Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Saison 2020/2021

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Envoyé par Maxence2049 Voir le message

    Le quatar sg n’affronte pas des équipe qui jouent à 10 derrière avec une unique joueuse en attaque et a plus d’espace pour attaquer et mettre des buts.

    Ses adversaires proposent du jeu et se découvrent.

    Les adversaires français de l’ol ne proposent rien et consacrent 99% de leurs forces à La Défense. Et comme les joueuses sont mieux préparées physiquement qu’il y a quelques années elles arrivent à défendre dur pendant 90 minutes.
    pour moi. il ya plusieurs facteurs

    les équipes sont mieux préparés , plus pro dans leur approche.
    elle n hésite pas a mèttre des coups et commettre des actes grossiers d anti jeu dont les arbitres ferment les yeux par incompétence ou complaisance
    le pressing est un peu plus present.
    et surtout elles sont mieux organisé en défense ne sortant que par des long ballons sur leur attaquante
    de ce fait les erreurs des arbitres se voient plus car il a moins de danger

    contre le qatar. elles se disent qu elles ont plus de chance. donc elle essaient plus. elle jouent plus pour le nul. voir gagner sur un coup

    contre nous c est juste pas perdre. donc. si tu marque d entrée et que tu double rapidement. il y a plus de match. mais elles font tout pour retarder l échéance
    et de plus il y a chaque fois une fille ou deux. qui y vont pour faire mal. voir plus. cela n existait pas il y a meme 2 ans
    il est plus facile de détruire que de construire
    VASSEUR. avait raison en parlant de top 14 concernant le match contre les parisienne. dailleurs leur entraineur semble bien aimé cela , a son. attitude sur le banc. je suis sur qu il a du donner des consigne dans ce sens
    Dernière modification par MAPASSOL2, 13/10/2020, 18h14.
    inscrit depuis 2000

    Commentaire


    • MEDIACRE prolongé en loucedé. SARAH ne retournera pas d ici 2022 en EDF




      Équipe de France féminine : Corinne Diacre prolongée jusqu'en 2022

      Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France. (P. Lahalle/L'Équipe)Le contrat de la sélectionneuse des Bleues a été prolongé d'un an par la Fédération.




      Comme annoncé par RMC Sport, le contrat de la sélectionneuse de l'équipe de France féminine, Corinne Diacre, a été prolongé jusqu'en 2022. Théoriquement le contrat courait jusqu'en 2021 à la fin de l'Euro. Mais la compétition a été repoussée à l'été 2022 (6 au 31 juillet en Angleterre) en raison de l'épidémie de Covid-19.

      Noël Le Graët, le président de la Fédération avait annoncé dès le mois de juin dans un entretien à l'AFP que Sylvain Ripoll, sélectionneur des Espoirs, qualifiés pour les Jeux de Tokyo également repoussés d'une année, et Corinne Diacre, seraient « bien évidemment prolongés d'un an ».
      inscrit depuis 2000

      Commentaire



      • Ada Hegerberg (OL) de retour à l'entraînement


        Après avoir été opérée d'une fracture du tibia gauche fin août, l'attaquante norvégienne est de retour à l'entraînement avec l'OL.




        C'est la fin d'une période galère pour Ada Hegerberg. Après être revenue d'unerupture du ligament croisé antérieur du genou droit, subie en janvier, l'attaquante norvégienne avait été opérée fin août d'une fracture de fatigue au tibia gauche. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Wendie Renard a partagé le retour à l'entraînement de la joueuse, Ballon d'Or 2018.

        inscrit depuis 2000

        Commentaire


        • Envoyé par jrlyon Voir le message
          Gros +1. Totalement d'accord !

          Y a un truc qui me "choque" sur le classement actuel, c'est de voir qu'on n'a pas la meilleure attaque. Paris est devant nous. Et d'autres sont quasiment au même niveau que nous comme Bordeaux. Ca fait des années que ce n'est pas arrivé. D'habitude, et même après seulement 5 matchs, on est largement devant tout le monde au niveau du nombre de buts. Mais pas cette fois, preuve aussi de l'incapacité qu'on a à faire du jeu et marquer des buts
          Plusieurs raisons à mes yeux : notre incapacité depuis la dernière année de G. Prêcheur de produire du bon jeu de manière constante et régulière (que par coups d'éclats quand il faut le faire), nos adversaires en face qui montent de niveau (plus organisées, plus agressives, garage de bus devant la ligne plus accentué), notre manière de jouer qui est totalement contre-nature (on se contente désormais de "petits" scores sans forcer, c'est plus dans la gestion alors qu'on enchaînait encore des branlées dans un passé récent... ce qui n'est absolument pas dans notre ADN : on joue, on marque le plus possible et on s'en va).

          OK je ne demande pas non plus de coller 12-0 à chaque fois aux "petites" équipes de D1, mais cette époque où on jouait nos matchs à 100% jusqu'à la dernière seconde et planter encore et toujours devient une époque révolue, aussi pour préserver la santé de nos joueuses de par l'enchaînement des rencontres... par contre, cet esprit franco-français qui existe chez les mecs (que je considère anti-football) de bien savoir bétonner comme des crades avant de marquer commence à arriver chez les filles et ça ne me plaît absolument pas, même si ça contribue à réduire les écarts et à crédibiliser le foot féminin.

