Annonce

Réduire
Aucune annonce.

[OL Féminines] Articles de presse et d'internet (sans blabla)

Réduire
Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Club /
    Communiqué : Signature du contrat de rachat des actifs du Reign FC
    Publié le 20 décembre 2019 à 13:06:00 par OL



    SIGNATURE DU CONTRAT DE RACHAT DES ACTIFS DU REIGN FC
    LE REIGN FC ÉVOLUE AU CHENEY STADIUM DE TACOMA, PRÈS DE SEATTLE, ÉTAT DE WASHINGTON



    L’Olympique Lyonnais est heureux d’informer que les discussions exclusives engagées depuis le 25 novembre dernier en vue de l’acquisition du Reign FC, membre fondateur de la NWSL (National Women’s Soccer League), ont abouti à la signature d’un contrat de rachat des actifs du club pour un montant de 3,51 m$.

    Ces actifs seront portés par une société de droit américain nouvellement créée et détenue à hauteur de 89,5% par OL Groupe, représentant un investissement de 3,145 m$. Bill Predmore, précédent investisseur et dirigeant du Reign FC, détiendra 7,5% du capital. Tony Parker, 4 fois champion NBA, Président de LDLC ASVEL (club de basketball détenteur des titres de champion de France féminin et masculin) et ambassadeur de la marque OL aux États-Unis, investira également à hauteur de 3%.

    Avec cette acquisition, OL Groupe va devenir, via la nouvelle structure américaine, actionnaire de la NWSL, aux côtés des autres équipes. Le championnat NWSL, en fort développement avec des affluences records dans tous les stades en 2019, se jouera entre 9 équipes en 2020 sur 24 journées et une phase de play-offs pour les 4 meilleures. En 2021, une expansion est d’ores et déjà confirmée à Louisville et d’autres discussions sérieuses sont en cours avec des groupes intéressés.

    Les principaux objectifs de cet investissement sont :
    - la mise en place d’un projet sportif ambitieux aux États-Unis et la volonté d’accompagner le Reign FC au plus haut niveau, comme l’Olympique Lyonnais a su le réaliser avec son équipe féminine en Europe. Deux joueuses qui ont porté les couleurs de l’Olympique Lyonnais figurent actuellement dans l’effectif du Reign FC :
    - l’attaquante emblématique Megan Rapinoe, joueuse FIFA 2019, lauréate du Sports Illustrated’s Sportsperson of the Year award 2019 et Ballon d’or 2019, succédant ainsi à Ada Hegerberg attaquante de l’Olympique Lyonnais, 1er ballon d’or féminin en 2018,
    - la milieu de terrain internationale galloise Jessica Fishlock, qui a été championne de France et d’Europe avec l’Olympique Lyonnais.

    - le développement de la marque OL sur le territoire américain, grâce à une visibilité accrue et à la volonté de mettre en place des synergies B2B et de communication entre les 2 équipes sur les 2 continents ;
    - la consolidation de la place de l’Olympique Lyonnais, engagé depuis plus de 10 ans et précurseur en France, en tant qu’acteur référent du football féminin dans le monde ; le succès de la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019, dont les demi-finales et la finale se sont jouées au Groupama Stadium, a démontré l’attractivité nouvelle du football féminin et sa globalisation ;
    - le partage de compétences et de savoir-faire en termes de formation des jeunes joueuses à travers un partenariat noué entre les académies des deux clubs.

    Jean-Michel Aulas assurera la présidence du Conseil d’Administration au sein duquel siègera également Tony Parker. Bill Predmore sera le CEO du club, accompagné d’un COO nommé par OL Groupe. Le closing est prévu début janvier 2020.


    Une conférence de presse réunissant les acteurs de ce projet est organisée ce jeudi 19 décembre au Cheney Stadium de Tacoma, à 13h30 heure locale, 22h30 heure française. Elle sera diffusée en direct sur OLTV (via les offres OL Play et Canalsat, chaîne 133), YouTube Live (partagée sur tous les réseaux sociaux du club) et sur les sites ol.fr et reignfc.com.


    À propos du Reign FC

    Le Reign FC est membre fondateur de la NWSL (National Women’s Soccer League, ligue nationale de football féminin aux États-Unis). Le Reign FC, qui entame sa 8ème saison en NWSL, évolue au Cheney Stadium, à Tacoma, ville proche de Seattle dans l'État de Washington. Le club a terminé 2 fois premier de la saison régulière (2014 et 2015) et a participé 4 fois aux play offs de la NWSL (2014, 2015, 2018, 2019) dont il a disputé la finale à 2 reprises (2014 et 2015). La saison 2020 débutera le 9 mars 2020.


    À propos de la NWSL

    La NWSL (National Women’s Soccer League) est la seule ligue professionnelle de football féminin aux États-Unis. Construite sur le modèle des ligues fermées de sport américain, la ligue appartient aux propriétaires des équipes et est actuellement managée par l’US Soccer, qui a joué un rôle déterminant dans sa création en 2013.

    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...aux-etats-unis
    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

    Commentaire


    • Club / Conférence de presse
      Jean-Michel Aulas : « apporter notre expertise et notre passion dans ce projet »
      Publié le 20 décembre 2019 à 13:28:00 par YM



      Une conférence de presse s’est tenue ce jeudi au Cheney Stadium de Tacoma, aux États-Unis, afin d’officialiser l’acquisition du Reign FC par l’OL. Retour sur les contours du projet, les détails de l’opération et les déclarations faites par chacun des intervenants.


      C’était dans l’air du temps, c’est désormais officiel : l’Olympique Lyonnais a décidé d'investir au sein du Reign FC, club de National Women’s Soccer League. Membre fondateur de la ligue professionnelle de football féminin aux Etats-Unis, cette franchise basée dans l'État de Washington a vu ses actifs être rachetés « par une société de droit américain créée et détenue par l'OL à hauteur de 89,5% », comme le précise le communiqué publié sur le site officiel de l’OL.

      Ce jeudi 19 décembre marque donc le dénouement de négociations entamées depuis le 25 novembre et dont l’issue s’est avérée positive. Cette transaction fait donc de l’OL l’un des actionnaires de la NWSL, l’un des plus grands championnats au monde sur le plan du football féminin.

      Ce rachat se fait dans une logique de mise en place d’un projet sportif ambitieux sur le sol nord-américain, avec comme objectif de développer encore un peu plus la marque OL sur ce continent.

      En acquérant l’une des meilleures équipes de football des États-Unis dans l’optique d’en faire une référence mondiale en suivant son modèle et notamment son savoir-faire au niveau de la formation de jeunes joueuses, l’OL entend accroître sa visibilité à l’international. Car le développement d'un centre de formation, à l'image de ce qu'il se fait côté lyonnais, est l'une des bases du partenariat entre les deux clubs.

      À l’occasion de cette conférence de presse, plusieurs acteurs majeurs de ce dossier se sont réunis pour expliquer en détail le projet qui lie dès maintenant les deux clubs. Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a fait le voyage en compagnie de Tony Parker, ambassadeur du club à l’international qui a également acquis des parts au sein du Reign FC, de Sonia Bompastor, la directrice de la section féminine de l’OL Academy qui aura un rôle prépondérant concernant le partenariat reliant les deux académies, et de Gérard Houllier, Conseiller Extérieur de l’OL.

      Au moment de s’exprimer face aux médias, ils étaient accompagnés de plusieurs membres de la franchise américaine : Bill Predmore, précédent investisseur et dirigeant du Reign FC, Megan Rapinoe, joueuse de l’équipe nationale féminine des Etats-Unis et attaquante de Reign FC fraîchement élue Ballon d’Or cette année en succédant à la Lyonnaise Ada Hegerberg, ainsi que Teresa Predmore, présidente de la Reign Academy, Amanda Duffy, présidente de la NWSL, et Maya Mendoza, membre du Conseil Général des Seattle Sounders, complétaient cette jolie délégation.


      Jean-Michel Aulas : « L’OL, c’est la ville de Lyon. Une ville tournée vers l’entreprenariat, le développement d’entreprises performantes et au pouvoir d’achat parmi les plus élevés de France. Un club de presque 70 ans qui figure parmi les meilleurs d’Europe, au niveau masculin et féminin. Un club qui a souhaité dès le début faire du football féminin l‘égal du football masculin. Quand, en 2004, nous avons repris le club du FC Lyon, nous avions l’ambition de devenir l’un des clubs les plus importants au sein du football féminin. Aujourd'hui, nous avons la meilleure équipe féminine du monde. L'OL a également une tradition de formation chez les jeunes, aussi bien chez les garçons que chez les filles. L’OL attache une très grande importance à la formation mais aussi aux relations humaines et au développement économique. C’est la raison pour laquelle le club est côté en Bourse. Le développement de nos activités digitales est aussi extrêmement important et le développement de la marque à l’international se fait également par l’implantation aux sein d'académies de différents continents. Nous venons avec l’ambition d’apprendre beaucoup de choses sur la NWSL. On imagine que le foot féminin de demain sera un mix de ce qu’il se passe en Europe et de ce qu’il se passe ici, aux États-Unis, où nous avons pour ambition de gagner un titre le plus vite possible. C’est avec humilité mais ambition que nous sommes ici. Je remercie Bill, qui restera notre guide, pour ce qu’il nous a appris du football américain. Nous sommes très heureux d’être ici avec le Reign FC. On apportera toute notre expertise et notre passion dans ce projet. »



