Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Féminines / Coupe de France Féminine
    Les Lyonnaises à Châteauroux pour la finale (mercredi 19h)
    Publié le 07 mai 2019 à 12:09:04 par OT



    L'OL affronte Lille en finale de Coupe de France Féminine, mercredi soir (19h00), à Châteauroux.


    Quelques jours après avoir célébré leur 13ème titre de rang en D1 Féminine, les Lyonnaises repartent à la conquête d'un nouveau titre. Mercredi soir (19h00), l'OL tentera de remporter sa 8ème Coupe de France contre Lille, à Châteauroux.

    Mardi matin, le groupe de 20 joueuses retenues par Reynald Pedros avait rendez-vous à l'aéroport Lyon-Bron. Mises au repos lors de la victoire contre Metz (3-0), samedi, Mbock, Bronze et Majri sont bien présentes. De même que Cascarino même si la participation à la finale de cette dernière est compromise, suite à l'entorse de la cheville subie sur le terrain de Chelsea, il y a 10 jours.

    La délégation lyonnaise a atterri sous le soleil de Châteauroux à 11h45, après 45 minutes de vol. L'entraînement de veille de match aura lieu à 18h30 au Stade Gaston Petit qui devrait faire le plein demain pour cette finale.


    LE GROUPE DE L'OL

    Gardiennes :
    Bouhaddi, Weiss
    Défenseures : Bacha, Buchanan, Bronze, Mbock, Renard, Simon
    Milieux : Fishlock, Henry, Kouache, Kumagai, Majri, Marozsan
    Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Jaimes, Le Sommer, Malard, van de Sanden

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...mercredi-19h00
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Féminines / OL - Lille
      Eugénie Le Sommer : « On est revanchardes, on veut récupérer ce trophée »
      Publié le 07 mai 2019 à 18:26:00 par sc



      Le coach lyonnais et Eugénie Le Sommer ont participé un point presse à Châteauroux à la veille de la finale de la Coupe de France face à Lille.


      Reynald Pedros

      Tout le monde est de retour, excepté Delphine Cascarino qui est encore blessée. Elle est en voie de guérison mais c'est encore un peu tôt pour le match de demain... Il faut prendre ce match au sérieux. Lille a eu une grosse désillusion ce week-end avec sa rétrogradation. Ce sera à nous d'enfoncer le clou. Il faudra les mettre en difficulté très rapidement. Ce titre nous a échappé la saison passée et on a coeur de le récupérer cette année. La pelouse est belle, le temps est plutôt clément. Tout est là pour avoir un bon match.

      Eugénie Le Sommer
      Les matches sont rapprochés mais on a eu le temps de récupérer. On se sent en forme, on s'est bien bien préparés et on a pu récupérer tout le monde. On est prêtes... C'est un trophée qu'on veut récupérer. On n'a pas apprécié de l'avoir perdu l'année dernière, surtout de cette manière. On est revanchardes. On est concentrées sur l'objectif. L'idéal serait de marquer rapidement. La pelouse devrait permettre de produire du jeu. Il faudra faire attention à cette équipe de Lille qui voudra tout donner.

      https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...ence-de-presse
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Féminines / Coupe de France Féminine
        Décrocher un nouveau titre face à Lille (mercredi 19h00)
        Publié le 08 mai 2019 à 01:45:00 par OT




        "Il faut savourer les titres que l'on gagne, car c'est quand ils ne sont plus là qu'on se rend compte qu'ils nous manquent." Cette réaction d'Eugénie Le Sommer à l'issue de la célébration du 13ème sacre de rang en D1 Féminine, samedi, montre bien que malgré leur hégémonie, les Lyonnaises ne banalisent pas leurs performances et gardent cette soif de vaincre.

        Après ce dernier succès en championnat face à Metz (3-0), les joueuses de Reynald Pedros se sont vite remises au travail. Car si depuis plusieurs saisons, elles collectionnent les trophées, ces compétitrices hors pair le savent mieux que quiquonque : elles le doivent autant à leur talent qu'à leur mental.

        Auteures du doublé D1 Féminine-Women's Champions League la saison dernière, les coéquipières de Le Sommer avaient été privées de Coupe de France par le PSG. Usées par la finale de Kiev remportée en prolongation face à Wolfsbourg (4-1) quelques jours auparavant, douchées par l'ouverture du score parisienne dans le premier quart d'heure et par de violents orages qui s'étaient abattues au-dessus de la Meinau de Strasbourg, provoquant une longue interruption et une reprise sur une pelouse gorgée d'eau, les Lyonnaises s'étaient même vues injustement refuser le but de l'égalisation d'Hegerberg en toute fin de match.

        Depuis, l'équipe féminine de l'OL n'a plus perdu un match et est en course vers un 4ème triplé historique avec comme cible, mercredi soir, la reconquête de la Coupe de France déjà remportée à 7 reprises (2008, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017). Il faudra pour cela battre une équipe de Lille reléguée en D2 après sa défaite 3-2 à Montpellier, ce week-end. Mais une équipe de Lille qui a malgré tout prouvé qu'elle pouvait être surprenante, en accrochant le PSG (1-1) ou ne s'inclinant qu'1-0 sur le terrain de l'OL, en championnat.

        Le LOSC a réussi à atteindre la finale en allant notamment s'imposer 1-0 chez le Paris FC en 1/2 finales, pendant que les Lyonnaises arrachaient leur qualification sur le même score à Grenoble, pensionnaire de D2, en toute fin de match. Preuve que rien n'est plus joué d'avance dans ce football féminin en pleine progression.

        Au Satde Gaston Petit de Châteauroux, devant près de 10 000 spectateurs, l'OL espère bien faire respecter la hierarchie et, si possible, avant la fin de 90 minutes car il n'y a pas de prolongation en Coupe de France Féminine. Et ainsi décrocher une 8ème Coupe de France, un 26ème titre, avant la finale de Women's Champions League du 18 mai, à Budapest, contre le FC Barcelone.


        OÙ VOIR LE MATCH ?

        En direct sur France 4 et Eurosport 2 mercredi à 19h00
        Avant-match et Après-match en direct sur OLTV mercredi à partir de 18h15
        Match en différé sur OLTV à partir de mercredi minuit

        https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...mercredi-19h00
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Coupe de France - OL - LOSC : En mode "reconquête"

          D'un côté une équipe lyonnaise qui avait le trophée lui échapper la saison dernière, de l'autre une équipe lilloise reléguée en D2 et qui veut terminer sur une bonne note, cette rencontre entre deux équipes aux antipodes est aussi l'occasion de reconquérir...

          Dafeur, Hegerberg et Coutereels lors du match retour en championnat (1-0) (photo OL)
          Dafeur, Hegerberg et Coutereels lors du match retour en championnat (1-0) (photo OL)



          La finale opposera ce mercredi soir l'Olympique Lyonnais à Lille OSC au stade Gaston Petit de Châteauroux (19h00).

          Le Sommer et Pedros (source OL.fr)
          Le Sommer et Pedros (source OL.fr)

          La défaite en finale l'année dernière est restée en travers de la gorge et si son rival parisien a été sorti en quart de finale grâce à un but de Jessica Fishlock, l'OL doit désormais s'assurer de reconquérir un trophée qui n'avait plus échappé aux Lyonnaises depuis six éditions. "C'est un trophée qu'on veut récupérer. On n'a pas apprécié de l'avoir perdu l'année dernière, surtout de cette manière. On est revanchardes" insistait Eugénie Le Sommer ce mardi à Châteauroux. Même discours de l'entraîneur lyonnais qui se montre serein au regard des conditions de jeu et des motivations de son groupe : "Ce titre nous a échappé la saison passée et on a cœur de le récupérer cette année".

          Pour autant, il ne faudra pas prendre ce match à la légère malgré la posture de favori : "Il faut prendre ce match au sérieux. Lille a eu une grosse désillusion ce week-end avec sa rétrogradation. Ce sera à nous d'enfoncer le clou" pour l'entraîneur Reynald Pedros. Pour cela, les Lyonnaises voudront éviter la longue attente de la demi-finale et alors que la fin de saison est chargée, faire le nécessaire dès les premières minutes : "L'idéal serait de marquer rapidement. La pelouse devrait permettre de produire du jeu. Il faudra faire attention à cette équipe de Lille qui voudra tout donner" évoque Eugénie Le Sommer.

          Saïdi : "On n'a rien à perdre"

          Rachel Saïdi (photo LOSC)
          Rachel Saïdi (photo LOSC)


          Les Lilloises ne sont pas déterminées à se laisser abattre par la différence de niveau qui sépare les deux équipes entre le champion de France et une formation reléguée en D2. Si pour la latérale Marine Dafeur "sur le papier, elles sont gagnantes. Elles partent avec un avantage, c'est sûr", sa partenaire, buteuse décisive au tour précédent et remplaçante lors de la finale avec le PSG en mai dernier, Lina Boussaha rappelle : "Le championnat et la Coupe, ce sont des choses différentes. On sait qu'en Coupe de France, on peut réaliser de belles choses. Il faudra y croire jusqu'au bout".

          La pression sera sur l'OL, favori de la rencontre et Rachel Saïdi ne manque pas de le souligner : "On n’a rien à perdre, nous sommes en position d’outsider et on dira aux joueuses de profiter de ces 95 minutes. On prépare cette finale en s’appuyant sur notre courte défaite à Lyon (1-0) en championnat, mais aussi sur la force mentale du groupe depuis février".

          L'aspect mental sera d'ailleurs prépondérant ce mercredi soir. Marine Dafeur mise aussi sur l'esprit collectif et le contexte : "C'est notre dernier match ensemble. Le championnat ne s'est pas très bien terminé, c'est compliqué. On va surtout se concentrer sur cette finale que l'on va jouer toute ensemble et profiter de ce moment".

          L'exemple grenoblois

          Marine Dafeur (photo LOSC)
          Marine Dafeur (photo LOSC)


          Rachel Saïdi qui a repris l'équipe connaît bien son groupe et mise aussi sur ses capacités à se montrer unis comme la montrer sa ténacité à s'accrocher jusqu'à l'ultime journée pour le maintien : "On a un groupe qui a pour ambition de bien finir et je sais qu’on aura 18 guerrières pour cette finale de Coupe de France. On a échangé avec les joueuses et malgré la déception, on sent vraiment un groupe impliqué".