          Envoyé par MAPASSOL2 Voir le message
          "oui mais on gagne" lol
          Et c'est le problème. Notre ADN depuis toujours, c'est pas de gagner à l'arrache avec un jeu dégueulasse mais de jouer à fond jusqu'à la dernière seconde avec du beau jeu... plus on avance, et plus ça se perd. Après je modère un peu, vu les éléments défavorables (blessures, méformes, bricolage) mais coller une bonne partie de nos buts sur CPA est assez révélateur...
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Encore une fois d'accord avec ce que tu dis. J'ajouterai un élément expliquant ce manque de but, c'est notre manque de réalisme. Quand on a des occasions, on en rate beaucoup avec trop souvent des frappes trop simples pour la gardienne. De même sur les frappes plus lointaines, 20-25 m, trop souvent hors cadre ou directement dans les bras de la gardienne si elles sont cadrées.

            J'avoue que je suis nostalgique de cette période ou on dominait vraiment les matchs (sur le terrain et au score), ou on voulait toujours en ajouter un de plus, même à la 94e, même si on menait déjà 8-0. Pour le développement du foot féminin c'est certainement mieux qu'on ne voit plus des 10-0, mais je suis persuadé qu'avec un jeu de bien meilleure qualité on pourrait faire mieux que nos "petits" scores. Après tout, vu l'écart entre les deux équipes, mettre 5-0 ou 7-0 à Dijon, Fleury, Issy, Soyaux ou autres ce serait normal.
            "L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux"

            Commentaire


            • J’ai revu à froid la deuxième mi-temps contre Dijon et je ne comprends toujours pas ce choix tactique de jouer quasiment tous les ballons sur un côté gauche très moyen... une consigne du coach à la mi-temps ?

              Commentaire


              • Envoyé par Rem56 Voir le message
                Plusieurs raisons à mes yeux : notre incapacité depuis la dernière année de G. Prêcheur de produire du bon jeu de manière constante et régulière (que par coups d'éclats quand il faut le faire), nos adversaires en face qui montent de niveau (plus organisées, plus agressives, garage de bus devant la ligne plus accentué), notre manière de jouer qui est totalement contre-nature (on se contente désormais de "petits" scores sans forcer, c'est plus dans la gestion alors qu'on enchaînait encore des branlées dans un passé récent... ce qui n'est absolument pas dans notre ADN : on joue, on marque le plus possible et on s'en va).

                OK je ne demande pas non plus de coller 12-0 à chaque fois aux "petites" équipes de D1, mais cette époque où on jouait nos matchs à 100% jusqu'à la dernière seconde et planter encore et toujours devient une époque révolue, aussi pour préserver la santé de nos joueuses de par l'enchaînement des rencontres... par contre, cet esprit franco-français qui existe chez les mecs (que je considère anti-football) de bien savoir bétonner comme des crades avant de marquer commence à arriver chez les filles et ça ne me plaît absolument pas, même si ça contribue à réduire les écarts et à crédibiliser le foot féminin.


                Et c'est le problème. Notre ADN depuis toujours, c'est pas de gagner à l'arrache avec un jeu dégueulasse mais de jouer à fond jusqu'à la dernière seconde avec du beau jeu... plus on avance, et plus ça se perd. Après je modère un peu, vu les éléments défavorables (blessures, méformes, bricolage) mais coller une bonne partie de nos buts sur CPA est assez révélateur...
                c etait une joke en reponse a ta phrase
                inscrit depuis 2000

                Commentaire



                • Olivier Blanc : « Amandine Henry a été choquée » par sa non-sélection en équipe de France



                  Amandine Henry n'a pas été convoquée.

                  Alors que la sélectionneuse de l'équipe de France Corinne Diacre n'a pas convoqué sa capitaine Amandine Henry, le dirigeant de l'OL féminin Olivier Blanc a témoigné du « choc » ressenti par sa milieu de terrain.



                  Après la prise de recul de Sarah Bouhaddi, qui ne veut plus venir en équipe de France tant que Corinne Diacre sera à sa tête, un nouvel épisode agite les relations entre les Bleues et l'OL. Ce jeudi, la sélectionneuse Corinne Diacre n'a pas retenu Amandine Henry, pourtant sa capitaine depuis 2017, en avançant « une raison sportive », alors que la milieu est revenue d'une blessure à un mollet voilà deux semaines. Cette décision n'a pas été comprise par la joueuse, ni par son club.



                  « Je l'ai sentie très affectée car elle est très attachée à l'équipe de France

                  Olivier Blanc, dirigeant de l'OL féminin



                  « C'est une totale surprise. Nous sommes tous très étonnés et très déçus pour Amandine qui est une joueuse cadre de l'OL et de l'équipe de France dont elle est la capitaine », a avancé le dirigeant de l'OL féminin Olivier Blanc sur le site du club. « Amandine a été blessée en début de saison mais elle a joué les trois derniers matches comme titulaire avec l'OL et a donné entière satisfaction à Jean-Luc Vasseur », a poursuivi le dirigeant. « Amandine a été très surprise et choquée par cette décision et je l'ai sentie très affectée car elle est très attachée à l'équipe de France, comme toutes nos joueuses françaises », a-t-il conclu.