      Bill Predmore : « C’est un grand jour pour le Reign FC et pour le football professionnel du monde entier. Il y a peu, OL Groupe et le Reign FC ont signé un accord pour l’achat par l’OL de parts au sein du club. Tout cela sera officialisé en janvier. L’OL deviendra actionnaire majoritaire. Nous resterons nous aussi actionnaires du club et Tony Parker le deviendra également. Je suis content de rester président mais je suis aussi ravi que Jean-Michel Aulas devienne président du Board. Il y a un vrai poids émotionnel aujourd’hui. C’est une grande chance pour notre club, cela annonce des succès futurs. L'OL est une marque incroyable dans le monde du football. Teresa et moi avons fondés le club il y a 7 ans avec l'envie qu’il devienne un jour le meilleur du monde. On a connu des succès par le passé, avec une équipe incroyable. On était la meilleure équipe de la planète passé un temps. Mais on a regardé ce qu’il se passait à l’extérieur et on a fini par comprendre qu’on avait des obligations, dont celle de voir plus grand pour notre club. On est fiers de ce que le club est devenu et de ce qu’il ambitionne de devenir. On espère que le Reign FC se réalisera au maximum de ses capacités. Je suis heureux de dire que l’on a trouvé en Jean-Michel Aulas une personne qui représente nos valeurs. Nos deux institutions pensent les choses de la même façon. On ne pouvait pas trouver mieux que l’OL pour diriger notre club. »

      Tony Parker : « Je suis très heureux d’être ici à Seattle. Je connais Jean-Michel Aulas depuis 15 ans maintenant. C’est devenu un très bon ami et il reste un exemple. C’est l’un des meilleurs présidents d’Europe. Il m’inspire énormément. En 2014, j’ai décidé de revenir en France et d’acheter l’ASVEL. Jean-Michel connaissait mon attrait pour le sport féminin. On a désormais un partenariat avec l’OL qui est incroyable pour mon équipe. L’OL nous aide à tous les niveaux. J’ai énormément de gratitude envers lui et je suis fier d’avoir désormais des parts au sein du Reign FC. Je ferai de mon mieux pour le bien du club. L’ambition de l’OL est de faire gagner des titres au Reign FC et je suis impatient des choses à venir. »



      Sonia Bompastor : « C’est un honneur pour moi d’être ici et de faire partie de ce projet. Une passion nous anime et nous essayons de les transmettre aux jeunes à Lyon. Notre académie est mixte et c’est bon pour nos joueurs, garçons comme filles, qui peuvent partager leur football en jouant ensemble. Cela permet aux meilleurs d’entre eux d’atteindre le haut niveau. Le Reign FC a également de très bonnes joueuses. Nous avons beaucoup à apprendre de vous. Vous êtes une source d’inspiration. Si on pouvait mélanger une joueuse française avec une joueuse américaine, on obtiendrait sûrement la meilleure footballeuse de la planète. On fera tout pour faire de ce projet le meilleur du monde. »

      Megan Rapinoe : « C’est un jour important. C’est un partenariat énorme qui est en train de se nouer. C’est important de remercier Bill et Teresa. On ne serait pas là sans eux. Ils ont toujours cru très fort en leur projet. Sans leur vision, leur ténacité et leurs efforts jour après jour, rien de cela ne serait arrivé. C’est énorme pour moi que l’OL intègre le Reign FC. Je suis impatiente de voir la suite. Je remercie l’OL. Mes années passées à Lyon étaient vraiment spéciales. On ne pouvait pas être séparés si longtemps. Ce partenariat est une belle manière de se retrouver. L’OL est le plus grand club d’Europe. On est au début de quelque chose. Il y a une vision partagée et une croyance commune envers le football féminin. Voir le plus grand club du monde investir dans le football féminin et se rapprocher de nous pour en faire une référence, c’est très excitant. Je suis très heureuse de pouvoir participer à ce projet et m’investir à long terme dedans, pas seulement en tant que joueuse mais aussi à l’avenir. Savoir que tout le monde est uni à l’OL et au Reign FC est vraiment spécial pour moi. Merci d’avoir cru en nous. »



      https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...ence-de-presse
      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

      Commentaire


      • Féminines / Coupe de France Féminine
        L'OL accueillera l'OM en 1/16 de finale
        Publié le 18 décembre 2019 à 12:27:31 par OT



        Le tirage au sort de la Coupe de France Féminine avait lieu mercredi midi au siège de la FFF.


        Le tirage au sort des 1/16 de finale de la Coupe de France Féminine effectué mercredi midi au siège de la FFF a offert une belle affiche entre l'OL et l'OM. Tenantes du titre, les Lyonnaises recevront les Marseillaises le week-end du 11 et 12 janvier. Ce match sera le remake de la première journée de D1 Arkema remporté 6-0 par l'OL.

        https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...1-16-de-finale
        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

        Commentaire


        • Féminines / Bilan
          Ada Hegerberg élue joueuse de l'année 2019
          Publié le 25 décembre 2019 à 12:00:00 par YM / SC



          Vous avez élu Ada Hegerberg Joueuse de l'année 2019 au terme du sondage paru mardi sur le compte Twitter officiel de l'OL.


          1 - Ada Hegerberg, 34%


          Un an après être entrée dans l’histoire du football en devenant la première joueuse à remporter le Ballon d’Or, Ada Hegerberg n’a pas cessé de marquer son temps. Par des buts, déjà, puisque l’attaquante de l’OL a terminé l’exercice 2018-2019 à la deuxième place du classement des buteuses de D1 féminine (20 buts et deuxième passeuse également avec 10 passes décisives) et à la même position en Women’s Champions League (7 réalisations). Machine à scorer, elle est repartie sur des bases élevée cette saison, elle qui est actuellement la meilleure buteuse de D1 Arkema (14 buts) et la deuxième sur la scène européenne (9 buts). Par les records, ensuite, puisque la Norvégienne est devenue cette année la meilleure buteuse de l’histoire de l’UWCL, en dépassant Anja Mittag de deux longueurs (53 buts). Décisive comme à son habitude, Hegerberg a notamment inscrit un triplé lors de la finale de l’épreuve face au FC Barcelone en mai dernier. Elue 2ème au trophée de la Joueuse de l’Année UEFA et 4ème au Ballon d’Or 2019, elle aurait sûrement obtenu de meilleures places si elle avait décidé de prendre part à la Coupe du Monde disputée en France cet été. Mais en plus d’être une immense joueuse, Hegerberg est une personne sûre de ses convictions…


          2 - Lucy Bronze, 29%

          L’année 2019 de Lucy Bronze aura été exceptionnelle. Vainqueur du triplé Championnat –Coupe de France – Champions League au printemps et du Trophée des Championnes à l’automne, la latérale lyonnaise aura tout raflé sur le plan collectif en club. Elle faillit en faire de même avec sa sélection mais l’Angleterre échoua en demi-finale du Mondial français face aux Etats-Unis, futurs vainqueurs de l’épreuve, avant de terminer quatrième de la compétition après une ultime défaite contre la Suède. Rouage essentiel de son club comme de son équipe nationale, Bronze a été récompensé de ses formidables performances en étant sacrée Joueuse de l’Année UEFA devant ses coéquipières Ada Hegerberg et Amandine Henry. Et elle boucla l’année en beauté en grimpant sur la deuxième marche du podium du Ballon d’Or en décembre, bien placée entre deux anciennes lyonnaises, Alex Morgan (3ème) et la vainqueur Megan Rapinoe. Des distinctions que mérite une joueuse de son rang.


          3 - Wendie Renard, 23%

          Une légende. C’est ce que représente Wendie Renard dans l’histoire de l’OL et dans celle du football féminin. Capitaine emblématique de son club, la native de Schœlcher en Martinique a soulevé tous les titres possibles et imaginables sur la scène nationale et européenne en 2019. Championnat, Coupe et Supercoupe de France ainsi que la Women’s Champions League, la défenseure centrale lyonnaise continue de garnir son armoire à trophées année après année. Et en plus de cela, elle se met à y empiler les records… Devenue la joueuse ayant disputé le plus de matches toutes compétitions confondues avec l’OL fin 2018 en devançant Camille Abily, Wendie Renard a de nouveau détrôné son ancienne coéquipière au nombre de rencontres joué en UWCL cette année (85 matches au compteur). Elle en a également profité pour dépasser la barre des 100 buts inscrits en club, une statistique phénoménale pour une joueuse de son poste, pour qui les superlatifs commencent à manquer.


          4 - Dzsenifer Marozsan, 12%

          Pour la troisième saison de suite, Dzsenifer Marozsan a été élue meilleure joueuse de D1 féminine. Une performance incroyable pour une joueuse débarquée en France il y a trois ans, justement. Depuis son arrivée à l’OL, l’Allemande a su faire parler sa classe, sa technique, sa qualité de passe et sa vision de jeu au-dessus de la moyenne pour mettre tout le monde d’accord. À son poste, la milieu de terrain n’a pas d’équivalent. Et dire que des soucis de santé et quelques blessures sont venus gâcher son précédent exercice, l’obligeant à jouer diminuée lors de la Coupe du Monde, ce qui explique en grande partie l’élimination de l’Allemagne au stade des quarts de finale … Avant cela, Marozsan venait de réaliser l’un de ses rêves, en ouvrant score lors de la finale de la Women’s Champions League face au FC Barcelone, à Budapest, sa ville de naissance. Après cela, la numéro dix de l’OL a confirmé son retour au premier plan. Déjà auteure de sept buts en championnat, elle occupe la place de meilleure passeuse avec onze offrandes délivrées à ses partenaires. Espérons que son corps la laisse enfin tranquille, histoire qu’elle puisse récolter pleinement tout ce qu’elle sème.

          https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...de-lannee-2019
          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

          Commentaire


          • Féminines / Transfert
            Izzy Christiansen s'engage avec Everton
            Publié le 27 décembre 2019 à 17:54:00 par sc




            L'Olympique Lyonnais a décidé de libérer Izzy Christiansen de ses six derniers mois de contrat avec le club. Arrivée à l'OL en juillet 2018, l'internationale anglaise s'est engagée avec Everton après un an et demi de succès avec Wendie Renard et ses coéquipières. Le club tient à remercier Izzy Christiansen pour son professionnalisme durant cette période et lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière.

            https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...e-avec-everton
            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

            Commentaire


            • Féminines / Bilan
              Amel Majri contre le PSG élu but féminin de l'année 2019
              Publié le 29 décembre 2019 à 12:00:00 par YM / SC



              Vous avez élu Amel Majri contre le PSG but de l'année 2019 au terme du sondage paru samedi sur le compte Twitter officiel de l'OL.