          La déception de l'élimination, "on (l')a laissé à Montpellier pour se concentrer sur cette finale" ajoute Rachel Saïdi. Une autre compétition et aussi une opportunité unique d'atteindre une finale : "C'est rare dans une carrière" pour l'entraîneure lilloise. Le Président de l'association LOSC, Patrick Robert le souligne également : "On a un rendez-vous historique (...) Ce n'est pas anodin". Le LOSC veut regarder vers l'avant et montrer que sa place est dans l'élite.

          Marine Dafeur évoque enfin l'exemple du Grenoble, pensionnaire de D2, qui avait emmené l'OL jusqu'au bout des arrêts de jeu, avant le but d'Hegerberg (90+4') : "Grenoble a réussi à tenir Lyon à 0-0 pendant très longtemps. Pourquoi pas. On n'a rien à perdre, on va faire tout ce que l'on peut faire. On va être solidaires, c'est faisable."


          Les 20 Lyonnaises

          Gardiennes :
          Bouhaddi, Weiss
          Défenseures : Bacha, Buchanan, Bronze, Mbock, Renard, Simon
          Milieux : Fishlock, Henry, Kouache, Kumagai, Majri, Marozsan
          Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Jaimes, Le Sommer, Malard, van de Sanden

          Seules 18 joueuses pourront être inscrites sur la feuille de match. A noter que Cascarino qui fait partie du groupe est blessée à la cheville
          Blessées : Delphine Cascarino, Isobel Christiansen


          Les 20 Lilloises

          Gardiennes :
          Azem, Launay
          Défenseures : Coutereels, Dafeur, La Villa, Lernon, Mansuy, Nicoli
          Milieux : Bauduin, Boussaha, Demeyere, Dufour, Lermusiaux, Polito, Teegarden
          Attaquantes : Boucly, Bultel, Dellidj, Diaz, Sarr

          A noter que Sarr a purgé son match de suspension contre Montpellier
          Blessées : Laëtitia Chapeh, Jana Coryn, Danielle Tolmais

          Mercredi 8 Mai 2019
          Sebastien Duret

          https://www.footofeminin.fr/Coupe-de...te_a15753.html
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • FOOTBALL
            La Coupe de France féminine en sept chiffres

            Les Lyonnaises disputent ce soir à Châteauroux la finale de la Coupe de France face à Lille. Retour en quelques chiffres sur les records liés à cette compétition


            Vu 1236 fois - Le 08/05/2019 à 17:00 - mis à jour à 17:06


            Après leur titre de championne de France fêté samedi dernier, les Lyonnaises ont l'occasion de soulever un nouveau trophée ce soir


            11
            Comme le nombre de finales jouées par l'OL féminin avant celle de ce soir. Les Lyonnaises ont été titrées sept fois (2008, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017) et ont perdu quatre fois (2005, 2006, 2007, 2018). Avant devenir l'OL, le FC Lyon a remporté deux Coupes (2003 et 2004) et a perdu une finale en 2002.

            3
            Comme le nombre de finales que l'OL a perdu à l'issue des tirs aux buts. En 2005, battu par Juvisy (1-1, tab 5-4), en 2006 battu par Montpellier (1-1, tab 4-3) et en 2007, battu par Montpellier (3-3, tab 3-0). En revanche, l'OL n'a eu recours qu'une seule fois aux tirs aux buts pour emporter ses sept finales. C'était en 2017 face au PSG (1-1, 7 tab 6).

            8
            En cas de victoire ce soir, l'OL remporterait sa huitième Coupe de France et réaliserait aussi son huitième doublé coupe-championnat. Elle serait également en route pour un quatrième triplé Championnat-Coupe-Ligue des Champions si elle l'emporte en finale le 18 mai à Budapest contre Barcelone.

            53
            Comme le nombre de buts marqués par Eugénie Le Sommer en Coupe de France. La meilleure buteuse de l'OL dans cette compétition devance Lotta Shelin (41), Camille Abily (31) et Ada Hegerberg (27).

            17 000
            Comme le nombre de spectateurs attendus ce soir au stade Gaston-Petit à Châteauroux. Nul doute que l'effet Coupe du Monde est déjà là. A titre de comparaison, la finale de la Coupe de France 2004, entre le FCL et Compiègne, s'était jouée à Tulle devant 250 spectateurs.

            8
            Comme le nombre de cartons qui avait été distribué lors de la finale OL-Montpellier de 2006 (perdue par l'OL aux tirs aux buts) qui a été la plus engagée de l'histoire. L'arbitre avait sorti ce soir-là 7 cartons jaunes et un carton rouge. La finale très tendue de l'an dernier face au PSG (défaite 1-0) avait donné lieu à sept avertissements.

            20
            Comme le record du nombre de buts marqués dans un seul match de Coupe de France par l'OL. C'est le Racing Besançon qui avait fait les frais de cette déferlante lors d'un 32e de finale en janvier 2018.

            https://www.leprogres.fr/rhone-69-sp...-sept-chiffres
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Féminines / OL - Lille
              La Coupe de France de retour à la maison ! (3-1)
              Publié le 08 mai 2019 à 23:00:00 par sc



              L'OL s'est imposé 2 buts à 1 face à Lille lors de la finale de la Coupe de France. Les Lyonnaises sont venues à bout d'une équipe lilloise accrocheuse. Elles restent donc en course pour un quatrième triplé historique, à quelques jours d'une finale européenne face à Barcelone.


              LES TEMPS FORTS

              9'. Coup-franc de Marozsan capté par Launay.
              19'. Tir puissant de Marozsan qui heurte le poteau.
              25'. Nouvelle tentative cadrée de Bronze.
              52'. But d'Henry sur un coup-franc frappé à ras de terre. 1-0.
              53'. But de van de Sanden d'une tête dans la lucarne. 2-0.
              68'. But de Sarr lancée dans la profondeur. 2-1.
              73'. But de Renard sur un penalty provoqué par Hegerberg. 3-1.


              RÉSUME ET ENSEIGNEMENTS

              La séparation entre l'OL et la Coupe de France n'aura pas duré bien longtemps. Privées du trophée la saison passée alors qu'elles l'avaient remporté à sept reprises, dont six les années précédentes (2008, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017), les Lyonnaises ont reconquis la Coupe qui leur avait été destituée par le PSG. Pour cela, elles devaient se défaire d'une équipe lilloise, reléguée mais souvent accrocheuse. Sans surprise, les Championnes de France maîtrisaient les débats dès l'entame de cette finale disputée à Châteauroux. Plus étonnant, elles ne parvenaient pas à concrétiser leur domination malgré des tentatives de Bronze, Fishlock ou celle sur le poteau de Marozsan.

              C'est sur coup de pied arrêté que les joueuses de Reynald Pedros trouvaient une première fois l'ouverture, avec un but d'Henry. La vitesse supérieure avait clairement été enclenchée et van de Sanden doublait la mise quelques secondes plus tard. Au courage, les Lilloises n'abdiquaient pourtant pas et réduisaient l'écart à une vingtaine de minutes de la fin. Pas de quoi déstabiliser l'équipe de Renard qui permettait aux siennes de se mettre à l'abri et de décrocher un deuxième titre cette saison, à quelques jours de la finale de Women's Champions League à Budapest face à Barcelone. Quelle saison !


              LA STAT

              8. L'OL remporte la Coupe de France pour la huitième fois de son histoire (2008, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2019). Grâce à ce 26ème titre (13 championnats, 8 Coupe de France, 5 Women's Champions League), les Lyonnaises sont toujours en course vers un quatrième triplé historique.


              FEUILLE DE MATCH

              Au Stade Gaston Petit de Châteauroux.

              CDF (Finale) : OL - Lille OSC 3-1 (0-0)
              Arbitre : Maïka Vanderstichel.

              Buts: Henry (52'), van de Sanden (53'), Renard (sp 83') pour l'OL. Sarr (68') pour le LOSC.

              OL : Weiss - Bronze (Buchanan, 71'), Mbock, Renard (cap.), Majri - Henry, Fishlock (Kumagai, 66'), Marozsan (Bacha, 66') - Van de Sanden, Hegerberg, Le Sommer. Entr : Reynald Pedros.
              LOSC : Launay - Lernon, Coutereels (cap), Nicoli, Dafeur - Polito - Mansuy (Diaz, 60'), Demeyere, Boussaha (Boucly, 88'), Dufour (Baudouin, 88') - Sarr. Entr : Rachel Saidi.

              https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...e-compte-rendu
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Coupe de France (finale) : Lille a résisté, les Lyonnaises de nouveau au sommet
                Publié le 8 mai 2019 19:59



                L'Olympique Lyonnais a remporté la Coupe de France, en s'imposant en finale face à Lille. Une victoire 3-1 sur la pelouse du stade Gaston Petit de Châteauroux et qui permet à Lyon de remporter sa 10e Coupe de France (dont 8 sous l'ère OL), et de réaliser un 8e doublé coupe-championnat depuis 2008.


                La moisson se poursuit pour les joueuses de l'Olympique Lyonnais dans cette fin de saison, dans la la foulée du titre remporté en D1 fin avril et en attendant la finale de la Ligue des Championnes face au Barça. Mais cette Coupe de France doit probablement avoir une saveur particulière, après avoir cédé le titre l'an passé face au Paris Saint-Germain. C'était alors la première fois depuis 2011 que les Lyonnaises laissait échapper un titre majeur sur la scène nationale.

                Oublier la relégation

                Un impair désormais oublié ou presque avec cette victoire en finale face à Lille. Une affiche inédite puisque le club nordiste disputait sa première finale de Coupe de France sur la pelouse du stade Gaston-Petit de Châteauroux. Pour les Lilloises, ce rendez-vous était d'autant plus singulier du fait de la relégation en D2 subie quelques jours plus tôt en championnat.

                Bien finir la saison donc, et ne pas servir de punching-ball face à une équipe lyonnaise annoncée gagnante avant même le coup d'envoi. Les Lilloises s'étaient d'ailleurs préparées à défendre, avec une seule attaquante en pointe, deux lignes de quatre et Carla Polito en sentinelle devant la défense.

                Le LOSC défend et plutôt bien en première période, même si les multiples pertes de balle privent les Nordistes de respirations ou d'opportunités de contre entre chaque phase défensive. En début de match, Élisa Launay s'interpose sur les premières tentatives lyonnaises, mais doit compter sur son poteau gauche pour repousser la frappe limpide de Dzsenifer Marozsan aux 18 mètres (19e).

                C'est l'occasion la plus nette de la première période côté lyonnais, alors que Lucy Bronze (25e) et Jess Fishlock (43e) ont buté sur Launay, tandis que le coup franc d'Amel Majri vient échouer dans le petit filet extérieur (25e). À la pause, Lille est encore dans le match alors que Lyon ne semble pas encore avoir trouvé le bon rythme.