                  ​​​​​​
                  inscrit depuis 2000

                  Commentaire


                  • L'équipe de France femmes sans Amandine Henry


                    Corinne Diacre n'a pas retenu la capitaine des Bleues pour les deux matches face à la Macédoine du Nord et l'Autriche.




                    Pour les matches de qualification à l'Euro face à la Macédoine du nord le 2 octobre à Orléans et le 27 en Autriche, Corinne Diacre a décidé de se passer d'Amandine Henry, la capitaine des Bleues. « Il s'agit d'un choix sportif, a expliqué la sélectionneuse des Bleues. J'ai décidé de laisser Amandine au repos pour qu'elle puisse retrouver la forme après sa blessure. »



                    Absente du dernier rassemblement à cause d'une blessure au mollet contractée en quarts de finale de la Ligue des champions, Amandine Henry avait fait son retour sur les terrains face à Bordeaux fin septembre. L'autre absente est la Bordelaise Ève Périsset testée positive au Covid-19. Wendie Renard ainsi que la Parisienne Grace Geyoro, qui avaient manqué le dernier rassemblement sur blessure, font leur retour. Ouleymata Sarr blessée avec Bordeaux est absente.

                    Les Bleues qui s'étaient imposées 7-0 en Macédoine, joueront surtout gros lors du match en Autriche qui a remporté ses cinq matches de qualification et devance l'équipe de France qui compte un match en moins, en tête du groupe 7. Seule la première assure d'un accès direct à l'Euro en Angleterre (6-31 juillet 2022). Les trois meilleures deuxièmes des neuf groupes seront aussi qualifiées alors que les six autres devront passer par des barrages.





                    La liste des Bleues
                    Durand, Munich, Peyraud-Magnin - E. Cascarino, Almeida, Karchaoui, Morroni, Renard, Thibaud, Torrent, Tounkara - Bilbault, Clemaron, Dali, Jean-François, Majri - Asseyi, D. Cascarino, Diani, Gauvin, Katoto, Le Sommer, Malard.
                    inscrit depuis 2000

                    Commentaire


                    • L’absence d’Amandine... ça va améliorer l’ambiance dans le vestiaire...

                      c’est quoi le but ultime de Diacre? Se priver des joueuses de l’ol ?

                      Commentaire


                      • Envoyé par MAPASSOL2 Voir le message
                        c etait une joke en reponse a ta phrase
                        Je l'ai bien compris, mais ma réponse n'était pas visée pour toi même si j'y ai répondu... mais pour tous ceux qui se contentent de la victoire avec des vieux matchs pourris sans la manière, comme depuis de trop longs mois avec nos filles

                        Sinon Amandine pas en Bleue, Diacre s'enfonce toute seule dans le ridicule le plus absolu... que cette EDF se vautre en beauté à l'Euro et qu'on en parle plus ( on me dit dans l'oreillette que la Fédé s'en branle éperdument, tant qu'elle encaisse l'argent des licences et qu'elle communique des beaux chiffres pour s'autocongratuler )
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Envoyé par Maxence2049 Voir le message
                          L’absence d’Amandine... ça va améliorer l’ambiance dans le vestiaire...

                          c’est quoi le but ultime de Diacre? Se priver des joueuses de l’ol ?
                          Je crois plutôt que la venue de le graet a Lyon pour distinguer le club mais aussi pour expliquer son choix de prolonger diacre n est pas étranger à cette affaire. Amandine a sans doute montrer trop peu d entrain a cette merveilleuse nouvelle et comme le graet est une vraie pipelette, diacre en a peut être pris ombrage. Elle a beau savoir que rare sont les lyonnaises qui puissent l encadrer elle arrive quand même à se fâcher quand une critique lui revient aux oreilles. Bon amandine a beau être à 50 % , elle n a quand même pas d equivalent en France, c est cela qui devrait interpeller la fédé et diacre. Bon a Clermont elle avait placardise 5 joueurs dont le buteur, la polemique fait parti de sa facon de manager, en regle general les benefices se font sentir quand elle part, seul le graet a du mal a l integrer.

                          Commentaire


                          • Envoyé par Maxence2049 Voir le message
                            L’absence d’Amandine... ça va améliorer l’ambiance dans le vestiaire...

                            c’est quoi le but ultime de Diacre? Se priver des joueuses de l’ol ?
                            Pas spécifique aux joueuses de l'OL, Hamraoui via ses perfs à Barcelone a largement sa place en EDF.
                            Point commun : des joueuses avec du caractère, susceptibles de s'opposer à Diacre et son côté psychorigide.

                            Commentaire


                            • Ce serait tellement bon que les Lyonnaises boycottent l'équipe de France tant que Diacre est là !

                              Pour revenir à l'OL, pour le match de ce soir, Majri et SBG sont de retour dans le groupe. C'est peut-être la fin du bricolage pour le 11 de départ.
                              Sinon Jimenez n'est toujours pas dans le groupe, si quelqu'un a des infos sur la joueuse (à l'OL ou pas)... ?
                              "L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux"

                              Commentaire



                              • BLEUES: LES JOUEUSES LYONNAISES INTERPELLENT LE GRAËT APRÈS LA PROLONGATION DE DIACRE

                                Une partie des joueuses de l’OL, cadres de l’équipe de France de football, ont interpellé le président de la Fédération française de football Noël Le Graët sur la prolongation de Corinne Diacre à la tête des Bleues.



