Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Féminines / D1 Arkema
    L'OL s'impose à Reims au cours d'un match riche en symboles (3-8)
    Publié le 07 septembre 2019 à 16:08:31 par YM



    Les Lyonnaises se déplaçaient en Champagne, ce samedi après-midi, à l'occasion de la 2ème journée de D1 Arkema. Le match, les buts et les réactions seront à retrouver sur OL Play.


    LES TEMPS FORTS


    1’. Cascarino efface deux rémoises, entre dans la surface et marque d'entrée d'un tir croisé. 0-1.
    3’. Majri centre eu point de penalty pour Hegerberg qui marque en deux temps. 0-2.
    8’. Feller récupère le ballon près du rond central, s'infiltre dans le camp lyonnais et bat Bouhaddi. 1-2.
    11’. Frappe lointaine de Cayman qui s'écrase sur la transversale.
    13’. Nouvelle tentative de loin, cette fois-ci de Majri, qui échoue également sur la barre.
    20’. Coup franc excentré de Marozsan déposé sur la tête de Renard, qui marque à son tour. 1-3.
    29’. Marozsan lance Henry dans le dos de la défense, qui marque avec l'aide du poteau. 1-4.
    37’. Beau mouvement lyonnais ponctué par une frappe de Le Sommer repoussée par Tullis Joyce.
    40’. Feller profite d'une erreur défensive lyonnaise pour réduire de nouveau le score. 2-4.
    44’. Hegerberg sert Majri en retrait, laquelle ouvre son pied et envoie la balle dans la lucarne. 2-5.
    50’. David trompe Bouhaddi de la tête sur un corner. 3-5.
    77’. Centre de Cayman pour Hegerberg qui marque d'une reprise de volée. 3-6.
    81’. Parris est fauchée dans la surface. Penalty logique que transforme Majri. 3-7.
    88’. Festival de Majri sur la gauche qui centre pour la tête gagnante de Hegerberg. 3-8.
    90+4’. Le Sommer se remet dans l'axe et enroule une frappe du droit sur le poteau.


    RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

    L’OL se déplaçait à Reims pour son premier voyage de la saison et pour une première confrontation entre deux membres historiques du football français. D’un côté, le premier club du pays à avoir crée une section féminine et de l’autre, la meilleure équipe du monde, pour un duel qui a vite tourné à l’avantage de cette dernière.

    Dès le début de match, l’OL prenait en effet les devants grâce à Delphine Cascarino (1’, 0-1) et à une première réalisation d’Ada Hegerberg, pour son 200ème but sous les couleurs de l’OL (3’, 0-2). Un départ tonitruant, à peine calmé par la réduction du score de Feller (8’, 1-2), au cours duquel Janice Cayman, auteure de sa première apparition avec l’OL, trouvait la barre (11’), imitée dans la foulée par Amel Majri (13’). Par la suite, l’OL creusait l’écart par le biais de Wendie Renard (20’, 1-3) et d’Amandine Henry (29’, 1-4), toutes deux servies par la géniale Dzsenifer Marozsan, avant que la première période ne se boucle de la même manière qu’elle ne s’était lancée : dans un vent de folie, avec un nouveau but de Feller (40’, 2-4) auquel répondra Majri juste avant la pause (44’, 2-5).

    Moins emballé que le précédent, le second acte démarrait mal pour Lyon qui concédait un troisième but (50’, 3-5) dans une seule et même rencontre, du jamais vu depuis la saison 2009-2010 et une défaite à Hénin (3-1). Touchées dans leur orgueil, les joueuses de Jean-Luc Vasseur répondaient en fin de rencontre. Hegerberg trouvait encore la faille sur un service de Cayman (77’, 3-6), puis Parris obtenait un penalty que transformait Amel Majri (sp 81’, 3-7) avant que cette dernière n’offre le but du triplé à la buteuse norvégienne (88’, 3-8) pour clore les débats, malgré le poteau trouvé par Le Sommer (90+4’) juste avant le coup de sifflet final.

    De cette rencontre, il y a plusieurs choses à retenir. Du très positif, avec cette nouvelle démonstration offensive des Lyonnaises, cette première période séduisante et les premiers pas effectués au sein du monde professionnel par Manon Revelli, nouveau produit issu du centre de formation de l’OL, mais aussi du moins bon, et notamment ces instants de fébrilité défensives dont ont su profiter les Rémoises et qui n’ont pas été du goût de l’entraîneur rhodanien.


    LES RÉACTIONS

    Jean-Luc Vasseur :
    « Je regarde les trois buts encaissés. Ça fait désordre sur l’ensemble de notre prestation. On verra ça à tête reposée pour pouvoir tout analyser calmement. Ça fait un peu tâche par rapport à notre match. On doit aborder les prochains rendez-vous avec plus de motivation et de concentration mais je ne me fais aucun souci là-dessus. »

    Amel Majri : « Ça fait plaisir de rejouer et de marquer. C’est un nouveau poste. J’aime bien évoluer au cœur du jeu et je fais tout pour répondre présente. »

    Manon Revelli : « C’est incroyable. Je ne m’attendais pas à rentrer en D1. C’est énorme mais c’est passé trop vite (rires). J’espère que ça va continuer, que ce n’est que le début. Tout s’est enchaîné très vite pour moi. Si je continue à travailler, il n’y a pas de raison... Le coach m’a dit de jouer simple et mes coéquipières m’ont encouragées. »

    Amandine Henry : « On est frustrées d’avoir pris ces trois buts. Le coach nous l’a dit et on le sait : faire ce genre d’erreurs dans les gros matches se payera cash. À nous de faire plus attention pour ne pas que cela se répète. »

    Ada Hegerberg : « C’est une grande fierté d’avoir atteint cette barre des 200 buts. Je remercie mes coéquipières. C’est un grand plaisir. La concurrence est très saine avec Eugénie (Le Sommer). Les joueuses devant moi sont des légendes et ça me motive d’aller les chercher au classement des meilleures buteuses du club. »


    FEUILLE DE MATCH

    Au stade Auguste Delaune de Reims.
    D1 Arkema (J2) : Stade de Reims – OL 3-8 (2-5).
    Arbitre : Camille Soriano. Spectateurs : 3 200.

    Buts : Feller (8' et 40') et David (51') pour Reims. Cascarino (1'), Hegerberg (3', 77' et 88'), Renard (20'), Henry (29') et Majri (44' et 81') pour l'OL.
    Avertissements : Doucouré (58') à Reims. Henry (65') à l'OL.

    Stade de Reims : Tullis Joyce - Doucouré, Kravets, Spinelli (cap.), Simon (Gomes, 84') - David, Corboz (Joly, 74'), Philippe - Herrera, Feller, Roux (Romanenko, 66'). Entraîneur : Amandine Miquel.
    OL : Bouhaddi – Bronze (Revelli, 84'), Renard (cap.), Mbock, Cayman - Marozsan (Kumagai, 82'), Henry, Majri - Cascarino (Parris, 72'), Hegerberg, Le Sommer. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...s-ol-2019-2020
    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Féminines /
      Ryazan - OL : Un groupe de 19 joueuses pour l'UWCL
      Publié le 09 septembre 2019 à 12:08:00 par FH



      Jean-Luc Vasseur a retenu 19 joueuses pour le déplacement à Ryazan (mercredi 14h00), pour le compte des 1/16 de finale aller de la Women's Champions League.


      Jean-Luc Vasseur a dévoilé le groupe des 19 joueuses retenues pour le déplacement à Ryazan, en Russie, en 1/16 de finale aller de Women's Champions League. Alex Greenwood, Shanice van de Sanden, Selma Bacha et Sally Julini, ne seront pas du voyage. Absentes à Reims, Katriina Talaslahti et Jessica Silva rejoignent le groupe.

      Gardiennes : Bouhaddi, Weiss, Talaslahti
      Défenseures : Bronze, Buchanan, Cayman, Mbock, Renard,
      Milieux : Christiansen, Henry, Kumagai, Majri, Marozsan
      Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Laurent, Le Sommer, Parris, Silva

      https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...de-19-joueuses
      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Club /
        Communiqué de presse
        Publié le 09 septembre 2019 à 18:35:41 par KR




        L’Olympique Lyonnais a pris connaissance avec satisfaction de la décision du Tribunal de Grande Instance de Lyon qui a débouté l’ancienne pensionnaire de son centre de formation féminin de sa demande de réintégration fondée sur une prétendue discrimination Homme-Femme.


        L’Olympique Lyonnais réaffirme fortement et solennellement son engagement d’éduquer et former des jeunes à la pratique du football en refusant et luttant contre toutes formes de discrimination. L’Olympique Lyonnais respecte et a toujours respecté scrupuleusement toutes les réglementations en vigueur et tient également à souligner son engagement dans le sport et dans le football féminin en particulier.

        L’Olympique Lyonnais est depuis longtemps un précurseur dans les domaines de la diversité, de l'inclusion et de la parité.

        https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...ique-de-presse
        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Féminines / Women's Chamions League
          Jean-Luc Vasseur : "Nous sommes l’équipe à battre"
          Publié le 09 septembre 2019 à 17:07:00 par FH



          Jean-Luc Vasseur et Janice Cayman se sont présentés face aux médias en marge du seizième de finale de la Women's Champions League face à Ryazan, ce mercredi à 14h. Match diffusé en exclusivité sur OLTV.


          État de forme

          Alex Greenwood est trop juste et Shanice Van de Sanden à une grosse blessure donc nous sommes dans un protocole de soin.

          La Women’s Champions League
          L’important est de gagner. Nous sommes humbles. C’est une compétition très dure. Il faut être vigilants, prendre les matches comme ils viennent. Nous avons une grosse envie de la remporter. La concurrence est de plus en plus rude. Les clubs anglais mettent des gros moyens. Il faut maintenir une certaine avance. Nous sommes l’équipe à battre. Il faut avoir la capacité de résister et de remporter la victoire. Il faut être prêt à chaque fois.

          Ryazan
          C‘est un jeu rugueux. On ne peut pas vraiment évaluer le niveau des équipes russes. Il n’y a que 8 clubs. Nous y allons avec beaucoup de vigilance. Nous avons la volonté de bien démarrer la compétition et de prendre les rencontres une part une. Nous partons demain pour la Russie et nous mettrons en place l’équipe qui jouera après l’entrainement.

          Gestion de l’effectif
          Nous avons des postes avec une grosse concurrence. Il faut accompagner les joueuses. Nous avons beaucoup de matches à jouer. C’est à moi de faire les choix et les filles le comprennent très bien. La priorité est de gagner. Janice Cayman peut jouer à différents postes. Elle a parfaitement répondu à ce que j’attendais d’elle. C’est une joueuse internationale qui peut évoluer à droite comme à gauche. Elle s’adapte très bien.