              1 - Amel Majri contre le PSG le 21/09, 38%


              Le 21 septembre dernier, sur la pelouse du stade du Roudourou à Guingamp, Amel Majri est entrée dans l'histoire du football français en devenant la première joueuse à marquer lors du Trophée des Championnes. Face au Paris Saint-Germain, pour l'inauguration de cette toute nouvelle compétition au sein du football féminin national, la Lyonnaise s'est même permise d'ouvrir le score sur un but d'anthologie. Après un long dégagement de Sarah Bouhaddi dévié par Amandine Henry et prolongé par Ada Hegerberg, Majri s'infiltre sur le flanc droit de la surface entre deux parisiennes. Près de la ligne de sortie de but, l'international française se retrouve face à Morroni qu'elle mystifie de deux passements de jambes avant de crocheter la balle pour se remettre sur son pied gauche et de l'envoyer dans la lucarne opposée d'Endler, la gardienne francilienne, d'un sublime enroulé. Une merveille qui mettait l'OL devant au tableau d'affichage dans une rencontre finalement bouclée sur un nul un but partout au terme du temps réglementaire mais remportée par l'OL lors de la séance des tirs-au-but (1-1, 4-3).


              2 - Eugénie Le Sommer à Dijon le 24/04, 33%

              Face au DFCO, fraîchement promu dans l'élite, l'OL va accrocher son treizième titre de champion de France à l'occasion de l'avant-dernière journée de D1 féminine. Un succès long à se dessiner mais dont les contours seront finalement esquissés dès l'ouverture du score d'Amel Majri en début de second période (47', 0-1) et dont l'issue sera quasiment actée grâce à une frappe magnifique de Le Sommer à l'heure de jeu. Alors que les Bourguignonnes ont la possession du ballon, l'attaquante lyonnaise récupère le ballon dans des pieds adverses, se retourne en direction des cages dijonnaises et adresse un tir téléguidé des trente mètres qui part se loger dans la lunette après avoir touché la barre transversale et rebondis derrière la ligne (61', 0-2). Une frappe puissante, rectiligne et imparable de la capitaine rhodanienne qui offrait un matelas confortable aux Lyonnaises, qui s'imposaient finalement quatre buts à zéro pour sceller leur nouveau sacre.


              3 - Dzsenifer Marozsan contre Rodez le 12/01, 20%

              La saison passée, lors de la 15ème journée de D1 féminine, les Lyonnaises n'ont fait qu'une bouchée de Rodez devant leur public. Vainqueurs là-aussi sur le score de quatre buts à zéro, les filles de Reynald Pedros ont battu la lanterne rouge, qui sera reléguée au terme de l'exercice, grâce à un récital en première période et à des réalisations signées Le Sommer (17', 1-0 et 32', 3-0), Renard (22', 2-0) et Marosan (33', 4-0). L'internationale allemande se sera d'ailleurs illustrée en inscrivant un superbe but. À la suite d'un centre de Majri mal repoussé par la défense, Dzsenifer Marozsan hérite du ballon à l'entrée de la surface. Cette dernière le contrôle avant qu'il ne retombe, effectue une feinte de corps suivie d'un double-contact face à une joueuse adverse, puis l'expédie sur la gauche de Philippe, la gardienne de Rodez, en ouvrant parfaitement son pied droit. Un enchaînement aussi rapide que génial qui témoigne de toute la classe de la numéro dix olympienne.


              4 - Jessica Fishlock contre le PSG le 09/02, 9%

              C'est une finale avant l'heure qui avait mis aux prises l'OL au PSG en 1/4 de finale de la Coupe de France la saison passée. Les deux ogres du football s'affrontaient au Groupama Stadium pour une place dans le dernier carré de l'épreuve. Le match de la revanche pour l'OL, vaincu en finale de l'édition précédente par ces mêmes Parisiennes. Mais que ce fut dur de prendre le dessus... Face à une équipe regroupée sur ses bases et qui faisait le choix de procéder en contres, les Lyonnaises durent attendre l'heure de jeu avant de faire la différence. Jusque-là, ces dernières s'étaient vues retirer un but pourtant valable inscrit par Endler, la gardienne du PSG, contre son camp (15'), qui avait ensuite repoussé un penalty de Griedge Mbock (21') avant de devoir finalement s'incliner sur le seul et unique but du match. Sur une action rondement menée par les Rhodaniennes, Bronze lança Marozsan en profondeur qui servi à son tour Hegerberg à l'entrée de la surface. En une touche, le Norvégienne tenta de remettre la balle dans la course de Bronze mais celle-ci loupa son contrôle. Un manque de justesse finalement payant puisque le ballon rebondit sur une Parisienne qui obligea Endler à se détendre et à repousser dans les pieds de Jessica Fishlock, qui n'avait plus qu'à mettre au fond. Un but chanceux qui offrit malgré tout la qualification à l'OL, qui remporta la Coupe de France quelques semaines plus tard.

              https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...de-lannee-2019
              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

              Commentaire


              • Féminines / Distinction
                Lucy Bronze remporte le Globe Soccer Awards
                Publié le 30 décembre 2019 à 13:51:41 par sc



                La joueuse de l'OL, Lucy Bronze, a reçu dimanche le Globe Soccer Awards lors d'une soirée organisée à Dubaï.


                Quelques semaines après avoir terminé deuxième au Ballon d'Or derrière Megan Rapinoe, la Lyonnaise Lucy Bronze a reçu un autre trophée important des distinctions individuelles en cette fin d'année. La latérale droite de l'OL et internationale anglaise a remporté dimanche soir à Dubaï le Globe Soccer Awards de la meilleure joueuse en 2019 lors d'une soirée organisée notamment par l'ECA. Une belle récompense pour celle qui a réalisé une très grande saison aussi bien en club qu'en sélection.

                A noter que Amandine Henry, et Ada Hegerberg faisaient elles aussi partie des nommées pour le titre de joueuse de l'année, tout comme l'équipe féminine de l'OL pour le titre d'équipe de l'année, en compagnie des équipes masculine de Liverpool et de l'Ajax.

                https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-soccer-awards
                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                Commentaire


                • Féminines / Entraînement
                  Les Lyonnaises de retour au travail
                  Publié le 02 janvier 2020 à 17:13:19 par sc



                  Les joueurs de Jean-Luc Vasseur ont fait leur rentrée ce jeudi après-midi.


                  Deux jours après l’équipe masculine, c’était au tour des Lyonnaises de reprendre le chemin de l’entraînement. Ce jeudi en milieu d’après-midi et au lendemain du jour de l’An, les coéquipières de Wendie Renard se sont retrouvées au Groupama OL Training Center pour leur premier entraînement de l’année.

                  Le coach, Jean-Luc Vasseur, et son staff technique leur avaient préparé une belle séance de reprise avec au programme notamment un circuit pour travailler les appuis, la mobilité, la puissance ou encore le foncier. Il leur reste une dizaine de jours avant le retour des choses sérieuses avec ce match de 1/16 de Coupe de France face à l’OM.

                  https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...our-au-travail
                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                  Commentaire


                  • Wendie Renard s'est fait voler son trophée The Best dans un train
                    03/01/2020 à 23h41

                    La capitaine lyonnaise Wendie Renard a raconté sur Twitter qu'un trophée The Best lui avait été dérobé dans une valise qu'elle avait égarée pendant un temps dans un train.


                    L'année 2020 commence mal pour Wendie Renard. La footballeuse internationale française de l'Olympique Lyonnais a affirmé vendredi sur les réseaux sociaux avoir été victime d'un vol de son trophée The Best de meilleure défenseure de l'année 2019, après avoir égaré ses bagages dans un train effectuant la liaison Paris-Lyon.

                    Un oubli de valise qui coûte cher

                    Elle a décrit sa mésaventure dans un message publié sur Twitter: "Hier, j'ai pris le train Paris-Lyon de 9h56 (sans arrêt) et je suis arrivée à 12h à la gare Part-Dieu. Malheureusement pour moi, j'ai oublié ma valise cabine et dedans j'avais mes trophées (France Football et The Best). Je me suis rendu compte de cet oubli une fois arrivée chez moi. Je suis donc repartie en direction de la gare Perrache".

                    "Le bureau d'accueil m'a remis la valise, mais dedans il n'y avait plus le trophée The Best. De mon côté, j'ai fait le nécessaire. Mais je compte sur le personnel de la SNCF de Perrache pour m'aider à retrouver le trophée", a conclu la joueuse et capitaine lyonnaise de 29 ans. En réponse à ce tweet, le compte officiel de la SNCF l'a publiquement contacté pour tenter de l'aider à retrouver son bien.