                                Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët était en déplacement à Lyon cette semaine, mardi plus exactement, pour remettre une médaille de la Fédération française de football (FFF) aux joueuses de l'Olympique lyonnais suite à leur dernier titre en Ligue des champions. Après la cérémonie et quelques séances photo, Noël Le Graët a été interpellé par des joueuses lyonnaises cadres du groupe France.
                                Le Graët n'avait pas de solution à offrir


                                Un échange à bâtons rompus pendant lequel les joueuses ont exprimé leur mal-être à venir en équipe de France sous les ordres de Corinne Diacre. Elles ont également insisté sur le fait que l'équipe de France allait droit dans le mur si la situation persistait, que trop de choses difficiles s'étaient passées ces dernières années et que dans ces conditions, il serait impossible d'aller chercher un titre lors de l'Euro 2022. Le président a semblé encaisser les propos sans vraiment offrir de solutions.


                                En délicatesse avec une partie de son groupe, Corinne Diacre a été prolongée dans le plus grand secret à la tête de l’équipe de France au printemps, ce qui n’est pas du tout passé auprès de certains éléments de l’équipe de France qui entretiennent des relations difficiles avec la patronne des Bleus. Défenseur de sa sélectionneuse depuis sa prise de fonction, le président Noël Le Graët n’a, selon toute vraisemblance, pas tenu compte du contexte et des récentes tensions apparues ces derniers mois dans sa réflexion. Corinne Diacre tiendra donc les rênes de l’équipe de France jusqu’à l’Euro 2022. Et cela ne plait pas à tout le monde.

                                inscrit depuis 2000

                                Commentaire


                                • Envoyé par jrlyon Voir le message
                                  Ce serait tellement bon que les Lyonnaises boycottent l'équipe de France tant que Diacre est là !

                                  Pour revenir à l'OL, pour le match de ce soir, Majri et SBG sont de retour dans le groupe. C'est peut-être la fin du bricolage pour le 11 de départ.
                                  Sinon Jimenez n'est toujours pas dans le groupe, si quelqu'un a des infos sur la joueuse (à l'OL ou pas)... ?
                                  j ai l impression que W/R avait plus ou moins fait cela et que sa blessure etait un prétexte.
                                  apres difficile aussi de le demander a des filles comme ELS qui ont des records a battre et son tres attachés a l equipe de france et au drapeau....
                                  c est le cas egalement avec des jeune comme CASCARINO qui serait en difficultés a aller contre la mediacre.
                                  mais c est vrai que j adorerais............ et que pendant 2 ans elles se mettent en retrait pour laisser l incompétente le nez dans sa M....
                                  j en suis presque a espere qu elle ne se qualifie pas pour que l incompétente dégage......... mais je sais que cela ferait du mal a nos fenottes. donc ....

                                  concernant ce soir. cela va etre du Classic de chez Classic et tant mieux. ( avec peu etre ELS. a la place de PARRIS. pour débuter )

                                  ......................SARAH.......
                                  CARPENTER .....BUCHA.....W/R........SK
                                  .............GUN......................
                                  HENRY........MARO............
                                  DELP............................MAJRI
                                  ..................ELS.....................
                                  Dernière modification par MAPASSOL2, 16/10/2020, 18h30.
                                  inscrit depuis 2000

                                  Commentaire


                                  • pour ceux qui on suivis le fil du fofo.
                                    il faut savoir que mediacre. ne supporte pas LYON car pour elle le foot feminin se devait de rester amateur. et JMA etait satan. avec son projet de professionnalisation,
                                    en tant que joueuse cetait le cas. avec thyney et autres soubeyrant qui détestait l OL
                                    elles voulaient garder leur petit jardins elles. en championnat comme en EDF
                                    de plus etant l adjoint de Bini. elle a , comme lui un lourd passif avec HENRY et meme SARAH et la assisté lors de la mise a l'écart pour le fameux projet de jeu du plus grand pitres de la FFF (je parle toujours de bini)
                                    elle ne supporte pas du tout que la lumière soit sur autre qu elle. de ce fait elle a essayé d entrée de briser l aura de W/R. en la traitant plus bas que terre et lui retirant son capitanat
                                    sauf qu avec notre capitaine elle est tombé sur un os
                                    les joueuses lors d un stage. voulait se servir de la venue de le graet. pour faire éclater l abcès a savoir le management et comportement de l incompétente et qu elle ne voulaient plus travailler avec elle
                                    mediacre etant mis au courant par une ou deux leche KU. a prévenu le graet de la "mutinerie" lors de son arrivée , ce dernier ayant du coup apporté son soutien d entre a l incompétente lors d une réunion extraordinaire en tançant les joueuses
                                    apres son départ. mediacre a essayer de savoir qui etait dans le coup pour se venger et a convoquer les filles une par une en tete a tete. certaines sont partis en pleurant
                                    inscrit depuis 2000

                                    Commentaire


                                    • Encore un match immonde, 35 minutes de jeu et rien a part des centres imprécis et des imprécisions incroyables.