          Ses premiers pas
          J’ai eu un temps d’adaptation et maintenant, je me sens très bien. Je n’étais pas effrayée de rejoindre un tel effectif. C’est un gros défi et j’aime sortir de ma zone de confort. Ce sont toutes des championnes et j’apprends tous les jours. Lyon est l’un des meilleurs clubs du monde. Je suis polyvalente, mais c’est au coach de décider. Je suis là pour répondre aux besoins.

          Jouer la Women’s Champions League
          Cela me fait très plaisir. L’OL a un très beau palmarès. Les filles en veulent et souhaitent gagner toutes les rencontres. J’aime cet état d’esprit. C’est une très belle compétition. J’aime jouer des matches de haut niveau contre des clubs étrangers. Chaque match est un plaisir.

          https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-janice-cayman
          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire



          • Groupama OL Training Center

            Discriminations à l'OL : le club relaxé, la jeune fille va faire appel
            10 septembre 2019 A 09:56 - par Justin Boche

            La jeune fille qui demandait d'être réintégrée au centre de formation de l'Olympique lyonnais après avoir été écartée en 2018 a été déboutée ce lundi à Lyon. Sa famille a décidé de faire appel et continue de pointer du doigt des “discriminations entre homme et femme” au sein de la formation du football français.


            Dans une décision rendue ce lundi, le tribunal de grande instance de Lyon a rejeté une ancienne joueuse du centre de formation de l'Olympique lyonnais qui demandait sa réintégration. Écartée en 2018, la jeune fille estimait avoir été sanctionnée pour avoir dénoncé des faits d'abus sexuel d'un formateur du club. De son côté, le club a mis en avant des arguments sportifs et de niveau de jeu pour justifier sa décision. Des arguments qui ont été repris par le juge ce lundi pour débouter la jeune joueuse. L'avocat de cette dernière, maître Slim Ben Achour, dénonçait aussi le non-respect de la loi française par le club. Dans le football français, là où les hommes disposent de convention de formation sur deux ou trois ans comme le prévoit le code du sport, les femmes n'en bénéficient pas. “Pourtant ces conventions existent pour les femmes dans d'autres sports comme le basket ou le volley, mais pas le football”, déplore l'avocat de la joueuse.

            Le club assure respecter les règles de la LFP qui selon lui, instaure non pas “une discrimination”, mais une “différence de traitement”. Là encore, la justice a suivi ce raisonnement dans l'arrêt rendu lundi. “Il n'appartient pas au juge des référés de statuer sur ce “vide juridique” dans ce domaine puisqu’il ne peut apprécier la légalité des normes fixées par la Fédération française de football et la Ligue française de football professionnel par rapport au bloc de constitutionnalité et aux normes supérieures qui prônent la non-discrimination entre femme et homme”, écrivent les juges dans leur décision.

            Un argument “incroyable” critique Slim Ben Achour : “le juge reconnaît qu'il y a un problème, mais ne répond pas. Mais surtout, il ne respecte pas la hiérarchie des normes. Le code du sport impose qu'il y ait une convention de formation et ce code est supérieur aux chartes prises par la LFP”.

            De son côté, l'Olympique lyonnais a déclaré avoir “pris connaissance avec satisfaction de la décision du Tribunal de Grande Instance de Lyon”. “L’Olympique Lyonnais réaffirme fortement et solennellement son engagement d’éduquer et former des jeunes à la pratique du football en refusant et luttant contre toutes formes de discrimination. L’Olympique Lyonnais respecte et a toujours respecté scrupuleusement toutes les réglementations en vigueur et tient également à souligner son engagement dans le sport et dans le football féminin en particulier”, a assuré l'OL dans un communiqué. D'après Le Progrès, Joseph Aguera, l'avocat de l'OL a déclaré que “si la Ligue change ses règles [le club] s'adaptera le jour même”.

            Mais l’affaire ne devrait pas s’arrêter là puisque selon nos informations, la famille de la joueuse va faire appel. De plus, comme nous l'écrivions en juillet, le défenseur des droits a ouvert une enquête sur ces faits. Enquête qui, toujours selon nos informations, est toujours en cours.

            https://www.lyoncapitale.fr/justice/...a-faire-appel/
            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Avant Riazan – OL féminin : « On ne prendra pas trois buts à chaque match »
              Par Hugo Hélin - Publié le : 10 septembre 2019



              FÉMININES. L’OL masculin n’est pas le seul à avoir changé d’entraîneur cet été. Jean-Luc Vasseur a ainsi pris la tête de la section féminine de l’Olympique Lyonnais et s’apprête à découvrir ce mercredi en Russie la Ligue des Champions pour son troisième match officiel. Le premier coach à avoir dirigé une équipe en Ligue 1 masculine (avec Reims en 2014/15) et en Division 1 féminine tentera de poursuivre des débuts lyonnais jusqu’ici parfaits. À une exception près : les trois buts encaissés à Reims samedi dernier (victoire 3-8), du jamais-vu pour l’OL féminin depuis le 15 novembre 2009 et une défaite 3-1 à Hénin-Beaumont.
              > Riazan-OL, ce mercredi à 14h00 heure française (en direct sur OLTV)



              Une première depuis dix ans pas totalement anecdotique dans un club qui vise l’excellence et qui a remporté les quatre dernières éditions de la Ligue des Champions. Et une première depuis dix ans qui peut illustrer le déséquilibre offensif de l’équipe de Vasseur jusqu’ici. L’OL a ainsi été aligné lors des deux premières journées de D1 dans ce qui était officiellement (en tout cas selon la chaîne du club) un 4-3-3 avec une joueuse offensive incongrue en position de relayeuse (Eugénie Le Sommer contre l’OM, Amel Majri à Reims), mais pouvait aussi se lire comme un 4-4-2 à plat avec Dzsenifer Marozsán aux côtés d’Amandine Henry et Le Sommer en soutien d’Ada Hegerberg devant. Voire, de façon plus réaliste, un 4-1-5 avec Henry seule à la récupération et cinq joueuses libres devant elle.


              Les compos contre l’OM (à gauche) et à Reims (à droite) / Captures d’écran OLTV

              Un déséquilibre offensif qui n’est toutefois pas la seule cause des buts encaissés. La perte de balle lyonnaise au milieu de terrain permet certes à Naomie Feller et à deux Rémoises d’arriver lancées face à Henry et aux deux défenseuses centrales de l’OL, mais l’internationale U19 sait ensuite changer de rythme pour éliminer (trop facilement) la numéro 6 lyonnaise et Hegerberg (revenue à toute allure). La tergiversation de la charnière centrale avant que Wendie Renard ne se fasse chiper le ballon en position de dernière défenseuse est en partie due au manque de solutions disponibles à proximité, mais aussi au pressing lancé ultra-rapidement par Fueller. Le troisième but vient lui d’un mauvais marquage sur corner couplé à une sortie trop timide de Sarah Bouhaddi. Pas encore de quoi inquiéter Vasseur.

              « Les joueuses étaient vexées. On l’était tous un peu. »

              « C’est un accident. C’est vrai que les trois buts font un peu tache, parce que j’ai bien compris que ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé. Mais il faut voir comment ça s’est passé, et moi je vais vraiment mettre ça sur le coup d’un accident », a ainsi dédramatisé le coach de l’OL féminin en conférence de presse avant le déplacement en Russie. « Les filles ont déjà montré un autre visage sur l’aspect défensif. On avait fait trois matchs auparavant, contre de sacrées équipes comme l’Atlético ou le [North Carolina] Courage [en International Champions Cup, une compétition amicale remportée par l’OL cet été], une des meilleures équipes du monde, et on avait fait des clean sheets. Il y a eu un petit couac, mais il ne faut pas rester là-dessus. »

              D’autant que le déséquilibre offensif est loin d’être un problème, en tout cas en attendant les matchs qui comptent vraiment. L’OL devrait en effet dominer outrageusement 80% (au bas mot) de ses rencontres cette saison, et accumuler les talents offensifs devant le but adverse tout en comptant sur des individualités défensives tout aussi talentueuses pour couper les rares contre-attaques permettra de toute façon aux Lyonnaises d’instaurer un rapport de force qu’elles ne perdront pas. Et pour les 20% de rencontres restantes, Vasseur a tout le temps de poursuivre ses expérimentations. Même s’il avoue ne pas signer pour faire les 3-8 tous les week-ends : « Les joueuses étaient vexées. On l’était tous un peu. On ne prendra pas trois buts à chaque match. » Une fois tous les dix ans, c’est largement suffisant.


              Hugo Hélin
              (Photo Damien LG / OL)

              http://www.leliberolyon.fr/riazan-ol...ue-match/82736
              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Féminines / UEFA Women's Champions League
                UWCL : Les Lyonnaises sont arrivées en Russie
                Publié le 10 septembre 2019 à 18:12:00 par OT



                Les Lyonnaises sont arrivées sur le sol russe lundi soir, pour y défier Ryazan en 1/16 de finale aller de Women's Champions League.


                Après un dernier entraînement matinal au Groupama OL Training Center, les 19 joueuses retenues par Jean-Luc Vasseur ont pris la direction de la Russie lundi après-midi. La délégation lyonnaise a pris place dans un vol privé d'un peu plus de 4 heures pour se poser à l'aéroport de Moscou Domodedovo à 19h15 heure locale (18h15 en France). Les Lyonnaises ont dormi à Moscou avant de rejoindre Ryazan en car, mardi matin, où elles effectueront leur séance de veille de match à 14h00.

                "La bonne nouvelle, c'est qu'il ne fait pas plus froid qu'en France, s'est réjouie Eugénie Le Sommer. On était venues en Russie au mois de novembre il y a quelques années, les températures n'étaient pas les mêmes. Notre aventure débute ici, on est contentes de retrouver cette compétition."

                https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...vees-en-russie
                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Féminines / UEFA Women's Champions League
                  Entrée en lice des championnes d'Europe à Ryazan (mercredi 14h00, direct OLTV et OLPlay)
                  Publié le 11 septembre 2019 à 06:00:00 par OT



                  L'équipe féminine de l'OL fait son grand retour en Women's Champions League chez les Russes de Ryazan, mercredi, pour le compte des 1/16 de finale aller.


                  Elles ont quitté la compétition le 18 mai dernier, à Budapest, en grandes championnes, après un succès écrasant 4-1 en finale face au FC Barcelone. Elles la retrouvent mercredi sur le terrain des Russes de Ryazan, en 1/16 de finale aller. Cette Women's Champions League que les Lyonnaises ont remporté 4 fois de suite, 6 au total, sera encore l'objectif principal cette saison. Et même si la concurrence se renforce chaque saison, même si les plus grands clubs se sont mis au football féminin, cela semble pousser cette incroyable équipe lyonnaise au-delà de ses propres limites.