                    JA

                    https://rmcsport.bfmtv.com/football/...n-1834701.html
                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                    Commentaire


                    • Jean-Michel Aulas : «Megan Rapinoe est une icône, mais pas de pacotilles»

                      Jean-Michel Aulas, président de l’OL, explique à quel point la joueuse américaine, qui a joué une saison à Lyon, possède une aura qui dépasse le cadre du football.



                      Megan Rapinoe avait été sacrée meilleure joueuse de la dernière Coupe du monde remportée avec les États-Unis. REUTERS/Bernadett Szabo

                      Par Anthony Faure - Le 5 janvier 2020 à 16h45


                      Ballon d'Or 2019, championne du monde en France en 2019, la footballeuse américaine Megan Rapinoe est bien plus qu'une joueuse de foot. Par sa personnalité, ses engagements, ses positionnements politiques, très anti-Trump. Son ancien président à Lyon, Jean-Michel Aulas, qui l'a côtoyé durant une saison dans le Rhône, est impressionné.


                      Megan Rapinoe a joué un an à l'OL, de 2013 à 2014. Que retenez-vous d'elle ?
                      JEAN-MICHEL AULAS.
                      Megan était déjà quelqu'un de formidablement intéressant. Sur le plan football où elle avait la capacité à se motiver mais aussi à surmotiver ses coéquipières. Mais pas seulement. La dimension féministe était déjà extrêmement forte chez elle. Elle avait la volonté de faire progresser techniquement l'équipe mais aussi de lui donner une âme supplémentaire. Alors elle n'était pas toujours d'accord avec le coach à l'époque (NDLR : Patrice Lair). Comme souvent avec les féminines à l'OL, c'est moi qui servais d'intermédiaire entre elle et le coach. Un coach a toujours tendance à rester dans le schéma qui est le sien alors que moi je pense que pour tirer 150 % des meilleurs joueurs comme des meilleures joueuses, il faut savoir parfois donner un petit peu plus sur le plan humain. Megan, elle avait plein de choses à exprimer, pas forcément du ressort technique. Elle ne pouvait pas être traitée comme une joueuse normale et pour un coach ça pose toujours des problèmes de devoir faire des différenciations. J'essayais de faire en sorte qu'on la prenne pour ce qu'elle est. Elle a apporté au groupe des valeurs qu'elle osait exprimer, y compris au coach, que d'autres n'auraient jamais voulu ou osé exprimer.

                      L'OL vient de racheter une franchise américaine, le FC Reign à Seattle, l'équipe où évolue Megan Rapinoe. Est-ce que la présence de Rapinoe dans cette franchise a été déterminante dans votre choix final ?
                      La décision de racheter une franchise n'est pas liée à Megan. C'est une volonté stratégique du club d'être présent aux Etats-Unis. On a discuté avec trois franchises différentes. Dans les 3, il y avait le FC Reign à Seattle. On ne l'a pas identifié parce que Megan jouait là-bas. Mais dans les discussions, il y avait le club de Megan. Et évidemment, ça a joué. J'ai revu Megan à Milan récemment en marge de l'élection des oscars de la Fifa. On était déjà en discussions avec le FC Reign. Je lui ai dit : Megan, ça serait bien que tu reviennes en France. Elle m'a répondu qu'elle ne pouvait pas pour des raisons personnelles. Je lui ai dit sous forme de boutade : Tu vas m'obliger à racheter ton club pour t'avoir quand même dans notre team. Ça l'avait fait beaucoup rire. Mais elle me connaît, elle savait que ce n'était pas une parole en l'air. Après, dans les négociations, on s'est assurés que Megan allait rester au FC Reign. Elle nous a confirmé qu'elle continuait à Seattle. La finalité de la franchise, mon rêve, c'est d'avoir deux représentants dans cette Coupe du monde, une par l'Europe, une par les États-Unis (NDLR : il va y avoir une Coupe du monde des clubs chez les féminines, organisée par la Fifa). J'ai expliqué cela à Megan, c'est aussi quelque chose qui la motive aussi.

                      Qu'est-ce que Megan Rapinoe vous inspire aujourd'hui ?
                      C'est une icône. Elle est extravertie. Elle est leader de plein de mouvements. C'est une icône mais pas une icône de pacotilles. La personnalité de Megan, je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup dans le monde. Elle a cette facilité non seulement d'exprimer des choses fortes mais de bien les exprimer. Elle a un talent oratoire reconnu et apprécié. Elle est très engagée. Et pas à tort et à travers. C'est un vrai leader, sociologique, politique et sportif.

                      http://www.leparisien.fr/sports/foot...20-8229291.php
                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                      Commentaire


                      • Féminines / Coupe de France
                        Un groupe de 17 sans Ada Hegerberg pour affronter l'OM
                        Publié le 11 janvier 2020 à 14:06:00 par fh



                        Jean-Luc Vasseur a convoqué un groupe de 17 joueuses pour la réception de l'OM à l'occasion des 1/16 de finale de la Coupe de France, dimanche 15h00.


                        Jean-Luc Vasseur a convoqué un groupe de 17 joueuses pour la réception de l'Olympique de Marseille, ce dimanche à 15h00. Alors que Eugénie Le Sommer a récemment fait son retour, c'est Ada Hegerberg qui marquera la rencontre de son absence. En effet, la buteuse n'a pas été convoquée pour cet Olympico, à l'occasion des 1/16 de finale de la Coupe de France. Voici les joueuses appelées pour la rencontre :

                        Groupe OL :
                        Gardiennes :
                        Bouhaddi, Weiss
                        Défenseures : Bacha, Bronze, Buchanan, Cayman, Greenwood, Mbock, Renard
                        Milieux : Henry, Kumagai, Majri, Marozsan
                        Attaquantes : Cascarino, Le Sommer, Parris, van de Sanden

                        https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-convoqu%C3%A9
                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                        Commentaire


                        • Féminines / Coupe de France Féminine
                          Un Olympico féminin pour débuter l’année (direct OLTV et OLPlay)
                          Publié le 12 janvier 2020 à 06:00:00 par OT



                          L’OL accueille l’OM en 1/16 de finale de Coupe de France Féminine dimanche (16h30 en direct sur OLTV et OLPlay).


                          Invaincues en 2019, les Lyonnaises débutent l’année 2020 par la réception de l’OM, dimanche (16h30), en 1/16 de finale de Coupe de France. Après une dizaine de jours de travail intensif, avec notamment du foncier et du renforcement musculaire, les joueuses de Jean-Luc Vasseur voudront soigner leur entrée en lice dans une compétition qu’elles ont déjà remporté 8 fois.

                          Les tenantes du titre reçoivent une équipe marseillaise mal en point en D1 Arkema, 11èmes à 5 points du premier non-relégable, avec seulement 2 victoires au compteur. Lors du match aller de championnat, les Lyonnaises avaient infligé une correction 6-0 à leur adversaire, avec des buts de Parris, Le Sommer, Marozsan, Cascarino et Hegerberg (x2).

                          https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...oltv-et-olplay
                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                          Commentaire


                          • Féminines / Coupe de France féminine
                            Lles Lyonnaises qualifiées pour les 1/8 ! (9-1)
                            Publié le 12 janvier 2020 à 16:35:59 par sc



                            Menées au score à la surprise générale, les Lyonnaises ont ensuite largement dominé l'OM avec une victoire 9 buts à 1. Elles se qualifient pour les 1/8 de finale de la Coupe de France féminine.


                            LES TEMPS FORTS


                            8'. But de Cardia pour l'OM d'une frappe du gauche en pleine lucarne. 0-1.
                            12'. But de Parris qui reprend une frappe de Majri. 1-1.
                            20'. Penalty de Marozsan arrêté par la gardienne mais Le Sommer a bien suivi. 2-1.
                            25'. Parade de Joly sur une tête à bout portant de Le Sommer.
                            35'. But de Le Sommer qui reprend de la tête un centre de Marozsan. 3-1.
                            40'. But de Parris qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide. 4-1.
                            46'. But de Parris à la réception d'un corner. 5-1.
                            47'. But de Marozsan d'une magnifique talonnade. 6-1.
                            49'. But de la tête de Renard sur un corner. 7-1.
                            75'. But de Cayman grâce à une inspiration géniale. 8-1.
                            81'. Poteau trouvé par Marozsan dans une position idéale.
                            86'. But de Parris parfaitement lancée dans la profondeur par Le Sommer. 9-1.


                            RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

                            Une semaine après l’équipe masculine, c’était au tour de repasser aux choses sérieuses en ce début d’année. Et comme les hommes de Rudi Garcia, c’est un match de Coupe de France, un 1/16 de finale, qui les attendait pour lancer l’année 2020. Pour son entrée en lice dans une compétition qu’elle a remportée à huit reprises, l’équipe féminine de l’OL défiait un autre pensionnaire de D1 Arkéma, l’OM.

                            Contre toute attente, l’actuel premier non relégable en championnat, venait cueillir à froid les Lyonnaises quelques minutes après le coup d’envoi au Groupama OL Training Center. La réaction des joueuses de Jean-Luc Vasseur était évidemment immédiate. Nikita Parris et Eugénie Le Sommer remettaient les choses dans l’ordre avec un doublé chacune en première période. Sous les yeux de Jean-Michel Aulas, en tribune, l’OL avait clairement passer la seconde.

                            L’entame de la seconde période venait confirmer cette montée en puissance avec trois réalisations en à peine quatre minutes. Nikita Parris s’était offert un triplé alors que Dzsenifer Marozsan et Wendie Renard avait ouvert leur compteur buts de la journée. La domination dans le jeu restait la même mais le score n’évoluait plus jusqu’au dernier quart d’heure et à une inspiration géniale de Janice Cayman puis à une quatrième réalisation de Nikita Parris. 9-1, la qualification pour les 1/8 de finale de la Coupe de France était évidemment en poche. Le tirage au sort est prévu mardi.