                                      Si y'a pas Cascarino y'a absolument rien, et d'ailleurs son niveau est incroyable a elle...
                                      But de Henry sur un centre de Delphine

                                      Commentaire


                                      • Pas banal ce qui se trame autour de la sélection, les sorties de Wendie et Amel sont hallucinantes de sincérité et d'incompréhension

                                        Bon sur le match ...

                                        On a un très bon côté droit, Cascarino confirme qu'elle est intenable, Carpenter est une sacrée joueuse

                                        Le reste ... bon Henry qui marque c'est un joli pied de nez mais c'est quand même la gardienne qui se foire, encore trop de déchet à l'approche du but, Malard a pas le niveau, Parris est de moins en moins bonne(fantomatique ce soir), Maro que je trouve toujours à mille lieux de son niveau, Le Sommer au milieu c'est une vaste blague !

                                        Et bizarrement quand Majri et Gunnarsdottir sont rentrées à la place de Malard et Parris et que Le Sommer a pris la pointe et bah on a revu quelque chose qui ressemblait à du foot et ça a planté 3 pions

                                        Du mal aussi à faire les efforts, en 2è MT Guingamp s'est retrouvé trop facilement devant nos buts, physiquement on est très loin d'être au top ce qui est pas anormal (enchaînement Final 8, championnat + Sélections) mais à ce point là c'est tout de même curieux (les autres progressent aussi à ce niveau là c'est indéniable maintenant)

                                        Le péno habituel oublié, très bon running gag

                                        Maintenant trêve internationale ... les Lyonnaises en EDF à suivre ça peut être rigolo
                                        Dernière modification par fab93290, 16/10/2020, 22h14.

                                        Commentaire


                                        • pour comprendre ce qui se passe avec mediacre et HENRY ( entre autres) il faut se souvenir du "mal" qu a fait bini a son époque et de ce qui se passait en équipe de france
                                          et se souvenir que mediacre faisait partie en tant qu adjointe du staff de bini
                                          et quant vous savez que bini , mediacre et autres henriques ont gangrené la fff en s accaparent le foot féminin et en mettant leurs pions en place (georges et autres fumistes ) ... on peut commencer a comprendre ce qui se passe ... ce n est que la continuité de ce qu a commencer a mettree en place l infâme bini et qui est toujours tres tres proche de la fede le fumier legraet de toutes façons n en a rien a faire et a déléguer tout cela a la clique en place
                                          a noter aussi (comme je le disait plus haut ) l attitude des soubeyrand , thiney qui déclarent détester LYON car elles estimait que le fait de gagner en faisait des arrogantes .... thiney comme soubeyrand ne s en sont jamais caché et HENRY et des lyonnaises ont été écartés que pour favoriser les soubeyrand et consort et quant on se souvient que la joueuse en question etait pitoyable sur un terrain .....
                                          d'ailleurs mediacre a fait exactement la meme chose en faveur de georges en la nommant capitaine alors que tout le monde voyait qu elle ne tait meme plus titulaire dans son club
                                          c est le meme procède pour "casser" certaines joueuses

                                          pour vous souvenir je vous ai mis un article de so foot de l époque 2010/12 et de ce qui se passait deja avec henry , sonia bompastor ,sarah entre autres ....ceci pour vous souvenir et remettre le départ de comment procéde la disciple du "gourou"



                                          :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: ::::::::::::
                                          Sonia Bompastor n’est pas sélectionnée pour les matchs contre l’Angleterre et les Pays-Bas et on doute qu’elle revienne tant que Bruno Bini sera sélectionneur. Elle n’est pas la première à disparaître brusquement des listes de l’actuel sélectionneur mais son éviction pourrait faire plus de bruit que les autres en raison de son niveau de jeu et de son aura dans le milieu du football féminin mais aussi parce que la médiatisation de la discipline a nettement évolué.

                                          À vrai dire, on s’en doutait depuis qu’elle était restée sur le banc tout au long des matchs contre l’Irlande et l’Écosse et que des bruits insistants faisaient état d’un différend entre Sonia Bompastor et son sélectionneur Bruno Bini. Malgré tout, il a fallu la liste officielle pour y croire : après 156 sélections et alors qu’elle est toujours parmi les meilleures latérales au monde, l’ancienne capitaine de l’équipe de France (période Élisabeth Loisel) est écartée sans autre forme de procès.

                                          Elle n’est que la suivante d’une liste de joueuses écartées en pleine possession de leurs moyens depuis 2007 et la prise de pouvoir de l’actuel sélectionneur. La première a été Hoda Lattaf, alors vice-capitaine et ignorée au bout de six mois. Amandine Henry et Sarah Bouhaddi ont disparu des listes à quelques mois de la Coupe du monde alors qu’elles en faisaient partie systématiquement jusque là. Le cas de Laetitia Tonazzi est légèrement différent puisqu’elle n’a jamais été une joueuse cadre de l’équipe de France, mais elle n’a plus été appelée depuis début 2010 malgré un titre de meilleure buteuse de D1 l’année suivante.