                  En 2010-2011, saison de son premier sacre européen, l'OL était déjà passé par la Russie en éliminant Rossiyanka en 1/8 de finale (6-1, 5-0) puis Zvezda en 1/4 de finale (0-0, 1-0). Les Lyonnaises avaient aussi sorti Zorkiy en 1/8 de finale de la saison 2012-2013 (9-0, 2-0). Les coéquipières de Wendie Renard s'apprêtent donc à affronter un nouveau club russe, Ryazan, champion de Russie en titre mais mal en point cette saison. Actuel 4ème à 22 points du leader le CSKA Moscou, après 16 journées, Ryazan va tenter de sauver sa saison en Coupe de Russie, avec une 1/2 finale retour à jouer chez le Locomotiv le 12 octobre (0-0 à l'aller).

                  De leur côté, les joueuses de Jean-Luc Vasseur voudront déjà prendre une sérieuse option sur la qualification pour les 1/8 de finale avant le match retour du 25 septembre, qui interviendra au coeur d'une série de 6 matches en 21 jours et juste après le Trophée des Championnes face au PSG. L'objectif sera aussi sans doute de se montrer plus solide défensivement après la large victoire 8-3 ramenée de Reims samedi.

                  https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...oltv-et-olplay
                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Féminines / UWCL
                    Ryazan - OL : un score fleuve et un record pour Ada Hegerberg en UWCL (0-9)
                    Publié le 11 septembre 2019 à 16:29:00 par FH/YM



                    Les Lyonnaises ont parfaitement débuté leur campagne européenne, ce mercredi, en écrasant Ryazan (0-9) à l'occasion des seizièmes de finale de la Women's Champions League. Le match, les buts et les réactions seront à retrouver sur OL Play.


                    LES TEMPS FORTS


                    12’. Penalty obtenu par l'OL. Marozsan le transforme en ouvrant bien son pied. 0-1.
                    27’. Majri trouve la barre, Hegerberg a bien suivi et pousse le ballon au fond des filets. 0-2.
                    32’. Centre de Marozsan pour la tête de Renard, qui triple la mise. 0-3.
                    37’. Marozsan trouve cette fois-ci Henry, qui dévie la balle dans les cages russes. 0-4.
                    39’. Hegerberg s'offre un doublé en étant à la réception d'un centre de Bronze. 0-5.
                    69’. Triplé pour Hegerberg, qui transforme un penalty qu'elle avait elle-même obtenu. 0-6.
                    77’. Marozsan se joue d'une adversaire et sert Renard au second poteau, qui marque de la tête. 0-7.
                    79’. Au tour de Majri de transformer un penalty, du gauche, en pleine lucarne. 0-8.
                    90’. Centre de Cascarino repoussé par Shirokova, Renard reprend et marque d'une reprise du gauche. 0-9.




                    RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

                    Après un gros match à Reims, remporté (3-8), les Lyonnaise enchaînent déjà avec les seizièmes de finale de la Women’s Champions League. Pour sa première rencontre sur le banc de l’OL dans cette compétition, Jean-Luc Vasseur affronte une équipe de Ryazan largement abordable. La différence technique est indéniable et le match se dirige rapidement vers une attaque-défense. Moins de dix minutes se sont écoulées et les vagues lyonnaises s’abattent déjà sur le but adverse. Les nombreuses offensives sont vite récompensées avec l’obtention d’un penalty et Dzsenifer Marozsan ouvre le score avant le premier quart d’heure de jeu. Bien en place avec un pressing très haut, l’OL oblige les Russes à dégager le peu de ballon qu’elles touchent, et permet une récupération presque instantanée.

                    Malgré un score sans appel à la mi-temps (0-5) et une maîtrise totale du sujet, les Fenottes manquent de réalisme. Tandis que Janice Cayman, en faux-pied, a du mal à se montrer dangereuse, Lucy Bronze est très active sur son côté et n’hésite pas à se projeter. L’anglaise adresse même de beaux centres qui se transforment parfois en passe décisive. Complètement absent offensivement, Ryazan se fait punir. En fin de première période, le score aurait pu être encore plus lourd qu’il ne l’est déjà, mais Shirokova réalise deux très belles parades.



                    Au retour des vestiaires, les Russes reviennent avec de bonnes intentions et un changement. Elles parviennent davantage à mettre le pied sur le ballon, sans jamais se montrer inquiétante pour autant.

                    Face au calendrier chargé qui l’attend, Jean-Luc Vasseur effectue des choix tactiques avec l’entrée en jeu de Delphine Cascarino. L’internationale française vient se positionner sur le côté gauche. Amel Majri, quant à elle, descend d’un cran et prend la place d’Amandine Henry au milieu de terrain.

                    Plus tard, après un beau mouvement, Ada Hegerberg s’offre un penalty sur un tacle dangereux de la gardienne. La Norvégienne transforme elle-même le coup de pied arrêté qu'elle a provoqué en plaçant son ballon au pied du montant gauche. Le premier Ballon d’Or féminin rejoint Camille Abily avec 43 buts en Women’s Champions League sous le maillot de l'OL et devient même la troisième meilleure buteuse de la compétition. La fin de match reste dans la même lignée avec une domination constante. Face à une équipe rugueuse, les Lyonnaises ont affiché leur visage de compétitrices et ont respecté leurs adversaires en jouant leur meilleur football. Malgré un terrain en mauvais état, les joueuses ont fait parler leur qualité technique.


                    LES RÉACTIONS

                    Jean-Luc Vasseur, entraîneur de l'OL :
                    « Nous préparons tous les matches de la même manière. Nous avons été très professionnels. Nous avons basé ce match sur le travail d’équipe et cela a été très bien réalisé avec des filles sérieuses et investies tout en respectant les rôles de chacune. Le sérieux des filles nous a permis de faire tourner l’effectif. Chaque match est important, nous nous projetons sur le prochain match et sur le retour. »

                    Ada Hegerberg, auteure d'un triplé : « C’est un bon sentiment pour tout le monde. Cela nous avait manqué de jouer la Women’s Champions League et de marquer des buts. Je suis contente d’avoir débuté la compétition. Je m’attends à une grande saison. Je prends beaucoup de plaisir et c’est pour cela que l’on joue. Je me suis beaucoup préparé alors je profite. Nous sommes prêtes pour attaquer les prochains matchs. Il y a beaucoup d’échéances à venir. Eure au même nombre de buts qu’une légende comme Camille Abily est très bien. Cela me motive pour continuer à aller encore plus loin. Je suis compétitrice et cela fait du bien personnellement et pour l’équipe. »


                    FEUILLE DE MATCH

                    Au CSK YSC Stadium de Ryazan.
                    Women's Champions League (1/16) : Ryazan – OL 0-9 (0-5).
                    Arbitre : Elvira Nurmustafina. Spectateurs : 2000.

                    Buts : Marozsan (sp 12'), Hegerberg (27', 39' et sp 69'), Renard (32', 77' et 90'), Henry (37') et Majri (sp 79') pour l'OL.
                    Avertissements : Eremeeva (11'), Lazarevic (37') et Turieva (90+2') à Ryazan.
                    Expulsion : aucune.

                    Ryazan : Shirokova - Kipyatkova (Osipova, 46'), Mollayeva, Mashkova, Eremeeva - Sinyatina (cap.) - Lazarevic, Turieva, Perepechina (Fetisova, 87'), Chichkala (Zavadkina, 80') - Vukovic. Entraîneur : Konstantin Klimashin.
                    OL : Bouhaddi – Bronze (Buchanan, 63'), Renard (cap.), Mbock, Cayman - Henry (Cascarino, 58'), Kumagai, Marozsan - Parris, Hegerberg (Silva, 74'), Majri. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.

                    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...zan-ol-le-live
                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Ligue des Champions - L'OL écrase RYAZAN

                      Pour son entrée dans la compétition, les Lyonnaises ont déroulé sur le terrain du champion russe avec une écrasante victoire 9-0.


                      Ligue des Champions - L'OL écrase RYAZAN


                      Les Lyonnaises s'étaient mises dans les meilleures dispositions en se déplaçant dès lundi en Russie avec une escale d'une nuit à Moscou avant de rallier en car Ryazan hier matin. Sur un terrain difficile dont elles avaient pu appréhender l'état lors de la séance de la veille, les partenaires de Wendie Renard n'ont pas mis longtemps à trouver leurs marques.

                      Pour ce match, Jean-Luc Vasseur choisissait de reconduitre la défense malgré les trois buts encaissés à Reims au contraire du milieu où Kumagai évoluait en milieu défensive. Autre changement, Le Sommer était sur le banc laissant l'attaque à Hegerberg alimentée dans les couloirs par Majri et Parris, avec le soutien de Marozsan. Ce positionnement très offensif a rapidement porté ses fruits avec une équipe russe acculée devant son but.

                      Trois penalties sifflés

                      Une pression qui entraîna trois penalties sifflés en faveur des Lyonnaises et réussis par autant de joueuses différentes. Marozsan, Hegerberg et enfin Majri ! Les Lyonnaises ont aussi aisément compté sur les apports offensifs des latérales à l'image de Bronze à droite qui fut à l'origine des deuxième et cinquième buts conclus par Hegerberg. Cayman de l'autre côté aurait pu finir buteuse sans un arrêt à bout portant de la gardienne (45e). Toujours indispensable par ses qualités de passe, Marozsan permettait aussi à Renard par deux fois et Henry de marquer de la tête. Renard d'une reprise rageuse en fin de match finissait le travail pour une victoire 0-9.

                      Pour l'anecdote, Hegerberg a porté son total à 47 buts européens et se retrouve dans le trio de la compétition à quatre unités du record de Anja Mittag qui devrait tomber cette saison.

                      Dans deux semaines, le coach lyonnais aura l'occasion de faire tourner son effectif quelques jours après le trophée des Championnes.