                Lyon se détache au retour des vestiaires

                Une donne qui change pourtant dès le retour des vestiaires. Si le LOSC parvient à contenir les attaques des championnes de France, les joueuses de Rachel Saïdi se mettent en danger avec des fautes commises aux abords de la surface. Sans conséquence en première période, le couperet finit par tomber en début de deuxième mi-temps.

                Ada Hegerberg provoque la faute aux 18 mètres face au but, et c'est une occasion en or qui s'offre à l'OL. Amel Majri décale pour Amandine Henry qui déclenche une frappe du droit. Le ballon file à ras de terre, évite le mur et ne laisse aucune chance à Élisa Launay battue sur sa droite (52e).

                Dans la minute qui suit, Lyon pousse son avantage. Une touche rapidement jouée par Marozsan, et dans la surface côté gauche, Eugénie Le Sommer peut trouver la tête de Shanice van de Sanden (53e) pour le deuxième but lyonnais. Lille a-t-il fini par craquer ? Oui et non, car même menées les Lilloises ont trouvé les ressources pour ne pas sombrer.

                Un regain notamment rendu possible après l'entrée d'Hannah Diaz à l'heure de jeu et une équipe lilloise qui est parvenue par moment à jouer plus haut sur le terrain. Le LOSC parvient même à réduire l'écart par Ouleye Sarr. Dans le camp lillois, Silke Demyere gagne le ballon dans les pieds de Le Sommer et peut servir Sarr à la limite du hors-jeu. Face à Lisa Weiss dans la surface lyonnaise, l'attaquante lilloise gagne son duel et fait trembler les filets lyonnais pour la première cette saison en Coupe de France (68e).

                La résistance lilloise n'a pas suffi

                Lyon voit revenir Lille dans le match, mais sans que la partie ne change complètement de physionomie. Un regret malgré tout pour Lille avec ce troisième but, presque malheureux, après un croc-en-jambe involontaire de Morgane Nicoli sur Ada Hegerberg. La faute commise dans la surface lilloise entraîne un penalty, et c'est Wendie Renard qui se charge de sceller la victoire lyonnaise (83e).

                L'OL a eu de nouvelles occasions d'amplifier sa victoire avec notamment une frappe d'Eugénie Le Sommer qui vient toucher le cadre (90e) mais c'est sur ce score de 3-1 que s'achève cette 18e finale de Coupe de France, la 10e remportée par une équipe lyonnaise. Si pour le LOSC ce résultat constitue un encouragement pour l'avenir et la promesse d'une remontée en D1 dans le futur, Lyon n'aura pas beaucoup de temps pour faire la fête.

                Avec ce huitième doublé Coupe-Championnat en poche, l'OL peut désormais se tourner vers la préparation de la finale de la Ligue des Championnes, le 18 mai prochain face au FC Barcelone. Une occasion de marquer encore l'Histoire, cette fois-ci sur la scène européenne.

                Photo : Manu Cahu


                Feuille de match

                Mercredi 8 mai 2019, 19h – Châteauroux (Stade Gaston Petit) – Coupe de France – Finale.

                Olympique Lyonnais – Lille OSC 3-1 (0-0)


                Affluence : 9518 spectateurs
                Arbitre : Maïka Vanderstichel

                Buts : Amandine Henry (52e), Shanice van de Sanden (53e), Wendie Renard (sp, 83e) pour l'Olympique Lyonnais ; Ouleye Sarr (68e) pour le LOSC.
                Avertissement : /

                Les équipes :

                Olympique Lyonnais :
                1-L. Weiss – 2-L. Bronze (21-K. Buchanan 71e), 3-W. Renard (cap.), 29-G. Mbock, 7-A. Majri, 24-J. Fishlock (5-S. Kumagai 66e), 6-A. Henry, 10-D. Marozsan (4-S. Bacha 66e), 11-S. Van de Sanden, 9-E. Le Sommer, 14-A. Hegerberg.
                Entraîneur : Reynald Pedros

                Lille OSC : 1-E. Launay – 28-M. Dafeur, 17-M. Coutereels, 22-M. Nicoli, 4-J. Lernon, 13-C. Polito, 12-J. Dufour (8-J. Bauduin 88e), 6-S. Demeyere, 18-L. Boussaha (15-M. Boucly 88e), 20-H. Mansuy (2-H. Diaz 60e), 11-O. Sarr.
                Entraîneure : Rachel Saïdi


                Hichem Djemai

                https://www.coeursdefoot.fr/event/co...eau-au-sommet/
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • #CDF – OL/LOSC : Lyon s’offre un nouveau trophée !
                  Sandrine Dusang | 8 mai 2019



                  Ce mercredi 8 mai à Châteauroux, en finale de la coupe de France féminine, l’Olympique Lyonnais s’est logiquement imposé face au Lille Olympique Sporting Club (3-1). Un succès qui permet au club de Jean-Michel Aulas de remporter la compétition pour la huitième fois de son histoire et de garder l’objectif du triplé championnat/coupe/Ligue des Champions en ligne de mire…


                  La finale :


                  Mercredi 8 mai (à Châteauroux, 19h00)
                  Lyon (D1) / Lille (D1) : 3-1 (Henry 52e, van de Sanden 53e, Renard sp 83e ; Sarr 68e)


                  Lyon sans surprise



                  Comme on pouvait s’y attendre, l’Olympique Lyonnais a remporté la finale de la coupe de France féminine 2019 face à une équipe du LOSC qui n’aura malgré tout pas démérité. Alors que le tableau d’affichage était toujours vierge après les quarante-cinq premières minutes de jeu, les deux formations offraient ensuite trois buts au public de Châteauroux.

                  Les Lyonnaises sortaient des vestiaires plus incisives et inscrivaient deux buts coup sur coup. Le premier arrivait à la suite d’un coup-franc. Bien décalée par Majri, Amandine Henry frappait au sol et voyait son ballon filer dans la cage d’Élisa Launay (1-0, 52e). Une minute plus tard, c’est Eugénie Le Sommer qui trouvait la tête de la Néerlandaise, Shanice van de Sanden qui marquait à bout portant (2-0, 53e).

                  Lille avec les honneurs



                  Alors qu’on pensait Lille KO, Maud Coutereels et ses coéquipières ne baissaient pas la tête, au contraire. Après une récupération de Silke Demeyere au milieu du terrain, cette dernière lançait Ouley Sarr qui s’en allait tromper la gardienne lyonnaise d’un intérieur du pied serein et maîtrisé (2-1, 68e). Si en fin de rencontre les Dogues encaissaient un pénalty, transformé par Wendie Renard (3-1, 83e), l’équipe lilloise sera la seule à avoir marqué face à l’Olympique Lyonnais cette saison en coupe de France.

                  Les joueuses de Reynald Pedros n’ont pas excellé ce mercredi, mais elles ont au moins confirmé et peuvent désormais se concentrer sur le dernier objectif de la saison : la Ligue des Champions ! Si les Lyonnaises remportent la finale de la compétition contre Barcelone, le 18 mai prochain, alors elles signeront un nouveau triplé. Le troisième de leur histoire après ceux de 2016 et 2017.

                  https://www.footdelles.com/coupe-de-...minine-finale/
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Football féminin
                    Coupe de France : Lyon triomphe et reste en lice pour le triplé

                    Les joueuses lyonnaises ont battu Lille (3-1) ce mercredi soir. Elles peuvent encore remporter le championnat et la Ligue des Champions cette saison.


                    Vu 5555 fois - Le 08/05/2019 à 22:58 - mis à jour à 23:37


                    Photo Richard Mouillaud


                    Il n’y a pas eu de surprise mercredi à Châteauroux: les footballeuses de Lyon, déjà sacrées en championnat, se sont imposées 3-1 face à Lille, relégué, pour remporter la Coupe de France et rêver à un beau triplé.
                    Les Lilloises, dont c’était la première finale, auront tenu un peu plus d’une mi-temps avant de céder sur deux buts très rapprochés en début de seconde période.

                    Avec cette victoire, les joueuses rhodaniennes confirment leur domination sans partage sur la Coupe de France (sept victoires sur les huit dernières éditions) et restent en lice pour un triplé Championnat-Coupe-Ligue des Champions - dont elles disputeront la finale le 18 mai à Budapest, face à Barcelone.

                    Une première mi-temps incertaine

                    Les reines du football français ont pourtant buté pendant plus d’une mi-temps sur une équipe de Lille qui arrivait toujours à glisser un pied ou une jambe sur la trajectoire des nombreuses frappes adverses. «Il faut qu’on s’applique plus dans le dernier geste», a d’ailleurs concédé l’attaquante Eugénie Le Sommer au moment de regagner les vestiaires, sous le regard d’environ 9.500 spectateurs.

                    Message reçu cinq sur cinq par ses équipières, d’abord avec un coup franc converti d’une frappe puissante par Amandine Henry, servie dans l’axe par Amel Majri (52e). Une minute plus tard, la Néerlandaise Shanice Van de Sanden a expédié une tête rageuse dans les filets d’Élisa Launay, sur une balle piquée de Le Sommer.

                    A la 65e minute, Ada Hegerberg a eu l’occasion de tuer le match, mais sa frappe à bout portant a atterri dans les gants de la gardienne lilloise.
                    Malgré la supériorité de Lyonnaises plus accrocheuses et précises, les Nordistes ont réduit leur retard à la 68e minute, à l’issue d’un duel remporté par Ouleymata Sarr face à Lisa Weiss.

                    Piquées au vif, les joueuses de Reynald Pedros ont réagi immédiatement et fini par faire le break à une dizaine de minutes de la fin: sur penalty, la capitaine lyonnaise Wendie Renard a trompé le dernier rempart adverse pour sceller le score final (83e).

                    AFP

                    https://www.leprogres.fr/rhone-69-sp...pour-le-triple
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Foot Coupe (Femmes)
                      Lyon gagne la finale 3-1 face à Lille


                      Publié le mercredi 8 mai 2019 à 21:06 | Mis à jour le 08/05/2019 à 22:13

                      Déjà sacré champion de France, l'OL a ajouté une victoire en Coupe de France.


                      Pour le moment, le plan des Lyonnaises se déroule sans accroc. Après avoir remporté le 13e titre de championnes de France, les Rhodaniennes ont battu Lille ce mercredi en finale de la Coupe de France (3-1). Dans une belle ambiance (mise principalement par des supporters de l'OL qui ont chanté durant toute la rencontre) et devant les 9 518 spectateurs rassemblés au stade Gaston-Petit de Châteauroux, l'OL a reconquis un titre perdu l'an dernier face au PSG (0-1), à Strasbourg.