                                          Le rôle du sélectionneur est de faire des choix et si chacun des précédents avait fait parler en raison des prestations des joueuses laissées de côtés et de celles de leurs homologues de l’équipe de France, chaque cas individuel pouvait avoir des justifications pour l’équilibre de l’équipe ou du groupe. Le cas de Sonia Bompastor semble parti pour faire plus de bruit en raison du profil de la joueuse, à la fois expérimentée mais toujours à son meilleur niveau, capitaine appréciée partout où elle est passée et une des meilleures joueuses de l’histoire de l’équipe de France. Bref pas le genre de profil qu’on écarte du revers de la main d’autant plus que la justification de la joueuse ingérable dans un groupe ne serait pas crédible.

                                          Et si le sélectionneur n’est bien entendu jamais tenu de justifier ses choix au public, il semblerait courtois qu’il daigne un minimum d’explication à une joueuse qui a tellement donné pour l’équipe de France. Sans compter qu’en refusant toute explication sur ses choix, il laisse toute la place à la version de la joueuse, visiblement longuement pesée par la communication de l’OL, et à toutes les interprétations qui peuvent être faites de ses choix. La médiatisation du football féminin joue aussi un rôle nouveau : la mise à l’écart de Hoda Lattaf était passée beaucoup plus inaperçue parce qu’en 2007, seuls quelques spécialistes s’y intéressaient.
                                          La méthode Bruno Bini


                                          Dès ce moment là pourtant la plupart des ingrédients de la gestion du sélectionneur étaient déjà présents. Le noyau dur sur lequel il s’appuie toujours est formé principalement des quelques joueuses qu’il a alors ajoutées au groupe d’Élisabeth Loisel (Ophélie Meilleroux, Corine Franco et Gaëtane Thiney) et de Sandrine Soubeyrand. Sa philosophie de jeu est déjà présente : comme pour le reste il tient un discours original, et parle pour le jeu d’éviter les duels plutôt que de les gagner. Après avoir commencé par une Algarve Cup dont il retiendra la défaite 4-0 contre le Danemark plus que la victoire 1-0 contre l’Allemagne qui a suivi (et qui reste une des deux seules de l’histoire des deux équipes), il choisit de jouer des adversaires faciles afin d’enchaîner les victoires et donner confiance à son groupe par des séries de victoires.

                                          Mais le point le plus important est explicité peu avant la Coupe du monde 2011, il s’agit du désormais célèbre « projet de vie » à l’adhésion duquel il dit attacher plus d’importance qu’au niveau sportif des joueuses qu’il sélectionne. On aura ensuite l’occasion de comprendre qu’il ne s’agit pas que de mots, que l’ordre de priorité place bien le « projet de vie » avant le « projet de jeu ».

                                          Bien entendu, dans la France d’après Knysna qui se cherche des héros moralement irréprochables, les Bleues ont les faveurs des médias avec ce genre de discours (à peu près à égalité avec ces autres héros moralement irréprochables que sont les handballeurs). Mais au fil du temps et des sélections, on peut se rendre compte que le fameux « projet de vie », au moins dans sa partie visible qu’est le choix des joueuses, ressemble de plus en plus à la capacité à s’entendre avec quelques cadres désignées une fois pour toute.

                                          C’est d’ailleurs un air connu, Michel Hidalgo renvoyant Jean-François Larios en France pendant la Coupe du monde 1982 pour incompatibilité avec Michel Platini ou Roger Lemerre préférant Johan Micoud à Éric Carrière parce qu’il était plus compatible avec ses champions du monde et d’Europe. Mais bons ou mauvais, ces choix visaient à mettre les meilleurs joueurs du moment dans une situation de confort. Là, par un malencontreux caprice du destin, les joueuses de base de Bruno Bini ne sont pas les plus indiscutables.

                                          Dans une attaque qui tourne à quatre pour trois postes, seules Gaëtane Thiney est titularisée de façon systématique alors que Marie-Laure Delie, Élodie Thomis et Eugénie Le Sommer se partagent les deux autres places, même quand la joueuse de Juvisy n’est pas au mieux de sa forme. De même au milieu, Sandrine Soubeyrand est alignée dès qu’elle n’est pas blessée, tout comme Louisa Necib, ce qui ne laisse qu’une place pour Élise Bussaglia et Camille Abily, cette dernière restant sur le banc une partie des JO parce qu’elle défendait moins bien à un poste qui n’était pas le sien.

                                          Toutefois, ces choix n’ont pas tant fait parler parce qu’ils ne semblaient pas les meilleurs que parce qu’ils donnent l’impression d’être le fruit de passe-droits et non pas de décision sportive, et c’est la géométrie variable du « projet de vie » qui renforce ce sentiment. Un des principes de ce projet est que « ce qui est dans le groupe doit rester dans le groupe », vieille litanie de vestiaire. Mais si des attitudes jugées néfastes à la vie de groupe ont mené à la mise à l’écart de certaines joueuses, une interview de Gaëtane Thiney où elle remettait en cause la maturité de sa gardienne Sarah Bouhaddi, et une autre de Sandrine Soubeyrand expliquant que les Lyonnaises avaient un ego surdimensionné et remportaient leurs titres au détriment du football français grâce à une équipe de mercenaires étrangères (ce qui est par ailleurs faux dans les faits) n’ont pas semblé dangereuses pour la vie de groupe aux yeux de Bruno Bini.
                                          Une décision risquée