                      Ligue des Champions - 16e de finale aller
                      Mercredi 11 septembre 2019
                      - 15h00 locales (14h00 françaises)
                      RYAZAN VDV (RUS) - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-9 (0-5)
                      Temps chaud (25°C) - Terrain bosselé
                      Ryazan (CSK YSC Stadium)
                      Spectateurs : 500 environ
                      Arbitres : Elvira Nurmustafina (Kazakhstan) assistée de Elena Alistratova (Kazakhstan) et Nargis Magau (Kazakhstan). 4e arbitre : Volha Tsiareshka (Belarus)

                      Buts :
                      0-1 Dzsenifer MAROZSAN 12 s.p.
                      (Main dans la surface de Mashkova suite à une frappe de Parris. Marozsan frappe le penalty en ouvrant son pied droit pour prendre la gardienne à contre-pied)
                      0-2 Ada HEGERBERG 27' (Bronze sur la droite délivre un centre prolongé de la tête par Hegerberg sur Majri au second poteau qui place une reprise en cloche du gauche qui vient rebondir sur la barre puis est repris à la retombée juste devant la ligne par Hegerberg qui tend sa jambe droite)
                      0-3 Wendie RENARD 31' (Marozsan sur la droite ajuste un centre pour Renard à 6 m qui saute plus haut et ajuste une tête au qui retombe au premier poteau)
                      0-4 Amandine HENRY 37' (Coup franc excentré à gauche tiré rentrant du droit par Marozsan et effleuré de la tête par Henry au premier poteau à 6 m qui envoie le ballon dans le petit filet gauche)
                      0-5 Ada HEGERBERG 38' (Centre de Bronze depuis la droite repris du gauche par Hegerberg de la jambe gauche en opposition plein axe à 6 m)
                      0-6 Ada HEGERBERG 69' s.p. (Faute de la gardienne Shirokova qui déséquilibre Hegerberg d'un tacle à la limite de la surface. Hegerberg du plat du pied droit place le ballon au ras du poteau droit)
                      0-7 Wendie RENARD 77' (Action Marozsan - Jéssica Silva côté droit, Marozsan entre dans la surface, feinte son adversaire et dépose le ballon au second poteau pour Renard qui place une reprise de la tête en force à l'angle des 5,5m)
                      0-8 Amel MAJRI 78' s.p. (Main de Mashkova sur un ballon de Majri. Majri le frappe du gauche dans la lucarne gauche de la gardienne)
                      0-9 Wendie RENARD 90' (Suite à un corner côté droit de Marozsan, le ballon arrive côté gauche, Cascarino déborde et centre devant le but, la gardienne boxe au premier poteau sur Renard qui reprend d'une volée du gauche de 7 m)

                      Avertissements : Kristina Mashkova 11', Aleksandra Lazarevic 36', Asya Turieva 90+2' pour Ryazan

                      Ryazan : 81-Margarita Shirokova ; 17-Lyubov Kipyatkova (70-Natalia Osipova 46'), 74-Male Mollayeva, 14-Kristina Mashkova, 7-Oksana Eremeeva ; 26-Anna Sinyutina (cap.) ; 23-Aleksandra Lazarevic, 11-Asya Turieva, 32-Natalia Perepechina (19-Anastasiya Fetisova 88'), 9-Kristina Chichkala (10-Ekaterina Zavadkina 79') ; 90-Marija Vukovic. Entr.: Konstantin Klimashin
                      Non utilisées : 1-Maria Zhamanakova, 8-Maria Oldenburger, 29-Vusala Seyfatdinova, 77-Viktoria Solina
                      Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Lucia Bronze (21-Kadeisha Buchanan 63'), 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 23-Janice Cayman ; 6-Amandine Henry (20-Delphine Cascarino 58'), 5-Saki Kumagai, 10-Dzsenifer Marozsan ; 17-Nikita Parris, 14-Ada Hegerberg (19-Jéssica Silva 74'), 7-Amel Majri. Entr.: Jean-Luc Vasseur
                      Non utilisées : 1-Lisa Weiss, 8-Isobel Christiansen, 9-Eugénie Le Sommer, 27-Emelyne Laurent

                      Mercredi 11 Septembre 2019
                      Sebastien Duret

                      https://www.footofeminin.fr/Ligue-de...AN_a16178.html
                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Féminines / Communiqué
                        Emelyne Laurent prolonge de deux saisons avec l’OL et part en prêt à Bordeaux
                        Publié le 13 septembre 2019 à 14:00:00 par



                        Emelyne Laurent a prolongé aujourd’hui son contrat de deux ans avec l’Olympique Lyonnais et est prêtée aux Girondins de Bordeaux.


                        L’attaquante et internationale française Emelyne Laurent a prolongé son contrat pour deux saisons supplémentaires avec l’OL et est désormais liée au club jusqu’au 30 juin 2022. Prêtée dès aujourd’hui aux Girondins de Bordeaux pour une saison, la joueuse va pouvoir acquérir du temps de jeu dans un club qui se classe actuellement 3ème de la D1 Arkema.

                        https://www.ol.fr/fr-fr/contents/Art...melyne-laurent
                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Féminines / D1 Arkema
                          OL - Fleury : un groupe de 18 joueuses pour la D1 Arkema
                          Publié le 14 septembre 2019 à 13:10:00 par FH



                          Jean-Luc Vasseur a retenu 18 joueuses pour la réception de Fleury au GOLTC (dimanche, 16h30), pour le compte de la troisième journée de D1 Arkema


                          Jean-Luc Vasseur a dévoilé le groupe des 18 joueuses retenues pour la réception de Fleury, au Groupama OL Training Center, pour le compte de la troisième journée de D1 Arkema. Encore aux soins, Alex Greenwood, Shanice van de Sanden, Selma Bacha et Sally Julini, ne sont pas dans le groupe. Convoquée en UWCL, Katriina Talaslahti sort du groupe. Jessica Silva est bien présente et Manon Revelli fait son apparition.

                          Gardiennes : Bouhaddi, Weiss
                          Défenseures : Bronze, Buchanan, Cayman, Mbock, Renard, Revelli
                          Milieux : Christiansen, Henry, Kumagai, Majri, Marozsan
                          Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Le Sommer, Parris, Silva


                          https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...roupe-convoque
                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Féminines / D1 Arkema
                            Enchaîner face à Fleury (dimanche 16h30)
                            Publié le 15 septembre 2019 à 06:00:00 par OT



                            L'OL accueille Fleury au Groupama OL Training Center, dimanche (16h30), pour le compte de la 3ème journée de D1 Arkema.


                            En plein cœur d'une période de 6 matches en 21 jours, l'OL reçoit Fleury dans la chaleur du Groupama OL Training Center, dimanche (16h30). Rentrées mercredi soir de Ryazan, en Russie, où elles se sont imposées 9-0 en 1/16 de finale aller de la Women's Champions League, les Lyonnaises retrouvent la D1 Arkema avec l'objectif de décrocher un troisième succès de rang. Et ce, à une semaine de retrouver le PSG à Guingamp pour le premier Trophée des Championnes.

                            En ce début de saison, les joueuses de Jean-Luc Vasseur marquent beaucoup de buts. Déjà 23 en 3 matches avec les succès 6-0 et 8-3 contre les promus Marseille et Reims. Fleury, qui s'est incliné 4-1 à Bordeaux et 3-1 contre Montpellier, est donc prévenu. Depuis la semaine dernière, le club de l'Essonne peut compter sur le renfort de la jeune attaquante lyonnaise Melvine Malard, prêtée par l'OL jusqu'à la fin de la saison.

                            Pendant que le PSG recevra Dijon et alors que Bordeaux a confirmé ses ambitions en s'imposant 1-0 contre Montpellier, l'OL doit poursuivre son sans-faute pour rester en haut de l'affiche. Si elle joue, Amel Majri fêtera ce dimanche sa 200ème apparition sous le maillot de son club formateur.

                            https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...dimanche-16h30
                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Féminines / D1 Arkema
                              OL - Fleury 91 : Une nouvelle démonstration de l'OL qui prend la tête du championnat (6-0)
                              Publié le 15 septembre 2019 à 18:19:59 par MM



                              Les Lyonnaises recevaient Fleury 91, ce dimanche après-midi, au Groupama Training Center, à l'occasion de la 3ème journée de D1 Arkema. Le match, les buts et les réactions seront à retrouver sur OL Play.


                              LES TEMPS FORTS


                              10’ : But de Marozsan ! Sur un centre en retrait de Majri, Marozsan glisse le ballon dans le petit filet. 1-0
                              32’ : But de Le Sommer ! Après une percée de Majri dans la surface, la ballon revient sur Le Sommer qui prend la gardienne de Fleury à contre-pied. 2-0
                              39’ : But de Marozsan ! Sur un superbe coup franc aux 20 mètres, Marozsan trouve le petit filet. 3-0
                              51’ : But de Le Sommer ! Lancée en profondeur, Hegerberg centre pour Le Sommer qui finit parfaitement l’action. 4-0
                              56’ : But de Mbock ! Après un cafouillage dans la surface, le ballon revient sur Mbock qui tire sous la barre. 5-0
                              66’ : Tête de Hegerberg sur une remise de Renard qui termine sur la barre transversale.
                              75’ : But de Christiansen ! Un nouveau caviar délivré par Hegerberg pour Christiansen qui finit parfaitement d'un tir à ras de terre. 6-0


                              RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

                              Après leur large victoire cette semaine en seizième de finale de la Women’s Champions League (9-0) face aux russes de Ryazan, les Lyonnaises retrouvent la D1 Arkema ce dimanche après-midi, au Groupama Training Center. Les joueuses de Jean-Luc Vasseur ont parfaitement entamé la saison avec deux claques infligées face à Marseille (6-0) et face à Reims (8-3) le week-end dernier. L’OL débute idéalement la rencontre en étant positionné très haut sur le terrain et en infligeant une domination totale à leur adversaire du jour. Les Lyonnaises sont logiquement récompensées dès la 9ème minute après une superbe action collective conclue par Dzsenifer Marozsan. Mais les coéquipières d’Eugénie Le Sommer ne s’arrêtent pas là et étouffent littéralement les Essonniennes qui ne trouvent pas la moindre solution offensive. L’attaquante lyonnaise parvient même à doubler la mise à la demi-heure de jeu en reprenant en première intention un ballon dans la surface de réparation. Quelques minutes plus tard, à la suite d’une faute aux 20 mètres des joueuses de Fleury 91, Dzsenifer Marozsan inscrit un magnifique coup franc qui va se loger dans le petit filet de la gardienne de Fleury.

                              Dans le second acte, les Lyonnaises ne se relâchent pas et continuent d’étouffer leur adversaire du jour en se positionnant très hautes sur le terrain. Cette oppression permet à Eugénie Le Sommer d’y aller, elle aussi, de son doublé, à la suite d’un magnifique service d’Ada Hegerberg. Les joueuses de Fleury n’y sont plus du tout et encaissent un cinquième but peu avant l'heure de jeu à la suite d’un ballon mal dégagé par la défense ; Griedge Mbock en profite pour fusiller à bout portant la gardienne de Fleury avec une frappe sous la barre. Le collectif lyonnais est très bien huilé à l’image d’Ada Hegerberg qui distille une nouvelle passe décisive à la 75ème minute pour le retour gagnant d’Izzy Christiansen.