                      Sans Sarah Bouhaddi (sur le banc), ni Delphine Cascarino (blessée), Wendie Renard et ses coéquipières ont fait le boulot en dominant une valeureuse formation lilloise, reléguée en D2, qui n'a pas à rougir de sa performance. Les filles de Rachel Saidi sont même parvenues à faire douter quelques minutes les Lyonnaises en marquant par Ouleymata Sarr (65e).

                      Et maintenant le triplé ?

                      Muettes en première période, les championnes de France pensaient être à l'abri en inscrivant deux buts en deux minutes, en début de seconde période : sur un coup franc d'Henry décalée par Majri (52e), puis à la suite d'un débordement de Le Sommer qui a centré pour Shanice van de Sanden (53e).

                      Jusque-là, les Nordistes, solides, avaient bien résisté à des Lyonnaises trop brouillonnes ou malchanceuses (poteau de Marosan, 19e) dans la finition. Henry (3e), Marozsan sur coup franc (8e), Van de Sanden (14e), Bronze (25e) ou encore Fishlock (44e) avaient surtout fait briller Elisa Launay, la gardienne lilloise, en première période.

                      En revanche, Launay n'a rien pu faire sur le penalty transformé par Wendie Renard avec beaucoup de sang-froid, à la suite d'une faute de Nicoli sur Hegerberg (84e).

                      Avec ce deuxième titre national, les Lyonnaises ont confirmé qu'en France, elles étaient toujours les patronnes incontestées. Dans dix jours, une autre finale les attend, celle de la Ligue des champions contre Barcelone pour terminer cette saison en apothéose au sommet de l'Europe.


                      8
                      C'est le nombre de titre que compte désormais l'OL en Coupe de France. Le club rhodanien est le plus titré de cette compétition.

                      Syanie Dalmat, à Châteauroux

                      https://www.lequipe.fr/Football/Actu...-lille/1016720
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Coupe de France - L'OL voit double en attendant Barcelone

                        Après avoir manqué leur première période, les Lyonnaises ont débloqué la situation en inscrivant deux buts en une minute. Si les Lilloises ont réduit l'écart par Sarr, Renard a eu le dernier mot. L'OL s'assure le doublé national et a désormais dix jours pour préparer la finale de la Ligue des Champions.

                        Marozsan lutte avec Lernon (photos OL et LOSC)
                        Marozsan lutte avec Lernon (photos OL et LOSC)



                        Pour ce dernier rendez-vous national, l'Olympique Lyonnais partait largement favori face à une équipe lilloise condamnée depuis quatre jours à la relégation. Reynald Pedros se passait de Bouhaddi dans le but laissant à Weiss l'opportunité de jouer cette finale. Mais outre ce changement, c'est une formation avec toutes les joueuses en forme du moment qui débutait la rencontre. Son adversaire lillois voyait le retour de suspension de Sarr alignée en pointe de l'attaque dans un système en 4-1-4-1.

                        Renard : "On jouait à deux à l'heure"

                        Amandine Henry a marqué le premier but lyonnais
                        Amandine Henry a marqué le premier but lyonnais


                        Durant le premier acte, les Lilloises qui ont surtout dû se contenter à défendre ont réussi à faire déjouer l'OL. La capitaine Wendie Renard ne mâchait pas les mots sur la prestation de l'équipe durant les 45 premières minutes : "On dormait, on n'a pas mis les ingrédients. On jouait à deux à l'heure. Avec cela ne peut pas gagner une finale !". Les Lilloises s'accrochaient et le premier coup franc cadré de Marozsan terminait dans les gants de Launay. Le dernier rempart du LOSC pouvait remercier son poteau dix minutes plus tard lorsqu'une frappe puissante de 20 m de Marozsan venait frapper le poteau gauche (19e). Un bon mouvement côté gauche initié par le Sommer avec un centre de Majri offrait à Bronze côté opposé, l'occasion de tenter sa chance du droit de l'extérieur de la surface. Launay était encore présente (25e). Juste avant le repos, la Galloise Fishlock dans un angle fermé depuis la gauche obligeait encore Launay à la vigilance (43e).

                        Les Lilloises étaient solidaires pas décidées à lâcher leur ultime match de la saison et cette première finale. "On voulait profiter une dernière fois tous ensemble" évoquait Marine Dafeur alors que la relégation devrait modifier l'effectif durant l'intersaison. Sa capitaine Maud Coutereels tenait un discours similaire à l'issue de la rencontre : "On a essayé de jouer le coup à fond. Physiquement et techniquement, elles étaient plus fortes". Pourtant une frayeur passait devant le but lyonnais consécutif à un centre de Dufour depuis la gauche où Weiss hésitait et le ballon échappait à trois défenseures pour arriver sur Mansuy en duel avec Majri. L'internationale A avait le dernier mot (25e). C'est bien là la seule opportunité nordiste du premier acte mais le score à la pause restait vierge (0-0).

                        Un coup franc d'Henry débloque la situation

                        Il fallait aux Lyonnaises réussir à débloquer le compteur. "Dès que le premier but sera marqué, cela va se libérer, mais il faut trouver les espaces, la petite faille. Peut être une frappe de loin pour les faire sortir" déclarait Henry à la pause, ce qu'elle ne manqua pas de faire en combinant avec Majri sur un coup franc juste à l'extérieur de la surface. Frappé à ras de terre, il surprenait Launay (1-0, 52'). Lille aurait pu se montrer assommer car 95 secondes plus tard, c'est Van de Sanden qui venait couper de la tête un centre de Le Sommer pour le 2-0 (53'). La capitaine lilloise relançait ses troupes : "On prend deux buts coup sur coup. Cela nous a donné un coup au moral mais on s'est dit qu'il ne fallait lâcher". Ce qui firent admirablement les protégées de Rachel Saïdi. Sarr profitait d'un ballon en profondeur de Demeyere pour échapper à la défense lyonnaise et venir fixer Weiss (2-1, 68').

                        Launay : "On a quand même rien lâché"

                        Insuffisant pour déstabiliser l'OL mais tout de même encourageant pour ne pas céder. "On peut être fières de nous, on a quand même eu des occasions de buts, on a tenu jusqu'au bout, on a quand même rien lâché" soulignait Elisa Launay qui devait s'incliner une troisième fois sur un penalty obtenu par Hegerberg et transformé par Renard. Son entraîneure Rachel Saïdi était satisfaite de la prestation de ses joueuses : "Elles ont rendu une copie intéressante. Ça reste quelque chose de positif pour la suite au vu de tous les efforts qu'elles ont faits. Ce n'était que du plus. Il fallait surtout finir sur une note positive."

                        Une victoire qui satisfaisait à moitié Reynald Pedros : "On espérait mieux. Il y avait de l'adversité, c'était une belle finale". A la capitaine lyonnaise restait alors le dernier mot : "On n'est jamais rassasié. Cela fait plaisir pour le club, pour le Président, pour les supporters" ajoutant des félicitations à leurs adversaires du jour. Place désormais au 18 mai : "C'est là où il faut être costaud pour ne pas perdre ce que l'on a fait lors des premiers mois. J'ai envie de bien finir avec mon club". Une victoire que les Lyonnaises vont savourer ce soir avant de profiter des dix jours restant pour aller réussir un triplé.

                        Wendie Renard soulève le trophée (capture image TV)
                        Wendie Renard soulève le trophée (capture image TV)


                        Finale de la Coupe de France féminine
                        Mercredi 8 mai 2019
                        - 19h00
                        OLYMPIQUE LYONNAIS - LILLE OSC : 3-1 (0-0)
                        Châteauroux (Stade Gaston Petit)
                        Temps frais et venteux - Terrain bon
                        Spectateurs : 9 518
                        Arbitres : Maïka Vanderstichel assistée de Jennifer Maubacq et Stéphanie Di Benedetto. 4e arbitre : Aurélie Efe

                        Buts :
                        1-0 Amandine HENRY 52'
                        (Coup franc à 19 m légèrement excentré sur le côté gauche. Joué par Majri qui décale le ballon sur Henry qui place une frappe du droit à ras de terre au ras du montant droit de Launay)
                        2-0 Shanice VAN DE SANDEN 53' (Le Sommer sur le côté gauche fait la différence et centre pour Van de Sanden qui coupe la trajectoire de la tête au premier poteau)
                        2-1 Ouleymata SARR 68' (Lancée en profondeur par Demeyere, Sarr part dans l'axe et vient se présenter seule face à Weiss qu'elle fixe et ouvre son pied droit pour placer le ballon dans le coin gauche du but lyonnais)
                        3-1 Wendie RENARD 83' s.p. (Légère faute à l'entrée de la surface de Nicoli sur Hegerberg. Renard frappe le penalty du droit sur la droite de Launay)

                        Avertissement : Julie Dufour 73' pour Lille

                        Lyon : 1-Lisa Weiss ; 2-Lucia Bronze (21-Kadeisha Buchanan 71'), 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 7-Amel Majri ; 10-Dzsenifer Marozsan (4-Selma Bacha 66'), 24-Jessica Fishlock (5-Saki Kumagai 66'), 6-Amandine Henry ; 11-Shanice Van de Sanden, 14-Ada Hegerberg, 9-Eugénie Le Sommer. Entr.: Reynald Pedros
                        Non utilisées : 16-Sarah Bouhaddi, 25-Florencia Soledad Jaimes, 26-Carolin Simon, 28-Melvine Malard
                        Lille : 16-Elisa Launay ; 4-Jessica Lernon, 17-Maud Coutereels (cap.), 22-Morgane Nicoli, 28-Marine Dafeur ; 13-Carla Polito ; 20-Héloïse Mansuy (2-Hannah Diaz 60'), 6-Silke Demeyere, 18-Lina Boussaha (15-Maïté Boucly 88'), 12-Julie Dufour (8-Justine Bauduin 88') ; 11-Ouleymata Sarr. Entr.: Rachel Saïdi
                        Non utilisées : 1-Floriane Azem, 14-Caroline La Villa, 5-Sarah Marie Teegarden, 7-Ludivine Bultel

                        Jeudi 9 Mai 2019
                        Sebastien Duret

                        https://www.footofeminin.fr/Coupe-de...ne_a15759.html
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Foot Coupe (Femmes) OL
                          « Pas un grand match de notre part », estime Reynald Pedros (OL)

                          Publié le mercredi 8 mai 2019 à 21:59 | Mis à jour le 08/05/2019 à 22:38

                          Malgré la victoire 3-1, l'entraîneur de l'OL n'était pas ravi par la prestation de ses joueuses.