                            LES RÉACTIONS

                            Jean-Luc Vasseur, coach :
                            « C'est une prestation satisfaisante pour un premier match. On avait à cœur de bien revenir pour préparer la seconde partie de saison. Le but encaissé en début de match est la seule ombre au tableau. Il y a eu un manque d'agressivité sur cette action. On savait qu'on aurait la domination et les occasions pour marquer des buts. On a fait une meilleure seconde période. Les entrantes ont apporté. Les joueuses étaient en jambes. »

                            Eugénie Le Sommer : « C'est un bon match de reprise. On a pris ce but en début de match mais on s'est bien reprises. On est contentes de la qualification. »

                            Wendie Renard : « On a bien entamé le match mais on a manqué d'agressivité sur le but encaissé. On a bien fait les choses. On voulait prendre du plaisir ce soir. Pour un premier match de l'année, c'est satisfaisant. On repart avec les mêmes exigences. L'objectif est toujours d'aller plus haut. On travaille tous les jours pour cela. »

                            Janice Cayman : « Marseille a marqué un joli but mais on avait confiance en nous. On a été bien en place et notre adversaire n'a pas su résister aux vagues successives. »


                            FEUILLE DE MATCH

                            Au Groupama OL Training Center de Décines.
                            CDF Féminine (1/16) : OL - Olympique de Marseille 9-1 (4-1).
                            Arbitre : Maika Vanderstichel.

                            Buts : Cardia (8') pour l'OM. Parris (12', 40', 46', 86'), Le Sommer (20', 35'), Marozsan (47'), Renard (49'), Cayman (75') pour l'OL.

                            OL : Weiss - Bronze, Renard (cap.), Mbock (Buchanan, 63'), Greenwood - Henry (van de Sanden, 62'), Kumagai (Cayman, 71'), Marozsan - Majri, Le Sommer, Parris. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.
                            OM : Joly - Conesa, Lamarque, Pizzala (cap.), Coudon, Gherbi - Coton-Pélagie, Altunkulak (Palacin, 79'), Cardia, Zahot - Salomon (Caputo, 60'). Entraîneur : Christophe Parra.

                            https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...e-compte-rendu
                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                            Commentaire


                            • Féminines / Coupe de France Féminine
                              L'OL se rendra chez Thonon Evian (D2) en 1/8 de finale
                              Publié le 14 janvier 2020 à 12:13:34 par OT



                              Le tirage au sort des 1/8 de finale de la Coupe de France Féminine avait lieu mardi midi, au siège de la FFF.


                              Qualifiées pour les 1/8 de finale de la Coupe de France après le large succès face à l'OM (9-1), dimanche, les Lyonnaises se déplaceront chez Thonon Evian le dimanche 2 février. Actuel 9ème du groupe B de D2, Thonon Evian s'est qualifié en éliminant Nancy (2-0), autre pensionnaire de D2, lors du tour précédent.


                              Tirage des 1/8 de CDF Féminine :

                              Thonon Evian (D2) - OL
                              Montpellier - Metz
                              CA Paris 14 (R1) - Reims
                              Rodez (D2) - PSG
                              Soyaux - Guingamp
                              Lille (D2) - Dijon
                              Montauban (D2) - Bordeaux
                              Grenoble (D2) - Arras (D2)

                              https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-1-8-de-finale
                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                              Commentaire


                              • BLEUES: DÉPART DE SON ADJOINT, RÉUNION AVEC RENARD… LA PRESSION MONTE POUR DIACRE

                                14/01/2020 à 22h07 L'année 2020 s’ouvre difficilement pour Corinne Diacre. Déjà privé de Jeux olympiques, le bateau équipe de France semble trembler ces dernières semaines. Après une année 2019 où les espoirs de première médaille internationale ont été anéantis lors du quart de finale de la Coupe du monde perdu face aux Etats-Unis, la reprise avant un premier Tournoi de France est délicate en interne. Tout comme le crédit de Corinne Diacre, qui a largement diminué ces dernières semaines.

                                Philippe Joly, son adjoint, quitte le navire

                                Le lieutenant et adjoint de Corinne Diacre, Philippe Joly, a quitté son poste. Selon les informations de RMC Sport, il aurait même souhaité partir cet été après le Mondial, une décision refusée à l’époque par la sélectionneure des Bleues. Les raisons: Joly avait des envies d’ailleurs et semblait usé par la collaboration avec l’ancienne joueuse de l’ASJ Soyaux. Son départ a été acté il y a peu sous la forme d’un commun accord, à l’issue d’une dernière discussion où les deux techniciens se sont dits les choses.

                                L’ancien entraîneur des gardiennes sous Bruno Bini (2007-2013) ne fait donc plus partie du staff de l’équipe de France et devrait retrouver un poste à la Direction Technique Nationale. Il était devenu le bras droit de Corinne Diacre lors de sa prise de fonction, en 2017. Contacté, le technicien n’a pas répondu à nos sollicitatio


                                Lors du Mondial 2019, il avait notamment décrit lors d’une conférence de presse les échanges avec la patronne des Bleues: "Il y a des débats et des discussions dans les choix, on a un staff technique qui maîtrise le foot aussi. On a une réunion technique tous les soirs qui nous permet de parler du choix des joueuses, de l’animation. Bien sûr après c’est la sélectionneure qui prend sa décision. Cela marche comme ça et c’est normal." Pour le remplacer, Eric Blahic tiendrait la corde (ancien adjoint de Jocelyn Gourvennec à Guingamp et Bordeaux).

                                Depuis ses déclarations post-Mondial sur certaines joueuses comme Eugénie Le Sommer, la gestion humaine de la sélectionneure agace en interne, à la Fédération. Son crédit aurait même diminué ces dernières semaines. Ajoutez une reprise difficile avec ses joueuses en août dernier, avec notamment une réunion avec le groupe pour tout remettre à plat et des échanges informels lors du premier rassemblement de la saison. Une réunion de conciliation avec Wendie Renard et Noël Le Graët

                                Début décembre, Wendie Renard, défenseure de l’équipe de France, a sorti son autobiographie "Mon étoile". Livre dans lequel la joueuse de l’Olympique lyonnais revient notamment sur le retrait du brassard de capitaine par Corinne Diacre à son arrivée à la tête des Bleues à l’automne 2017 (ndlr: Renard avait été capitaine de 2013 à 2017) et sur leur relation humaine compliquée. Un ouvrage qui n’a pas été très bien reçu par la sélectionneure.

                                Après ce nouvel épisode de la relation conflictuelle entre les deux protagonistes des Bleues, le président de la FFF, Noël Le Graêt, attaché à l’équipe de France féminine et à l’historique de Wendie Renard chez les Bleues, a convoqué une réunion de conciliation ce mardi 14 janvier au siège de la FFF. D’un côté de la table, Corinne Diacre, de l’autre Wendie Renard et son conseiller. Avec en médiateur, le président de la FFF.

                                Selon nos informations, pendant près d’une heure, les deux femmes ont d’abord eu une discussion à bâtons rompus, parfois tendue, où chacune est restée sur ses positions, mais qui a fini par s’apaiser. Noël Le Graët leur a demandé de faire en sorte de "travailler ensemble pour le bien et l’avenir de l’équipe de France, sans pour autant être amies".

                                A la vue de ces dernières semaines, le Tournoi de France, prochaine échéance de l’équipe de France féminine début mars, pourrait avoir valeur de test pour Corinne Diacre (tournoi international amical organisé par la FFF où les Bleues y affronteront le Brésil, le Canada, et les Pays-Bas). D’autant plus que la fédération mise beaucoup sur la première édition de ce tournoi, dont l’objectif sera de mettre en avant une fois de plus le football féminin français et poursuivre l’engouement du Mondial.

                                Anthony Rech et Jano Resseguié
                                inscription depuis 20 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

                                Commentaire


                                • Féminines / Tests Physiques
                                  Tests physiques : au tour des Féminines
                                  Publié le 15 janvier 2020 à 15:07:36 par ER



                                  Après l'équipe masculine hier, ce sont les Lyonnaises qui ont dû se soumettre aux tests physiques aujourd'hui. La société italienne, Mapei Sport, qu'avait fait venir Paolo Rongoni a ainsi fait d'une pierre deux coups.


                                  La société italienne Mapei Sport qui était venue pour réaliser des tests physiques pour l'équipe masculine, a aujourd'hui réaliser les mêmes tests pour les Féminines. Ainsi les données récoltées permettront d'améliorer la performance des Lyonnaises. Entre courses, travail foncier et renforcement musculaires, l'entraînement du jour n'a pas été de tout repos pour celles qui ont eu exactement droit au même sort que leurs collègues la veille.

                                  Au micro d'OLTV, Selma Bacha a d'ailleurs expliqué : "C’est quelque chose de positif pour nous. Ça nous permet d’avoir des repères précis. C’est compliqué de repartir après les petites décharges électriques notamment sur les appuis mais tout ça c’est dans la tête. On est un groupe qui est bien physiquement et on doit passer par là pour progresser". Selma Bacha sera d'ailleurs l'invitée d'OL Access à 18h15 en direct sur OLTV et OLPLAY.

                                  https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...-les-feminines
                                  Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                  Commentaire


                                  • OLTV / OL Access
                                    Selma Bacha dans OL Access : "Seule on va plus vite mais ensemble on va plus loin"
                                    Publié le 15 janvier 2020 à 19:00:00 par ER



                                    Selma Bacha était invitée sur le plateau d'OLTV afin d'évoquer plusieurs sujets dont notamment l'équipe masculine, la D1 Arkema ainsi que son ressenti de l'effectif auquel elle appartient. L'intégralité de l'émission est à retrouver sur OL Play.