                                          Avec le choix fort de se passer de Sonia Bompastor, le sélectionneur pourrait bien raccourcir son avenir chez les Bleues aussi sûrement que celui de sa joueuse. Son mandat court pour l’instant jusqu’à l’Euro 2013 et dans l’euphorie de la Coupe du monde, Noël Le Graët qui venait d’être élu à la tête de la FFF avait annoncé qu’il serait reconduit pour deux ans de plus en cas de qualification pour l’Euro suédois. Mais le président de la fédération ne s’intéressait alors pas tellement au football féminin et n’avait fait qu’accompagner l’euphorie d’une équipe qui présentait une bonne image après la mauvaise des garçons un an plus tôt. Les choses ont un peu évolué depuis et il a eu l’occasion se tenir au courant et en particulier de comprendre que la clause de qualification pour l’Euro n’avait aucun sens tant elle était vraiment un minimum syndical. Et il n’est pas certain que l’ambiance assez délétère en train de monter autour de cette équipe de France soit de nature à lui plaire, surtout pour une équipe dont l’intérêt était de présenter une image positive.

                                          Ensuite, un choix comme celui d’écarter une de ses meilleures joueuses oblige Bruno Bini à obtenir de bons résultats dans les matchs amicaux et à l’Euro où une demi-finale perdue (pas de quatrième place possible car il n’y aura pas de petite finale) serait considérée comme un échec. Tant que les résultats suivront, tout ira bien pour lui. Mais à la moindre défaite, les noms des joueuses mises à l’écart reviendront. Et si chaque cas individuel peut à la rigueur avoir une justification, même officieuse, c’est l’effet de masse qui pose problème : quand un sélectionneur est obligé de se priver d’une demi équipe de ses meilleures joueuses pour des raisons extra sportives (et il ne s’agit pas de joueuses totalement incontrôlables comme des Nicolas Anelka ou des Mario Balotelli), la question est de savoir si ce n’est pas le sélectionneur qu’il faut changer parce qu’il n’est pas capable de gérer les fortes personnalités que sont les sportives de haut niveau. La justification de Bruno Bini expliquant qu’il ne punit pas les joueuses qui n’adhèrent pas à son projet de vie, qu’il se contente de ne pas les appeler, ne tient pas : il ne s’agit pas d’un club de ses amis mais d’une équipe de France. Le projet de vie ne peut être qu’un moyen et non pas une fin.

                                          Enfin, l’image du sélectionneur a été bâtie sur une habile communication qui en a fait le créateur d’une équipe de France partie de rien et qui se hissait au niveau des meilleures mondiales. Et il ne s’agit pas d’un raccourci journalistique mais bien d’un message défini par Bruno Bini comme quand il expliquait peu après les JO qu’avant « on venait, on perdait trois matchs et on repartait ». Comme il ne peut pas ignorer l’histoire de l’équipe dont il est le sélectionneur, il assène donc en toute conscience une contre-vérité totale puisque les Bleues ont toujours gagné au moins un match lors de leurs phases finales de compétition, et qu’elles continuent à en perdre au moins un depuis son arrivée. Et que si les Bleues n’avaient jamais atteint les quarts de finales de l’Euro avant son équipe de 2009, c’est sans doute aussi parce que l’Euro se jouait alors à 8.

                                          Bref si l’équipe de France a indéniablement progressé depuis 2009, la faire partir de rien n’est qu’un artifice de communication. Et si le travail de Bruno Bini explique une partie de cette progression, le travail de fond fait dans le football féminin en France a sans doute une importance au moins aussi grande. En premier lieu, la plupart des sélectionnées actuelles sortent du CNFE (Centre National de Formation et d’Entraînement) ou des Pôles Espoirs féminins, structures mises en place par la fédération pour palier le manque de formation dans les clubs. Ensuite, plusieurs clubs ont désormais un fonctionnement quasiment professionnel, à commencer par Lyon ce qui permet à l’équipe de France de disposer de joueuses mieux préparées, sans parler des victoires lyonnaises en Coupe d’Europe qui ont montré aux joueuses françaises qu’elles pouvaient rivaliser avec les nations nordiques et les Allemandes.
                                          inscrit depuis 2000

                                          Commentaire


                                          • Envoyé par fab93290 Voir le message
                                            Pas banal ce qui se trame autour de la sélection, les sorties de Wendie et Amel sont hallucinantes de sincérité et d'incompréhension

                                            Bon sur le match ...

                                            On a un très bon côté droit, Cascarino confirme qu'elle est intenable, Carpenter est une sacrée joueuse

                                            Le reste ... bon Henry qui marque c'est un joli pied de nez mais c'est quand même la gardienne qui se foire, encore trop de déchet à l'approche du but, Malard a pas le niveau, Parris est de moins en moins bonne(fantomatique ce soir), Maro que je trouve toujours à mille lieux de son niveau, Le Sommer au milieu c'est une vaste blague !