                          Reynald Pedros, l'entraîneur des Lyonnaises. (P. Lahalle - ) L'Équipe


                          Reynald Pedros (entraîneur de l'OL vainqueur de Lille en finale de la Coupe de France) : « Ce n'était pas un grand match de notre part, mais l'objectif était de le gagner. Quand on voit la physionomie du match, on a été très peu mis en danger. On a manqué de mobilité, de justesse, de vitesse dans notre jeu. On sait que si on n'a pas tout ça, on tombe dans un faux rythme et ça ne nous convient pas. C'est ce qui s'est passé en première période. Ce n'est pas le fait d'être devant une défense regroupée. On a quelques situations en première période, si on ne marque pas dans le premier quart d'heure, on est moins bien ensuite. Il fallait trouver de la justesse et de la détermination devant le but comme en deuxième période. Je ne sens pas de fatigue dans mon équipe. On a dix jours pour se préparer (pour la finale de la Ligue des champions). C'était notre première finale. Il n'y a eu pas de prolongation. On peut considérer que les saisons sont longues, on est préparés pour ça. Les dix jours sont bienvenus pour recharger les batteries. »

                          Sy. D. , à Châteauroux

                          https://www.lequipe.fr/Football/Actu...ros-ol/1016743
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Féminines / Coupe de France féminine
                            Wendie Renard : « capables de hausser notre niveau de jeu »
                            Publié le 08 mai 2019 à 21:00:00 par LM



                            La capitaine Wendie Renard s'est arrêtée au micro d'OLTV après la victoire en finale de la Coupe de France face à Lille, ce mercredi soir (3-1).


                            "Cette coupe nous avait manqué même si on avait fait le doublé championnat et Ligue des Champions. Cela n'a pas été facile encore aujourd'hui mais en seconde période on est venues avec de meilleures intentions. On a mis plus de rythme et d'agressivité. On a vu qu'on était capables de hausser notre niveau de jeu et de faire la différence. Je tire les penalties en première et Maro en seconde. J'ai pris mes responsabilités. Il fallait la mettre au fond pour nous soulager. On n'était pas à l'abri. On va surtout récupérer maintenant et travailler. Il va falloir retrouver de l'énergie. On a dix jours pour préparer cette nouvelle finale."

                            https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...oupe-de-france
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Wendie Renard (OL) : « En première mi-temps, on dormait ! »
                              Publié le 9 mai 2019 12:28



                              La défenseure de l'Olympique lyonnais Wendie Renard a remporté avec l'OL mercredi sa 8e Coupe de France face à Lille, et son 26e trophée en tout ! Mais tout ne fut pas facile pour les Lyonnaises face aux Lilloises, surtout en première mi-temps. Wendie Renard a reconnu sans détour qu'elle et ses coéquipières n'ont pas mis l'intensité suffisante pour faire respecter la hiérarchie sur le terrain.


                              Journaliste : Wendie, qu'est-ce qui n'allait pas en première mi-temps ?

                              On dormait, tout simplement ! On n'est pas bien entrées dans le match, on n'a pas mis de rythme. Au niveau de l'agressivité, sur les premiers et les deuxièmes ballons, on n'y était pas. A partir de là, ça a mis Lille en confiance. Et nous on s'est mises à reculer. Mais à la mi-temps on a recadré tout ça. Le coach aussi. Et on est reparties avec de meilleures intentions.

                              Journaliste : Est-ce que cette mauvaise première mi-temps vous inquiète, en vu de la finale de Ligue des championnes contre Barcelone (le 18 mai, ndlr) ?
                              "Inquiète", non. Mais c'est sûr que ça ne peut que nous faire du bien pour le 18 mai. Après je ne pense pas qu'on ait pris ce match à la légère. C'est juste qu'on est tout simplement pas rentrées dans le match, et Lille a aussi réussi à mettre les ingrédients nécessaires pour nous mettre en difficulté. On l'a vu à la mi-temps, et dès qu'on met les ingrédients dans une finale, un match de haut niveau, on arrive forcément à se créer plus de situations. Et à force on finit par marquer.

                              Journaliste : Comment allez-vous gérer la dizaine de jours qui vous reste avant la finale contre Barcelone ?
                              D'abord on va savourer cette victoire de ce soir. Et puis après on va récupérer et repartir au boulot parce qu'il le faut. Ce sera notre dernier match de la saison, forcément le plus important. Il faut rester sérieuses. On a encore dix jours d'efforts à fournir. En tout cas on sera prêtes.

                              Coeurs de Foot : Sur cette finale de ce soir le vent a été un élément important. Est-ce que ça vous a pénalisées ?
                              Avant le match, quand on a gagné le toss (tirage pour choisir son terrain), j'ai discuté avec le staff pour savoir s'il fallait débuter le match contre le vent ou non. Moi j'ai décidé que oui. Après ça ne s'est pas forcément vu, parce que le terrain avait été arrosé, mais le terrain avait beaucoup séché entre temps. Donc il fallait appuyer davantage les passes, mettre encore plus de mouvement. Mais ce ne sont pas des excuses. On a eu quand même un beau terrain même si ça aurait été bien qu'il soit plus arrosé. Mais il faut souligner aussi que Lille a fait une très bonne prestation en première mi-temps. Elles n'avaient rien à perdre dans cette finale.

                              Coeurs de Foot : On a senti que physiquement vous vous "reteniez", peut-être parce qu'il y avait aussi deux grosses échéances futures à savoir la finale de Ligue des championnes et la Coupe du monde cet été ?
                              Non il n'y avait aucune retenue ! S'il y en a pendant une finale, on ne mérite pas d'y être. Lille a très bien joué. Nous on a manqué surtout de rythme au début. Et par moments on s'est même trop précipitées. Ça facilite donc le jeu de Lille. Et après, à partir du moment où on est plus sereines, qu'on met un peu plus de mouvement, d'agressivité, on arrive à se créer plus de situations, comme en deuxième mi-temps. On a rectifié le tir et on est allées chercher cette Coupe de France.

                              "Au début de cette saison, on s'était dit qu'il fallait essayer de tout "ramener""

                              Journaliste : Qu'est-ce que ça vous fait, d'un point de vue personnel, de remporter un énième trophée ? Vous les comptez encore ?

                              On m'a déjà posé la question de combien ça me faisait de trophées. Je ne sais plus (rires). Mais comme je l'ai dit, on travaille pour ça. Ce n'est pas donné à toutes les équipes de pouvoir soulever des trophées. On sait que c'est difficile, parce que la saison est longue. Et les derniers mois sont ceux où il faut aller chercher les titres donc il faut être encore plus costaud. Et puis c'est bien pour le club, pour les supporters, et tout simplement pour nous.

                              Coeurs de Foot : On sait que tu es un exemple, pour l'équipe, pour les plus jeunes aussi. Qu'est-ce que ça fait d'avoir "récupéré" ce trophée (Lyon l'avait perdu l'année dernière contre le Paris SG, 0-1, ndlr) ?
                              C'est vrai que la saison dernière il nous a manqué. Même si on a fait le doublé avec le championnat et la Ligue des championnes. Au début de cette saison, on s'était dit qu'il fallait essayer de tout "ramener". Garder ceux qu'on avait gagnés et ceux qu'on avait perdus. Ce soir c'est chose faite. Par exemple au fait d'être un "exemple", moi je fais mon job sur le terrain, en étant tout simplement moi-même, en faisant tout pour mon équipe, mes coéquipières, et le club qui investit beaucoup sur cette section féminine.

                              Coeurs de Foot : On a l'impression que tu essaies de "faire passer le flambeau" ? Est-ce que c'est important pour toi ?
                              (Elle hésite) C'est important oui parce qu'il y a des jeunes dans l'effectif. Après je pense qu'on est plusieurs quand même à passer le flambeau à ces jeunes. Il y a pas mal de joueuses internationales dans l'équipe, de joueuses expérimentées. Mais il faut rester soi-même. Le message vient naturellement aux entraînements, quand on voit l'intensité, l'agressivité et surtout l'exigence qu'on met dans ce qu'on fait. Tu n'as pas besoin de parler, ça vient tout seul et les jeunes rentrent dans le bain ou se font crier dessus. Mais on a un bon groupe.


                              Dounia MESLI & Arnaud Le Quéré

                              https://www.coeursdefoot.fr/event/we...s-on-dormait-/
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Amandine Henry (OL) : « Je suis un peu dégoûtée de voir Lille descendre en D2 »
                                Publié le 9 mai 2019 12:16



                                Amandine Henry est revenue sur la victoire de l'Olympique lyonnais mercredi en finale de la Coupe de France contre Lille (3-1). La milieu de terrain lyonnaise, originaire du Nord de la France, a confié que ce match était forcément particulier pour elle. Amandine Henry, qui va également disputer une finale de Ligue des championnes le 18 mai avec l'OL contre le FC Barcelone et la Coupe du monde avec les Bleues, avait d'autant plus de peine de savoir que le LOSC allait descendre en Division 2.


                                Journaliste : Victoire pour vous ce soir ! Selon votre coach ce n'était pas un grand match. Avez-vous douté ?

                                Non on n'a pas douté. On était certes un peu énervées parce qu'on arrivait pas à marquer. On n'a pas fait un très bon match mais ce soir c'est plutôt le résultat qu'on va retenir. Le plus dur, c'était de marquer le premier but et après on savait que ça allait dérouler. C'est ce qu'on a fait en seconde période, et je pense aussi que le discours qu'on a eu à la mi-temps nous a fait du bien.

                                Journaliste : Est-ce que vous aviez en tête votre finale de Ligue des championnes contre le Barça (le 18 mai, ndlr) ? Le fait d'avoir une finale encore plus importante qui arrive après ?
                                Non pas du tout parce qu'on savait qu'après ce match on avait le temps derrière pour récupérer en vue d'affronter Barcelone. C'est jute qu'il y a des jours parfois où on y arrive pas. Ce soir en première mi-temps on y arrivait pas. Mais on est aussi tombées sur une équipe de Lille qui nous a contrariées, qui était bien en place, bien regroupée. On a réussi à faire la différence en deuxième mi-temps.