                              Une troisième journée de D1 Arkema et un troisième festival offensif pour les joueuses de Jean-Luc Vasseur qui n’en finissent plus de marquer. Cependant, les trois buts encaissés à Reims le week-end dernier avaient noirci le tableau des Lyonnaises qui ont su rectifier le tir aujourd’hui avec une prestation parfaite, que ce soit offensivement ou défensivement. Cette victoire au Groupama Training Center vient confirmer le début de saison plus que convaincant des coéquipières de Wendie Renard.


                              LES RÉACTIONS

                              Dzsenifer Marozsan :
                              « C’était important pour nous de bien préparer le match de samedi face au PSG. Bravo à l’équipe qui s’est montrée sérieuse. On est bien ensemble, on joue bien ensemble, on travaille bien ensemble à l’entraînement. C’est comme ça qu'on gagne les matches. Il faut bien récupérer pour préparer le match de samedi. »

                              Amandine Henry : « Il y aura toujours des choses à corriger mais pour l’instant on est satisfaites. Aujourd’hui on n’a pas pris de buts et on en a mis 6 : cela met le plein de confiance. »

                              Griedge Mbock : « On joue au football pour jouer ce genre de match (PSG). On va récupérer pour bien préparer ce match à Guingamp. Cela me fait plaisir d’aller jouer chez moi. »

                              Eugénie Le Sommer : « On a maitrisé le match de bout en bout, c’est positif. On prend du plaisir, on essaye de trouver des automatismes. On a beaucoup de variantes dans notre jeu. On est dangereuses dans tous les domaines, c’est important. Samedi, c’est un nouveau trophée à aller chercher. »

                              Izzy Christiansen : « C’est une très belle journée pour moi aujourd’hui avec ce retour et ce but. Cela a été long. Je remercie mes partenaires qui ont toujours été là pour moi. Je suis contente qu’il y ait quatre joueuses anglaises dans le vestiaire, c’est bien pour le club mais aussi pour l’équipe nationale. Je ne suis pas encore à 100% mais je l’espère pour bientôt. Le plus important cette saison est de gagner le plus de trophées possibles. »


                              FEUILLE DE MATCH

                              Au Groupama Training Center.
                              D1 Arkema (J3) : OL- Fleury 6-0 (3-0)
                              Arbitre : Jennifer Maubacq.

                              Buts : Marozsan (10', 39'), Le Sommer (32', 51'), Mbock (56'), Christiansen (75') pour l'OL.

                              OL : Bouhaddi – Bronze, Renard (cap.), Mbock, Cayman - , Henry, Kumagai, Marozsan - Le Sommer, Hegerberg, Majri. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.
                              Fleury 91 : Philippe - Fernandes, Sissoko, Sevecke (cap.), Sandjev - Meffometou Tcheno, Haupais, Gadea, Makanza - Corboz - Diaz. Entraîneur : Habib Boumezoued.

                              https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-lyonnaise-6-0
                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • Féminines / Trophée des Championnes
                                Un groupe de 20 avec Greenwood et Bacha
                                Publié le 19 septembre 2019 à 12:23:21 par OT



                                Jean-Luc Vasseur a convoqué 20 joueuses pour disputer le Trophée des Championnes à Guingamp, face au PSG.


                                Jean-Luc Vasseur a dévoilé le groupe des 20 joueuses retenues pour le premier Trophée des Championnes qui se déroulera à Guingamp, samedi (15h30). Pour affronter le PSG, l'entraîneur de l'OL pourra compter sur les retours de blessure d'Alex Greenwood et Selma Bacha. La jeune Eva Kouache est également présente dans le groupe alors que Shanice van de Sanden est encore en soins. Après un dernier entraînement au Groupama OL Training Center jeudi matin, les Lyonnaises s'envoleront pour Guingamp vendredi matin, où elles effectueront leur séance de veille de match à 16h00.

                                Gardiennes : Bouhaddi, Weiss
                                Défenseures : Bacha, Bronze, Buchanan, Cayman, Greenwood, Mbock, Renard
                                Milieux : Christiansen, Henry, Kouache, Kumagai, Majri, Marozsan
                                Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Le Sommer, Parris, Silva

                                https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...nwood-et-bacha
                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                Commentaire



                                • Kysha Sylla (OL Féminines) « Je ne pouvais pas être à l’INSEP et jouer en même temps à l’OM »
                                  18/09/2019 à 19:00

                                  Formée au CA Croix Sainte et au FC Martigues, Kysha Sylla (15 ans) est aujourd’hui une joueuse de l'Olympique Lyonnais. Surclassée avec les U19 National de la formation lyonnaise cette milieu de terrain est prédit à un bel avenir. Originaire de la Venise Provençale, elle a dû faire un choix fort : celui de quitter l'OM, le plus grand club de la région, pour intégrer le Pôle France. Pour Actufoot, elle revient sur sa jeune carrière, son choix d'intégrer l'INSEP et ses futurs objectifs avec l'OL.


                                  Kysha, pouvez-vous nous présenter votre parcours et nous dire quel type de joueuse vous êtes ?

                                  J’ai commencé le foot à 10 ans au C.A Croix Sainte où j’ai joué deux ans avec les garçons. À cette époque, mes éducateurs étaient Yanis Djouder et Driss Bouzahar. Ensuite, je suis partie au FC Martigues avec Hosni Yacoubi, pendant deux ans, également avec les garçons en U13 critérium. Pendant ce temps, j’ai effectué les détections avec la Ligue Méditerranée et les inter-ligues. L’année d’après, à 14 ans, j’ai rejoint l’Olympique de Marseille. J’étais surclassée en U19 national mais seulement pendant les entraînements car je n’avais pas le droit d’évoluer dans cette catégorie pour les matches le week-end (Règlement FFF). Par la suite, j’ai rejoint le Pôle France à Paris. Et aujourd’hui, j’évolue au milieu de terrain au poste de numéro 6 devant la défense à l’Olympique Lyonnais.

                                  Gardez-vous contact avec les éducateurs que vous avez connus dans les clubs amateurs dans lesquels vous avez évolué ?
                                  Oui, bien entendu ! Je suis toujours en contact avec Yanis et Hosni. Et de temps en temps avec mon ancien entraîneur à l’OM. Ils prennent souvent des nouvelles. Récemment, j’ai vu Sébastien Seguin qui est le coach des U19 féminines à Marseille lors d’un tournoi. On a un peu échangé. La plupart de mes anciens éducateurs m’appellent pour savoir comment ça se passe pour moi. Je garde toujours en tête les conseils qu’ils m’ont donnés et je les applique quand je peux.


                                  Kysha Sylla avec le maillot de Croix Sainte

                                  « Lyon est le meilleur choix »

                                  Concrètement, qu’est-ce que cela vous a apporté de jouer avec les garçons ?

                                  C’était beaucoup plus physique ! Et le niveau était plus élevé. Il y avait aussi énormément de concurrence. Les garçons n’aimaient pas trop se faire « enfoncer » par une fille donc forcément ils se donnaient à fond (rire). Cela m’a endurcie et ça m’a permis de travailler plus. Par conséquent, dès que j’ai commencé à jouer avec les filles c’était plus facile pour moi.

                                  Pourquoi avez-vous décidé de quitter l’Olympique de Marseille ?
                                  Tout simplement car dans la politique du club, je ne pouvais pas être à l’INSEP et jouer en même temps à l’OM. Je devais faire un choix. Je voulais absolument aller là-bas car les infrastructures sont géniales et je pense qu’il s’agit d’une étape nécessaire pour ma formation.

                                  Votre choix s’est donc tourné ensuite vers l’Olympique Lyonnais…
                                  Oui ! J’avais plusieurs clubs comme Montpellier qui me voulait aussi. Mais Lyon est le meilleur choix pour moi car c’est le meilleur club de France dans le football féminin. Je pense que je peux arriver à mes objectifs en continuant ma formation là-bas.

                                  Qu’est qu’il y a de différents au centre de formation de l’OL ?
                                  Pour commencer, je peux enfin jouer en U19 ! Le niveau est très élevé. Il y a de très bonnes joueuses. De plus, toutes les infrastructures sont neuves. Le centre de formation et le centre d’entraînement viennent d’être construits. C’est vraiment génial pour apprendre et jouer au football. Naturellement, c’est plus développé à Lyon qu’à Marseille.

                                  « Je veux devenir une joueuse pro ! »


                                  Kysha Sylla sous les couleurs du FC Martigues

                                  L’OL est vraiment la meilleure équipe féminine de France voire d’Europe. Il y a de grandes joueuses comme Amandine Henry, Eugénie Le Sommer ou encore Wendie Renard. Est-ce que vous avez pu les rencontrer ?
                                  Oui ! J’ai eu la chance de les apercevoir lors de leurs matches et quand elles sont en soin chez le médecin du club. C’est vraiment une chance ! Quand je les vois, je suis émerveillée et ça me donne envie de faire partie de l’équipe et de jouer avec elles.

                                  Quels sont vos objectifs ?
                                  Je veux devenir une joueuse pro ! Mais je ne veux pas brûler les étapes. Je veux d’abord jouer et apprendre. Et même si je signe un contrat pro, ça ne s’arrêtera pas là car il faut continuer à travailler. Mon rêve serait de jouer en Equipe de France.

                                  J.C

                                  http://www.actufoot.com/13/kysha-syl...me-temps-a-lom
                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • Féminines / Trophée des Championnes
                                    Les Lyonnaises sont arrivées à Guingamp pour le Trophée des Championnes
                                    Publié le 20 septembre 2019 à 15:56:52 par OT



                                    Les joueuses de l'OL sont arrivées à Guingamp à la veille de disputer le Trophée des Championnes face au PSG.


                                    Les 20 joueuses retenues par Jean-Luc Vasseur avaient rendez-vous à l'aéroport Lyon-Bron vendredi matin pour s'envoler vers Guingamp, où se disputera samedi (15h30) le tout premier Trophée des Championnes. L'occasion pour les Bretonnes de l'OL Griedge Mbock et Eugénie Le Sommer de respirer l'air du pays. Les Lyonnaises effectuent leur entraînement de veille de match à partir de 16h00 sur la pelouse de Roudourou. Suivra un point presse avec Jean-Luc Vasseur, Eugénie Le Sommer, et Ada Hegerberg.

                                    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...es-championnes
                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Féminines / Trophée des Championnes
                                      Eugénie Le Sommer : "Une importance psychologique pour la suite"
                                      Publié le 20 septembre 2019 à 18:20:18 par OT



                                      Jean-Luc Vasseur et Eugénie Le Sommer se sont présentés à la presse à la veille du Trophée des Championnes face au PSG, à Guingamp.


                                      Eugénie Le Sommer

                                      "C’est toujours particulier pour moi de revenir en Bretagne et de retrouver le public breton. C’est un grand match, une belle affiche. C’est un nouveau trophée à aller chercher. On sait qu’à l’OL, on débute chaque saison avec l’ambition de tout gagner. Le PSG est l’un de nos plus grands rivaux, on les rencontre souvent en finale ou 1/2 finales des compétitions, on est au coude à coude en championnat. Ce match aura aussi une importance psychologique pour la suite."