                                            Et bizarrement quand Majri et Gunnarsdottir sont rentrées à la place de Malard et Parris et que Le Sommer a pris la pointe et bah on a revu quelque chose qui ressemblait à du foot et ça a planté 3 pions

                                            Du mal aussi à faire les efforts, en 2è MT Guingamp s'est retrouvé trop facilement devant nos buts, physiquement on est très loin d'être au top ce qui est pas anormal (enchaînement Final 8, championnat + Sélections) mais à ce point là c'est tout de même curieux (les autres progressent aussi à ce niveau là c'est indéniable maintenant)

                                            Le péno habituel oublié, très bon running gag

                                            Maintenant trêve internationale ... les Lyonnaises en EDF à suivre ça peut être rigolo
                                            quand j'ai vu la compo, je me suis dit que j'allais regarder que d'un oeil, et j'ai bien fait.
                                            Calamiteuse 1e MT. Heureusement qu'on profite d'une grosse erreur de la gardienne, sinon ça sentait le match très compliqué jusqu'au bout du bout.
                                            Y a pas grand chose d'autre à ajouter, notre jeu reste tellement mauvais par rapport à ce qu'il devrait être. Tellement de joueuses ne sont pas à leur niveau soit physiquement, soit techniquement.
                                            Déçu par Malard que j'espérais voir jouer sur la 1e partie de saison. Elle a eu sa chance avec toutes les blessures, mais on ne peut pas dire qu'elle ait su la saisir.
                                            Déçu aussi par Parris, qui comme tu le dis, ne progresse pas du tout dans le jeu, et pourtant ça fait plus d'un an qu'elle est là. On était en sureffectif devant mais au final vu les performances de Parris, Taylor, Malard, clairement on ne peut pas les faire jouer comme ça sur les gros matchs, donc notre ligne d'attaque se résume à Majri-ELS-Cascarino (en attendant le retour d'Hegerberg) sans vraie possibilité de changements bénéfiques.
                                            "L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux"

                                            Commentaire


                                            • Les internationales parlent avec Le Graët le mardi 13 et le jeudi 15 Amandine n'est pas convoquée...............Fruit du hasard ou théorie du complot ? On est dans un monde de copinage où l'incompétence est reine. Amandine n'était pas sélectionnée par le "Blinis" à son époque, Diacre son adjointe.........
                                              Dernière modification par exile97, 17/10/2020, 08h43.
                                              Et loin des esclavages, l'air qu'ils boivent ferait éclater vos poumons

                                              Commentaire


                                              • juste encore un bon vieux match de m*****
                                                on ira nulle part en etant aussi mauvais.
                                                Delphine apporte sur son coté droit, encore une fois a l'opposée de malard.
                                                notre equipe joue hyper mal et gagne.
                                                c'est du deja vu comme en cdf a Guingamp en ldc contre munich Paris et en d1 contre reims fleury et dijon.
                                                c'est la patte vasseur.
                                                jouons moche mais gagnons.
                                                ce qui ne doit pas non plus faire oublier que lyon s'est encore fait voler par l'arbitre et encore une fois a 0-0.

                                                sinon Amandine encore jetée de l'edf. Encore elle . par 1 deuxième sélectionneur.

                                                Commentaire


                                                • Envoyé par Izihood69 Voir le message
                                                  juste encore un bon vieux match de m*****
                                                  on ira nulle part en etant aussi mauvais.
                                                  Delphine apporte sur son coté droit, encore une fois a l'opposée de malard.
                                                  notre equipe joue hyper mal et gagne.
                                                  c'est du deja vu comme en cdf a Guingamp en ldc contre munich Paris et en d1 contre reims fleury et dijon.
                                                  c'est la patte vasseur.
                                                  jouons moche mais gagnons.
                                                  ce qui ne doit pas non plus faire oublier que lyon s'est encore fait voler par l'arbitre et encore une fois a 0-0.

                                                  sinon Amandine encore jetée de l'edf. Encore elle . par 1 deuxième sélectionneur.
                                                  le problème c'est qu'à jouer comme ça, y a un jour ou ça ne risque de pas passer contre Paris, City, Chelsea, Barcelone, Munich ou Wolfsburg. Et ce serait dommage de perdre un titre avec cet effectif à cause de ces non-matchs, avec pourtant le talent et la qualité qui le compose... déjà dans 2 semaines, à Montpellier, il faudra certainement être capable de relever le niveau pour aller prendre 3 points
                                                  "L'Olympique Lyonnais est une formidable raison d'être heureux"

                                                  Commentaire


                                                  • On critique beaucoup l'attaque, mais perso ce qui m'inquiète c'est... la défense.

                                                    Déjà ça fait quelques matchs où je trouve qu'il y a de la fébrilité quand l'adversaire bénéficie d'un coup de pied arrêté (coup franc, corner).

                                                    Ensuite, derrière c'est souvent du un contre un. Et depuis le début de la saison, Wendie s'est fait plusieurs fois prendre de vitesse, au contraire de Buchanan, qui est impeccable.

                                                    Je trouve aussi que les latérales défendent de manière très moyenne que ce soit Sakina et encore plus Carpenter; ça passe contre des petites équipes, mais contre des grosses équipes, il risque d'y avoir des gros trous... Ok, elles apportent sur le plan offensif, mais la Défense, c'est quand même la base du poste.

                                                    C'est là qu'on voit que l'absence de Saki en sentinelle se fait sentir. Hier les joueuses de Guingamp sont arrivées plusieurs fois trop facilement dans la surface.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X