                                Journaliste : Justement, quelle est votre vision du jeu lillois ? Cette équipe lilloise vous a bien gênée en première période notamment au milieu de terrain. Et en défense elles étaient aussi performantes !
                                Oui c'est pour ça aussi qu'on a eu des difficultés. Elles ont joué avec leurs armes, elles ont été très compactes et ont essayé de nous prendre en contre-attaque. Heureusement on a eu de la réussite sur les coups de pied arrêtés et le penalty qu'on a transformé. Elles n'ont pas démérité leur place en finale. Je suis même dégoûtée pour elles qu'elles descendent en D2 la saison prochaine.

                                Journaliste : Justement ça a dû être difficile pour toi d'affronter Lille, qui fait un peu partie de ta famille (Amandine Henry est originaire du Nord de la France, ndlr) ?
                                Oui c'est sûr. Quand c'est une équipe nordiste, j'aime bien jouer contre elles parce que j'en connais quelques unes. Et c'est pour ça que je dis que je suis un peu "deg" de les voir descendre en D2.

                                "Ça m'attriste parce que je pense qu'il y a un bon réservoir de joueuses dans cette région"

                                Journaliste : Et savoir justement qu'il n'y a plus d'équipe nordiste en D1 pour la saison prochaine, ça t'a affectée ?

                                Oui ça m'attriste parce que je pense qu'il y a un bon réservoir de joueuses dans cette région. Et c'est dommage que ces joueuses soient obligées de quitter le Nord pour pouvoir évoluer en D1. Mais j'espère qu'elles vont revenir au plus vite parce qu'il y a de bonnes ambitions dans le Nord-Pas de Calais.

                                Journaliste : En tout cas le Nord sera plutôt bien représenté lors de la Coupe du monde puisque tu y prendras part. Tu anticipes cette Coupe du monde ou pour l'instant tu n'es focalisée que sur la finale de Ligue des championnes ?
                                C'est sûr que cette Coupe du monde est toujours dans un coin de ma tête ! Depuis un bon moment. Mais il faut prendre match après match. D'abord la Ligue des championnes et après la Coupe du monde. Il ne faut pas brûler les étapes parce que sinon on peut se brûler les ailes.

                                Coeurs de Foot : Sur l'ouverture du score, est-ce que cet enchaînement que vous avez réalisé vous l'avez travaillé à l'entraînement ou pas du tout ?
                                Si, de temps en temps à l'entraînement je demande qu'on me décale le ballon et après j'essaie de frapper. Après ce n'était pas prémédité, c'est juste que je le sentais. J'ai demandé à tirer et ça m'a souri !

                                Journaliste : Est-ce que le temps de récupération que vous allez avoir va faire du bien pour préparer la finale européenne ?
                                Oui forcément parce là on était un peu dans le rush, avec beaucoup de matches. On jouait tous les trois jours, on a accumulé beaucoup de fatigue. Ça va faire du bien de pouvoir bien travailler et en même temps se reposer. Et faire un état des lieux avant cette finale européenne.

                                Coeurs de Foot : Comment on fait justement pour recharger les batteries ?
                                D'abord ça va être une récupération physique. Ensuite ça va être mental. Rester chez soi plus de trois jours ça va faire du bien (rires). De ne pas faire de valises. On pourra aussi rester un peu avec les proches parce qu'on ne les voit pas souvent. Et puis d'avoir avec l'équipe des entraînements "normaux", parce que ces derniers c'était des entraînements davantage basés sur la récupération. Là on va pouvoir vraiment bien travailler.

                                Coeurs de Foot : Ce match contre Lille ce soir a aussi dû vous fatiguer ? Et en plus le fait d'avoir joué contre le vent ?
                                Oui physiquement ce n'était pas facile. Mais ce n'était pas une raison. Il y avait le vent certes mais l'équipe en face aussi a dû composer avec. Physiquement on est un peu fatiguées, on ne va pas se le cacher. Mais on va recharger les batteries très rapidement.


                                Dounia MESLI & Arnaud Le Quéré

                                https://www.coeursdefoot.fr/event/am...cendre-en-d2-/
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire


                                • Féminines / Coupe de France féminine
                                  Jean-Michel Aulas : « probablement le match le plus difficile »
                                  Publié le 08 mai 2019 à 21:00:00 par LM



                                  Le Président de l'OL s'est exprimé au micro d'OLTV après le nouveau titre en finale de la Coupe de France féminine, ce mercredi soir (3-1).


                                  "C’était probablement le match le plus difficile. En tout cas je l’espère car il s’est bien terminé. On a eu affaire à une équipe de Lille qui a complètement joué le jeu avec une organisation défensive agressive. Il a fallu puiser dans les réserves. J’espère qu’il en reste quelques-unes parce que le rendez-vous le plus important, peut-être pas le plus difficile, va venir dimanche prochain. Il y a eu une évolution incroyable dans la section féminine. On s’est donné les moyens d’avoir une des plus belles équipes européennes et mondiales. Les joueuses ont des vertus de remise en cause qui font que, même quand c’est difficile, elles savent aller chercher les ressources nécessaires. L’équipe a la maturité pour enchaîner. Ce trophée supplémentaire est merveilleux. On va se retrouver à Budapest avec beaucoup d’envie et de fierté."

                                  https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...eaction-finale
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Féminines / UEFA Women's Champions League
                                    Un jour, une titre. Retour sur la première finale remportée en 2011
                                    Publié le 13 mai 2019 à 16:01:00 par OT



                                    Un jour, un titre. Avant la finale de Women's Champions League de samedi face au FC Barcelone, revivez chaque jour un finale remportée par les Lyonnaises.


                                    2011 : Premier sacre historique à Londres


                                    OL – TURBINE POTSDAM : 2-0
                                    Un an après une première finale perdue face à Potsdam (0-0, 6-7 t.a.b.), les Lyonnaises, emmenées par Patrice Lair, prennent leur revanche sur les Allemandes dans l’enceinte de Fulham, Craven Cottage. Ouverture du score de Wendie Renard suite à un cafouillage dans la surface de réparation (1-0, 27’). Puis reprise de demi-volée d’anthologie de la Suissesse Lara Dickenmann en fin de rencontre (2-0, 85’). L’OL devient le premier club français à remporter la Women's Champions League. Inoubliable.



                                    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...ar-lol-en-2011
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • OL / Barça : La presse catalane évoque l'intérêt du FC Barcelone pour Ada Hegerberg
                                      Publié le 14 mai 2019 17:03



                                      A l'approche de la finale de la Champions League, le quotidien Sport a évoqué l'intérêt des dirigeants du FC Barcelone pour Ada Hegerberg. Selon un article paru sur le site du quotidien catalan, la direction sportive du club se serait même renseigné de manière informelle auprès de l'Olympique Lyonnais à propos de l'attaquante norvégienne.

                                      Une information qui dans l'immédiat semble peu crédible, bien que potentiellement croustillante à l'approche de la finale de la Ligue des Championnes entre l'Olympique Lyonnais et le FC Barcelone, samedi 18 mai (18h) sur la pelouse du Groupama Stadium de Budapest.

                                      En effet, l'an dernier, Ada Hegerberg avait prolongé son contrat avec l'OL jusqu'en 2021, et a régulièrement rappelé son attachement au club et à la ville de Lyon. Une prolongation associée avec un salaire record dans le football féminin, et estimé au moment de la signature entre 400.000 et 500.000 euros annuels.

                                      Autant d'éléments qui éloignent l'éventualité d'un départ cet été, alors que l'ombre du Barça plane dans un autre dossier lyonnais, celui de la prolongation de contrat d'Amel Majri. En cas de départ de l'internationale tricolore, Barcelone ferait partie de ses éventuels points de chute pour la saison prochaine.


                                      Photo : OL Féminin / Twitter
                                      La rédaction

                                      https://www.coeursdefoot.fr/event/ol...ada-hegerberg/
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Féminines / UEFA Women's Champions League
                                        Un jour, un titre. Retour sur la deuxième finale remportée en 2012
                                        Publié le 14 mai 2019 à 17:50:00 par OT



                                        Un jour, un titre. Avant la finale de Women's Champions League de samedi face au FC Barcelone, revivez chaque jour un finale remportée par les Lyonnaises.


                                        2012 : Confirmation à Munich


                                        OL – FRANCFORT : 2-0
                                        Devant les 50 212 spectateurs de l’Olympiastadion de Munich, les coéquipières de Sonia Bompastor récidivent en décrochant un deuxième titre européen de rang. Face aux Allemandes de Francfort, les Lyonnaises ont parfaitement maîtrisé les débats. Eugénie Le Sommer transforme tout d’abord un penalty obtenu par Shirley Cruz (1-0, 15’), avant que Camille Abily ne double la mise d’un superbe lob (2-0, 28’). La confirmation de la supériorité d’une équipe irrésistible.



                                        https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...portee-en-2012
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Féminines / UEFA Women's Champions League
                                          Reynald Pedros : « On assume notre statut de favori »
                                          Publié le 15 mai 2019 à 11:43:20 par YM



                                          Le coach de l'OL était présent en conférence de presse, ce mercredi, à trois jours de la finale de la Women's Champions League qui opposera l'OL au FC Barcelone à Budapest.


                                          Le point santé

                                          « Le groupe est presque au complet. On va récupérer Dzsenifer Marozsan demain. Elle a pris un coup hier en frappant dans le ballon. On fera un point demain sur sa situation. Delphine Cascarino avait l’air bien aujourd'hui, elle s’est entraînée sans appréhension. »

                                          La finale de l'UWCL
                                          « C’est une belle affiche. Sur le papier ça a de la gueule mais ça n’augmente pas le plaisir car c’est une finale de Ligue des Champions. Peu importe l’adversaire, ça sera difficile. Le prestige de l’affiche est peut-être plus beau mais sinon ça ne change rien : on voudra gagner. On aborde cette rencontre avec beaucoup d’envie. On vient de remporter deux titres, on a envie d’aller chercher celui-là aussi. On a hâte d’y être. Une revanche par rapport aux garçons ? Je ne suis pas du tout dans cet état d’esprit. Ma causerie ne sera pas axée là-dessus, ça n’a rien à voir. On s’occupe de nous, on fait la part des choses : notre objectif, c’est de ramener la Women’s Champions League au club et c’est la seule chose qui nous trotte dans la tête. »



