
                        mais a la lecture des faits et des actes le club lui, a visiblement fait ce qu il fallait ...pour le reste on etait pas présent et c est a la justice d essayer de faire toute la lumière et de condamner ou pas
                        on est encore dans un état de droit.
                        Si j'ai bien compris, la plainte ne porte pas sur le comportement du club sur les faits de harcèlement sexuel (pour lesquels la justice est saisie depuis plus d'un an).

                        Elle porte sur les conditions de rupture du contrat d'une joueuse qui considère que cette rupture est lié à son intervention dans cette histoire et due à une discrimination entre les garçons et les filles des centres de formation (moindre protection juridique des filles par absence d'un contrat formel).

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Upe Voir le message
                          A la DRH d'une filiale d'un grand groupe.

                          Il m'arrive donc d'auditionner des victimes présumées ou témoins de ce type de situation (harcèlement sexuel entre collègues). Pas réjouissant...

                          Dans mon ancien poste, on avait aussi eu droit "à l'inverse" : une meuf de 30-35 ans, prof de karaté ou un truc du genre, qui lors de stages avec ses ados, dormait (et plus..) avec eux... Les mecs (15 ans) ne s'en plaignaient pas, mais bon...
                          Après les cours de karaté, les coups de queue ratés.
                          Envoyé par el giovane
                          j'ai trouvé ma femme en train de se faire sauter par un gars

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Lyonnais921 Voir le message

                            Si j'ai bien compris, la plainte ne porte pas sur le comportement du club sur les faits de harcèlement sexuel (pour lesquels la justice est saisie depuis plus d'un an).

                            Elle porte sur les conditions de rupture du contrat d'une joueuse qui considère que cette rupture est lié à son intervention dans cette histoire et due à une discrimination entre les garçons et les filles des centres de formation (moindre protection juridique des filles par absence d'un contrat formel).
                            je parlais en général sur les commentaires que je voit fleurir ici ou la sur les réseaux sociaux , forum ou grosso modo on reproche au club de n être pas etre elle assez loin en rendant l affaire sur la place publique ou médiatique commentaires évidemment fait par une grande partie de nos détracteurs (mais pas que quant je lit qq uns ici)
                            effectivement la plainte porte sur le fait que le club aurait dégagé cette joueuse au seul fait qu elle soit a l origine de l affaire. ( quoique d après ce que j ai lu. ce n est pas elle qui a reporté les faits au club)
                            de plus cela serait une bêtise monumentale du club de dégager une personne sous des critères fallacieux de cet ordre , ce genre de chose se sait très vite
                            ma conviction est qu elle se sert de cette affaire pour justifier qu elle soit dégagée

                            de toute façon on va attendre de voir le résultat de l enquête et de connaitre les tords et jespere que si agression , il y a , auteur sera condamné a la hauteur de son acte. si non que les accusatrices le soient également si elle ont racontés des fadaises
                            visiblement le fait que le club ai viré l auteur présumé me laisse a penser qu il y a peut etre au moins un "fond de vérité "
                            pour le reste associer cette agression au fait qu on est dégagé l une des victimes. me semble tres gros surtout connaissant le club et son fonctionnement. JMA. n apprécierait pas trop de se trouver devant ce genre de scandale.
                            donc a voir
                            Dernière modification par ALEXOLMAPASS, 11/07/2019, 15h02.

                            Commentaire

                            Chargement...
                            X