                                    L’équipe masculine

                                    "Les Lyonnais ont bien débuté l’année 2020, c’est bien pour le club. J’ai un point commun avec Maxwel Cornet, il est gaucher comme moi et les gauchers c’est les meilleurs (rires). Je suis contente pour lui, il a marqué et cette nouvelle année lui réussit bien. Il répond parfaitement aux attentes de son coach. Étant aussi latérale gauche, la polyvalence, comme Maxwel peut le faire, moi ça me perturberait."

                                    La D1 Arkema
                                    "C’est un match très important ce week-end car on a sept points d’avance et on veut les garder. Bordeaux est une très belle équipe qui est troisième même devant Montpellier et à deux petits points du PSG. On est toujours concentrées dans les grands rendez-vous comme dans les autres matchs. Il faut qu’on enchaine désormais. PSG-Lyon c’est le choc de la D1. Là on avait quelques points de retard donc j’étais très contente du but inscrit par Saki. J’étais impressionnée de jouer ce match mais j’étais concentrée et je suis restée dans mon match notamment grâce à mes coéquipières."

                                    Sa complicité avec le groupe et le staff
                                    "C’est très important la cohésion de groupe. Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin donc c’est super cet état d’esprit. Je suis très contente pour Saki (Kumagai) qu’elle ait prolonger. C’est une très grande joueuse avec beaucoup d’expérience. Elle travaille dans l’ombre, mais énormément. C’est une coéquipière très discrète."

                                    https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...dans-ol-access
                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                    Commentaire


                                    • Féminines / Communiqué
                                      Saki Kumagai prolonge avec l'OL jusqu'en juin 2021
                                      Publié le 15 janvier 2020 à 17:00:00 par OL



                                      La milieu de terrain de l'OL a prolongé son contrat avec l'OL jusqu'en juin 2021, mercredi après-midi.


                                      L’Olympique Lyonnais est heureux d’annoncer la prolongation de contrat de Saki Kumagai pour une saison supplémentaire, soit jusqu’au 30 juin 2021.

                                      Arrivée à l’OL en 2013 en provenance du FFC Francfort, la capitaine aux 109 sélections de l’équipe nationale du Japon prolonge pour la quatrième fois son contrat avec l’Olympique Lyonnais. Championne du Monde en 2011 avec le Japon et finaliste en 2015, Saki Kumagai a remporté 16 titres avec l’Olympique Lyonnais dont elle a déjà porté le maillot 205 fois : 6 Championnats de France, 5 Coupes de France, 1 Trophée des Championnes et 4 Women’s Champions League.

                                      Saki Kumagai a été élue en décembre dernier meilleure joueuse asiatique de l’année 2019 par la Confédération asiatique de football (AFC).

                                      https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...quen-juin-2021
                                      Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                      Commentaire


                                      • Féminines / Communiqué
                                        Farid Benstiti nommé entraîneur du Reign FC
                                        Publié le 17 janvier 2020 à 19:15:00 par OL



                                        Farid Benstiti est nommée entraîneur du Reign FC, la franchise américaine de football féminin de l'OL.


                                        L’Olympique Lyonnais est heureux d’annoncer l’arrivée de Farid Benstiti au poste d’entraineur de la franchise américaine Reign FC qui évolue à Tacoma (Etat de Washington), dans le cadre de la National Women's Soccer League (NWSL).

                                        Formé à l’Olympique Lyonnais et champion de France de D2 en 1989, Farid Benstiti a été entraineur de l’équipe féminine de l’OL de 2004 à 2010 avec laquelle il a gagné 4 titres de champion de France et une Coupe de France. Il a été champion de Russie avec le WFC Rossiyanka en 2012 et champion de Chine avec le Dalian Quanjian Female FC en 2017 et 2018.

                                        Son expérience du football international, sa profonde connaissance du club lyonnais, son adhésion à la culture et aux ambitions du Reign FC et l’attachement aux valeurs portées par le club, ont été décisifs dans le choix de Farid Benstiti pour faire le lien entre l’identité lyonnaise et les caractéristiques propres au projet sportif du Reign FC.

                                        Il succède à Vlatko Andonovski récemment appelé à la tête de l’équipe nationale américaine.

                                        Acquis par OL Groupe, le Reign FC, club de la championne du monde 2019 et Ballon d’Or féminin Megan Rapinoe, reprendra la compétition en avril prochain.

                                        https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...er-of-reign-fc
                                        Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                        Commentaire


                                        • Féminines / D1 Arkema
                                          Bordeaux - OL : Un groupe de 19 joueuses sans Le Sommer
                                          Publié le 17 janvier 2020 à 15:45:26 par OT



                                          Jean-Luc Vasseur a dévoilé son groupe de 19 joueuses pour le déplacement à Bordeaux.


                                          Jean-Luc Vasseur a convoqué 19 joueuses pour le déplacement à Bordeaux, ce dimanche à 15h00, en D1 Arkema. Convalescentes le week-end dernier lors de la victoire face à l'OM (9-1) en Coupe de France, Ada Hegerberg et Delphine Cascarino sont bien présentes. Gênée au mollet, Eugénie Le Sommer sera quant à elle absente du déplacement. Après un dernier entraînement au Groupama OL Training Center vendredi matin, les Lyonnaises s'envoleront pour Bordeaux samedi matin, puis s'entraîneront au Haillan dans l'après-midi.

                                          Groupe OL :
                                          Gardiennes :
                                          Bouhaddi, Talaslathi, Weiss
                                          Défenseures : Bacha, Bronze, Buchanan, Cayman, Greenwood, Mbock, Renard
                                          Milieux : Henry, Kumagai, Majri, Marozsan
                                          Attaquantes : Cascarino, Hegerberg, Parris, Silva, van de Sanden

                                          https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...sans-le-sommer
                                          Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                          Commentaire


                                          • Féminines / D1 Arkema
                                            Un choc à Bordeaux pour la reprise de la D1 Arkema (15h sur Canal + Sport)
                                            Publié le 18 janvier 2020 à 17:00:00 par OT



                                            L'OL se déplace à Bordeaux dimanche (15h00) pour le compte de la 13ème journée de D1 Arkema.


                                            Une semaine après avoir bien débuté l'année 2020 avec un large succès face à l'OM (9-1), en 1/16 de finale de la Coupe de France, les Lyonnaises retrouvent la D1 Arkema avec un déplacement à Bordeaux. L'objectif sera de s'imposer pour maintenir les 5 points d'avance sur le PSG en tête du championnat, alors que Bordeaux espère de son côté garder la deuxième place qualificative pour la Champions League en ligne de mire.

                                            Lors du match aller, les joueuses de Jean-Luc Vasseur s'étaient largement imposées 4-0 face aux Girondines, grâce à des buts d'Henry, Hegerberg, Parris, et van de Sanden. Mais depuis, Bordeaux a confirmé son statut de sérieux outsider en enchaînant 5 victoires de rang, avec au passage 17 buts inscrits pour seulement 2 encaissés. Les coéquipières des redoutables attaquantes Shaw et Asseyi se sont également qualifiées pour le 1/8 de finale de la Coupe de France en allant s'imposer sur le terrain du Paris FC (1-1, 5-4 t.a.b.).

                                            Pour ce duel au sommet, l'entraîneur lyonnais pourra compter sur les retours d'Hegerberg et Cascarino, convalescentes le week-end dernier. Eugénie Le Sommer sera de son côté absente à cause d'une gène au mollet.

                                            https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...dimanche-15h00
                                            Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                            Commentaire


                                            • Féminines / D1 Féminine
                                              L'OL bute sur Bordeaux et sa gardienne (0-0)
                                              Publié le 19 janvier 2020 à 16:44:00 par sc



                                              L'équipe féminine de l'OL n'a pu faire mieux que match nul à Bordeaux pour le compte de la 13ème journée de D1 Arkema. Les Lyonnaises ont buté tout au long de la rencontre sur l'ancienne gardienne de l'OL, Romane Bruneau.


                                              LES TEMPS FORTS


                                              36'. Sortie sur blessure de Mbock (épaule) remplacée par Buchanan.
                                              39'. Frappe de Parris dans les gants de Bruneau.
                                              48'. Reprise de Parris une nouvelle fois stoppée par la gardienne.
                                              53'. Tentative à bout portant d'Hegerberg repoussée par Bruneau.
                                              72'. Tir d'Asseyi qui passe de peu à côté.
                                              84'. Superbe parade de Bruneau pour détourner le tir croisé d'Hegerberg.


                                              RÉSUMÉ ET ENSEIGNEMENTS

                                              Alors qu’elles ont remis la machine en route la semaine dernière en Coupe de France avec une large victoire face à l’OM (9-1), les Lyonnaises retrouvaient le championnat en cette nouvelle année 2020. Un choc sur le terrain de Bordeaux, le troisième du classement de D1 Arkema, leur était directement proposé. Cela se confirmait dès l’entame de match. Les Bordelaises avaient clairement passé un cap cette saison et ne se laissaient pas faire. La bataille dans l’entrejeu était rude et les occasions de part et d’autre d’ouvrir le score se faisaient rare. Le fait majeur d’une première période où seule Nikita Parris aura réellement sollicité Romane Bruneau, était malheureusement la sortie de Griedge Mbock à cause d’une blessure à l’épaule.