                                          Son avis sur le FC Barcelone
                                          « Le Barça développe un football différent de ce que l'on a vu jusque-là. Certaines façons de jouer vous vont mieux que d’autres. L’an dernier, ça nous avait réussi. Le Barça a énormément progressé mais il n’a pas le palmarès d’autres équipes comme Wolfsbourg. Le Barça a le même système de jeu et a quasiment les mêmes joueuses que la saison passée. Kheira (Hamraoui) leur a fait énormément de bien mais elle ne sera pas là samedi (ndlr l’ancienne lyonnaise sera suspendue). C'est une équipe qui a de la qualité sur le plan individuel et qui sait faire le dos rond quand elle est en difficulté. Elle s’est améliorée par rapport à l'année passée. Par rapport à Chelsea, le match de samedi sera complètement différent. Chelsea mettait plus d’impact, plus d’intensité. Le Barça, c’est un jeu fait de redoublement de passes, basé sur la technique. Il faudra rester vigilants. Ça sera plus un combat tactique que physique. »

                                          L'OL, grand favori ?
                                          « Oui, on est favoris. Dire le contraire, ça serait mentir. On vient de remporter les trois dernières éditions… On assume ce statut, en toute humilité. Ça ne m’offusque pas d’entendre dire que l’on est favoris car ça me paraît logique. Sur une saison, on ne peut pas toujours être au top. Parfois, les choses peuvent lâcher sans que ça ne soit de la suffisance. Mais une finale de Women’s Champions League, c’est le summum, c’est le Graal… ça sera notre dernier match donc on voudra tout donner, même si la Coupe du Monde féminine approche. »

                                          https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...l-fc-barcelone
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Féminines / UEFA Women's Champions League
                                            Sarah Bouhaddi : « J’ai un maximum de confiance en moi et en l'équipe »
                                            Publié le 15 mai 2019 à 11:49:02 par YM



                                            Sarah Bouhaddi, la gardienne lyonnaise, et Amel Majri, la latérale, se sont confiées aux micros des journalistes à l'approche de la finale de la Women's Champions League, qui aura lieu samedi en Hongrie et qui verra l'OL défier le Barça.


                                            SARAH BOUHADDI

                                            Son état d'esprit et sa forme

                                            « J’aborde cette finale comme tous les autres matches. Rien ne change. Je suis concentrée sur ce que je dois faire samedi. J’ai un maximum de confiance en moi car j’ai répondu présente lors des derniers matches et que j’ai confiance en mon équipe. J’espère que je serai moins sollicitée samedi. L'année de ma vie ? Je ne pense pas. Si on gagne la Women's Champions League et la Coupe du Monde, ça aura été une année fantastique, c'est sûr. Mais de là à dire que c’est la plus grande… En tout cas, si on arrive à remporter tous les titres, on sera vraiment très heureuses. »

                                            La finale de l'UWCL
                                            « On se prépare bien et on a hâte d’être à samedi. Cette finale, on n’en parle pas spécialement tous les jours. L’excitation viendra peut-être plus vite lorsqu’on arrivera à Budapest. Pour le moment, on est focalisées sur notre préparation. On arrivera à maîtriser le stress d’avant-match puisqu’on a quand même l’habitude de ces rendez-vous. Ce sera plus une pression positive qui nous animera. »



                                            Son avis sur le FC Barcelone
                                            « On sait ce que vaut le Barça. On les a affrontées par le passé et on a eu du mal à les battre chez elles. Cette équipe n’est pas là par hasard. Il ne faudra pas les prendre à la légère. On n’a pas pour habitude de sous-estimer nos adversaires. On sait ce que l’on vaut, on sait ce que l’on veut mais on n’a pas la grosse tête. On a disputé plus de finales mais Barcelone a aussi des joueuses d’expérience. Il faudra tout donner le moment venu. On est favorites avant de commencer ce match et c’est normal car on a remporté les trois dernières épreuves. Là, on vient de remporter le championnat et la Coupe de France. Ça nous a permis de nous concentrer pleinement sur cette finale. On a tous les éléments pour répondre présentes. »

                                            Marquer l'histoire
                                            « Quand on joue à l’OL, qu’on soit là depuis longtemps où que l’on vienne tout juste d’arriver, l’objectif n°1 c’est de remporter la Women’s Champions League. On a eu un beau parcours. On peut en être fières car on a battu Wolfsbourg et Chelsea, deux belles équipes, qui avaient de grosses individualités. On sort de confrontations super dures et on est contentes d'en être sorties. Mais on ne se contente pas de ça... »



                                            AMEL MAJRI

                                            Les ingrédients à mettre pour cette finale

                                            « Gagner ça reste notre objectif. Quand on est sportif de haut niveau, on ne veut que cela. Donc la détermination, on l’aura. Il faudra mettre énormément d’ingrédients pour l’emporter. La mentalité, la détermination et l’envie feront la différence dans ce match. »

                                            Son avis sur le Barça
                                            « C’est une équipe qui mise sur la possession et qui peut nous faire mal. On avait eu un peu de mal face à elles. Le Barça se pense aussi plus fortes que lors des années précédentes. Elles ont recruté des joueuses qui vont plus vite devant et cette équipe a engendré de la confiance en atteignant la finale de la Women’s Champions League. J'étais triste pour Kheira (Hamraoui) en apprenant qu'elle ne participerait pas à la finale. C'est une très bonne amie, je la considère comme une soeur. C'est une grande joueuse. On connaît ses qualités, ça aurait été un plus pour le Barça. On va dire que c'est bien pour nous mais vue la relation que j'ai avec elle, j'aurais préféré qu'elle soit là. »

                                            https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...l-fc-barcelone
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Féminines / UEFA Women's Champions League
                                              Un jour, un titre. Retour sur la reconquête en 2016
                                              Publié le 15 mai 2019 à 16:00:00 par OT



                                              Un jour, un titre. Avant la finale de Women's Champions League de samedi face au FC Barcelone, revivez chaque jour un finale remportée par les Lyonnaises.


                                              2016 : La reconquête au bout du suspense


                                              OL – WOLFSBOURG : 1-1 (4-3 t.a.b.)
                                              Quatre ans après leur dernier sacre, les Lyonnaises retrouvent le sommet de l'Europe face à Wolfsbourg, à Reggio d'Emilie. Ada Hegerberg ouvre rapidement le score pour l'OL (1-0, 12'), mais Alexandra Popp arrache l'égalisation en toute fin de rencontre (1-1, 88'). Pas de but en prolongation, tout se joue lors de la séance de tirs au but. Sarah Bouhaddi se montre décisive et Saki Kumagai envoie son équipe au paradis, en transformant la dernière tentative lyonnaise.



                                              https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...nquete-en-2016
                                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • Féminines / Interview
                                                Jessica Fishlock : « Je garderai un magnifique souvenir de mon passage »
                                                Publié le 16 mai 2019 à 09:00:00 par YM



                                                La milieu de terrain galloise était présente mercredi sur le plateau d’OL ACCESS, alors que la finale de la Women’s Champions League face au FC Barcelone se profile.


                                                « Jessica, tu es arrivée à l'OL cette saison. Comment s’est passée ton intégration au sein du groupe ?

                                                Tout s’est passé très vite. J’étais un peu fatiguée à mon arrivée mais c’était très agréable et amusant d’être enfin ici. Vous savez, quand j’étais jeune il n’y avait pas de football féminin au Pays de Galles mais moi, je rêvais seulement de devenir joueuse professionnelle. Il a donc fallu que je quitte le Royaume Uni. Le plus difficile, c’est d’arriver dans un pays où la langue est différente. Je l’ai fait trois fois, en Allemagne, aux Pays-Bas et en France et quand je suis arrivée, je ne parlais pas un mot de français. Mais j’ai été super bien accueillie. Je remercie mes coéquipières du fond du cœur car elles m’ont parfaitement acceptée et intégrée. Au départ, ce n’était pas très simple, peu de filles parlaient anglais. Mais les joueuses et les membres du staff m’ont bien aidée. Je connaissais déjà certaines joueuses, comme Dzsenifer (Marozsan), avec qui j’ai joué à Francfort, Lucy (Bronze) ou Izzy (Christiansen) et j’en avais affronté d’autres, comme Amandine (Henry). Depuis, je me suis rapprochée de plusieurs joueuses. En arrivant à Lyon, je m’attendais à jouer dans une équipe de très haut niveau mais j’ai également découvert un groupe qui vivait bien. L’ambiance est vraiment bonne, sur et en-dehors du terrain.

                                                Que connaissais-tu du club avant ton arrivée ?
                                                Je connaissais le prestige de l’OL avant d’arriver ici car j’ai grandi au Pays de Galles. Quand on pense à la Women’s Champions League, on pense inévitablement à Lyon. Lorsque j’évoluais à Francfort, l’idée c’était d’éviter Lyon et d’aller en finale. Depuis, beaucoup d’équipes se sont améliorées. Cette compétition est relevée et progresse de plus en plus. C’est énorme pour moi de faire partie de cette équipe.

                                                Comment se déroule la préparation de cette finale de la Women’s Champions League ?
                                                Ça se passe très bien. On s’est remises dedans et on a travaillé la tactique en milieu de semaine. On travaille dur mais nos séances sont amusantes. Il faudra arriver en forme pour aborder cette finale. Les supporters ont pu venir nous voir à l’entraînement et leur présence à nos côtés nous a fait plaisir. J’adore les supporters de l’OL, ils sont constamment derrière nous.



                                                À quel type d’opposition vous attendez-vous samedi ?
                                                Les Barcelonaises vont tout donner. C’est leur première finale de Women’s Champions League et elles vont faire leur maximum pour l’emporter. L’OL a remporté les trois dernières, on a l’expérience pour nous mais il faudra tout donner pour aller chercher la victoire. Le Barça a un très bon onze, un bon collectif, de bonnes individualités et des joueuses capables de se montrer dangereuses à tout moment. Mais on a les éléments pour les battre. Ça promet un match vraiment passionnant, j’ai hâte d’y être.

                                                D’un point de vue personnel, comment te sens-tu avant ce rendez-vous ?
                                                Très bien ! Je ne suis pas stressée par l’enjeu. Au contraire, je suis vraiment impatiente, j’ai envie d’y être et de tout donner pour l’emporter.

                                                Cette saison, on sent que le niveau européen a pris une autre dimension…
                                                Le football féminin change continuellement. Il s’améliore d’année en année. Les joueuses aussi et ça fait que les compétitions sont de plus en plus compliquées à remporter. On l’a vu contre Chelsea, qui nous a posé de gros problèmes. Je m’attendais à ce que cette équipe mette de l’impact, de l’intensité, dans le plus pur style britannique, mais pas à ce qu’elle soit aussi forte techniquement.