                                      Jean-Luc Vasseur
                                      "Nous sommes ravis que cette compétition ait été créée, c’est un nouveau bel événement pour le football féminin. L’affiche est superbement belle, les conditions de jeu sont parfaites, on est très impatients. Il y a une grosse équipe en face, cela nécessite une bonne préparation et demande forcément plus d’énergie."

                                      https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-pour-la-suite
                                      Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Trophée des Championnes OL – PSG : opération fidélisation de supporters
                                        Camille Cordouan | 20 septembre 2019



                                        Le Trophée des Championnes entre l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain offre un premier affrontement entre les championnes de France en titre et les vice-championnes. Occasion pour la FFF de mesurer l’aura du football féminin hexagonal en ces lendemains de Coupe du monde.


                                        L’idée remonte à juin 2018. La date officielle a été arrêtée en juillet 2019. Le lieu est un hommage au président Noël le Graët. L’affiche, ce que le football tricolore produit de meilleur : l’Olympique Lyonnais face au Paris Saint-Germain. Goliath face à Goliath en éternel devenir. Cette première édition du Trophée des Championnes se déroule samedi 21 septembre à 15h30, au stade Roudourou à Guingamp. Drôle d’idée d’organiser cet affrontement de championnes un jour d’équinoxe. Seul instant de l’année où les forces du jour et celle de la nuit font jeu égal. S’annihilent. Il y aura forcément une vaincue à l’issue de cette rencontre.

                                        Les Parisiennes, Goliath en éternel devenir

                                        Le principe du Trophée des Championnes est calqué sur ce qui se pratique côté masculin depuis 1995. Un match de prestige entre le vainqueur du championnat de France et celui de la Coupe de France. En cas de doublé coupe – championnat, c’est le dauphin du championnat qui joue les sparing partner de luxe. L’Olympique Lyonnais la saison dernière, a tout emporté sur son passage. Treizième titre consécutif de championnes de France, quatrième Coupe de France et sixième Ligue des Championnes. Aux autres, en France et ailleurs, rien. Il ne faut pas croire que les filles de Jean-Michel Aulas n’ont pas bataillé pour ces performances. Le titre de championnes de France s’est joué à la toute fin de saison, avec un écart de 5 points (62 pour Lyon, 57 pour Paris), la campagne européenne a donné des sueurs froides en quarts et surtout en demi finale face à Chelsea.

                                        Reste que le PSG demeure encore et toujours cet éternel second, scotché dans l’antichambre du succès, voué à regarder les Fenottes monter sur la plus haute marche. Sauf une fois, nuit de tempête et d’orage, finale de Coupe de France 2018, match épique commencé le 31 mai 2018, achevé le 1er juin après minuit, sous une pluie battante. Partie interrompue et reprise, score 1-0 pour le PSG, comme une lueur dans cette interminable attente à se savoir enfin à la mesure lyonnaise.

                                        Un match pour rien ?

                                        Pour Paris, toute occasion est bonne à prendre. Ce premier Trophée des Championnes en est une. Le remporter, c’est être à jamais la première. Cela n’ouvre sur rien, ne qualifie à rien. Un titre pour la gloire, uniquement. Montrer que le football féminin compte, qu’il mérite une symétrie parfaite ou presque avec la pratique masculine. Pour porter cette idée, du beau monde en tribunes: le président de la FFF Noël Le Graët, Brigitte Henriques (vice-présidente déléguée), Laura Georges (secrétaire générale), ainsi que Jean-Michel Aulas (membre du Comex de la FFF et président de l’OL). Un beau trophée, symbole de l’essor du football féminin, décrit ainsi par la FFF : "Un Trophée en laiton a été spécialement réalisé pour cette nouvelle compétition. Haut de 50 cm, large de 35 cm, il pèse environ 5 kg. Aérien, dynamique, l’objet qui sera brandi par les Lyonnaises ou Parisiennes est constitué de plusieurs lames dessinant une couronne, celle des Championnes. Ces lames s’ouvrent vers le ciel symbolisant l’essor d’une pratique en plein « boom » quelques mois après la Coupe du monde organisée en France qui a réuni plus de 1 million de spectateurs dans les neuf stades du tournoi. L’équipe sacrée samedi repartira avec l’original du trophée."

                                        De belles récompenses aussi. Meilleure buteuse pour Marie-Antoinette Katoto et ses 22 réalisations la saison dernière. Et trophée de la meilleure joueuse de cette finale désignée après le vote des journalistes présents en tribune de presse. Bon pour le CV. Bref, donner de l’allure à un match à première vue qui ne compte pour rien.

                                        Une bonne pression offerte aux supporters

                                        C’est que les enjeux véritables se situent ailleurs.

                                        Sur la motivation des deux protagonistes, peu de doutes. Les Lyonnaises entraînées depuis cette saison par Jean-Luc Vasseur auront à cœur de montrer aux filles d’Olivier Echouafni qu’elles seraient bien inspirées de rester à leur place. Les Parisiennes et leurs belles recrues de l’été (Däbritz, Huitema) enverront de leur côté un signal fort, promettant aux Lyonnaises et aux autres une saison en enfer. Fenottes et Parisiennes viendront à Guingamp avec l’artillerie lourde. Pas d’absente. Sur la pelouse au coup d’envoi, que des titulaires.

                                        Cet affrontement, c’est le premier acte d’une tragédie en trois, cinq ou six actes, selon le nombre de fois où les deux équipes se feront face cette saison, entre championnat, coupe de France, coupe d’Europe. Cette dispute au Roudourou, un premier pion avancé. Une montée en pression, qui donnera à la neuvième journée de championnat (16 novembre), et ce OL PSG, déjà un air de revanche. Le public sera-t-il réceptif à cette tension dramatique ? A lire les communications de l’Olympique Lyonnais, du Paris Saint-Germain, de l’En Avant Guingamp, de la FFF, des places sont encore à acheter, à un tarif accessible (5€).

                                        L’affluence de ce Trophée des Championnes permet d’avoir les idées claires sur les avancées permises par la Coupe du Monde. Epiphénomène ou tendance de fond ? Quel territoire les footballeuses ont-elles conquis ? La Bretagne est terre d’accueil du football féminin. La Coupe du Monde féminine U19 s’y était déroulée à l’été 2018. Le Roudourou, point de départ de nouvelles aventures ? À voir combien des 18 462 places trouveront preneurs. Il faut toujours des pionniers pour montrer l’exemple.


                                        Photo : FFF

                                        https://www.footdelles.com/trophee-d...de-supporters/
                                        Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Féminines / Trophée des Championnes
                                          Un nouveau titre à aller chercher face au PSG (samedi 15h30)
                                          Publié le 21 septembre 2019 à 06:00:00 par OT



                                          L’OL défie le PSG au Roudourou de Guingamp, samedi (15h30), à l’occasion du premier Trophée des Championnes.


                                          Qui dit nouvelle compétition dit nouveau titre à décrocher pour les Lyonnaises. Après avoir décroché un 13ème titre de D1 et une 8ème Coupe de France la saison dernière, l’OL affronte son dauphin en championnat, le PSG, pour cette première édition du Trophée des Championnes.

                                          Au Roudourou de Guingamp, les deux meilleures équipes françaises de ces dernières années vont s’affronter dans le premier duel au sommet de la saison. Co-leaders de la D1 Arkema avec trois victoires de rang, et bien partis pour se qualifier pour les 1/8 de finale de la Women’s Champions League, l’OL et le PSG vont donc devoir se départager une première fois.

                                          En ce début de saison, les deux équipes ont beaucoup marqué. Déjà 27 buts inscrits par les joueuses de Jean-Luc Vasseur contre 24 pour celles d’Olivier Echouafni. Cet affrontement sera le premier match de très haut niveau et avec enjeu depuis la Coupe du Monde à laquelle 15 Lyonnaises et 11 Parisiennes ont participé.

                                          Ces dernières saisons, les duels entre l’OL et le PSG ont été globalement à l’avantage des coéquipières de Wendie Renard. Des rencontres parfois serrées, comme le match aller en D1 de la saison dernière (1-1) ou la victoire en 1/4 de finale de Coupe de France de l’OL (1-0). Parfois plus déséquilibrées, comme la correction infligée au PSG au Groupama Stadium lors du match retour (5-0).

                                          https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...g-samedi-15h30
                                          Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Féminines / Trophée des Championnes
                                            Les Lyonnaises remportent un nouveau trophée historique face au PSG
                                            Publié le 21 septembre 2019 à 18:30:00 par MM



                                            L’OL défiait le PSG à l’occasion du premier Trophée des Championnes de l’histoire au Stade du Roudourou de Guingamp ce samedi après-midi. Le match, les buts et les réactions seront à retrouver sur OL Play.


                                            LES TEMPS FORTS


                                            31’. Majri fixe la défense et expédie un bijou de frappe dans la lucarne. 1-0.
                                            43’. Nadim profite d'une erreur de relance de la défense lyonnaise pour égaliser. 1-1.
                                            45 + 1’. Hegerberg s'en va défier Endler qui réalise une jolie parade. 1-1.
                                            49’. Joli coup franc de Majri aux 20 mètres bien arrêté par la gardienne parisienne. 1-1.
                                            63’. Frappe de Marozsan à la suite d'un joli mouvement lyonnais bien captée par Endler. 1-1.

                                            Tirs aux buts :

                                            Majri donne l'avantage à l'OL. 1-0.
                                            Arrêt de Bouhaddi sur le tir de Katoto. 1-0.
                                            Mbock transforme son tir au but. 2-0.
                                            Däbritz marque pour Paris. 2-1.
                                            Poteau pour Le Sommer. 2-1.
                                            Diani égalise pour le PSG. 2-2.
                                            Hegerberg redonne l'avantage à l'OL. 3-2.
                                            Dudek marque son tir au but. 3-3.
                                            Renard redonne l'avantage à l'OL. 4-3.
                                            Parade de Bouhaddi sur le tir de Geyoro. 4-3.


                                            RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

                                            Une grande première dans l’histoire du football féminin avec l’apparition de ce nouveau trophée. Il s’agit d’opposer le champion de la D1 Arkema de la saison précédente au club vainqueur de la Coupe de France Féminine de la saison précédente. Cependant, les Lyonnaises ont réalisé une nouvelle razzia de trophées l’an passé avec le triplé championnat, Coupe de France et Ligue des Champions. Le règlement indique donc que si le club champion de la D1 Arkema est également vainqueur de la Coupe de France, la place attribuée au champion de la D1 Arkema est alors attribuée au club ayant terminé la saison précédente à la deuxième place de la D1 Arkema, en l’occurrence le Paris Saint-Germain.