                                              Au retour des vestiaires, les joueuses de Jean-Luc Vasseur mettaient un coup d’accélérateur. Tout allait plus vite et seule l’ancienne gardienne de l’OL résistait encore à la montée en puissance lyonnaise. Les minutes s’égrenaient et la faille n’avait toujours pas été trouvée, alors que les Bordelaises pouvaient encore se montrer dangereuses à l’image de la contre-attaque d’Asseyi. Les coéquipières de Wendie Renard poussaient dans ces dernières minutes tendues mais rien n'y faisait, la gardienne avait le dernier mot à chaque fois... et jusqu'à la fin. Tenu en échec pour la deuxième fois de la saison après le nul à Dijon en octobre, l'OL perd deux points en route et laisse le PSG revenir à trois unités.


                                              LES RÉACTIONS

                                              Jean-Luc Vasseur :
                                              « On est déçus. Il a manqué un peu de tout aujourd’hui. On est tombés contre une belle équipe bordelaise, coriace et agressive. On n’a jamais su trouver le bon rythme. Il y a des enseignements à en tirer. Ce match pouvait être piégeux. Cela doit nous permettre de rebondir. C’est une petite claque qu’on prend mais on doit repartir de l’avant. Il faut faire profil bas... Griedge Mbock souffrait à la sortie du terrain. J'espère que ce ne sera pas trop grave. »

                                              Wendie Renard : « C’est une déception. On était venus ici avec beaucoup d’ambition et on ne l’a pas fait. C’est une piqûre de rappel. On va retourner au travail. On savait à quoi s’attendre avec cette équipe de Bordeaux. La première période a été compliquée. On était à contre-temps. Ce n’est pas un non-match car il y a eu de belles choses mais on est capables de faire beaucoup mieux. Il a manqué l’efficacité. La gardienne a fait de très bons arrêts… Avant de penser à Paris, il y a d’autres matches. On verra petit à petit. »


                                              FEUILLE DE MATCH

                                              Au Stade Sainte Germaine à Bordeaux.
                                              D1 Arkema (J13) : FC Girondins de Bordeaux - OL 0-0
                                              Arbitre : Stéphanie Di Benedetto

                                              Avertissements : Henry (45'), Buchanan (56') à l'OL.

                                              FCGB : Bruneau - Lardez, Gilles, E.Cascarino, Chatelin - Lavogez (Garbino, 68'), Bilbault (cap.), Jaurena, Karchouni (Istillart, 81') - Asseyi, Shaw (Sarr, 63'). Entr : Pedro Martinez Losa.
                                              OL : Bouhaddi - Bronze, Mbock (Buchanan, 38'), Renard (cap.), Bacha - Henry, Kumagai - Majri (van de Sanden, 77'), Marozsan, Parris (D.Cascarino, 76') - Hegerberg. Entr : Jean-Luc Vasseur.

                                              https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/art...a-compte-rendu
                                              Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                              Commentaire


                                              • #D1Arkema - J13 : BORDEAUX accroche LYON (0-0)

                                                Pour la seconde fois de la saison, l'OL a été tenu en échec à l'extérieur (0-0) et voit le PSG revenir à trois points. Bordeaux conforte sa troisième place plus que jamais.


                                                Bruneau aura été décisive (photo FCGB)



                                                Si le match n'est pas comparable au nul concédé à Dijon, ce second match nul en 13 journées disputées est une première depuis la saison 2011-2012. L'équipe de Bordeaux, troisième au classement, avait à coeur de montrer son statut et cela s'est ressenti avec une organisation tactique bien menée, ajouté à des joueuses affûtées et enfin un vent qui a perturbé le jeu de son adversaire. Ada Hegerberg qui revenait dans la compétition était déçue mais pas abattue : « C'est un petit échec pour nous mais il faut se relancer. Il fallait s'adapter un peu aux conditions. Il y avait du vent. On était un peu trop loin les unes des autres. »

                                                Après une demi-heure de jeu, il était certain que la partie n'allait pas être facile pour le leader qui se voyait perdre Mbock touchée à l'épaule. La seule frappe de Parris venue solliciter Bruneau était bien maigre (39e). Jean-Luc Vasseur reconnaissait quelques lacunes ce dimanche : « Il a manqué un peu de tout. On est tombés contre une belle équipe bordelaise, coriace et agressive. On n’a jamais su trouver le bon rythme. Il y a des enseignements à en tirer »

                                                L'ancienne lyonnaise Bruneau a tenu

                                                Kumagai et Asseyi (photo FCGB)
                                                Kumagai et Asseyi (photo FCGB)


                                                Le second acte était marqué par une nouvelle tentative de Parris (48e) puis un centre de Bronze repris à bout portant par Hegerberg où Bruneau brillait (52e). Les corners lyonnais ne donnaient rien à l'image du coup de tête de Parris au dessus (58e). Impeccable dans son but, l'ancienne gardienne réserviste de l'OL était présente pour jaillir après un centre d'Hegerberg devant Kumagai et Parris (67e). Bruneau félicitait ses partenaires avant de mettre en avant sa performance : « C'est un travail collectif. On était bien dans le rythme, on s'est déplacé ensemble. On faisait bloc, on n'avait rien à perdre, on a tout donné. »

                                                Elle assurait malgré tout le travail jusqu'à une nouvelle parade du bout des doigts de sa main gauche sur un tir croisé d'Hegerberg (84e). Son ancienne partenaire et capitaine de l'OL Renard reconnaissait aussi ses performances : « Ce n’est pas un non-match car il y a eu de belles choses mais on est capables de faire beaucoup mieux. Il a manqué l’efficacité. La gardienne a fait de très bons arrêts… »

                                                "Une petite claque"

                                                Quant aux attaquantes bordelaises, Asseyi (72e) et Sarr (83e) faisaient passer quelques frayeurs mais sans accrocher le cadre, heureusement pour Jean-Luc Vasseur : « Ce match pouvait être piégeux. Cela doit nous permettre de rebondir. C’est une petite claque qu’on prend mais on doit repartir de l’avant. » Même volonté pour la meilleure buteuse de D1 restée muette : « On garde toujours le même esprit. On reste concentrées sur nous-même, c'est le plus important. Sereines pour aller chercher le titre ». Pour la gardienne de Bordeaux, ce résultat est le fruit du travail : « Depuis le début de la saison, on travaille ensemble, on est solidaires. Notre objectif est de ne rien laisser et de prendre tout ce que l'on peut prendre ». Ici, un point de plus qui met Montpellier à quatre points.


                                                Championnat de France de D1 Arkema 2019-2020 - 13e journée
                                                Dimanche 19 janvier 2020 à 15h00
                                                BORDEAUX - LYON : 0-0
                                                Le Bouscat (Stade Sainte-Germaine - J. Chatenet)
                                                Spectateurs : 1 821
                                                Arbitres : Stéphanie Di Benedetto assisté de Elodie Coppola et Angélique Aubin-Hostains.
                                                Avertissements : Claire Lavogez 59' pour Bordeaux, Amandine Henry 45', Kadeisha Buchanan 56' pour Lyon

                                                Bordeaux : 30-Romane Bruneau ;23-Andréa Lardez, 4-Vanessa Gilles, 3-Estelle Cascarino, 22-Delphine Chatelin ; 10-Claire Lavogez (15-Maëlle Garbino 68'), 6-Charlotte Bilbault ©, 14-Inès Jaurena, 7-Ghoutia Karchouni (19-Sophie Istillart 81') ; 18-Viviane Asseyi, 9-Khadija Shaw (11-Ouleymata Sarr 63'). Entr.: Pedro Martinez Losa
                                                Non utilisées : 1-Erin Nayler, 5-Kathellen Sousa, 20-Julie Thibaud
                                                Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Lucy Bronze, 3-Wendie Renard ©, 29-Griedge Mbock Bathy Nka (21-Kadeisha Buchanan 38'), 4-Selma Bacha ; 6-Amandine Henry, 5-Saki Kumagai ; 17-Nikita Parris (20-Delphine Cascarino 77'), 10-Dzsenifer Marozsán, 7-Amel Majri (11-Shanice van de Sanden 77') ; 14-Ada Hegerberg. Entr.: Jean-Luc Vasseur
                                                Non utilisées : 1-Lisa Weiß, 15-Alex Greenwood, 19-Jéssica Silva, 23-Janice Cayman

                                                Stats
                                                Corners : 1/7
                                                Tirs cadrés : 1/3
                                                Tirs non cadrés : 2/5
                                                Possession : 38%/62%

                                                (photo FCGB)
                                                (photo FCGB)

                                                (photo Damien LG - OL)
                                                (photo Damien LG - OL)


                                                Dimanche 19 Janvier 2020
                                                Sebastien Duret

                                                https://www.footofeminin.fr/D1Arkema...-0_a16438.html
                                                Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                Commentaire


                                                • AVEC LE REIGN FC, BENSTITI VEUT "ASSEOIR UNE SUPRÉMATIE COMME AVEC LYON"

                                                  22/01/2020 à 10h22

                                                  En décembre, l’Olympique Lyonnais a officialisé le rachat de la franchise américaine de Seattle dans laquelle évolue la star et Ballon d’or 2019, Megan Rapinoe. Le club américain étant sans entraîneur, Farid Benstiti, passé par l’OL entre 2004 et 2010, a été nommé vendredi pour une durée de deux ans avec une année optionnelle.

                                                  Farid Benstiti, comment s’est présenté ce nouveau challenge au Reign FC?
                                                  Quand je suis rentré d’Asie (ndlr : Farid Benstiti a entraîné le club chinois du Dalian Quanjian entre 2017 et 2019) et même là-bas j’avais quelques sollicitations mais je ne pouvais pas y répondre étant sous contrat. Ma famille ne pouvant pas me rejoindre, j’ai décidé de revenir en France. En rentrant, je savais qu’il fallait que je prenne mon temps, réfléchir à ce que j’allais faire. Une fois le rachat concrétisé, c’est le président du Reign qui m’a sollicité. Le manager du club voulait me voir, il a m’invité à Seattle, on a passé trois jours extraordinaires sur place, très enrichissants. Avec le président Aulas on a toujours été en bons termes, il a scellé ma nomination.