                                                Cette évolution du football féminin rend d’autant plus beau le parcours de l’OL en coupe d’Europe…
                                                À mon arrivée, je savais que l’OL avait un effectif de grande qualité. Mais je ne m’attendais vraiment pas à voir un groupe aussi fort. Il y a des joueuses qu’on sait très fortes mais qui arrivent encore à nous impressionner aux entraînements. Il y en a plein à Lyon. Sarah (Bouhaddi) par exemple : elle a un gros niveau mais c’est impressionnant de la voir travailler comme elle le fait chaque jour. Dzsenifer (Marozsan) aussi. C’est une joueuse incroyable. D’ailleurs, elle est très fière de ses racines hongroises et on espère lui laisser un bon souvenir de Budapest.

                                                Une finale demande une intensité maximale mais avec l’approche de la Coupe du Monde, ne craignez-vous pas une blessure ?
                                                Non, je ne suis pas comme ça. Je me donnerai à fond, à 100%. Les blessures font partie du jeu et il faut donner le meilleur de soi-même, surtout en finale de la Women’s Champions League. Après, c’est sûr que je ne vais pas aller au contact et risquer une blessure si ça n’en vaut pas la peine. Le coach nous parle, il nous met dans les meilleurs conditions. Il nous pousse à nous concentrer uniquement sur nous-mêmes. C’est la meilleure chose à faire pour réussir cette finale.

                                                Une victoire samedi remplirait encore l’armoire à trophées du club…
                                                Tous les titres sont bons à prendre. Évidemment, la Champions League c’est quelque chose d’énorme mais ça n’enlève rien au plaisir de remporter les trophées nationaux. Avoir gagné la Coupe de France et le championnat, c’est très important.

                                                Tu as réussi à t’imposer et à impressionner dans un effectif de qualité. La question que l’on se pose désormais : est-ce que tu vas rester à Lyon ?
                                                (Rires) … Bien sûr que j’ai pensé à rester à Lyon ! C’est une idée plaisante mais je dois respecter mon contrat avec Seattle (ndlr Jessica Fishlock a été prêtée par Seattle jusqu’à la fin de la saison). Ce club m’a toujours respecté et je dois lui rendre la pareille. Je tient aussi à remercier l'OL. Honnêtement, je ne pensais pas jouer autant cette saison. Mais j’ai eu ma chance et j'ai pu prouver ma valeur… Je garderai un magnifique souvenir de mon passage ici. Et, sait-on jamais, peut-être que l’on se reverra un jour… »

                                                https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...e-cette-equipe
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • Féminines / UEFA Women's Champions League
                                                  Un jour, un titre. Retour sur la victoire face au PSG en 2017
                                                  Publié le 16 mai 2019 à 16:15:00 par OT



                                                  Un jour, un titre. Avant la finale de Women's Champions League de samedi face au FC Barcelone, revivez chaque jour un finale remportée par les Lyonnaises.


                                                  2017 : Un 4ème sacre dans une finale franco-française


                                                  OL – PSG : 0-0 (7-6 t.a.b.)
                                                  Dans une historique première finale franco-française, il faut encore une fois passer par la séance de tirs au but pour aller décrocher un nouveau sacre européen, à Cardiff. Après avoir vu sa vis-à-vis Katarzyna Kiedrzynek manquer sa tentative, Sarah Bouhaddi inscrit le tir au but de la victoire, offrant à l'OL son 4ème titre européen.

                                                  https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...au-psg-en-2017
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Ligue des Champions (Finale) - L'OL assume son statut

                                                    Depuis sa victoire en Coupe de France, l'OL est résolument concentré sur la finale de Ligue des Champions. Après avoir dans un premier temps axé sur la récupération, les Lyonnaises ont peaufiné notamment les aspects de ce rendez-vous face au FC Barcelone.

                                                    Séance sous la direction de Pedros et Devineau (photo OL)
                                                    Séance sous la direction de Pedros et Devineau (photo OL)



                                                    Reynald Pedros pourra compter sur tout son effectif à l'exception de Christiansen, absente déjà depuis plusieurs mois. Les incertitudes semblent levées sur Marozsan qui évoluera dans sa ville natale. Elle avait pris un coup mardi en frappant dans le ballon mais a participé à la dernière séance au Training Center. Delphine Cascarino a l’air également bien et a repris sans appréhension, après avoir manqué la finale face à Lille. Les Lyonnaises rejoignent Budapest ce vendredi matin alors que les Barcelonaises ont atterri dès jeudi soir en Hongrie.

                                                    L'expérience pour l'OL, la fougue pour le Barça

                                                    Marozsan a l'occasion d'évoluer dans sa ville natale
                                                    Marozsan a l'occasion d'évoluer dans sa ville natale


                                                    Cette finale est la première du FC Barcelone. L'équipe espagnole qui a vu le titre national lui échapper pour la troisième saison consécutive n'a plus que cette compétition pour tenter de décrocher un trophée. Il s'agit même de la première équipe espagnole qui arrive à se hisser à ce stade. Autant dire que la motivation ne manquera pas pour les Catalanes. Pour Lluís Cortés, l'entraîneur barcelonais qui a vu son contrat prolongé d'un an plus une année en option, la pression repose sur l'OL : "Ne pas avoir l'étiquette de favori ne signifie pas que nous abandonnons la victoire" avant d'ajouter : "Dans tous les matchs, c'est du 50-50. Parfois, dans les matchs, des événements imprévisibles se produisent : un rouge, un but. Parfois, vous créez un plan de jeu et un événement modifie tout". A l'OL, la Galloise arrivée en cours de saison met en exergue le côté inédit pour les Barcelonaises : "C’est leur première finale de Women’s Champions League et elles vont faire leur maximum pour l’emporter. L’OL a remporté les trois dernières, on a l’expérience pour nous mais il faudra tout donner pour aller chercher la victoire". Pour Reynald Pedros, cette situation logique ne l'inquiète pas : "On assume ce statut, en toute humilité. Ça ne m’offusque pas d’entendre dire que l’on est favoris".

                                                    Le Barça sans Hamraoui

                                                    Ligue des Champions (Finale) - L'OL assume son statut

                                                    Pour l'entraîneur lyonnais qui reconnaît les qualités de jeu du FC Barcelone : "Le Barça développe un football différent de ce que l'on a vu jusque-là. Certaines façons de jouer vous vont mieux que d’autres. L’an dernier, ça nous avait réussi. Le Barça a le même système de jeu et a quasiment les mêmes joueuses que la saison passée. Kheira (Hamraoui) leur a fait énormément de bien mais elle ne sera pas là samedi". Joueuse précieuse dans le dispositif barcelonais, la Française Kheira Hamraoui, manquera à l'appel. Celle qui évolue en sentinelle au milieu, héroïne de la demi-finale aller en ayant inscrit le seul but, ne pourra pas faire valoir sa puissance physique et son aisance technique pour soulager son équipe suite à son expulsion, pour un second avertissement lors du match retour. Amel Majri affiche un certain regret de la voir absente : "On connaît ses qualités, ça aurait été un plus pour le Barça. On va dire que c'est bien pour nous mais vue la relation que j'ai avec elle, j'aurais préféré qu'elle soit là." Lluis Cortés compte sur le reste de son groupe : "L'absence de Hamraoui est importante car elle nous apporte beaucoup, le reste de l'effectif est disponible, à l'exception des blessées déjà connues" parmi lesquelles Patri Guijarro arrêtée depuis cinq mois.

                                                    Un adversaire qui sait faire le dos rond

                                                    Avec un seul but encaissé, le FC Barcelone affiche une solidité presque à toute épreuve : "C'est une équipe qui a de la qualité sur le plan individuel et qui sait faire le dos rond quand elle est en difficulté. Elle s’est améliorée par rapport à l'année passée" relève Reynald Pedros. Un style bien différent de Chelsea, éliminé en demi-finale. "Le Barça, c’est un jeu fait de redoublement de passes, basé sur la technique. Il faudra rester vigilants. Ça sera plus un combat tactique que physique". Surtout que l'entraîneur barcelonais ne changera pas ce qui fait la force de l'équipe pour essayer de réussir une performance historique : "On aurait tort si on voulait faire différentes choses, le plus simple est le plus efficace, on a un modèle de jeu très clair et on aurait tort si on veut faire quelque chose de différent. Pour cette finale, si on voulait faire quelque chose de différent, on aurait tort."

                                                    Si l'exemple lyonnais est à suivre pour l'entraîneur barcelonais qui reconnaît l'avance prise par l'OL sur sa structure féminine : "Ils ont fait un pari très solide il y a quelques années et il est normal qu'elles aient un avantage (...) c’est peut-être la voie à suivre", tout en précisant : "Nous aimerions tous être à leur place sans oublier de faire notre chemin." Et sur une finale sèche, tout est possible pour Lluis Cortés : "Dans une finale sur un match avec tous les facteurs existants, nous avons plus d'options" et surtout sans avoir de regrets : "Nous serons heureux si tout le monde pense que nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir." A Lyon de montrer sa supériorité pour décrocher un quatrième trophée.


                                                    Le groupe lyonnais
                                                    Gardiennes : Sarah Bouhaddi, Audrey Dupupet, Lisa Weiss
                                                    Défenseures : Selma Bacha, Kadeisha Buchanan, Lucia Bronze, Griedge Mbock, Wendie Renard, Carolin Simon
                                                    Milieux : Jessica Fishlock, Amandine Henry, Eva Kouache, Saki Kumagai, Amel Majri, Dzsenifer Marozsan
                                                    Attaquantes : Delphine Cascarino, Ada Hegerberg, Florencia Soledad Jaimes, Eugénie Le Sommer, Melvine Malard, Shanice van de Sanden
                                                    Blessée : Isobel Christiansen

                                                    Le groupe barcelonais
                                                    Gardiennes : Sandra Paños, Gemma Font
                                                    Défenseures : Stephanie van der Gragt, María León, Melanie Serrano, Marta Torrejón, Leila Ouahabi, Andrea Pereira
                                                    Milieux : Vicky Losada, Gemma Gili, Mariona Caldentey, Natasa Andonova
                                                    Attaquantes : Andressa Alves, Alexia Putellas, Aitana Bonmati, Toni Duggan, Bárbara Latorre, Asisat Oshoala, Lieke Martens, Candela Andújar, Claudia Pina
                                                    Blessées : Pamela Tajonar, Patricia Guijarro
                                                    Suspendue : Kheira Hamraoui

                                                    Arbitres
                                                    Anastasia Pustovoitova (Russie) assistée d'Ekaterina Kurochkina (Russie) et Petruta Iugulescu (Roumanie). 4e arbitre : Katalin Kulcsár (Hongrie)

                                                    Vendredi 17 Mai 2019
                                                    Sebastien Duret

                                                    https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...ut_a15788.html
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X