                                            On retrouvait donc les deux meilleures équipes françaises du moment pour ce premier choc de la saison. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cet affrontement a tenu toutes ses promesses avec une entame de match extrêmement disputée entre deux équipes qui se connaissent parfaitement. Dans une rencontre assez fermée, la solution vient d’Amel Majri qui parvient à faire sauter le verrou parisien d’un véritable bijou à la 26ème minute. Bien dans leur match, les joueuses de Jean-Luc Vasseur prennent l’ascendant sur leur adversaire qui ont du mal à développer leur jeu. Pourtant, peu avant la mi-temps, à la suite d’une erreur de relance de la défense lyonnaise, Nadia Nadim égalise dans le but vide et permet au PSG de rentrer au vestiaire sur un score de parité (1-1).

                                            Dans une séance de tirs aux buts haletante, les Lyonnaises remportent ce premier Trophée des Championnes grâce aux deux parades de Sarah Bouhaddi,et notamment la dernière, sur l'ultime tentative parisienne. Dans un match rugueux et engagé, les coéquipières de Wendie Renard ont su faire preuve de caractère pour ne pas laisser filer ce premier trophée historique. Une victoire qui lance parfaitement la saison et qui permet aux Lyonnaises d'ajouter un nouveau titre à leur palmarès national après les 13 titres de Championne de France et les 8 Coupes de France.


                                            LES RÉACTIONS

                                            Wendie Renard :
                                            « On s’attendait à un match compliqué. On est en début de saison, les deux équipes doivent monter en pression. Je pense que l'on a vu un beau match. Chaque équipe a eu sa chance. Les matches seront différents dans l’année avec des compétitions différentes. Mais ce match est de bonne augure pour la suite. Cela concrétise notre travail de début de saison mais il va falloir continuer à travailler. »

                                            Amel Majri : « Ce but est une satisfaction mais on sait que l’on peut faire beaucoup mieux. Cette victoire aux tirs aux buts envoie un message fort. Il y avait de l’engagement de la part du PSG ; maintenant sur l’ensemble du match elles n’ont pas eu d’occasions franches. On est capable de produire plus de jeu. J’évolue à un poste plus offensif, j’ai la confiance du coach mais je dois continuer à travailler. »

                                            Jean-Luc Vasseur : « Les joueuses me surprennent de match en match. C’est un groupe extraordinaire. Tout n’a pas été parfait mais vous savez que les finales ne se jouent pas, elles se remportent. On marque dans une bonne phase puis elles égalisent sur une erreur ce qui a crée un match serré, tendu avec de l’engagement. Ce match va être riche en enseignements pour nous. Il y a des choses à travailler. Le contenu n’était pas forcément bon mais la victoire est le plus important. »


                                            FEUILLE DE MATCH

                                            Au Stade du Roudourou de Guingamp.

                                            Trophée des Championnes : OL - PSG 1-1, 4-3 après t.a.b (1-1).
                                            Arbitre : Marie-Soleil Beaudouin.

                                            Buts : Majri (31') pour l'OL. Nadim (43') pour le PSG.
                                            Avertissements : Nadim (26') pour le PSG.

                                            OL : Bouhaddi - Bronze, Renard (cap.), Mbock, Grenwood - Henry, Kumagai (Cascarino 63'), Marozsan - Le Sommer, Hegerberg, Majri. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.
                                            PSG : Endler - Glas (Lawrence 82'), Paredes (cap.), Dudek, Morroni - Geyoro, Formiga, Däbritz - Diani, Katoto, Nadim (Huitema 59'). Entraîneur : Olivier Echouafni.

                                            https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...pionnes-ol-psg
                                            Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Trophée des Championnes - L'OL étoffe son palmarès d'un nouveau titre

                                              Sans parvenir à trouver la faille face à la défense parisienne, l'OL qui avait ouvert le score avant de se faire rejoindre sur une erreur, est venu décrocher le trophée lors de la séance de tirs au but.


                                              Les Lyonnaises soulèvent leur 28e trophée



                                              Un mois après la reprise du championnat, l'OL et le PSG se retrouvaient dans une confrontation inédite puisqu'elle allait désigner le premier lauréat du trophée des Championnes.

                                              Créée à l'initiative du Président de la FFF, au lendemain d'une finale à rebondissements entre ces deux mêmes équipes le 31 mai 2018 lors de l'Assemblée Fédérale à Strasbourg, la compétition n'a finalement vu le jour que cette saison. Mais les contraintes calendaires l'ont repoussé entre les 3e et 4e journées. Tout cela n'était pas nécessairement un désavantage tout du moins en termes de jeu avec deux équipes qui avaient ainsi lancé leur saison que ce soit en championnat mais aussi en Ligue des Champions. Dans ce domaine, les deux équipes sont au coude à coude enfilant les buts et les victoires.

                                              Le splendide but de Majri


                                              Nadim a profité d'une erreur lyonnaise (photo PSG)


                                              Quelques absences de part et d'autres, van de Sanden côté lyonnais, Périsset et Bruun côté parisien, mais deux formations alignées en 4-3-3 où les places de titulaires étaient chères. Ce sont tout d'abord les Parisiennes qui imposent un rapide pressing répondant au discours d'Olivier Echouafni : "Lâchez-vous, profitez, vous méritez de jouer ce match-là". Deux premiers corners qui ne donnent rien et une réponse de Mbock qui prend le dessus sur Dudek mais sa reprise de la tête est trop décroisée et passe au-delà du montant droit d'Endler (4e). Avec une position toujours plus offensif qui lui convient à guise, Majri revenait vers l'axe récupérer le ballon et armer une frappe du gauche de 20 m au dessus du cadre (10e).


                                              Le match est fermé, les Parisiennes font bloc et posent aussi quelques problèmes devant le but de Bouhaddi. Sur un corner renvoyé par Renard dans l'axe, Nadim tente une frappe sans contrôle de 20 m finalement contrée par Greenwood (23e). La situation vient à se décanter à la demi-heure de jeu. On y retrouve Majri qui se déjoue de Morroni puis enroule une frappe du gauche (1-0, 31'). La buteuse confirme mais ne veut pas s'arrêter là : "Ce but est une satisfaction mais on sait que l’on peut faire beaucoup mieux (...) J’évolue à un poste plus offensif, j’ai la confiance du coach mais je dois continuer à travailler".

                                              Nadim profite de l'erreur défensive


                                              Malheureusement son équipe commet une erreur de relance entre Henry et Bouhaddi. Nadim, qui aurait pu voir rouge quelques minutes auparavant surgit pour égaliser (1-1, 43'). Juste avant la pause, Hegerberg vient buter sur Endler, restée sur ses appuis (45+2e).

                                              Deux arrêts de Bouhaddi


                                              Bouhaddi félicitée à la fin du match (photo OL)


                                              La rencontre reprend avec des Lyonnaises, meilleures, mais qui n'arrivent pas à accélérer ou évoluer tactiquement pour répondre à l'organisation adverse. Devant ce manque de solution, notamment dans les couloirs, il faut une frappe sur un coup franc de Majri pour trouver la lucarne. Endler d'une main opposée sort le ballon (49e). Mbock (50e) puis Le Sommer (62e) viennent à leur tour solliciter la Chilienne sans succès. L'entrée de Cascarino à la place de Kumagai n'y change rien. En face, Echouafni doit se contraindre à sortir Nadim proche de l'exclusion, tandis que Lawrence juste entrée en jeu, tente une frappe du droit trop croisée (87e).

                                              Le premier vainqueur est donc désigné aux tirs au but. Un exercice qui voit Katoto échoué devant Bouhaddi mais Le Sommer prend à contre-pied Endler envoyant sa frappe sur le montant. Finalement le dernier tir parisien signé Geyoro est à son tour stoppé et les Lyonnaises s'imposent 4-3. La capitaine Renard peut soulever le trophée tout en reconnaissant à l'issue du match : "Le niveau était assez élevé, les deux équipes doivent monter en pression. Chaque équipe a eu sa mi-temps, on a eu du mal à gérer. C'était assez serré. Il y aura des enseignements à tirer de cette rencontre. On a des choses à améliorer, tant mieux pour nous, on a gagné". Déçue, Nadim retenait la bonne prestation avant la loterie des tirs au but : "Il ne nous a pas manqué beaucoup. On a joué un match avec beaucoup d'intensité, de combat. Après les penalties, c'est 50-50. Je pense que l'on a fait un bon match tactiquement. On sait qu'on a une bonne équipe, cela s'est joué à une petite chose, nous avons pas eu la chance".

                                              La séance de tirs au but


                                              Trophée des Championnes - Première édition
                                              Samedi 21 septembre 2019
                                              - 15h30
                                              OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN : 1-1 (1-1) (tab : 4-3)
                                              Guingamp (Stade de Roudourou)
                                              Temps ensoleillé - Terrain excellent
                                              Spectateurs : 12 558
                                              Arbitres : Marie-Soleil Beaudoin (Canada) assistée de Jennifer Maubacq et Camille Soriano. 4e arbitre : Maïka Vanderstichel

                                              But :
                                              1-0 Amel MAJRI 31'
                                              (Relance de Bouhaddi dans l'axe, Le Sommer récupère joue avec Hegerberg qui décale pour Majri qui entre côté droit dans la surface. Majri fixe Morroni, crochète extérieur du gauche, et enroule une frappe du gauche)
                                              1-1 Nadia NADIM 43' (Bouhaddi relance sur Henry côté gauche, pressée par Diani, qui veut remettre vers sa gardienne, Nadim intercepte dans la surface devant Bouhaddi qu'elle élimine et redresse le ballon du plat du pied droit pour marquer dans le but vide)

                                              Tirs au but : Majri (1-0), Katoto (arrêté), Mbock (2-0), Däbritz (2-1), Le Sommer (poteau), Diani (2-2), Hegerberg (3-2), Dudek (3-3), Renard (4-3), Geyoro (arrêté)

                                              Avertissements : Nadia Nadim 27', Perle Morroni 90+4' pour le PSG

                                              Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Lucy Bronze, 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 15-Alex Greenwood ; 6-Amandine Henry, 5-Saki Kumagai (20-Delphine Cascarino 63'), 10-Dzsenifer Marozsan ; 9-Eugénie Le Sommer, 14-Ada Hegerberg, 7-Amel Majri. Entr.: Jean-Luc Vasseur
                                              Non utilisées : 1-Lisa Weiss, 8-Isobel Christiansen, 17-Nikita Parris, 19-Jéssica Silva, 21-Kadeisha Buchanan, 23-Janice Cayman
                                              PSG : 16-Christiane Endler ; 2-Hanna Glas (12-Ashley Lawrence 83'), 14-Irene Paredes (cap.), 4-Paulina Dudek, 20-Perle Morroni ; 8-Grace Geyoro, 24-Formiga, 13-Sara Däbritz ; 11-Kadidiatou Diani, 9-Marie-Antoinette Katoto, 10-Nadia Nadim (23-Jordyn Huitema 59'). Entr.: Olivier Echouafni
                                              Non utilisées : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 5-Alana Cook, 7-Aminata Diallo, 15-Karina Saevik, 21-Sandy Baltimore

                                              Dimanche 22 Septembre 2019
                                              Sebastien Duret

                                              https://www.footofeminin.fr/Trophee-...re_a16191.html
                                              Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • [Trophée des Championnes] OL – PSG (1-1, 4-3 tab) : Le premier titre de la saison revient aux Lyonnaises
                                                Publié le 21 septembre 2019 16:07



                                                Sur la pelouse du Roudourou à Guingamp, les Lyonnaises ont remporté la première édition du Trophée des Championnes. Un nouveau titre mis en jeu dans le football tricolore, et gagné par l'OL aux tirs au but face au Paris Saint-Germain, alors que les deux équipes s'étaient tenues en respect à l'issue des 90 minutes.