                                                  Quel sera l’objectif avec Seattle?
                                                  Ma seule prétention c’est de construire une équipe très compétitive. Avec l’appui du groupe OL et du président Bill Predmore. J’ai regardé beaucoup de matches à la vidéo, je me suis imprégné de cette équipe, pour vraiment asseoir une suprématie comme on a su le faire avec Lyon, il faut un peu de temps. "Certaines joueuses lyonnaises pourraient venir à Seattle"

                                                  Vous êtes donc dans un projet de construction comme lors de votre passage à Lyon?
                                                  Oui d’abord c’est ça. Participer au développement du club avec les académies. A Seattle, il n’y a pas d’infrastructures exceptionnelles, cela fait justement partie du projet de les développer. Le club a déménagé dans la ville de Tacoma où les possibilités futures de développement des infrastructures et des académies vont de pair.

                                                  Avec le rachat du Reign par l’Olympique lyonnais, vous pourriez envisager de faire venir une ou deux joueuses lyonnaises pour vous accompagner?
                                                  L’idée de ce partenariat est en effet d’abord de s’implanter aux Etats-Unis pour l’OL Groupe en termes de sponsors, d’image du club à travers la femme. Et pour l’échange de joueuses venant de Seattle ou de Lyon selon les besoins de chacun, on va saisir l’opportunité de manière très responsable toujours dans l’éthique sportive. Inversement des joueuses à Seattle qui aimeraient avoir un projet à l’étranger pour encore progresser pourraient faire le voyage en Europe. Il ne faut prendre ce partenariat comme « l’OL va tout apporter ». L’OL Groupe est en capacité d’apporter par de petits points : financier et logistique. On n’est pas là pour gaspiller l’argent. C ’est un idéal que l’on va rechercher pour avoir comme objectif final : avoir l’Olympique lyonnais et le Reign à la future Coupe du monde des clubs.

                                                  "Megan Rapinoe une joueuse exceptionnelle"

                                                  Vous allez avoir dans votre effectif une joueuse pas comme les autres : Megan Rapinoe, ballon d’or féminin 2019…
                                                  Pour moi c’est exceptionnel de pouvoir accompagner Megan Rapinoe, à continuer à la faire évoluer à son plus haut niveau. L’objectif est essentiellement sportif. J’aimerais la maintenir à un niveau exceptionnel. J’adore son charisme, sa façon d’être, elle est toujours heureuse, elle incarne le sport américain, le plaisir à travers l’effort.

                                                  Comment on entraîne une joueuse Ballon d’Or?

                                                  J’ai eu les plus grandes joueuses du monde, Megan Rapinoe en fait partie. Elle a beaucoup mûri, elle n’a pas eu une très bonne expérience de Patrice Lair à Lyon. Gérer une Ballon d’or, c’est gérer une sportive de très haut niveau. Tous les grands noms du football, et elle en fait partie, il faut qu’elles aient un ego important c’est ce qui leur permet d’être différentes des autres.
                                                  inscription depuis 20 ans sur le forum .balayée , merci le nouveau site OLWEB

                                                  Commentaire


                                                  • [D1, 13e journée] FCGB – OL (0-0) : Bordeaux a tenu tête aux leaders lyonnaises
                                                    Publié le 19 janvier 2020 17:10



                                                    En clôture de la 13e journée, Bordeaux accueillait l'Olympique Lyonnais en Gironde, avec un partage des points entre les deux équipes. Un résultat vécu comme une victoire par les Girondines, qui accroche pour la première fois l'OL en D1, et restent pour le moment dans la course à l'Europe derrière le Paris Saint-Germain.


                                                    Pour les coéquipières d'Andréa Lardez, la réception de l'Olympique Lyonnais s’apparentait à un véritable test en vue de la fin de saison. Désormais installé sur le podium, Bordeaux peut-il viser plus haut au classement et aller inquiéter le duo OL-PSG ?

                                                    L'Europe en point de mire

                                                    Une question pour le futur du club girondin, mais qui se pose également sur cette fin de saison avec une place européenne qui reste atteignable. Bordeaux comptait seulement deux points de retard sur le Paris Saint-Germain (deuxième au classement) avant ce week-end.

                                                    Des objectifs sur la fin de saison, et un match face à l'OL que les Bordelaises pouvaient aborder de manière libérée. Hier, la défaite de Montpellier face au Paris FC assurait aux joueuses de Pedro Martinez Losa de conserver la troisième quelle que soit l'issue de ce match face à Lyon.

                                                    Sur la pelouse du Stade Sainte-Germaine, les Girondines ont su se montrer solides dans le travail défensif, y compris lorsque l'OL est parvenu à hausser le rythme et le ton. La première opportunité de la partie est au crédit de Nikita Parris, sur un centre d'Amel Majri. La reprise de la tête de l'attaquante anglaise ne peut pourtant accrocher le cadre (3e).

                                                    Lyon cherche la faille et perd Mbock

                                                    Dans le jeu, les portes sont difficiles à forcer pour l'OL, et les coups de pied arrêtés n'ont pas permis de débloquer la situation. Sur un coup franc de Dzsenifer Marozsan, la remise de la tête de Wendie Renard est proche de se transformer en passe décisive pour Ada Hegerberg, mais l'attaquante norvégienne ne peut rabattre le ballon vers le but de Romane Bruneau (19e).

                                                    Lyon piétine et Bordeaux s'appuie sur du jeu direct, avec le duo Asseyi-Shaw aux avants-postes. Sur l'un de ces ballons en profondeur, Khadija Shaw se retrouve au duel avec Griedge Mbock. Retombée sur l'épaule droite après un contact avec l'attaquante jamaïcaine, Mbock doit sortir prématurément du terrain (36e), remplacée par Kadeisha Buchanan.

                                                    Lyon ne parvient pas à trouver la solution avant la pause, et se sait exposé sur les quelques contres bordelais. La reprise est l'occasion de voir une équipe rhodanienne plus incisive, avec notamment Ada Hegerberg à la réception d'un centre de Dzsenifer Marozsan côté droit. Venue couper au premier poteau, l'attaquante norvégienne voit sa reprise détournée en corner par Romane Bruneau (52e).

                                                    Un résultat qui entretient le suspense pour la fin de saison

                                                    Cette bonne période lyonnaise ne suffit pas à changer la marque au tableau d'affichage. Alors que les minutes défilent, Bordeaux parvient aussi à frapper au but, avec Viviane Asseyi qui manque d'accrocher le cadre en contre (72e), même sort pour la tentative d'Ouleymata Sarr (83e), entrée en seconde période.

                                                    En fin de match, Lyon offre de derniers frissons au public girondin, avec notamment Ada Hegerberg trouvée dans la surface par Dzsenifer Marozsan. Sa frappe est déviée du bout des doigts par Romane Bruneau, la gardienne bordelaise qui parvient à maintenir un score de parité dans cette rencontre (84e). Dans les arrêts de jeu, un dernier corner lyonnais conclut la partie, mais Bordeaux tient bon et obtient le partage des points face à l'OL.

                                                    Une première pour le club en trois saisons dans l'élite, et le signe du nouveau statut acquis par Bordeaux en D1. Si au classement, les Girondines sont désormais à 4 points du PSG, l'Europe reste un objectif envisageable. Ce match nul donne également au club de la capitale le droit de rêver sur cette fin de saison, avec seulement 3 points qui séparent désormais les leaders lyonnaises du Paris Saint-Germain.


                                                    Feuille de match

                                                    Dimanche 19 janvier 2020, 15h – Le Bouscat (Stade Sainte Germaine) – D1 (13e journée)
                                                    Girondines de Bordeaux – Olympique Lyonnais 0-0 (0-0)

                                                    Arbitre :
                                                    Stéphanie Di Benedetto
                                                    But : /
                                                    Avertissements : Claire Lavogez (59e) pour les Girondines de Bordeaux ; Amandine Henry (45+2), Kadeisha Buchanan (56e) pour l'Olympique Lyonnais

                                                    Les équipes :
                                                    Girondines de Bordeaux :
                                                    30-R. Bruneau – 23-A. Lardez, 4-V. Gilles, 3-E. Cascarino, 22-D. Chatelin, 14-I. Jaurena, 6-C. Bilbault (cap.), 10-C. Lavogez (15-M. Garbino 68e), 7-G. Karchouni (19-S. Istillart 81e), 9-K. Shaw (11-O. Sarr 63e), 18-V. Asseyi
                                                    Entraîneur : Pedro Martinez Losa

                                                    Olympique Lyonnais : 16-S. Bouhaddi – 2-L. Bronze, 29-G. Mbock (21-K. Buchanan 38e), 3-W. Renard (cap.), 4-S. Bacha, 5-S. Kumagai, 6-A. Henry, 10-D. Marozsan, 17-N. Parris (20-D. Cascarino 76e), 7-A. Majri (11-S. Van de Sanden 77e), 14-A. Hegerberg
                                                    Entraîneur : Jean-Luc Vasseur

                                                    Hichem Djemai

                                                    https://www.coeursdefoot.fr/event/-d...rs-lyonnaises/
                                                    Since 2004. Plus de 15 ans d'excellence au service de ce forum.

                                                    Commentaire

                                                    Chargement...
                                                    X