                                                Nouveau titre en jeu cette saison sur la scène nationale avec le premier Trophée des Championnes disputé sur la pelouse du stade de Roudourou à Guingamp. Une rencontre au sommet censée réunir l'équipe vainqueure de la D1 et celle ayant remportée la Coupe de France la saison dernière. L'OL ayant triomphé dans les deux compétitions, les Lyonnaises étaient opposées au Paris Saint-Germain, deuxième de D1 la saison passée.

                                                Majri avait allumé la première mèche

                                                Un premier choc attendu cette saison entre deux équipes pour se disputer les titres en France et en Europe, et l'occasion de voir l'écart entre les championnes d'Europe lyonnaises et leurs challengeuses parisiennes.

                                                La rencontre s'est finalement jouée aux tirs au but après une partie où les deux buts ont été inscrits dans le premier acte. De nouveau alignée en attaque côté droit, Amel Majri a été la première à trouver le chemin des filets à la demi-heure de jeu (31e).

                                                Une action initiée sur un long dégagement de Sarah Bouhaddi, avec le ballon une première fois prolongée vers Ada Hegerberg. L'attaquante norvégienne transmet pour Amel Majri côté droit. Dans la surface, l'internationale tricolore fixe Perle Morroni et peut se décaler sur son pied gauche. La suite, une superbe frappe enroulée qui vient se loger dans la lucarne opposée, imparable pour Christiane Endler.

                                                Paris parvient à exploiter les rares erreurs lyonnaises

                                                Un but qui concrétise la domination lyonnaise, mais à l'approche de la pause, Paris parvient à provoquer l'erreur adverse. Sarah Bouhaddi choisit de relancer court vers Amandine Henry, côté gauche. Les joueuses parisiennes sont déjà au pressing, et Henry remet rapidement vers sa gardienne. Le ballon, pas suffisamment appuyé, est intercepté par Nadia Nadim qui évite Bouhaddi avant de trouver le chemin des filets (43e).

                                                Ce but remet Paris en selle, et permet aux joueuses de la capitale de rentrer aux vestiaires sans un premier retard. Un retour et des ajustements tactiques à la pause ont également permis au PSG de traverser la seconde période sans encaisser de nouveaux buts lyonnais, avec Christiane Endler qui doit réaliser malgré tout plusieurs parades décisives. Elle dévie notamment en corner, un coup franc enveloppée d'Amel Majri (49e) ou cette frappe d'Eugénie Le Sommer aux 16 mètres, contrôlée en deux temps par la gardienne chilienne (63e).

                                                Bouhaddi décisive pendant la séance de tirs au but

                                                La résistance du PSG pousse les deux équipes vers la séance des tirs au but. Un exercice où les Lyonnaises parviennent à faire un premier écart d'entrée. Première joueuse à s'élancer côté parisien, Marie-Antoinette Katoto échoue face à Sarah Bouhaddi, une semaine après avoir manqué un penalty en championnat face à Dijon.

                                                Un premier break effacé lorsque Eugénie Le Sommer voit son tir repoussé par le poteau. Les deux équipes restent à égalité jusqu'aux cinquièmes tireuses, avec Wendie Renard qui trouve le chemin des filets, alors que Grace Geyoro voit sa frappe repoussée par Sarah Bouhaddi sur sa droite (4-3).

                                                Après la Coupe de France et la Ligue des Championnes en 2017, l'Olympique Lyonnais remporte une nouvelle séance de tirs au but face au Paris Saint-Germain, avec comme lors des deux occasions précédentes, un nouveau titre à la clé pour les Lyonnaises. Idée lancée il y a un peu plus d'un an, la première édition du Trophée des Championnes revient donc aux joueuses de l'OL qui continuent finalement de tout gagner.

                                                Photo : OL Féminin / Twitter


                                                Feuille de match

                                                Samedi 21 septembre 2019, 15h30 – Guingamp (Stade de Roudourou) – Trophée des Championnes

                                                Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain 1-1 (1-1) 4-3 tab

                                                Affluence :
                                                12568 spectateurs

                                                Arbitre : Marie-Soleil Beaudoin (Canada)

                                                Buts : Amel Majri (31e) pour l'Olympique Lyonnais ; Nadia Nadim (43e) pour le Paris Saint-Germain

                                                Tirs au but : Amel Majri (1-0), Marie-Antoinette Katoto (1-0), Griedge Mbock (2-0), Sara Däbritz (2-1), Eugénie Le Sommer (2-1), Kadidiatou Diani (2-2), Ada Hegerberg (3-2), Paulina Dudek (3-3), Wendie Renard (4-3), Grace Geyoro (4-3).

                                                Avertissements : Nadia Nadim (27e) et Perle Morroni (90+4)


                                                Les équipes :

                                                Olympique Lyonnais :
                                                16-S. Bouhaddi – 2-L. Bronze, 29-G. Mbock, 3-W. Renard, 15-A. Greenwood, 5-S. Kumagai (20-D. Cascarino 63e), 6-A. Henry, 10-D. Marozsan, 7-A. Majri, 9-E. Le Sommer, 14-A. Hegerberg. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.

                                                Paris Saint-Germain : 1-C. Endler – 2-H. Glas (12-A. Lawrence 83e), 14-I. Paredes (cap.), 8-G. Geyoro, 4-P. Dudek, 20-P. Morroni, 24-Formiga, 13-S. Däbritz, 11-K. Diani, 10-N. Nadim (23-J. Huitema 60e), 9-MA Katoto. Entraîneur : Olivier Echouafni.

                                                Hichem Djemai

                                                https://www.coeursdefoot.fr/event/-t...ux-lyonnaises/
                                                Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • FOOTBALL. OL féminin
                                                  L'OL bat le PSG aux tirs au but et s'adjuge le premier Trophée des championnes

                                                  Dans un match où les deux équipes n'ont pu se départager (1-1) dans le temps règlementaire, les tirs aux buts ont tourné à l'avantage des Lyonnaises avec une Sarah Bouhaddi décisive.


                                                  Vu 6475 fois - Le 21/09/2019 à 16:38 - mis à jour Aujourd'hui à 10:07


                                                  Amel Majri avait ouvert le score d'une frappe splendide pour l'OL. Photo Le Progrès/ Richard MOUILLAUD


                                                  A l'issue d'un match qui est allé au bout du suspense, l'OL est parvenu à inscrire son nom sur le premier Trophée des championnes de l'histoire du foot féminin. Mais il a fallu en passer par une série de tirs aux buts (4-3) très crispante au cours de laquelle Sarah Bouhaddi a fait le travail en stoppant deux penalties. Dans les rangs Lyonnais, seule Eugénie Le Sommer avait raté le sien en trouvant le poteau, tandis que Majri, MBock, Hegerberg et Renard n'ont pas tremblé.

                                                  Bousculées durant la première demi-heure , les Lyonnaises avaient fait le plus dur en ouvrant le score sur une action splendide d’Amel Majri, ponctuée par une frappe en pleine lucarne. Mais peu avant la pause, une passe en retrait mal ajustée d’Amandine Henry permettait à Nadim de surgir et de devancer Sarah Bouhaddi pour marquer dans le but vide.

                                                  Dans une seconde mi-temps presque à sens unique où l'OL a remis le pied sur le ballon, la différence n'a pu se faire durant le temps réglementaire, malgré plusieurs frappes cadrées qui ont toujours trouvé sur leur route la très inspirée gardienne parisienne Christiane Endler.

                                                  Le Trophée des championnes fera bien son premier voyage à Lyon. Les Lyonnaises restent les patronnes.


                                                  La fiche technique

                                                  A Guingamp au stade du Roudourou, OL bat PSG aux tirs au but (4-3, 1-1 (1-1)

                                                  But pour l’OL : Majri (31e)

                                                  Pour le PSG : Nadim (43e)

                                                  Avertissement au PSG : Nadim (27e)

                                                  OL : Bouhaddi, Greenwood, MBock, Renard, Bronze, Kumagai puis Cascarino (63e), Henry, Marozsan, Majri, Hegerberg, Le Sommer.

                                                  PSG : Endler, Dudek, Paredes, Morroni, Glas puis Saevik (83e), Geyoro, Formiga, Dabritz, Nadim puis Huitema (59e), Katoto, Diani.

                                                  X.B

                                                  https://www.leprogres.fr/sport/2019/...es-championnes
                                                  Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                  Commentaire


                                                  • Féminines / Trophée des Championnes
                                                    Jean-Michel Aulas : « Il y avait une forte volonté de récupérer ce premier trophée des Championnes »
                                                    Publié le 21 septembre 2019 à 18:30:00 par MM



                                                    Le président de l’OL s’est exprimé au micro d’OLTV suite à la victoire lyonnaise face au PSG pour le premier Trophée des Championnes de l'histoire.


                                                    Jean-Michel Aulas :
                                                    "Il y avait une forte volonté de récupérer ce premier trophée des Championnes. On est profondément heureux et il y a une belle ambiance dans le vestiaire. Cela a toujours été très difficile contre le PSG mais aujourd’hui on n’a vraiment jamais été inquiété. Il y avait encore beaucoup de qualité sur le banc. La moralité est de rester devant le PSG et les autres équipes du championnat comme Bordeaux ou Montpellier qui grandissent. On a remporté la première confrontation de ce duel OL-PSG avec cette victoire des filles, à nous d’inverser les pronostiques pour demain. J’ai eu une grande confiance dans l’équipe mais aussi dans Sylvinho et Juninho."

                                                    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...n-michel-aulas
                                                    Since 2004. 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X